Le Real est opposé à l'Eintracht Francfort qui a battu en demi-finale le Glasgow Rangers par douze buts à quatre sur les deux matchs. Puis ils conservent leur titre l'année suivante. Quelques semaines plus tard, le Real poursuit sa politique en attirant Kopa, ce qui lui permet de présenter une ligne d'attaque exceptionnelle composée de Di Stéfano, Rial, Kopa et Gento. Le 4 janvier 2016, Rafael Benítez est limogé du Real Madrid à la suite de résultats décevants en Liga BBVA. La rivalité avec le FC Barcelone traduit selon certains les rivalités politiques entre Castillans et Catalans. LIRE AUSSI >> Cristiano Ronaldo chambre le Barça en imitant Lionel Messi. Le 23 novembre 1947, lors d'un match contre l'Atlético de Madrid au Metropolitano, le Real Madrid devint la première équipe espagnole à revêtir un maillot portant des numéros. Le Real Madrid entretient des rivalités de longue date avec certains clubs, notamment le FC Barcelone (la confrontation entre les deux clubs, surnommée El Clásico, est l'une des plus célèbres de l'histoire du football) et avec l'autre grand club de la capitale espagnole l'Atlético de Madrid dans le derby madrilène. Zinedine Zidane, ici le 16 août 2017 face au Barça, est arrivé sur le banc du Real Madrid en janvier 2016. Le Bernabéu a accueilli la finale de l'Euro 1964, de la Coupe du monde 1982, de la Coupe des clubs champions 1956-1957, 1968-1969, 1979-1980 et la finale de la Ligue des champions 2009-2010. Malgré ces dépenses, le Real Madrid termine la saison 2009-2010 sans gagner aucun titre et offre deux visages bien différents. Le 22 décembre, le Real Madrid remporte la Coupe du monde des clubs de la FIFA contre Al-Aïn (4-1), avec notamment un but du capitaine Sergio Ramos. Le Real Madrid de Zinedine Zidane a décroché jeudi 16 juillet le 34 e titre de champion d'Espagne de son histoire, le premier depuis 2017, en battant Villarreal 2-1 pour la 37 e journée de Liga. La couronne est remplacée par une bande sombre en travers de l'écusson, symbolisant la Castille. L'abolition de la monarchie et l'instauration de la Seconde République en avril 1931 touche les symboles du club : il perd son titre de Real (redevenant le « Madrid Football Club ») et doit effacer la couronne, hommage à Alphonse XIII, de son blason. Le complexe a été surnommé (et est principalement connu sous ce nom) Valdebebas en raison de sa localisation, au sein du parc naturel de Valdebebas. Zinédine Zidane bat donc le record de Leo Beenhakker établit lors de la saison 1988/1989 qui était de 34 matchs sans défaite[48]. Si ces deux titres ne sont pas les deux plus prestigieux glanés par Zidane depuis sa prise de fonction, ils façonnent encore un peu plus sa légende. C'est un record pour un club espagnol. C'est la 2e fois que les merengues remportent ce trophée. Dans la colonne « Autres » sont inclus tous les matchs disputés en Coupe intercontinentale, Coupe du monde des clubs FIFA, Coupe de la Ligue, Coupe Latine et Supercoupe d'Espagne. Le 12 janvier 2017, le Real Madrid affronte le FC Séville en huitièmes de finale de la Coupe du Roi. Ancelotti, vainqueur de la 10e Ligue des champions. Durant les années 1950, la rivalité s'intensifia quand les deux clubs se disputèrent la signature de l'Argentin Alfredo Di Stéfano qui finalement intégra l'effectif du Real Madrid et participa aux nombreux succès du club lors de la décennie qui suivit. Actuellement, le Real Madrid détient un titre européen de plus que le Barça. De plus, les changements réguliers d'entraîneurs depuis le limogeage de Vicente del Bosque en 2003 (que Pérez ne jugeait pas assez à l'image du Real qu'il voulait) n'est pas pour favoriser l'équilibre du club. Le Barça, lui, en a mis 252, soit 1,55. Le nouveau Florentino Pérez fait face à une situation financière catastrophique : la dette du club atteint 1,8 milliard de francs, dont de nombreuses créances immédiates, au point de faire craindre pour l'avenir du club. Malgré le départ de Capello, remplacé par Jupp Heynckes, le Real met fin l'année suivante à 32 ans de disette dans la « grande » Coupe d'Europe, devenue « Ligue des champions » en 1992, en battant la Juventus en finale (1-0)[39]. Le Real Madrid atteint la finale de la Coupe du Roi en 1924 mais s'incline face au Real Unión de Irun (0-1). Le club madrilène a beaucoup perdu pendant le conflit, notamment en comparaison de l'Atlético Madrid (pris en main par l'armée de l'air et renommé Athletic Aviación de Madrid, les rivaux de Madrid remportent le championnat national en 1940 et 1941). Pour ces débuts, il remporte son premier match en Coupe du Roi contre Melilla (4-0). Le 26 mai, le Real Madrid remporte la Ligue des champions pour la 13e fois contre Liverpool (3-1) et devient la 1re équipe a gagner la compétition trois années de suite (depuis la nouvelle formule adoptée en 1993) après les victoires en 2016 et 2017. Porté par les résultats en équipe de France, Kopa remporte à son tour le Ballon d'or (dont Di Stéfano a été placé « hors concours »)[21]. Le 11 mars, au lendemain de la victoire du Real Madrid contre le Real Valladolid (1-4), le club annonce que Santiago Solari est destitué de son poste d’entraîneur de l’équipe première suite à une semaine catastrophique et 3 matchs perdus consécutivement à domicile, une semaine qui aura fait perdre les 3 titres au Real. Le Real fut d'abord mené 1-0 (but de Luis Suárez) avant d'égaliser a la 90e minute grâce au capitaine Sergio Ramos. Dans le reste du monde, la croix reste présente sur l'écusson et les maillots. En 1953, après un conflit très dur avec le FC Barcelone, arbitré par la FIFA et l'intervention supposée du pouvoir espagnol, le Real Madrid recrute l'attaquant argentin Alfredo Di Stéfano pour environ 5,5 millions de pesetas. La saison 2012-2013 commence par une victoire en supercoupe d'Espagne face au FC Barcelone (défaite 3-2 à l'aller ; victoire 2-1 au retour). Le Real remporte ce match 6-1 avec des buts inscrits par Sergio Ramos, Antonio Cassano (2), Roberto Soldado (2) et José Manuel Jurado. Le 9 mai 2006, le Stade Alfredo Di Stéfano est inauguré. Manolo Sanchís, l'emblématique représentant de la « Quinta del Buitre », porte le brassard de capitaine lors de la finale. L'idée d'un championnat national sur le modèle anglais apparaît en 1926. Le surnom donné par les journalistes à ces joueurs est la « Quinta del Buitre » (« la bande du vautour » en espagnol)[4], du fait du surnom de leur chef de file, Emilio Butragueño, surnommé le Vautour pour sa capacité à « rôder » dans la surface de réparation pour profiter de la moindre occasion[33],[34]. En tant que joueur, Muñoz avait fait partie de l'équipe, majoritairement composée de joueurs étrangers, qui avait dominé le football européen dans la deuxième partie des années 1950. Le Real Madrid et Cristiano Ronaldo ont présenté leur trophée de champion d'Espagne à leurs supporters venus en nombre fêter le titre. Finalement, le Real Madrid finit la saison en battant plusieurs records en championnat, comme notamment le nombre total de points, s'élevant à 100, le nombre de victoires, s'élevant à 32 en 38 matchs, le nombre de victoires à l'extérieur, s'élevant à 16 en 19 matchs, ainsi que le plus grand nombre de buts inscrits, s'élevant à 121. Le 5 mars, le Real Madrid, triple tenant du titre, est éliminé en 1/8e de finale de la Ligue des champions contre l’Ajax Amsterdam au Bernabéu (1-4), et ce malgré avoir remporté le match aller à la Johan Cruyff ArenA (1-2). En tout, le Real Madrid aura dépensé 165,69 millions d'euros. Ensuite, le sponsor du Real Madrid est devenu Bwin.com à la suite des problèmes économiques de BenQ Siemens. Contrairement à la plupart des clubs européens, le Real Madrid est la propriété collective de ses socios (ses sociétaires), qui le gèrent depuis sa création. Entre 1902 et 1931 le club a utilisé u écusson inspiré du blason de la ville de Madrid d'alors en matches officiels contre les autres clubs. Le tableau suivant recense les joueurs en prêts pour la saison 2020-2021. Cependant l'équipe arbore sa tenue traditionnelle blanche (merengue) dans la mesure du possible. Avec l'abolition de la monarchie et la proclamation de la Seconde République en 1931, tous les symboles royaux (la couronne et le titre de Real) sont supprimés. La finale de 1936 est aussi le dernier match de Zamora avec Madrid, alors que vient d'éclater la Guerre civile espagnole[6]. Cependant le président Antonio Santos Peralba est incité par les autorités à démissionner, comme son alter ego barcelonais[10]. Le Real reconquiert le championnat d'Espagne perdu l'année précédente, conserve sa couronne européenne en battant en demi-finale Manchester United puis, en finale, la Fiorentina deux buts à zéro[18], puis remporte la dernière édition de la Coupe latine, face au Benfica Lisbonne. En 1965, l'Atlético devint la première équipe à battre le Real Madrid depuis huit ans. C'est un bosseur, et il est très respectueux des joueurs. Novice sur le banc d'une équipe première lors de sa nomination à la place de Rafael Benítez, l'ex-Turinois a jusqu'à présent perdu autant de rencontres qu'il a gagné de titres. Le 17 mai ils perdent la finale de la Copa del Rey 2-1 face à l'Atlético Madrid. Pendant l'été il remporte à Caracas la Petite coupe du monde des clubs pour la 2e fois, après un succès en 1952. Suivent ensuite Pirri (1964-1980) avec dix trophées et Amancio Amaro (1962-1976) avec neuf couronnes. Inauguré en 2005, ce centre s'étend sur 120 hectares et comprend plus de 21 000 m2 d'infrastructures. Il est remplacé par le français Zinédine Zidane, nommé pour 3 saisons. "Il est très intelligent dans la gestion de l'effectif. L'actuel président du club est Florentino Pérez. Dans la colonne « Autres » sont inclus tous les titres remportés en Coupe intercontinentale, Coupe du monde des clubs FIFA, Coupe de la Ligue, Coupe Latine et Supercoupe d'Espagne. L'année suivante, le Real Madrid organise la première édition du Trophée Santiago Bernabéu, trophée amical annuel qui existe encore aujourd'hui. Il faut attendre 1995 pour voir le Real des Raúl, Fernando Hierro, Iván Zamorano et Fernando Redondo remporter de nouveau le championnat. Zinédine Zidane devient le premier entraîneur de l'histoire de la Ligue des champions de l'UEFA, depuis sa création en 1955, à remporter trois coupes consécutivement. Cette solution est également retenue lors de l'accord avec la Abu Dhabi Bank pour l'émission d'une carte de paiement électronique au nom du Real. Le directeur des relations institutionnelles est Emilio Butragueño. Florentino Pérez, déjà président entre 2000 et 2006, se présente officieusement puis officiellement comme candidat à la présidence. L'éclatement de la Guerre civile suspend les activités sportives dans le pays entre 1936 et 1939 (le club remporte en 1936 son 23e et dernier titre en championnat régional, renommé en 1931 Campeonato Regional Mancomunado[2]). La capacité du stade a fréquemment changé, culminant à 120 000 places après l'extension de 1953. C'est la 1re finale internationale perdue par le Real Madrid depuis l'an 2000 (1-2 contre Boca Juniors en Coupe intercontinentale), 18 ans d'invincibilité et 12 finales remportées consécutivement dont : 5 Ligue des champions de l'UEFA, 3 Supercoupe de l'UEFA, 3 Coupe du monde des clubs de la FIFA, 1 Coupe Intercontinentale L'association de Di Stéfano et de Puskás connaît son apogée en finale de la Coupe d'Europe en 1960. La saison 1955-1956 est celle de la première édition de la Coupe d'Europe. La même année, Carlos Padrós, frère du président du Madrid FC et lui-même futur président du club, parvient à organiser à l'occasion du couronnement d'Alphonse XIII le premier tournoi national, appelé Concours Madrid de Foot-Ball Association. À domicile, le club évolue habituellement tout en blanc, ce qui lui vaut le surnom de los Blancos (« les blancs »). Les deux équipes se rencontrèrent pour la première fois le 21 février 1929 lors de la troisième journée de la première édition de la Liga. À la suite de cette rencontre, Marca organise un vote afin que ses internautes désignent le onze type des joueurs étrangers du Real Madrid[88]. Le premier sponsor du Real Madrid fut Zanussi de 1982 à 1985. En s'adjugeant son 34e titre de champion d'Espagne, le Real Madrid prend ses distances avec le Barça, qui reste bloqué à 26 sacres. Après un match indécis, le Real s'impose en prolongation, trois buts à deux[20]. Après toute cette campagne, le Real termine la saison 2010-2011 deuxième, pour la troisième fois consécutive, avec 92 points mais avec une équipe plus spectaculaire et séduisante notamment grâce à un CR7 historique inscrivant 40 des 102 buts marqués par le Real. À la suite de la défaite des républicains et de la victoire de Francisco Franco, le club retrouve le titre de Real ainsi que son ancien blason. Le 2 mai 1962 à Amsterdam, le Real retrouve en finale de la Coupe d'Europe le Benfica d'Eusébio. Dans la colonne « Europe » sont inclus tous les buts marqués en compétitions UEFA. L'équipe madrilène poursuit d'abord ses succès. Le 27 février 2019, le Real Madrid est éliminé en 1/2 finale de la Coupe du Roi par le FC Barcelone. Le 27 février, le Real perd le derby de Madrid face à l'Atlético (1-0) et anéantit pratiquement toutes ses chances de remporter la Liga 2015-16 en ayant 12 points de retard sur le FC Barcelone, premier du championnat. Le 16 décembre, le Real remporte pour la 3e fois de son histoire la Coupe du monde des clubs face au club brésilien Grêmio (1-0) et clôture l’année 2017 avec 5 titres gagnés sur 6 possibles, un record dans l’histoire du club. Son salaire mirobolant représente 40 % des recettes du club[11],[12]. Qui a gagné le plus de Clásicos en Liga ? Vainqueur de très nombreux titres nationaux et internationaux, il a reçu de la Fédération internationale de football association (FIFA) le titre honorifique de plus grand club du XXe siècle. Muñoz, entraîneur le plus titré du club (14 titres). Malgré le recrutement de vedettes internationales, notamment les Allemands Paul Breitner et Günter Netzer, ce succès ne se concrétise plus au niveau européen : le Real s'incline en 1971 en finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe (en deux fois) face aux Anglais de Chelsea FC[29] (un match qui signe la retraite de l'emblématique capitaine Francisco Gento), puis est écarté à deux reprises en demi-finale de Coupe des clubs champions européens, en 1973 et 1976. Parallèlement, le Real remporte la Ligue des champions en éliminant Schalke 04 ; Borussia Dortmund ; le Bayern Munich. LES ... Real Madrid (33) FC Barcelona (29) 2016: FC Barcelona (24) FC Barcelona (28) 2015: FC Barcelona (23) FC Barcelona (27) 2014: Atletico Madrid (10) Real Madrid … Le Real Madrid Club de Fútbol, plus connu sous le nom de Real Madrid ou simplement Real, est un club professionnel espagnol de football, basé à Madrid. Au début des années 1940, l'équipement fut de nouveau changé pour ajouter des boutons au maillot ainsi que le blason du club sur la gauche de la poitrine (il y figure toujours aujourd'hui). Le merengues, pourtant dominateurs, sont battus par l'équipe de Jorge Sampaoli et s'inclinent pour la 1re fois après une série de 40 matchs sans défaites toutes compétitions confondues. Depuis octobre 2009, le joueur le plus capé de l'histoire du Real Madrid est Raúl avec 741 matchs officiels joués. Le 4 septembre 1960, le Real remporte la première édition de la Coupe intercontinentale, un trophée proposé par Bernabéu, en écrasant à Madrid Peñarol, vainqueur de la Copa Libertadores, sur le score de cinq buts à un[1],[23]. Puis le Real Madrid s'installa au Estadio Chamartín qui fut inauguré le 17 mai 1923 et pouvait accueillir 22 500 spectateurs : c'est dans ce stade que le Real fêta son premier titre de champion d'Espagne en 1932. En remportant le Championnat d'Espagne en Juillet 2020, le Real Madrid remporte son 92e titre. Di Stéfano, auteur d'un doublé, conquiert le cœur du public madrilène[13]. La nouvelle élimination du club en 1/8e de finales de la Ligue des champions face au Bayern Munich a aussi été mal digérée. Santiago Bernabéu lui propose d'intégrer la direction technique du club mais le joueur refuse et les deux hommes se séparent fâchés. À domicile, les couleurs traditionnelles du Real Madrid[92] sont tout en blanc et que les chaussettes fussent noires et bleu sombre dans 1911[Quoi ?]. Cette défaite marque un coup d’arrêt pour le Real, en effet, la dernière élimination du club en Ligue des champions datait du 13 mai 2015 face à la Juventus Turin. Le Real Madrid est autorisé à porter l'écusson des vainqueurs multiples (Multiple-winner badge) sur son maillot pour les matches de Ligue des champions, l'ayant remportée à plus de cinq reprises. "Je suis heureux, j'aime ce que je fais, c'est fabuleux." En décembre, le club remporte la Coupe intercontinentale 1998 face aux Brésiliens de Vasco da Gama. Pendant l'été 1955, le Real remporte la Coupe latine, qui oppose les champions d'Espagne, d'Italie, de France et du Portugal, en battant, en finale au Parc des Princes, le Stade de Reims[14]. de la Supercoupe d'Europe : … Cependant ce changement de nom ne lui apporte pas le succès espéré, si ce n'est en championnat régional. Devant les 135 000 spectateurs du Hampden Park, les Madrilènes livrent leur match le plus abouti, et s'imposent sept buts à trois avec quatre buts de Puskás et trois de Di Stéfano[4]. La saison 2011-2012 commence par la Supercoupe d'Espagne contre le FC Barcelone. Gérald Darmanin, l'histoire de l'homme par qui le scandale arrive, Dix séries géniales dont vous n'avez (sans doute) jamais entendu parler. C'est le début de l'âge d'or du Real Madrid. Pour moi c'est clair, la réussite de l'équipe, on la doit à Zidane et à l'excellent travail qu'il réalise", confiait à son sujet Ronaldo en juin dernier dans une interview accordée au site de l'UEFA. Avec les plus grands joueurs de la planète, le Real Madrid domine durant plusieurs années le football espagnol (2 Ligas en 2001 et 2003, deux supercoupes d'Espagne en 2001 et 2003, deux finales de coupe du Roi en 2002 et 2004) et européen avec une victoire face au Bayer Leverkusen (2-1) en finale de la Ligue des champions 2002 ainsi qu'une Coupe intercontinentale en 2002, une Supercoupe de l'UEFA en 2002 ainsi qu'une finale de Supercoupe de l'UEFA en 2000. Le 25 juin 2013, Carlo Ancelotti est officiellement entraîneur du Real pour trois saisons. Le jeune attaquant Raúl de Tomás rejoint le Benfica Lisbonne pour un montant de 20 millions d'euros. Nicolas Bouzou : McCartney ou l'éloge de la rigueur, COMPARATIF SMARTPHONE avec Meilleurmobile, GUIDE DEFISCALISATION avec L'Express Votre Argent. Les Madrilènes dominent le championnat jusqu'à la dernière journée, où une défaite face à l'Athletic Bilbao offre le titre au FC Barcelone[5]. De par son prestige, le Real Madrid est régulièrement invité à des compétitions de gala dans le monde entier, et a remporté ainsi de nombreux trophées amicaux. Ces achats s'avèrent payant pour le club puisque Carlo Ancelotti, épaulé de Zinédine Zidane, parvient à remporter la Coupe d'Espagne 2-1 face au FC Barcelone. Le 4 décembre, la RFEF prononce l'exclusion du Real Madrid de la Coupe du Roi à la suite de l'infraction du règlement de la compétition. Le 11 avril 2018, le Real Madrid se qualifie en demi-finale de la Ligue des champions pour la 8e fois consécutive (depuis 2011), et bat son propre record qu'il avait établi la saison passée (7)[53]. Les premiers résultats sportifs de l'ère Bernabéu sont cependant plutôt décevants. Un projet de toit rétractable est actuellement à l'étude. C'est cependant insuffisant pour s'emparer du titre qui revient au FC Barcelone qui s'est imposé lors des deux Clásico. Ensuite le Sky Football se rebaptisé New Foot-Ball Club. Le FC Barcelone, qui a remplacé Frank Rijkaard par Pep Guardiola durant l'intersaison, est revenu à son meilleur niveau. Santiago Bernabéu reste celui qui a été le plus longtemps président du club (35 ans de 1943 à 1978). L'équipe remporte la 11e Ligue des Champions de l'histoire du club sur le score de 1-1 (5-3 t.a.b). Bien que l'Atlético fut fondé par trois étudiants basques en 1903, des dissidents du Madrid Club de Fútbol les rejoignirent en 1904. Le 16 août, le Real Madrid remporte la Supercoupe d'Espagne face au FC Barcelone en ayant gagné 3-1 au Camp Nou au match aller et 2-0 au match retour au Santiago Bernabéu. En 2012, le club signe avec un accord avec les Émirats arabes unis afin de construire un parc thématique dont l'inauguration aura lieu en 2015 sur une île artificielle, le Real Madrid Resort Island. Au mercato estival 2010, Mourinho exige des recrues mais beaucoup moins coûteuses que l'été précédent. On peut citer Nacho, Dani Carvajal, Kiko Casilla, Lucas Vázquez qui jouent en équipe première au Real Madrid. En 1957-1958, le Real Madrid fait signer un autre grand joueur, le défenseur central uruguayen José Santamaría. Cristiano Ronaldo n'a pas d'équivalent, comme en atteste le nombre de ses buts avec le Real Madrid. C'est la 10e Supercoupe d'Espagne de l'histoire du Real et le 7e trophée de Zidane. Une statistique hallucinante qui lui permet de se hisser au deuxième rang des techniciens les plus sacrés de l'histoire du Real à égalité avec ses prédécesseurs Luis Molowny et Vicente Del Bosque. Ce surnom provient de la chanson des Beatles She loves you après que plusieurs joueurs de l'équipe avaient posé pour le journal Marca, vêtus de perruques tels les Beatles. Ensuite, en 2002, un accord fut conclu avec Siemens Mobile et en 2006, le logo BenQ Siemens apparut sur le maillot. Il est souvent appelé à cette époque Trofeo Mancomunados. C'est la dixième (Décima en espagnol) Ligue des champions de l'histoire du club. Fiche du joueur football Karim BENZEMA, jouant dans le club de REAL MADRID. Sur le terrain l'équipe connaît encore le succès en remportant le championnat de Madrid en 1910, 1913, 1916, 1917, 1918 et 1920[2], et la Coupe du Roi en 1917, face aux Basques de l'Arenas Club. Soit 1,62 par match. Le premier changement sur l'écusson intervient en 1908 lorsque les lettres adoptent une forme plus simple et sont inscrites dans un cercle. Les 'Blaugranas ont remporté 5 Coupes d'Europe -1 Coupe d'Europe et 4 Ligue des champions-, 4 Coupes d'Europe des vainqueurs de coupe de football, 5 Supercoupes d'Europe, 3 Coupes des villes de foires -ancienne Coupe UEFA- et 2 Coupes Latines de Football. Le 11 juin, le brésilien Casemiro intègre l'équipe A du Real Madrid, qui a levé l'option d'achat de 6 millions d'euros à la suite du prêt accordé par le São Paulo FC. Sa première édition est organisée sous le nom Championnat de Madrid en 1902-1903[2]. L'Inter s'impose trois buts à un. Les deux équipes se rencontrèrent à nouveau en Coupe d'Europe lors de la Ligue des champions 2001-2002 où le Real Madrid, futur vainqueur, remporta un duel qui fut qualifié par les médias espagnols de « match du siècle ». La rivalité se porta par la suite à l'échelon européen lorsque les deux clubs se rencontrèrent en demi-finale de la Coupe d'Europe 1959 : le Real s'imposa 2-1 au Bernabéu mais l'Atlético gagna 1-0 au Metropolitano. À l'extérieur, les couleurs traditionnelles du Real Madrid sont tout en noir ou tout en violet/bleu.