Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: 1 ... 70 71 [72] 73 74 ... 127
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: ----Défi pour les champions---  (Lu 605519 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
sabiha
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 32
Localisation: Lyon
Messages: 357



Voir le profil
« Répondre #2130 le: Septembre 09, 2009, 11:32:46 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

VOILA CE QUE JAI TROUVE

LE DEUXIEME PRENOM EST 'Abd al-'Uzzâ
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2131 le: Septembre 09, 2009, 11:32:46 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                             bismillah
                                                    Salam Alaykoum.
 allah hi barrek fik mon  Rire Mouslim.

Question : Sous qu'elle autre nom, est connu Abou-Lahab oncle du Prophète MUHAMMAD  Salla-llah allahi wa salam.
Il y à meme une Sourate qui parle de lui, et de sa femme.
Sourate 111 Al-Masad (de la corde).
 baraka2.
                                  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh.



 Salam Alaykoum

Fike Barakate Allah  Razza wa jal mon   Rire Mouslim.

pour ta question : voila




`Abd al-`Uzza ben `Abd al-Muttalib ben Hicham al-Qurachî = Abou-Lahab  Wink



est-ce la bonne réponse mon frere  Baraka Allahou Fik



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Septembre 09, 2009, 11:33:35 par khalid-yasin » Journalisée
khalid-yasin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 2890



Voir le profil
« Répondre #2132 le: Septembre 09, 2009, 11:39:17 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                          bismillah.
                                                     Salam Alaykoum.

 baraka2 vous avez tout les deux la bonne réponse en  meme temps: Champion  angel.
  A qui veut,  InchAllah.
                                      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh.
 
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2133 le: Septembre 09, 2009, 12:02:21 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


Questions :

Voila deux question en une :

1) Est-ce qu’on peut engager une nourrice ?
2) Est-ce qu’on doit payer une pension alimentaire a la mère répudié qui allaite?




donner les versets qui confirme les question  baraka2


réponse ce soir a 21h  InchAllah car je serai absent cette aprés midi. baraka2


Saha Fotourkoum a tous


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 49
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #2134 le: Septembre 09, 2009, 14:03:07 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh 233. Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l'enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n'a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l'héritier . Et si, après s'être consultés, tous deux tombent d'accord pour décider le sevrage, nul grief a leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l'usage. Et craignez Allah, et sachez qu'Allah observe ce que vous faites. Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 49
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #2135 le: Septembre 09, 2009, 15:25:56 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh pour la 2ème question je n'ai pas encore trouvé mais je laisse la place a une  Sourire Mouslima ou un Rire Mouslim car je n'ai pas beaucoup le temps  Embarrassed dommage c'est tellement bien de chercher  Soubhan' Allah saha ftourkoum a tous et a toutes wa  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 49
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #2136 le: Septembre 09, 2009, 17:03:38 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh et bien finalement j'ai trouvé Grin . Et faites que ces femmes habitent où vous habitez, et suivant vos moyens. Et ne cherchez pas à leur nuire en les contraignant à vivre à l'étroit. Et si elle sont enceintes, pourvoyez à leurs besoins jusqu'à ce qu'elles aient accouché. Puis, si elles allaitent [l'enfant né] de vous, donnez-leur leurs salaires. Et concertez-vous [à ce sujet] de façon convenable. Et si vous rencontrez des difficultés réciproques, alors, une autre allaitera pour lui. saha ftourkoum  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

zahra63
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: clermont ferrand/lyon
Messages: 54



Voir le profil
« Répondre #2137 le: Septembre 09, 2009, 17:09:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum!

Pour répondre à ta 2eme question : Est-ce qu’on doit payer une pension alimentaire a la mère répudié qui allaite?

ma réponse est OUI d'après la sourate 65 At Talaq, Le Divorce verset 6 où Allah swt dit : "Puis, si elles allaitent [l'enfant né] de vous, donnez-leur leurs salaires "

Et pour la 1ere question, je suis d'accord aves notre soeur mouhtajiba, sourate 2 Al Baqarah, La Vache verset 233.

Ma3a salama et saha ftorkum!
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2138 le: Septembre 09, 2009, 17:34:50 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


je suis de retour plus vite que prévue  El Hamdoulilah


 baraka ma  Sourire Mouslima zahra63 c'est la bonne reponse mais la  Sourire Mouslima mouhtajiba a donner la bonne reponse avant.


 ma  Sourire Mouslima mouhtajiba  angel  angel4 tros forte  MachAllah c'est la bonne réponse et en plus sans indice  angel  baraka



Questions :

Voila deux question en une :

1)   Est-ce qu’on peut engager une nourrice ?
2)    Est-ce qu’on doit payer une pension alimentaire a la mère répudié qui allaite?




Réponse

Allah  Razza wa jal dit :


« Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l’enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n’a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l’héritier. Et si, après s’être consultés, tous deux tombent d' accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. « … Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez le salaire convenu, conformément à l’usage. Et craignez Allah, et sachez qu’Allah observe ce que vous faites ». (Sourate 2 verset 233)

« Et faites que ces femmes habitent où vous habitez, et suivant vos moyens. Et ne cherchez pas à leur nuire en les contraignant à vivre à l’étroit. Et si elles sont enceintes, pourvoyez à leurs besoins jusqu'à ce qu’elles aient accouché. . « …  Puis, si elles allaitent (l’enfant né) de vous, donnez-leurs leurs salaires. Et concertez-vous (à ce sujet) de façon convenable .Et si vous rencontrez des difficultés réciproques, alors, une autre allaitera pour lui ». (Sourate 65 verset 6)



Tafsir Ibn  Kathir :


Pension alimentaire et obligatoir


« …  Puis, si elles allaitent (l’enfant né) de vous, donnez-leurs leurs salaires » C'est-à-dire que lorsque la femme répudiée en cas de grossesse, sa période d’attente expire avec l’accouchement et l’homme doit lui payer une certaine pension tant qu’elle allaite l’enfant. Et Allah ordonne  à ce que les deux conjoints se mettent d’accord sur le point d’une façon convenable et avec bonté sans causer du tort ni à l’un ni a l’autre.



« Au père de l’enfant de les nourrir (la mère et l’enfant) et de les vêtir de manière convenable » C'est-à-dire qu’il incombe au père d’assurer à sa femme répudiée la nourriture et les vêtements conformément à l’usage dans le pays sans prodigalité ni avarice mais plutôt selon sa capacité, comme Allah le dit dans ce verset: «  Que celui qui se trouve dans l’aisance paye selon ses moyens. Que celui qui ne possède que le strict nécessaire paye en proportion de ce qu’Allah lui a accordé. Allah n’impose quelque chose à une âme, qu’en proportion de ce qu’il lui a accordé. Allah fera succéder l’aisance a la gêne » (sourate 65 verset7).



Al-Dahak a dit : « Si le mari répudie sa femme qui lui a donné un enfant, le père est tenu d’assurer à la mère tout les frais d’entretient : « La nourriture et l’habillement conformément à l’usage ».

« La mère n’a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant » On entend par cela  que la mère n’a pas le droit de refuser d’entretenir son enfant pour accabler son père de cette tache, de même et une fois quelle la mis au monde  de ne plus l’allaiter de son sein sans quoi il ne pourra plus vivre. Mais lorsqu’elle se sera acquittée de ses devoirs maternels, elle pourra, si elle le veut, rendre l’enfant au père si par ce faire elle ne lui causera aucun ennui. De même  elle n’a pas le droit plus tard de garder l’enfant rien que pour causer une nuisance au père. Ainsi sera le cas du père s’il lui enlève l’enfant pour subir un dommage a la mère.



« L’obligation alimentaire vis-à-vis de l’enfant passe au héritiers du père » C'est-à-dire que les héritiers du père ne doivent pas à leur tour nuire à l’enfant qui est des leurs. Pour une raison ou d’autre, il incombe à ces héritiers d’assurer la nourriture et l’habillement à la mère tout comme le père doit s’acquitter de leurs obligations envers elle, qui est l’opinion de Moujahid, Al-Dahak et une grande partie des Ulémas.

On peut  en déduire, comme ont fait les adeptes des Hanafites et des Hanbalites, que la dépense pour les proche parents est une obligation. Il est très probable que cette opinion découle du hadith rapporté par Samoura qu’il le remonte au Prophète –Salla Allah alehi wa salem- : «  Tout homme est tenu de s’acquitter de ses obligations envers son proche s’il dépend de lui »



« Si les deux époux son d’accord pour sevrer l’enfant, après s’être consultés, cela est permis ». On comprend par ceci que si le père te la mère de l’enfant, d’un commun accord, veulent le sevrer avant les deux ans pour son intérêt, aucun faute ne leur sera reprochée. On peut en déduire que la décision d’une seule partie concernant cette affaire n’est pas suffisante, et il n’est plus permis à l’un d’eux de le décider sans le consentement de l’autre, pour sauvegarder l’intérêt de l’enfant et cela est sans doute une compassion divine envers les serviteurs. C’est une exhortation et une miséricorde venue d’Allah pour montrer aux gens le moyen d’assurer la substance et le salut de l’enfant Allah a dit à cet égard : «  Si elles allaitent l’enfant né de vous versez-leur une pension (salaire). Mettez-vous d’accord sue ce point d’une manière convenable ; mais, si vous rencontrez des difficultés-prenez une nourrice pour l’enfant » (sourate 65 verset 6)



Puis Allah exhorte les hommes en leur disant : «  le riche entretiendra la femme répudiée selon sa fortune » et dépensera de son aisance soit le père, soit un autre qui le représente.
Quant au pauvre il : «  L’entretiendra dans la limite de ses moyens » Car Allah n’impose quelque chose à une âme que selon ce qu’Allah lui a accordé.



Nourrice pour l’allaitement


Si pour une raison la mère ne peut allaiter et entretenir l’enfant, et d’un commun accord, le père a le droit de le confier a une nourrice et  il sera tenu de payer à la mère ce dont elle avait droit pour la période ou l’enfant était a sa charge. Voila le sens des dires d’Allah : « Si vous désirez mettre vos enfants en nourrice, cela est permis sous réserve toutefois de payer à la mère ce dont vous êtes convenu avec elle »



«  Si elles allaitent l’enfant né de vous versez-leur une pension (salaire). Mettez-vous d’accord sue ce point d’une manière convenable ; mais, si vous rencontrez des difficultés-prenez une nourrice pour l’enfant » (sourate 65 verset 6)


En cas de désaccord et si le père et la mère rencontrent des difficultés, par exemple quand la femme demande une grande somme d’argent ou l’homme propose une somme  refusée par la femme. Dans ce cas une nourrice pourra allaiter l’enfant, mais à une seule condition que si le salaire de cette nourrice convient à la mère, celle-ci aura le droit d’allaiter son propre fils contre ce salaire et l’homme ne devra pas refuser.



Quelque Hadith sur l’allaitement et le sevrage de l’enfant :


D’après l’unanimité des Ulémas, l’allaitement d’un enfant dont l’âge est inférieur à deux ans, pose une interdiction (comme le lien de parenté concernant par exemple le mariage ou autre) mais ce sera plus le cas si l’enfant a un âge supérieur.

L’Envoyé d’Allah –Salla Allah alehi wa salem-  a dit : « L’allaitement qui crée l’interdiction est celui  pris des seins comme nourriture avant le sevrage » (rapporter par Tirmidhi) Sous- entendant avant l’accomplissement de deux ans entiers.

Dans un autre hadith, concernant son fils Ibrahim qui mourut à l’âge d’un an et de dix mois, il a dit : «  Mon fils est mort alors qu’il se nourrissait encore des seins, il aura une nourrice au Paradis »

Malek a rapporté dans le « Mouwatta » d’après Ibn Abbas que le Prophète d’Allah –Salla Allah alehi wa salem-  a dit : «  Ne pose une interdiction que l’allaitement d’un enfant dont l’âge est inférieur a deux ans »




Dans un autre hadith rapporté par Jaber, l’Envoyé d’Allah –Salla Allah alehi wa salem-  a dit : «  Aucun allaitement n’est valable (c.à.d. qui crée une interdiction) après le sevrage ou une maturité » Ceci a été dit en confirmation des paroles divine qu’on trouve dans deux verset : « … et il a été sevré au bout de deux ans » (sourate 31 verset 14)

«  Depuis le moment ou elle l’a conçu, jusqu’à l’époque de son sevrage, trente mois se sont écoulé » (sourate 46 verset 15)

« L’allaitement ne crée pas une interdiction après deux ans »rapporté d’après Ali, Ibn Massoud, Ibn Abbas, Chafé’i et Ahmed. Quant a Abou Hanifa, il a fixé la période à deux ans et six mois.

D’autre pat il a  été rapporté d’après qu’Omar et Ali qu’ils ont dit : «  Aucun allaitement n’a un effet après sevrage » Il est très probable qu’ils ont déterminé l’âge à deux ans, comme il a été l’avis des autres théologiens, que l’enfant soit sevré ou non, ou bien il est probable aussi qu’ils ont limité la durée de l’allaitement à deux ans comme était l’avis de Malek.





ma  Sourire Mouslima mouhtajiba  MachAllah pour ta bonne réponse et en plus sans indice  angel  baraka[/b]



Saha Fotourkoum A tous te toutes


Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Journalisée
zahra63
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: clermont ferrand/lyon
Messages: 54



Voir le profil
« Répondre #2139 le: Septembre 09, 2009, 20:05:59 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum  mes Sourire Mouslima et Rire Mouslim

Ma question est la suivante inchaAllah : Cité le hadith qui montre comment nous devons aimez le prophète saws ?


 baraka2

Ma3a salama!
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 49
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #2140 le: Septembre 10, 2009, 04:45:28 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh wa fik barakallah mon  Rire Mouslim said2009 qu' allah Razza wa jal te récompence wa  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

said2009
Invité
« Répondre #2141 le: Septembre 10, 2009, 04:45:28 »
Share   Modifier le messageModifier



Salam Alaykoum  mes Sourire Mouslima et Rire Mouslim

Ma question est la suivante inchaAllah : Cité le hadith qui montre comment nous devons aimez le prophète saws ?


 Salam Alaykoum


voila ma  Sourire Mouslima



Dans un hadith authentique d’Omar Ibn Al-Khattâb dit : « O Messager d’Allah ! Je jure par Allah que tu est la personne que j’aime plus ce que tout, à part ma propre personne » . Le Prophète –Salla Allah alehi wa salem- rétorqua : «  Non Omar ! Je jure par celui qui détient mon âme dans Sa main, il est indispensable que tu m’aime plus que ta propre personne » C’est alors qu’Omar répondit : «  Par Allah, tu es certes, ô Messager d’Allah, la personne que j’aime plus que ma propre personne ». Le Prophète –Salla Allah alehi wa salem- dit alors : « Ô Omar ! Maintenant, oui. » (Rapporte par Boukhari)


Le Prophète –Salla Allah alehi wa salem- a dit : «  Nul d’entre vous n’aura la foi complète tant que je ne serais pour lui, plus aimé que ses enfants, ses parents et l’ensemble des gens" (rapporté par Boukhari et Mouslim)

Le Prophète –Salla Allah alehi wa salem- a dit au sujet de la douceur de la foi : «  Trois choses, celui qui les possède, goutera à la douceur de la foi : «  Aimer Allah et son Messager plus que quiconque, n’aimer une personne que pour Allah et détester retourner a la mécréance comme on détesterait être jeté en Enfer » (Rapporter par Boukhari)

On demanda à Ali comment se caractérisait votre amour pour le Prophète  –Salla Allah alehi wa salem- Il répondit : «  J e jure par Allah, il était plus aimé que nos bien, nos enfants, nos père et mère, et en plus aimé encore que l’eau fraiche en temps de soif » (Charh Ac-Chîfa, 2/40)



est-ce la bonne reponse ma  Sourire Mouslima
baraka




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2142 le: Septembre 10, 2009, 05:40:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


on attendant la confirmation de la  Sourire Mouslima zahra63 voila une question facile



Question :

Quelle est la femme cité dans le Quran qui est supérieur a toutes les femmes des mondes ?
 



donner le verset pour confirmer la question  baraka2

rèponse ce soir 19h  InchAllah car je doit aller  bosser  baraka2





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Mon Bien Aimé (sws)
Invité
« Répondre #2143 le: Septembre 10, 2009, 08:26:43 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh



de mémoire : Meriem (Marie) (as)  mais je vais chercher le verset  Cheesy  InchAllah



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh



Journalisée
Mon Bien Aimé (sws)
Invité
« Répondre #2144 le: Septembre 10, 2009, 08:26:43 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh



3.42 : (Rappelle-toi) quand les Anges dirent : «ش marie, certes Allah t'a élue au-dessus des femmes des mondes.  


 Grin facile je l'avoue  Cheesy



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2145 le: Septembre 10, 2009, 16:32:27 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh



3.42 : (Rappelle-toi) quand les Anges dirent : «ش marie, certes Allah t'a élue au-dessus des femmes des mondes.  


 Grin facile je l'avoue  Cheesy


 Salam Alaykoum


 baraka ma soeur Mon Bien Aimé (sws) c'est la bonne réponse  MachAllah trop facile la question   baraka Grin  Cheesy



Question :

Quelle est la femme cité dans le Quran qui est supérieur a toutes les femmes des mondes ?

Réponse :

« (Rappelle- toi) quand les Anges dirent: "Ô Marie, certes Allah t’a élue et purifiée; et Il t' a élue au-dessus des femmes de l’univers ».(s3 - v42)



Tafsir Ibn Kathir :



Allah fait savoir a Son prophète ce que les anges avaient dit a Marie –qu’Allah la salue- en lui rapportant qu’Allah l’a choisie de préférence à cause de son adoration, sa piété, sa chasteté et sa pureté. Allah l’a élue pour sa haute considération, sur toutes les femmes de l’univers.

L’Envoyé d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- a dit : «  La meilleur des femmes est Marie la fille de ‘Imran, et la meilleure d’entre elles est également Khadija Bent Khouailed » D’après Al-Boukhari, l’Envoyé d’Allah  –Salla Allah alehi wa salem- a dit : «  Beaucoup d’homme ont atteint le degré de la perfection. Quant aux femmes, deux seules d’entre elles ont atteint ce degré : « Asia la femme de Pharaon et Marie la fille de ‘Imran, La supérioté vde ‘Aicha sur les autre femmes est pareille à la supériorité du «Tharid » sur les autre mets »



Puis Allah ordonna à Marie par l’intermédiaire des anges d’être plus fervente dans ses adorations, de multiplier ses inclinaisons et ses prosternations, d’être assidue à sa pratique cultuelle et de ne cesser d’invoquer Allah, car elle occupera un rang élevé dans les deux mondes. Marie a été  sujet à un des miracles d’Allah en la faisant engendrer un enfant sans être touchée par un homme. Et Marie s’exécuta en obtempérant aux ordres d’Allah.

Allah, en mentionnant le récit de Marie dans ces versets, et dans d’autres, a voulu faire connaître à Son Messager une partie des événements concernant le mystère et ce qu’il en ignorait en lui disant qu’il n’était pas parmi eux lorsqu’ils se disputaient au sujet de Marie, maintenant il est devenu comme témoin.

Ikrima rapporte : «  Marie porta sa fille dans sa layette et ses rendit chez les Baní Al-Kahen Ben Haroun (Aaron) le frère de Moise –qu’Allah le salut- alors qu’il était charger du temple, à l’instar de la garde de la Ka’ba, et leur dit : «  Voila l’enfant que j’ai consacrée à Allah, occupez-vous d’elle (Marie)  car je ne la reprendrai pas et une fille n’entre pas au Temple » Ils s’écrièrent : «  C’est le fille de notre Imam Imran, qui est chargé de l’Eucharistie ! à savoir que Imran dirigeait la prière »



Zacharie leur dit : «  Confiez-là moi car ma femme est sa tante maternelle » - Non lui répondirent-ils, nous ne le ferons pas de notre propre gré » Alors ils firent un tirage au sort et jetèrent leurs roseaux avec quoi ils transcrivaient la Thora. Zacharie l’emporta sur eux et prit Marie à sa charge »


Ikrima, As-Souddy et Qatada ont ajouté : «  Ils sont allés a la rivière de Jourdain et ils se sont convenus d’y jeter leurs roseau, le propriétaire du roseau qui résisterait au courant d’eau, aurait ola garde de Marie. Ce fut fait, le roseau de Zacharie résista même il fendit l’eau en allant contre sens du courant » Zacharie était malgré tout, leur maitre, leur imam et leur Prophète – qu’Allah le salue-.






A qui veut poser une question


Saha Fotourkoum A tous



 Salam Alaykoum
Journalisée
Mon Bien Aimé (sws)
Invité
« Répondre #2146 le: Septembre 10, 2009, 16:54:22 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


wa fik baarak Allah mon frère , je passe mon tour car pas le temps !!!  Cry


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
zahra63
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: clermont ferrand/lyon
Messages: 54



Voir le profil
« Répondre #2147 le: Septembre 10, 2009, 18:46:38 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum!!

veuillez m'excuser pr l'attente!

barakAllah oufik mon frere said2009 c'est la réponse à ma question!

Le prophète, paix et salut sur lui, a dit : «  Aucun de vous ne sera Croyant (1) que lorsqu’il m’aime plus que ses parents (2) et ses enfants et plus que tout le monde (3) ».

 

 (1)   Parfait croyant:

 

 (2)   Son père et sa mère. Dieu( Exalté soit-Il) dit :

« Le Prophète a plus de droits sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes… »

(Sourate Al-Ahzab, verset 6)

 

(3)   La croyance parfaite ne peut être acquise que lorsqu’on élève la valeur ou le rang du Prophète, paix et salut sur lui, au-dessus de son père, de sa mère et de tout bienfaiteur. Celui qui ne croit pas en cela ne sera pas un Croyant.

Le Prophète, paix et salut sur lui, nous montre que le niveau du Croyant se mesure en fonction de son amour envers son Prophète( paix et salut sur lui!)

La vraie croyance qui illumine le cœur du musulman ne pourrait exister que lorsque celui-ci considère le Messager de Dieu,(paix et bénédictions de Dieu sur lui), plus cher à lui que sa famille, et ses biens et plus que tout autre chose.

Le Messager de Dieu, (paix et salut sur lui), fut envoyé ( par Dieu ) comme une miséricorde et une grâce, alors il faut l’aimer plus que son père, son enfant, sa famille et son bien et plutôt plus que le monde entier. Car le Messager de Dieu( paix et salut sur lui )appela à la Vérité, sortit les gens des ténèbres à la lumière. Il ,( paix et salut sur lui), leur montra la bonne voie et leur illumina les chemins de la sagesse et du droit afin qu’ils agissent heureusement avec intégrité.

 

Qadi Iyadh, (qu’Allah lui fasse miséricorde), a dit : «aimer le Prophète, (paix et salut sur lui), consiste aussi à soutenir sa Sunna ( tradition ) et défendre sa Shari’a ( loi ) et souhaiter avoir vécu en son temps pour lui sacrifier tout son bien et son âme. La croyance ne peut se réaliser que lorsqu’on élève la valeur ou le rang du Prophète ( paix et salut sur lui), au-dessus de son père, de son enfant et de tout bienfaiteur. Celui qui ne croit pas à cela ne sera pas un Croyant et Dieu est le mieux informé».

 

L’Imam Al-Nawawi,( qu’Allah lui fasse miséricorde), a dit : «Le hadith comporte une insinuation sur la question de l’âme aspirante au mal et rassurée. Celui qui tend vers la partie aspirante au mal de son âme, son amour pour sa famille et ses enfants sera plus grand, et celui qui tend vers la partie rassurée de son âme sera jugé du contraire.»

 

Ibn Battal, (qu’Allah lui fasse miséricorde), a dit :« Il y a trois sortes d’amour :

-l’amour par respect comme celui des parents,

-l’amour par pitié et miséricorde comme celui de l’enfant,

-et l’amour par plaisir et par jouissance comme celui de tout le monde.

Le Prophète,( paix et salut sur lui), rassembla dans ses paroles toutes les variétés de l’amour. Celui qui atteint la vraie croyance, sait sans doute que le droit du Prophète, (paix et salut sur lui), à son amour est primordial et vient avant celui du père, de l’enfant, et du monde. Car le Prophète, (paix et salut sur lui), nous sauva du Feu et nous guida sur la bonne voie alors que nous plongions dans l’errance.»

 

On doit donc, mon frère musulman, établir la Sunna ( tradition ) du Prophète, (paix et salut sur lui,) et agir selon ses règles, et faire beaucoup de prières sur lui. On doit aussi s’enthousiasmer à lui rendre visite et prier dans sa  mosquée, s’éloigner de ceux qui ont désobéi ( à Dieu ), et quitté sa Shari’a ( loi ). Sans doute, le Prophète, paix et salut sur lui, est vivant dans sa tombe. Alors, il faut l’aimer et aimer les savants oeuvrant par sa Shari’a ( loi ) et suivant sa Sunna ( tradition).

 

 (Source : « Jawaher Al-Bokhari »)

Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2148 le: Septembre 10, 2009, 19:48:39 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum



Fikoum Barakate Allah  Razza wa jal mes soeur zahra63 et Mon Bien Aimé (sws) 




Question :facile

Qui est est le premier et le dernier ?



donner le verset pour confirmer la question  baraka2




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
zahra63
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: clermont ferrand/lyon
Messages: 54



Voir le profil
« Répondre #2149 le: Septembre 10, 2009, 21:52:55 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Ah oui trop facile  Wink

C'est ALLAH, réponse dans la sourate 57 Al Hadid, Le Fer verset 3 : "C'est Lui le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché et Il est Omniscient."

 Baraka Allahou Fik

Ma3a salama!
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2150 le: Septembre 11, 2009, 10:24:28 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

 baraka ma soeur c'est la bonne réponse  MachAllah  angel4  angel




Question :

Qui est est le premier et le dernier ?



Réponse :

Allah  Razza wa jal dit:  « C'est Lui le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché et Il est Omniscient ».(Sourate  57 verset  3)




Tafsir Ibn Kathir :


« Allah et le commencement et la fin, le visible et l’Invisible et Allah sait tout » A propos de ce verset, Al-Irbab Be Sarya a dit que le Messager d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- récitait avant de dormir, les sourates qui débutent par la glorification d’Allah et disait : «  Ces sourates renferment un verset qui vaut mieux que mille autres » voulant désigner le verset précité.



Abou Daoud rapporte qu’Abou Zamil dit une fois a Ibn Abbas : «  Il y a une chose qui me gêne ? » - Laquelle, demanda Ibn Abbas. Et Abou Zamil de répliquer : «  Par Allah, je ne l’avoue à personne ». – En doutes-tu ? Puis il rit et poursuit : «  C’est une chose qui n’a épargner personne » Allah à cette occasion fit descendre ce verset : «  Si tu a quelque doute sur ce que nous avons révélé, interroge ceux qui ont lu le Livre avant toi » (sourate 5 verset 94) Puis Ibn Abbas me dit : « Lorsque tu éprouve un doute quelconque, récite : «  Allah et le commencement et la fin, le visible et l’invisible et Allah sait tout » (rapporté par Abou Daoud)


Les opinions ont divergé quant à l’interprétation du dit verset :


Yahya a dit : Sa science embrasse toutes choses qu’elles soient apparente ou cachées.


L’imam Ahmed rapporte, d’après Abou Houraira que le Messager d’Allah – invoquait Allah par ces paroles avant de se coucher : «  Allah Akbar, Seigneur des sept cieux et Seigneur du Trône Sublime, notre Seigneur et Seigneur de toute choses. Toi qui a fais descendre la Thora, l’Evangile et le Quran, qui fends le grain et le noyau, il n’y a de Dieu que Toi. Je me réfugie auprès de Toi contre toute chose dont Tu tiens par le toupet. Tu es le Premier (ou le commencement) et rien n’existait avant Toi, le Dernier (ou la fin) et rien n’existera après Toi, l’Apparent (l’Exotérique) et rien n’est au dessus de Toi le caché (l’Esotérique) et rien n’est au dessous de Toi. Acquitte ma dette et suffis-moi de la pauvreté » (rapporté par Mouslim)


Un hadith qui est pareil au précédent fut rapporté par Aicha- qu’Allah l’agrée- ou on trouve cet ajout dans le début : «  Le Messager d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- nous ordonnait de lui préparer son matelas de sorte qu’il soit dirigé vers la Qibla. Une fois étendu, il posait son visage sur la paume de sa main droite et disait des mots en chuchotant.  A la fin de la nuit il invoquait Allah par ces paroles… (La même invocation citée ci-dessus)



 baraka ma soeur




Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2151 le: Septembre 11, 2009, 14:06:11 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum



Question : Deux en un.



Quel est la sanction pour avoir blessé quelqu’un ?
Est-ce qu’on peut renoncer à l’application de la sanction pour blessure ?




Donner le verset pour confirmer la question  baraka2


indice vers 18h si personne trouve  baraka2





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2152 le: Septembre 11, 2009, 16:55:00 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



indice voir sourate 5 : réponse a 22h30  InchAllah aprés Tarwihe si personne ne trouve  baraka2



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2153 le: Septembre 11, 2009, 20:30:32 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


pas de réponse  Huh?

comme personne na trouver alors voila je donne reponse .



Question : Deux en un.

Quel est la sanction pour avoir blessé quelqu’un ?
Est-ce qu’on peut renoncer à l’application de la sanction pour blessure ?



Réponse :

« Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes ». (Sourate 5 verset 45)



Tafsir Ibn Kathir :


Cette règle que les fils d’Israël avaient contredite et négligée par obstination et délibérément était aussi la cause de leur réprimande et leur reproche : en n’appliquant pas la même loi concernant le meurtre tant au Quraychite qu’au Nadirite, ni la lapidation  du fornicateur. On remarque que le verset fut terminé par le mot « injuste » et dans l’autre par « Infidèles » et ceci parce que le premier verset nous montre la rébellion des fils d’Israel et leur refus d’appliquer une peine prescrite par Allah. Quant au deuxième, il  s’agit d’une justice qu’il faut faire à l’opprimé.


Les Ulémas s’accordent sur un point essentiel qui consiste à considérer que toute loi se rapportant à une autre communauté et révélée par Allah   est aussi une loi pour les musulmans, en commentant le verset précité. Par ailleurs, ils ont jugé qu’un  homme doit être exécuté si sa victime est une femme, et on tiré argument d’un hadith rapporté par An-Nassai que l’Envoyé d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- Avait enjoint par écrit à Amr Ben Hazm : « L’homme doit être exécuté s’il tue une femme »

Mais Ali  Ben Abi Taleb a déclaré : «  On ne tue pas un homme pour une femme mais les parents du coupable doivent payer la, moitié de la Dyia (prix du sang) aux parent de la victime »

Quant a Abou Hanifa, en se basant sur ce verset, il a déclaré qu’on tue un musulman pour un impie et un homme libre pour un esclave. Mais les Ulémas l’ont interdit en se référent à ce hadith Prophétique cité dans les deux Sahih : «  On ne tue pas un musulman pour un impie »


Dans un hadith authentique, Anas Ben Malek raconte : «  Ar-Rabi’ – La tante  paternelle d’Anas –avait cassé la dent d’une esclave. Les parent d’Ar-Rabi’ demandèrent à ceux de l’esclave de lui pardonner mais ils refusèrent. Les deux partis virent  trouver le Prophète d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- qui s’écria : « Le Talion ». Anas Ben Anadar, le frère de Rabi’a protesta : «  O Envoyé d’Allah, veut-tu qu’on lui casse la dent ? » O Anas, répondit le Prophète, le « Livre d’Allah est le Talion » Et Anas de répliquer : «  Non par celui qui t’a envoyé par la vérité, on ne cassera jamais la dent d’une t’elle » Les parents de la victime pardonnèrent sans réclamer l’application du talion »

L’Envoyé d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- dit alors : " Il y a parmi les serviteurs d’Allah des gens qui, s’ils jurent par Allah Il les désengage » (Sahih Boukhari et Mouslim)
En commentant cette partie du verset «  Le Talion encore pour les blessures » Ibn Abbas a dit : «  On tue un homme pour un autre tué, on crève un œil pour un œil ; on coupe le nez pour un nez coupé, on arrache  la dent pour une dent arrachée, et les blessures tombent sous la loi du Talion. Les musulmans libre s sont sur un pied d’égalité : homme et femmes, s’agit-il d’un meurtre ou d’autre de propos délibéré et les esclave, entre eux, sont traité de même »




Une Règle importante.


Il en est des blessures qui causent l’amputation d’un membre tel qu’une mai, un bras, un pied etc.… qui sont soumis au Talion selon l’unanimité. Si elles causent une fracture d’un os, elles y sont encore soumises sauf, selon Malek, quand il s’agit d’un fémur, car elle sera une blessure très grave. Mais Abou Hanifa et les  deux autre imams le contredisent et jugent qu’il ne faut pas appliquer le Talion que s’il y a une fracture aux dents, et même Chafé’i a exempté toutes les fractures des os du Talion, une opinion soutenue par Omar Ben Al-Khattâb et Ibn Abbas.

 A savoir qu’Abou Hanifa a tiré argument du hadith d’Ar-Rabi’ cité plus haut. Ce  hadith en réalité, ne doit pas être considéré comme précédent car il se peut que la dent de l’esclave eût été tombée sans qu’elle soit brisée, et dans ce cas le Talion doit être appliqué.

Ils ont pris comme preuve le hadith rapporté par Ibn Maja d’après Jaria Ben Zafar Al-Hanafi qu’un homme avait frappé un n autre de son sabre en lui coupant l’avant bras loin de l’articulation (le coude). En portant plainte devant le Prophète d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- : « Il ordonna de payer la composition légale (Dyia), mais l’agressé protesta en réclament l’application du Talion. Et le Prophète –Salla Allah alehi wa salem- : «  de répondre : «  Prends la Dyia, qu’Allah te bénisse » sans appliquer le Talion »


Les Ulémas ont précisé que, quand il s’agit d’une blessure, il ne faut pas appliquer la loi du Talion qu’une fois elle aura été cicatrisée. Si le Talion avait été appliqué avant cela, et que la blessure avait subi des complications, rien n’incomberait au coupable. La preuve en est ce hadith rapporté par l’imam Ahmed d’après le grand père de ‘Amr Ben Chou’aib qu’un homme avait poignardé le genou d’un autre à l’aide d’une corne. La victime  porta plainte devant le Prophète d’Allah - Salla Allah alehi wa salem-  en lui disant : « Fixe-moi la Dyia » Il lui répondit : «  Attend ta guérison » L’homme vint une autre fois demandant la fixation de la Dyia, et le Prophète - Salla Allah alehi wa salem-  la lui fixa. Plus tard ce même homme vint lui dire : «  O Envoyé d’Allah, je suis devenu boiteux » Et le Prophète d’Allah  - Salla Allah alehi wa salem-   de répondre : «  Je t’ai  conseillée d’attendre mais tu m’as désobéi en insistant ». Dés lors, Le Prophète - Salla Allah alehi wa salem-  interdit aux hommes de fixer la Dyia avant la cicatrisation de la blessure »

Un cas qui peut se présenter et qui est le suivant : « Qu’adviendra-t-il si, en appliquant le Talion, le coupable meurt ? » D’après Malek Chafé’i Ahmed Ben Hanbal et la majorité des Ulémas rien n’incombe à l’homme qui a demandé l’application du Talion. Mais Abou Hanifa a jugé autrement en réclament le prix du sang de ce dernier. ‘Ata a appuyé Abou Hanifa à jugé autrement en réclament la Dyia de la « Aqila » de l’homme (c.à.d. les proche parents). Ibn Abbas et Al-Nakh’i ont dit qu’il faut retrancher de cette Dyia la valeur de la blessure causée par le coupable à la victime.


« La victime qui pardonne, Allah lui pardonnera ses péché » C'est-à-dire  d’après Ibn Abbas, celui qui abandonne généreusement sont droit, ça sera une expiation du crime et une récompense pour les victimes, une opinion soutenue aussi par Soufian Thawri.

Selon une autre interprétation d’après Jaber ben Abdullah et Ibn Massoud : une partie des péchés de la victime sera effacée en tant que la valeur de la Dyia.

A ce propos l’imam Ahmed rapporte d’après Abou As-Safar qu’un Koraïchite avait cassé une dent à un Médinois, et ce dernier vient se plaindre auprès du  de Mou’awia qui lui, répondit : «  Nous allons te satisfaire » Comme le Médinois insista, Mou’awia ordonna de lui amener le coupable. Mais Abou Ad-Darda’ qui était présent dit «  J’ai entendu l’Envoyé d’Allah - Salla Allah alehi wa salem-   dire : «  Tous Musulman qui, a  subi une blessure au corps et abandonne généreusement son droit, Allah l’élève de degré et lui pardonne un péché » Le Médinois, s’écria alors : «  J’ai pardonné » «( rapporté par Tirmidhi)






 baraka2 a ceux qui on chercher et qui non pas trouver


Saha Fotourkoum a tous




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2154 le: Septembre 11, 2009, 20:48:35 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum



Question

Est-ce qu’Allah à attribuer à chaque Prophète  un ennemi des Démon?



donner le verset pour confirmer la question  baraka2




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
malikamuslima
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: lyon
Messages: 152



Voir le profil
« Répondre #2155 le: Septembre 11, 2009, 21:19:39 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


Il me semble que la réponse est:

 Allah swt dit : « Ainsi avons-Nous attribué à chaque prophète un ennemi : des démons d’entre les hommes et les djinns qui s’inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles embellies. Or, si ton Seigneur avait voulu ils ne l’auraient pas fait. Laisse-les donc avec ce qu’ils inventent. » (Sourate Al-An’âm, v.112)


 Salam Alaykoum
Journalisée
malikamuslima
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: lyon
Messages: 152



Voir le profil
« Répondre #2156 le: Septembre 11, 2009, 21:19:39 »
Share   Modifier le messageModifier

 
Salam Alaykoum


Il me semble que la réponse est:


  Allah dit : « Ainsi avons-Nous attribué à chaque prophète un ennemi : des démons d’entre les hommes et les djinns qui s’inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles embellies. Or, si ton Seigneur avait voulu ils ne l’auraient pas fait. Laisse-les donc avec ce qu’ils inventent. » (Al-An’âm, v.112)


 Salam Alaykoum
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2157 le: Septembre 11, 2009, 22:15:59 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


 baraka ma  Sourire Mouslima malikamuslima  c'est la bonne réponse  MachAllah  angel4  angel


Question

Est-ce qu’Allah à attribuer à chaque Prophète  un ennemi des Démon?


Réponse :

Allah  Razza wa jal dit:

« Ainsi, à chaque prophète avons- Nous assigné un ennemi: des diables d' entre les hommes et les djinns, qui s’inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait; laisse- les donc avec ce qu’ils inventent ». (Sourate 6 verset 112)




Tafsir Ibn Kathir:



Allah dit à Son Prophète : « Mohamed, comme nous t’avons suscité des ennemis pour te contredire, être hostiles envers toi et s’opposer à toi, ne t’attriste donc pas, car : «  Des Prophète ont été traités d’imposteurs avant toi. Ils supportèrent ces injures furent même molestés… » (Sourate 4 verste 34) et en plus : «  On te répète seulement ce qui a déjà été annoncé aux Prophète venus avant toi » (sourate 41 verset43)

Après la révélation de ce verset : « Ainsi, à chaque prophète avons- Nous assigné un ennemi: des diables d' entre les hommes et les djinns » Waraqa ben Nawfal dit à l’Envoyé d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- : « Aucun des hommes n’a apporté ce que tu a apporté sans qu’ils ne le prennent en ennemi » (Une partie d’un long hadith rapporté par Boukhari »

Qatada raconte : «  On m’a fait savoir qu’un jour Abou Dzar priait quand le Prophète –Salla Allah alehi wa salem- lui dit : « O Abou Dazr, demande à Allah de te protéger contre les démons parmi les hommes et les Génies » Il lui demanda : «  Ya-t-il des Démons parmi les hommes ? » Et l’Envoyé d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- de répondre : «  Certes oui »



Ibn Jarir rapporte qu’Abou Dzarr a dit : «  Je vins trouver le Prophète d’Allah –Salla Allah alehi wa salem- alors qu’il se trouvait dans une assemblé. Comme cette  situation dura un temps assez long, il me dit : «  O Abou Dazrr, as-tu prié ? » - Non, répondis-je ô Envoyé d’Allah- Lève –toi répliqua-t-il, et fait deux rak’ats. (Surérogatoires). Je m’exécutai et revins lui tenir compagnie. Il me dit : «  O Abou Dazrr, as-tu demandé à Allah de te protéger contre les Démons d’entre les hommes et les Djinns ?» - O Envoyé d’Allah, répondis-je, existe-t-il des Démons d’entre les hommes ? » - Certes : « oui, répliqua-t-il, et ils sont pire que les démons des Djinns » (Rapporté par Ahmed et Ibn Mardaweih)

En commentant ce verset : «  Ils s’influencent les uns les autres en embellissant leurs discours et en usant d’artifice » Ikrima a dit : «  Les Démons d’entre les hommes et ceux des djinns se rencontrent et suggèrent les uns les autres des paroles trompeuses »

Quant à Ibn Abbas, il a dit : «  Les djinns ont des démons qui les égarent tout comme les démons qui égarent les hommes. En ce rencontrant l’un dit à l’autre : «  Va tenter et égarer un tel par tels propos » prétend recevoir des révélations, il répondit : «  Il est sincère car Allah a dit : «  Les mauvais  conseillers inciteront leurs créatures » (sourate 6verset 121)



« Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait » car tout ce que ceux-ci font est soumit à la volonté d’Allah et Sa prédétermination qu’un Prophète ait un ennemi d’entre les hommes démoniaques : « Abandonne-les à leur turpitude »  et à leurs mensonges, ne prête pas attention à leur méchanceté et confie toi à Allah.

Les incrédules qui renient le compte final : «  Laisse-les s’y complaire » et être attiré vers tout cela, ceux qui ne croient pas à la vie future, comme Allah a dit : «  Vous et vos idoles, ne gagnerez à votre cause que les hommes attiré, par l’Enfer » (sourate 37 verste 161,162) Après cet avertissement : «laisse- les donc avec ce qu’ils inventent » pour qu’ils supportent la conséquence de leurs œuvres.   


Ibn Massoud rapporte que le Messager d’Allah-Salla Allah alehi wa salem-  a dit : "Il n'y a aucun parmi vous qui n'ait pas un compagnon parmi les djinns."
- Même toi, ô Messager d’Allah ? Lui disent-ils.
- "Même moi, répond t-il, en ajoutant : mais Dieu m'a apporté son soutien contre mon compagnon djinn et il s'est convertit à l'Islam et ne m'ordonne que du bien". (rapporté par Mouslim)

An-Nawawi dit : "Il a embrassé l'Islam; et est devenu croyant musulman, selon l'apparence du texte". (Commentaires de Mouslim)




baraka ma  Sourire Mouslima malikamuslima  pour ta bonne  reponse


A demain   InchAllah


Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #2158 le: Septembre 12, 2009, 09:45:27 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum




question

Quel est la sanction de ceux qui abjureront leur religion ?




donner le verset pour confirmer la question  baraka2



Réponse ce soir à 19h30 InchAllah (car je serait absent cette apres-midi) si personne ne trouve  baraka2




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
zahra63
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: clermont ferrand/lyon
Messages: 54



Voir le profil
« Répondre #2159 le: Septembre 12, 2009, 13:12:44 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Pour répndre à ta question : Quel est la sanction de ceux qui abjureront leur religion ?

« Et ceux qui parmi vous abjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu: ils y demeureront éternellement. » (Coran, 2 : 217).

 Baraka Allahou Fik   Salam Alaykoum


Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: 1 ... 70 71 [72] 73 74 ... 127
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.