Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Attribut divin : Al-Wahhab  (Lu 2322 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« le: Janvier 05, 2014, 17:17:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Al-Wahhâb: Celui qui ne cesse de donner gratuitement, le Donateur gracieux, le Grand Donateur
 

I) Signification de ce Nom

C'est un nom dérivé de hiba, le don gratuit.
Allah a dit:
{... C'est Toi, certes, le Grand Donateur (innaka anta-l-wahhâb)!} [Sourate 3; Verset 8].
{... Il fait don de filles à qui Il veut, et don (yahubbu) de garçons à qui Il veut.} [Sourate 42; Verset 49].
{... Accorde-moi, de Ta part, un descendant (fa hab lî min ladunka waliyan).} [Sourate 19; Verset 5].

Sache que le nom hiba signifie le fait de prendre possesseur (tamlîk) sans exiger de compensation (bi ghayr 'iwad). Wahhâb est un Nom construit sur une forme intensive (et fréquentative)
.
Ceci bien compris, nous te dirons: un tel don gratuit ne peut être obtenu véritablement d'Allah car le don gratuit comporte deux aspects essentiels:

- Le premier est de rendre possesseur (tamlîk),

- Le second sans compensation ('iwad).

 1) Or, le fait de rendre possesseur ne peut-être valablement le fait des serviteurs d'Allah pour plusieur raisons:
  a) Tant qu'Allah ne produit pas dans le coeur de la créature d'habitudes déterminantes et décisives aucun acte de cette nature n'émanera du serviteur. Or, l'argent de cette incitation indispensable est bien celui qui agit ainsi (et c'est Allah).
  b) Le serviteur reste dans l'ignorance de la nature profonde de ses actes. Or, celui qui ignore une chose ne peut la produire (mûjid). En conséquence, le serviteur ne peut de soi-même arriver à produire ses actes. Celui qui les existencie est donc Allah, Lui qui demeure réellement le Donateur grâcieux (wâhib).
  c) Si Allah n'avait décidé d'accorder ce don gratuit de toute éternité - et Il sait bien ce qu'il en est - ce don n'aurait pu être obtenu car l'actualisation (hudûth) d'une chose contraire à la volonté d'Allah, et qui de plus provient de Sa Science et de Sa Sagesse, est impossible. Il faut donc que l'Agent de ce don ('atiya) soit réellement Allah.
  d) Le serviteur reste la possession (milk) d'Allah. Or , la possession en tant ue telle ne possède rien. Allah a dit:
{Allah propose en parabole un esclave ('abd) appartenant [à son maître] (mamlûk), dépourvu de tout pouvoir...} [Sourate 16; Verset 75].Il est, en conséquence, bien établi que rendre possesseur n'est pas valablement le fait du serviteur.

 2) Le second aspect du don gratuit est caractérisé par l'abscence de compensation.Nous dirons: en admettant même que le serviteur pût valablement rendre possesseur, encore faudrait-il que cela fût sans compensation. Or, il est patent qu'on ne peut accomplir un acte quelconque sans l'espoir d'obtenir l'approbation (madh) dans l'immédiat ou la rétribution ultérieurement.
Dans l'hypothèse de celui qui ne croit pas à la récompense, ou encore de celui auprès de qui personne ne se trouve présent pour l'approuver, ou enfin de celui qui est gratifié d'un bienfait sans en avoir conscience ou qu'on lui cache (de qui il vient), ceux-là donc reçoivent un bienfait sans que ceux qui donnent aient en vue une récompense ou une approbation, mais ceux-là donnent par compassion pour soulager.  Or, cette attitude est encore une sorte de compensation. Si rien ne vient provoquer cette réaction, l'acte ne pourra jamais en résulter. Il est donc certains que l'absence de compensation est une condition que le serviteur ne pourra pas remplir.
Une fois admis que la nature du don gratuit est constituée nécessairement de ces deux conditions et que chacune d'elles ne peut se trouver remplie par le servituer, il s'avère alors impossible que le don gratuit vienne de lui. Le Vrai, Lui, réalise chacune de ces deux conditions. De plus, en tant que Possesseur du Royaume (Mâlik Al-Mulk), l'acte de rendre possesseur (tamlîk) Lui revient de droit.

Allah donne aussi sans compensation parce qu'Il transcende accroissement ou diminution, Son Acte pur étant au-delà des compensations et des intentions intéressées (aghrâd).
Nous ajouterons ceci: admets que le serviteur puisse bel et bien faire un don, il ne sera jamais wahhâb car Celui-qui-ne-cesse-de-donner-sans-compensation accorde des dons innombrables et Ses présents sont illimités à la différence des êtres créés qui sont capables d'accorder un bien ou une faveur de temps à autre. Par exemple, ils ne pourront donner la guérison à l'infirme, l'enfant à l'être stérile, la guidance à celui qui s'égare, l'exemption à celui qui subit l'épreuve. Or, Allah peut prodiguer tout cela, Ses Bienfaits sont permanents, Son Assistance est continue. Le Donnateur-sans-cesse-et-sans-compensation est donc Lui Allah, nul autre.

 
II) Signification de cette proposition: Allah accorde à Ses serviteurs de posséder certaines choses

Il y a divergence sur l'interprétation que nous avons donnée (au chapitre traitant du Nom Al-Malik) à savoir qu'Allah accorde à Ses serviteurs la libre disposition de certaines choses:

 1) On peut dire que le sens de cette affirmation est qu'Allah informe (Lui-même) que ces choses sont Sa propriété (milk). Ce jugement est corroboré par le verset suivant précité:
{Allah propose en parabole un esclave ('abd) appartenant [à son maître] (mamlûk), dépourvu de tout pouvoir...} [Sourate 16; Verset 75].
Le Nom Al-Wahhâb est alors considéré comme une Qualité d'Essence.

 2) On peut dire que le sens de notre propos à ce sujet exprime le pouvoir d'accomplir tel acte. Il convient alors de réfléchir sur cette interprétation car ce jugement ne veut pas dire qu'Allah confère aux serviteurs le pouvoir de disposer de la chose mais bien de la leur accorder comme venant d'eux-mêmes. Car Allah détermine en eux la possibilité d'être infidèles ou désobéissants (par exemple) et ce qu'Il leur accorde vient d'eux.

 
III) Dires des maîtres sur ce Nom

 1) Al-Wahhâb est Celui qui est abondamment libéral dans le don et le présent, fécond en grâce et faveur ainsi qu'en délicate bienveillance et en approbation, Celui qui accorde sans demande sans pourtant cesser de mettre son serviteur en état de Le solliciter.
 2) On a dit: "Al-Wahhâb est Celui qui te donne sans que tu aies à réclamer et Celui qui prodigue Ses Bienfaits sans raison ni prétexte.
 3) Al-Wahhâb, dit-on, est Celui qui accorde sans compensation et fait mourir sans partialité.
 4) On raconte que Hâtim le sourd jeûnait. Le désir de manger l'ayant pris, on lui présenta de la nourriture. Un mendiant survint et Hâtim la lui avança. A l'instant même un plateau rempli de toutes sortes de mets et de friandises descendit. Un mendiant vint le demander et il le lui offrit. Arriva alors un homme tenant une bourse pleine d'or. Hâtim s'écria "ô secours, ô secours!" du fait de l'abondance réitérée des dons. Or, un homme passait non loin de là. La foule courrut après lui en disant: "Pourquoi cherches-tu à nuire à Hâtim ce vétéran généreux?" Hâtim répondit: "Je ne demande pas de secours contre lui mais contre mon incapacité à remercier Allah pour l'abondance de ce qu'Il s'empresse de m'accorder en retour!"
 5) On rapporte que Ash-Shiblî demanda à l'un des compagnons de Abou 'Alî ath-Thaqafî: "Quel est donc celui des Noms d'Allah qui court sur la langue de Abou 'Alî?" Il répondit: "Al-Wahhâb." Shiblî reprit: "C'est donc pour cette raison que ses biens s'accroissent!"
 

IV) Participation du serviteur à ce Nom

C'est qu'il fasse don généreux de tout ce qui n'est pas Allah pour s'adonner seulement au service de son Maître-Proche (Mawlâ) dans la vie présente et dans l'autre.


Fakhr ad-Dîn ar-Râzî



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


 
« Dernière édition: Janvier 05, 2014, 17:20:20 par Um_Nour » Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.