Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: comment faire pour me taire face avec mes collègues, élèves ?  (Lu 2357 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ili007
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: bruxelles
Messages: 14



Voir le profil
« le: Décembre 22, 2011, 04:22:46 »
Share   Modifier le messageModifier

  Salam Alaykoum

Je voudrais vous pose une question que je me pose assez souvent sans y avoir trouvé de réponses.  Je sais que la médissance, les ragots, commenter la vie, les choix des autres est une chose très mauvais en Islam.  Mais comment faire sur son lieux de travail, il ne se passe pas un jour où on se retrouve entre collègues pour commenter tel ou tel paroles de l'un de nos collègues... De plus, je suis enseignante donc, tous les jours à chaque pause récréation ou pause midi et bien on commente tel ou tel attitude des élèves (pas tjrs facile) et donc, voilà je me demande mais comment faire ?

Parfois, (je pense que j'ai tort de penser comme ça) mais je me dis vu que ces collègues ne sont pas musulman et bien alors c'est pas haram  Undecided Undecided mais  Roll Eyes ?

Bref, avez vous SVP  baraka2 des conseils pour que j'arrive à tenir ma langue car je sais que c'est très mauvais.

Pourtant dès que je rentre chez moi ou que je me retrouve avec mes amis et famille muslim et bien, je demande quand il y a lieu de faire la remarque, ne pas parler sur les autres.  

MERCI de m'aider mes  Sourire Mouslima et  Rire Mouslim

Journalisée
mouhammed
Invité
« Répondre #1 le: Décembre 22, 2011, 05:53:08 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh     
La Médisance
Cheikh al Albany (Qu'Allah lui fasse miséricorde)


Louange à Allah à qui nous demandons de nous aider, de nous pardonner. Nous implorons Allah de bien vouloir nous défendre contre le mal que nous pouvons faire contre nous et les mauvaises actions que nous pourrions commettre. Celui qu'Allah dirige dans la bonne voie, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne peut le diriger. Et je témoigne qu’il n’y a d’autres divinités qu’Allah, et que Mouhammad est Son serviteur messager et messager, et que la bénédiction et la paix soient sur lui. 
Après cela, je dis que la bonne parole est la parole d’Allah, et le meilleur chemin est le chemin de Mouhammad . Toute nouveauté est une innovation. Et toute innovation est un égarement. Et tout égarement mène en enfer.

Le Prophète  reçut un jour une délégation de la tribu de Bani Salama, il leur demanda :
«  Qui est votre chef?».
Ils lui répondirent «Djedou bnou Qaïs et nous le trouvons fort avare».
Alors le Prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui)  leur rétorqua : «  Il n y a point de remède à l’avarice. Dorénavant, votre chef est Amer ben el Djamouh ».

Voici deux conclusions dont la plus importante de ce hadith, sert de jurisprudence et permet la critique.

El ghaïba, c’est de dire de ton frère ce qu’il n’aimerait pas entendre.

  La critique n’est permise que dans ces six cas : 
-Subir une injustice.
-Se renseigner sur une personne.
-Avertir.
-Vis à vis d’une personne dévoilant son dévergondage.
-Demander une fatwa.
-Demander de l’aide pour mettre fin à un mal.

Les savants disent que la critique n’est pas de la médisance dans ces six cas :

 1er cas : Subir une injustice.

Celui qui a subi une injustice a le droit de la dénoncer et user de tous les moyens en son pouvoir pour défendre son droit.
C’est pour cela que le Prophète a dit que le retard de paiement de salaire par un employeur, est une injustice. Celle-ci autorise l’employé à entacher la réputation de cet employeur et à le punir, sans mentir ni exagérer.
Par contre la punition est appliquée par un juge musulman. Ce juge a le droit de convoquer le transgresseur et de le punir pour ne pas avoir payé son employé. Soit il le mettra en prison soit il le flagellera selon la correction permise par la Chari’a vis à vis d’une telle infraction sans récidive.

Le Hadith est clair. Il autorise à comprendre qu’il est permis de s’attaquer à son intégrité.

L’opprimé peut se plaindre publiquement. Ce droit n’est pas seulement autorisé par le hadith mais aussi par le verset du Coran qui dit :  « Allah n’aime pas qu’on profère de mauvaises paroles sauf quand on a été injustement provoqué. Et Allah est Audient et Omniscient. » S4V148  (Traduction relative et approchée)

2ème cas : Le droit de se renseigner

I1 y a de nombreux exemples dans les Hadiths tel que le premier cité. Quand le Prophète  se renseigna auprès des Banou Salami ou lorsqu’une femme venue le voir lui dit : « Untel et untel ont demandé ma main, Abou Jahr et Mou'awiya ».

La manière dont elle a posé la question, le Prophète  a compris qu’elle voulait demander conseil sur le choix de son futur époux .Le Prophète lui a décrit les deux prétendants pour qu’elle puisse choisir. Car les femmes ont des buts et des points de vue très différents.
Il dit : «Abou Jahr est un homme dont le bâton ne quitte pas l’épaule et Mou'awiya est pauvre».

Nous pouvons déduire de cet exemple, que le Prophète  a rappelé les défauts des deux prétendants pour bien informer cette femme. Les exégètes ont interprété «le bâton ne quitte pas l’épaule» par : il est prompt à battre ses femmes à la moindre erreur.

Il est évident que ces deux hommes n’auraient pas aimé qu’on dise pour l’un qu’il bat ses femmes et pour l’autre qu’il est pauvre.
Dans l’intérêt général, si le musulman demande conseil c’est son droit d’être conseillé. Par exemple un musulman peut se renseigner sur un éventuel associé. Si celui-ci est un escroc, il ne faut pas le couvrir en pensant que vous faites de la délation. Car la religion est conseil comme le dit le Prophète .

3ème cas :Le fait d'avertir

Je connais, par exemple, une personne qui fréquente un dévoyé, je lui dirais pourquoi fréquentes-tu cette personne ? Là ce n’est pas de la médisance, c’est avertir un musulman, de bon comportement, de ne pas fréquenter un tel individu. Le but est de prévenir le jeune (Salih) de l’autre (façid), tels des fruits sains mélangés à des fruits véreux.
C’est pourquoi le Prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) a conseillé à une personne de bien de ne pas fréquenter une personne dévoyée:
"La fréquentation d’une personne de bien est semblable a celle d’un vendeur de musc (parfum,):
Soit tu humes le parfum, soit tu le reçois en cadeau soit tu l’achètes.
Le dévoyé est comme celui qui fréquente un forgeron :
ou celui-ci te brûle tes vêtements, ou tu respires chez lui de mauvaises odeurs."

Le premier exemple se rapporte à la bonne fréquentation et le second à la mauvaise. Par ce hadith nous comprenons que nous devons avertir toute personne de bien vue en compagnie d’un dévoyé. Et ne pas tourner le dos de crainte de critiquer ce dévoyé. Ceci ne constitue pas une médisance blâmable mais un acte encore plus que permis : c'est  obligatoire.

4ème cas : Le dévergondé

Par exemple une personne qui boit de l’alcool devant tout le monde sans craindre Allah et sans respecter ses serviteurs ('Ibad): Il est permis de dévoiler son dévergondage. Selon la règle générale il ne faut pas médire de son frère mais ce cas entre dans les six exceptions.

5ème cas :Demander une Fatwa (avis juridique)

Il y a beaucoup d’exemple. Une personne vient chez un savant et lui dit : « Ma femme fait ceci et cela, quelle mesure dois-je prendre ? ». La femme petit faire de même. Donc chacun d’eux petit décrire l’autre en son absence. Cela est permis.
L’histoire de Hind conforte ceci. Elle est allée demander conseil au Prophète  en qualifiant son mari d’avare. C’est à dire ne prenant pas sa famille en charge comme il se doit :
 «Est-ce qu’il m’est permis de prendre de son argent pour ma satisfaction et celle de mes enfants ?».
Le Prophète  lui a répondit : "Prends de son argent le nécessaire, raisonnablement pour toi et tes enfants".

Dans ce hadith nous allons prendre ce qui conforte notre argumentation. Cette femme a qualifié son mari d’avare devant le Prophète qui n’a pas répliqué. Pourquoi le Prophète  n’a pas désapprouvé cette critique si ce n’est qu’elle est permise. Cette femme lui a bien demandé s’il lui est permis de prendre de l’argent de son mari et le Prophète  a répondu "oui" mais sous certaines conditions:
La première c'est que ce que tu avances soit vrai,
La seconde c'est que tu ne prennes de ses biens que le nécessaire raisonnablement. C’est à dire que tu ne profites pas exagérément du droit que la religion t’a donné ».

6ème cas :Demander de l’aide pour mettre fin à un mal

Exemple: Quelqu’un organise chez lui une beuverie. Un frère va voir son voisin (‘zayed). (le musulman est fort avec l’aide de son frère). Il lui demande son soutien pour arrêter le dévergondage de leur voisin commun : «Viens! on va essayer de le raisonner jusqu’à l’arrêt de son comportement». lui dira-t-il.
Dans ce dernier cas, l’intéressé n’exhibe pas au grand jour son dévergondage (fisq). Ceci est le sixième cas.
Journalisée
ili007
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: bruxelles
Messages: 14



Voir le profil
« Répondre #2 le: Décembre 23, 2011, 04:18:08 »
Share   Modifier le messageModifier

 baraka, pour ta réponse que j'ai lu avec beaucoup d'attention, ceux-ci me rassure, car ce genre de situation m'est déjà arrivé.  Celà dit, je ne pense pas du tout entrer dans l'une de ces catégories avec mes collègues ou vis à vis de mes élèves. 
Journalisée
mouhammed
Invité
« Répondre #3 le: Décembre 23, 2011, 04:43:00 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh   tu veux dire  Baraka Allahou Fik  et  baraka  c'est pour les filles ,alors tu est enseignante  , et bien dit moi quelle faute tu a faite dans ton dernier message  Cheesy Cheesy     bismillah i rahmen i rahim      Et dis à Mes serviteurs d'exprimer les meilleures paroles, car le diable sème la discorde parmi eux. Le diable est certes, pour l'homme, un ennemi déclaré. " (17:53), " Allah n'aime pas qu'on profère de mauvaises paroles sauf quand on a été injustement provoqué. Et Allah est Audient et Omniscient. " (4:148), " Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah,     avis perso  :  ma soeur il faudrait que tu quitte de suite une assemblée ou il y a medisance et peu importe l'endroit .
« Dernière édition: Décembre 23, 2011, 05:04:39 par mouhammed » Journalisée
Tarek.A
Invité
« Répondre #4 le: Décembre 23, 2011, 17:27:57 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum  Smiley

Citation
Je suis enseignante donc, tous les jours à chaque pause récréation ou pause midi et bien on commente tel ou tel attitude des élèves (pas tjrs facile)

Personnellement je pense que ca dépend de l'intention.

- Si c'est pour faire part de tes problèmes et trouver des solutions avec tes collègues. C'est pas un grand mal.

- Mais si c'est pour que critiquer et juger, tu devrais arrêté.

Hadiths :

Mouadh Ibn Jabal  Radhi Allah 'Anhou demanda au Prophète  Salla-llah allahi wa salam :

« Ô Envoyé de Dieu serons-nous jugés pour nos paroles ? Et le Prophète lui répondit : « ô ibn Jabal ! C'est la moisson de la langue qui le plus souvent jette les gens dans l'Enfer »
[ Rapporté par Tirmidhi dans le livre de La Foi et il est rapporté également par Ibn Majja.]

Et d'après Abu Horayra  Radhi Allah 'Anhou le Prophète  Salla-llah allahi wa salam  a dit :  « Celui qui croit en Dieu et au jour du jugement, qu'il dise du bien ou qu'il garde le silence » [ Partie d'un long hadith rapporté par Bukhari et Muslim.]

Soulayman (Salomon) (que la Paix soit sur lui) fils de Daoud (David)  (que la Paix soit sur lui)  a dit : « Si la parole est en Argent le silence est en Or ».


Tu pourras trouver plus d'information la dessus sur le lien : (Les dégâts des mots)

http://sajidine.com/maux/degats-mots/intro.htm  (Modérateur : J'ai pris les hadiths sur Sajidine.)

Je pense comme le frère Mouhammed, si tu peux pas t'empêcher de dire de mauvaise parole quitte le groupe.

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
mouhammed
Invité
« Répondre #5 le: Décembre 24, 2011, 04:22:47 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh  Baraka Allahou Fik akhi tarek, les hadith ont leur rapporteur cela suffit pour la charte  MachAllah Salam Alaykoum
Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.