Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: 1 [2]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Dieu existe-Il dans un endroit ?  (Lu 15048 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
al-tin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1245



Voir le profil
« Répondre #30 le: Juin 21, 2010, 22:13:07 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

J'ai compris votre raisonement et maintenant comment vous expliquer tous ses verset CLAIRES et ses hadith CLAIRES ou il est ecrit noir sur blanc qu'Allah 'azza wa djall est au dessus des cieux ?
 baraka



Wa Aleykum Salam,


Avant toute chose, inutile de me vouvoyer.

Ensuite, ce n'est pas à moi, ignorante que je suis, d'expliquer le sens des versets et des ahadith, je t'ai donné à toi et aux lecteurs, un lien qui expliquait clairement l'avis des savants sunnites, et notamment de l'Imam Malik (ra) puiqu'il était question de lui dès le départ.

Moi, je ne suis rien pour te faire un tafsir du coran, qu'Allah me préserve d'un tel orgueil.

Quant au lien, libre à vous de vous y référer ou pas.
Journalisée

"Dieu nous a garanti ce bas-monde nous demandant d'oeuvrer pour l'au-delà.
Ah si seulement Il nous avait garanti l'au-delà, en nous ne demandant d'oeuvrer que pour ce bas-monde."
Un Connaissant.
abd ar rahman
Invité
« Répondre #31 le: Juin 21, 2010, 22:37:32 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Avant toute chose, inutile de me vouvoyer.



Je n'aime pas trop que l'on se tutoie entre frères et sœurs , je préfère vouvoyer les soeurs pour moi c'est une forme de respect envers la sœur . Et lorsque je vous ai demander d'expliquer je voulais que vous me rameniez des paroles de savant sur les verset et les hadiths qui parle de ce theme . khayr inchaAllah
 
qu'Allah 'azza wa djall vous prèserve et vous recompense pour votre modestie amine
« Dernière édition: Juin 22, 2010, 09:07:21 par Islam_Magnifique_Soleil » Journalisée
samaar
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: Turquie
Messages: 380


Je t'aime en Allah


Voir le profil
« Répondre #32 le: Juin 21, 2010, 22:43:45 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Oukhty al-tin ce que l'on doit retenir de la qissa de l'imam malik c'est que on ne doit pas chercher a savoir le comment d'Al istawa . Et si vous cherchez bien vous verez que l'imam malik rahimahoullah avait comme 'aqida que Allah est au dessus des 7 cieux et non pas sans endroit !




oui tout a fait  Smiley
Allah a dis : يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَسْأَلُوا عَنْ أَشْيَاءَ إِنْ تُبْدَ لَكُمْ تَسُؤْكُمْ وَإِنْ تَسْأَلُوا عَنْهَا حِينَ يُنَزَّلُ الْقُرْآنُ تُبْدَ لَكُمْ عَفَا اللَّهُ عَنْهَا وَاللَّهُ غفور حليم
101. Ô les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions à leur sujet, pendant que le Coran est révélé, elles vous seront divulguées. Dieu vous a pardonné cela. Et Dieu est Pardonneur et Indulgent.
102. Un peuple avant vous avait posé des questions (pareilles) puis, devinrent de leur fait mécréants.

sourat la table servie
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

*Et s'ils te traitent de menteur, dis alors : "A moi mon oeuvre, et à vous la vòtre. Vous êtes irresponsables de ce que je fais et je suis irresponsable de ce que vous faites".(S: Younous)
* "A nous nos actions, et à vous les vvòtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants".(S:Qasas)
abd ar rahman
Invité
« Répondre #33 le: Juin 21, 2010, 22:52:46 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka oukhty samaar qu'Allah vous recompense amine
Journalisée
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 33
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #34 le: Juin 22, 2010, 05:16:05 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Cette fatwa vient du moufti de l'egypte donc c'est pas n'importe qui , de 1 .
De 2 ceci est la croyance de ahl al souna wal jamah pas celle d'une minorité .

Il faut eviter l’anthropomorphisme , tous les vesrest du coran et la sounah ne sont pas a prendre au sens apparants .

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les dangers de l’anthropomorphisme

jeudi 21 septembre 2006

On trouve par ailleurs un autre genre d’individus prétendant au Tafwîd [1] , qui pourchassent des textes insignifiants dont les chaînes de narration sont ténébreuses et y puisent les articles du credo ! Ils pourchassent des textes ça et là, font des raccourcis entre eux, pour aboutir finalement à une forme d’anthropomorphisme [2] que les Musulmans, Salaf et Khalaf confondus, ne connaissent pas.

Il ne faut pas se laisser impressionner par les titres et les appellations. Certains prétendirent en effet qu’Ibn Khuzaymah et le fils de l’Imam Ahmad, seraient des adeptes de ces positions et auraient formé un groupe de vauriens, ayant causé quelques troubles à Bagdad, avant de tomber dans l’oubli.

D’après Al-Kâmil fit-Târîkh d’Ibn Al-Athîr, le calife abbasside Ar-Râdî Billâh promulgua un édit à leur encontre, contenant entre autre : « Vous prétendez que vos visages hideux sont à l’image du Seigneur des mondes, et que votre apparence ignoble épouse Son apparence ! Vous citez les mains, les doigts et les pieds dorés, les cheveux crépus, l’ascension dans le ciel et la descente sur terre ! Qu’Allâh soit Exalté au-dessus de ce que disent les injustes et les Négateurs, etc. »

Cela se passa au IVème siècle, en l’an 323 A.H.

Ibn `Asâkir rapporta également dans son livre Tabyîn Kadhib Al-Muftarî `Alâ Al-Imâm Abî Al-Hasan Al-Ash`arî (Déconstruction des mensonges portés contre Abû Al-Hasan Al-Ash`arî) : « Ces Anthropomorphistes ne voulurent rien savoir et déclarèrent que l’Adoré possède un pied, des molaires, une luette et des phalanges et qu’Il descend sur terre en personne sous la forme d’un jeune homme ! Etc. »

Les savants Shaféites portèrent leur affaire à la connaissance du gouverneur, les décrivirent comme un groupe de racailles et de vauriens se revendiquant du hanbalisme et demandèrent au gouverneur de prendre des sanctions à leur encontre. L’Imam Ahmad Ibn Hanbal — qu’Allâh l’agrée — est bien entendu innocent de cette filiation. Il ne fut jamais un adepte de l’anthropomorphisme, ni un dévoyé.

Lisons ci-après le commentaire d’Ibn Al-Jawzî au sujet du comportement de ces idiots dans son livre intitulé Sayd Al-Khâtir :

    « Je suis étonné du comportement de certaines personnes qui, tout en prétendant être des savants, glissent vers le l’assimilationnisme [3] en comprenant les textes de manière littérale. S’ils avaient fait passer ces textes tels qu’ils nous sont parvenus, ils seraient saufs, car celui qui les fait passer tels quels sans s’impliquer, n’aura rien affirmé, ni pour lui ni contre lui !

    Mais il est des gens au bagage scientifique réduit. Ils considèrent qu’une lecture non littérale des textes est une forme de négation [4]. Or s’ils avaient saisi la richesse de la langue, ils n’auraient pas pensé cela. Ils ne sont pas sans rappeler l’épisode où Al-Khansâ’ fit l’éloge d’Al-Hajjâj dans un poème où elle dit :

    Idhâ Habata Al-Hajjâju Ardan Saqîmatan *** Tatabba`a Aqsâ Dâ’ihâ fa-Shafâhâ

    (Lorsqu’Al-Hajjâj arrive dans une terre malade *** Il guérrit ses plus dures maladies)

    Celui-ci dit à son secrétaire après qu’elle eut terminé son poème : « Coupe lui la langue ! » [5] Simplet, le secrétaire fit venir un couteau !

    Al-Khansâ’ lui dit : « Malheur à toi, il voulait dire : "Donne lui une récompense généreuse !!" »

    Puis, elle retourna voir Al-Hajjâj et lui dit : « Par Allâh, il a failli m’amputer de la langue ! »

    Il en est de même pour les Littéralistes qui ne se sont pas contentés d’accepter les textes tels quels. Car celui qui lit les versets et les hadiths sans rien ajouter, nul reproche à lui faire, et ceci est la méthode du Salaf.

    Mais celui qui affirme que le hadith implique ceci, ou se comprend de telle manière, comme par exemple le fait de dire : « Il S’est établi sur le Trône en personne (bi-Dhâtihi) », et « Il descend au ciel inférieur en personne (bi-Dhâtihi) » ; il s’agit là d’ajouts compris par l’auteur de ses paroles, issus de sa perception personnelle et non du texte !! Je reste étonné de cet homme andaloux du nom d’Ibn `Abd Al-Barr [6] l’auteur du livre intitulé At-Tamhîd, dans lequel il mentionna le hadith de la descente d’Allâh au ciel inférieur, et commenta : « Ceci prouve qu’Il est sur le Trône, sinon la parole (du Prophète) "Il descend" n’aurait aucun sens ! »

    Ces paroles ne peuvent émaner que d’un homme méconnaissant Allâh — Exalté soit-Il —, car celui-là jaugea l’attribut d’Allâh à l’aune de sa connaissance de la descente des corps acquise de manière sensorielle ! Où en sont ces gens de l’attachement aux Textes ? Ils prononcèrent les pires paroles que peuvent proférer les Allégoristes, puis ils critiquèrent les adeptes du Kalâm...

    Sache, chercheur de la guidée, que nous tenons deux principes fondamentaux tirés de la raison et de la tradition, à l’aune desquels on jauge toutes les narrations.

    Au plan de la tradition, nous avons Sa Parole — Exalté soit-Il — : « Rien ne Lui ressemble. » [7] Celui qui comprend cela, n’interprètera jamais un attribut divin selon le sens dicté par son expérience sensorielle.

    Au plan de la raison, il est de notoriété que le Créateur est différent des créatures ; le caractère accidentel de ces dernières est prouvé par ce qu’elles sont sujettes aux changements, et aux émotions. De ce fait découle le Qidam [8] du Créateur. »

Puis Ibn Al-Jawzî — qu’Allâh lui fasse miséricorde — poursuivit l’explication de son point de vue, répondant aux Assimilationnistes et interprétant les textes dont la lettre pourrait faire accroire leurs thèses : « N’est-il pas rapporté dans le hadith authentique que la mort sera immolée entre le paradis et l’enfer ? » Puis il s’interrogea :

    « Comment peut-on imaginer raisonnablement l’immolation de la mort ? Et comment interpréter ce hadith ?

    La réponse est que ces paroles sont citées à titre de parabole, et l’image rapportée vise à rapprocher l’idée de la propre mort de la mort et de l’éternité des gens dans ce qu’ils auront obtenu comme rétribution.

    Il en est de même de la narration authentique selon laquelle les sourates Al-Baqarah et Âl `Imrân viendront tels deux nuages. Les paroles ne sauraient être des nuages ! On entend par là la venue de la récompense de la récitation. Quelle preuve empêche l’interprétation de ces textes de manière littérale ? L’empêchement tient au fait avéré que les paroles ne ressemblent pas aux corps, et que la mort ne s’immole pas comme les bestiaux !!

    Alors si nous écartons de la mort et des paroles ce qui ne leur sied pas, ne devrions nous pas, à plus forte raison, écarter d’Allâh ce qui Le rend semblable à Ses créatures alors que nous possédons à cet égard des preuves rationnelles et textuelles ?! »

De ce qui précède, on pourrait penser qu’Ibn Al-Jawzî est un partisan de l’interprétation allégorique (Ta’wîl), et que s’il n’appartenait pas au Khalaf, il aurait à tout le moins adopté leur méthode et marché sur leurs pas. Mais il n’en est rien ! Nous citerons ci-après une charge sévère qu’il porta à l’encontre des Allégoristes. L’homme rejetait l’assimilationnisme et tout ce qui peut y mener, et souhaitait appréhender les textes dans le cadre des deux fondements précités : la tradition et la raison. Il dit — qu’Allâh lui fasse miséricorde — :

    Les propos des Allégoristes et des Négateurs des Attributs sont parmi les choses les plus nocives pour les gens du commun. Les Prophètes — paix et bénédictions sur eux — insistèrent en effet sur l’affirmation des Attributs (Al-Ithbât) afin que l’existence du Créateur soit établie dans l’esprit des gens du commun. Car les esprits apprécient les affirmations. Mais lorsque les gens du commun entendent ce qui implique la négation, ils rejetent les idées qu’ils se faisaient !

    Clarifions un peu ; Allâh — Exalté soit-Il — déclara S’être établi sur le Trône, alors les esprits apprécient l’affirmation de Dieu et de Son existence.

    Allâh dit : « Seule subsistera La Face de ton Seigneur » [9]

    Et il dit : « Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. » [10]

    Il dit : « des gens contre qui Allâh S’est courroucé » [11]

    Et aussi : « Allâh les a agréés » [12]

    Le Messager nous informa par ailleurs qu’Allâh descend au ciel inférieur, et il dit : « Les cœurs des hommes sont entre deux doigts du Miséricordieux. » Il dit également : « De Sa Main, Il écrivit la Torah ; Il écrivit un Livre qu’Il conserva auprès de Lui au-dessus du Trône. » Et bien d’autres textes qu’il serait fastidieux de citer.

    Lorsque le cœur de la personne du commun ou de l’enfant s’emplit de l’affirmation (des Attributs), il lui sera dit : « Rien ne Lui ressemble » [3] Alors s’effacera de son cœur ce que l’imagination lui suggérait.

    La plupart des gens n’appréhendent l’affirmation des Attributs qu’à travers ce dont ils ont l’habitude de percevoir, alors le Créateur accepte et tolère cela, jusqu’à ce qu’ils comprennent la transcendance divine (Tanzîh) [13].

    Mais, si pour commencer, nous disions à l’homme du commun qu’Allâh n’est ni dans le ciel ni sur le Trône, qu’il ne peut lui être attribué une main, que la parole est un attribut inhérent à Son Essence qui n’a rien de commun avec notre faculté, et que l’on ne peut concevoir Sa descente etc., alors il cessera de révérer le Coran. Pis, l’affirmation de Dieu ne se réaliserait pas en lui, ce qui constitue un crime majeur à l’encontre des Messagers...

    Cela signifie que cette attitude, purement rationnelle, détruit ce que les Prophètes se sont efforcés de bâtir et de prôner.

    L’affaire ne nécessite pas d’interpréter la main par le bienfait ou la puissance, ni d’expliquer le hadith des cœurs entre deux doigts, en disant que les cœurs sont entre deux manifestations de la Seigneurie (Rubûbiyyah), à savoir le maintien sur la voie droite et l’égarement de cette voie, entre autres considérations des Allégoristes à propos des textes équivoques.

    La meilleure chose à faire consiste à dire : « Faîtes passer ces choses telles quelles, et ne leur cherchez pas d’interprétation à tout prix. »

Après avoir exposé son point de vue, Ibn Al-Jawzî dit : « Celui qui a compris ce chapitre sera à l’abri de l’assimilationnisme des Anthropomorphistes et de la négation des Négateurs, et aura mis le pied sur la voie du Salaf... »

Les critiques d’Ibn Al-Jawzî l’accusèrent de se contredire ! Cela est injuste, car cet homme accordait beaucoup d’intérêt aux vérités de la religion et veillait à ce que la transcendance d’Allâh et Sa Gloire soient proclamées. Il était donc obligé de sauver l’Islam de deux sortes de gens dangereux :

   1. Ceux qui ont une vision matérialiste naïve et comprennent la divinité d’une manière puérile.
   2. Ceux qui recourent à l’abstraction intellectuelle, faisant de la divinité un concept qui ne cesse de s’élever jusqu’à ce qu’il échappe aux regards et aux idées...

Étant donné que l’interprétation est indispensable pour expliquer certains textes, et puisque le Salaf aussi bien que le Khalaf furent obligés d’y recourir, alors à l’instar du Salaf, nous usons de Tafwîd [1]refusant l’anthropomorphisme et, à l’instar du Khalaf, nous recourons à l’interprétation refusant la négation des attributs (Ta`tîl) !
P.-S.
Traduit de l’arabe de Mushkilât fî Tarîq Al-Hayâh Al-Islâmiyyah, Maktabat Rihâb Al-Jazâ’ir, 1989.

source:www.islamophile.org


Mainteant en ce qui concerne les versets ambigus :

oici une somme de versets dont le sens littéral serait à caractère anthropomorphique et dont le sens véritable fut expliqué et mis en lumière par l'Imâm 'Abdu Llâh Ibn 'Umar Al Baydâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde) dans son tafsîr :

 

* Sûrah 3 – Âyah 55 : «  [Rappelle-toi] quand Allah dit : « Ô 'Îsâ, Je vais assurément mettre fin à ta vie terrestre et t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez. ». »

 

Al Baydâwî : « Je vais t'élever dans un lieu où Je vais t'honorer et là où résident Mes Anges. »

 

* Sûrah 5 – Âyah 64 : « Et les juifs disent : « La main d'Allâh est fermée ! » Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l'avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut [...] »

 

Al Baydâwî (en parlant de la parole des juifs) : « Ils veulent dirent qu'Allâh retient la subsistance et qu'Il est très avare. La fermeture et la large ouverture des mains sont une métaphore pour exprimer l'avarice et la générosité. L'objectif n'est nullement de montrer l'existence d'une main, d'une fermeture ni d'une ouverture [...] le sens [de leurs paroles] signifie qu'Allâh est pauvre [et ce qui prouve cela] est qu'Allâh a dit : « Allâh a entendu les énormités de ceux qui affirmaient : « Certes Allâh est pauvre et nous, nous sommes riches ! » ; Nous consignerons leurs paroles ainsi que les meurtres qu'ils ont injustement commis sur la personne des Prophètes et leur dirons : « Goûtez au supplice du feu ! ». » [Sûrah 3 - Âyah 181] [...] Il a mis les mains au duel pour accentuer la réfutation [de la parole des juifs] et montrer qu'Il est loin de l'avarice et qu'Il est plutôt très généreux car le summum de la générosité est de donner de ses biens avec les 2 mains. Il éclaircit également [en mettant le terme main au pluriel] le fait que Ses dons sont continuels dans la vie d'ici-bas et dans l'au-delà. Il montre aussi ce qu'Il donne pour mener graduellement à la punition (ruser contre les mécréants et les pervers) et ce qu'Il donne pour honorer les gens. »

 

* Sûrah 6 – Âyah 3 : « Et Lui, Il est Allâh dans les cieux et sur la terre [...] »

 

Al Baydâwî : « Le sens est qu'Il a le droit exclusif de l'adoration dans les cieux et sur la terre, et cela ne signifie rien d'autre. C'est comme quand Il dit (glorifié et exalté) : « C'est Lui qui est adoré à juste titre au ciel, et qui est adoré à juste titre sur terre. Lui Seul est Le Sage en Ses actions et Ses décrets. Son Savoir englobe parfaitement ce qui fut et ce qui sera. » [Surâh 43 - Âyah 84]. »

 

* Sûrah 7 – Âyah 54 : « Certes votre Seigneur est Allâh qui a créé les cieux et la terre en six jours puis S'est établi (istawâ) sur le trône […] »

 

Al Baydâwî : « Istawâ ou istawla. D'après nos compagnons (les Ash'arites), « al istiwâ 'alal 'arsh » est un Attribut d'Allâh sans comment et dont le sens est qu'Allâh « istawâ 'alal 'arsh » et Seul Lui en connaît le sens et que Ce Dernier est dépourvu du fait de s'installer et d'avoir un lieu. Le trône est le corps qui englobe tous les autres [corps]. On l'appelle ainsi à cause de son élévation [en altitude] ou bien du fait qu'il a une ressemblance au trône d'un roi. Toutes les choses et l'administration [de la création] viennent de ce lieu. On dit également qu'il est le symbole de La Royauté [Divine]. »

 

* Sûrah 20 – Âyah 5 : « Ar Rahmân S'est établi sur le trône. »

 

Al Baydâwî : « Puis Il a fait allusion à la création des êtres et l'administration de leurs affaires en se dirigeant vers le trône à partir duquel découle tous les jugements et toutes les prédestinations. Il fait descendre à partir de ce dernier les moyens avec lesquelles les prédestinations se réalisent dans l'ordre par lequel elles arrivent selon ce qui est en concordance avec Sa sagesse et Sa volonté. C'est pour cela qu'Il dit : « Ar Rahmân S'est « établi » sur le Trône. A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol humide. », pour montrer la perfection de Sa puissance et de Sa volonté. »

 

* Sûrah 20 – Âyah 39 : « […] Je t'ai revêtu de Mon amour afin que tu sois éduqué sous Mes yeux »

 

Al Baydâwî : « Et que tu puisses être éduqué et qu'Il soit bienfaisant envers toi, et Je serai tel ton berger et vigilant à ton égard. »

 

* Sûrah 28 – Âyah 88 : « […] Il n'est de Divinité que Lui et toute chose est périssable à l'exclusion de Sa face […] »

 

Al Baydâwî : « A part Son Essence car tout ce qui n'est pas Lui est périssable. »

 

* Sûrah 38 – Âyah 75 : « [...] Ô iblîs ! Qui t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes mains ? [...] »

 

Al Baydâwî : « Que J'ai créé par Moi-Même, sans intermédiaires comme celui d'un père ou d'une mère. L'exception qu'il (Adam) représente. »

 

* Sûrah 43 – Âyah 84 : « C'est Lui qui est la Divinité dans les cieux et c'est Lui qui est la Divinité sur la terre, et Il est Le Sage, Le Très Savant. »

 

Al Baydâwî : « C'est Celui Qui mérite d'être adoré dans le ciel et sur la terre. »

 

* Sûrah 48 – Âyah 10 : « Ceux qui passent un pacte avec toi ne font rien moins qu'en passer un avec Allâh : la main d'Allâh est au-dessus de leurs mains. »

 

Al Baydâwî : « « Ceux qui te font allégeance ne le font qu'à Allah » parce que c'est Lui qui est Le Véritable objectif de cette allégeance et « La main d'Allâh est au-dessus de leur main » est une métaphore pour donner du poids à cette parole-là en faisant une représentation imagée. »

 

* Sûrah 52 – Âyah 48 : « Patiente devant la décision de ton Seigneur car tu évolues sous Nos yeux […] »

 

Al Baydâwî : « Tu es sous Notre protection de telle sorte que l'on te voit et que l'on te défend. »

 

* Sûrah 54 – Âyah 14 : « Évoluant sous Nos yeux […] »

 

Al Baydâwî : « Il est vu par Nous et il est préservé grâce à Notre protection. »

 

* Sûrah 55 – Âyah 27 : « [Seule] subsistera La face [wajh] de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse. »

 

Al Baydâwî : « « La face » : Son Essence. »

 

* Sûrah 56 – Âyah 85 : « Nous sommes plus proche de lui que vous ne l'êtes vous-mêmes, mais cela vous ne le voyez pas »

 

Al Baydâwî : « Nous connaissons mieux ce qui vous concerne que celui qui est présent près de vous. Donc Il a exprimé la connaissance par le rapprochement car c'est le moyen le plus rapide pour accéder à quelque chose. »

 

* Sûrah 57 – Âyah 4 : « C'est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours puis Il S'est établi sur le Trône [...] »

 

Al Baydâwî : « Sa science et Sa puissance ne vous quitte dans aucune situation. »

 

* Sûrah 67 – Âyah 16 : « Êtes-vous à l'abri du fait que Celui qui est au ciel vous enfouisse sous la terre ? Et voici qu'elle tremble ! »

 

Al Baydâwî : « Cela signifie les anges qui sont les garants de l'administration de ce monde ou bien Allâh (qu'Il soit exalté) [Lui-Même], en interprétant « Celui qui est au ciel » par Son ordre et Son décret ou bien par la prétention des Arabes, car ces derniers prétendaient en effet qu'Allâh était dans le ciel. »

 

Il leur aurait donc parlé selon leur entendement et selon leur propre conception qu'ils avaient de Lui (qu'Il soit exalté) afin que ce verset les interpelle fortement.

 

Fin de la sélection.

 

Source : Anwâr Ut Tanzîl wa Asrâr Ut Ta°wîl de l'Imâm 'Abdu Llâh Ibn 'Umar Al Baydâwî (qu'Allâh lui fasse miséricorde).

site:www.at-tawhid.ne
Journalisée
oumassia59
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 45
Localisation: nord
Messages: 111



Voir le profil
« Répondre #35 le: Juin 22, 2010, 07:21:00 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Oui ! Notre Adoré se tient élevé au-dessus de Sa création, au-dessus de Son immense Trône



as-salâmu 'alaykum wa rahmatu-llâhi wa barakâtuh.

 

Quoi de plus naturel noble frère, noble sœur que ton cœur soit attiré vers le haut lorsque tu invoques Ton Adoré subhânahu wa ta’âlâ. Quoi de plus naturel de lever tes yeux vers le haut et glorifiait Allâh face à un paysage époustouflant. Quoi de plus naturel ta crainte de Celui qui se trouve au-dessus de toi lors de la prosternation. N’as-tu jamais levé tes mains et yeux larmoyants au ciel sollicitant le Pardon de Ton Seigneur ? N’as-tu jamais dis : « yâ rabbî … ! » en direction du ciel ?

 

Allâh tabâraka wa ta’âlâ a dit :

 

 

(et construit au-dessus de vous [fawqakum] sept [cieux] renforcés,)

(78/12)

 

(Glorifie le Nom de ton Seigneur, le Très-Haut [al-a’lâ],)

(87/1)

 

(C’est Lui le Dominateur Suprême sur [fawq] Ses Serviteurs…)

(6/18)

 

(Il est Celui qui est élevé aux degrés les plus hauts [rafî’u-ddaradjât], Possesseur du Trône)

(40/15)

Ces quelques versets généraux, exposent clairement qu’Allâh subhânahu wa ta’âlâ, possède bien l’attribut de l’élévation (sifatu-l’ulûw) et qu’Il est au-dessus de Sa création. Viennent après, d’autres versets plus précis, particuliers, comme celui-ci :

(Votre Seigneur, c’est Allâh, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi [istawâ] sur le Trône [‘ala-l’arch])

(7/54)

Le Messager d’Allâh prière et salut d’Allâh sur lui a dit en parlant du sort de l’âme vertueuse dans l’Au-delà, d’après Abî Hurayrah que l’Agrément d’Allâh, le Prophète prière et salut d’Allâh sur lui a dit :

« … Puis, on la montera [yu’radju bihâ] jusqu’au ciel et on lui ouvrira [les portes des différents cieux]. [Ensuite,] on dira : « Qui est-ce ? » On répondra : « C’est unetelle. » [Alors,] il lui sera dit : « Bienvenue à la bonne âme qui était dans un corps bon. Entre louée et reçois [la bonne nouvelle] de « rawh », « rayhân » [1] et d’un Seigneur non courroucé. » On continuera à lui tenir de tels propos jusqu’à ce qu’elle atteigne le ciel où se trouve Allâh ‘azza wa djalla [fîhâ-llâh]… »

(sahîh Ibnu Mâdjah n°3437/4262)

Voyez à présent, ce hadîth et le athâr suivants qui sont plus précis :

D’après Abî Hurayrah que l’Agrément d’Allâh soit sur lui, le Prophète prière et salut d’Allâh sur lui a dit :

« Lorsque Allâh eut terminé la création, Il prescrit dans Son Livre – car Il prescrit pour Lui-même -, qui se trouve auprès de Lui, au-dessus du Trône [‘ala-l’arch] :

(Ma Miséricorde prime Ma colère.) »

(Al-Bukhârî n° 7404)

D’après Anas que l’Agrément d’Allâh soit sur lui :

« … [D’autre part,] Zaynab s’enorgueillissait sur les autres épouses du prophète prière et salut d’Allâh sur lui en leur disant : « Vous, ce sont vos parents qui vous ont mariées ; mais moi, j’ai été mariée par Allâh de dessus sept cieux [fawqi sab’i-ssamâwât]. » »

(Al-Bukhârî n°7421)

 

Question :

Noble Chaykh [un questionneur] demande : « Comment répliquer à celui qui affirme que l’Etablissement [d’Allâh] sur le Trône (al-‘arch) à pour signification « l’emprise (mainmise / al-istîlâ-) ».  Ces [gens] disent : Comment Allâh peut s’établir (yastawî) sur quelque chose alors qu’Il est plus grand qu’elle. »

 

Réponse du Noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Rrahmân Ar-Râdjihî –hafizahu-llâh- :

Ceci est une question provenant (nâchi-) du « comment » (al-kayfîyyah)… Nous disons qu’il ne doit pas [chercher à comprendre] la nature [de cet Etablissement], nous ne devons pas [chercher cette] nature.

[Allâh] S’est établit d’une manière [propre] qui sied Sa Majesté et Sa Grandeur. Quant au fait d’interpréter [cet Etablissement] par « Son emprise (mainmise / al-istîlâ-) » il s’agit d’une interprétation nulle comme l’ont démontré les Gens de science et l’ont annulé de plusieurs manières [2].

L’Etablissement (al-istiwâ-) [au-dessus du Trône] est indescriptible [pour la raison] qu’il sied (yalîq) selon Sa Majesté et Sa Grandeur.

[Ainsi,] nous ne devons pas dire [à ce sujet] ceci et cela… ; toutes ces supputations et interprétations (taqdîrât wa ta-wîlât) sont celles des partisans du faux [3] et de leurs vaines ambiguïtés (istichkâlâtihim) car ils ont ressemblé l’Etablissement d’Allâh par l’établissement des créatures [4].

Nous demandons à Allâh le salut et la préservation et qu’Il nous rend tous obéissant.

_______________________

[1] : Nous n’avons pas réussis à traduire ces deux termes. Contactez-nous à mukhlisun@hotmail.com si vous avez quelque chose à nous proposer – djazâkumu-llâhu khayran.

[2] : Par les preuves du Coran, la Sunnah et les paroles des Pieux Prédécesseurs (Salafs).

[3] : En arabe : ahlu-lbâtil > Les gens qui prônent le nul > les gens du faux.

[4] : En cherchant à comprendre « Comment Allâh peut s’établir (yastawî) sur quelque chose alors qu’Il est plus grand qu’elle. » Ceci est grave car Allâh dit :

-(… Il n’y a rien qui Lui ressemble …) (42/11)

-(Celui qui crée est-Il semblable à celui qui ne crée rien ? …) (16/17)

-(… Lui connais-tu un homonyme ? ») (20/65)

-(Et nul n’est égal à Lui. ») (112/4)

 

Traduction : MUKHLISÛN


Source de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-5173990.html


Source de la fatwâ :  http://www.sh-rajhi.com/rajhi/?action=FatwaView&fid=106


Wa-llâhu ta’âlâ a’lam – Des remarques sur la traduction ? Contactez-nous : mukhlisun@hotmail.com

Journalisée

"Le tawhid est la raison pour laquelle Allah a créé le monde"mouhammad ben Jamîl Zînou.
salama93
Invité
« Répondre #36 le: Juin 22, 2010, 08:42:23 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Tout dabord ma soeur salama 93 qui est le mieux ? celui qui a fait un effort de recherche et c'est trompé ou celui qui est resté dans son ignorance ?

Et ma soeur al-tin l'histoire avec l'imam Malik rahimahoullah est en contradiction avec ce que dit l'article !

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Je suis d'accord avec toi si c'est une question de jurisprudence, il faut chercher à connaitre la vérité et si on se trompe au moins au aura fait l'effort.
Mais pour ce genre de question, mieux vaut ne se poser trop de questions ni trop chercher à avoir car nous ne savons pas comment est Notre Créateur et on ne peut pas se l'imaginé alors comment savoir où Il se trouve en na sachant même pas comment Il est.
Est-ce que le fait de savoir où se trouve Notre Créateur nous servira dans notre vie de tous les jours à ne pas commettre de péché? Par exemple, le voile, il faut savoir que c'est obligatoire pour le porter et ne pas commettre le péché de ne pas le porter mais savoir où est  allah cela nous avancera à quoi à part peut être nous égaré et commettre un grave péché en disant de Notre Seigneur ce que nous ne savons pas et que Lui seul connait.

Qu' allah nous préserve de tout égarement  amine

  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juin 22, 2010, 08:55:18 par salama93 » Journalisée
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 33
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #37 le: Juin 22, 2010, 09:29:37 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Je rajoute cette citation d'ibn hajar al asqlani :



L’imam Ibn Hajar al-Asqalani , dans le volume 13, page 414, en expliquant un hadith lié à l’ascension du Prophète,sallallaahou ‘alayhi wa sallam a dit:

Page de titre de al Fath volume 13 Page 414 vol 13 Fath

    “Al-Khattabi a dit que dans cette version il y a un autre mot rapporté par Charik qui la distingue des autres [versions] et qui n’est rapportée par personne d’autre que lui. Et c’est [le passage où il est dit] : “fi’lan bihi, c’est-à-dire de Jibril à Dieu (al-Jabbar) et [Charik] dit : “wa houwa makaanouhou” [c'est-à-dire littéralement : "et c'est son endroit"], et [qu'ensuite] [le Prophète] aurait dit “O Mon Dieu allège pour nous [le nombre des prières]. Il [al-Khattabi] a dit : l’endroit ne peut être attribué à Dieu , mais ici c’est plutôt l’endroit du Prophète qui est visé, c’est-à-dire qu’il est retourné là où il se tenait au début avant d’en partir” Fin de citation”

Points à retenir de cette citation:

    * L’imam Ibn Hajar al-Asqalani est mort en 852 de l’Hégire, soit il y a plus de 500 ans.
    * Son commentaire de Sahih al-Boukhari, qui s’appelle “Fath al-Bari” est un livre incontournable pour tout étudiant en science de religion et pour tout savant.
    * Ici, il explique une des nombreuses versions du hadith qui raconte l ‘ascension de Prophète Mouhammad sallaLLAAHOU alayhi wa sallam dans les cieux. Le sens apparent de cette version attribuerait un endroit à Dieu, il rapporte de al-Khattabi que ici le pronom se réfère au Prophète parce qu’on ne peut pas attribuer un endroit à Dieu.

Je suis d'accord avec toi soueur salma , nous ne sommes pas censé connaitre ou se trouve allah ni a quoi il ressemble , notre but et de l'adorer mais on doit eviter de donner une forme ou un endroit a allah sans science de peur qu'on tombe dans l'hérésie .

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
abd ar rahman
Invité
« Répondre #38 le: Juin 22, 2010, 09:33:23 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Oukhty salama 93 vous avez raison et qu'Allah vous récompense lorsque vous dite que c'est pour une question de jurisprudence que si l'on cherche et que l'on se trompe on a la récompense de l'effort .( maintenant ALLLAHou ta'ala 'alam si sa s'applique dans la 'aqida aussi ,il faudrait que je cherche inchaAllah )

Ensuite lorsque vous dites que qu'il ne faut pas chercher a savoir comment est Notre créateur et qu'on ne peut pas l'imaginé ect.. Moi je ne l'imagine pas lorsque je dis qu'il est au dessus des 7 cieux , ce n'est pas moi qui l'a inventé c'est Allah 'azza wa djall lui meme qui le dit dans le coran !
Journalisée
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 28
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #39 le: Juin 22, 2010, 09:43:37 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

D’après   Ibn `Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui),
Aux moments d'affliction, l'Envoyé d'Allah  Salla-llah allahi wa salam disait:
"Il n'y a d'autre divinité qu'Allah, le Grand, le Patient. Il n'y a d'autre divinité qu'Allah, le Maître du Trône Suprême. Il n'y a d'autre divinité qu'Allah, le Maître des cieux et de la terre, le Maître du Trône Magnifique".

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 4909

'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit:
L'Envoyé d'Allah  Salla-llah allahi wa salam a dit:
Lorsque Allah eut terminé l'œuvre de la Création, II écrivit sur son Livre, qui se trouve par-devers Lui, au-dessus du Trône: "Certes, Ma miséricorde l'emporte sur Ma colère!"

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 4939

D’après   Jâbir ibn `Abd-Allah (qu'Allah soit satisfait des deux),
L'Envoyé d'Allah  Salla-llah allahi wa salam a dit:
"Le Trône du Clément a frémi d'émotion à la mort de Sa`d ibn Mu`âdh".

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 4511

D'après   `A'icha (qu'Allah soit satisfait d'elle),
le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit:
Le lien de parenté est suspendu au Trône et elle dit: "Celui qui me maintient, Allah le rapprochera de Lui et celui qui me rompt, Allah rompra avec lui".

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 4635

wa Allahou arlem
Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
al-tin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1245



Voir le profil
« Répondre #40 le: Juin 22, 2010, 09:45:01 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum



Akhy Abd ar Rahman,


Il en ira ainsi alors, pas de souci.

Ensuite, concernant la parole des savants là-dessus,  je peux effectivement vous les apporter. Ce dont je doute, c'est de la conséquence de cet apport : est-ce que cela servira à atténuer les incompréhensions, ou au contraire est-ce qu'il sera sujet à un "démontage" point par point ? Et dans ce cas, quelle sera ma part de responsabilité ?

Toutefois, je pense qu'il peut être judicieux de les poster afin de renseigner les personnes du forum sur les dits des savants.

Puisse Allah nous préserver d'une mauvaise parole, d'une mauvaise compréhension et d'un acte que nous regretterions plus tard. Amîn.

Journalisée

"Dieu nous a garanti ce bas-monde nous demandant d'oeuvrer pour l'au-delà.
Ah si seulement Il nous avait garanti l'au-delà, en nous ne demandant d'oeuvrer que pour ce bas-monde."
Un Connaissant.
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 28
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #41 le: Juin 22, 2010, 09:45:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Citation
Le prophete sallalahou 'alayhi wa sallam a dit a la servante Ou est Allah ? Elle lui repondit : au dessus des cieux ! (Mouslim ) dans une version il dit " Afranchis la car elle est croyante " .

N'allez vous pas faire confiance en moi  alors que je suis digne de confiance envers CELUI QUI EST AU DESSUS DU CIEL ? Il me donne les informations du ciel matin et soir.. Mouslim

ya pas de question a se poser ..
Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
al-tin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1245



Voir le profil
« Répondre #42 le: Juin 22, 2010, 10:00:41 »
Share   Modifier le messageModifier

Allâh est maintenant comme Il a toujours été

Par Sheykh Gibril Fouad Haddad




Introduction au sujet traité :

Allâh  dit dans le Coran : « Le Tout Miséricordieux S'est établi [istawâ] sur le Trône ».

Ce verset, comme le souligne les imams ash-Shafi’î  , Malik ibn Anas  et bien d’autres encore, fait parti des versets ambigus. Malgré cela, certains n’hésitent pas à prendre ce verset, et chaque mot qu’il contient dans son sens littéral, prétendant ainsi qu’Allâh serait localisé et installé au dessus du Trône (d’autres parmi eux allant même jusqu’à dire « assis » - qu’Allâh nous préserve d’une telle croyance -).

Il est pourtant évident que si le sens correct était le sens littéral strict, ce verset n’aurait alors rien d’ambigu !

Ce fait est souligné par l’imam Al-Jawzi (m. 597) : « [...] Ils disent alors : "Nous les prenons selon leur sens apparent". Comme c'est étonnant ! Quel est " le sens apparent" de ce que seul Allah connait ? Le "sens apparent" de istiwa' est-il autre que s'asseoir ? Et "le sens apparent" de nuzul est-il autre que le déplacement ? »

L'imam des deux sanctuaires, al-Haramayn al-Juwayni   (m. 478) s’adresse également à ce petit groupe d’homme lorsqu’il dit : « On doit prendre le soin de montrer aux vulgaires anthropomorphistes (hashwiyya) les versets sur lesquels ils pratiquent le ta'wil (l’interprétation). De sorte que lorsqu'ils invoquent comme preuve de leur croyance en l'installation d'Allâh, le sens apparent [du verset] « Le Tout Miséricordieux S'est établi [istawâ] sur le Trône » (Qou'ran 20:4), demandez-leur le sens de « et Il est avec vous où que vous soyez » (Qour'an 57:4). S'ils prennent ce dernier selon son sens apparent également, alors ils annulent le sens apparent qu'ils affirment concernant Son établissement sur le Trône, et ils proclament également le déshonneur de leur croyance aux yeux de toute personne raisonnable ; cependant, s'ils le comprennent comme se rapportant au fait qu'Il nous cerne de par Sa science, alors ils ont appliqué le ta'wil, et il ne nous est plus interdit de faire la même chose en interprétant Son établissement comme "le fait de soumettre" (qahara) et "de régner sur" (ghalaba), comme cela est autorisé par la langue arabe… D'ailleurs, l'istiwa dans le sens d'istiqrar (ou d'installation), présuppose un état antérieur de perturbation, et croire ceci est de la mécréance (kufr)…

S'ils disent : Pourquoi ne laissez-vous pas passer le verset selon son sens apparent sans l'interpréter, et ne dîtes-vous pas seulement qu'il fait partie des mutashabihat dont la signification n’est connue que d'Allâh ? Nous disons : Si l'interpellateur veut laisser passer istiwa selon le sens apparent qui suggère généralement l'établissement physique, un tel sens nous conduit à l'anthropomorphisme, alors qu'il est avéré que cela est explicitement impossible, dans ce cas le sens apparent est rejeté…»


Pour approfondir le sujet, voici la traduction du texte écrit par le Sheykh Gibril Fouad Haddad en réfutation à ceux qui prétendent qu’Allâh serait assujetti au changement, à la localisation ainsi qu'au déplacement.


La parole « Allâh est de toute éternité, sans endroit, et Il est maintenant comme il a toujours été » est rapportée - sans chaîne de transmission – depuis 'Ali ibn Abi Talib – Qu’Allâh soit satisfait de lui [1]. Ibn' Ata Allâh al-Sakandari (m. 709) cite néanmoins cette parole dans l’un des ses Hikam [2]

Le Prophète  a dit : « Allâh était alors qu’il n’y avait rien d’autre que Lui et Son Trône était sur l'eau et Il inscrivit toutes choses dans les Tablettes préservées (al-Lûh al-Mahfûdh) et Il créa les cieux et la terre. » [3]

L’Imam Abu Hanifa (m. 150) a dit : « Si Il avait été dans un endroit et avait eu besoin de s'assoir et de se reposer avant de créer le Trône, alors la question "Où était Allâh ?" se serait appliquée à lui, ce qui est impossible »  [4]

L’Imam Ash'ari Ibn 'Abd al-Salam a dit dans sa Profession de Foi :

« Allâh était avant qu’Il ne créé l’endroit et le temps, et Il est maintenant comme il a toujours été. »
[5]

Abu al-Qasim ibn 'Asakir  résume d’une manière similaire la position de l'imam Abu al-Hasan al-Ash'ari :

« Les "Najjariyah" disent que le Créateur, qu’Il soit exalté, est dans tous les endroits sans qu’Il soit diffus et sans direction, tandis que les "Hashawiyyah" et les "Mushabbiha" disent qu’Il a pris place sur le Trône, que le Trône est Son emplacement, et qu’Il est assis dessus. Quant à l'imam al-Ash'ari, il a choisi une voie qui est entre les deux, en disant que Dieu existait alors qu’il n’y avait pas d’endroit, puis qu’Il créa le Trône et le Koursiyy [6], sans le besoin d’avoir un endroit, et qu’Allâh est, après avoir créé l’endroit, exactement comme Il était avant de l’avoir créé. » [7]

Telle est la position d'al-Ash'ari que rapporte également Ibn Jahbal al-Kilabi (m. 733) : « Les paroles du Sheikh [Abu al-Hasan al-Ash'ari] concernant la direction sont les suivantes : « Allâh était quand il n’y avait aucun endroit, puis Il a créé le Trône et le Koursiyy , sans jamais avoir eu besoin d’un endroit, et Il est, après avoir créé l’endroit, exactement comme il était avant de l’avoir créé. » [8]

Ibn Jahbal dit également dans sa Réfutation à l'égard d'Ibn Taymiyya :

« Nous disons : Notre doctrine est qu'Allâh est prééternel et préexistent (qadîm azalî). Il ne ressemble à aucune chose et nulle chose ne Lui ressemble. Il n'a pas de direction ni d'endroit. Il n'est pas sujet au temps ni à la durée. Ni le "où" (ayn) ni le "à" (hayth) ne s'appliquent à Lui. Il sera vu, mais pas lors d'une rencontre, ni dans le sens d'une rencontre. Il était quand il n'y avait aucun endroit, Il a créé l'endroit et le temps, et Il est maintenant tel qu'Il a toujours été. Ceci est l’école (madhhab) de Ahl al-Sunna et la doctrine des Shouyoukh de la Voie - qu'Allâh soit satisfait d'eux -. » [9]

Muhammad ibn Mahbub, le serviteur d’Abu 'Uthman al-Maghribi, a déclaré : « Abu' Uthman m'a dit un jour : « O Muhammad! Si quelqu'un vous demandait : Où est celui que vous adorez, que répondriez-vous? J'ai dit : « Je répondrais : Il est où il n'a jamais cessé d'être." Il a dit: "Et si il demandait : Où était-il dans la prééternité ? J’ai dit : « Je répondrais : Où il est maintenant. C'est-à-dire : Il était alors qu’il n'y avait pas d’endroit, et Il est maintenant, comme Il a toujours été." Abu 'Uthman fut satisfait de ma réponse. Il retira sa chemise et me l’a donna. » [10]

Le Sheikh al-Akbar Muhyi ud-Din ibn 'Arabi a dit dans le chapitre « doctrine Islamique » de l’ouvrage al-Futuhat al-Makkiyya :

« Il n'y a absolument aucune ressemblance concevable, quoi que tu imagines dans ton esprit, Allâh en est différent. Il n’est pas limité (contraint) par le temps, l’endroit, le fait d’être porté ou bien encore le déplacement. Plutôt, Dieu existait alors qu’il n’y avait pas d’endroit, et il est maintenant, comme Il a toujours été. Il créa le contingent, l’endroit, [11] le temps, et dit : "Je suis l’Unique, L’Absolu" [12] Préserver Ses créations ne l’affaibli nullement. Seul les Attributs de perfection conviennent à la Magnificence d’Allâh. [13]

Contrairement aux créatures, Allâh  n'est pas assujeti au x évenemets. Les notions de "Commencement", de "Temps" et de "Lieu" ne s’appliquent pas à Lui. Plutôt, nous disons: "Il était et il n'y a avait rien avec Lui" [14] Les termes "avant" et "après" sont parmi les locutions du Temps qui est une de Ses créatures. »

Sulayman ibn 'Abd Allâh ibn Muhammad ibn' Abd al-Wahhab  (m. 1817 CE), le petit-fils du fondateur du Wahhabisme a déclaré :

« Celui qui croit ou dit : Allâh est en personne (bi dhātihi) en tout lieu, ou en un seul endroit est un mécréant. Il est obligatoire de déclarer qu’Allâh est distinct (bā'in) de Sa création, établi (Istiwa) [15] au dessus de Son Trône, sans modalité (bila kayf), similarité ou ressemblance. Allâh était alors que l’endroit n’existait pas, puis Il l’a créé et Il (Exalté soit-Il) est maintenant comme Il était avant de créer le lieu. » [16]

Les Imams ont fermement réfuté ceux qui suggèrent que le Trône coexistait avec Allâh. Parmi ces réfutations on trouve celle d’al-Bayhaqi [17] et celle d’Ibn Hajar qui a écrit ce qui suit dans son commentaire du Sahih d’al-Bukhari (22ème chapitre du « Livre de Tawhid ») :

Al-Bukhari à nommé le Chapitre sur le Trône : « Le chapitre intitulé : (Et Son Trône était sur l'eau,) (Qour'an 11:7) (Et Il est le Seigneur du Trône immense) (Qour'an 9:129) ». De cette manière, il a mentionné les parties de deux versets Coraniques, et il est bon d’exposer cette deuxième partie, après la première, pour répondre à ceux qui ont mal compris le hadith : « Il y avait Allâh, et il n'y avait rien avant Lui, et Son Trône était sur l'eau » et qui pensent à tort que cela signifierait que le Trône a toujours été aux côtés d'Allâh [c'est-à-dire existant sans commencement]. C'est une mauvaise position, tout comme la conviction de certains penseurs que le Trône est le Créateur et le Concepteur ! Ceux qui avancent cela, tel Abu Ishaq al-Harawi, utilisent pour preuve le hadith d'Ibnou Abbas, rapporté par le biais de Sufyan at-Thawri  : « Allâh était sur Son Trône avant qu’Il ne créé quoi que ce soit, la première chose qu'Il créa fut la Plume », [18] [...].

'Abd al-Razzaq indique dans son commentaire de la Parole d’Allâh : (Et Son Trône était sur l'eau,) (Qour'an 11:7) que le Trône d’Allâh fut créé en tout premier, avant les cieux, et qu’il fut créé à partir d'une émeraude rouge. Al-Bukhari mentionne également le fait que "Le Seigneur du Trône immense" fait allusion au fait que le Trône est un serviteur, et qu'il est soumis.

Il termine son chapitre avec le hadith : « Là, j'ai vu Moussa tenir le pied du Trône » [19] En confirmant que le Trône a des pieds, l'auteur apporte la preuve qu'il est un objet qui a été assemblé et possède  des éléments constitutifs. Un tel objet ne peut qu’avoir été créé. Fin de citation d’Ibn Hajar [20].

Al-Munawi cite la conclusion suivante à propos du verset du Trône au dessus de l'eau :

« Al-Tunisi a dit que le verset (Et Son Trône était sur l'eau,) (Qour'an 11:7) contient une preuve évidente qu’il est impossible qu’Allâh  soit dans une direction, parce que le Trône est fixé sur l'eau, donc, puisque le court naturel des choses a été brisé par le positionnement de cette énorme masse (jirm), la plus grande de toutes les masses, au dessus l'eau, contrairement au fait habituel qui voudrait qu'une telle masse, et même une bien inférieure à celle-ci, ne tiennent pas au dessus de l'eau : il devient donc certain que l’Istiwā au dessus du Trône n'est pas une Istiwā d’installation ni de résidence. » [21]

Paix et Bénédictions sur le Prophète Muhammad , sa famille, et tous ses Compagnons.



NOTES :

[1] Comme cité par 'Abd al-Qahir al-Baghdadi (mort en 429) dans son al-Farq bayn al-Firaq (p. 256).

[2] Hikam (Paroles de sagesses) - édition française # 38.

[3] Rapporté de 'Imran ibn Husayn al-Bukhari, dans son Sahih, livre du début de la Création.

[4] Abu Hanifa, Wasiyya al-Imam al-A'zam, ed. Fu'ad 'Ali Rida (Beyrouth: Maktabat al-Jamahir, 1970) p. 10.

[5] Ibn 'Abd al-Salam, Mulha fi al-I `tiqad Ahl al-Haqq, dans son Rasa'il al-Tawhid (p. 11).

[6] Le mot Koursiyy est le plus souvent traduit par « Piédestal ».

[7] Dans Tabyin Kadhib al-Muftari (Saqqa ed. P. 150).

[8] Dans Tabaqat al-Shafi `iyya al-Kubra (9:79).

[9] Dans Tabaqat al-Shafi `iyya al-Kubra (9:41).

[10] Dans Tabaqat al-Shafi `iyya al-Kubra (9:43).

[11] Ou : "Il a créé le lieu et tout ce qui a eu lieu."

[12] Dans le sens : Dieu est Le Vivant, d’une vie sans commencement, ni fin. Il n’a besoin de rien ni de personne, il est
auto-suffisant.

[13] Lâ tarji'u ilayhi sifatun lam yakun 'alayhâ min sun'ati al-masnû'ât.

[14] Le Prophète   à dit : « Allâh était alors qu’il n’y avait rien d’autre que Lui. Son Trône était au dessus de l’eau, et Il créa les cieux, la terre et inscrivit tout cela dans les Tablettes Préservées (al-Lûh al-Mahfûdh) ». 'Imran ibn Husayn rapporté par al-Bukhari, dans son Sahih, livre du Début de la Création. Il existe d'autres formulations de ce hadith, tels que : « Allâh était alors qu’il n’y avait rien d’autre que Lui / avec Lui / avant Lui ». Burayda rapporté par al-Hakim dans al-Mustadrak (2:341), qui l’a déclaré authentique (sahīh) – en accord avec L’imam Ad-Dhahabi - et de 'Imran ibn Hussein par Al-Bukhari et Ibn Hibban avec deux chaîne solides dans son Sahih (14:7 # 6140, 14:11 # 6142), ainsi que Ibn Abi Shayba dans son Musannaf.

[15] Istiwa : L'imam Abu Mansur `Abd al-Qahir al-Baghdadi (m. 429) dit dans Usul al-Din : « La position correcte selon nous est l'interprétation du Trône dans ce verset comme signifiant la souveraineté (al-mulk), comme si Il avait voulu dire que la souveraineté n'en a été établie pour nul autre que Lui.  Il rapporte ensuite la parole de Sayidina `Ali : « Allâh a créé le Trône comme indication de Sa puissance, non pas pour le prendre comme endroit pour Lui-même. »

[16] Dans son al-Tawdih ‘an Tawhid al-Khallaq fi Jawab Ahl al-'Iraq (1319/1901, p. 34, et de nouvelles ed. Al-Riyad: Dar Tibah, 1984).

[17] Cf. al-Asma 'wa al-Sifat de l’imam Al-Bayhaqi, dans le chapitre intitulé « Le début de la création » : Allâh dit : « Et c’est Lui qui instaure la première Création, puis la renouvelle avec plus de facilité encore. » (Qou’ran 30:27). Abd Allâh ibn Amr ibn al-'As raconte que le Prophète  à dit : « Allâh a inscrit tous les destins 50000 ans avant de créer les cieux et la terre. » [Rapporté de 'Abd Allâh ibn ‘Amr ibn al-As par at-Tirmidhi (Hassan Sahih Gharib). Ahmad et Muslim le rapportent comme suit : « Allâh a inscrit le destin de toutes les choses créées 50000 ans avant la création des cieux et de la terre, tandis que Son Trône était sur l'eau, (wa 'arshuhu' ala al-ma') ». 'Imran ibn Husayn raconte ... que le Prophète  a dit : « Allâh, était alors qu’il n'y avait rien d'autre que Lui. Son Trône était sur l'eau .... ». Les mots « Allâh, était alors qu’il n'y avait rien d'autre que Lui. » indique qu'il n'y avait rien d'autre que Lui - ni l’eau, ni le Trône, ni rien d'autre, car tout cela est "autre que Lui". La Parole : « Son Trône était sur l'eau » signifie que l'eau a été créée, suivie du Trône qui fut placé sur l'eau, après quoi Allâh a inscrit toutes choses sur les Tablettes préservées, comme rapporté dans le hadith d'Abd Allâh ibn 'Amr ibn al-'As.

[18] Rapporté de Mujahid depuis Ibn 'Abbas par Abd ibn Humayd comme indiqué par as-Suyuti dans al-Durr al-Manthur pour le verset « En vérité, Nous avons donné une juste proportion à tout ce que Nous avons créé. » (Qou’ran 54:49).

[19] Partie d'un long hadith narré par Abu Hurayra rapport par al-Bukhari, Tirmidhi (hasan sahīh), et Ibn Majah, et d'Abu Sa'id al-Khoudri rapporté par al-Bukhari, Muslim, et Ahmad.

[20] Ibn Hajar dans Fath al-Bari (1959 ed. 13:409 f.). Ailleurs, Ibn Hajar (6:290 # 3019) examine les différentes versions du hadith : « Allâh était et il n'y a rien d'autre que / avec / avant lui » pour conclure à la preuve que l’eau fut créée en 1er, puis le Trône, puis la Plume.

[21] Dans Fayd al-Qadir de l’imam al-Munawi.
Journalisée

"Dieu nous a garanti ce bas-monde nous demandant d'oeuvrer pour l'au-delà.
Ah si seulement Il nous avait garanti l'au-delà, en nous ne demandant d'oeuvrer que pour ce bas-monde."
Un Connaissant.
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 28
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #43 le: Juin 22, 2010, 10:46:40 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Oukhti Al tin

Lors d'un entretien(http://www.livingislam.org/o/igfh_e.html) wa Allahou arlem, Gibril fouad haddad dit qu'elles voient il a decidé de suivre !
Et regarde bien ce qui est en rouge, tu dois connaitre ^^

Vous suivez les Shafi `i madhhab et la Tariqa Naqshbandi. What made you choose these paths? Pourquoi avoir choisi ces voies?

After contacts with the Khalwati-Jerrahi and Shadhili-Darqawi paths I was born into the Naqshbandi Tariqa the year of my conversion and practiced the Hanafi Madhhab for a few years. Après des contacts avec les Khalwati-Jerrahi et les chemins Shadhili-Darqawi Je suis né dans la Tariqa Naqshbandi l'année de ma conversion et pratiqué le madhab Hanafi pendant quelques années.

Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 33
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #44 le: Juin 27, 2010, 15:37:49 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Comme c'est une chose par rapport au sujet laissez moi postez une réposne a la bible avec le coran :

La Bible : Car en six jours l'Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son œuvre et il s'est reposé. Exode 31.17

Le Coran : En effet, Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours, sans éprouver la moindre lassitude. Coran 50.38

La Bible :Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance Génése 1.26

Le Coran :Il n'y a rien qui Lui ressemble; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. Coran 42.11

Le Coran :3. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus.
4. Et nul n'est égal à Lui». Coran 112.3


Mainteant je réponds a ceux qui interprétent l'istwa en disant que dieu est assis au sens lattérale , je leurs dis etta9ou allah , dire qu'allah  Razza wa jal s'asseoit et équivalent dans la bible a dire allah se repose , et on se repose que si on est pris par la fatigue , mais allh est trés grand n'a pas besoin de se reposer il n'a besoin de rien :

Le Coran :Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "al-Qayyum». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. Coran 2.255

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 28
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #45 le: Juin 27, 2010, 17:43:25 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Akhi les savants de la sunnah nous on eclairés sur le sujet, ca ne sert a rien d'essayer de contester les paroles d'Allah qui sont très clair !
Nous savons qu'Allah s'est établit sur le trône mais on ne sais pas comment car il ne ressemble pas a ses creatures !
Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #46 le: Juin 27, 2010, 17:56:06 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Question :

[Nous vous questionnons] au sujet de la parole de certains, qui, lorsqu’ils sont interrogés : « Où est Allâh ? », répondent : « Allâh est en tout lieu (kulli makân) » ou bien [ils disent simplement] : « Il est présent (mawdjûd) ». Ces réponses sont-elles authentiques [d’une façon] générale ?

Réponse du Chaykh Muhammad Ibn Sâlih Al-‘Uthaymîn -rahimahu-llâh- :

Ce sont des réponses nulles (bâtilah) en général et en particulier. S’ils sont questionnés : « Où est Allâh », qu’ils disent : « Au ciel »  comme y a répondu la femme questionnée par le Prophète –Prière et Salut d’Allâh sur lui- :

« Où est Allâh ? »

Elle répondit : « Au ciel »

Mais s’ils disent : « Il est présent (mawdjûd) » seulement, alors, c’est un détournement (haydah) de la réponse et un artifice (murâwaghah) [pour déguiser la vérité].
Quant à ceux qui disent : « Allâh est de partout » voulant signifier, par son Être (dhâtih), [alors ceci constitue de la] mécréance (kufr) car c’est un démenti de ce qui est exposé par les Textes et même les preuves auditives (sam’îyyah), rationnelles (‘aqlîyyah) et innées (fitrîyyah) [attestent] qu’Allâh le Très-haut est Elevé (‘alîyyun) sur toutes choses et qu’Il [se trouve] au-dessus des [sept] cieux, établit (mustawi) [d'une façon qui Lui sied] au-dessus de Son Trône .

L'Imam Adh-Dhahabi -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit dans les dernières lignes de son très excellent ouvrage « al-Oulouw lil-'Aliyyil-Ghaffar » pages 286-287 :

« Al-Qourtoubi -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit concernant la parole d’Allah le Très-Haut :


« Puis, il s’est élevé (istawa) sur le Trône »

« Nous avons expliqué les paroles des savants concernant ce point dans le livre « al-Asnaa fi charh al-Asmaa al-Houssna » et nous avons mentionné 40 paroles différentes dedans. »

[Jusqu’au moment où il a dit]

« Et les pieux prédecesseurs des tous premiers temps, puisse Allah être satisfait d’eux tous, n’ont jamais nié la direction (al-djihah) pour Allah et ils n’avaient pas non plus l’habitude d’exprimer ceci (la négation de la direction). Plutôt, ils, et tous les autres, avaient l’habitude de parler avec son affirmation pour Allah, le Très-Haut, comme Son Livre a parlé à ce sujet, et comme Ses Messagers en ont informé. Et pas un seul des pieux prédecesseurs a nié que l’élévation (al-istawa) sur le Trône était réelle et vraie (haqeeqah) (par opposition au métaphorique, majaaz). Et Allah a spécifié le Trône avec al-istawa car il est le plus grand de toute Sa création. Toutefois, ils ont fait semblant d’être ignorant de la nature exacte (kaifiyah) de al-istawa, car sa vraie nature est ignorée. L’Imam Malik -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit : « Al-Istawa est connue (son sens linguistique)… le comment est ignoré et poser une question dessus est une innovation. »

Et Al-Qourtoubi -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a aussi dit dans « Al-Asnaa » :

« Beaucoup de philosophes passés et contemporains ont dit :

« Quand il est nécessaire de purifier le Créateur (al-Baaree), soubhanahou, du fait d’avoir une direction (djihah) et de lui donner des limites (tamayyouz). En conséquence, il est nécessaire, selon l’opinion de la plupart des savants passés et contemporains, de purifier le Créateur (al-Baaree) d’avoir une direction (djihah).

Selon leur opinion, la direction n’a pas l’aspect de « au-dessus ». Parce que pour eux, quand Allah est décrit avec une direction, cela nécessiterait qu’Il soit restreint dans un endroit (makaan) et une limite (hayyiz). Donc, un endroit et une limite rendent nécessaire (pour Allah) des mouvements et une stabilité qui est lié à la distinction (tamayyouz), à la transformation (taghayyour) et aux nouveaux événements (hudooth). Ce sont les propos des philosophes. »



Je (Adh-Dhahabi -Qu’Allah lui fasse miséricorde-) dis :

« Oui, c’est ce sur quoi les dénégateurs du ’Oulouw (élévation) se sont appuyés. Et ils se sont écartés des conditions du Livre, de la Sounnah, des paroles des pieux prédecesseurs et des dispositions innées de la totalité de la création. Ce qu’ils prétendent être nécessaire est uniquement applicable aux corps créés. Pourtant, il n’y a rien de semblable à Allah et les nécessités résultant des textes clairs et évidents (du Coran et de la Sounnah) sont également vraies. Cependant, nous ne nous servons d’aucune explication exceptée une qui vient d’un texte.


 En plus de ceci, nous disons : « Nous n’acceptons pas que le fait que le Créateur soit sur Son Trône et au dessus des cieux, implique qu’Il soit limité et dans une direction spatiale, puisque il est dit (par les philosophes) que ce qui est au-dessus du Trône est limité et dans une direction spatiale. Cependant, ce qui est au-dessus du Trône n’est pas ainsi.


Et Allah est au-dessus du Trône, ce sur quoi les toutes premières générations sont unanimement d’accord et ainsi que les Imams qui les ont suivis qui l’ont cité d’eux. Ils ont dit ceci dans la réfutation des Djahmiyyah, ceux qui disent qu’Il est partout en se basant pour preuve sur Sa parole :


« Et Il est avec vous… »

Ainsi, ces deux paroles étaient les deux paroles qui étaient présentes à l’époque des Taabi’yn et de leurs successeurs qui sont venus après eux. Et ce sont les deux paroles qu’il est possible de comprendre dans cette déclaration (c'est-à-dire, celle des philosophes).

Quant à la troisième parole qui est venu après ceci, et qui est que : « Allah le Très-Haut n’est dans aucun endroit, Sa sainte essence (Dhaat) est limité, Il n’est ni séparé ni distinct de Sa création, Il n’est ni dans une direction spatiale, ni en dehors d’une direction spatiale, et ni ceci ni cela… »

Alors, c’est quelque chose qui ne peut être compris, ni être interprété, en plus du fait que cela soit en opposition avec les versets (du Coran).

Par conséquent, sauvez-vous avec votre religion et prenez garde des avis des philosophes. Croyez en Allah et à ce qui est venu de Lui, Comme Allah a voulu (qu’on y croie), soumettez-Lui alors votre affaire. Et il n’y a de Puissance ni de force excepté par Allah.

Le livre est terminé, et toutes les louanges sont à Allah seul… »

Fin ce citation de Adh-Dhahabi

« Dernière édition: Juin 27, 2010, 17:59:10 par Zahiya » Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #47 le: Juin 27, 2010, 18:02:49 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum


Allah est au dessus du trône :


2751 : d'aprés abou Hourayra le prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : "lorsqu'Allah créa la création il écrivit dans son livre qui est auprés de lui au dessus du trône (fawqa l'arch) : ma miséricorde l'emporte sur mon châtiment"
[Sahih Mouslim page 2107 TOME 4, Sahih Al-Boukharie page 2694 TOME 6]


6984 : d'aprés Anas bni Mâlik [...] zaynab se vantait devant les autres épouses en disant : "Vous, ce sont vos familles qui vous ont donné en mariage, moi c'est Allah du haut (min fawqi) des sept cieux qui m'a donné en mariage"

[Sahih Al-Boukharie page 2699 tome 6]

Al boukhari a dit dans sont livre "Khalq af'âl al 'ibâd" :

"Et ibn mas'oud a dit au sujet du verset "il s'est Istawa sur le trône" : "Le trône est sur l'eau, Allah est au dessus du trône (fawqal 'arch) et il sait tout ce que vous faite.


cette parole de ibn mas'oud est aussi rapporté par l'imam dârimi dans son livre : "réponse aux jahmiya" avec une chaine bonne

Les compagnons de ibn 'Abbas "Moujâhid" et "Abou Al-'Âliya"

Al-Boukhari dans son Sahih dit :

Abou Al-'Âliya a dit au sujet de la parole d'Allah "Istawa ila samaa" : irtafa'a (s'élever) [...] et Moujahid a dit au sujet de "istawa" : il pris de la hauteur au dessus du trône ('alâ 'alal 'arch). [Sahih Al-Boukharie page 2698 TOME 6]


ibn hajar al 'asqalânî donne les chaine de transmission complètes dans "Fathoul bâri" tome 13 page 405 et dans "taghlîqou ta'lîq" tome 5 page 344

la chaine de transmission complete de abou al 'âliya se trouve aussi dans le tafssir de ibn abi Hatem tome 1 page 75


Al Awza'î et de nombreux Tâbi'oun


Ibn Hajar al 'asqalanî a dit dans "fatwoul bari" tome 13 page 405 :

Al bayhaqi a rapporté avec une chaine bonne d'aprés al awzâ'î : "nous etions nombreux avec les Tâbi'oun a dire : "Allah est sur le trône" et nous croyions à ce que la Sounnah évoquait comme Sifat.


L'imâm Mâlik

il dit : "Le comment n'est pas concevable, l'Istawa n'est pas inconnu, y croire est obligatoire et interroger dessus est une bid'a."


Al Qourtoubi a expliquer l'expression "n'est pas inconnu" de l'imâm Mâlik en disant que le sens de Istawa dans la langue arabe est connu.

( sources en arabe dans le livre du Hafidh Adhahabî )


'Abdoullah ibn Al-Moubârak et l'Imâm Dârimî
 
l'imâm Dârimi rapporte avec une chaine bonne les paroles suivante de ibn Al moubarak :

"il est au dessus du septième ciel sur son trône séparé de sa création"
l'imâm Dârimî dit la même chose.



 Hafidh Adhahabî

il dit à la page 141 et 142 aprés avoir rapporté les paroles de l'imâm Mâlik : "ces parole de l'imâm Mâlik sont authentiques et nous avions vu auparavant les même parole de Rabî'a le cheikh de Mâlik, et c'est la parole de la totalité des gens de la Sounnah (c'est a dire que le comment de l'Istawa n'est pas concevable, nous l'ignorons, mais sont Istawa est connu comme il le dit dans son livre et comme cela lui convient.

 Nous n'aprofondissons pas, nous ne faisons pas de l'esprit, et nous n'entrons pas dans les implication que ce soit dans l'affirmatif ou dans l'infirmatif. Au contraire, nous nous taisons et nous nous arretons. Nous savons que s'il existait une interprétation, les compagnons se serait empressé de le communiquer...


Le Grammairien Abou Bakr Ibn Al-'Arabî au sujet de Istawla :

dans le livre la croyance des gens de la Sounnah de Lakla-î :

un homme dit a ibn al-'Arabî : "que signifie : "arrahman istawa 'alal 'arch" ?

il répondit : "il est sur son trône comme il le dit lui même"

l'homme dit : "ô abou 'abdillah, ce n'est pas sa signification. ça veut dire Istawla (dominer)."
 
il répondit : "tait toi , on ne dit "Istawla" que s'il existe un adversaire. Celui qui l'emporte on dit de lui qu'il a dominé (Istawla)"
Journalisée
samaar
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: Turquie
Messages: 380


Je t'aime en Allah


Voir le profil
« Répondre #48 le: Juin 27, 2010, 21:07:27 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka oukhty samaar qu'Allah vous recompense amine

Amiiiiiiin ya rab Smiley
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

*Et s'ils te traitent de menteur, dis alors : "A moi mon oeuvre, et à vous la vòtre. Vous êtes irresponsables de ce que je fais et je suis irresponsable de ce que vous faites".(S: Younous)
* "A nous nos actions, et à vous les vvòtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants".(S:Qasas)
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 33
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #49 le: Juin 27, 2010, 21:38:31 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik  Rire Mouslim ibn al qauim pour tous ces explications , je dois juste préciser une chose je ne nie pas l'istwa mais je m'oppose juste a ceux qui veulent l'assimiler au faite d'être assis comme les êtres huamins le font ou comme les juifs le crois , selon eux "dieu est un roi qui porte une courone de lumiére et qui es (assis) sur son trône pour se reposer " , wallh hythe billeh (Il n'y a rien qui Lui ressemble; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. Coran 42.11 )

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Abdellah
l'age n'est pas un signe de vieillesse il est signe de sagesse et la sagesse est un cadeau plein de jeunesse
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 54
Localisation: france
Messages: 1189


marié et trois magnifiques enfants


Voir le profil
« Répondre #50 le: Juin 27, 2010, 21:52:03 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Mes chers frères et soeurs que Dieu vous bénisse

A vous lire ,j'en ai la tete qui tourne  Rire Mouslim et le moins que l'on puisse dire c'est que la divergence sur cette question là ne rassemble pas

Pourtant ,savoir que Dieu existe ,qu'il nous voit ,qu'il nous entend ,qu'il fait mourrir ,qu'il fait vivre et a qui nous retournerons n'est il pas suffisant ?

Le verset qui traite de la question de savoir ou se trouve Allah  Razza wa jal n'est il pas un verset qui prête a interprétation et dont la véritable interprétation se trouve auprès du très haut ?

3.7. C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au coeur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Dieu. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : "Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur !" Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent.

 Puisque qu'il n'y a pas unanimité parmi les savants pourquoi vous prenez vous la tete sur ce genre de question puisqu'eux même ne sont pas d'accord ?

Il serait plus sage de rester simple face a ce genre de question et de croire simplement aux versets descendu de la part de Dieu :  pourquoi faire compliquer quand tout est si simple ? Rire Mouslim Rire Mouslim Rire Mouslim

Bonne nuit a vous tous  InchAllah

 Salam Alaykoum


Journalisée

DELIVRE
Invité
« Répondre #51 le: Juin 27, 2010, 21:57:05 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                    bismillah



                                                       Salam Alaykoum


        Allahoumâ amin

       Qu'Allah AL-KARÎM te Bénisse également ainsi que les Tiens  amine

       Baraka Allahou Fik  mon cher  Rire Mouslim  Wink  pour cette "mise au point" sans appel.

       Soubhan' Allah    MachAllah Akhi Abellah tu as tout dit,c'est mon avis .

       ALLAH SAIT MIEUX

      Jazaka Allahu khayran Akhi




                                                                          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Mohamed Al Bechir
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 33
Localisation: Tunisie
Messages: 501



Voir le profil
« Répondre #52 le: Juin 27, 2010, 22:30:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 :baraka3mon fréres abdallah pour ces explications , je dois juste préciser une chose encore une fois le point de létige , c'est que certains prennent ces versets au sens littérale alors qu'allah a bien précisé :  3.7. C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au coeur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Dieu. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : "Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur !" Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent.

Je ne crains pour mes fréres et soeurs que de tomber dans le pége du tachbih , c.a.d assimiler allah  Razza wa jal a sa création , c.a.d l'image véhiculé par la philsophie greco-romaine qui consiste a réprésenter dieu comme un viel homme assis sur son trône en train de balancer des éclaires , excusez moi mais quand je vois un cheikh dire qu'allah est assis sur son trône comme je suis assis sur mon chaise là , ça me met hors de moi .

Je termine par cete citation de l'imama al nawawi  ans Sharh al-muhadhdhab : « Il est dit : Nous croyons que le Tout-Miséricordieux est établi au-dessus du Trône, et nous ne savons pas la réalité de sa signification ni ce que ceci signifie (la na`lamu haqiqata mi`na dhalika wa al-murada bihi), tandis que nous croyons dans le même temps que "il n'y a rien tel que Lui" et qu'Il est exalté loin au-dessus de la plus élevée des choses créées. C'est la voie des Salaf ou au moins de leur grande majorité, et c'est la méthode la plus sûre car on n'est pas obligé de faire des recherches sur de tels sujets. »


Nous avant deux voies soit Le tafwid c'est remettre le sens d'un verset à Allah 'azzawajal .
Ou le tawwil l'interprétation qui consiste à donner un sens aux versets que la langue Arabe permet, et qui convient à la Magnificence d'Allah 'azzawajal sans jamais affirmer que c'est le sens exact du verset.

Quoi qu'il en sois seule allah  Razza wa jal connait le sens des versets équivoques qu'allah nous preserve des mauvaise interprétation et du tachbih .

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Oum Hasna
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 28
Localisation: lyon
Messages: 2110



Voir le profil
« Répondre #53 le: Juin 28, 2010, 08:25:06 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik  ibn al qauim pour tous ces explications , je dois juste préciser une chose je ne nie pas l'istwa mais je m'oppose juste a ceux qui veulent l'assimiler au faite d'être assis comme les êtres huamins le font ou comme les juifs le crois , selon eux "dieu est un roi qui porte une courone de lumiére et qui es (assis) sur son trône pour se reposer " , wallh hythe billeh (Il n'y a rien qui Lui ressemble; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. Coran 42.11 )

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Exact, cheikh ben baz rahimullah nous la expliqué.

Allah, gloire et  pureté à Lui, a répété ceci dans six versets différents de Son Noble  Coran.
 La signification du  mot « S’est établi » chez les gens de la Sunna renvoie à la notion de  hauteur et d’élévation au-dessus du Trône, de la manière qu’il convient à  la majesté d’Allah, gloire et pureté à Lui, et dont nul ne connaît le  comment sauf Lui.

Extrait d'une fatwa du cheikh ben baz (en entier sur la premiere page)
Journalisée



S.3 V.133.Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux,
al-tin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1245



Voir le profil
« Répondre #54 le: Juin 28, 2010, 10:33:34 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum




Merci à toi AbdAllah,


Effectivement c'est un sujet épineux donc dangereux. D'autant plus qu'il est question d'Allah  Razza wa jal.

Seulement, et c'est ce que voulait dire le frère Mohammed Bechir, il s'agit aussi de mettre en garde contre des fausses croyances qui ne sied pas à ALlah, Pureté à Lui.

Je te rejoins, nous ne devons pas "polémiquer" là-dessus car nos propos peuvent être en notre défaveur et nous devons nous en référer à la majorité des ulémas in shâ ALlah.

Merci encore pour ce rappel.
« Dernière édition: Juin 28, 2010, 10:57:02 par al-tin » Journalisée

"Dieu nous a garanti ce bas-monde nous demandant d'oeuvrer pour l'au-delà.
Ah si seulement Il nous avait garanti l'au-delà, en nous ne demandant d'oeuvrer que pour ce bas-monde."
Un Connaissant.
   

Les plus beaux noms de Dieu
 Journalisée
Pages: 1 [2]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.