Cet autre, dont les six têtes portent des tours et les quatorze bras des javelots, c'est le prince des armées, le Feu-dévorateur. Antoine lui reproche sa tolérance envers les Novatiens. x�UMo�@��+��X���Ӫ�"���Nb"�2XmH�6j�m��7��̯��P��=��V����=G(x�*��XU��D�E{������Q>��`O�V1�2�����,A1�.��d�F�(�LN�֣����L�r(���P�p�s J'�r����"R����$�k�N���$Z�F�������D����u�B�#i���yӴO���/��6�ZNᎹ��#B\؎���LU�d��:Iv*�9�����6*�/yw�x>��৚��>�cX�vW-'� �( Β]߿���I2��"�v�����-yl. Et dans cette dernière existence, ayant prêché la loi, je n'ai plus rien à faire. comme tu vas te perdre sous mes cheveux, humer ma poitrine, t'ébahir de mes membres, et brûlé par mes prunelles, entre mes bras, dans un tourbillon... Elle s'éloigne en pleurant, puis se retourne : Elle rit, et le singe qui tient le bas de sa robe, la soulève. Elle domine un torse de femme d'une blancheur nacrée. Rends-la aiguë, prolongée, excessive ! Est-ce possible ? Il éclate de rire. Il portait à son dos, dans une boîte, une corde prise à la cythare de l'Empereur. Elle pousse un sifflement aigu ; —  et un grand oiseau, qui descend du ciel, vient s'abattre sur le sommet de sa chevelure, dont il fait tomber la poudre bleue. Sautant, volant, crachant du feu par ses narines, et de sa queue de dragon se frappant les ailes, la Chimère aux yeux verts, tournoie, aboie. Je peux marcher sur les nuages et sur les flots, passer à travers les montagnes, apparaître en jeune homme, en vieillard, en tigre et en fourmi, prendre ton visage, te donner le mien, conduire la foudre. que ne puis-je les faire exiler tous par l'Empereur, ou plutôt les battre, les écraser, les voir souffrir ! un large trou noir ! Mais connaissons-nous toute sa puissance ? Mais pourquoi tant de débordements de la chair et d'égarements de l'esprit ? Entre chez nous pour boire l'immortalité ! Des tenailles, des chevalets, du plomb fondu ! lui entourant la taille de ses deux bras : Pour te rejoindre, j'ai parcouru toutes les régions —  et la famine ravageait les campagnes. Personne n'y entre que la femme choisie par les prêtres pour le Dieu Bélus. Certainement, le Créateur n'est pas le vrai Dieu ! Erichtonius, les jambes molles, rampe comme un cul-de-jatte sur ses poignets. c'est bien ! Celui-là, Marcion, c'est un matelot de Sinope excommunié pour inceste ; on a banni Carpocras comme magicien ; AEtius a volé sa concubine, Nicolas prostitué sa femme ; et Manès, qui se fait appeler le Bouddha et qui se nomme Cubricus, fut écorché vif avec une pointe de roseau, si bien que sa peau tannée se balance aux portes de Ctésiphon ! On venait me voir de tres−loin. Ne serait-ce que pour avoir des outils indispensables à mon travail, il me faudrait un peu d'argent. viens ! Oh ! ANTOINE La peste ravageait Éphèse ; j'ai fait lapider un vieux mendiant ; À Cnide, j'ai guéri l'amoureux de la Vénus. On n'y voit plus. Silence. Des rats, par terre, s'enfuient. J'ai défendu les Dieux, et je me suis dégagé d'Omphale. Le Sauveur en eut pitié, la délivra des passions ; — et du sourire d'Acharamoth délivrée la lumière naquit ; ses larmes firent les eaux, sa tristesse engendra la matière noire. Il donne un coup de pied dans la table. Ils n'ont pas voulu m'entendre ! Est-ce l'aboiement d'une hyène, ou les sanglots de quelque voyageur perdu ? Un homme qui en possède une accumulation si grande n'est plus pareil aux autres. Comme je m'en retournais, un flot de monde m'arrêta devant le temple de Sérapis. là-bas, tout au fond, une masse remue, comme des gens qui cherchent leur chemin. Il me semble même... Va donc, lâche ! Je me figure... qu'on voyait entassés jusqu'au plafond des pierres fines, des diamants, des dariques. Les lions cabrés se mordent à la crinière. Il y a trop longtemps que je me contiens ! Les gouttes de pluie nous meurtrissent, les sons faux nous écorchent, les ténèbres nous aveuglent. Leurs yeux fulgurent extraordinairement. Suis-je assez faible, mon Dieu ! Pour le garantir des souillures, on ne brûlait pas les morts. Pour moi, maintenant, il n'y a pas d'espoir et pas d'angoisse, pas de bonheur, pas de vertu, ni jour ni nuit, ni toi ni moi, absolument rien. Mais Sophia, désireuse de connaître le Père, s'élança hors du Plérôme ; — et le Verbe fit alors un autre couple, le Christ et le Saint-Esprit, qui avait relié entre eux tous les Éons ; et tous ensemble ils formèrent Jésus, la fleur du Plérôme. J'arracherai devant toi les armures des Dieux, nous forcerons les sanctuaires, je te ferai violer la Pythie ! Cependant la souffrance est bénie. ermite ! Mais voilà qu'un chatouillement me parcourt. Les hommes, pour la plupart, ont des bonnets pointus avec des robes chamarrées comme le plumage des paons. Antoine abaisse son regard d'un autre côté. D'un bond je saute les fleuves. Mais les actes de la vie l'y retiennent. La Tentation de saint Antoine La Tentation de saint Antoine , tableau attribué à Pieter Brueghel le Jeune (c. XVI e siècle) , . LE 3 AVRIL 1848. Caosyac, qui doit revenir pour la délivrance universelle, défends-moi ! il est beau ! C'est moi qui ai noyé Pharaon, avec les princes fils de rois, les chariots de guerre et les cochers. Les Barbares avaient amené les leurs. je vais tomber dans l'abîme. Que crains-tu ? Nos deux chameaux galopaient toujours ; et je n'ai plus revu personne. Moi aussi l'on m'honora jadis. Apprends même que je ne t'ai jamais quitté. Ses fils sont venus, —  hideux, couverts d'écaillés, nauséabonds comme des charniers, hurlant, sifflant, beuglant, entrechoquant des armures et des os de mort. debout dans son char, qui est emporté par des roues ayant des ailes à leur moyeu : On avait bien raison d'exclure les étrangers, les athées, les épicuriens et les chrétiens ! Un belluaire entre dans le cachot ; les martyrs tremblent. Nous sautons de branche en branche pour super les œufs, et nous plumons les oisillons ; puis nous mettons leurs nids sur nos têtes, en guise de bonnets. Peut-être qu'au fond d'une étuve elle retire ses vêtements l'un après l'autre, d'abord le manteau, puis la ceinture, la première tunique, la seconde plus légère, tous ses colliers ; et la vapeur du cinnamome enveloppe ses membres nus. J'ai recueilli ses os qui brillaient comme des lucioles dans les herbes. Père, père ! D'ailleurs les laïques ne sont pas tous damnés, et il ne tenait qu'à moi d'être... par exemple... grammairien, philosophe. 23 0 R s'ils vivaient encore nous les attellerions à une litière pour nous en retourner vite à la maison ! pas de livres ! La voile restait bombée, la carène fendait l'écume. 13 0 R il est temps ! Ermite ! Elles s'agitent, les branches s'entrechoquent ; et tout à coup paraît un grand cerf noir, à tête de taureau, qui porte entre les oreilles un buisson de cornes blanches. Je vais toujours, affranchissant l'esprit et pesant les mondes, sans haine, sans peur, sans pitié, sans amour, et sans Dieu. La Tentation de saint Antoine, Gustave Flaubert, Gallimard. La boîte s'entrouvre ; et on distingue, sous un pavillon de soie bleue, une petite image de Cybèle —  étincelante de paillettes, couronnée de tours et assise dans un char de pierre rouge, traîné par deux lions la patte levée. Ou plutôt, faites si bien qu'elles ne soient pas fécondes. frappant du talon, claquant des doigts, hochant la tête, psalmodie sur un rhythme furieux, au son des cymbales et d'une flûte aiguë : Viens ! À quoi songez-vous donc, que vous ne parlez plus ? Il s'en échappe plus facilement par les parfums, les épices, l'arome du vin cuit, les choses légères qui ressemblent à des pensées. Et il en arrive d'autres, continuellement. —  On l'aperçoit à la blanche lueur que fait un disque d'argent, rond comme la pleine lune, posé derrière sa tête. J'ai guéri de loin des malades ; j'ai chassé des démons ; … Des cailloux ressemblent à des cerveaux, des stalactites à des mamelles, des fleurs de fer à des tapisseries ornées de figures. Ah ! Les flammes s'élèvent jusqu'à sa poitrine, — puis l'enveloppent. Il traverse l'arène, à grands pas obliques. Le monde est abominable. Ah ! Cependant sa figure était brillante comme l'aurore, candide, joyeuse. L'immense clameur s'apaise. J'avais gravé ma loi sur des tables de pierre. Des diamants brillent comme des yeux, des minéraux palpitent. Ils sont tassés dans un golfe ayant la forme d'un croissant. Un diadème de perles contourne sa chevelure disposée en rouleaux symétriques. 3 0 obj<>endobj Ah ! En voici un qui a reçu la sienne de Théodas, l'ami de saint Paul. On s'inquiète si peu de me donner des nouvelles. Le feu, c'est moi ; — et de partout j'en aspire : des nuées, des cailloux, des arbres morts, du poil des animaux, de la surface des marécages. Cette tache blonde c'est le désert, cette flaque d'eau l'Océan. Demande-lui plutôt l'androdamas qui attire l'argent, le fer et l'airain ! Vide ! Leurs discours me reviennent quelquefois dans la mémoire. Encore une fois c'était le Diable, et sous son double aspect : l'esprit de fornication et l'esprit de destruction. Ils mangeaient le foie de la baleine dans des plats de cuivre battus par des démons ; ou bien, ils écoutaient les sorciers captifs faisant aller leurs mains sur les harpes de pierre. Il a tiré un calame de sa ceinture ; et, par terre, jambes croisées, avec son rouleau de papyrus à la main, il lève la tête vers saint Antoine, qui, assis près de lui, reste le front penché. Enfin, il distingue comme des apparences de corps humains ; pareils à des bulles d'air que traverse le soleil. Il y court, et il se trouve au sommet. Il cria de loin : « Arrêtez-vous ! De grands singes y courent à quatre pattes ; ce sont des hommes à tête de chien. La grande période est accomplie ! Cependant les sorciers de Pharaon en faisaient ; d'autres imposteurs peuvent en faire ; on s'y trompe. Le Diable a progressivement étiré ses longues ailes ; maintenant elles couvrent l'espace. tiens ! D'après leur position et leur mouvement on peut tirer des présages ; —  et tu foules l'endroit le plus respectable de la terre. Sa tête passe à travers comme par le trou d'un mur. Les Audiens tirent des flèches contre le Diable ; les Collyridiens lancent au plafond des voiles bleus ; les Ascites se prosternent devant une outre ; les Marcionites baptisent un mort avec de l'huile. Tout ce qu'il vient de voir se confond dans son esprit. Comme une hyène en chaleur je tourne autour de toi, sollicitant les fécondations dont le besoin me dévore. Oh ! C'est dans la Thébaïde, au haut d'une montagne, sur une plate-forme arrondie en demi-lune, et qu'enferment de grosses pierres. Le sang lave tout ; jetez-en les gouttes, comme des fleurs ! Il y a dessus d'énormes quartiers de viandes rouges, de grands poissons, des oiseaux avec leurs plumes, des quadrupèdes avec leurs poils, des fruits d'une coloration presque humaine ; et des morceaux de glace blanche et des buires de cristal violet se renvoient des feux. me demanda-t-il ? Comme il est joli ! Comment ? Les étoiles rayonnent. oh ! Antoine la considère, à la lueur de cette flamme qui vacille. après Jésus, la science est inutile ! Quelques-unes, magnifiquement habillées, appellent à haute voix les passants. J'ai envie de voler, de nager, d'aboyer, de beugler, de hurler. Il vole comme le désir. Elles défilent d'une façon vertigineuse. Le ciel est rouge, la terre complétement noire. Hanté dès 1835 par ce thème que le Caïn de Byron et le Faust de Goethe avaient déjà illustré, Flaubert écrivit trois versions de ce long poème cosmique où l'anachorète de la Thébaïde dialogue avec des apparitions successives. En nous appelant par nos noms, il nous reprochait la vanité de nos œuvres, l'infamie de nos corps ; — et il levait le poing du côté des dromadaires, à cause des clochettes d'argent qu'ils portent sous la mâchoire. Trois cents personnes vinrent cerner la tour ; et à chacune des meurtrières en même temps, on vit paraître la lune, — bien qu'il n'y ait pas dans le monde plusieurs lunes, ni plusieurs Ennoia ! Ses paroles bruyantes emplissent ma tête. et leurs aspects sont multiples, leurs transformations rapides. ?�JvkqU�J��ʃb����3K�ƿ�V���ar�Ӿ 5w)j3�. bon ermite ! Je te découvrirai ce que tu tâchais de saisir, à la lueur des flambeaux, sur la face des morts, —  ou quand tu vagabondais au-delà des Pyramides, dans ces grands sables composés de débris humains. Sans le secours du Diable... certainement... Il avait voulu me faire mourir, ce Domitien ! Leurs grandes salles étaient chaudes ; et à la lueur des épées nues tapissant la voûte, ils buvaient de l'hydromel dans des cornes d'ivoire. 16 0 R Par une concentration plus forte, j'aurai des poëmes sublimes, des monuments éternels ; et toute la matière sera pénétrée des vibrations de ma cithare ! Et ils se trouvent sur la plate-forme d'une tour quadrangulaire dominant six autres tours qui, plus étroites à mesure qu'elles s'élèvent, forment une monstrueuse pyramide. Alors une grande ombre, plus subtile qu'une ombre naturelle, et que d'autres ombres festonnent le long de ses bords, se marque sur la terre. La vue est bornée à droite et à gauche par l'enceinte des roches. Les autres ont pris leurs places, formant debout trois lignes parallèles. The Temptation of Saint Anthony (French La Tentation de Saint Antoine) is a book which the French author Gustave Flaubert spent his whole adult life fitfully working on. x�;�0��ާ�2�ݼ�K� �0�#�#`���5�?�ފAyS��1��ѩ�`�ns��Kbml7�4����CB/qI�n>&�!�SظGf��6�t{l�^�٨��W�/`x��>R�'���Д%jendstream non ! À moins que le monde étant un flux perpétuel des choses, l'apparence au contraire ne soit tout ce qu'il y a de plus vrai, l'illusion la seule réalité. 36 0 obj<>endobj Elles lancent des cris, en se déchirant le visage avec les ongles, puis se taisent ; —  et on entend toujours les hurlements du chien. Une autre fois, Athanase m'appela pour le soutenir contre les Ariens. Il est jeune, imberbe, plus beau qu'une fille et couvert de voiles diaphanes. Dès que le soleil disparaît, il pousse un grand soupir, et regardant l'horizon : Autrefois pourtant, je n'étais pas si misérable ! En bas, sous moi, la foudre éclate, l'horizon s'élargit, des fleuves s'entrecroisent. Maintenant disponible sur AbeBooks.fr - LES ÉDITIONS NATIONALES / TRADITION DE LA FRANCE - 1949 - Reliure pleine peau grainé, dos à décors & titres dorés, tête dorée, sous emboîtage. Ouvre la gueule, lève tes pieds, monte sur mon dos ! Ah ! Le breuvage qu'on lui offre sur la croix, c'est, dans Matthieu, du vinaigre avec du fiel, dans Marc du vin et de la myrrhe. il s'en va rejoindre les autres ! Quelquefois une flammèche des grands flambeaux, arrachée par le vent, traverse la nuit comme une étoile qui file. Un seul arbre l'occupe. De temps en temps un souffle tiède arrive, et les roseaux minces s'entrechoquent. Tiens ! Des insectes n'ayant plus d'estomac continuent à manger ; des fougères desséchées se remettent à fleurir ; des membres qui manquaient repoussent. où sont-ils ? Maître ! —  « Allons-les voir ! On peut renier le Christ inférieur, l'homme-Jésus ; mais il faut adorer l'autre Christ, éclos dans sa personne sous l'aile de la Colombe. C'est dans la Thébaïde, au haut d'une montagne, sur une plate-forme arrondie en demi-lune, et qu'enferment de grosses pierres. Il s'approche à reculons du bord de la falaise, la dépasse, et reste suspendu. Ses fleurs se fanent. Il abaisse lentement ses yeux vers les flammes qui montent, puis ajoute : J'ai pris en dégoût la forme, en dégoût la perception, en dégoût jusqu'à la connaissance elle-même, — car la pensée ne survit pas au fait transitoire qui la cause, et l'esprit n'est qu'une illusion comme le reste. Au milieu des Romains, j'ai volé dans le cirque tellement haut qu'on ne m'a plus revu. Download Gustave Flaubert's La tentation de Saint Antoine for your kindle, tablet, IPAD, PC or mobile on vous attend ! Leurs amis se partagent des bribes de leurs vêtements, des anneaux. L'action la plus religieuse était d'exposer des formes pures. Leurs gradins disparaissent sous un peuple assis, chevaliers, sénateurs, soldats, plébéiens, vestales et courtisanes, — en capuchons de laine, en manipules de soie, en tuniques fauves, avec des aigrettes de pierreries, des panaches de plumes, des faisceaux de licteurs ; et tout cela grouillant, criant, tumultueux et furieux l'étourdit, comme une immense cuve bouillonnante. L'air est froid, le ciel d'un bleu sombre ; des étoiles en quantité palpitent. Ah ! Elle lui semble douce, de plus en plus, — si bien qu'elle se rembourre, elle se hausse, elle devient un lit, le lit une chaloupe ; de l'eau clapote contre ses flancs. Il jouait aux osselets avec Sporus, accoudé du bras gauche, sur une table d'agate. tout le reste n'est pas moins incompréhensible ! Le Diable l'abandonne. Gorge ta chair de ce qu'elle demande. N'importe, je t'aime ! quand je vous disais ! Le souvenir de son petit jardin l'attendrit ; — et il regarde du côté de l'autel. Eh ! Ah ! 20 0 obj<>endobj D'autres, la tête enveloppée d'un châle noir et le corps entièrement nu, semblent de loin des statues de chair. La tentation de Saint Antoine ( Gustave Flaubert ) - EPUB / PDF : Livres numériques gratuits et libres de droits: Gustave Flaubert" La tentation de Saint Antoine "1874 . À dix pas de la cabane, il y a une longue croix plantée dans le sol ; et, à l'autre bout de la plate-forme, un vieux palmier tordu se penche sur l'abîme, car la montagne est taillée à pic, et le Nil semble faire un lac au bas de la falaise. hélas ! Il entend marcher sur sa tête. Leur mouvement s'accélère. Download it for free in a format convenient for you: PDF, FB2, EPUb, DOC and TXT Un soir, debout, et le cistre en main, je faisais danser des matelots grecs. Elle s'en va la figure dans les mains, en sautillant à cloche-pied. Puis, la voûte d'une prison l'environne. j'ai subi les quatrevingts épreuves de Mithra ! LA NEUVILLE CHANT-D'OISEL homme qu'on ne saurait assez louer ! Est-ce que ces pensées-là ne te sont jamais venues ? Il entend les perroquets proférer des paroles humaines, puis les grands palmipèdes pélasgiens qui sanglotent comme des enfants ou ricanent comme de vieilles femmes. Le sang noir coule sur sa chair neigeuse ! Son ombre m'a rendu mère d'Harpocrate. Puis s'avançaient en robes blanches avec des chitons d'or, les longues files des vierges tenant des coupes, des corbeilles, des parasols ; puis, les trois cents bœufs du sacrifice, des vieillards agitant des rameaux verts, des soldats entrechoquant leurs armures, des éphèbes chantant des hymnes, des joueurs de flûte, des joueurs de lyre, des rhapsodes, des danseuses ; —  enfin, au mât d'une trirème marchant sur des roues, mon grand voile brodé par des vierges, qu'on avait nourries pendant un an d'une façon particulière ; et quand il s'était montré dans toutes les rues, toutes les places et devant tous les temples, au milieu du cortège psalmodiant toujours, il montait pas à pas la colline de l'Acropole, frôlait les Propylées, et entrait au Parthénon. Elle sautait sur son sabot de fer ; elle hennissait comme un âne ; elle galopait dans les rochers. Tu as dit, avant-hier, à un matelot de te faire parvenir trois poinçons. Enfin on m'a enseveli tout vivant ; mais j'ai ressuscité le troisième jour. Il est nu-tête comme elle, avec une tunique de même couleur, et porte un vase de bronze, d'où s'élève une petite flamme bleue. Tu vas en recevoir le baptême, — ce second baptême annoncé par Jésus, et qui tomba sur les apôtres, un jour d'orage que la fenêtre était ouverte ! Oh ! ce n'est pas terrible ! Ses champs brillaient des roses de mes joues, ses rivages étaient découpés d'après la forme de mes lèvres ; et ses montagnes, plus blanches que mes colombes, palpitaient sous la main des statuaires. Ma mère, près de moi, me regardait. 180 x 230 mm. Je meurs ! Sa chevelure à l'entour de ses hanches fait comme une toison noire, —  et suffoquant un peu dans l'atmosphère trop chaude, elle respire, la taille cambrée, les deux seins en avant. Derrière le pavillon impérial, les Préfets des chambres, les Comtes des domestiques et les Patrices s'échelonnent jusqu'au premier étage d'une église, dont toutes les fenêtres sont garnies de femmes. ». ils ont froid ! Aux quatre coins de son bûcher flambent quatre feux. Les digues s'ouvraient, les barques s'entrechoquaient, la terre haletante buvait le fleuve avec ivresse. ah ! Les anneaux de sa chevelure, rejetés d'un côté, s'entremêlent aux poils de ses reins, et de l'autre ils pendent jusque sur le sable et remuent au balancement de tout son corps. Quelques-unes portent extérieurement d'énormes cages en bois, où l'air du dehors s'engouffre. Dosithéus, ton premier maître, t'a renvoyé ! Quelquefois même, pendant la durée d'un éclair, je me trouve comme suspendu ; puis je retombe ! Il le contemple les yeux grands ouverts ; — et sans regarder Antoine : Brahkmane des bords du Nil, qu'en dis-tu ? Daïra ne m'est pas rendue ! Mais le désert s'agrandit autour d'eux, le vent y jette du sable, le soleil les dévore ; —  et je meurs sur ma couche de limon, en regardant les étoiles à travers l'eau. Des chemins glissants bordent les précipices. Je les écrase, elles renaissent, m'étouffent ; et je crois parfois que je suis maudit. Ce sont : accroupis au fond de l'atrium, vêtus de peaux de chien, avec des fleurs autour du corps, tenant leurs mains fermées contre leurs joues, et pleurant tant qu'ils peuvent. Ceux qui traversent le désert rencontrent des animaux dépassant toute conception... Il allonge ses pattes, secoue les bandelettes de son front, et se couche sur le ventre. Sainte Pélagie d'Antioche s'est tuée ! Je n'y vois que des plaines désolées, avec des cratères éteints, sous un ciel tout noir. Et dans la loge en face, les lions passent et reviennent sans s'arrêter, d'un mouvement continu, rapide. 2 FRENCHPDF.COM flaubert-gustave-1821-1880_trois-contes.pdf. J'ai pénétré dans l'antre de Trophonius, fils d'Apollon ! Nous avons retrouvé tous ses membres. vêtus de peaux de loup, couronnés d'épines, et portant des massues de fer : Écrasez le fruit ! J'ai un pavillon sur un promontoire au milieu d'un isthme, entre deux océans. Et je me nourrissais de fleurs et de fruits, avec une telle observance des préceptes, que pas même un chien ne m'a vu manger. Elle est faite de boue et de roseaux, à toit plat, sans porte. cent esclaves, des soldats, une foule, de quoi acheter... Les granulations de la bordure, se détachant, forment un collier de perles. Antoine s'éloigne d'Hilarion. Mais c'est la vérité de la doctrine qui fait le martyre ! Carnets de notes. Je leur verse à l'âme les éternelles démences, projets de bonheur, plans d'avenir, rêves de gloire, et les serments d'amour et les résolutions vertueuses. Aigle, taureau, cygne, pluie d'or, nuage et flamme, tu as pris toutes les formes, égaré ta lumière dans tous les éléments, perdu tes cheveux sur tous les lits ! Il ne fallait pas avoir tant d'amours ! La Religion seule n'explique pas tout ; et la solution des problèmes que tu méconnais peut la rendre plus inattaquable et plus haute. bel ermite ! Et puis-, ton corps s'est assez moqué de ton âme pour que tu t'en venges à la fin. Amphitrite, dont les pieds blancs couraient sur l'écume, les vertes Néréides qu'on distinguait à l'horizon, les Sirènes écailleuses arrêtant les navires pour conter des histoires, et les vieux Tritons qui soufflaient dans les coquillages, tout est mort ! Cette femme est très belle, flétrie pourtant et d'une pâleur de sépulcre. s'avance vers Apollonius, et fait plusieurs tours autour de lui, la taille courbée, sans lever la tête, Ensuite, paraît un être singulier, ayant une tête d'homme sur un corps de poisson.