Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: ~~ De la médecine pratique ~~  (Lu 10724 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
convertie38
Invité
« le: Janvier 06, 2010, 14:50:17 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah


De la médecine pratique

 
LA MEDECINE PRATIQUE COMPREND LES PRINCIPES et les
connaissances applicables à la conservation de la santé, à la médication ou le traitement des
maladies. Commençons par ce qui concerne la conservation de la santé (ou l'hygiène spéciale,
la diététique).

1- La conservation de la santé

 
Or, sachez que prendre de la nourriture lorsqu'il en est
besoin, est le moyen de conserver la santé.

  Il y a besoin de prendre de la nourriture lorsque le sens de l'odorat commence à percevoir
plus facilement les odeurs, lorsque la salive devient moins abondante dans la bouche, lorsque
l'urine devient plus colorée et, que son odeur est plus pénétrante, lorsque enfin l'appétence
augmente : c'est alors qu'il est bon de prendre de la nourriture, d'éloigner ainsi le malaise que
ressent le corps, et par suite de vous rendre plus allègre, de ranimer la vigueur de votre être.

  Manger sans besoin ni nécessité, alourdit l'esprit, engendre la paresse et suscite des causes
de maladies.

  Le médecin El Mouwaffaq 'Abd Al-Latîf [éminent médecin de Baghdad (1162-1231), faisait
partie du cercle intime de Salah-Eddine Al Ayoubi] dit : "Lorsque les Indiens se disposent à
manger, ils ont pour principe et habitude de se laver d'abord, de se vêtir d'habits propres, de
respirer des parfums, d'interrompre les mouvements, de s'abstenir de toute chose voluptueuse,
paroles ou actes ; ils se mettent à manger".

  Nous reviendrons sur les avantages que l'on peut recueillir de toutes ces considérations.

  En été, prenez des aliments de nature froide, et en hiver des aliments de nature chaude.

  Nourriture sur nourriture, tourmente ; de même est le mouvement après le repas. Le
mouvement avant le repas, est tout avantage, après le repas ; il est tout désavantage.

  Tempérez sagement les aliments de nature chaude, par ceux de nature froide, les aliments
doux, par les aliments acides, les aliments fades et gras, par les aliments salés, les styptiques,
par les aliments gras. La trop grande variété des mets amène l'hébétude.

  Les mets qui plaisent sont les plus louables ; mais qu'ils ne soient pas en surabondance.

  L'usage permanent de mets insipides ou fades éteint toute animation, engendre la mollesse.
L'usage trop copieux de mets acides ou excitants, hâte la vieillesse. L'usage des condiments
trop doux affaiblit la vigueur et l'appétence, cause une chaleur insolite du corps. Les
condiments sèchent le corps et le dépriment.

  Il faut cesser de manger lorsqu'on sent encore quelque appétit ; mais la diète trop prolongée
énerve et épuise ; elle est, pour l'état de santé, ce qu'est la perturbation pour l'état de maladie.

  Certains détails sont importants à observer. Si l'on a quelque mauvaise habitude, il ne faut la
quitter que graduellement. Que celui qui par un usage non interrompu s'est habitué à des
aliments mauvais, n'y renonce pas tout d'un coup.

  Evitez les nourritures qui pèsent et répugnantes à l'estomac, tels que les fruits gâtés.

  Lécher les plats, aide à la digestion et ragaillardit. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam, après avoir mangé,
se suçait les doigts par trois fois. Il a dit : "A qui termine le plat, il sera fait miséricorde".

  Il a défendu de réunir le lait et le poisson ; le vinaigre et le lait ; les fruits et laits ; le
vinaigre et le poisson ; l'ail et l'oignon ; la viande séchée et la viande non séchée ; l'acide et
l'aigre ; le sumac alimentaire et le vinaigre ; le vinaigre et le riz ; la grenade et la bouillie ; ou
deux aliments de nature froide ; ou deux aliments de nature chaude ; ou deux aliments
déterminant des flatuosités.

  N'usez jamais de vinaigre ou d'huile qui ont passé la nuit sous ou dans un vase de cuivre ;
ni de fromage ou de rôti, ou de nourriture de nature chaude qui soit restée emballée et
enfermée dans du pain ou autre chose. Un motif analogue, entre plusieurs autres, a fait
interdire la chair d'animaux morts, non tués ; ni d'aliment ou d'eau que vous avez oubliés
ou négligés ; car peut-être quelque animal venimeux y est tombé, et alors, qui mangerait
cet aliment, ou boirait cette eau pourrait en périr.

  Conformément à la recommandation de notre saint Prophète Salla-llah allahi wa salam, couvrez vos vases
ayant des aliments ; nouez et fermez l'accès de vos outres ; car il y a dans l'année une
nuit pendant laquelle la pestilence descend du ciel, et le mal ne rencontre pas un vase
ouvert ou découvert qu'il n'en tombe quelque chose dedans.

  Or donc, ce qu'a défendu le Prophète Salla-llah allahi wa salam est ce que les médecins ont pris pour base
de leurs paroles, et de plus, c'est un enseignement venu du ciel.

  Que celui qui, pendant quarante jours, mange de l'oignon et dont la face s'éphélide, ou
qui s'étant fait saigner mange de salaisons, puis se trouve atteint de vitiligo, ou de gale
(prurigo) ; ou qui mange, ensemble, du poisson et des oeufs, et tombe en paralysie ; ou
qui, après avoir eu une pollution nocturne, ne s'est pas purifié par la lotion générale ou le
bain avant d'entrer en copulation, et qui ensuite obtient de cette copulation un enfant
frappé de folie, ou d'idiotisme ; ou qui mangeant du cédrat pendant la nuit, devient ensuite
louche ; ou qui regardant de nuit dans un miroir, est par suite atteint de tic canin ou
agitation convulsive de la face ; que celui-là, dis-je, ne blâme que soi-même. (Il a été,
lui seul, l'artisan, la cause de son mal).

  D'après le Prophète Salla-llah allahi wa salam, toute maladie a pour principe le refroidissement, c'est à dire,
selon l'explication d'Ibn Mas'oûd, le malaise et l'embarras stomacal ; car alors l'appétence
s'est engourdie, refroidie. En conséquence, il faut recourir spécialement aux moyens
échauffants convenables, mais sans rien exagérer. L'homme n'a pas à remplir de vase
plus malencontreux que son ventre. Les bouchées que prend l'homme doivent être dans
la proportion calculée de sa force. Mais si l'on voulait, à la rigueur, indiquer une proportion,
il faudrait diviser ainsi ; un tiers pour le manger, un tiers pour le boire, un tiers pour respirer.
Ceci est une des voies qui préservent la santé. Du reste, Dieu Razza wa jal a résumé
toute la science de la médecine dans ce demi verset du Coran :



    [ (...) Mangez et buvez en évitant tout excès (...) ]
      (Coran : Sourate 7 / Verset 31).


  Le calife 'Omar Radhi Allah 'Anhou a dit : "Maîtriser votre ventre, car
c'est lui qui ruine le corps, qui engendre les maladies, qui fait négliger la prière. Recourez
à la saignée, car elle établit l'équilibre dans le corps, et détourne l'excès".

  Hippocrate a dit : "L'état de santé se conserve par le travail, par l'attention à ne pas
se charger de nourriture et de boisson. Peu d'un mauvais aliment vaut mieux que trop
d'un bon aliment". Hippocrate est le fondateur de la médecine, il a mérité la vénération
des anciens et des modernes.

  Un roi d'Ionie lui envoya des quintaux d'or pour l'engager à venir auprès de lui ;
Hippocrate refusa. Hippocrate ne recevait aucune rémunération pour les soins accordés
aux pauvres et aux gens de moyenne condition. Mais il avait pour règle habituelle de
prendre du riche trois choses : ou un collier d'or, ou une couronne d'or, ou des bracelets
d'or... "Quelle est, lui dit-on un jour, la meilleure condition ?"

  "Calme et pauvreté valent mieux, répondit-il, que richesse avec crainte et souci".
Du reste, il traitait toutes les maladies avec les substances produites et fournies par
son pays.

  Lorsqu'il fut sur son lit de mort, il dit : "Voici, la science résumée : qui dort assez
longtemps, qui est d'une constitution et d'une nature souples, qui a la peau toujours
moite, vivra longtemps".

  Hippocrate a également dit : "L'homme, s'il était formé d'une seule espèce d'élément,
ne serait pas sujet à être malade ; car alors il n'y aurait point en lui de lutte d'opposition,
et, partant, point de maladie".

  Jadis, un médecin visitant un malade, lui dit : "Moi, toi, et la maladie, cela fait trois ;
si tu m'aides contre la maladie en suivant mes conseils, nous serons deux ensemble ; alors
la maladie se trouvera seule et, certes, nous serons plus forts qu'elle ; deux contre un
viennent à bout du troisième...".

  On demanda à Hippocrate : "Pourquoi un mort est-il si pesant ?" - "C'est, répondit-il,
que l'individu était double, composé de deux choses, l'une légère et prompte à s'élever,
l'autre pesante et tendant à aller vers le sol ; dès que l'une d'elles, la plus légère, celle
qui tend à s'élever, est partie, l'autre, celle qui tend vers le sol, pèse de toute sa
pesanteur". "Le meilleur moyen de vous concilier la confiance et l'affection des hommes,
disait Hippocrate à un de ses disciples, c'est de les aimer, de s'enquérir avec intérêt de
ce qui les touche, de bien connaître leurs habitudes de vie, de leur rendre service. Tout
excès est contraire et nuisible, que ce soit en aliments, ou en boissons, ou en sommeil,
ou en coït. Le médecin qui consent à empoisonner, ou qui fait avorter, ou qui empêche
la conception, ou qui taxe à l'avance un salaire à recevoir pour ses soins, ce médecin
n'est pas de mon bord".

  C'est dans ce sens et sur ces principes qu'Hippocrate a constitué la formule du serment
qui porte son nom et que nous exposerons plus loin, s'il plaît à Dieu Razza wa jal.

  Du reste, on a d'Hippocrate de nombreux écrits médicaux, parmi lesquels sont le Traité
des saisons ; l'Exposé des prolégomènes de la science, le Livre du tombeau d'Hippocrate.
Ce dernier ouvrage est en quelque sorte dû à un miracle : un roi grec fit ouvrir le tombeau
d'Hippocrate et y trouva ce livre.

  On demanda à Al Hârîth Ibn Al Kaldalî, médecin arabe : "Quel est le médicament par
excellence ? - C'est la faim. - Et quelle est la maladie ? - La maladie ! C'est entasser
nourriture sur nourriture, charger un repas sur un autre repas".

  "Garde-toi, dit Avicenne, de prendre des nourritures avant que soit accomplie la
digestion de celles que tu as prises. Manger trop chaud est blâmable, le Prophète Salla-llah allahi wa salam
l'a aussi désapprouvé, tout comme il a désapprouvé ceux qui mangent appuyés sur le
coude. Cette position, dit-on, est celle qu'adoptent les hommes de brutalité et de
terreur".

  Le Prophète Salla-llah allahi wa salam ne soufflait jamais sur sa nourriture ou sur ses boissons, ne
poussait jamais une expiration dans un vase.


 
Marcher après le souper est favorable et peut se remplacer par les mouvements
de la prière, afin que les aliments se disposent convenablement sur le bas fond de
l'estomac, et que la digestion s'opère plus facilement. "Les nourritures que vous
avez prises,
disait le Prophète Salla-llah allahi wa salam, faites-les dissoudre en louant et priant
Dieu Razza wa jal. Ne dormez pas de suite après le repas, cela rend le coeur
impitoyable. Ne faites pas non plus d'excès de mouvements après avoir mangé, il
vous en reviendrait mal. Ne manquez pas de souper
(c'est à dire de prendre le
repas du soir, ordinairement à partir de la tombée de la nuit), vous vieilliriez vite.
Soupez, ne fut-ce qu'avec une poignée de dattes de médiocre espèce. Lavez-vous
toujours les mains afin d'en enlever ce qu'elles gardent de graisse ou de rance ; celui
qui passe la nuit, ayant aux mains une odeur de mets ou de graisse, et qui en éprouve
quelque malaise, n'a à blâmer que soi-même. S'abluer avant le repas, chasse le chagrin.
S'abluer après le repas dissipe les soucis".


  Il est notoire que les repas à réplétion surabondante sont une excentricité qui date
seulement du premier siècle de l'Hégire. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam disait : "Le vrai croyant
ne mange que pour un intestin, le mécréant mange pour sept intestins. La sagesse et
la raison ne sauraient être compatibles avec un estomac gorgé de pourriture. Qui
mange peu, boit peu, qui boit peu, dort d'un sommeil léger ; qui dort d'un sommeil
léger, a des jours pleins de bénédiction. Mais, qui se charge le ventre, boit à l'excès ;
qui boit trop a le sommeil pesant ; qui a le sommeil pesant, atteint avec peine la
bénédiction de la vie. Qui s'arrête avant la satiété et la réplétion, profite heureusement
de ses nourritures, a le coeur et l'âme en état de bien et de calme. Manger à l'excès,
rend l'assimilation difficile et incomplète, donne le trouble de l'âme, la dureté du coeur.
Gardez-vous donc, gardez-vous de l'extravagante surabondance des nourritures, car
c'est jeter dans le coeur le poison de la cruauté, de la dureté ; c'est détourner l'âme
de la soumission à Dieu, rendre les oreilles sourdes aux paroles des hommes pieux".


  Platon a dit : "Qui s'expose au grand air, en pleine campagne, avant de se livrer
au sommeil, conserve la beauté de ses formes". C'est dans ce sens que le Prophète Salla-llah allahi wa salam
recommande ceci : "Lorsque tu es à l'endroit où tu vas t'endormir, fais tes ablutions
pour la prière".

Extrait du livre : "La Médecine Du Prophète Muhammad Salla-llah allahi wa salam"
de Jalâl Ad-Dîn As-Suyûtî
Revue, corrigé et remanié par le Docteur Hassan Amdouni

A suivre... Wink

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

« Dernière édition: Janvier 06, 2010, 14:55:26 par Zahiya » Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #1 le: Janvier 07, 2010, 16:17:33 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


2- La Boisson

  
Ne buvez pas d'eau peu de temps après le repas, ni dans
les intervalles des repas. Buvez la moitié de ce qui suffirait à bien vous désaltérez, et votre digestion
sera plus facile.

  Evitez l'impression d'un froid vif, car il agit en mal sur les organes ou instruments de la respiration,
sur les poumons, sur la poitrine, sur le cardia ; l'impression d'un froid vif est dangereuse, surtout
après l'ingestion d'aliments de nature chaude, ou d'aliments sucrés ou doux, ou après avoir mangé
des fruits, des sucreries aussi, après le bain et après le coït.

  Que l'on ne mêle point l'eau de puits avec l'eau de rivière. Que l'on ne boive point une grande
quantité d'eau d'un seul trait ; cela peut engendrer des souffrances hépatiques. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam
à chaque fois qu'il buvait, buvait en trois parties distinctes et séparées, de façon à retirer des
lèvres le vase ou le verre. A son avis, cette manière entrecoupée est plus désaltérante, plus
bienfaisante, plus agréable et plus facile". Le Prophète Salla-llah allahi wa salam et moi, dit Anas Radhi Allah 'Anhou, nous buvons,
à chaque fois, en trois reprises". En commençant à boire, le Prophète Salla-llah allahi wa salam prononçait ces mots :
"Bismillâh", (au Nom de Dieu), et après avoir bu "Al Hamdou li-llâh", (louange à Dieu).
Par boire, il faut entendre dans la religion musulmane, boire de l'eau, car, dans le langage des
médecins, on entend par là, boire du vin. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam se nettoyait les dents en se
promenant le miswâk [Le Miswâk ou Siwâk, cure-dent arabe, est une tige de bois d'arâk,
grosse comme le petit doigt ou à peu près, et tailladée à une extrémité de manière à faire
pinceau ou brosse. L'arâk est le SALVADORA PERSIA (Delile)] sur les dents transversalement,
puis il buvait en gorgée.

  Le Prophète Salla-llah allahi wa salam défendait aussi de rendre l'expiration dans le vase à boire en le retirant
des lèvres car alors, de la salive peut s'échapper de la bouche et tomber dans le vase ;
cette action, répétée un certain nombre de fois, peut engendrer une mauvaise odeur dans
le vase. Il convient donc de respirer ainsi en tenant éloigné le vase ou la coupe.

  Quant à reprendre respiration en buvant, le fait est de grave importance; On peut avoir
besoin d'avaler une assez grande quantité d'eau, lorsque la soif est vive ; et il n'est pas
sans danger de vouloir, en un seul trait, éteindre une soif ardente, il faut le faire en deux
traits. Il y a d'ailleurs là une nécessité naturelle : durant la déglutition, la respiration est
interrompue ; d'autre part le besoin de boire est pressant et il y a également besoin de
reprendre ; si la respiration a lieu au moment même de la déglutition, et qu'il se glisse
quelque peu d'eau dans le conduit respiratoire, il en résulte une suffocation, un étouffement
des plus pénibles ; mais en respirant pendant les reprises qui interrompent la déglutition, on
n'a plus rien à redouter.

  D'autre part, il n'est pas nécessaire de boire en plus de trois reprises à chaque fois, il suffit
de trois, en imitation de notre saint Prophète Salla-llah allahi wa salam.

  Toutes ces injonctions et observations dérivent d'une science attentive, scrupuleuse, logique,
réfléchie, dont nul autre que le Prophète Salla-llah allahi wa salam ne pouvait établir l'excellence, que les esprits
les plus pénétrants, les plus clairvoyants, dans les temps anciens, comme dans les temps
modernes, auraient été impuissants à produire. O Salut ! Bénédiction de Dieu sur cet
excellent et saint Prophète Salla-llah allahi wa salam ! Bénédiction pour toujours, à tout jamais, sans bornes et
sans limites !

  Le Prophète Salla-llah allahi wa salam a défendu de boire debout ; mais cette défense n'est qu'une
recommandation relative à ce qu'il est plus agréable de faire, et aussi une recommandation
de savoir-vivre, car les califes 'Omar, 'Othmân, 'Ali (que Dieu soit satisfait d'eux) et beaucoup
d'autres, ont permis de boire debout : toutefois cette permission est déniée et refusée par
certains savants. Il est constant d'ailleurs que le Prophète Salla-llah allahi wa salam a bu debout.

  L'Envoyé divin Salla-llah allahi wa salam a défendu de boire à même d'une outre en penchant ou inclinant l'
ouverture et y buvant, ou de boire d'un vase dont on ne peut apercevoir l'intérieur, car
vous ne savez pas alors ce qui peut vous arriver dans la bouche. Il peut y avoir dans l'eau
une sangsue, ou autre animal qui vienne s'attacher ou se fixer à votre gosier. Des exemples
sont cités. Aussi, disent plusieurs traditionalistes, le Prophète Salla-llah allahi wa salam avait pour boire, un
verre en verre. Le verre est préférable à tout autre espèce de coupe (métallique ou argileuse).
Les vases ou coupes en verre se salissent peu , se nettoient parfaitement par le lavage, sont
toujours neufs, et laissent apercevoir de suite qu'une eau est trouble, ou que telle boisson
est altérée dans sa limpidité. Plus rarement aussi, l'échanson peut y cacher certains poisons.

Extrait du livre : "La Médecine Du Prophète Muhammad Salla-llah allahi wa salam"
de Jalâl Ad-Dîn As-Suyûtî
Revue, corrigé et remanié par le Docteur Hassan Amdouni


a suivre... Wink

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Janvier 07, 2010, 16:19:11 par Zahiya » Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #2 le: Janvier 08, 2010, 15:03:50 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


3- Mouvement et repos physiques

 
Le mouvement modéré et sagement limité est une des plus
puissantes causes de conservation de la santé, car il ranime la chaleur animale, favorise l'
accomplissement des sécrétions donne de la légèreté et de l'animation au corps.

  Le moment favorable pour se livrer au mouvement, est celui où les aliments ont glissé hors de l'
estomac, ce qui se termine en cinq ou six heures, plus ou moins, selon les tempéraments et selon
la nature des aliments.

  Le mouvement modéré et sagement limité est celui qui anime la peau, relève la respiration et
provoque la sueur : quand la transpiration commence, il faut interrompre le mouvement.

  Le mouvement ou exercice exagéré est celui qui va jusqu'à faire couler la sueur. Du reste, tout
organe, par l'exercice répété souvent, se fortifie et développe sa vitalité. De même, pour les
forces intérieures ou les facultés : que celui qui veut accroître la force et la puissance de sa
mémoire, apprenne beaucoup ; de même encore pur le débit ou le récit, pour l'exercice de la
pensée ou de la réflexion.

  Chaque organe ou appareil d'organes est plus spécialement destiné à tel ou tel exercice ; ainsi,
la poitrine sert à produire au dehors ce qu'elle tenait comme enserré dans son intérieur ; la vue
différencie les tracés délicats ; l'ouïe saisit les sons légers et fins. L'équitation modérée est un
exercice qui agit sur tout l'individu.


 
Le Prophète de Dieu Salla-llah allahi wa salam nous a enseigné que l'exercice est le bien de nos corps et de nos
coeurs : "Allez en expéditions, a-t-il dit, combattez pour Dieu, voyagez, et vous serez
toujours en bonne santé".
Mais il a dit aussi : "Le jeûne est la santé".

  Le plus salutaire est de ne se livrer au sommeil qu'après la digestion stomacale accomplie. Dans
le premier sommeil, il faut se coucher d'abord sur le côté droit, ainsi faisait le Prophète Salla-llah allahi wa salam,
comme nous l'a appris sa femme bien aimée 'Aïcha Radhi Allah 'Anha : "Il se couchait d'abord sur le côté droit,
la face tournée à la Qiblah".

  Le sommeil du jour est nuisible : il altère la calorification, ouvre l'accès aux maladies, engendre
la paresse. Gardez-vous donc de dormir dans la journée, excepté aux heures de la plus forte
chaleur, car le saint Prophète Salla-llah allahi wa salam a dit : "Mettez-vous à l'abri de la chaleur brûlante du
jour ; les démons ne peuvent pas s'y mettre. En évitant ainsi la fatigue de la grande chaleur
de la journée, vous vous donnez plus de force pour veiller le soir. Le sommeil du matin ne permet
pas de bénéficier des bienfaits du ciel".


  Le Prophète Salla-llah allahi wa salam a défendu de dormir une partie du corps exposée au soleil et l'autre partie
étant à l'ombre, même de s'asseoir et de rester aussi une partie du corps au soleil et l'autre à
l'ombre.

  'Aïcha Radhi Allah 'Anha disait : "Celui qui dort après al 'asr [Al' asr est l'heure à laquelle l'ombre projetée
par un corps à midi, a ensuite atteint les longueurs même de ce corps, abstraction faite de ce
qu'était la portée de cette ombre au moment où elle était le moins allongée, c'est à dire au
midi vrai] et qui perd l'esprit, n'a qu'à se blâmer".

  "Je vois avec peine un homme dormir après al 'asr, je crains pour son esprit", disait l'Imam
Ahmad.

  Il est blâmable de dormir après avoir fait la prière du matin, jusqu'à ce que le soleil se lève.

  Il est également blâmable de dormir avant le dernier 'ichâ' [Al 'ichâ' proprement dit est une
heure et demie après le coucher du soleil. C'est l'heure de la dernière des cinq prières
obligatoires du jour, ou durée de vingt quatre heures. Le premier 'ichâ' est au coucher du
soleil. Ces 2 divisions de temps, le coucher du soleil et al 'ichâ' proprement dit, sont appelées
collectivement les deux 'ichâ']. Il répugnait au Prophète Salla-llah allahi wa salam de dormir avant ce moment.
Il lui répugnait aussi de converser après, à moins qu'il ne s'agisse de sciences religieuses, de
récitations pieuses, ou de s'entretenir dans l'intimité de sa famille.

  Il faut se garder de dormir sur le ventre ou la face, c'est se coucher comme on est couché
en enfer. S'abluer avant le sommeil est une pratique louable.

Extrait du livre : "La Médecine Du Prophète Muhammad Salla-llah allahi wa salam"
de Jalâl Ad-Dîn As-Suyûtî
Revue, corrigé et remanié par le Docteur Hassan Amdouni


  à suivre... Wink

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #3 le: Janvier 08, 2010, 22:07:19 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                              bismillah


                                                              Salam Alaykoum


   baraka ma chère  Sourire Mouslima Zahiya  Wink   Soubhan' Allah nouveau et intéressant Fil que tu as commencé ma Oukhty.

    El Hamdoulilah car je comprends mieux pourquoi,tu es toujours en activité sur le Forum  Cheesy  mais   MachAllah     

   c'est toi en suivant une saine hygiène de Vie et quelle référence ,notre Bien-Aimé Prophète Mohammad  Salla-llah allahi wa salam

  qui est dans le Vrai ma chère  Sourire Mouslima ,méa culpa Staghfirlah.

  Qu' allah  Razza wa jal te Protège et continue à t'Octroyer une telle vivacité  amine


                                                            Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #4 le: Janvier 09, 2010, 12:22:26 »
Share   Modifier le messageModifier

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  wa fik baraka Allahoû mon cher Rire Mouslim
  Ah ben j'aimerais bien avoir une saine hygiène de vie  Cheesy je mentirais si je dirais que c'est
  le cas  Grin j'en suis pas là encore mais je fais attention sur certaines choses Wink en postant
  ce fils j'en ai appris beaucoup Smiley et je vais essayer de mettre en application certaines
  recommandations  Cheesy El Hamdoulilah faut y aller progressivement sinon on risque de s'embrouiller  Smiley
  et puis c'est pas facile quand il faut changer certaines habitudes mais les efforts payent
  et nous seront récompensés  Smiley InchAllah car  allah voit tout et sait tout  Wink Soubhan' Allah
  Le meilleur exemple à suivre est bien évidemment notre bien aimé Prophète Muhammad Salla-llah allahi wa salam
  Qu' allah soit satisfait de nous et que nous soyons parmi ses bien-guidés  amine

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #5 le: Mars 18, 2010, 11:20:47 »
Share   Modifier le messageModifier




4- Saignée (ou phlébotomie) et ventouses

 
La saignée et l'application des ventouses sont des moyens conservateurs
de la santé et des moyens de médication.

  Le Prophète Salla-llah allahi wa salam a recommandé l'usage des ventouses : "Le mieux que vous avez à pratiquer comme
traitement,
a-t-il dit, est d'employer les ventouses et d'observer la tempérance."

  A quiconque se plaignait de céphalalgie, le Prophète Salla-llah allahi wa salam répondait : "Des ventouses." Pour les
douleurs aux pieds, il disait : "Teins-les de henné." Les avantages de ces prescriptions se sont répétés
à l'infini.

  Aussi la phlébotomie a été recommandée. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam envoya chercher le médecin Abou Ibn Ka'b,
que le cautérisa et lui saigna la veine.

  Au niveau de l'application des ventouses, leur effet se limite à la superficie du corps. La saignée, au contraire,
porte ses effets dans les profondeurs du corps.

  L'usage des ventouses est plus convenable dans les pays chauds et la saignée est plus convenable dans les
pays froids.

  Il faut éviter d'appliquer les ventouses lors du bain, excepté lorsque le sang de l'individu est épais. Dans ce
dernier cas, l'individu entre dans le bain et, quelques instants après, on applique les ventouses.

  Il n'est pas recommandé d'appliquer les ventouses à un individu quand il est repu. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam a dit :
"Les ventouses ou la saignée appliquées à jeun sont une médication : appliquées après le repas, elles sont
un mal."


  Aussi, ne mettez des ventouses ni au vieillard très avancé en âge, ni à l'enfant.

  Le Prophète Salla-llah allahi wa salam a dit : "Les ventouses appliquées à jeun sont un moyen de guérison et de bénédiction.
L'effet en est d'augmenter la mémoire et l'intelligence."


  Placées sous le menton, elles sont avantageuses dans l'odontalgie, les douleurs faciales. Sur les jambes, elles
sont utiles dans le cas d'éruptions furonculeuses aux cuisses, dans les douleurs goutteuses, dans les cas d'
hémorroïdes, de douleurs ou de prurits lombaires. En un mot, les bienfaits que procurent les ventouses sont en
grand nombre, mais appliquées au creux de l'estomac, elles ont pour effet d'obscurcir les souvenirs.

  Il ne convient pas, a-t-on dit, de payer un salaire à celui qui applique les ventouses. Cependant le Prophète Salla-llah allahi wa salam
paya un individu qui les lui avait appliquées.

  Les lieux d'application sont nombreux. Le saint Prophète Salla-llah allahi wa salam se fit mettre des ventouses, par exemple, à la
tête pour une céphalalgie, et selon une autre tradition, pour une hémicrânie. Il s'en fît appliquer aussi sur les
deux veines postérieures et latérales du cou, sur la veine occipitale en bas de la nuque, sur le bregma ou sinciput,
sur le cou-de-pied.

  Quant aux jours les plus convenables pour l'application des ventouses, le Prophète Salla-llah allahi wa salam a dit : "Qui se fait
appliquer des ventouses le 7, le 19 et le 21 du mois, se préserve de toute maladie"
, c'est à dire des maladies
que peut causer la pléthore sanguine [Note de l'auteur : ou abondance excessive de sang]

  Je ferai remarquer que, relativement à ces diverses indications de temps défavorables, on ne veut parler que des
applications de ventouses aux individus non malades. Mais, lorsqu'il y a maladie ou nécessité, on n'a pas à tenir
compte de tel ou tel temps, alors toutes les fois qu'il y a agitation du sang, on a recours aux ventouses, dans n'
importe quel moment du jour.

  Un certain Abou Moûssa ne s'appliquait de ventouses que lorsque tombait la nuit.

  Les premières ventouses sont venues d'Ispahan. Au dire des médecins, les ventouses doivent s'appliquer lors
du déclin de la lune, et la saignée doit se pratiquer lors de la période d'accroissement de la lune.

  Sachez que la saignée, lorsqu'on y a recours à contretemps ou sans nécessité a pour effet immédiat d'affaiblir
les forces, de faire perdre gratuitement de l'humeur indispensable, essentielle à la vie.

  Gardez-vous de saigner ou de soumettre à l'application des ventouses :

    * Le malade frappé de choléra (asiatique)

    * Le convalescent

    * Le vieillard courbé

    * L'individu faible du foie et de l'estomac, ou atteint de bouffissures à la face et aux pieds

    * La femme enceinte, ou à la suite de l'accouchement, ou en menstrues.

  L'heure d'élection pour saigner ou mettre de ventouses est la deuxième et la troisième du jour
(en comptant douze heures au coucher du soleil, car chez les musulmans, la révolution de vingt-
quatre heures commence à partir du moment où le disque du soleil a disparu sous l'horizon).

  Relativement aux saisons, la règle est celle-ci :

    * L'apparition du printemps est l'époque des saignées, des évacuants, des calmants
généraux, de la copulation répétée

   
    * L'été est l'époque où il convient d'user d'aliments froids réprimant la bile, d'user rarement
  du coït, de s'abstenir d'évacuations sanguines, de multiplier l'usage des bains

    * En automne, craignez les froides matinées, les midis chauds, tout ce qui peut engendrer l'a
atrabile, et prenez souvent des bains

    * Recevez l'hiver en ajoutant à vos vêtements extérieurs, en usant d'aliments toniques et
fortement nourrissants, des diverses sortes de thérîdah (mélange de viandes et de pain en
morceaux, assaisonnés avec le jus de viande et avec du bouillon, du sel, du poivre). Le Prophète Salla-llah allahi wa salam
a dit : "Ma chère 'Aïcha est aussi supérieure aux autres femmes que l'ath-tharîd est supérieur à tous
les autres mets. Il est le mets béni du ciel !"
En hiver, mangez plus de viande. Gardez-vous des
purgations, des évacuations sanguines, des vomitifs. C'est le temps de faire des mouvements et de
multipliez le coït.

Extrait du livre : "La Médecine Du Prophète Muhammad Salla-llah allahi wa salam"
de Jalâl Ad-Dîn As-Suyûtî
Revue, corrigé et remanié par le Docteur Hassan Amdouni


à suivre... Wink



« Dernière édition: Mars 18, 2010, 11:23:33 par Zahiya » Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #6 le: Mars 18, 2010, 13:30:55 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                                    bismillah


                                                                   Salam Alaykoum


   Soubhan' Allah ma chère  Sourire Mouslima Zahiya  Wink  enfin,tu t'y remets à nous faire Partager  bismillah 

   ces Remèdes Prophétiques si Précieux,mais dont on ne vante pas les mérite à la télé  Shocked

   baraka ma chère  Sourire Mouslima  Wink mais je l'aime trop ...le Fil...je précise..; Soubhan' Allah  Cheesy

  Staghfirlah,mes excuses,car cela est un autre débat,mais comme c'est vrai,donc, angel

 Hamdoulah, El Hamdoulilah     car franchement,et là,tu nous parles de la Saignée et des ventouses

 que j'ai connues,dans les bocaux,en Pharmacie,et cela se fait-il encore ? ALLAH WA ELEM;

  (  bismillah  je précise:"j'ai connu les ventouses mais je n'étais dans les bocaux avec elles"  Grin )

   Soubhan' Allah on n'est jamais assez prudent,d'où,je précise  bismillah

   Soubhan' Allah avec ce que tu décris,Oukhty,combien de maladies étaient soignées avant,et ce

 n'était pas au siècle dernier,si je l'ai connu Cheesy ,cette Thérapeutie,et ALLAH WA ELEM,toujours,

 mais combien de "médicaments chimiques" pourraient être évités,si on revenait à l'Authenticité.

  baraka ma chère  Sourire Mouslima Zahiya  Wink  pour les Bienfaits dont tu nous combles,quotidiennement,et

  je le dis,car je le pense, bismillah  tu es une  Sourire Mouslima   MachAllah

 Qu' allah  Razza wa jal te Rende Grâce pour ce Fil,trop  MachAllah  ma chère  Sourire Mouslima  Wink   amine


                                           
                                                             Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #7 le: Mars 18, 2010, 13:55:08 »
Share   Modifier le messageModifier

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  Mon
  cher Rire Mouslim Delivre angel pour une nouvelle fois toutes ses belles paroles  MachAllah Smiley
  Nous sommes ici pour apprendre, échanger, partager sur notre magnifique religion Smiley El Hamdoulilah alors autant en profiter  Grin
  Le principal est que cela vous plaît Smiley c'est ce qui nous pousse à poster encore et encore  Cheesy  El Hamdoulilah
  pour ta belle dou'a  Smiley
  Je remercie allah  Soubhan' Allah pour tout  Smiley
  Qu' allah soit satisfait de nous et nous couvre de sa miséricorde amine

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #8 le: Mars 18, 2010, 15:06:11 »
Share   Modifier le messageModifier




5- Des impressions morales ou passionnelles

 
Les influences des impressions morales ou passionnelles s'exercent
sur le physique et le modifient. Ces impressions sont : la colère, la joie, le soucis, le chagrin, la confusion.

  La colère échauffe et anime le corps, le dessèche. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam l'a défendue et condamnée.
Un Arabe dit un jour à l'Envoyé de Dieu : "Que me recommandes-tu ?" - "Gardes-toi de la colère",
répondit le Prophète Salla-llah allahi wa salam. Comme confirmation de ce précepte, il y a ces autres paroles du Messager
de Dieu Salla-llah allahi wa salam : "Qu'entendez-vous par le 'fort' parmi vous ? Celui que les autres n'ont pas la force
de dompter ? Ce n'est pas cela. Le fort est celui qui se domine dans la colère, ou qui étant de nature
violente et enclin à maltraiter les autres, ne se laisse pas subjuguer par l'emportement, et n'agit point
sous l'effet de la colère."
Ce précepte va dans le sens de ce passage du Coran, Sourate 3 / Verset 134 :
[... Ceux qui dépensent dans la richesse et la pauvreté, qui refoulent leur colère et
qui pardonnent aux gens. Et Dieu aime bien les gens de bien.]
et qui savent l'arrêter.
Le Coran les a loués de leur puissance à se dominer.

  Lorsque le Prophète Salla-llah allahi wa salam se mettait en colère, cela s'apercevait sur sa figure.

  "La colère, a-t-il dit, vient de Satan, et le Satan a été créé du feu ; or, le feu s'éteint par l'eau ;
que celui donc d'entre vous qui est en colère fasse une ablution."
Et aussi : "La colère est un
transport violent sur le coeur de l'homme ; ne voyez-vous pas les yeux rougir, les jugulaires se gonfler ?...
Certes ! Je sais une parole sainte qui, si on la prononce, dissipera la colère, c'est : 'Je cherche refuge
auprès de Dieu contre Satan, le lapidé'."


  La joie donne de l'énergie, ranime la chaleur animale ; lorsque la joie est excessive, les esprits vitaux
s'affaiblissent et maints exemples ont prouvé que l'on meurt par excès de joie. Aussi la joie immodérée
a reçu sa condamnation dans ces paroles du Coran : {Voilà le prix de votre
exultation sur terre, sans raison, ainsi que de votre joie immodérée.}
Mais les douces
et gaies émotions sont bonnes et louables ; car le Prophète Salla-llah allahi wa salam a dit (Coran : Sourate 30 / Verset 36) :

  [Lorsque, par un effet de Notre grâce, les hommes ressentent quelque bienfait de
Nous, ils s'en réjouissent avec excès.]


  Et :

  [Dis : "Que cette grâce de Dieu, que cette miséricorde fassent le seul objet de
leur félicité !]
      (Coran : Sourate 10 / Verset 58).


  Les soucis et les chagrins occasionnent desz fièvres éphémères. Le Prophète Salla-llah allahi wa salam demandait à
Dieu d'être préservé des soucis et des peines ; il disait : "Qui est obsédé de soucis, a le corps
malade."
Le souci est l'état de préoccupation à propos d'un fait dont on attend l'accomplissement
ou la cessation.

  Le chagrin est la peine ressentie à propos d'un fait qui s'accomplit, ou d'une information reçue.
A la fin de chacune de ses prières, le Prophète Salla-llah allahi wa salam demandait à Dieu Razza wa jal de lui épargner
le souci et le chagrin. Dans les grandes afflictions, soucis ou chagrins, répétez souvent : "En vérité,
il n'y a de puissance et de force qu'en Dieu Razza wa jal." La tristesse est un état qui persiste avec
la circonstance qui lui a donné lieu.

  Si les soucis vous accablent, ayez des occupations qui vous les fassent oublier. "Quand le souci
te harcèle, tu n'as qu'à t'armer de ton arc"
, a dit le Prophète Salla-llah allahi wa salam qui, lorsque quelque souci
venait le préoccuper, levait les yeux au ciel et disait : "Mon Dieu, sois exalté, sois glorifié !"

  Rappelez-vous ces paroles-ci du Prophète Salla-llah allahi wa salam : "Jamais un serviteur de Dieu Razza wa jal
n'a été sous le poids des soucis et de la tristesse, et n'a dit :

  "O mon Dieu, je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, fils de Ta servante. Mon décret est
entre Tes mains, Toi dont les décrets sont irrévocables, dont les volontés sont justes et
équitables ; je T'invoque par tous les Noms et Attributs de perfection par lesquels Tu T'es désigné
Toi-même, ou que Tu as révélés dans Ton saint Livre, ou que Tu as enseignés à l'Elu des créatures
humaines, ou par lesquels, Toi qui connais l'inconnu, Tu as signalé la mystérieuse grandeur de Ton
essence. Je Te supplie de faire que Ton sublime Coran soit le printemps de mon coeur, la lumière
de mon âme, la consolation de ma tristesse, l'éloignement de mes soucis" sans que Dieu n'ait
dissipé les soucis et les chagrins de Son serviteur, et ne les ait transformés en joie."

Extrait du livre : "La Médecine Du Prophète Muhammad Salla-llah allahi wa salam"
de Jalâl Ad-Dîn As-Suyûtî
Revue, corrigé et remanié par le Docteur Hassan Amdouni

Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #9 le: Mars 18, 2010, 16:17:39 »
Share   Modifier le messageModifier

BISMILLAH AR-RAHMAN AR-RAHIM



7- DES HABITUDES

 
Quant à la confusion, c'est le résultat de tout ce qui éveille la pudeur
ou la honte.

  Ainsi que l'ont proclamé les médecins, l'habitude est une seconde nature.

  D'après un hadîth reçu d'Anas Radhi Allah 'Anhou, le Prophète Salla-llah allahi wa salam soupait après le second 'ichâ'.
D'après un dire recueilli de 'Aïcha Radhi Allah 'Anha, le Prophète Salla-llah allahi wa salam entra un jour chez elle lorsqu'elle était
occupée à faire frire un mets. "L'abstinence, dit-il alors, est une médication ; l'estomac est
la chambre des maladies ; la diète est en tête de la médecine ; et l'habitude est une seconde nature."


  L'abstinence consiste à ne pas prendre de nourriture ; la faim est le signe de guérison de qui s'est
trop repu. En posant comme principe que l'estomac est la chambre, ou la demeure des maladies, le
Prophète Salla-llah allahi wa salam a voulu recommander la modération dans le manger, la répression des appétits féroces.

  L'habitude, disons-nous, est l'analogue de la nature dans l'homme, elle est une seconde nature ;
c'est une puissance dont la force nous domine ; dès lors c'est une ressource fondamentale pour la
conservation de la santé. Aussi, le noble Prophète Salla-llah allahi wa salam a-t-il recommandé aux hommes, dans la
conduite de leur régime, de tenir compte de leurs habitudes.

  Une tradition reçue de 'Aïcha Radhi Allah 'Anha, apprend que le Prophète Salla-llah allahi wa salam, quand il venait en hiver, à la
maison, aimait y venir le soir de la nuit qui précède le vendredi ; et en été, pour se purifier, le
Prophète Salla-llah allahi wa salam aimait se purifier le soir de cette même nuit.

  Selon la science médicale, les penchants sont en rapport direct avec les tempéraments, ainsi
que nous l'avons déjà fait remarquer. Il est donc préférable que l'on reste dans les sages et justes
limites, entre l'abstinence et l'excès dans le manger, entre le sommeil et la veille.

  Lorsque l'on a pris ces habitudes de modération, on acquiert une nature plus alerte, plus dégagée,
plus désireuse du bien. C'est pour indiquer ces conséquences de certaines exagérations que le
Prophète Salla-llah allahi wa salam disait : "Moi, je dors et je me lève la nuit pour prier, je jeûne et je mange."

Extrait du livre : "La Médecine Du Prophète Muhammad Salla-llah allahi wa salam"
de Jalâl Ad-Dîn As-Suyûtî
Revue, corrigé et remanié par le Docteur Hassan Amdouni


Voilà c'est fini pour ce fils Smiley j'espère que cela apportera à nous tous angel4
InchAllah
Qu' allah nous guide dans son droit chemin et illumine nos coeurs jusqu'au Jour Du Jugement Dernier amine


Journalisée
lila69170
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 35
Localisation: lyon
Messages: 1005



Voir le profil
« Répondre #10 le: Mai 06, 2010, 11:01:40 »
Share   Modifier le messageModifier



 baraka  baraka  baraka

  angel4

Merci pour tout tes précieuse information si riche et qui nous permettent de prendre soin de nous et de nos  Sourire Mouslima et  Rire Mouslim

 baraka ma  Sourire Mouslima Zahiya tu es vraiment pleine ressource pour ce magnifique forum ... Smiley


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Mai 06, 2010, 18:59:40 par Zahiya » Journalisée
Janatoulfirdaws
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: france
Messages: 9



Voir le profil
« Répondre #11 le: Mai 06, 2010, 12:11:23 »
Share   Modifier le messageModifier

 MachAllah
je te remercie infiniement d'avoir posté ce fil enrichissant.
D'ailleurs personnellement j'ai toujours rêvé d'étudier la médecine prophètique
(j'ai échoué le concours de médecine).Et là ça me donne encore + envie.
 Baraka Allahou Fik
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #12 le: Mai 06, 2010, 19:02:02 »
Share   Modifier le messageModifier

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  wa fikoûm baraka Allahoû mes chères oukhtys angel4

  Ravie que ce sujet vous plaît Cheesy

  Ne laisse pas tomber oukhty Janatoulfirdaws angel4 accroche toi Wink qu' allah te facilite amine

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Julia-Ayah
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 42
Localisation: oise
Messages: 234



Voir le profil
« Répondre #13 le: Mai 06, 2010, 20:24:47 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                  bismillah


Salam alaykum wa Rahmatoullahi,


et oui... encore une fois Baarak'Allahou fiki, Oukhty Zahiya angel, Macha'Allah, Macha'Allah!

J'ai appris pleins de choses. El Hamdoulillah.


Puisse Allah, al Alim,  Razza wa jal, te combler de Ses Bienfaits, de donner l'endurance et t'offrir el Jannat firdaws.  amine


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #14 le: Mai 06, 2010, 21:17:12 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                  bismillah


Salam alaykum wa Rahmatoullahi,


et oui... encore une fois Baarak'Allahou fiki, Oukhty Zahiya angel, Macha'Allah, Macha'Allah!

J'ai appris pleins de choses. El Hamdoulillah.


Puisse Allah, al Alim,  Razza wa jal, te combler de Ses Bienfaits, de donner l'endurance et t'offrir el Jannat firdaws.  amine


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  wa fiki baraka Allahoû oukhty angel4 t'en mieux
  si ce sujet t'as apporté Smiley El Hamdoulilah

  Qu' allah t'octroie bien plus que ce que tu me souhaites amine Smiley

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Sahl
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: Lyon
Messages: 65



Voir le profil
« Répondre #15 le: Août 18, 2010, 23:24:06 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 baraka oukhti Zahiya, c'est vraiment très instructif et enrichissant.
Ce qui est marrant c'est qu'en lisant je tombais régulièrement sur des conseils que ma mère n'arrêtait pas de donner quand on était petit. On appliquait certains et on esquivait d'autres, et finalement tout ça a une source subhânallah !
C'est tout un art de vivre, mais il ne suffit pas de lire une seule fois, c'est tellement concentré, il y a des choses qu'on fait déjà (ce qui n'était pas évident pour les gens avant un ou deux siècles) et d'autres qu'il faudrait assimiler petit à petit surtout que le mode de vie actuel nous a appris plein de mauvaises habitudes, qu'Allah nous facilite à nous en débarrasser.
Depuis le temps que je vois ce titre "la médecine prophétique" passer devant moi mais jamais je n'ai eu l'occasion de le lire, là tu m'as vraiment motivé, bârak Allahou fiki.
wa  Salam Alaykoum
Journalisée
klm
Invité
« Répondre #16 le: Août 19, 2010, 11:07:59 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka mes soeurs pour ce fil de discussion très enrichissant pour notre quotidien  , qu' ALLAH vous récompense pour nous avoir fait partager votre science  ! 

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #17 le: Août 19, 2010, 11:13:28 »
Share   Modifier le messageModifier

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  wa fikoûm baraka Allahoû mes frères angel et soeurs angel4
  Bien contente que ce sujet vous ai plu, c'est avec grande plaisir que je l'ai partagé avec vous Smiley

  Comme tu le dis Akhi Sahl angel il y a certaines choses sans le savoir que l'on faisait déjà puis d'autres
  qu'il va falloir mettre petit à petit en application Smiley

  Qu' allah nous aide à mieux avancer et soit satisfait de nous amine

  Belle journée de jeûne à tous Smiley

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Graine de Nigelle
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.