Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Gagner un cadeau dans un jeu à la radio, que dois-je faire?  (Lu 2104 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Babarayou
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 37
Localisation: Langon
Messages: 7



Voir le profil
« le: Décembre 12, 2009, 12:55:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh à toute la communauté,

si je suis là c'est que j'ai un doute!!!
J'ai participé à un jeu à une radio d'information, et j'ai été tiré au sort et j'ai gagné un cadeau, et ma question est : Que dois-je faire de ce cadeau? Es-ce haram de le garder? sachant que ce n'est pas de l'argent.
Pour moi, je pense que je dois le jetter ou le donner à quelqu'un, et c'est pour ca que je vous demande de m'aider à l'affirmer ou au contraire à m'enlever le doute de ma tete!!!!

 Baraka Allahou Fik à toutes  Sourire Mouslima et à tous  Rire Mouslim de votre aide!!!

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
affia
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1335



Voir le profil
« Répondre #1 le: Décembre 12, 2009, 13:40:28 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum ,
Mon frere j'espere que tu vas bien nmoi je considere cela comme un jeu de hasard car il est de question de chance et de trirage au sort
donc voilà ce que j'ai trouvé concernant ta question,porte toi bien qu'allah te preserve ,amine


La raison de l’interdiction des jeux de hasard.
Quelle est la justification religieuse de l’interdiction des jeux du hasard ?


Louange à Allah

Le qimar est interdit parce qu’Allah le Très Haut, le Transcendant qui décide ce qu’Il veut l’a prohibé. A ce propos, Il dit : « O les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu' une abomination, œuvre du Diable. écartez- vous en, afin que vous réussissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l' inimitié et la haine, et vous détourner d' invoquer Allah et de la Salâ. Allez- vous donc y mettre fin? » (Coran, 5 : 90-91).

Quant à la cause de cette interdiction, l’homme raisonnable y décèle de nombreux aspects :

1. Les jeux de hasard poussent l’individu à lier son gagne pain au hasard, à la chance et aux illusions, au lieu de travailler sérieusement, de compter sur la sueur de son front et de respecter les causes légalement établies.

2. Les jeux de hasard sont un moyen de détruire les foyers bien animés, de spolier des biens par des détours interdits; d’appauvrir des familles riches et d’humilier des gens fiers.

3. Les jeux de hasard sèment la haine et l’inimitié au sein des joueurs dont les uns spolient les biens des autres parce qu’ils les récupèrent injustement.

4. Les jeux de hasard détournent les gens de la prière et du dhikr et inspirent aux joueurs les pires moyens et habitudes.

5. Les jeux de hasard constituent une passion pécheresse qui engloutit temps et efforts et habitue les gens à la mollesse et la paresse et paralyse la production dans la nation.

6. Les jeux de hasard poussent au crime car le joueur tombé en faillite, utilise pour obtenir de l’argent tous les moyens y compris le vol, l’usurpation, la corruption et le détournement.

7. Les jeux de hasard entraînent l’angoisse, provoquent la maladie, détruisent les nerfs, suscitent la jalousie et poussent souvent au crime ou au suicide ou à la folie ou une maladie incurable.

8. Les jeux de hasard plongent les joueurs dans les pires pratiques telle que la consommation du vin et de la drogue. L’ambiance qui entoure les jeux est caractérisée par la faiblesse de la lumière, la propagation de la fumée des cigares et un murmure incessant. Les passionnés se faufilent pour accéder aux salles de jeu comme s’ils cherchaient à échapper  à la justice. Ils y entrent avec méfiance et hésitation et se rassemblent autour d’une table verte et respirent fébrilement et leurs coeurs fléchies palpitent.Ils sont supposés être des camarades dans le jeu, mais ils sont en réalité des ennemis car chacun guète l’autre et cherche à gagner à son détriment et au détriment de ses enfants.

Le propriétaire de la salle s’évertue à paralyser leur sensation par la diffusion d’une musique suave qui fait rêver, par la sollicitude d’hôtesses complaisantes, par toutes sortes de liqueurs et de tabacs.

On note autour de la table verte maintes manières de tricher et de tromper. Les serveurs, les restaurateurs et les hôtesses dévoilent les cartes d’un joueur à un autre ; ils se livrent à des clins d’oeil ou des sifflets pour aider injustement les uns contre les autres et pour établir une sorte d’équilibre apte à garantir la  continuité et à en prolonger la durée. Tout le monde perdra en raison du prix qu’ils payent pour les boissons et le tabac, pour les pourboires offerts aux serveurs et aux restaurateurs et pour les pots qu’ils offrent aux filles. Le volume des pertes varie par la suite. Le gagnant qui a remporté toutes ou la plupart des mises conserve en fin de compte peu de ses gains ou rien du tout. Quant au perdant, il a tout perdu. A la fin de la nuit, ils faufilent tous dominés par la tristesse et la honte et les perdants promettent aux gagnants de prendre leur revanche le lendemain.

Ahmad Shalabi, al-hayat al-idjtimaiyya fi al-fikr al-islami, p. 241.

Que de maisons se sont appauvries à cause des jeux de hasard ! Que de ventres creux ! Que de corps nus ou vêtus de lambeaux ! Que de ménages éclatés ! Que d’emplois perdus parce que l’employé est coupable d’un détournement inspiré par le désir de pratiquer les jeux de hasard ! Que d’hommes ont vendu leur religion et leur honneur à la table des jeux ! Les jeux de hasard détruisent tout, même s’ils visent l’argent. Car ils sont toujours accompagnés de la consommation de vin, de l’usage du tabac, de la présence de mauvais compagnons, d’obscurité, d’ambiguïté, de tricherie, de réprobation, de guet apens, de détournement et de toutes les mauvaises qualités.



Extrait du livre : Qadaya al-lahw wa tarfih P. 388. Nous demandons à Allah la paix et la sécurité source islmaqa


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
affia
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1335



Voir le profil
« Répondre #2 le: Décembre 12, 2009, 13:40:28 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh ,

Se repentir de la pratique du jeu de hasard
J’ai souvent pratiqué les jeux de hasard et voudrais savoir comment me repentir ?

Louange à Allah

Vous devriez cesser immédiatement la pratique des jeux de hasard et quitter ses amateurs et les endroits dans lesquels on les pratique et ses instruments, et regretter ce que vous avez déjà fait et vous résoudre à ne plus recommencer et faire une aumône. Ceci compte tenu du hadith rapporté par Abou Hourayra (P.A.a), à savoir que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «Quiconque dit dans son serment : «  par Al-lat ou par al-Uzza qu’il dise : « Il n’y a de dieu qu’Allah » et quiconque dit à son copain : «  viens jouer avec moi » doit procéder à une aumône.

An-Nawawi a dit : «Les ulémas ont dit : il a donné l’ordre de procéder à une aumône en guise d’expiation du péché qu’implique ses propos. «  Al-Khattabi a dit que cette phrase signifie : qu’il fasse une aumône égale au montant des gains qu’il a réalisés grâce aux jeux de hasard.

An-Nawawi dit : «  La vérité  soutenue par ceux qui font autorité en la matière - qui est en plus conforme au sens apparent du texte - est que l’aumône préconisée ne doit pas nécessairement correspondre au montant des gains. Bien au contraire, il fait aumône de ce dont il dispose. Cette interprétation s’appuie sur une version qui dit : « Qu’il fasse aumône de quelque chose ».



Al-Mawsou’a al-fiqhiyya, vol. 39. P. 407. source islamqa
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Juin 03, 2012, 21:48:48 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Soubhan' Allah  MachAllah  baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Arabe Pour francophones
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.