7, Montreux, Neuchâtel, Olten, Rorschach. membre de l'Union des villes suisses mais ne respectent pas la définition de l'OFS. Dans la pratique chaque commune décide ou non d'utiliser ce terme : par exemple, la commune de Köniz n'utilise pas le terme de ville malgré ses 40 000 habitants. Nulle part ailleurs, vous ne trouverez un si grand nombre d'attractions et de lieux culturels, une gastronomie aussi innovante et autant d'endroits à découvrir. Cette ville balnéaire pittoresque offre un tas de bars et de restaurants où vous pouvez respirer l’air frais du lac en profitant des meilleurs fruits de mer que la Suisse peut vous offrir. An Exhibition Sponsored by the Dept. 4, Delémont, Frauenfeld, Fribourg, Genève, Glarus. An Exhibition Sponsored by the Dept. Il y a aussi une place du marché, souvent à une croisée de rues, des voies secondaires plus resserrées, enfin des « ruelles punaises » (c'est-à-dire «puantes») très étroites servant essentiellement d’égouts à ciel ouvert. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Suisse Alémanique et Liechtenstein. Ces franchises conféraient aux habitants un certain nombre de droits, une relative indépendance, une organisation politique et tout particulièrement un droit de marché, extrêmement important. Également la barre de … Voir aussi Articles connexes. Berne est la capitale de la Suisse, une ville diversifiée et très belle! C’est ce document qui en faisait des villes à part entière, quel que soit le nombre d’habitants, en général minime, au moment de la fondation. Le statut de ville est parfois attribué pour des raisons historiques à des localités comme Rapperswil qui a fusionné avec Jona en 2007 pour former Rapperswil-Jona ou Werdenberg qui est rattaché à la commune de Grabs depuis 1803. Ville de Grindelwald, Suisse. of Architecture, Swiss Federal Institute of Technology, Vetter 1966, 42 p. Paul Hofer, «Aux origines du plan de Berne», Hommage à Marcel Grandjean. Distribution des villes suisses par population en 2011. Les noms de communes commençant par un article (comme La Chaux-de-Fonds) sont classés à la lettre L. Dans l’eau, on est tous égaux. Liste des 172 villes de Suisse selon le canton, la population, superficie, la densité de … Ce plan en rectangle allongé, bien entendu adapté à la topographie et le plus souvent entouré d’une enceinte, est caractérisé par des maisons contiguës alignées de part et d’autre d’une rue principale fort large pour l’époque, capable de recevoir de grandes foires. Au programme, Berne la capitale de la Suisse mais aussi les villes de Zürich, Lucerne, Bâle, Saint-Gall etc. Toutes ces villes se situent à moins de 40 km de la frontière. Ville de Agno, Suisse. ), The Zähringer New Towns: Modern Planning Concepts in the Towns Built During the 12th Century in Southern Germany and Switzerland by the Dukes of Zähringen. Ainsi, pour qu'une commune soit considérée comme ville, la somme de la population, du nombre de personnes y travaillant et des nuitées, nommée HEN, doit être de 12 000 dans la « zone centrale », un noyau urbain à forte densité de population, et d'au moins 14 000 sur l'ensemble du territoire communal[8]. membre de l'Union des villes suisses mais ne respectent pas la définition de l'OFS. Genève – Genève (201’813 habitants, au 31 mars 2017) 2. L'ancienne définition statistique de la ville a été abandonnée en 2015 au profit d'une nouvelle définition tenant compte notamment de la densité de population, du nombre de personnes actives et du nombre de nuitées afin d'éviter que des communes rurales issues de fusions de communes se retrouvent considérées comme ville[4],[7], comme Val-de-Ruz et Val-de-Travers dans le canton de Neuchâtel ou encore Küssnacht dans le canton de Schwytz, bien que non issue d'une fusion, en raison des grandes superficies et des faibles densité de population de ces communes. Ce plan dit zaehringien est également fréquent dans des territoires qui ne relevaient par de l’autorité de la famille de Zaehringen, comme le Pays de Vaud, par exemple, qui relevait de la famille de Savoie. Matériaux pour une histoire de l'art monumental régional, BHV 109 Lausanne 1995, pp. En Suisse comme ailleurs, la notion de ville évolue au cours du temps. Cette nouvelle définition fait que, pour des raisons de densité de population, des communes de moins de 10 000 habitants se retrouvent considérées comme ville car très denses[7]. Si vous souhaitez contacter un Mairie en Basel-stadt, Canton de bâle-ville, Suisse, rendez-vous ici et vous pouvez accéder à toutes les données et le contact emplacement de cette institution Liste des communes de Suisse par ordre alphabétique[modifier | modifier le code] L’index ci-dessous est basé sur la « Liste officielle des communes de la Suisse » (état au 1er mai 2014), fournie par l’Office fédéral de la statistique. 19, ONGéo). Parmi celles-ci quelques-unes conservent leur statut de ville bien qu'elles possèdent moins de 10 000 habitants et/ou ne respectent la nouvelle définition de 2015. Si la notion de ville est réapparue au XIXe siècle d'un point de vue statistique, elle n’apparaît dans la constitution suisse qu'en 1999[5]. Ville de Samnaun, Suisse. Ces villes neuves sont établies selon un projet bien défini, le plus souvent selon de plan dit zaehringien, car inspiré de villes fondées par la Maison de Zähringen, comme Fribourg (vers 1157) Berne (1190), ou Morat (1179-1191)[1]. Sujet et définition de mots fléchés et mots croisés ⇒ VILLE SUISSE sur motscroisés.fr toutes les solutions pour l'énigme VILLE SUISSE. C’est ce document qui en faisait des villes à part entière, quel que soit le nombre d’habitants, en général minime, au moment de la fondation. Ville: Pays: Inhabitants: Zurich: Suisse: 334.337: Genève: Suisse: 172.851: Bâle: Suisse: 165.000: Berne: Suisse: 122.700: Lausanne: Suisse: 116.300: Winterthur: Suisse: 75.000: Lugano: Suisse: 75.000: Neuchâtel: Suisse: 75.000: St. Gallen: Suisse: 70.000: Lucerne: Suisse: 57.300: Biel: Suisse: 49.300: La Chaux-de-Fonds: Suisse: 36.900: Yverdon-les-Bains: Suisse: 35.000: Wil SG: Suisse: 35.000: Wabern: Suisse: 35.000: Vevey: Suisse… Tageo.com fourni des informations … Ce plan «zaehringien» pourrait être lui-même inspiré de modèles antérieurs, notamment en France à Beaujeu dans le Beaujolais[2], ou encore à Besançon, dont la disposition remonte même à l’époque romaine[3]. Plus grandes villes de Suisse romande. L’Union des villes suisses UVS produit chaque année la publication "Statistiques des villes suisses". La capitale suisse est … Ainsi, pour qu'une commune soit considérée comme ville, la somme de la population, du nombre de personnes y travaillant et des nuitées, nommée HEN, doit être de 12 000 dans la « zone centrale », un noyau urbain à forte densité de population, et d'au moins 14 000 sur l'ensemble du territoire communal[8]. Villes de Suisse, les communes comptant pour la plupart plus de 10 000 habitants. Les cantons de Vaud et Genève sont très cher en terme de logement. La notion de ville réapparaît en 1882 sous la forme d'une notion statistique définissant une ville comme une commune de plus de 10 000 habitants, notion instaurée par le Bureau fédéral de statistique, ancêtre de l'Office fédéral de la statistique[5],[6] ; la notion d'agglomération apparaît en 1930[5]. Les 4 villes les moins chers sont Le Locle, La Chaux-de-Fonds, Porrentruy et Delémont. Marcel Grandjean, «Les villes: espaces et réseaux». Au XXe siècle, la ville, selon sa définition statistique, est une agglomération supérieure à 10 000 habitants, mais d’un point de vue historique, la notion est bien plus complexe et nullement liée à l'importance de la population. De même que la définition des villes a évolué, celle des agglomérations est marquée en 2015 par l'apparition de quatre nouvelles entités, à savoir Altdorf, Glaris, Martigny et Bad-Säckingen-Stein (transfrontalière avec l'Allemagne) et la disparition de cinq autres (Berthoud, Schwyz, Stans, Saint-Moritz et Wetzikon-Pfäffikon) qui sont absorbées par d'autres agglomérations[7]. En 2015, la Suisse introduit une nouvelle définition statistique d'une ville qui notamment privilégie la densité urbaine, le nombre d'emplois et le nombre de nuitées d'une ville au détriment de la seule population résidente. Liste des villes historiques du Moyen Âge et de la Renaissance, Collection de l’INSA (Inventaire suisse d’architecture 1850-1920 : villes). Marcel Grandjean, «Les villes: espaces et réseaux». Le répertoire officiel des communes de Suisse est subdivisé par canton et par district ou toute autre entité administrative comparable du canton (art. Carte des agglomérations, villes individuelles et métropoles de la Suisse, en 2000, Liste des noms latins des villes de Suisse, Site officiel de l'Union des villes suisses. Cette semaine on part à … 7, Montreux, Neuchâtel, Olten, Rorschach. Cette 77e édition est publiée pour la première fois en commun par l’UVS et l’Office fédéral de la statistique (OFS). C’est ici qu’Albert Einstein a travaillé. Cette nouvelle définition fait que, pour des raisons de densité de population, des communes de moins de 10 000 habitants se retrouvent considérées comme ville car très denses[7]. Marcel Grandjean, «Vers une histoire fondamentale de l'urbanisme médiéval dans le Pays de Vaud». Des Pierres et des Hommes. Ville de Allschwil, Suisse. Tweet. Exemple: Recherche de code postal: Suisse, Liste des villes commençant par la lettre suivante: G. Suisse Canton de Vaud Codes postaux (version de l'ordinateur). En outre, elle sécurise et homogénéise la saisie des informations. Ces villes neuves sont établies selon un projet bien défini, le plus souvent selon de plan dit zaehringien, car inspiré de villes fondées par la Maison de Zähringen, comme Fribourg (vers 1157) Berne (1190), ou Morat (1179-1191)[1]. Rolf Hager (ed. Bâle arrive en 3e position des plus grandes villes de Suisse avec 171 017 habitants, derrière Zurich et Genève. 1, Aarau, Altdorf, Appenzell, Baden : mit einer Einführung Stadt und Städtebau in der Schweiz, 1850-1920. La population de la Suisse est de 7 870 134 habitants au dernier recensement. - Tout - Argovie Appenzell Rhodes extérieures Appenzell Rhodes intérieurs Bâle Campagne Bâle Ville Berne Fribourg Genève Glaris Grisons Jura Lucerne Neuchâtel Nidwald Obwald Schaffhouse Schwyz Soleure Saint Gall Tessin Thurgovie Uri Vaud Valais … L’été venu, l’Aar et ses rives sont le lieu de rendez-vous incontournable du «tout Berne», du travailleur à la professeure. 4, Delémont, Frauenfeld, Fribourg, Genève, Glarus. Chaque canton suisse a son propre parlement et gouvernement. Avec son faux-air berlinois, Zurich contraste avec l'idée de rigueur qui colle parfois à la Suisse alémanique. De par sa situation dans la région des Trois Frontières Suisse-Allemagne-France, la ville au bord du Rhin attire aussi bien des universitaires étrangers que suisses, et c’est l’un des principaux atouts de cette ville universitaire appréciée. L’une des caractéristiques des villes neuves est qu’elles recevaient du seigneur fondateur une charte de franchises. Si la notion de ville est réapparue au XIXe siècle d'un point de vue statistique, elle n’apparaît dans la constitution suisse qu'en 1999[5]. Filtrer par canton. Les villes suisses étonnent par leur diversité. (V) : les communes de moins de 10 000 habitants se déclarant actuellement « ville » et/ou qui ne respectent pas la définition de 2015. Au Moyen Âge, et parfois après, certaines villes se sont vu octroyer un droit de marché ou un ensemble plus étendu de privilèges, base du droit municipal[14]. LOGIN avec le compte utilisateur Veuillez saisir votre adresse e-mail et votre mot de passe. En Suisse comme ailleurs, la notion de ville évolue au cours du temps. Lausanne – Vaud (135’629 habitants, au 31 décembre 2015) 3. Cette fonctionnalité apporte confort et rapidité. of Architecture, Swiss Federal Institute of Technology, Vetter 1966, 42 p. Paul Hofer, «Aux origines du plan de Berne», Hommage à Marcel Grandjean. (classement alphabétique) Mise à jour le 3 juillet 2020. Les représentations sont: 69 consulats généraux 26 consulats 2 représentations Dernière modification de l'EmbassyPage de Genève le 9 novembre 2020. Des Pierres et des Hommes. Parmi celles-ci quelques-unes conservent leur statut de ville bien qu'elles possèdent moins de 10 000 habitants et/ou ne respectent la nouvelle définition de 2015. Sélectionnez la ville pour voir son code postal: Selon la nouvelle définition, la Suisse compte 162 villes en 2015, plus dix communes membres de l'Union des villes suisses bien que n'étant pas statistiquement des villes, soit au total 172 villes[7],[8]. La plupart des villes helvétiques sont une expression du pouvoir politique et très nombreuses sont celles qui ont été fondées (dès la seconde moitié du XIIe siècle, mais surtout au XIIIe siècle), par des seigneurs qui voyaient là une ressource politique (par l’implantation dans un territoire donné), économique (par les rentrées financières procurées par les taxes), et militaire (par la garnison que pouvait fournir la population en cas de guerre). Droit d'auteur : les textes des articles sont disponibles sous. 1. La plupart des villes helvétiques sont une expression du pouvoir politique et très nombreuses sont celles qui ont été fondées (dès la seconde moitié du XIIe siècle, mais surtout au XIIIe siècle), par des seigneurs qui voyaient là une ressource politique (par l’implantation dans un territoire donné), économique (par les rentrées financières procurées par les taxes), et militaire (par la garnison que pouvait fournir la population en cas de guerre). Classement: Ville – Canton (population, date) 1. Administrator. Marcel Grandjean, «Villes neuves et bourgs médiévaux, fondement de l'urbanisme régional». Site officiel de l'Office fédéral de la statistique « Liste officielle des communes de la Suisse » (numérotation officielle des communes et des districts, surface, population) « Répertoire officiel des localités » (localités, NPA) La notion de ville réapparaît en 1882 sous la forme d'une notion statistique définissant une ville comme une commune de plus de 10 000 habitants, notion instaurée par le Bureau fédéral de statistique, ancêtre de l'Office fédéral de la statistique[5],[6] ; la notion d'agglomération apparaît en 1930[5]. L'application des communes suisses permet d’interroger la base de données de la liste historisée des communes , de consulter et d’exporter les résultats de votre recherche. On peut même y rencontrer des personnalités politiques en maillot de bain: Par exemple, le maire de Berne, Alec von Graffenried, qui vient régulièrement l’été s’ébattre aussi dans les eaux de l’Aar. Il ya 99 représentations à Genève. De même que la définition des villes a évolué, celle des agglomérations est marquée en 2015 par l'apparition de quatre nouvelles entités, à savoir Altdorf, Glaris, Martigny et Bad-Säckingen-Stein (transfrontalière avec l'Allemagne) et la disparition de cinq autres (Berthoud, Schwyz, Stans, Saint-Moritz et Wetzikon-Pfäffikon) qui sont absorbées par d'autres agglomérations[7]. L’une des caractéristiques des villes neuves est qu’elles recevaient du seigneur fondateur une charte de franchises. Liste des 172 villes de Suisse selon le canton, la population, superficie, la densité de population et l'agglomération. La Liste des plus grandes villes de Suisse La Suisse, est l’un des pays les plus riches de la planète – en terme de revenu par habitant. Aujourd'hui encore, certaines communes de moins de 10 000 habitants se définissent toujours comme ville, ainsi par exemple Loèche[4],[5]. 1, Aarau, Altdorf, Appenzell, Baden : mit einer Einführung Stadt und Städtebau in der Schweiz, 1850-1920. Zurich, la plus grande ville de Suisse Cette ville compte 401 144 habitants intra-muros. Ci-dessous la liste alphabétique de toutes les villes et communes de Suisse : Liste aller Gemeinden und Städte. Auteurs de l'article « Liste de villes de Suisse Â» : Liste des villes historiques du Moyen Âge et de la Renaissance, Collection de l’INSA (Inventaire suisse d’architecture 1850-1920 : villes). Neuchâtel et Jura sont bon marchés. Villes et Villages de Suisse Proposez vos liens . L'ancienne définition statistique de la ville a été abandonnée en 2015 au profit d'une nouvelle définition tenant compte notamment de la densité de population, du nombre de personnes actives et du nombre de nuitées afin d'éviter que des communes rurales issues de fusions de communes se retrouvent considérées comme ville[4],[7], comme Val-de-Ruz et Val-de-Travers dans le canton de Neuchâtel ou encore Küssnacht dans le canton de Schwytz, bien que non issue d'une fusion, en raison des grandes superficies et des faibles densité de population de ces communes. Villes et codes postaux Pour les besoins d'un bulletin ou formulaire d'inscription, il est important de suggérer une liste déroulante des villes associées à un code postal saisi. Liste de villes de Suisse. Marcel Grandjean, «Vers une histoire fondamentale de l'urbanisme médiéval dans le Pays de Vaud». ; Liens externes. Saint Gall. (V) : les communes de moins de 10 000 habitants se déclarant actuellement « ville » et/ou qui ne respectent pas la définition de 2015. Plus grandes villes (plus de 10’000 habitants) de Suisse romande.