Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le fait de jurer par Allah sous la colère, quelles sont les conséquences?  (Lu 18431 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
dejna7
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 36
Messages: 11



Voir le profil
« le: Mai 24, 2009, 11:05:29 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum Sourire Mouslima Rire Mouslim

Si une personne jure par Allah de ne pas accomplir un acte (dans son travail par exemple) sous l'effet de la colére et qu'ensuite regrette ce serment et souhaite l accomplir.

Qu'elle sont les conséquences et le comportement à adopter?

Est ce que c'est considéré comme un mensonge?

Qu'elle est l'expiation à effectuer pour obtenir le pardon d'  allah (aj)  InchAllah?

Que doit-on faire?

 baraka2 pour vos réponses.

Najete
« Dernière édition: Mai 24, 2009, 11:12:10 par meriem38 » Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #1 le: Mai 24, 2009, 12:04:21 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum Sourire Mouslima Rire Mouslim

Si une personne jure par Allah de ne pas accomplir un acte (dans son travail par exemple) sous l'effet de la colére et qu'ensuite regrette ce serment et souhaite l accomplir.

Qu'elle sont les conséquences et le comportement à adopter?

Est ce que c'est considéré comme un mensonge?

Qu'elle est l'expiation à effectuer pour obtenir le pardon d'  allah (aj)  InchAllah?

Que doit-on faire?

 baraka2 pour vos réponses.

Najete

 Salam Alaykoum


En fait il y a plusieurs sortes de serments. Et comme le rappelle Sheikh Al Munajjid:

Il y a le serment qui se fait couramment sans l'intention de le faire par exemple le fait que quelqu’un vient demander si telle personne est ici?.L'autre lui répond:Par Allah il n'est pas ici,il a voyagé hier .On sait que chez certains ils emploient beaucoup des expressions telle "Par Allah".

Ces expressions n'entrent pas dans le serment et cela ayant comme Dalil :"Ce n'est pas pour les expressions gratuites dans vos serments qu'Allah vous saisit: Il vous saisit pour ce que vos coeurs ont acquis. Et Allah est Pardonneur et Patient".(2/225).Que ce serment s'est fait sans intention de le faire mais seulement par habitude.

Il y a un autre serment de mensonge comme le fait pour prendre l'argent d'une personne ou lui prendre son droit. Les savants ont dit à propos de ce mensonge que la personne ne peut pas se délier de ce serment par ce qui est matériel. Que dans ce genre de serment la personne ne peut se délier que par un repentir sincère et la demande du pardon d'Allah. Que ce comportement est celui des hypocrites :"N'as-tu pas vu ceux qui ont pris pour alliées des gens contre qui Allah S'est courroucé? Ils ne sont ni des votres ni des leurs; et ils jurent mensongèrement, alors qu'ils savent".(58/14).

Il fait un serment alors qu'il sait bien qu'il ment.Il est vrai que ce mauvais comportement se trouvent à notre époque chez beaucoup de musulmans.

Il y a un autre serment qui se fait sur une chose licite qui n'est pas interdit. Par exemple pour montrer à une personne que le châtiment de la tombe est vrai ou autre chose de la Aquida pour montrer la véracité de ses paroles. Ce genre de serment est permis pour montrer la vérité aux gens.

Pour ce qui est de faire un serment de ne pas entrer chez une famille,de ne pas manger chez eux,de dire à son épouse de ne pas lui donner d'argent,etc...Cette personne doit faire attention à faire dans l'avenir des serments dans ce sens :"Et n'usez pas du nom d'Allah, dans vos serments, pour vous dispenser de faire le bien, d'être pieux et de réconcilier les gens. Et Allah est Audient et Omniscient".(2/224).

Donc cette personne pour se délier de ce serment

Il y a un autre point celui de la personne qui a fait un serment de ne pas faire telle chose puis l'a fait par oubli. Dans ce point il ne doit pas se délier de son serment parce que le prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit que celui qui fait un serment puis ajoute Insha Allah il n'a pas fait de serment.

Que la Kafara doit se faire comme il est rapporté dans le verset coranique:"Allah ne vous sanctionne pas pour la frivolité dans vos serments, mais Il vous sanctionne pour les serments que vous avez l'intention d'exécuter. L'expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles, ou de les habiller, ou de libérer un esclave. Quiconque n'en trouve pas les moyens devra jeûner trois jours. Voilà l'expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Et tenez à vos serments, Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants!".(5/89).

Par conséquent,celui qui ne peut pas faire ces trois actes(nourrir dix pauvres,les habiller ou affranchir un esclave) il doit jeûner trois jours.
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #2 le: Mai 24, 2009, 12:04:21 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum

Le serment prononcé dans un état d’inconscience
Quand un homme jure d’accomplir un acte alors qu’il ne se maîtrise pas entièrement, doit-il procéder à une expiation et laquelle ?


Louange à Allah

Si l’on jure de faire une chose et ne la fait pas, on doit procéder à l’expiation de son serment. C’est comme si l’on dit : « Au nom d’Allah, je parlerai à Un tel » ou « Par Allah, je rendrai visite à Un tel »  ou encore « Au nom d’Allah, je prierai tant ou tant (de raka) et d’autres serments pareils. Si l’on n’exécute pas le serment, on doit procéder à une expiation, si toutefois l’on était conscient au moment de prononcer le serment. En revanche, si l’emprise de la colère est telle qu’on n’est plus conscient de ce que l’on dit, son serment est invalide. Car il faut être conscient de ce que l’on dit. Quand l’intensité de la colère est telle qu’on est hors de soi et ne sait plus ce que l’on dit, l’on n’est plus tenu de procéder à une expiation puisque, dans ce cas, l’individu est assimilable à un fou, un déséquilibré mental ou un dormeur.

L’on peut aussi ne pas exécuter l’objet de son serment, compte tenu d’un intérêt. Dans ce cas, l’on expie son serment en vertu de la parole du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Si tu jures de faire une chose et t’aperçois ensuite qu’une autre chose est meilleure, expie ton serment et fais ce qui est meilleur. (cité dans les Deux Sahih ). Si l’on jure de ne pas rendre visite à Un tel et se rende compte par la suite qu’il vaut mieux lui rendre visite, on retient cette dernière option, quitte à expier le serment. C’est aussi ce qu’il faut dans les cas similaires. Il n’y a aucun mal à avancer ou retarder l’expiation. Allah est le garant de l’assistance.



Voir : Madjmou’ fatawa wa maqalat mutanawwia par son éminence Cheikh Abd al Aziz ibn Baz. Vol. 8, p. 392


Assurer au jeûneur un repas de rupture du jeûne avec l’intention d’expier un serment (non tenu)
Est-il permis d’offrir à un jeûneur de quoi rompre son jeûne avec l’intention d’expier un serment (non tenu) ?


Louange à Allah

Oui, c’est permis à condition que le jeûneur soit pauvre puisque Allah le Très Haut a dit à propos de l’expiation du serment (non tenu) : «… mais Il vous sanctionne pour les serments que vous avez l' intention d' exécuter. L' expiation en sera de nourrir dix pauvres, de ce dont vous nourrissez normalement vos familles ou de les habiller, ou de libérer un esclave. Quiconque n' en trouve pas les moyens devra jeûner trois jours. Voilà l' expiation pour vos serments, lorsque vous avez juré. Et tenez à vos serments. Ainsi Allah vous explique Ses versets, afin que vous soyez reconnaissants!» (Coran, 5 :89 ).

L’expiation d’un serment non tenu nécessite l’offre de la nourriture à un pauvre. Il convient de souligner que la nourriture doit être distribuée à 10 pauvres conformément au verset et qu’il n’est pas valide de nourrir un seul pauvre dix fois. Voir al-Moughni, 13/513. Allah le sait mieux.



Islam Q&A



Journalisée
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.