Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Attributs divins : Al-Akhir  (Lu 605 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« le: Janvier 03, 2014, 19:18:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Al-Âkhir: le Dernier

Jahm ben Safwân prétendait qu'Allah accorde la récompense aux gens qui la méritent et le châtiment à qui il est destiné en suite de quoi Allah fait disparaître le Paradis et ses hôtes et l'Enfer et ses habitants, si bien que rien ne demeure avec Allah.
De même qu'Allah est existant (mwjûd) dans le Sans-commencement sans qu'aucune chose soit avec Lui, de même reste-t-Il existant dans le Sans-fin sans qu'aucune chose soit avec Lui.

Pour soutenir ce point doctrinal, il présente plusieurs arguments:

Le premier:
{C'est Lui le Premier et le Dernier...} [Sourate 57; Verset 3].
Allah est premier puisqu'Il est existant sans qu'aucune chose soit avec Lui et de même est-Il dernier puisqu'Il est permanent dans ce qui ne cesse point et qu'aucune chose n'est avec Lui.

Le deuxième:
Allah dit:
{Pour y demeurer éternellement (khâlidûn) tant que dureront les cieux et la terre -à moins que ton Seigneur en décide autrement- car ton Seigneur fait absolument tout ce qu'Il veut.} [Sourate 11; Verset 107].
Allah a donc déterminé la perpétuité (khulûd) du Feu en fonction de la durée (dawâm) des Cieux et de la Terre {... à moins que ton Seigneur en décide autrement...}. Or, cette durée peut avoir un terme. Il faut donc que la permanence du Paradis et de l'Enfer ait un terme.

Le troisième:
Si Allah ne connaissait pas le nombre des motions (harakât) des hôtes du Paradis et de l'Enfer, cela constituerait une cause d'ignorance pour le Seigneur; mais s'Il a cette connaissance, cela implique un terme (au Paradis et à l'Enfer).

Le quatrième:
Les futurs contingents (hawâdith mustaqbila) impliquent la discontinuité propre au nombre. Or, tout ce qui est de la sorte a un terme.
Sache-le! La plupart des hommes religieux (ahl al-dîn) sont d'accord sur la permanence (baqâ') du Paradis et de l'Enfer. Leur argument est que cette permanence est possible (mumkin). L'enseignement traditionnel (sam') arrive à cette conclusion. Il faut donc conclure à leur permanence. Pour expliquer cette possibilité (imkân) Jahm ben Safwân précise ceci: "Si cette permanence n'était pas possible, l'inverse d'une possibilité devrait entraîner une impossibilité en soi." Or cette conséquence ici est absurde.

La Tradition, elle, s'y réfère car les deux termes khulûd, perpétuité et ta'bîd, continuité, qualifiant le Paradis et l'Enfer, se trouvent dans le Coran.
Nous répondrons à ces quatre difficultés comme suit:

Réponse à la première difficulté:

Sa Qualité d'être dernier s'interprète de (quatre) manières
  -La première: Il cause l'extinction de l'ensemble de la manifestation universelle en sorte que nous reconnaissons véritable la fonction divine du nom "le Dernier" (âkhiriyya) par cet exemple (du Paradis et de l'Enfer). Il les existencie tout deux et les faits subsister à  jamais (abadan).
  -La deuxième: Il est certain qu'Il est Dernier au regard de toute chose et une autre interprétation que celle-ci n'est pas valable.
  -La troisième: Allah est Premier sous le rapport de l'Existence (wujûd) et Dernier sous celui de la preuve induite (istidlâl).
  -La quatrième: Allah fait mourir les créatures et les rend permanentes après leur extinction. Sous cet aspect, Il est Dernier.

 Réponse à la deuxième difficulté:

La parole coranique:
{... tant que dureront les cieux et la terre...} [Sourate 11; Verset 107]
confirme ce qui est reconnu habituellement, à savoir que personne ne s'attend à ce que les cieux et la terre disparaissent ou s'anéantissent, à cause de la Royauté céleste.

 Réponse à la troisième difficulté:

Allah sait bien que les hôtes du Paradis ne sont pas soumis à un nombre de motions déterminées sans que cela constitue chez Lui une ignorance puisqu'Il ne comporte pas en Lui-même un nombre déterminé (de possibilités, Son Infinité refusant tout dénombrement). Ceux qui connaissent ce point doctrinal savent bien qu'il en est ainsi et qu'il n'y a pas d'ignorance chez Allah.


[Fakhr ed-Dîn ar-Râzî]



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
   

Arabe Pour francophones
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.