Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Une épouse a hérité des biens de son mari décédé elle doute que ceux-ci soit...  (Lu 1521 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
fouhed
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 47
Localisation: lyon
Messages: 2



Voir le profil
« le: Octobre 05, 2010, 15:27:39 »
Share   Modifier le messageModifier

Salamou 'alaykoum à tous,
J'ai une question, à laquelle je n'ai pas trouvé de réponse.
Je connais une personne qui a perdu son époux (paix à son âme), et qui est fasse à un
dilemme. Son époux à laissé quelques biens, mais elle doute si ces biens sont licite.
Doit elle quand même les prendre, et les remettre à ses enfants? Où dans le doute ne rien
récupérer?
Barakallahoufikoum
« Dernière édition: Octobre 06, 2010, 08:05:02 par Zahiya » Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #1 le: Octobre 05, 2010, 16:39:57 »
Share   Modifier le messageModifier


 Salam Alaykoum

An-Nawawi  a dit: «Quiconque hérite un bien et ne sait pas s'il avait été acquis licitement ou pas et ne possède aucun indice à cet égard, le bien est licite pour lui, de l'avis unanime des ulémas. S'il sait que le bien comporte une partie illicite mais n'en connait pas le montant, il doit en faire l'estimation et se débarrasser de la somme ainsi dégagée.» Al-Madjmou',9/428.

Cheikh al-Islam, Ibn Taymiyya  a été interrogé à propos du cas d'un usurier qui, à sa mort, a laissé des biens et un enfant qui connaissait les activités de son père, pour savoir si l'enfant peut licitement recevoir les biens par l'héritage. Il a répondu en ces termes:« La part des biens que l'enfant sait issue de l'usure, doit être distinguée et isolée.


 Ensuite, il peut, soit le restituer à ses propriétaires, si possible, soit en faire une aumône. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a expliqué que si une injustice nécessite une réparation pécuniaire, la victime peut la réclamer à l'auteur de l'injustice. Ce droit n'est pas transmis aux héritiers de la victime car les héritiers de celle-ci lui succèdent dans les affaires d'ici-bas (les biens).

Ce qu'ils peuvent en récupérer leur appartient. Quant à ce qu'ils ne peuvent pas récupérer, c'est la victime elle-même qui le réclamera dans l'au-delà. Al-Fatawa al-Koubra,1/478



Sheikh Salih Al Munajjid
« Dernière édition: Octobre 06, 2010, 08:05:23 par Zahiya » Journalisée
fouhed
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 47
Localisation: lyon
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #2 le: Octobre 06, 2010, 19:32:39 »
Share   Modifier le messageModifier

 Baraka Allahou Fik
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Juin 04, 2012, 08:41:04 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah Baraka Allahou Fik mon frère ibn alquaiem

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

COffret integral Arabe
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.