Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Quand une personne nous dit que la nourriture est hallal doit-on manger sans...  (Lu 3796 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Farah94
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 30
Localisation: île-de-france
Messages: 41



Voir le profil
« le: Juin 18, 2010, 08:44:00 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

j'ai entendu dire que quand une personne nous dit que la nourriture est hallal on avait droit de mangé sans remettre en cause la parole de la personne. Tout d'abord je voulais savoir si c'est vrai? Ensuite ma question est que, est ce que mm si la personne n'est pas musulmane on a pas le droit de remettre sa parole en doute??

merci d'avance de vos reponse
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juin 18, 2010, 08:45:06 par Zahiya » Journalisée
muslima au fond du coeur
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 42
Localisation: Région parisienne
Messages: 207



Voir le profil
« Répondre #1 le: Juin 18, 2010, 15:42:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Salamaleikom ma soeur, c'esr une très bonne question, moi meme je me l'a pose et je serai interéssé par les reponses. Personnellement si je ne vois pas qu'il y a 'le tampon' de la mosquée certifié halal je prefere m'asbtenir.
Journalisée


Sourate 65 verset 3 : Dieu suffit à celui qui met sa confiance en Lui.
nano
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 389



Voir le profil
« Répondre #2 le: Juin 18, 2010, 15:53:53 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

j'aimerais moi aussi connaître les réponses  Huh?

 baraka2
Journalisée
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 28
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #3 le: Juin 18, 2010, 16:40:27 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

wa fiki barak Allahou






Q : Que doit-on faire si on nous  sert de la viande dont on ne sait pas si on a prononcé le nom d’Allah  pour la sacrifier ? Quel est votre avis sur le fait de fréquenter les  mécréants ?
    
  
 R  : On rapporte de façon authentique dans le Sahîh d’Al-Bukhârî, et  d’après ‘Â’îsha, qu’Allah l’agrée, qu’un groupe de gens a dit : « Ô  Envoyé d’Allah, certaines personnes nous apportent de la viande sur  laquelle nous ne savons pas si le nom d’Allah a été prononcé ou pas ! »  Le Prophète, qu’Allah prie sur lui et le salue, répondit alors :
« Prononcez-le  vous-même et mangez. »
  ‘Â’îsha  ajouta : « Cela ne faisait pas longtemps qu’ils étaient entrés dans  l’islam. »[1]
  
  
 Cela voulait dire donc qu’ils étaient encore  nouveaux dans l’islam, et les personnes dans ce cas peuvent ne pas être  au courant des règles précises de la jurisprudence (Fiqh), que connaît  seulement celui qui a vécu parmi les musulmans. Mais le Prophète,  qu’Allah prie sur lui et le salue, leur a indiqué de s’en occuper  eux-mêmes, en leur disant :
  
« Prononcez  [le nom d’Allah] vous-mêmes et mangez »,
   
 c’est-à-dire : prononcez le nom d’Allah sur la  nourriture et mangez.
  
 Quant à ceux qui égorgent et qui ont un  comportement correct, il faut supposer [que leur sacrifice] est  bon et  licite, et il ne faut pas poser de questions car c’est montrer de  l’obstination et de l’excès. Si on s’obligeait à  poser des questions à  chaque fois, on se fatiguerait beaucoup, et on s’imposerait des  difficultés simplement dans le doute que tout ce qu’on nous présente  comme nourriture n’est pas licite. En effet, si quelqu’un t’invite à  manger, il est tout à fait possible que la nourriture qu’il te présente  soit usurpée ou volée, ou encore que l’argent avec lequel elle a été  achetée ne soit pas licite, et il est tout à fait possible que la viande  du repas n’ait pas été sacrifiée, en prononçant le nom d’Allah, etc.  Par la miséricorde d’Allah sur Ses serviteurs, si l’action a déjà été  faite par autrui, il apparaît que cette action disculpe et innocente les  autres, et que la personne n’encourt aucun reproche (au cas où elle  n’aurait pas été faite).
  
 Concernant la fréquentation des mécréants, si  celle-ci se fait dans l’espoir qu’ils se convertissent, en leur  présentant l’islam, en leur montrant ses avantages et ses bienfaits,  alors il n’y a pas de mal à fréquenter ces mécréants pour les appeler à  l’islam. Cependant, si la personne les fréquente sans espérer leur  conversion, alors qu’elle s’en abstienne en raison du risque qu’il y a  de tomber dans le péché. En effet, le fait de les fréquenter fait  disparaître la jalousie et les sentiments vis-à-vis de la religion, et  peut engendrer de l’amour et de l’affection pour ces mécréants, alors  qu’Allah dit :
  
  
 
« Tu  ne trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour  Dernier, des gens qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à  Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les  gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a  aidés de Son secours. »[2]
  Aimer les ennemis d’Allah, les prendre en amitié  et s’allier à eux est contraire aux obligations du musulman, car Allah,  Béni et Exalté soit-Il, a interdit cela en disant :
  

 
« Ô  les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les juifs et les chrétiens ;  ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend  pour alliés devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens  injustes. »[3]
  Il dit également :
  
  

 
« Ô  vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre,  leur offrant l’amitié, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de  la vérité. »[4]
Il n’y a pas de doute que tout mécréant est un  ennemi d’Allah et des croyants, car Allah a dit :
  

 
« [Dis]  : ‘Quiconque est ennemi d’Allah, de Ses Anges, de Ses Messagers, de  Gabriel et de Michaïl [Allah sera son ennemi] car Allah est l’ennemi des  infidèles’. »[5]
 
 Il n’est donc pas convenable pour un croyant de  fréquenter les ennemis d’Allah, de les aimer et les prendre en  affection, en raison du grand danger qu’il risque pour sa religion et sa  croyance.
  
  
  • Fatwa du Cheikh Otheimine.
  • Fatâwâ Nûr alâd-Darb

 

 

[1]
 Al-Bukhârî dans le chapitre des ventes (2057) et dans le chapitre des  sacrifices (5507).

[2]
   La Discussion, v. 22.

[3]
   La Table Servie, v. 51.

[4]
   La Discussion, v. 1.

[5]
   La Vache, v. 98.


 

Wa Allahou arlem !
« Dernière édition: Mars 08, 2012, 10:42:49 par Um~Rayhane » Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
fathéma
Invité
« Répondre #4 le: Mars 22, 2012, 09:38:39 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 MachAllah MachAllah  baraka ma soeur oum-hasna pour ta réponse  Allahou Akbar

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
De-Passage
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 529



Voir le profil
« Répondre #5 le: Mars 22, 2012, 13:59:28 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Ibn Al-Jawzî parle de Abu Bakr sa a un rapport avec le sujet.

Il possédait un esclave qui lui apportait des vives. Un soir, il lui apporta de la nourriture et Abu Bakr en mangea une bouchée.
L'esclave s'écria : « Que t'arrive-t-il ? Chaque soir tu as pour habitude de me questionner, sauf cette fois-ci ? »

Abu Bakr -qu’Allâh l’agrée- répondit : « C'est la fin qui m'en a empêché. D'où tiens-tu ceci ? »

L'esclave rétorqua : « A l'époque de la jahiliyya, je suis passé à côté d'un groupe de gens a qui j'ai récité des incantations. Ils m'ont promis de me donner un salaire. Aujourd'hui, je suis passé à côté d'eux à nouveau, et comme il y avait un repas de noces, ils m'en ont offert. »

Abu Bakr -qu’Allâh l’agrée- de s'exclamer : « Pouah ! Tu as failli me ruiner ! » Il introduisit aussitôt sa main dans sa gorge pour se faire vomir, mais la nourriture ne sortait point.

On lui dit : « Elle ne sortira qu'avec de l'eau. »
Il demanda un grand gobelet d'eau et se mit à boire et à vomir, jusqu'à ce qu'il cracha le tout.

On lui dit : « Qu'Allah te fasse miséricorde ! Tout ceci à cause d'une bouchée ? »

Il rétorqua : « Si elle ne devait sortir qu'avec mon âme, je l'aurais enlevée. J'ai entendu le Messager d'Allâh -sallâ l-Lahû ‘aleyhi wa sallam- dire : « Tout corps qui croît avec ce qui est illicite est plus digne d'être au feu. »

S'il lui arrivait de consommer une nourriture douteuse, et qu'il en avant connaissance, il se faisait vomir pour l'enlever de son ventre et disait : « Ô Allah ! Ne me punis pas pour ce que les veines ont bu et ce qui s'est mélangé aux intestins. »
Journalisée
   

 Vous aimez le forum et souhaitez le faire découvrir aux autres musulmans ? cliquez alors ici un fois par jour !
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.