Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les Portes Bonheurs  (Lu 8300 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
sab1512
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 34
Messages: 22



Voir le profil
« le: Novembre 18, 2007, 21:45:10 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

La création, la préservation et finalement la destruction de l'univers et de son contenu sont sous les ordres d'Allah, et "la chance aussi bien que la malchance" se produisent conformément à la volonté d'Allah.
Cependant, de tout temps l'homme s'est posé la question: "Y a-t-il moyen de savoir, à l'avance, si l'avenir nous réserve des jours meilleurs ou si, au contraire, le pire est à craindre ?" Car, s'il y a un moyen de prévoir les choses avant qu'elles ne se produisent, le malheur pourrait être évité et le succès pourrait être assuré.

Depuis la nuit des temps, certains individus ont faussement prétendu avoir accès à cette connaissance occulte et les masses ignorantes de l'humanité se sont attroupées autour d'eux, payant des sommes astronomiques en contreparties de bribes de cette information vitale. Certaines de ces méthodes artificielles pour éviter la mauvaise fortune devinrent connues, d'où la profusion, dans la plupart des sociétés, d'objets porte-bonheur tels que ceux qui seront mentionnés dans ce chapitre.

Certains des moyens secrets imaginés pour savoir ce que le futur d'une personne recèle devinrent également de notoriété publique, et c'est de cette façon que divers types de présages et leur interprétation se retrouvent dans toutes les civilisations. Il y a cependant une partie importante de ces, connaissances qui est demeurée secrète, transmise de génération en génération à travers les formes diverses des sciences occultes, de la voyance et de la magie.

Il est très important de développer une vision islamique claire de ces pratiques car elles sont omniprésentes dans les sociétés humaines. Il y a plus important que cela peut-être, c’est le fait que si ces pratiques ne sont pas clairement comprises, un musulman pourrait facilement commettre le péché majeur du Shirk, qui est au coeur même de ces pratiques.

II était de pratique courante parmi les arabes du temps du Prophète Mohamed  de porter des bracelets, des joncs, des colliers de grains, des coquillages, etc., comme porte-bonheur pour éviter les malheurs et porter chance. On retrouve aussi des talismans et des amulettes dans toutes les régions du monde, sous des formes variées.

Croire que les fétiches, les talismans et les amulettes ont un quelconque pouvoir va à l'encontre de la véritable croyance en la Souveraineté d'Allah, puisque l'on attribue à des objets créés le pouvoir d'éviter les malheurs ou de porter chance.

L'Islam s'est opposé à toutes les manifestations de ce type de croyances qui sont apparues en Arabie durant la mission du dernier Prophète ) et ce, afin d'établir une règle en vertu de laquelle de telles croyances et pratiques seraient également condamnées et interdites à tout moment et en tout lieu où elles pourraient apparaître plus tard. Ces croyances fournissent en fait une base idéologique pour l'adoration des idoles dans la plupart des sociétés païennes et les porte-bonheur eux-mêmes représentent une branche de l'idolâtrie. Cette relation peut facilement être mise en évidence dans la branche catholique de la chrétienté où le Prophète Jésus  est déifié, où sa mère Marie et les saints sont adorés ; et les images, statues et médaillons à leur effigie présumée sont gardés et portés pour favoriser la chance.

Lorsque les gens acceptèrent l'Islam au temps du Prophète , souvent ils continuèrent de porter, au fond d'eux-mêmes, une croyance dans les fétiches communément appelée en arabe Tamaïm (Singulier : Tamimah). Par conséquent, on a rapporté plusieurs déclarations du Prophète  dans lesquelles il a strictement interdit de telles pratiques.

Ce qui suit ne constitue que quelques exemples:

Imrane Ibn Houssein rapporte que lorsque le Prophète  a vu qu'un homme portait un bracelet en cuivre sur la partie supérieure de son bras, il lui dit : "Malheur à toi ! Qu'est-ce que c’est que cela? " L'homme répondit que c’était pour le protéger contre une maladie appelée al-Wahina [Littéralement: faiblesse. Réfère peut-être à l'arthrite.]. Le Prophète  dit alors : "Jette cela, car en vérité cela ne pourrait qu’accroître ton mal Et si tu mourais avec cela sur toi, tu ne réussirais jamais. "  [Recueilli par Ahmad, Ibn Majah et Ibn Hibbân.]

Ainsi, que l'on soit malade ou en bonne santé, le fait de porter des bracelets, des joncs ou des anneaux en cuivre ou en fer, en croyant en leur pouvoir de guérir ou en celui de prévenir les maladies, est strictement interdit. De telles pratiques tombent aussi sous le coup de l'interdiction de guérir les maladies avec des traitements Haram (illicites) dont le Prophète  a dit:

"Soignez-vous les uns les autres, mais ne traitez pas les maladies avec des moyens interdits"
[Recueilli par Abou Daoud (Sounan Abou Daoud (Trad. anglaise), vol. 3, p. 1087, no. 3865) et al-Bayhaqî.]

Abou Wâqid al-Laythy a également rapporté que lorsque le Messager d'Allah  se mit en route pour Hounayn [Le site de la dernière grande bataille entre le Messager de Dieu et les tribus arabes païennes, bataille qui eut lieu au cours de la l0ème année suivant la Hijrah.], lui et son armée passèrent à côté d'un arbre appelé Dhatou Anwate. [Littéralement: "Qui a des choses accrochées dessus".] Les idolâtres avaient pour habitude d'accrocher leurs armes aux branches de cet arbre pour que cela leur porte chance. Certains Sahaba, nouvellement convertis à l'Islam, demandèrent au Prophète  de leur désigner un arbre similaire. Le Prophète  répondit: "Subhanallah (qu'Allah soit glorifié) c'est exactement ce que le peuple de Moïse  lui a dit : {Désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux}  [Sourate 7 – Verset 38].  Par Celui qui a mon âme en sa main, vous suivrez tous le chemin de ceux qui vous ont précédés" [Recueilli par at-Tirmidhi, an-Nasaï et Ahmad.]

Dans ce Hadith, le Prophète  rejette non seulement le concept de porte-bonheur, mais il prédit aussi que les musulmans imiteront les pratiques des juifs et des chrétiens. Les chapelets, d'un usage répandu chez les musulmans, sont une imitation du rosaire des catholiques ; le Mawlid (célébration de la naissance du Prophète) est une copie de Noël; et la croyance de beaucoup de musulmans en l'intercession des saints, n'est pas différente dans son principe de celle que l'on retrouve dans la chrétienté. La prophétie s'est déjà réalisée !

Le Prophète  a mis l'accent sur la gravité du port des amulettes en invoquant la malédiction d'Allah sur ceux qui en portent. Ouqbah Ibn 'Amir  a rapporté que le Prophète  a dit, une fois:  "Qu'Allah cause ruine et agitation à quiconque porte un talisman ou le fait porter à d'autres. [Recueilli par Ahmad et Al-Hakim.]

Les compagnons du Prophète  suivaient très strictement ses ordres concernant les fétiches et les amulettes.

'Ourwah  rapporte qu'alors que le Sahabi Houdhayfa  visitait un malade, il remarqua un bracelet sur la partie supérieure du bras de l'homme; il le retira et le brisa. Houdhayfah récita ensuite le verset : {Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah qu'en Lui donnant des associés}. [ Sourate 12 – Verset 106 ] [Recueilli par Ibn Abi Hâtim.]

À une autre occasion, il toucha la partie supérieure du bras d'un malade et découvrit qu'un Khayt (bracelet de ficelle) y était attaché. Lorsqu'il demanda à l'homme de quoi il s'agissait, celui-ci répondit : "C'est quelque chose qui contient un sort fait spécialement à mon intention". Houdhayfah  l'arracha du bras de l'homme et dit : "Si tu étais mort en l'ayant sur toi, je n'aurais jamais fait la prière funéraire sur ta dépouille."  [Recueilli par Ibn Waki'.]

Zaynab , l'épouse de Abdullah Ibn Mas'oud , a rapporté qu'une fois, Ibn Mas'oud remarqua qu'elle portait un collier en ficelle autour du cou et il lui demanda ce que c'était. Elle répondit :  "C'est une ficelle dans laquelle un sort a été placé pour me porter secours." Il l'arracha de son cou la brisa en morceaux et dit : "La famille Abdullah n'a certainement pas besoin de Shirk ! J'ai entendu le Messager d'Allah  dire : "En vérité, les sorts, les talismans et les porte-bonheur sont du Shirk"  Zaynab répondit : "Pourquoi dis-tu cela ? Mon oeil avait des contractions nerveuses et lorsque je suis allée voir le juif untel, il prononça un sort et mon oeil arrêta de se contracter!". Ibn Mas'oud répondit : "En fait, c'était seulement un diable qui le faisait sautiller avec son doigt et lorsque tu as eu recours à la sorcellerie, il a arrêté. Il aurait suffi que tu dises ce que le Prophète avait pour habitude de dire:

« Idh-habil-ba-s Rabban-nas washfi antash-shafi La shifa 'a II la shifa 'ouk Shifa 'an la youghadirouhou saqama» - « 0 Souverain des hommes, fais disparaître la souffrance et guéris-la parfaitement, Car Tu es le guérisseur véritable. Il n'y a de médecine que la tienne, qui, lorsqu'elle est appliquée, n'est suivie d'aucune sorte de mal.»

Jugement sur les porte-bonheur
Comme il a déjà été mentionné, l'interdiction des amulettes, des talismans et autres porte-bonheur n'est pas limitée aux versions arabes de ces objets, qui étaient combattues par le Prophète . Cette interdiction s'applique partout où des objets sont utilisés dans le même but. De nos jours, malgré l'avancement technologique et les réalisations scientifiques, le recours à des formes diverses de fétiches et de porte-bonheur est très répandu au sein des sociétés occidentales. Plusieurs talismans font tellement partie de la vie de tous les jours que très peu de gens y pensent. Cependant, lorsque nous cherchons et découvrons leurs origines, le Shirk qui y en constitue le fondement apparaît évident.

Voici seulement deux exemples de talismans très courants dans la société occidentale:
Les pattes de lapin : Les pattes postérieures des lapins ou leurs répliques en or ou en argent, sont portées en chaînes ou en bracelets comme porte-bonheur par des millions de personnes. L'origine de cette croyance provient de l'habitude des lapins de tapoter le sol avec leurs pattes postérieures. Selon les anciens, les lapins communiquaient de cette manière avec les esprits souterrains. D'où le fait que les pattes étaient d'abord gardées comme moyen pour transmettre ses requêtes aux esprits, puis comme instrument porte-bonheur en général.

Les fers à cheval : Beaucoup de maison en Amérique arborent des fers à cheval cloués sur leurs portes. Des versions miniatures sont également portées sur des bracelets, des porte-clés ou des colliers dans l'espoir qu'ils vont porter chance. L'origine de cette croyance se trouve dans la mythologie grecque ancienne. Dans l'ancienne Grèce, les chevaux étaient considérés comme des animaux sacrés. Si un fer à cheval était accroché à la porte d'une maison, on pensait que cela portait bonheur. Le côté ouvert du fer à cheval devait être pointé vers le haut, car c'était de cette manière que le fer était censé retenir la chance.   S'il était pointé vers le bas, on pensait que la chance se déverserait.

Croire aux porte-bonheur, c'est conférer aux choses créées le pouvoir divin de protéger contre le malheur. Ainsi, ceux qui ont ces croyances admettent de façon implicite que la Souveraineté d'Allah est limitée par Sa création. En fait, ils considèrent que les porte-bonheur sont plus puissants qu'Allah parce qu'ils auraient le pouvoir d'éviter les malheurs qu'Allah nous a destinés. De ce fait, de telles croyances constituent une forme évidente de Shirk, comme Ibn Mas'oud  l'a rappelé dans le Hadith mentionné plus haut. Ce jugement est renforcé davantage par le Hadith suivant.

Ouqba Ibn 'Amir  rapporte qu’alors un groupe de dix personnes arrivèrent chez le Prophète , il n'accepta le serment d'allégeance que de neuf d'entre eux. Ils demandèrent : "Ô Messager d'Allah, pourquoi as-tu accepté le pacte de neuf d'entre nous et l'as-tu refusé à cet homme ?" Le Prophète répondit : "En vérité, il porte sur lui un talisman." L'homme entra alors sa main dans sa cape, en tira le talisman et le brisa. Lorsque le Prophète  finit de faire prêter serment à cet homme, il se tourna et dit: "Quiconque porte un talisman a commis le Shirk ! " [Recueilli par at-Tirmidhi et Ahmad.]


Porte-bonheur coraniques : Des Sahaba comme Ibn Mas'oud, Ibn Abbas et Houdhayfah  étaient tous opposés au port de porte-bonheur renfermant des versets coraniques. Certains érudits parmi les Tabi'oun (élèves des compagnons du Prophète ) l'ont permis, mais la plupart d'entre eux y étaient opposés.

Cependant, le texte des Hadiths à propos des talismans ne fait pas de distinction entre les porte-bonheur contenant du Coran et ceux qui n'en contiennent pas. Et, il n'est mentionné nulle part que le Prophète  ait jamais porté sur lui des versets coraniques ou qu'il ait permis qu'on en porte. Le port de porte-bonheur coraniques contredit également la méthode prescrite par le Prophète  pour rompre les mauvais sorts et pour se protéger contre la malveillance d'autrui. La Sunna est de réciter certaines Sourates du Coran (113ème et 114ème), ainsi que certains versets (par exemple Ayatoul-Koursi, Sourate 2 – Verset 225) [Rapporté par Abou Hourayrah et recueilli par al-Boukhari (Sahih al-Boukhari (arabe-anglais), vol. 6, p. 491, no. 530).] en cas de malheur. La seule méthode prescrite pour obtenir de la bonne fortune à partir du Coran consiste aussi à le réciter et à l'appliquer. Le Prophète a dit : "Quiconque récite une lettre du livre d'Allah gagne une bonne action et chaque bonne action compte pour dix fois sa valeur. Je ne dis pas qu'Alif Lam Mim est une lettre, mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre". [Recueilli par Ahmad et Al-Hakim.]

Porter le Coran dans une amulette est similaire aux agissements d'un malade à qui un médecin aurait donné une ordonnance et qui, au lieu d'en prendre connaissance et de se procurer les médicaments qui y sont prescrits, la roule en forme de boule, l'enferme dans une petite bourse et se l'accroche autour du cou, croyant qu'il s'en portera mieux.

Si celui qui porte un porte-bonheur coranique croit que cela peut empêcher les malheurs de l'atteindre ou peut lui porter chance, il attribue à une partie de la création le pouvoir d'annuler ce qu'Allah  lui a déjà destiné. Par conséquent il s'en remet à l'amulette au lieu de s'en remettre à Allah. C'est là l'essence même du Shirk impliquant des porte-bonheur, tel qu'il apparaît de façon claire dans la narration suivante:

'Issa Ibn Hamzah  a dit : " Un jour, je rendis visite à Abdullah Ibn Oukaym et je le trouvai en compagnie de Hamzah ; je demandai à Abdullah : "Ne portes-tu pas un Tamimah (porte-bonheur)? " II répondit : "Qu 'Allah nous protège de celai Ne sais-tu pas que le messager d'Allah  a dit : " Quiconque porte un collier ou un bracelet s'en remet à ce au 'il porte ? "  [Rapporté par Ibn Mas'oud et recueilli par Ahmad, at-Tirmidhi et Al-Hakim.]

La pratique qui consiste à produire des Corans miniatures (si petits qu'ils deviennent illisibles à l'oeil nu) pour les insérer dans des médaillons que l'on porte invite aussi au Shirk. De la même manière, des décorations contenant Ayatoul-Koursi écrite en caractères minuscules, quasiment illisibles, et portées comme pendentifs encouragent le Shirk. La personne qui porte de telles parures uniquement par coquetterie ne commet pas de Shirk, mais la plupart de ceux ou celles qui les portent sont motivés par la protection qu'ils pensent y trouver et tombent par là même dans un des aspects du Shirk par rapport au principe islamique fondamental du Tawhid.

Les musulmans doivent soigneusement éviter d'utiliser le Coran comme porte-bonheur. En l'accrochant à l'intérieur de leurs voitures, en en faisant des porte-clés, en l'écrivant sur leurs bracelets ou leurs colliers de la même manière que les non musulmans utilisent leurs amulettes diverses et leurs talismans, ils ouvrent la porte au Shirk. Ainsi, un effort conscient doit être fait afin de purifier sa foi de tout ce qui pourrait la distraire d'un pur concept de Tawhid.




Journalisée

Qui se connait soi-méme, connait son Seigneur a dit le Saint Prophéte (PSL), penses-y bien oh toi chercheur de Vérité!!!
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 45
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« Répondre #1 le: Janvier 19, 2009, 11:43:27 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh, mes très chers (ères) frères et soeurs en Allah, j'espère que vous allez tous très bien ainsi que vos familles respectives  InchAllah.


De nos jours on trouve certaines personnes qui pensent que porter un porte bonheur ou quoi que ce soit d'autres peut leur protéger contre le mauvais oeil, la sorcellerie, etc.  Shocked. il faut savoir que seul la certitude et la confiance en Allah  Razza wa jal est notre seul Protection, car Allah  Razza wa jal est Seul Capable de toute chose  El Hamdoulilah, certaine personnes pensent pouvoir nous parler de notre avenir or tout cela est un Shirk  Angry et mensonges  Huh? car Allah est Seul Omniscient  Soubhan' Allah, il faut faire très attention et demandez sans relâche qu'Allah nous éloigne de tous les Shirks, et Qu'Il  Razza wa jal nous Préserve de Shaytan le Maudit  amine, à méditer très sérieusement  InchAllah  Wink



Les Portes Bonheurs

Dans le premier chapitre sur le Tawhid, nous avons défini Tawhid ar-Rouboubiya (Unité de Souveraineté) comme étant le fait, pour l'homme, de réaliser que dans tout type de relation avec Allah  Razza wa jal, c'est Lui le Créateur et Celui qui pourvoit aux besoins de l'univers. La création, la préservation et finalement la destruction de l'univers et de son contenu sont sous les ordres d'Allah, et "la chance aussi bien que la malchance" se produisent conformément à la volonté d'Allah.

Cependant, de tout temps l'homme s'est posé la question: "Y a-t-il moyen de savoir, à l'avance, si l'avenir nous réserve des jours meilleurs ou si, au contraire, le pire est à craindre ?" Car, s'il y a un moyen de prévoir les choses avant qu'elles ne se produisent, le malheur pourrait être évité et le succès pourrait être assuré.

Depuis la nuit des temps, certains individus ont faussement prétendu avoir accès à cette connaissance occulte et les masses ignorantes de l'humanité se sont attroupées autour d'eux, payant des sommes astronomiques en contreparties de bribes de cette information vitale. Certaines de ces méthodes artificielles pour éviter la mauvaise fortune devinrent connues, d'où la profusion, dans la plupart des sociétés, d'objets porte-bonheur tels que ceux qui seront mentionnés dans ce chapitre.

Certains des moyens secrets imaginés pour savoir ce que le futur d'une personne recèle devinrent également de notoriété publique, et c'est de cette façon que divers types de présages et leur interprétation se retrouvent dans toutes les civilisations. Il y a cependant une partie importante de ces, connaissances qui est demeurée secrète, transmise de génération en génération à travers les formes diverses des sciences occultes, de la voyance et de la magie.

Il est très important de développer une vision islamique claire de ces pratiques car elles sont omniprésentes dans les sociétés humaines. Il y a plus important que cela peut-être, c’est le fait que si ces pratiques ne sont pas clairement comprises, un musulman pourrait facilement commettre le péché majeur du Shirk, qui est au coeur même de ces pratiques. Au cours des chapitres suivants, nous étudierions de manière détaillée la position de l'Islam vis-à-vis de ces questions qui contredisent les attributs uniques d'Allah (Sifate) et qui incitent à l'adoration (Ibada) de la création. Chaque question sera analysée à la lumière du Coran et de la Sunna du Prophète  Salla-llah allahi wa salam, et un jugement islamique sera porté sur chacune d'elles et pourra servir à guider ceux qui cherchent sincèrement la réalité du Tawhid

 
II était de pratique courante parmi les arabes du temps du Prophète Mohamed  Salla-llah allahi wa salam de porter des bracelets, des joncs, des colliers de grains, des coquillages, etc., comme porte-bonheur pour éviter les malheurs et porter chance. On retrouve aussi des talismans et des amulettes dans toutes les régions du monde, sous des formes variées. Comme nous l'avons mentionné dans les précédents chapitres, croire que les fétiches, les talismans et les amulettes ont un quelconque pouvoir va à rencontre de la véritable croyance en la Souveraineté d'Allah, puisque l'on attribue à des objets créés le pouvoir d'éviter les malheurs ou de porter chance.

L'Islam s'est opposé à toutes les manifestations de ce type de croyances qui sont apparues en Arabie durant la mission du dernier Prophète  Salla-llah allahi wa salam) et ce, afin d'établir une règle en vertu de laquelle de telles croyances et pratiques seraient également condamnées et interdites à tout moment et en tout lieu où elles pourraient apparaître plus tard. Ces croyances fournissent en fait une base idéologique pour l'adoration des idoles dans la plupart des sociétés païennes et les porte-bonheur eux-mêmes représentent une branche de l'idolâtrie. Cette relation peut facilement être mise en évidence dans la branche catholique de la chrétienté où le Prophète Jésus 3Alayhi Salam est déifié, où sa mère Marie et les saints sont adorés ; et les images, statues et médaillons à leur effigie présumée sont gardés et portés pour favoriser la chance.

Lorsque les gens acceptèrent l'Islam au temps du Prophète  Salla-llah allahi wa salam, souvent ils continuèrent de porter, au fond d'eux-mêmes, une croyance dans les fétiches communément appelée en arabe Tamaïm (Singulier : Tamimah). Par conséquent, on a rapporté plusieurs déclarations du Prophète  Salla-llah allahi wa salam dans lesquelles il a strictement interdit de telles pratiques. Ce qui suit ne constitue que quelques exemples:

Imrane Ibn Houssein rapporte que lorsque le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a vu qu'un homme portait un bracelet en cuivre sur la partie supérieure de son bras, il lui dit : "Malheur à toi ! Qu'est-ce que c’est que cela? " L'homme répondit que c’était pour le protéger contre une maladie appelée al-Wahina [Littéralement: faiblesse. Réfère peut-être à l'arthrite.]. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam dit alors : "Jette cela, car en vérité cela ne pourrait qu’accroître ton mal Et si tu mourais avec cela sur toi, tu ne réussirais jamais. "  [Recueilli par Ahmad, Ibn Majah et Ibn Hibbân.]

Ainsi, que Ton soit malade ou en bonne santé, le fait de porter des bracelets, des joncs ou des anneaux en cuivre ou en fer, en croyant en leur pouvoir de guérir ou en celui de prévenir les maladies, est strictement interdit. De telles pratiques tombent aussi sous le coup de l'interdiction de guérir les maladies avec des traitements Haram (illicites) dont le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit:

"Soignez-vous les uns les autres, mais ne traitez pas les maladies avec des moyens interdits"
[Recueilli par Abou Daoud (Sounan Abou Daoud (Trad. anglaise), vol. 3, p. 1087, no. 3865) et al-Bayhaqî.]

Abou Wâqid al-Laythy a également rapporté que lorsque le Messager d'Allah  Salla-llah allahi wa salam se mit en route pour Hounayn [Le site de la dernière grande bataille entre le Messager de Dieu et les tribus arabes païennes, bataille qui eut lieu au cours de la l0ème année suivant la Hijrah.], lui et son armée passèrent à côté d'un arbre appelé Dhatou Anwate. [Littéralement: "Qui a des choses accrochées dessus".] Les idolâtres avaient pour habitude d'accrocher leurs armes aux branches de cet arbre pour que cela leur porte chance. Certains Sahaba, nouvellement convertis à l'Islam, demandèrent au Prophète  Salla-llah allahi wa salam de leur désigner un arbre similaire. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam répondit : "Subhanallah (qu'Allah soit glorifié) c'est exactement ce que le peuple de Moïse 3Alayhi Salam lui a dit : {Désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux}  [Sourate 7 – Verset 38].  Par Celui qui a mon âme en sa main, vous suivrez tous le chemin de ceux qui vous ont précédés" [Recueilli par at-Tirmidhi, an-Nasaï et Ahmad.]

Dans ce Hadith, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam rejette non seulement le concept de porte-bonheur, mais il prédit aussi que les musulmans imiteront les pratiques des juifs et des chrétiens. Les chapelets, d'un usage répandu chez les musulmans, sont une imitation du rosaire des catholiques ; le Mawlid (célébration de la naissance du Prophète  Salla-llah allahi wa salam) est une copie de Noël; et la croyance de beaucoup de musulmans en l'intercession des saints, n'est pas différente dans son principe de celle que l'on retrouve dans la chrétienté. La prophétie s'est déjà réalisée !

Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a mis l'accent sur la gravité du port des amulettes en invoquant la malédiction d'Allah sur ceux qui en portent. Ouqbah Ibn 'Amir  Radhi Allah 'Anhou a rapporté que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit, une fois :  "Qu'Allah cause ruine et agitation à quiconque porte un talisman ou le fait porter à d'autres". [Recueilli par Ahmad et Al-Hakim.]

Les compagnons du Prophète  Salla-llah allahi wa salam suivaient très strictement ses ordres concernant les fétiches et les amulettes. Par conséquent on a enregistré beaucoup d'incidents où ils se sont ouvertement opposés à de telles pratiques à chaque fois qu'elles apparaissaient, aussi bien dans la société en général qu'au sein de leur propre famille. 'Ourwah  Radhi Allah 'Anhou rapporte qu'alors que le Sahabi Houdhayfa  Radhi Allah 'Anhou visitait un malade, il remarqua un bracelet sur la partie supérieure du bras de l'homme; il le retira et le brisa. Houdhayfah récita ensuite le verset : { Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah qu'en Lui donnant des associés }. [ Sourate 12 – Verset 106 ] [Recueilli par Ibn Abi Hâtim.]

À une autre occasion, il toucha la partie supérieure du bras d'un malade et découvrit qu'un Khayt (bracelet de ficelle) y était attaché. Lorsqu'il demanda à l'homme de quoi il s'agissait, celui-ci répondit : "C'est quelque chose qui contient un sort fait spécialement à mon intention". Houdhayfah  Radhi Allah 'Anhou  l'arracha du bras de l'homme et dit : "Si tu étais mort en l'ayant sur toi, je n'aurais jamais fait la prière funéraire sur ta dépouille."  [Recueilli par Ibn Waki'.]

Zaynab  Radhi Allah 'Anha, l'épouse de Abdullah Ibn Mas'oud  Radhi Allah 'Anhou, a rapporté qu'une fois, Ibn Mas'oud remarqua qu'elle portait un collier en ficelle autour du cou et il lui demanda ce que c'était. Elle répondit :  "C'est une ficelle dans laquelle un sort a été placé pour me porter secours." Il  Radhi Allah 'Anhou l'arracha de son cou la brisa en morceaux et dit : "La famille Abdullah n'a certainement pas besoin de Shirk ! J'ai entendu le Messager d'Allah  dire : "En vérité, les sorts, les talismans et les porte-bonheur sont du Shirk[Zaynab répondit : "Pourquoi dis-tu cela ? Mon oeil avait des contractions nerveuses et lorsque je suis allée voir le juif untel, il prononça un sort et mon oeil arrêta de se contracter !". Ibn Mas'oud répondit : "En fait, c'était seulement un diable qui le faisait sautiller avec son doigt et lorsque tu as eu recours à la sorcellerie, il a arrêté. Il aurait suffi que tu dises ce que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam avait pour habitude de dire:

« Idh-habil-ba-s Rabban-nas washfi antash-shafi La shifa 'a II la shifa 'ouk Shifa 'an la youghadirouhou saqama » - « Ô Souverain des hommes, fais disparaître la souffrance et guéris-la parfaitement, Car Tu es le guérisseur véritable. Il n'y a de médecine que la tienne, qui, lorsqu'elle est appliquée, n'est suivie d'aucune sorte de mal.»  [Le Dou'a (invocation) est aussi rapporté par Aïcha et Anas et recueilli par al-Boukhari (Sahih al-Boukhari (arabe-anglais), vol. 7, pp. 427-8, no. 5, 638-9) et Mouslim (Sahih Mouslim (traduc. Anglaise), vol 3, p. 1195, no. 5434). Recueilli par Abou Daoud (Sounan Abou Daoud (Traduc. Anglaise) vol 3, p. 1089, no. 3874), Ahmad, Ibn Majah et Ibn Hibbane.]


Jugement sur les porte-bonheur

Comme nous l'avons déjà mentionné, l'interdiction des amulettes, des talismans et autres porte-bonheur n'est pas limitée aux versions arabes de ces objets, qui étaient combattues par le Prophète  Salla-llah allahi wa salam. Cette interdiction s'applique partout où des objets sont utilisés dans le même but. De nos jours, malgré l'avancement technologique et les réalisations scientifiques, le recours à des formes diverses de fétiches et de porte-bonheur est très répandu au sein des sociétés occidentales. Plusieurs talismans font tellement partie de la vie de tous les jours que très peu de gens y pensent. Cependant, lorsque nous cherchons et découvrons leurs origines, le Shirk qui y en constitue le fondement apparaît évident. Voici seulement deux exemples de talismans très courants dans la société occidentale:

 

Les pattes de lapin : Les pattes postérieures des lapins ou leurs répliques en or ou en argent, sont portées en chaînes ou en bracelets comme porte-bonheur par des millions de personnes. L'origine de cette croyance provient de l'habitude des lapins de tapoter le sol avec leurs pattes postérieures. Selon les anciens, les lapins communiquaient de cette manière avec les esprits souterrains. D'où le fait que les pattes étaient d'abord gardées comme moyen pour transmettre ses requêtes aux esprits, puis comme instrument porte-bonheur en général.

 

Les fers à cheval : Beaucoup de maison en Amérique arborent des fers à cheval cloués sur leurs portes. Des versions miniatures sont également portées sur des bracelets, des porte-clés ou des colliers dans l'espoir qu'ils vont porter chance. L'origine de cette croyance se trouve dans la mythologie grecque ancienne. Dans l'ancienne Grèce, les chevaux étaient considérés comme des animaux sacrés. Si un fer à cheval était accroché à la porte d'une maison, on pensait que cela portait bonheur. Le côté ouvert du fer à cheval devait être pointé vers le haut, car c'était de cette manière que le fer était censé retenir la chance.   S'il était pointé vers le bas, on pensait que la chance se déverserait.

Croire aux porte-bonheur, c'est conférer aux choses créées le pouvoir divin de protéger contre le malheur. Ainsi, ceux qui ont ces croyances admettent de façon implicite que la Souveraineté d'Allah est limitée par Sa création. En fait, ils considèrent que les porte-bonheur sont plus puissants qu'Allah parce qu'ils auraient le pouvoir d'éviter les malheurs qu'Allah nous a destinés. De ce fait, de telles croyances constituent une forme évidente de Shirk, comme Ibn Mas'oud  Radhi Allah 'Anhou l'a rappelé dans le Hadith mentionné plus haut. Ce jugement est renforcé davantage par le Hadith suivant.

Ouqba Ibn 'Amir  Radhi Allah 'Anhou rapporte qu’alors un groupe de dix personnes arrivèrent chez le Prophète  Salla-llah allahi wa salam, il n'accepta le serment d'allégeance que de neuf d'entre eux. Ils demandèrent :
"Ô Messager d'Allah, pourquoi as-tu accepté le pacte de neuf d'entre nous et l'as-tu refusé à cet homme ?" Le Prophète répondit : "En vérité, il porte sur lui un talisman." L'homme entra alors sa main dans sa cape, en tira le talisman et le brisa. Lorsque le Prophète  Salla-llah allahi wa salam finit de faire prêter serment à cet homme, il se tourna et dit : "Quiconque porte un talisman a commis le Shirk ! " [Recueilli par at-Tirmidhi et Ahmad.]

 
Suite ...
« Dernière édition: Janvier 19, 2009, 11:49:29 par Sajidine » Journalisée
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 45
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« Répondre #2 le: Janvier 19, 2009, 11:44:48 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh,

Porte-bonheur coraniques : Des Sahaba comme Ibn Mas'oud, Ibn Abbas et Houdhayfah  Radhi Allah 'Anhou étaient tous opposés au port de porte-bonheur renfermant des versets coraniques. Certains érudits parmi les Tabi'oun (élèves des compagnons du Prophète  Salla-llah allahi wa salam) l'ont permis, mais la plupart d'entre eux y étaient opposés.

Cependant, le texte des Hadiths à propos des talismans ne fait pas de distinction entre les porte-bonheur contenant du Coran et ceux qui n'en contiennent pas. Et, il n'est mentionné nulle part que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam ait jamais porté sur lui des versets coraniques ou qu'il ait permis qu'on en porte. Le port de porte-bonheur coraniques contredit également la méthode prescrite par le Prophète  Salla-llah allahi wa salam pour rompre les mauvais sorts et pour se protéger contre la malveillance d'autrui. La Sunna est de réciter certaines Sourates du Coran (113ème et 114ème), ainsi que certains versets (par exemple Ayatoul-Koursi, Sourate 2 – Verset 225) [Rapporté par Abou Hourayrah et recueilli par al-Boukhari (Sahih al-Boukhari (arabe-anglais), vol. 6, p. 491, no. 530).] en cas de malheur. La seule méthode prescrite pour obtenir de la bonne fortune à partir du Coran consiste aussi à le réciter et à l'appliquer. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : "Quiconque récite une lettre du livre d'Allah gagne une bonne action et chaque bonne action compte pour dix fois sa valeur. Je ne dis pas qu'Alif Lam Mim est une lettre, mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre". [Recueilli par Ahmad et Al-Hakim.]

Porter le Coran dans une amulette est similaire aux agissements d'un malade à qui un médecin aurait donné une ordonnance et qui, au lieu d'en prendre connaissance et de se procurer les médicaments qui y sont prescrits, la roule en forme de boule, l'enferme dans une petite bourse et se l'accroche autour du cou, croyant qu'il s'en portera mieux.

Si celui qui porte un porte-bonheur coranique croit que cela peut empêcher les malheurs de l'atteindre ou peut lui porter chance, il attribue à une partie de la création le pouvoir d'annuler ce qu'Allah  Razza wa jal lui a déjà destiné. Par conséquent il s'en remet à l'amulette au lieu de s'en remettre à Allah. C'est là l'essence même du Shirk impliquant des porte-bonheur, tel qu'il apparaît de façon claire dans la narration suivante:

'Issa Ibn Hamzah  a dit : " Un jour, je rendis visite à Abdullah Ibn Oukaym et je le trouvai en compagnie de Hamzah ; je demandai à Abdullah : "Ne portes-tu pas un Tamimah (porte-bonheur)? " II répondit : "Qu 'Allah nous protège de cela Ne sais-tu pas que le messager d'Allah  Salla-llah allahi wa salam a dit : " Quiconque porte un collier ou un bracelet s'en remet à ce au 'il porte ? "  [Rapporté par Ibn Mas'oud et recueilli par Ahmad, at-Tirmidhi et Al-Hakim.]

La pratique qui consiste à produire des Corans miniatures (si petits qu'ils deviennent illisibles à l'oeil nu) pour les insérer dans des médaillons que l'on porte invite aussi au Shirk. De la même manière, des décorations contenant Ayatoul-Koursi écrite en caractères minuscules, quasiment illisibles, et portées comme pendentifs encouragent le Shirk. La personne qui porte de telles parures uniquement par coquetterie ne commet pas de Shirk, mais la plupart de ceux ou celles qui les portent sont motivés par la protection qu'ils pensent y trouver et tombent par là même dans un des aspects du Shirk par rapport au principe islamique fondamental du Tawhid.

Les musulmans doivent soigneusement éviter d'utiliser le Coran comme porte-bonheur. En l'accrochant à l'intérieur de leurs voitures, en en faisant des porte-clés, en l'écrivant sur leurs bracelets ou leurs colliers de la même manière que les non musulmans utilisent leurs amulettes diverses et leurs talismans, ils ouvrent la porte au Shirk. Ainsi, un effort conscient doit être fait afin de purifier sa foi de tout ce qui pourrait la distraire d'un pur concept de Tawhid.


Ô Allah ! Fais que les fins de toutes nos actions soient bonnes, préserve-nous de la honte en ce bas monde et du châtiment dans la vie future.
Nous implorons Allah  Razza wa jal de nous combler de Sa Clémence et de Sa Miséricorde, Qu'Allah  Razza wa jal nous préserve et nous élève chaque jour davantage.



Gloire et Pureté à Allah Maître de l'Univers.
Que Sa Bénédiction et Son Salut soient sur notre Bien Aimé prophète Muhammad  Salla-llah allahi wa salam
qu'Allah puisse faire de nous des êtres pieux, et qu'Il nous guide sur le chemin de la vérité tout en nous couvrant de Sa Miséricorde amine


Nous demandons à Allah qu'Il nous confirme, qu'Il fasse que nous restions toujours sur ce bienfait qu'est l'Islam et qu'Il nous fasse mourir avec une foi complète et qu'Il nous fasse entrer au Paradis saints et saufs, tranquilles et sûrs. Amin.


Source : http://www.sajidine.com/dogme/association/porte_bonheur.htm


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh



« Dernière édition: Janvier 19, 2009, 11:50:33 par Sajidine » Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #3 le: Janvier 19, 2009, 20:48:59 »
Share   Modifier le messageModifier

                                  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

   bismillah

         Baraka Allahou Fik et  MachAllah  MachAllah ma  Sourire Mouslima Sajidine
        tes topics sont très intéressants  Wink qu' allah t'en
         récompense de ces bienfaits  amine, qu' allah nous
      guide dans son bon et droit chemin et nous éloigne du mauvais  amine
      qu' allah Razza wa jal nous protège du sheitan le maudit le lapidé
        et qu'Il nous préserve du châtiment de la tombe et qu'Il nous
         accorde le Firdaws,  amine  amine  amine  amine  amine

                                            Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 45
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« Répondre #4 le: Janvier 20, 2009, 21:13:23 »
Share   Modifier le messageModifier


 bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh,

Ma très chère soeur convertie38, j'espère que tu te portes très bien ainsi que toute ta famille Insha'Allah,
Waafika Baaraka Allah ma chère, je suis très heureuse que tu apprécies mes topiques  El Hamdoulilah, Seul Allah  Razza wa jal nous Guide à trouver ce qu' InchAllah nous aidera et nous préservera de tous Ses Châtiments, Qu'Allah continu de nous Guider tous sur la bonne voie et nous couvre de Sa Grande Miséricorde  amine.
 baraka Oukhty pour tous tes Magnifiques Invocations et qu'Allah te rétribue de la meilleure façon Al Djannâtil'Firdaws, ainsi que nous tous  angel4  Kiss amine.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #5 le: Janvier 20, 2009, 23:34:05 »
Share   Modifier le messageModifier

                                 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

   bismillah

                 je te remerçie ma très chère  Sourire Mouslima sajidine oui  El Hamdoulilah je me
   porte bien grâce à  allah Razza wa jal ainsi que ma famille j'espère
   que de ton côté c'est idem  Cheesy merçi beaucoup pour tes jolies dou'as
   et comme tu l'as si bien dit qu' allah nous guide tous sur la bonne
   voie et qu'Il nous fasse miséricorde pour bénéficier des ses
  bienfaits du Firdaws je le souhaite à vous tous mes  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima
 et à moi aussi  Cheesy  InchAllah  amine

                                      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Colibri
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Lyon
Messages: 214


"Dis: Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à


Voir le profil
« Répondre #6 le: Juin 10, 2010, 09:27:34 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

je sais que mon mari a un cd avec une sourate écrit dessus, vous savez ces cd qu'on met dans les voitures, est-ce qu'on peut tout simplement le jeter à la poubelle pour s'en débarrasser même si c'est du coran inscrit dessus ?
Journalisée

"Dis: Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez point de la miséricorde divine! En vérité, Allah absout tous les péchés, car Il est le Clément et le Compatissant."
Sourate 39 Les Groupes, verset 53.
salama93
Invité
« Répondre #7 le: Juin 10, 2010, 09:43:05 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Je crois que tu peux le garder si c'est juste pour la décoration mais pas si tu penses qu'il te protège Allahou ahlem

En tous cas je crois pas que tu peux le jeter à la poubelle parce que c'est sale Allahou ahlem

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Anissah
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Paris
Messages: 14



Voir le profil
« Répondre #8 le: Février 04, 2013, 20:13:27 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum
Excusez moi, je souhaitais revenir sur cette partie plus précisement où l'on mentionne l'utilisation des chapelets ou ( Sebha / Sabha en arabe dialectal)

<< Dans ce Hadith, le Prophète  rejette non seulement le concept de porte-bonheur, mais il prédit aussi que les musulmans imiteront les pratiques des juifs et des chrétiens. Les chapelets, d'un usage répandu chez les musulmans, sont une imitation du rosaire des catholiques ; le Mawlid (célébration de la naissance du Prophète) est une copie de Noël; et la croyance de beaucoup de musulmans en l'intercession des saints, n'est pas différente dans son principe de celle que l'on retrouve dans la chrétienté. La prophétie s'est déjà réalisée ! >>

J'ignorais que leur utilisation était interdite, naïvement je pensais que cela servait à compter pour la glorification!
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #9 le: Février 04, 2013, 20:18:53 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum
Excusez moi, je souhaitais revenir sur cette partie plus précisement où l'on mentionne l'utilisation des chapelets ou ( Sebha / Sabha en arabe dialectal)

<< Dans ce Hadith, le Prophète  rejette non seulement le concept de porte-bonheur, mais il prédit aussi que les musulmans imiteront les pratiques des juifs et des chrétiens. Les chapelets, d'un usage répandu chez les musulmans, sont une imitation du rosaire des catholiques ; le Mawlid (célébration de la naissance du Prophète) est une copie de Noël; et la croyance de beaucoup de musulmans en l'intercession des saints, n'est pas différente dans son principe de celle que l'on retrouve dans la chrétienté. La prophétie s'est déjà réalisée ! >>

J'ignorais que leur utilisation était interdite, naïvement je pensais que cela servait à compter pour la glorification!
bismillah


                                               Salam Alaykoum


    Soubhan' Allah ma chère  Sourire Mouslima  Wink Anissah où as-tu pris cela ?

    << Dans ce Hadith, le Prophète  rejette non seulement le concept de porte-bonheur, mais il prédit aussi que les musulmans imiteront les pratiques des juifs et des chrétiens. Les chapelets, d'un usage répandu chez les musulmans, sont une imitation du rosaire des catholiques ; le Mawlid (célébration de la naissance du Prophète) est une copie de Noël; et la croyance de beaucoup de musulmans en l'intercession des saints, n'est pas différente dans son principe de celle que l'on retrouve dans la chrétienté. La prophétie s'est déjà réalisée ! >>

     baraka  Oukhty Wink car je ne peux pas remonter un Fil de 3 ans à chaque fois .... normal....

  sinon je dors sur le Forum  Soubhan' Allah

   baraka encore Oukhty Wink de le préciser  InchAllah

  car en plus ,posté ainsi il n'y a pas de Dalil et le Fil est très long et la soupe est chaude ,  El Hamdoulilah


                                                      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #10 le: Février 04, 2013, 20:56:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum
Excusez moi, je souhaitais revenir sur cette partie plus précisement où l'on mentionne l'utilisation des chapelets ou ( Sebha / Sabha en arabe dialectal)

<< Dans ce Hadith, le Prophète  rejette non seulement le concept de porte-bonheur, mais il prédit aussi que les musulmans imiteront les pratiques des juifs et des chrétiens. Les chapelets, d'un usage répandu chez les musulmans, sont une imitation du rosaire des catholiques ; le Mawlid (célébration de la naissance du Prophète) est une copie de Noël; et la croyance de beaucoup de musulmans en l'intercession des saints, n'est pas différente dans son principe de celle que l'on retrouve dans la chrétienté. La prophétie s'est déjà réalisée ! >>

J'ignorais que leur utilisation était interdite, naïvement je pensais que cela servait à compter pour la glorification!
bismillah


                                               Salam Alaykoum


    Soubhan' Allah ma chère  Sourire Mouslima  Wink Anissah où as-tu pris cela ?

    << Dans ce Hadith, le Prophète  rejette non seulement le concept de porte-bonheur, mais il prédit aussi que les musulmans imiteront les pratiques des juifs et des chrétiens. Les chapelets, d'un usage répandu chez les musulmans, sont une imitation du rosaire des catholiques ; le Mawlid (célébration de la naissance du Prophète) est une copie de Noël; et la croyance de beaucoup de musulmans en l'intercession des saints, n'est pas différente dans son principe de celle que l'on retrouve dans la chrétienté. La prophétie s'est déjà réalisée ! >>

     baraka  Oukhty Wink car je ne peux pas remonter un Fil de 3 ans à chaque fois .... normal....

  sinon je dors sur le Forum  Soubhan' Allah

   baraka encore Oukhty Wink de le préciser  InchAllah

  car en plus ,posté ainsi il n'y a pas de Dalil et le Fil est très long et la soupe est chaude ,  El Hamdoulilah


                                                      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

bismillah


                                                              Salam Alaykoum


   Soubhan' Allah j'ai mangé la soupe ,  El Hamdoulilah ,et j'ai remonté le Fil Oukhty Wink  Anissah ,  El Hamdoulilah

   Soubhan' Allah même après recherches ,je ne trouve pas de Dalil du Hadith complet que tu as cité  Huh? mais ce

  n'est pas ta question initiale ,et il se peut d'ailleurs que notre chère Sourire Mouslima Wink Sajida 'Allah ait cité un Tafsir wa Allah wa Elem

  Concernant le chapelet ,même si on voit le faire dans les Jama'a ,il y a un Fil sur le Forum dans lequel j'avais posté et

   c'est Bida'a et à défaut de retrouver le Fil....  InchAllah je vais poster un Dalil :

    Quel est le jugement de l’usage du chapelet ?

   Louange à Allah

Certains ulémas soutiennent qu’il est permis d’utiliser le chapelet, mais ils disent en même temps que le recours à la main est préférable.

  D’autres estiment que l’usage du chapelet relève de l’innovation (bid’a).

Cheikh al-islam Ibn Taymiyya dit dans ses Fatawa, (22/187) : «  Certains affichent leur chapelet à l’épaule ou le tiennent à la main de façon visible et considèrent cela comme un signe de religiosité et d’attachement (à la prière).

L’on a appris grâce à des enseignements rapportés depuis le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) par des voies concordantes que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et ses compagnons n’avaient pas adopté le chapelet comme signe, car ils utilisaient à cet effet les articulations de leurs doigts. Cela est rapporté dans un hadith où il est dit : « pliez vos doigts car ils (les doigts seront interrogés et ils parleront ».

Certains anciens utilisaient des cailloux ou des noyaux de dattes. Quant à l’usage du chapelet, certains le réprouvent tandis que d’autres le permettent, mais personne n’a dit qu’il était préférable à l’usage des doigts ». Et puis il a parlé (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) de l’hypocrisie qui entache l’usage du chapelet, hypocrisie qui accompagne un usage non institué. Ce qui est plus mauvais que celle qui entache une pratique instituée.

Dans le cadre des rencontres : portes ouvertes (3/3) avec Cheikh Muhammad ibn Sahih al-Outhaymine, une question lui a été adressée pour savoir si l’usage du chapelet était une innovation. Il a répondu : «  Il vaut mieux ne pas le faire, mais ce n’est pas une innovation car on lui trouve un fondement qui est l’usage des cailloux par certains compagnons. Mais le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait indiqué que l’usage des doigts était meilleur. C’est ainsi qu’il a dit : « utilisez les articulations de vos doigts car elles seront interrogées ». Il n’est donc pas interdit ni innovée d’utiliser le chapelet, mais il vaut mieux s’en abstenir, car cette pratique peut être entachée d’hypocrisie. En effet, nous rencontrons certaines personnes avec autour du cou un chapelet qui compte 1000 unités comme si elles voulaient dire aux gens : regardez-moi, je prononce 1000s subhana Allah. En troisième lieu, celui qui utilise le chapelet est souvent distrait. C’est pourquoi on les voit tenir le chapelet tout en regardant vers le ciel ou à droite ou à gauche, ce qui révèle la vacuité du coeur. Il vaut mieux utiliser les doigts , surtout ceux de la main droite. Le fidèle peut toutefois utiliser ses deux mains, mais il est préférable qu’il se contente de sa main droite. »

Dans as-Silsila adh-Dhaifa, (1/110), Cheikh Muhammad Nassir ad-Dine al-Albani dit dans le cadre de sa critique du hadith : « oui, c’est le chapelet qui rappelle » : « ce hadith est apocryphe selon moi pour plusieurs considérations :

-la première est que l’usage du chapelet est une innovation qui n’existait pas au temps du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et que c’est seulement après le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qu’il a fait son apparition. Comment alors concevoir que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) exhorte ses Compagnons à se livrer à une pratique qu’ils ne connaissaient pas ? La preuve de ce que je viens d’avancer réside dans ce qui a été rapporté par Ibn Wadhdhah dans « al-bia’ wa an-nahy anha » d’après as-Salt Ibn Bahram qui a dit : « Ibn Massoud passa à côté d’une femme qui utilisait un chapelet et il le coupa et le jeta. Ensuite il passa près d’un homme qui utilisait des cailloux pour le même objectif et il lui donna un coup de pied puis il dit : « vous avez devancé ; vous avez injustement inventé des pratiques et avez surpassé les compagnons de Muhammad en connaissances ».

La chaîne de ce hadith est sûre jusqu’à Salt qui est un homme sûr de la génération des successeurs des successeurs des compagnons.

La deuxième est qu’elle est contraire à l’enseignement du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui).  ce propos Abd Allah ibn Amr a dit : «  J’ai vu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) utiliser les articulations de sa main droite ». Il a dit encore (1/117) : «  Si l’usage du chapelet n’avait pour unique défaut que son remplacement de l’utilisation des doigts pour compter, considéré auparavant comme meilleur moyen à cet effet, cela aurait suffi (pour le déconseiller). En outre, j’ai rarement vu un cheikh utiliser ses doigts pour le tasbih (répétition de la formule Subhana Allah) !

Par ailleurs, les gens se permettent de diversifier leur pratique de cette innovation. C’est ainsi que l’on voit certains adeptes de confréries porter de longs chapelets au cou. D’autres les utilisent pour compter alors qu’ils vous adressent la parole ou vous écoutent. Le dernier spectacle que j’ai vu de mes propres yeux depuis quelques jours était celui d’un homme monté sur une bicyclette qui se promenait  dans une rue bondée de passants et tenait un chapelet à l’une de ses mains. Ils veulent montrer aux gens qu’ils ne cessent à aucun instant de se rappeler Allah. Pourtant cette innovation conduit souvent à la négligence d’un devoir. Il m’est souvent arrivé - comme à d’autres - de saluer l’un d’eux qui s’est contenté de faire un geste au lieu de rendre le salut.

Les méfaits de cette innovation sont innombrables. Combien sont beaux ces propos du poète :

« Tout bien réside dans le fait de suivre les anciens

Tout mal provient des innovations de ceux venus après eux. »

Allah le Très Haut le sait mieux.



Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

 
 Qu' allah AL-HAQQ nous Guide au plus près de ce qui est correct


                                                                                Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 
 
Journalisée
Anissah
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Paris
Messages: 14



Voir le profil
« Répondre #11 le: Février 04, 2013, 21:38:38 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                          Salam Alaykoum

Baraka Allahou Fik

ma soeur d'avoir repris le fil! En fait j'ai juste copier collé une partie du 1 ere message posté par Sab1512!

« Dernière édition: Février 04, 2013, 22:08:07 par DELIVRE » Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #12 le: Février 04, 2013, 21:42:20 »
Share   Modifier le messageModifier

Baraka Allahou Fik

ma soeur d'avoir repris le fil! En fait j'ai juste copier collé une partie du 1 ere message posté par Sab1512!


bismillah

                                              Salam Alaykoum

  Wa fiki Baaraka Allah Oukhty Wink Anissah wa  El Hamdoulilah

   Soubhan' Allah Oukhty Wink Anissah arrête de me prendre pour une  Sourire Mouslima  Wink  mmdrrrrrrrr   Cheesy  Grin   InchAllah

   Soubhan' Allah je suis un  Rire Mouslim  Wink  barbu avec une grosse voix en plus  Cheesy   El Hamdoulilah

   Soubhan' Allah ce n'est pas grave ...on m'a souvent pris pour une  Sourire Mouslima  Wink sur le Forum, ce serait à ma manière d'écrire  Huh?

    El Hamdoulilah

    Allahou Akbar


                                                                     Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Oum~Leïla
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 29
Localisation: metz
Messages: 939


Ô Allah préserve-nous de la honte en ce bas monde!


Voir le profil
« Répondre #13 le: Février 04, 2013, 22:44:51 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum  MachAllah trés bo :machallahn rappel ma chere Sajida'Allah et sab1512 qu'Allah vous récompense!!!
Alahouma amine pour toutes les duas!!!
qu'est ce que vous m'avez fait rire  Soubhan' Allah  Cheesy Cheesy Cheesy Wink Grin mon frere delivre et ma soeur anissa!!!

qu'Allah nous préserve du shirk et des tentations de shaytane le maudits!!!

 Allahou Akbar



                                                                                                   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée





Ô Dieu pardonne-moi, fais-moi miséricorde, guide-moi, accorde-moi la bonne santé ainsi qu'à la Oumma mouslimine.
DELIVRE
Invité
« Répondre #14 le: Février 04, 2013, 23:03:20 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                        bismillah


                                                                                Salam Alaykoum


  Allahuma Amin Ajma3in

   El Hamdoulilah que cela t'ait fait rire Oukhty Wink hisvns  Cheesy  Cheesy   Cheesy  en fait ..moi aussi , à chaque fois....  Cheesy  Cheesy  Cheesy

    El Hamdoulilah

     Allahou Akbar



                                                          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #15 le: Février 05, 2013, 11:37:48 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

MachAllah ma soeur delivré  Wink Cheesy Cheesy Cheesy Cheesy

non je te taquine  El Hamdoulilah tu es un frère et oui avec une voix grave  MachAllah  Cheesy Cheesy Cheesy

 baraka2 pour tous vos partages et rappels  El Hamdoulilah Allahou Akbar

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Maria.A
Invité
« Répondre #16 le: Février 05, 2013, 11:45:09 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Ouii barak'allah oufikom pour vos rappels et partage même si j'avoue ne pas avoir fini de tt lire  Tongue




Salam Alaykoum

MachAllah ma soeur delivré  Wink Cheesy Cheesy Cheesy Cheesy

non je te taquine  El Hamdoulilah tu es un frère et oui avec une voix grave  MachAllah  Cheesy Cheesy Cheesy

 baraka2 pour tous vos partages et rappels  El Hamdoulilah Allahou Akbar

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh





 Cheesy Cheesy J'avoue avoir rit également  cétait plutot marrant Tongue


barak'allah oufikom


  Salam Alaykoum
Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.