Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: MARIAGE D'UNE MUSULMANE AVEC UN ATHEE.  (Lu 20628 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
MAGHREBIYA
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 58
Localisation: FRANCE
Messages: 1



Voir le profil
« le: Janvier 18, 2011, 15:20:28 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum Wa Rahmatoulahi Wa Barakatouhu.

Chers Soeurs et Frères.

Je me tourne vers vous aujourd'hui et vous sollicite pour m'aider, m'éclairer, me guider.
Les jugements ou critiques méchantes ne m'affecteront pas.

Je suis Musulmane Croyante et Pratiquante.
J'ai fait la connaissance d'un Homme Marocain, qui me dit qu'il est "Athée"!!!
J'ai essayé de trouver des solutions.
Je sais qu'une Musulmane n'a le droit d'épouser qu'un Musulman.
Après maintes recherches, j'ai eu des avis très différents.
Est-ce que le fait qu'il soit Marocain, Circonci et qu'il ait vécu dans les traditions suffisent pour que ce mariage soit validée???

Je me pose mille et une questions.
Cela nous rend malades tous les deux.
Je tiens à préciser que nous n'avons fait que "connaissance", il ne s'est absolument rien passé entre nous et Allah "sws" en est témoin.

Au plaisir de vous lire Chers Soeurs et Frères.
Allah "sws" vous le rendra en bien .. Inchaallah .. Amine ..

Baarak Allah Ou Fikoum.
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #1 le: Janvier 18, 2011, 15:29:03 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum


Question:
*
Un musulman qui se marie avec une athée

Est-il permis au musulman d’épouser une athée ?


Louange à Allah

Ce n’est pas du tout permis compte tenu des propos du Très Haut : « Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes.» (Coran, 60 :10 ). Cette interdiction ne s’applique pas aux mécréants chastes issues des gens du Livre en vertu des propos du Très Haut « (Vous sont permises) les femmes vertueuses d' entre les croyantes, et les femmes vertueuses d' entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous.» (Coran, 5 :5 ). Allah le sait mieux.


Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid


Journalisée
moi69008
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 121
Localisation: Lyon
Messages: 5



Voir le profil
« Répondre #2 le: Janvier 18, 2011, 15:48:46 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Il est certes autorisé à l'homme de se marier avec une Musulmane et une autre femme d'un des deux autres livres seulement, c'est à dire pas d'athée ou associatrice.

Par contre, le femme ne peut se marier qu'avec un Musulman, elle n'a pas le droit de se marier avec un homme non-Musulman, qu'il fasse partie de la communauté d'un des autres livres ou non.

Qu' allah te facilite ma soeur.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Janvier 18, 2011, 16:01:43 par DELIVRE » Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Janvier 18, 2011, 15:50:27 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

baraka ma soeur moi69008 de nous soumettre les sources de ce que tu viens de cité  InchAllah

 baraka

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #4 le: Janvier 18, 2011, 15:55:38 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Il est certes autorisé à l'homme de se marier avec une Musulmane et une autre femme d'un des deux autres livres seulement, c'est à dire pas d'athée ou associatrice.

Par contre, le femme ne peut se marier qu'avec un Musulman, elle n'a pas le droit de se marier avec un homme non-Musulman, qu'il fasse partie de la communauté d'un des autres livres ou non.

Qu' allah te facilite ma soeur.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
                                                                    bismillah



                                                                 Salam Alaykoum




    Soubhan' Allah attention ma chère  Sourire Mouslima  Wink  message sans source, même si

   c'est EL-KUR'AN et qu'en général,on le sait tous   InchAllah

    bismillah  nous devons impérativement citer nos sources ,car nous sommes lus ,

   n'oublions pas,par également des " Gens" qui s'instruisent dans notre Religion  El Hamdoulilah

  D'autre part,la Charte l'exige pour nous tous,sans exception  El Hamdoulilah

   baraka2  Wink de tenir compte du Rappel mes chers  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima  Wink   InchAllah

  car on en a pas mal  quand-même  Huh?



                                                                   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Tassabih
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Fr
Messages: 320


.Derriere tout mal se cache un bien.


Voir le profil
« Répondre #5 le: Janvier 18, 2011, 17:09:36 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum Wa Rahmatoulahi Wa Barakatouhu.

Chers Soeurs et Frères.

Je me tourne vers vous aujourd'hui et vous sollicite pour m'aider, m'éclairer, me guider.
Les jugements ou critiques méchantes ne m'affecteront pas.

Je suis Musulmane Croyante et Pratiquante.
J'ai fait la connaissance d'un Homme Marocain, qui me dit qu'il est "Athée"!!!
J'ai essayé de trouver des solutions.
Je sais qu'une Musulmane n'a le droit d'épouser qu'un Musulman.
Après maintes recherches, j'ai eu des avis très différents.
Est-ce que le fait qu'il soit Marocain, Circonci et qu'il ait vécu dans les traditions suffisent pour que ce mariage soit validée???

Je me pose mille et une questions.
Cela nous rend malades tous les deux.
Je tiens à préciser que nous n'avons fait que "connaissance", il ne s'est absolument rien passé entre nous et Allah "sws" en est témoin.

Au plaisir de vous lire Chers Soeurs et Frères.
Allah "sws" vous le rendra en bien .. Inchaallah .. Amine ..

Baarak Allah Ou Fikoum.

ASSALAMOU 'ALAYKOUM WA RAHMATOU ALLAHI WA BARAKATUH,

ma chère soeur il est formellement interdit de se marier avec un non musulman quelques soit les circonstances, le fait qu'il vienne d'un pays arabe ou non ce n'est pas une raison,ce qui importe c'est la religion:

D’après Abou Hourayra, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :
« Si un homme dont la religiosité et la moralité vous donnent satisfaction s’adresse à vous pour demander à se marier, répondez-lui (favorablement). Sinon, la tentation et une grande corruption se répandront sur terre ». (rapporté par at-Tarmidhi, 1084, Ibn Madja, 1967 et vérifié par al-Albani (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dans Silsilatou al-ahadith as-sahiha, 1022).

Pourquoi ne pas essayer oukhty,de lui faire appel à l'islam incha allah? de le guider vers la voie d'allah et lui en parler. etc, ensuite incha allah qu'allah azzawjal lui ouvre le coeur vers cette voie de la vérité, et une fois convertis incha allah, vous pourriez vous marier sans crainte d'être dans le tort.

QU'ALLAH AZZAWJAL VOUS FACILITE INCHA ALLAH.


si tu veux plus d'information voici cette fatwa incha allah, wallahu a'lam :


Question :

Pourquoi une femme musulmane n'a-t-elle pas la possibilité, en islam, de se marier avec un homme non-musulman, alors qu'un homme musulman peut se marier dans certains cas avec une femme non-musulmane ?

Réponse :

Tout d'abord il faut bien cerner le cadre de votre question. Et il faut pour cela rappeler une chose que beaucoup de musulmans et de musulmanes ignorent ou oublient lorsqu'ils emploient le terme "mariage mixte" : être musulman, ce n'est pas forcément être d'origine orientale ou africaine. L'islam est une religion universelle, et une personne de type européen peut tout à fait être musulmane, autant musulmane qu'une personne née dans une famille musulmane. Aussi, un homme qui était non-musulman et qui choisit de se convertir à l'islam n'est pas un non-musulman, mais un musulman à part entière, quels que soient son pays et sa famille d'origine et quelle que soit son ancienne religion. Le mariage d'une femme née dans une famille musulmane, avec un homme converti à l'islam (quels que soient son pays et sa famille d'origine et quelle que soit son ancienne religion) n'est donc pas "le mariage d'une musulmane avec un non-musulman", mais bien le mariage d'un musulman avec une musulmane. Ce cas n'est donc pas concerné par votre question, qui concerne donc uniquement le mariage d'une femme musulmane (quel que soit son pays d'origine) avec un homme qui garde sa religion non-musulmane (quel que soit son pays d'origine). Et vous voulez pourquoi l'islam demande d'éviter ce type de mariage (nikâh).

Les sources musulmanes interdisent effectivement à une musulmane d’épouser un non-musulman, tandis que, comme nous l'avons expliqué dans un autre article, le mariage d’un musulman avec une juive ou une chrétienne est autorisé sous certaines conditions.

Cette règle telle que la présentent nos textes :

C'est après le pacte de al-Hudaybiya (qui a eu lieu en l'an 6 de l'hégire) que le Coran a réglementé le mariage des musulmans avec des non-musulmans (Majmû' ul-fatâwâ, 32/186) : il est alors demandé à ceux qui avaient fait de tels mariages de ne plus considérer le lien de tels mariages déjà établis comme étant impératifs (lâzim). C'est un verset de la sourate "Al-Mumtahana" qui est venu apporter le changement : "O les croyants, lorsque les musulmanes viennent à vous en ayant émigré, éprouvez-les ; Dieu connaît mieux leur foi ; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les faites pas retourner vers les non-musulmans ; elles ne sont pas licites pour eux et eux ne sont pas licites pour elles" (Coran, 60/10) (c'est-à-dire qu'il n'est pas licite pour ces musulmanes de se donner à eux et il n'est pas licite pour ces musulmanes de les recevoir en intimité) et "Ne retenez pas le lien conjugal [contracté auparavant avec] des non-musulmanes" (Coran 60/10). Le texte de ce verset englobe le mariage d'un musulman avec toute non-musulmane, de même que le mariage d'une musulmane avec tout non-musulman : ceux qui étaient déjà établis ne sont plus impératifs (lâzim) (Ahkâmu ahl idh-dhimma, 1/344) et il ne faudra plus en faire de nouveaux (Majmû' ul-fatâwâ, 32/186).

De même, le verset suivant de la sourate "Al-Baqara" – révélé peut-être après celui de "Al-Mumtahana" d'après Majmû' ul-fatâwâ, 32/180 – dit : "Ne vous mariez pas avec les mushrikât jusqu'à ce qu'elles soient musulmanes (…). Et ne mariez pas (vos parentes) avec des mushrikîn jusqu'à ce qu'ils soient musulmans (…)" (Coran 2/221). Le terme "mushrik" ne désigne habituellement pas la personne des Gens du Livre (ahl ul-kitâb) ; c'est bien pourquoi d'autres versets font explicitement la différence entre "mushrik" et "ahl al-kitâb" ; ainsi "Wa la-tasma'unna min-alladhîna ûtul-l-kitâba min qab'likum wa min-alladhîna ashrakû…" ; "Lam yakun illadhîna kafarû min ahl il-kitâbi wal-mushrikîna…". En fait le terme "kâfir" est général et le terme "mushrik" particulier. Cependant, dans les cas où ce terme "mushrik" est utilisé seul, il est parfois synonyme de "kâfir" et désigne alors tout non-musulman, Gens du Livre y compris ; ainsi : "Innama-l-mushrikûna najas fa lâ yaq'rabu-l-masjid al-harâma…" englobe, selon Umar ibn Abd il-Azîz, les Gens du Livre aussi (Tafsîr Ibn Kathîr). Ceci car une certaine dimension secondaire du shirk n'est pas toujours absente : "Ittakhadhû ahbârahum wa ruhbânahum arbâban min dûnillâhi wal-massîha-b-na maryam (…). Sub'hânahû 'ammâ yushrikûn" (voir Majmû' ul-fatâwâ, 32/180).
Mais même si on considère qu'ici, dans ce verset de "Al-Baqara" 2/221, le terme "mushrik" n'englobe pas les Gens du Livre et n'interdit que le mariage d'un musulman avec une polythéiste et le mariage d'une musulmane avec un polythéiste, de toute façon le verset de "Al-Mumtahana", que nous avons vu plus haut et qui avait été révélé avant ce verset de "Al-Baqara", a déjà interdit le mariage d'un musulman avec toute non-musulmane et le mariage d'une musulmane avec tout non-musulman.

D'un autre côté, cependant, la sourate "Al-Mâ'ïda" est parmi les dernières sourates à avoir été révélées (Majmû' ul-fatâwâ, 32/180). Or, un de ses versets a, de l'interdiction des mariages sus-mentionnés, fait l'exception du mariage d'un musulman avec une chrétienne ou une juive : "Et [il vous est permis de vous marier avec] les femmes vertueuses parmi les croyantes et les femmes vertueuses parmi les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur douaire, ceci étant sous la forme d'un mariage et non en gens de mauvaise vie ni en preneurs d'amantes" (Coran, 5/5). Ce cas de mariage est donc en soi autorisé.
Tous les autres cas (mariage d'un musulman avec une polythéiste, une agnostique ou une athée, et mariage d'une musulmane avec un juif, un chrétien, un polythéiste, un agnostique ou un athée) restent interdits et restent concernés par les versets sus-cités de la sourate "Al-Mumtahana" et de la sourate "Al-Baqara". Il n'y a pas de divergence d'interprétations à propos de cette règle ; il y a au contraire consensus sur cela.
Le pourquoi de cette règle :

Cette différence entre le mariage d'un musulman avec une juive ou une chrétienne et le mariage d'une musulmane avec un non-musulman est à comprendre par rapport à trois points...

Primo, le mariage est quelque chose de très important, qui demande beaucoup plus que l'amour. En effet, en plus d'être fondé sur l'amour, un couple est aussi un équilibre qui se maintient au jour le jour, à force de compréhension mutuelle, de concessions, de dialogue et de volonté. Or, le fait d'avoir une sorte de non-reconnaissance de ses croyances, de ses valeurs et de son cadre de référence fragilise énormément les fondements du couple.

Secundo, l'organisation de la famille en islam est telle qu'il y a une complémentarité des fonctions qui fait par exemple que le mari a le devoir de subvenir aux besoins de la famille, mais que l’épouse a le droit de ne pas subvenir à ses propres besoins matériels même si elle possède des biens. Cette différence des fonctions fait que l’épouse peut se retrouver dans une situation de dépendance par rapport au mari.

Tertio, les musulmans et musulmanes reconnaissent tous et toutes comme véridiques Moïse et Jésus : celui qui ne reconnaît pas en eux d'authentiques messagers de Dieu, ayant reçu de Lui la révélation, n'est pas musulman.

C’est dans le cadre de ces trois particularités que l'on peut comprendre pourquoi un musulman peut se marier avec une juive ou une chrétienne (sous certaines conditions) mais qu’une musulmane ne peut pas se marier avec un non-musulman. En effet, au cas où une juive ou une chrétienne épouse un musulman, le responsable du foyer reconnaît sa foi en Moïse et Jésus, qui sont considérés comme d'authentiques messagers de Dieu. En revanche, les sources musulmanes n'ont pas permis le mariage d'une femme musulmane avec un juif ou un chrétien, parce qu’elle pourrait se retrouver dans une situation où le responsable du foyer ne reconnaît absolument pas sa foi et le message de Muhammad comme un authentique message de Dieu... Voilà pourquoi ce qui est possible dans un sens ne l’est pas dans l’autre.

Wallâhu A’lam (Dieu sait mieux).


http://www.maison-islam.com/articles/?p=89
Journalisée

« Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra, »
«et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra.»  (S99,V7-8)
muslima au fond du coeur
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 42
Localisation: Région parisienne
Messages: 207



Voir le profil
« Répondre #6 le: Janvier 18, 2011, 19:38:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh   baraka2 mes  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima pour tous ces rappels. Qu'allah nous guide vers le droit chemin.
Journalisée


Sourate 65 verset 3 : Dieu suffit à celui qui met sa confiance en Lui.
ingénue
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 30
Localisation: Paris
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #7 le: Août 25, 2014, 20:07:03 »
Share   Modifier le messageModifier

Bonsoir,

Je me permets de régir sur l'explication de la différence entre le mariage d'un musulman avec une juive ou une chrétienne et le mariage d'une musulmane avec un non-musulman.

Avant de commencer avec mes interrogations, je voudrais vous remerciez d'avoir pris le temps d'expliquer les raisons de cette différenciation, car d'une part c'est, selon moi, rare sur les forums traitant de notre religion et d'autre part ça permet de comprendre un peu plus le pourquoi du comment des disparités homme-femme, dont j'avoue être irritée à leur évocation car si certaines avaient leurs utilités dans le passé désormais, et ces propos n'engagent que moi et mon esprit religieux encore en développement donc veillez m'excusez si mes propos sont vexatoires ce n'est absolument pas mon intention, elles n'ont qu'un caractère insultant pour moi qui m'estime l'égal de l'homme.

Ainsi votre argumentation en trois point me chagrine quelque peu car votre primo fonctionne pour les mariages entre deux personnes de religions différentes donc pourquoi interdire que le mariage d'une musulmane avec un non-musulman (quel que soit sa religion ou ses croyances personnelles) ?

Votre secundo crée une dépendance de la femme à son mari quel que soit la religion de ce dernier, et spécifiquement si le mari est de confession musulmane si, et je vous cite, " l'organisation de la famille en islam est telle qu'il y a une complémentarité des fonctions qui fait par exemple que le mari a le devoir de subvenir aux besoins de la famille" donc pourquoi interdire le mariage d'une musulmane avec un non-musulman spécifiquement?

En enfin, votre tertio n'explique en rien la différence de traitement des hommes et des femmes quant au mariage avec un croyant d'un autre livre, donc encore une fois pourquoi créer cette différence?

Honnêtement je peux comprendre mes questions puissent paraître hostiles mais encore une fois ce n'est pas ma volonté je cherche uniquement à comprendre, et j'ai pris la peine de m'inscrire et de prendre part à ce forum car je pense sincèrement trouver des réponses à mes questions qui puisse me faire comprendre pourquoi la femme est toujours moins bien lotie que l'homme dans notre religion (bien évidemment c'est mon opinion personnelle basé sur certains aspects de notre religion que j'ai pu percevoir dans ma maigre expérience religieuse, je pense pas que ce soit la volonté d'Allah donc je cherche des explications auprès de vous pour m'expliquer les véritables dessein de cette disparité que je ne dois pas voir, ou alors que je ne peux voir du fait de mon caractère indépendant, de ma conception de la vie maritale ou tout simplement par mon ignorance)

Quoi qu'il en soit j'aspire à comprendre, et je vous pris de m'excuser par avance si mes questions vous semblent offensantes, si je dois créer un nouveau sujet ou si ma réponse est trop longue. 

Je vous remercie pour tout début de réponse que vous pourrez m'apporter, Ingénue.
Journalisée
idrissi
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: N/A
Localisation: rennes
Messages: 65



Voir le profil
« Répondre #8 le: Août 26, 2014, 16:46:16 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 bismillah

LE MARIAGE AVEC LES GENS DU LIVRE EST AUTORISE A UNE CONDITION : qu'ils ou elles se convertissent à l'Islam!!!

Selon la jurisprudence islamique et selon l'exemple du messager de Dieu, Mohammed (saws), qui a épousé une femme de confession juive et qui s'est convertie à l'Islam.

la 1ere raison est d'ordre religieuse :
l'un des califes (je ne sais plus lequel) à interdit le mariage avec les gens du livre à cause de leur association à Dieu (jesus et la trinité fils de Dieu et "Les juifs ont dit : "'Uzayr est le fils de Dieu"" (il s'agit du verset 9/30)sauf si ces gens du livre se convertissent à l'Islam

la seconde est d'ordre familiale : il y a 3 choses qu'un homme doit à ses enfants et dont il devra répondre devant le tout-puissant : c'est un bon prénom, une bonne éducation et UNE BONNE MÈRE

De plus, il faut se poser la question en tant que croyant et se projeter en réfléchissant sur l'éducation donnée aux enfants dont les parents sont athées ou issue de plusieurs religions seront ils chretiens, juifs, musulmans ou athées (que Dieu vous en préservent!)

Pour répondre à Ingenue,  "Ne vous mariez pas avec les mushrikât jusqu'à ce qu'elles soient musulmanes (…). Et ne mariez pas (vos parentes) avec des mushrikîn jusqu'à ce qu'ils soient musulmans (…)" (Coran 2/221), comme le cite notre soeur Maghrebiya, cela s'applique aux deux sexes,les mushrikin, c'est à dire les associateurs qui sont les juifs et les chrétiens, ainsi que les athées, cela équivaut à apostasier , c'est à dire sortir de la religion, qui est tres grave!!!!

Ce n'est pas une question d'opposer les sexes ou d'inégalité de l'homme sur la femme, c'est suivre la volonté divine afin de protéger la femme et l'homme
NE PAS OUBLIER QU’ÊTRE MUSULMAN, C'EST ÊTRE SOUMIS A DIEU DONC SUIVRE SA VOLONTÉ ET NE PAS SUIVRE LA NOTRE RÉGIE PAS NOS PULSIONS ET PASSIONS!!

Dieu seul sait

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.