Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


  Voir les messages
Pages: [1] 2 3

1  Le Forum de le Grande Mosquée de Lyon / Archive 2007-2008 / Salam alaykoum de la part D IslAmel ! le: Décembre 03, 2007, 18:11:49
bismillah

 Salam Alaykoum

J espére que vous allez tous bien inchaAllah mes fréres et soeurs  Smiley  Smiley je voulais que vous passer le Salam Qu Allah vous récompense pour tous ce que vous faites !  Smiley Je n ai pas oublié votre beau forum machaAllah je viens voir les nouveaux articles souvent excusez-moi de plus poster beaucoup comme avant c est le manque de temps  Embarrassed Embarrassed..Jazakoum Allah khayran !

fi amani Allah

Votre soeur fi Allah !  Wink

wa salam alaykoum

2  L'islam aujourd'hui / L'Islam dans la société / Comment les Musulmans traitent les personnes agées ? le: Novembre 17, 2007, 23:30:15
Salam Alaykoum

Comment les Musulmans traitent les personnes agées ?


Dans le monde Islamique, il n'existe pratiquement pas de maison de retraités. L'effort de prendre soin de ses parents dans le plus difficile moment de leur vie est considéré comme un honneur et une bénédiction, et une opportunité de grande croissance spirituelle. Dieu demande non seulement de prier pour ses parents, mais d'agir avec eux avec compassion infinie, en se rappelant que quand nous étions des enfants sans secours, il nous préférait à eux-mêmes. Les mères sont particulièrement honorées : le Prophète  enseignait que 'le Paradis s'étend aux pieds des mères'. Quand ils atteignent un âge avancé, les parents Musulmans sont traités avec miséricorde, avec la même bonté et sacrifice de soi. En Islam, servir ses parents est un devoir, précédé seulement par la prière, et c'est leur droit que d'attendre une telle attitude. Il est considéré méprisable d'exprimer une irritation quelconque quand, alors que ce n'est pas leur faute, les vieux ont plus de mal à vivre, manger, s'habiller...


Le Saint Coran dit : et ton Seigneur a décrété: ‹n'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point: ‹Fi!› et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. et par miséricorde; abaisse pour eux l'aile de l'humilité; et dis : ‹ش mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit›.


3  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Pourquoi juges tu ? le: Novembre 17, 2007, 22:49:30
Salam Alaykoum

Pourquoi juges tu ?



Juger

Juger les gens

Ça blesse, méprisant

Juger les innocents

C'est encore plus blessant

Même dans un monde pourri

C'est un monde en meurtri

Pourquoi juger le monde?

Pourquoi vive-t-on dans un immonde?

Pourquoi juger une personne?

Avant de l'avoir connaître

Les jugements me résonne

De partout pour avoir son être

L'a récularisé

L'a méprisé

Pourquoi juger son existence?

Alors qu'elle souffre la souffrance




Les gens portent souvent un jugement négatif sur des inconnus, sans doute par peur de la différence.ils se sentent en confiance avec des gens habillés comme eux et qui se comportent comme eux.Les gens jugent sur des apparences sans connaître la personne dont ils jugent!

Sachez qu'Uniquement Dieu A le Droit de juger!!

et cela nous oublions trop facilement..

Chères frères et sœurs craignez Allah car Allah Connaît parfaitement le contenu des cœurs!

Sachez qu'il y a un jour qui nous attend. le Jour Du Jugement ou éclatera la Justice d'Allah!

Ce n'est pas notre devoir de juger

UNIQUEMENT Allah nous Jugera!

4  Discussions générales / Questions relatives aux prénoms / Re : Prénoms musulmans feminin le: Novembre 02, 2007, 16:14:45
Salam Alaykoum

Liste de prénoms musulmans pour Filles


Abia : "Grande".
Abîr : "Parfum".
Ablâ : "de Forme Parfaite".
Acheka/ Achika: "Amoureuse, galante"
Âdab : "Espoir et Besoin".
Adila : "Egale".
Adeela/ Adela/ Adila/ Adla: "Juste, Honnête, fidèle, dévouée, droite"
Adiba: "Lettrée, cultivée, qui a de bonnes manières"
Afaf : "Chasteté".
Afrâ : "Blanche".
Afrah : "Bonheur".
Ahlam : "Ingénieuse", "Imaginative", "Rêveuse".
Ahd : "Connaissance", "Gage".
Aida : "Visite".
Aini:"Source"
Aisha : "Vivante", Prospère". Epouse du Prophète Mohammed.
Alia/Aliah : "Exaltée", "de Haut Rang".
Alima : "Sage".
Almas : "Diamant".
Alisha : "Protégée de Dieu".
Âmâl : "Espérances", "Aspirations".
Amani : "Souhaits".
Amatullah : "Servante d'Allah".
Amîna : "Digne de foi".
Amîra : "Princesse", "Guide".
Anân : "Nuages".
Anbar : "Parfum d'Ambre Gris".
Anîssa : "Amicale".
Anwâr : "Rayons de Lumière".
Arîbah : "Intelligente".
Arîj : "Bonne Odeur".
Aroub : "Epouse aimante".
Arwa : "Chèvre de Montagne".
Asiya : "Secourable".
Asah: nom d'une plante verte.
Asalah : "Pureté".
Asîlah : "de Haute Lignée".
Asma : nom de la fille d'Abou Bakr.
Âsmâ : "Précieuse".
Atika: "Vierge, Pure, Noble"
Ayeh : "Signe".
Azhâr : "Floraison".
Azîza : "Estimée", "Chérie".
Azza : "Jeune Gazelle".
Badia : "Unique".
Badra : "Pleine Lune".
Badriya : "Pareille à la Pleine Lune".
Bahîra : "Etincelante".
Bahiyâ : "Belle", "Radieuse".
Balqis : nom de la Reine de Saba
Banan : "Bout des Doigts".
Barâ'a : "Qui Excelle".
Bariza: "Qui se distingue"
]Barirah: " Loyale, dévouée"
Barkha : "Pluie".
Bâsima : "Souriante".
Bashîra : "Porteuse de Bonnes Nouvelles"
Basma : "Sourire".
Batoul : "Vierge Ascétique".
Benazir : "Incomparable".
Bushra : "Bon Augure".
Buthayna : "au Bel et Tendre Corps".
Chafika/ Chafica: "Clémente, Bonne, Tendre"
Chahinaz/ Chahinez: "la préférée, la favorite"
Chahrazad/ Cheherazade: "Précieuse, finesse, sensibilité"
Chakera/ Chakira: "Reconnaissante"
Chihaze : "Reine Gâtée", d'origine perse.
Choumeissa : "Soleil Entre Deux Murs".
Dahab : "Or".
Dhuha : "Matinée"
Dîba : "Soie".
Dounia : « la Vie d’ici-bas »
Ema/ Emma: Don, faveur, grâce
Emna: "Croyante, loyale, digne de foi"
Esma: "Sublime"

5  L'islam, ma religion / Partage d'Invocations / Invocation que les anges ne peuvent pas écrire. le: Octobre 31, 2007, 22:37:00
Salam Alaykoum

Dou3a que les anges ne peuvent pas écrire.



Ya Rabbi lakal hamdu kama yanbaghî li jalâli wajhika wa 'Adhimi Sultanik.

Autre version :

Falaka-l-hamdu yâ Rabbannâ kamâ yanbaghî lijalâli wajhika wali 'Adhîmi Sultanik.

O Seigneur ! Louange à Toi comme il sied à La Majesté de ta Face et à l'immensité de Ton Autorité.


D'après 'Abd Allah ibn 'Umar, qu'Allah l'agrée, le Messager d'Allah (sallalahou 'alayhi wa salam) leur rapporta qu'une fois l'un des serviteurs d'Allah récita cette invocation. Mais ces mots parurent compliqués aux 2 anges (scribes) et ne surent comment les inscrire. Ils montèrent alors au Ciel (façon de parler...) et dirent :

"Ô Seigneur, Ton Serviteur a prononcé une parole que nous n'avons su inscrire !".
Allâh - qu'Il soit exalté -, sachant pourtant ce qu'avait dit Son Serviteur, leur demanda :
"Qu'a dit Mon Serviteur ?"
Il a dit : "O Seigneur ! Louange à Toi comme il sied à La Majesté de ta Face et à l'immensité de Ton Autorité."Allâh - qu'Il soit exalté - leur dit :
"Inscrivez-la telle que mon serviteur l'a prononcée. Je l'en retribuerai Moi-même lorsqu'il Me rencontrera."

(Rapporté par Ahmad ibn Hanbal et ibn Mâjah)

- Al Ma'thurât de Hasan al Banna,
- Le Rappel et l'invocation de Dieu de Muhammad Sadik Sharaf
- L'invocation Exaucé de Ahmad Abdul Jawad (ainsi qu'ailleurs...)

6  L'islam, ma religion / Hadiths sur les mauvaises actions / Parler de ce qui ne vous regarde pas le: Octobre 31, 2007, 13:57:15
Salam Alaykoum

Parler de ce qui ne vous regarde pas


Sachant que le capital du croyant est son temps, les instants de sa vie sont précieux et passent sans retour ; le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix - a dit :
« Un des signes de perfection de la foi (islam) chez l'individu c'est l'abandon de ce qui ne le regarde pas» (7).

Et le récit suivant est très significatif à cet égard : on y rapporte, d'après Anas :
« Un jeune homme était tombé martyr le jour de la bataille d'Uhud, et nous avons trouvé calée à son ventre une pierre (pour alléger les effets de la faim) ; sa mère essuya la poussière du visage de son fils et dit : le paradis sera doux pour toi mon fils ! Et le Prophète - sur Lui la Grâce et la Paix lui dit alors :
« Et qui t'assure qu'il ne parlait pas de ce qui ne le regardait pas ?..»
.

Parler de ce qui ne nous regarde pas c'est dire ce qui peut être délaissé sans que ce soit un pêché, ni un mal présent ou futur ; et plus grave encore, c'est de perdre ton temps et de faire perdre à ton interlocuteur son temps, en posant des questions du genre : - est-ce que vous jeûnez ? S'il vous répond par : Oui ! Son jeûne perd sa vertu ultime qui est d'être observé en secret, car l'adoration en secret est plus élevée, s'il répond par : Non ! Alors il aurait menti ; s'il ne répond pas, il aurait méprisé son interlocuteur, et s'il ruse pour détourner la question, il gaspillera son énergie etc. Ainsi par une parole (question) sur quelque chose qui ne te regarde pas, tu as exposé quelqu'un à l'ostentation en dévoilant son jeûne ou au mensonge, ou au mépris ou une rude épreuve etc..

(7). D'après Tirmidhi, Ibn Majja et l'imam Malik..     

http://sajidine.com/maux/degats-mots/regardepas.htm

7  Culture islamique / Histoires à méditer / Fais le vide dans ta tete et lis ... le: Octobre 31, 2007, 11:23:12
Salam Alaykoum

Fais le vide dans ta tete et lis ...


Fais le vide dans ta tête 3 Minutes...
Imagine ta vie actuelle...
Crois Tu Que C'est la meilleur Solution Pour toi Que De vivre Ainsi?
Loin De ton seigneur ton coeur saigne mais tu Ne t'en Rends pas compte...
N'oublie pas que La Vie n'est Qu'un test! Fais en sorte Que Le seigneur ne Te déteste !
Laisse toi Le Temps d'apprendre de ta religion...
Fais De L'islam Ta préoccupation!
N'adore Qu'Allah!N'ai pas d'Autres Raisons!
Oublie Les Délices De ce monde, sinon, tu goutteras Aux supplices de L'autre monde !
Pose Toi La question suivante: Tu Veux vivre Ici bas à la Façon Fashion , BarBie , Voyou Ou Meuf Classe...Avoir Du Succès Et Etre regarder Par tout le monde...
Ou Etre Pur Discrète(e) Dans Le droit chemin, Suivre Les Trace De Mohammed (Salalah alayhi wa Salam) Récolter Le Succès de L'au delà et Avoir Le paradis éternel comme maison?

Tu Veux souffrir ou être heureux?
Tu veux faire souffrir Allah Ou Le rendre heureux?

Je n'ai Qu'une chose A te dire : Ne gâche Pas Ton futur éternel pour si Peu de Chose qui T'obsède Sur cette terre!

Fais De l'ISLAM la Prunelle De Tes yeux, Les Battements De Ton coeur, la Lumière de tes Jours, ET la Raison de ton Existence...
Aime L'islam Avec Amour profond et Tu Sera Récompensé!

Incha'Allah on y Arrivera et Ensemble Nous entreront au paradis! Amineee


8  Multimédias islamiques / Photos/Images / Ca fait rêver non ? le: Octobre 31, 2007, 11:09:47
Salam Alaykoum


9  Culture islamique / Le prophète Mohamed (saws) / Re : Le Prophete Muhammad (psl) Notre exemple le: Octobre 30, 2007, 22:56:42
Salam Alaykoum

Le bon comportement

Le prophète Mohamed  Salla-llah allahi wa salam a dit à ce sujet là :

"Le vrai musulman est celui dont les fidèles n'ont à redouter ni sa main, ni sa langue." (Boukhari et Moslim)

"Fait partie du bel Islam de quelqu'un le fait d'éviter pour lui de se mêler de ce qui ne le regarde pas."

"La religion, c'est la sincerité." - Envers qui, demandâmes-nous ? - Le Prophète  répondit: "Envers Dieu, Son Livre, Son Envoyé, les Imams et l'ensemble de la communauté musulmane."

"La priere est lumière, l'aumône est preuve évidente, l'endurance est clarté et le Coran est argument pour ou contre toi. Tout homme débute sa journée trafiquant de son âme: il l'affranchit ou la conduit à sa perte."
"Dieu prescrit le perfectionnement en toute chose. Ainsi si vous tuez, tuez convenablement et si vous égorgez faites-le avec soin : que l'on aiguise la lame et que l'on épargne à la bête la souffrance."

"Le bien est le bon caractère, le péché est ce qui trouble intérieurement et qu'on aime pas dévoiler aux autres."

"Où que tu sois crains Dieu; fais suivre une mauvaise action d'une bonne, elle l'effacera, et use d'un bon caractère avec les gens !"

"Sois dans ce monde comme un étranger ou un passant !"

"Je suis envoyé pour parfaire les nobles caractères." (Boukhari)

"La pudeur n'engendre que du bien." (Boukhari et Moslim)

Un homme interrogeant le Prophète  lui demanda : "Enseignes-moi une parole, en matière d'Islam, qui me dispense d'interroger un autre que toi." Il répondit : "Dis : '' Je crois en Allah '' Ensuite, agis en toute rectitude." "Fais-moi une recommandation !"   "Ne te mets pas en colère" lui répondit-il.
L'homme réitéra sa demande plusieurs fois, et le Prophète de lui répondre chaque fois : " ne te mets pas en colère !"   "O envoyé d'Allah, indique-moi une action qui me fasse aimer de Dieu et des hommes."
Le prophète lui répondit : "Agis dans ce monde avec détachement; Allah t'aimera. Et agis envers les gens avec détachement; les gens t'aimeront."


Les bonnes manières dans une assise

Ne pas lever quelqu'un pour occuper sa place, mais plutôt, s'assoir là où la place est libre

Ibn 'Omar (رضي الله عنهما) a dit : "Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit : "Que l'un de vous ne fasse surtout pas lever quelqu'un de sa place pour l'occuper lui-même. Mais élargissez plutôt votre cercle et espacez-le"".
(Al-Boukhâri, Mouslim)

Jàbir Ibn Samoura (رضي الله عنه) a dit : "Quand nous allions auprès du Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), chacun de nous s'asseyait à la première place qu'il trouvait".
(At-Tirmidhi et Abou Dawoùd)

L'interdiction de s'asseoir au milieu d'un cercle

Selon Houdhayfa Ibn Al Yamàn (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a maudit celui qui s'installe au centre d'un cercle.
(Abou Dawoùd)

Si la place libre se trouve entre deux personnes, leur demander leur autorisation

Selon 'Amr Ibn Shou'ayb, selon son père, selon son grand-père (Radi Allahou 3anhoum), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit : "Il n'est pas permis à quelqu'un de s'insérer entre deux personnes assises sauf avec leur permission".
(Abou Dawùd)

Invoquer le nom de Dieu pendant son assise

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit : "Celui qui s'asseoit à une place sans prononcer le nom de Dieu exalté a fait un manquement vis-à-vis de Dieu".
(Abou Dâwoud avec une bonne chaîne)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit : "Chaque fois que des gens quittent un cercle où ils n'ont pas évoqué Dieu le Très-Haut, c'est comme s'ils quittaient la charogne d'un âne et cela leur sera une source de remords".
(Abou Dawûd)

Toujours selon lui, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit : "Chaque fois que des gens s'assoient dans un cercle sans y évoquer Dieu exalté et sans invoquer la bénédiction de Dieu pour leur Prophète, c'est de leur part un manquement pour lequel Dieu les soumettra au châtiment, s'Il veut, ou les absoudra, s'Il veut".
(At-Tirmidhi)

Ne pas se tenir avec la main gauche en appui derrière le dos

Ach-Chadid Ibn Souwayd (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) passa devant moi alors que j'étais assis ainsi : j'avais placé ma main gauche derrière mon dos tout en m'appuyant sur sa paume. Il me dit : "Tu t'asseois donc à la façon de ceux qui ont encouru la colère de Dieu?".
(Abou Dawùd avec une chaîne authentique)

Invoquer Dieu avant de se lever de son assise

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit : "Celui qui s'asseoit dans un cercle et abuse de verbiage, s'il dit avant de se lever de ce cercle : "Gloire et pureté à Toi, Seigneur Dieu, ainsi que Ta louange! J'atteste qu'il n'est de dieu que Toi. Je Te demande Ton absolution et je reviens à Toi repentant". Dieu l'absout de son bavardage dans ce cercle".
(At-Tirmidhi)

Selon Abou Barza (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), à la fin de sa vie, disait quand il se disposait à se lever de son cercle : "Gloire et pureté à Toi, Seigneur Dieu! ainsi que Ta louange. J'atteste qu'il n'est de dieu que Toi. Je Te demande Ton absolution et je reviens à Toi repentant".Un homme dit : "Ô Messager de Dieu! Tu dis là certainement des mots que tu ne disais pas avant".
Il lui dit : "Cela efface les péchés qu'on a pu commettre dans le cercle".
(Abou Dawùd)

Ibn 'Omar (رضي الله عنه) a dit : "C'était rare que le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) se levât d'un cercle sans prononcer cette prière : "Seigneur Dieu! Alloue-nous une part de Ta crainte suffisante pour que Tu T'interposes entre nous et les actes qui Te désobéissent. Alloue-nous de Ton obéissance ce qu'il faut pour que Tu nous fasses parvenir à Ton Paradis. Alloue-nous de la conviction ce qu'il faut pour que Tu nous rendes aisées les épreuves de ce monde. Seigneur Dieu! Fais-nous jouir de notre ouïe, de notre vue et de nos forces tant que Tu nous maintiendras en vie et fais-en nos héritiers. Assure notre revanche sur nos agresseurs et donne-nous victoire sur nos ennemis. Ne fais pas que notre infortune nous frappe dans notre religion. Ne fais pas de ce bas-monde notre plus grand souci, ni le but final de notre savoir. Ne nous mets pas sous l'autorité de qui nous traite sans aucune clémence" ".
(At-Tirmidhi)

Celui qui se lève puis revient a priorité sur la place

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager de Dieu (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit : "Quand l'un de vous se lève en quittant sa place puis y retourne, c'est à lui qu'elle revient".
(Mouslim)








10  Culture islamique / Poèmes sur la Oumma / Poème d'un mari destiné à son épouse... le: Octobre 30, 2007, 20:32:51
Salam Alaykoum

Poème d'un mari destiné à son épouse... MachAllah


Sur le chemin d'Allah je marchais seul
La solitude du parcours me torturait
Seul avec l'épreuve de l'obéissance j'avançai
La volonté de partager se chemin avec toi
Dans la satisfaction d'Allah vivait en moi
La marche à deux vers le paradis céleste
Envahissait mon âme et tout mes gestes
Ô Allah ! Pureté et gloire à Toi
Tu as répondu à mon attente
Elle marche à mes cotés vers Toi nous allons

SoubhanAllah wa el hamdoulillah
Aladi ja'ala mawadatan wa rahma
Gloire et pureté à Allah
Qui a tissé entre nous des liens d'amour et de miséricorde
Ô mon épouse ! Je suis un habit pour toi
Tu es une parure pour moi
Ensemble nous marchons vers Allah
Marchons vers Sa satisfaction et Son amour
Nos vies nos volontés sont à Lui le très haut
Bâtissons ensemble notre demeure auprès de Lui
Dans un paradis éternel à jamais ensemble

Soubhanallah wa el hamdoulillah
Aladi ja'ala mawadatan wa rahma
Gloire et pureté à Allah
Qui a tissé entre nous des liens d'Amour et de miséricorde
Ô mon épouse ! Je suis pour toi un habit
Tu es pour moi une parure
Nos enfants dans l'amour d'Allah naîtront
Sous Sa protection ils grandiront
A nos cotés ils marcheront
Vers Allah et sa satisfaction ils iront
Après notre départ sur nous ils prieront
Au Paradis éternel nous habiteront

Soubhanallah wa el hamdoulillah
Aladi ja'ala mawadatan wa rahma
Gloire et pureté à Allah
Qui a tissé entre nous des liens d'Amour et de miséricorde
Ô mon épouse ! je suis pour toi un habit
Tu es pour moi une parure
Atteindre Ta satisfaction et ton paradis
Tels sont nos désirs par cette union
Béni cette union Ô Allah !
Voilà notre volonté t'adorer pour toujours
Dans ton ombre nous voulons resurgir
Par cette union nous y parviendrons.

11  Culture islamique / Histoires concernant la Femme / Bon rappel pour nous tous "Dialogue entre deux soeurs" le: Octobre 30, 2007, 20:13:53
Salam Alaykoum

Dialogue entre deux soeurs

« Ma sœur je vais te poser plusieurs questions et j'aimerais que tu répondes avec entière sincérité. »
Elle répondit : « Je t'en prie ma sœur. »

Regardez, barakallahu fikoum, quelles furent ses réponses !

Je l'ai interrogée sur la récitation du Coran ... Elle m'a répondu « Je lis le Coran seulement lors de la Salat » !

Je l'ai questionnée au sujet du dhikr d'Allah ... Elle m'a répondu « Je me rappelle d'Allah grâce aux anashid islamiques » !

Je l'ai interrogée sur la piété filiale (birr al-walidayn) ... Elle m'a répondu « Je n'accepte pas et ne supporte pas leurs conseils. » !

Je l'ai interrogée au sujet de la véracité (sidq)... Elle m'a répondu « Tout le monde ment, alors pourquoi je m'en empêcherai ? » !

Je lui demandé ce qu'il en était du droit des voisins... Elle m'a répondu « Je les dérange avec toutes sortes de méchancetés » !

Je l'ai questionnée sur la visite des malades ... Elle m'a répondu « Je suis préoccupée par l'apprentissage des chansons et le suivi des séries télévisées, je me contenterai de lui faire des du'a » !

Je l'ai interrogée sur l'acquittement de la sadaqah ... Elle m'a répondu « Je n'ai jamais fais de sadaqah, pas même un jour. » !

Je lui ai demandé ce qu'il en était du qiyam ul-Layl (veillée en actes d'adoration) ... Elle répondit : « Je passe ma nuit devant la télévision » !

Je l'ai interrogée, et requestionnée ... Mais sa réponse était toujours l'inverse de ce que j'espérais entendre !!

A chaque soeur en Allah : crains Allah ! N'entend-tu pas l'appel de ton Seigneur ?!


{يا أيها الذين ءامنوا اتقوا الله حق تقاته}

« Ô les croyants! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission. »
(Al-'Imrân : 102)



Ma sœur, patiente dans l'obéissance envers Allah durant ce peu de jours et ces moments qui passent si vite ! Combien te reste-t-il dans cette vie éphémère ? Un jour, dix jours, un an, 30 ans... Le départ [de ce monde] arrivera !

Ma sœur ne crois pas qu'Allah t'a créée sans raison, en ne faisant de ta vie que distractions et passe-temps, et tes oreilles sont sourdes à l'appel de la guidée... Gloire à Allah, Le Plus Haut et le Très Puissant, je vois dans tes réunions toutes sortes d'activités sauf le dhikr d'Allah et la récitation du Quran...

Sache ma sœur bien-aimée que al-akhirah est le retour final et la demeure future ! Reviens vers ton Seigneur, crains le feu, et sache qu'il y a devant toi l'Enfer et un châtiment terrible ! Par Allah, ma sœur, ne te sont d'aucune utilité les histoires, les coiffures, les séries télévisées, les chaînes câblées, ni même les sœurs, ni la famille, les enfants... Mais !!! Mais seuls te seront utiles les hasanât, les bonnes œuvres après la miséricorde du Seigneur des hommes et le Seigneur de la terre et des cieux ! Et sache qu'Allah veille sur toi, que l'ange de la mort, comme il est passé pour les autres, il est aussi en chemin pour toi et je n'aimerais pas que tu sois de ceux qui diront :


{رب ارجعون لعلي أعمل صالحا فيما تركت}

"Mon Seigneur! Fais-moi revenir (sur terre), afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais"
(Al-Mu'minun : 99-100)



Rappelles-toi ma sœur le jour de l'exposition, jour où les cœurs seront remplis de frayeur, le jour où tu renieras ta mère, ton père, ton époux, ton frère et ta sœur... le jour où seront remises les balances avec équité, le jour où tu seras entre les mains du Roi de la Vérité, Celui que tu fuyais !! Le jour où tu seras debout et que tu auras entre tes mains un livre qui ne laisse ni petite ni grande (action) sans qu'il ne l'ait comptée, comment donc, comment répondras-tu à Allah lorsqu'il t'interrogera sur ta vie, ta jeunesse, tes œuvres, tes biens ?! Comment te tiendras-tu entre Ses mains, avec quel cœur Lui répondras-tu ?!

Ma sœur, shaytan s'efforce toujours de tenter les hommes. Alors rappelle-toi avant de désobéir à Allah, de al-akhirah et son éternité, c'est elle la véritable vie. Rappelle-toi du feu et de sa chaleur ardente et du châtiment de ses habitants. Rappelle-toi de al-jannah, car elle contient ce que nul œil n'a vu, ce que nulle oreille n'a entendu, sans aucun danger pour le cœur humain.

Enfin, ma sœur, qu'Allah Le Très haut te préserve, interroge ton âme, ce qui te permettra peut-être de te réveiller de ta négligence et de l'abandonner, peut-être que tu seras à ta mort parmi les porteuses de bonnes nouvelles, lors des questions parmi ceux qui sont sûrs d'eux, durant la traversée du chemin (sirât) parmi ceux qui le franchissent, pour le feu parmi ceux qui en sont écartés, et dans les jardins de ton Seigneur parmi les victorieux !

Je demande à Allah Le très haut que ces paroles te soient utiles, que tu sois parmi ceux qui entendent une parole et suivent ce qu'elle contient de meilleur. J'invoque Allah Le très haut pour qu'Il t'accorde la guidée, et nul besoin d'évoquer le destructeur des délices en pareille époque. Et je demande à Allah de te préserver ainsi que l'ensemble des musulmans et des musulmanes, accroche-toi à ton din, à ton hijab et à ta dignité. Sois certaine que tu ne le regretteras jamais et attention à l'hésitation ! Par Allah, ce n'est qu'un conseil sincère de ma part pour toi !


وصلى الله وسلم على نبينا محمد وعلى آله وصحبه أجمعين

12  L'islam, ma religion / Partage d'Invocations / Puisse Allah nous guider... le: Octobre 30, 2007, 10:40:43
Salam Alaykoum

Puisse Allah nous guider...

Puisse ALLAH nous guider sur
le chemin de la piété, le chemin de la sagesse,
le chemin de la foi,
le chemin de la droiture,
le chemin de la vérité,
le chemin de la sérénité..



En un mot sur le chemin de l'ISLAM Que la Parole de vérité soit
la lumière du jour quand il se lève,
la lumière de la nuit quand elle s'achève,
la lumière de notre guidance,
la lumière de nos corps et de nos 5 sens,
la lumière du savoir,
la lumière de l'espoir,
celle qui ne s'éteind jamais..




En un mot celle puisée du Coran
Que la prière soit l'épine dorsale de la religion,
le moment d'adoration,
le coeur de la foi,
la fourche de la certitude,
la fine fleur des oeuvres pies,
la parure des actes d'obéissance,
le moment de patience et de plaisance..


En un mot la parure de la croyance
"Sera bienheureux celui qui a au coeur la foi sincère,
Celui dont le coeur et pur,
La langue véridique,
L'esprit tranquille,
Et la moralité droite"
amine amine amine



"Celui qui emprunte une voie dans laquelle il cherche un savoir,
Allah lui facilite par cette voie son cheminement vers le PARADIS"
amine amine amine


Celui qu'Allah chérit, Il l'instruit sur la foi"
"La pudeur et le silence relèvent de la foi,
Rapprochent du PARADIS,
Et éloignent de l'ENFER"


Amine ... Amine ... Amine

13  L'islam aujourd'hui / Forum de l'ARGML et de l'alimentation Halal / Re : Pourquoi le porc est interdit en islam? le: Octobre 29, 2007, 11:22:06
Pourquoi on mange pas de porc ?

Les chrétiens aussi mange pas de porc  :

Dans la Sainte Bible, il est dit:"Vous ne mangerez pas le porc, ...Vous ne mangerez pas de leur chair, et vous ne toucherez pas leurs corps morts : vous les regarderez comme impurs". (Lévitique, chapitre 11, verset 7-8)

Pour les musulmans, qui s'interdisent le porc :

Dans le Saint Coran, il est dit: "Vous sont interdits la bête morte, le sang, la chair de porc..." (Sourate 5, v. 4)

Explication scientifique:

Chez l'être humain, en fait, l'acide urique est excrété car c'est un déchet. En fait, on sait que 98% de l'acide urique du corps provient de la filtration du sang par les reins et que cet acide urique est éliminé en urinant.
Les musulmans égorgent les animaux pour vider le sang et rendre ainsi la viande propre à la consommation. Si les organes, comme le coeur, le foie ou le cerveau étaient endommagés, l'animal mourrait immédiatement et le sang resterait a l'intérieur des veines et pourrait facilement pénétrer dans tous les tissus et les organes par infiltration. Ceci provoquerait la contamination des organes par de l'acide urique ce qui est dangereux.

De plus, saviez-vous que le porc ne peut pas être égorgé tout simplement parce qu'il n'a pas de cou?.....Cela est une caractéristique physique naturelle du porc de ne pas avoir de cou. Il est important de noter que le corps du cochon ne se débarasse que de 2% de son acide urique, les 98% restants ne sortant pas du corps. C'est à dire qu'il est impossible de l'égorger

14  L'islam, ma religion / Partage d'Invocations / Invocations à apprendre le: Octobre 28, 2007, 17:57:46
Salam Alaykoum

Invocations à apprendre


Après avoir mangé:

Prononciation : Alhamdoulillah Alladhi at'amana wa saqana wa ja'alana mouslimine.
Signification : Louanges à Allah qui nous a nourris, nous a abreuvés et fait de nous des Musulmans.

Avant de dormir

Prononciation : Allahoumma bismika amoutou wa ahya.
Signification : O Allah ! En Ton Nom je vis et je meurs.

Lorsque l'on se réveille

Prononciation: Alhamdoulillah Alladhi ahyana ba'da amatana, wa illayhi annouchour.
Signification : Louanges à Allah, Qui nous a fait revivre après nous avoir fait mourir (=sommeil) et c'est vers Lui le retour.

Lorsque l'on part en voyage ou que l'on utilise un moyen de transport :

Prononciation: Soubhanalladhi sakhara lana hadha wa ma kounna lahou mouqrinine, wa inna lirabinna lamoune qaliboune.
Signification : Gloire à Allah Qui a mis cela à notre disposition car nous n'aurions rien pu faire (de nous-même). Et c'est vers Lui que nous devons nous tourner.

Lorsque l'on entre dans les toilettes :

Prononciation : Allahoumma inni a'oudhou bika minal khoubthi wal khaba-ithe.
Signification : O Allah ! Je me mets sous Ta protection contre les djinns mâles et les djinns femelles.

Lorsque l'on sort des toilettes

Prononciation : Ghoufranak'.
Signification : Je Te (Allah) demande pardon.

En entrant dans la maison :

Prononciation : Bismillahi wa lajna, wa bismillahi kharajna, wa 'ala rabbina tawakkalna.
Signification : Au nom d'Allah nous entrons et au nom d'Allah nous sortons et en Allah nous plaçons notre confiance.

En sortant de la maison :

Prononciation : Bismillahi tawakkaltou 'ala Allahi wa la hawla wa la qouwwata illa billah.
Signification : Au nom d'Allah, je place ma confiance en Allah. Il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah.

Prière sur le Prophète :

Prononciation : Allahoumma salli 'ala Mouhammad wa 'ala ali Mouhammad, kama sallayta 'ala Ibrahima wa 'ala ali Ibrahim. Wa barik 'ala Mouhammad wa 'ala ali Mouhammad, kama barakta 'ala Ibrahima wa 'ala ali Ibrahim. Fil 'alamine innaka hamidoune majid.
Signification : O Allah ! Prie sur Mouhammad, sur la famille de Mouhammad comme Tu as prié sur Abraham et sur la famille d'Abraham, répands Tes Bénédictions sur Mouhammad, sur la famille de Mouhammad comme Tu les as répandues sur Abraham et sur la famille d'Abraham. A Toi vont les Louanges et la Gloire.

Pour remercier une personne :

Prononciation : Jazak Allahou khairan.
Signification : Qu'Allah te rétribue avec la meilleure rétribution.

Et aussi
Prononciation : Barak Allahou fik.
Signification : Qu'Allah te bénisse.


Lorsque l'on est face à un ennemi, un problème ou quand on est en difficulté :

Prononciation : Hasbiya Allahou wa ni'mal wakil.
Signification : Allah me suffit, Il est mon meilleur garant.

En entrant à la mosquée

Prononciation : Bismillahi wa salatou wa salamou 'ala rassoulillah, Allahoumma ftahli abwabi rahmatika.
Signification : Au nom d'Allah, que la prière et le salut soient sur le Messager d'Allah. O Allah ! Ouvre-moi les portes de Ta miséricorde.

En sortant de la mosquée

Prononciation : Bismillahi wa salatou wa salamou 'ala rassoulillah, Allahoumma inni as-alouka min fadlika, allahoumma a'simni mina chaytani rajime.
Signification : Au nom d'Allah, que la prière et le salut soient sur le Messager d'Allah. O Allah ! Je Te demande de Ton immense générosité. O Allah ! Préserve-moi de Satan le maudit.

Quand quelqu'un meurt:

Prononciation : Inna lillahi wa inna ilayhi raji'oune.
Signification : A Allah nous appartenons et à Lui nous retournerons.


Quelques prières très importantes:

Commencer ses invocations par ces noms d'Allah
Prononciation : Ya 'alim, ya hakim, ya 'ali, ya 'adhim. Ya dal'jalli wal ikram, ya hayyou ya qayyoum.
Signification : O Omniscient, O Infiniment Sage, O Très-Haut, O Magnifique, O Détenteur de la Majesté et de la Générosité, O Vivant, O Immuable.

Une prière tirée du Coran:

Prononciation : Rabbana atina fiddounia hassanatane wa fil akhirati hassanatane, wa qina 'adhabannar.
Signification : O Notre Seigneur, donne-nous le bonheur ici-bas et dans l'au-delà et preserve-nous des supplices de l'Enfer.

Prononciation : Rabbi ghfirli dounoubi wa ftahli abwaba rahmatika ya arhama rahimine.
Signification : O Mon Seigneur, pardonne-moi mes péchés et ouvre-moi les portes de Ta Bénédiction, O plus Miséricordieux des Miséricordieux.

Prononciation : Rabbi ghfirli wa li walidayya.
Signification : O Mon Seigneur, Pardonne-moi ainsi qu'à mes parents.

15  L'islam, ma religion / Hadiths sur le Comportement / Re : Hadiths concernant la patience et les malheurs le: Octobre 28, 2007, 17:00:39
Salam Alaykoum

La patience



Le prophète luqmân(bsl) parlant à son fils: Bismi ALLAH Ar-Rahman Ar-Rahim Ô mon enfant accomplis la Salâ, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! Luqmân (31), verset 17

Et Nous n'avons envoyé avant toi que des messagers qui mangeaient de la nourriture et circulaient dans les marchés. Et Nous avons fait de certains d'entre vous une épreuve pour les autres -endurerez-vous avec constance? - Et ton Seigneur demeure Clairvoyant. Al forquân 28

Récit d' Ibn `Abbâs (qu'Allah soit satisfait des deux): `Atâ' ibn 'Abî Rabâh rapporte qu'Ibn `Abbâs lui a dit: "Veux-tu que je te montre une femme qui sera des hôtes du Paradis?". - "Certes oui", lui répondis-je. - Eh bien, reprit-il, c'est cette femme noire qui est venue trouver le Prophète (pbAsl) et lui dit: "Je souffre d'épilepsie et je montre alors mes nudités, implore Allah en ma faveur". - "Si, répondit-il, tu veux prendre ton mal en patience, tu iras au Paradis; mais si tu préfères que j'implore Allah afin qu'Il te guérisse, je le ferai". - "Je préfère prendre mon mal en patience, reprit-elle; mais implore Allah pour que je ne montre pas mes nudités". Le Prophète fit alors cette invocation en sa faveur. Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim: 4673

Allah Soubhana wa ta3ala a indiqué que les épreuves qui s'abattent sur les hommes sont inéluctables, pour qu'ils soient préparés à recevoir les difficultés attendues et afin qu'ils ne soient pas pris au dépourvu par les surprises et n'y fléchissent pas :

"Nous vous éprouverons pour connaître ceux de vous qui luttent, ceux qui sont constants et pour apprécier ce comportement" [ Sourate Muhammad - verset: 31 ]

16  Les musulmans / Conseils et articles sur les Droits de la Femme / Respect de la femme musulmane le: Octobre 28, 2007, 12:47:34
Salam Alaykoum

Respect de la femme musulmane

L'Islam a accordé une place de choix à la femme musulmane. En effet, elle bénéficie, dans la loi islamique, d’une grande attention, susceptible de préserver sa chasteté, de la rendre puissante et d’avoir une place respectable dans la société et d’être respectée de tous.

« Ô Humains ! Nous vous avons effectivement crées d’un mâle et d’une femelle, et vous avons répartis en nations et tribus, pour que vous connaissiez les un les autres. Le plus honorés d’entre vous, auprés de Dieu, ce sont les plus pieux ! Dieu connaît tout, et est bien informé, vraiment ! »
Sourate 49, Al Hujurat (Les appartements), verset 13


La femme musulmane doit respecter et se faire respecter. Elle doit imposer sa présence en tant qu’être adulte réfléchi, éduqué.
Quand à ceux qui transgressent l’ordre établi, qu’ils apprennent que le Saint Prophète les a avertis en ces termes :
« Injurier un croyant (à plus forte raison, une croyante) constitue le délit dit : « Fou- souq » et le fait de le/la provoquer (ou agresser) est un acte (délibéré) d’infidélité. »
Une telle attitude est inqualifiable et condamnable « islamiquement » parlant. Un époux, qui s’abaisse à de viles insultes à l’égard de sa maisonnée, est indigne de ce nom. Il ne réussit qu’à perturber son entourage, ce qui n’est certainement pas propice à une gestion efficace de la cellule familiale.
Tout musulman qui se respecte doit faire preuve de cohérence dans son comportement, aussi bien au sein de sa famille que vis à vis de la société dans laquelle il évolue. Se montrer intraitable chez soi et courtois ailleurs est la pire forme d’hypocrisie. Le musulman doit être un modèle et pour sa famille et pour la société.
Le plus tragique c’est que, les mauvais époux par manque de connaissances islamiques ne se rendent pas compte de leur erreur, persuadés que le statut d’époux leur confère tous les droits. Et leur égoïsme, leur ignorance, les empêche de voir leurs injustices alors qu’ils sont prompts à détecter les mêmes injustices si jamais elles sont perpétrées sur d’autres personnes que les membres de leur propre famille.

Lorsqu’il a été interdit par la Charia d’agresser même un étranger du moment que celui-ci pratique la prière, qu’en sera-t-il de quelqu’un qui agresse sa propre famille (qu’il est sensé protéger) et que lui adviendra-t-il si, en plus celle-ci est pratiquante de sa religion ? Ne sera-t-elle pas classée au rang des opprimés ? Et alors cette citation du Saint Prophète de l’Islam ne nous vient-elle pas à l’esprit ?
« Craignez la plainte des opprimés car, certainement, il n’y a point de barrière entre elle et le Dieu Tout Puissant. »
Le Saint Prophète a aussi dit :
« Soyez polis envers la femme, elle qui a été créée à partir d’une côte (d’Adam). Cet os (du squelette humain) rappelons-le étant incurvé de nature, se briserait si nous essayons de le redresser. Sa forme naturelle lui sied mieux. Soyons donc compréhensifs vis-à-vis de nos épouses. » (Boukhâri et Mouslim)
Dans cette mesure : « La femme est comparable à la côte de l’homme », en ce sens que, si vous acceptez sa nature (et la respectez pour ce qu’elle est, et représente pour le foyer) elle pourra mieux faire valoir ses qualités (cachées en elle). » (Boukhâri)

Ce ne sont pas là des leçons de physiologie pour le plaisir des sens ou du savoir. Ce sont des détails importants pour que nous réglions notre comportement en fonction de certaines différences qui méritent notre attention et considération. C’est à l’homme de comprendre et de faire preuve de tolérance et de sagesse. Pour cela, il impérieux de connaître la vraie nature féminine et d’apprendre par exemple, que ce n’est pas en opposant l’obstination à l’obstination qu’on arrive à une solution et une harmonie durable. L’homme apprendra que la brutalité n’est jamais une excuse et qu’une réaction digne devant les petites indiscrétions et autres agaceries féminines ne peut qu’être recommandée. Dans le cas contraire, il ne réussirait qu’à se faire détester ou à provoquer un divorce. Dans ses recommandations concernant les rapports « Tar’biyat » vis-à-vis de l’épouse, le Saint Prophète a mis l’emphase sur la gentillesse la tolérance, la compréhension et l’indulgence du côté de l’homme. Par exemple, le simple geste d’encourager son épouse à manger pour lui montrer son souci et son affection pour elle, est un acte pieux comparable à la charité dans le sens religieux du terme.
De plus, toute preuve de compassion, de compréhension et de modération à son égard constitue pour le mari et chef de famille un geste fort louable ayant la même valeur qu’un acte de charité pour lequel il aura sa récompense ici et dans l’au-delà.
Et enfin, dans nos rapports avec votre famille, craignons ALLAH Tâala. Car « Quiconque n’a fait montre de compassion (vis-à-vis de ses proches) ne doit pas s’attendre à en recevoir (de la part du Très Haut) » nous rappelle Le Saint Prophète .

A partir de là, l’épouse est confiée telle un objet de valeur à l’époux qu’il incombera à celui-ci de respecter en veillant sur elle. C’est ainsi qu’il se fera honneur en honorant celle qui lui a été confiée au nom d’ALLAH Tâala

17  L'islam, ma religion / La mort et l'au-delà / Un jour viendra... le: Octobre 28, 2007, 10:48:19
Salam Alaykoum

Un jour viendra


Où le monde, après t'avoir utilisé, te rejettera.Un jour viendra,certainement,Où ton âme et ton corps se sépareront:c'est la mort.

Un jour viendra,A l'évocation de ton nom,On s'empressera de dire"Paix à son âme".Un jour viendra,certainement,Où tes compagnons et ta progéniture Seront des "hypocrites".Ils t'abandonneront, couché, dans un périmètre misérable,Loin de tes réalisations Dans lesquelles,tu soutirais ton plaisir.Tu te verras ensevelir et cloîtré Entre quatre murs face à ton Seigneur.L'heure des comptes commencera pour toi.Au même moment, à ton domicile,Ce sera l'heure du partage de tes biens.Tous seront présents,Même tes ennemis les plus acharnés Réclameront leur part.

On descendra tes photos du mur Pour un endroit isolé.Ton très cher ami viendra demander La main de ta belle épouse.Pendant que ta progéniture comblera ton absence Dans les passions de ce monde.Tout deviendra comme si tu n'avais pas Passé une seule minute sur terre;Tu regarderas, avec amertume,L'ingratitude de l'espèce humaine.

Tu te rendras compte alors,Que la richesse de l'agrément des hommes N'est que perdition et futilité.Mais que servira ce regret?

En attendant ce jour,Oublie les éloges et blâmes des hommes Et consacre toi exclusivement,Dans tous tes actes, toutes tes paroles et oeuvres,A l'adoration de ton Créateur.Alors,le jour où les hommes iront t'abandonner seul,Ton Seigneur, Le Très Haut, te comblera De Ses bienfaits incommensurables et C'est cela la grande réussite!



Allah! Point de Dieu que Lui Le Vivant, L'Absolu

18  Les musulmans / Conseils et articles sur la valorisation de la femme / La femme en tant que mère le: Octobre 27, 2007, 21:58:44
Salam Alaykoum

La femme en tant que mère

L’histoire ne connut aucune religion ni système ayant honoré et élevé la femme en sa qualité de mère autant que l’islam, lequel insista sur les égards qui lui sont dus à tel point qu’il en fit mention juste après la déclaration de l’Unicité de Dieu et le devoir de L’adorer. Il compta la bienfaisance envers elle parmi les principes de la vertu et donna la précédence à ses droits par rapport à ceux du père en raison des peines qu’elle endure pendant la grossesse, l’accouchement, l’allaitement et l’éducation. C’est ce que le Coran établit et répète dans nombre de sourates pour mieux marquer les esprits des enfants comme par exemple dans la parole du Très Haut :
"Nous commandâmes à l’homme la bienfaisance envers ses parents ; sa mère l’ayant porté subissant pour lui peine sur peine : son sevrage a lieu en deux ans.› Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination." [31:14]
"Et Nous avons enjoint à l’homme de la bonté envers ses père et mère : sa mère l’a péniblement porté et en a péniblement accouché ; et sa gestation et sevrage durant trente mois". [46:15]

Un homme se rendit chez le Prophète - paix et bénédictions sur lui - et lui demanda :
"Qui mérite le plus ma (bonne) compagnie ?"
- Ta mère, lui dit le Prophète.
- Puis qui ?, demanda-t-il.
- Ta mère, lui dit le Prophète.
- Puis qui ?, demanda-t-il à nouveau.
- Ta mère, lui dit le Prophète.
- Puis qui ?, demanda-t-il à nouveau.
- Ton père, lui répondit le Prophète".

Al-Bazzâr rapporte qu’un homme portait sa mère en faisant les circumambulations (tawâf) du pélerinage. Celui-ci demanda au Prophète si, de cette manière, il se serait acquitté de sa dette envers elle. Le Prophète lui répondit :
"Non, cela ne vaut pas un seul souffle" faisant référence aux souffles du travail et de l’accouchement et les peines qu’elle endure pour son enfant. La bienfaisance (al-birr) envers elle se traduit par lui être de bonne compagnie, l’honorer, lui obéir sauf dans un péché, rechercher sa satisfaction dans toute chose, et même sur le plan du jihâd, s’il s’agit d’une obligation de suffisance communautaire [2], il n’est permis qu’avec son autorisation car la bienfaisance envers elle est une sorte de jihâd.

Un homme vint voir le Prophète - paix et bénédictions sur lui - et lui dit :
"Je voudrais aller au front mais je voulais prendre ton avis au préalable."
Le Prophète lui dit : "As-tu une mère (toujours en vie) ?"
L’homme acquiessa.
Le Prophète lui dit : "Ne t’en sépare pas car le paradis se trouve à ses pieds."
Certaines religions négligeaient les rapports avec la mère et n’y prêtaient aucune attention mais l’islam recommanda, non seulement d’être bienfaisant envers les parents, mais aussi de soigner nos liens avec nos oncles et tantes maternels et paternels.

Un homme vint voir le Prophète - paix et bénédictions sur lui - et lui dit :
"J’ai péché, puis-je espérer un repentir ?"
Le Prophète lui demanda : "As-tu une mère en vie ?"
Il répondit que non.
Le Prophète lui demanda : "As-tu une tante maternelle ?"
Il dit que oui.
Alors le Prophète lui recommanda : "Sois donc bienfaisant envers elle."
Parmi les prescriptions étonnantes de l’islam, il y a le commandement de la bienfaisance envers la mère fût-elle païenne. En effet, Asmâ’ Bint Abî Bakr interrogea le Prophète - paix et bénédictions sur lui - au sujet de sa relation avec sa mère païenne qui était venue lui rendre visite. Il lui dit : "Oui, sois bienfaisante envers elle."

L’islam a accordé beaucoup de soins à la maternité, ses droits et les sentiments qui l’accompagnent si bien que la mère divorcée a la priorité sur la garde des enfants par rapport au père. Une femme dit :
"Ô Messager de Dieu, mon fils que voici, mon ventre l’a abrité, mon sein l’a abreuvé, et mes genoux l’ont porté. Mais, son père m’a répudiée et veut me séparer de lui !"
Le Prophète - paix et bénédictions sur lui - dit : "Tu es plus en droit de le garder tant que tu ne te seras pas remariée".

Un litige opposa `Omar à son ex-épouse devant Abû Bakr au sujet de leur fils `Âsim. Abû Bakr jugea en faveur de la mère et dit à `Omar :
"Son souffle, son odeur et son verbe lui sont plus bénéfique que toi".
De fait, les liens maternels comptent plus que les liens paternels en matière de garde des enfants.

La mère qui a bénéficié de toute cette attention de la part de l’islam et pour qui il a donné tous ces droits a aussi des devoirs : bien éduquer ses enfants, leur inculquer les vertus, leur rendre les turpitudes détestables, les habituer à obéir à Dieu, les encourager à soutenir ce qui est juste, ne pas les dissuader du jihâd sous l’effet de son affect et favoriser l’appel de la vérité sur l’appel de l’affect.

Par exemple, nous avons vu comment une mère croyante comme Al-Khansâ’ incitait ses quatre fils pendant la bataille d’Al-Qâdisiyyah et leur recommandait d’aller de l’avant et d’être fermes, le tout dans un merveilleux discours éloquent. A peine la bataille fut-elle terminée qu’on lui annonçait le décès de tous ses fils. Elle ne se lamenta ni hurla. Elle dit avec satisfaction et certitude : Louange à Allâh qui m’a honoré par leur mort dans sa voie !!


P.-S.
Nous nous sommes basés sur le chapitre 11 du livre Les Traits de la Société Islamique que Nous Espérons disponible sur qaradawi.net
En islam, on distingue de types d’obligations, les obligations individuelles dont chacun doit obligatoirement s’acquitter appelées fard `ayn et les obligations de suffisance communautaire - fard kifâyah - qui ne sont plus requises à l’échelle individuelle à condition que suffisamment de personnes s’y attèlent au niveau de la communauté.


19  Les musulmans / Conseils et Articles sur la Femme / Re : Les Reponses d une soeur face aux prejugés sur le hijeb... le: Octobre 27, 2007, 16:43:21
 Salam Alaykoum

 MachAllah je me souviens c'est le premier texte que j ai lu avant de mettre le hijab  El Hamdoulilah!...Baraka Allahou fik Jazak Allah khayran  Smiley  Smiley

 Salam Alaykoum

20  Culture islamique / Poèmes sur le bon comportement / Ce monde n'est pas normal... le: Octobre 27, 2007, 09:54:38
Salam Alaykoum

Ce monde n'est pas normal...

Dans cette société où l'Islam est menaçer
Où les femmes voilées sont critiquer
Mais les mécréants acceptés
Que s'est-il passé?

Respect à la femme voilée
Q ui préserve sa nudité,
Elle gagne des Hassanetes
Tandis que d'autre gagne des Moosiyates

Pourquoi des femmes voilées choquent-ils les mécréants?
Alors que des femmes nues c'est normal!!
C'est là qu'on remarque que le monde n'est pa normal!!
Une femme est voilée pour se préserver, mais personne ne comprend sauf les musulmans

L'Islam une religion de respect et de tolérance
Des gens jugent ma religion alors qu'ils sont dans l'ignorance
Embrassez l'Islam qui dans notre coeur est accepté
Et qui est surtout la Vérité

Le Ramadan approche prépare toi
C'est un mois de patience
Qu'Allah nous guide dans la bonne voix
Fait ta salate et ne sois pas dans l'ignorance

Lis le Coran
Pendant le mois du Ramadan
Et tes Hassanetes
Te seront multiplier par sept

Nous somme que de passage dans ce monde là
Préparez vous au monde éternel de l'au-delà
Si ta fait les 5Pilliers soit satisfaite
Tu gagneras des Hassanetes
Mais si tu ne les a pas fait soit préoccupé
Car l'enfer te sera destiné

Croit au Jugement Dernier
Toute ta vie sera révéler
Donc adore le Tout Clément
C'est ce qui te sauvera du châtiment

Etre musulman
C'est la plus belle chose Macha'Allah
Devient un gagnant
En embrassant l'Islam et en disant:
"LA ILLAH ILA ALLAH MOHAMED RASSOUL ALLAH"

21  L'islam, ma religion / Le Paradis / Les habits du Paradis le: Octobre 27, 2007, 09:47:22
Salam Alaykoum

Les habits du Paradis


{Là ils serons parés de bracelets en or et de perles, leurs vêtements seront en soie}. (22/23)

{Tandis que les gens pieux, seront dans un séjour sur, parmi les jardins et les sources, vêtus de satin et de brocart, et se faisant face}. (44 : 51-53)

{Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d'argent.} (76/21)

22  Les musulmans / Conseils et articles sur la valorisation de la femme / La récompense de la femme enceinte le: Octobre 26, 2007, 18:07:59
Salam Alaykoum  Sourire Mouslima

La récompense de la femme enceinte

Une femme de Médine vint se plaindre de son mari auprès de Aïcha
radiaAllahu 'anha. Celle-ci lui conseilla d'attendre l'arrivée du Prophète
Lorsque celui-ci arriva, la femme lui exposa les griefs qu'elle avait contre son mari. Le Prophète lui conseilla alors: "Va!Ecoute ton mari et obéis-lui!" La femme demanda alors:"quelle récompense en recevrai-je?"

Le Prophète lui aurait alors dit:
"Il n'est pas de femmes qui prenne quelque chose de la demeure de son mari pour le remettre à sa place, au compte de laquelle Allah n'inscrive une bonne action, n'en éfface une mauvaise, et qu'il n'en élève d'un degré.

Il n'y a pas de femmes qui soit enceinte de son mari sans qu'elle reçoive la même récompense que celui qui veille la nuit, jeûne le jour et combat dans la voie d'Allah.Il n'est pas de femmes, en accouchant, qui ne reçoive la récompense d'un affranchissement, et de même lorsqu'elle allaite son enfant.
Lorsqu'elle sèvre son enfant, un hérault, dans le Ciel l'appelle et lui dit :'O femme! Tu n'as plus à te préoccuper de tes oeuvres passées.
Recommence un nouveau compte pour ce qui te reste de ta
vie.'"

Aïcha radiaAllahu 'anha, présente à l'entretien, dit alors:"les femmes ont reçu beaucoup. Et, vous, les hommes, que vous reste-t-il?""Il n'est pas un homme qui ne prenne la main de sa femme pour la cajoler au compte duquel Allah n'inscrive une bonne action.
S'il l'embrasse, ce sont deux bonnes actions.S'il s'unit à elle, cela vaut mieux que ce monde et tout ce qu'il contient.
Lorsqu'il se lève pour se purifier, l'eau ne passe pas sur un seul
poil de sa barbe sans que ne soit inscrite, à son compte, une bonne
action, effacée une mauvaise, et qu'il ne soit élevé d'un degré. Ce
qu'il reçoit pour une grande ablution est préférable à ce monde et à
tout ce qu'il contient.Allah vante cet homme auprès des Anges: "Voyez mon Serviteur, qui
s'est lavé dans la nuit froide afin de se purifier de l'impureté
majeure, tout plein den certitude que Je Suis Son Seigneur. Soyez
témoin que Je lui Pardonne"

Hadith raporté par Tirmidhi,
ref:"Etre musulmane aujourd'hui, position juridique de la femme
musulmane selon l'islam, I.I.F.S.O., éd.Tawhid, Liban, 1995,chapitre
III Le mariage, 3.Après le mariage, comportements entre époux.

23  Le Forum de le Grande Mosquée de Lyon / Archive 2007-2008 / Re : Mouna le: Octobre 26, 2007, 16:10:39
Salam Alaykoum

Soit la bienvenue parmis nous Oukhty Mouna !  Wink  MachAllah MachAllah pour ta reconversion Qu Allah t aide !
Allahi kemal b khayr pour ton mariage  Wink Smiley Qu Allah vous facilite Qu Allah vous preserve toi et ton mari  Smiley

 Salam Alaykoum

24  L'islam, ma religion / Les Anges / Les anges scribes le: Octobre 26, 2007, 09:10:36
Salam Alaykoum

Les anges scribes


Chaque personne est accompagné par deux anges



Dieu (تعالى) a dit : {Ou bien escomptent-ils que Nous n'entendons pas leur secret ni leurs délibérations? Mais si! Nos anges prennent note auprès d'eux.} (43/80)

Dieu (تعالى) a dit : {alors que veillent sur vous des gardiens, de nobles scribes, qui savent ce que vous faites.} (82/10-12)



Ils se trouvent assis l'un à droite et l'autre à gauche


Dieu (تعالى) a dit : {quand les deux recueillants, assis à droite et à gauche, recueillent. Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l'inscrire.} (50/17-18)


L'ange qui se trouve à sa droite enregistre les bonnes actions tandis que celui qui se trouve à sa gauche mentionne les mauvaises actions


Abou Amama (رضي الله عنه) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Si le musulman commet un péché l'ange qui se trouve à son côté gauche prend la plume et la suspend pendant six heures, attendant qu'il regrette son acte et demande le pardon à Dieu. S'il le fait, l'ange jette la plume, mais s'il ne le fait l'ange n'enregistrera qu'un seul péché". (At-Tabâranî dans Al-Mou'djam al-Kabîr 8/158, validé par Al-Albânî dans sahih Al-Djâmi' 2/212)



Ces anges se relaient aux heures du Fajr et du 'Asr



Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Des anges se succèdent autour de vous jour et nuit et ils se réunissent au cours de l'Office du lever du soleil (fajr) et de celui de la mi-journée ('asr) et font un rapport au sujet de ceux d'entre vous qui passent la nuit. Quand Dieu leur demande, alors qu'Il est l'Omniscient : "Dans quel état avez-vous laissé Mes serviteurs ?"
Ils répondent : "Nous les avons laissés alors qu'ils T'adoraient et nous les avons retrouves en train de T'adorer"". (Al-Boukhâri, Mouslim)



D'autres anges notent les actions sans suivre une personne en particulier



Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Le vendredi, des anges se trouvent à chaque porte de la mosquée pour inscrire ceux qui entrent dans l'ordre de leur arrivée. Une fois l'imam s'installe sur la chaise, ils referment leur registre et se mettent à écouter le discours de ce dernier".



Le Jour du Jugement, ces écrits seront mis à la disposition de l'homme pour qu'il les lise



Dieu (تعالى) a dit : {Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu'il trouvera déroulé : "Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffis d'être ton propre comptable".} (17/13-14)

25  Culture islamique / Poèmes divers / Mon hijab, ma vie,ma fierté le: Octobre 26, 2007, 08:35:15
Salam Alaykoum

Mon hijab, ma vie,ma fierté


Ya Allah, par ton nom je fais le serment, Epaulé par tous mes frères musulmans;

De garder sur mon cœur et mon corps cette couronne, Jusqu'à ce que l'heure arrive et sonne;

Ya Allah par ton nom, mon hijab vaut plus cher que mon âme, Il est le ciment, la pièce maîtresse de mon appartenance à l'Islam;

Mon amour pour toi ô mon cher voile circule dans mes veines, Vivre loin de moi dépasserais le cadre de la peine;

Ya Allah par ton nom trois fois, je le porterais partout pas qu'en France, Qu'importe les moqueries des gens et leurs malveillances;

Ni par contrainte, amour pour ma famille, mari ou moindre lien Uniquement par conviction, votez vos lois, ça n'y changera rien;

C'est mon droit à mon intimité, ma liberté de femme, Ils peuvent déverser des pluies de haine, résistera la flamme;

Allahou akbar, Allahou akbar, Allahou akbar, c'est mon choix, Tu peux lutter, t'opposer, me causer mille dégâts;

Mon coeur a prononcé sa déclaration d'amour pour ce que tu d'oppression, Si chère à mes jours, à mes nuits, il est mon signe de liberté d'opinion;

Mon droit à l'existence, d'être une femme à part entière, Ni soumise à l'homme, ni à la mode, juste musulmane très fière;

Lis bien ces lignes, elles sont pour toutes mes sœurs, Rassembles ton courage, bats-toi, à la femme fait honneurs;

Chaque hijab porté dans le monde, est un combat gagné contre l'oppresseur, Soit forte, combat pour ton droit, pour le respect de ta pudeur;

Gagnes ta place, signes ton appartenance en préservant ton honneur, La sentence est irrévocable, ne te serviront à rien tes leurres;

Ya Allah, donnes moi et à mes sœurs le courage et la détermination, Apportes Ton soutien par la victoire, je t'adore par amour, par conviction.

26  L'islam aujourd'hui / L'Islam dans la société / La mixité- Tradition ou religion ? le: Octobre 25, 2007, 18:49:38
Salam Alaykoum

Tradition ou religion ? - La mixité


La mixité entre les hommes et les femmes est un sujet plutôt houleux chez les Musulmans. Les avis juridiques diffèrent, certains la tolèrent, d'autres la condamnent complètement. Ce sujet étant très vaste, nous le limiterons ici à la question de la mixité à la maison.

On entend par mixité entre hommes et femmes, celle entre des personnes considérées comme étrangères du point de vue religieux, c'est-à-dire lorsqu'il n'y a pas de relation de parenté de type maharam [1]. Dans le cas où l'homme est un maharam pour la femme, il n'y a aucune interdiction à ce qu'ils soient ensemble dans une même pièce. Par contre, lorsque la femme est considérée comme étrangère à l'homme, ils ne doivent se côtoyer que dans un cadre bien précis que l'islam a défini pour le bien de la société entière.
La maison est pour la femme et sa famille un lieu où on doit ressentir la sécurité, le bien-être et surtout la présence d'Allah. C’est un endroit précieux dont il convient de prendre soin. Les turpitudes doivent en être éloignées. Par conséquent, veiller aux relations entre les personnes vivant au sein du foyer et les personnes extérieures est un devoir. Lorsque des personnes sont conviées à un repas, la maîtresse de maison doit-elle, peut-elle les servir, manger avec eux ou discuter avec eux ? Lorsqu'il s'agit de la belle-famille, quelle attitude adopter ?

Dans la réalité, on peut observer différents comportements. Parmi ceux-ci, il y a les gens qu'on qualifie de pieux refusant totalement la mixité, pour préserver la pureté de leur coeur. D'autres, ignorants, refusent la mixité, considérant la femme comme un être de tentation, un peu comme dans la perception du péché originel dans le christianisme. Leur attitude tend à rabaisser les femmes, à leur signifier qu'elles doivent rester dans des espaces bien définis de la maison et à les considérer comme des démons. Certains pratiquent une mixité à la carte, en fonction des gens. Cette sélection se fait souvent selon la religion ou le niveau de pratique. Par exemple, lorsqu'ils se retrouvent avec des non musulmans ou des Musulmans non pratiquants, ils acceptent la mixité comme une norme de la société, difficile à imposer à ceux qui n'en sont pas convaincus. Par contre, lorsqu'ils sont entre Musulmans pratiquants, ils optent pour la séparation homme/femme. D'autres choisissent la mixité dans la plupart des cas sauf lorsqu'ils doutent de la bonne moralité des personnes. Qui a raison, qui a tort ? L'islam encourage le juste milieu, quel est-il pour la mixité à la maison ?

Les raisons de ceux prônant la non mixité sont multiples. Elles entrent le plus souvent dans les catégories suivantes : jalousie maladive, prévention des risques excessive, argument que la société actuelle est corrompue, préjugés sur la femme et sous-estimation de sa position dans l'islam. Pour certains savants comme en Arabie Saoudite et au Pakistan, l'interdiction de la mixité est générale : les hommes et les femmes étrangers doivent être séparés dans toutes les circonstances excepté dans les cas d'extrême nécessité. L'argument principal est qu'il vaut mieux prévenir que guérir, la femme serait-elle donc une maladie contagieuse ? N'ayant pas la prétention d'être des savants, nous laisserons ce débat aux personnes compétentes. Toutefois, il est parfois nécessaire de rappeler que l'excès de rigorisme était réprouvé par le Prophète et les Compagnons.

« Trois hommes vinrent se renseigner auprès des épouses du Prophète sur sa pratique religieuse. Lorsqu'ils en furent informés, il semble que cela leur parut peu et ils dirent : « Nous sommes bien loin de l'Envoyé de Dieu . Tous ses péchés sont pardonnés à l'avance. » L'un des hommes dit : « Moi, je passerai toutes mes nuits à prier. » Un autre dit : « Moi ; je jeûnerai continuellement. » Le troisième dit : « Moi, je resterai chaste et ne me marierai jamais. » Le Prophète vint les trouver et leur dit : « Est-ce vous qui avez dit ceci et cela ? Par Dieu, je suis le plus pieux d'entre vous et celui qui craint le plus Dieu, mais je jeûne et je romps le jeûne, je prie et je dors, et j'épouse les femmes. Celui qui souhaite s'éloigner de ma pratique n'est pas des miens. »
(Rapporté par al Boukhâri et Mouslim, Livre du mariage)


Le Prophète a dit :
« Malheur à ceux qui tombent dans l'excès. Malheur à ceux qui tombent dans l'excès. Malheur à ceux qui tombent dans l'excès. » (Rapporté par Mouslim, Livre de la connaissance)

Au temps du Prophète , les femmes étaient actives dans de nombreux domaines : social, professionnel et politique. Ceux qui autorisent la mixité à la maison se basent sur ce que Prophète a fait. Il ne s'agit pas de suivre le modèle contemporain d'émancipation de la femme, car l'islam l'a fait il y a quatorze siècles. De nombreux hadiths en témoignent, nous n'en citerons ici que quelques-uns.

La femme dans son rôle d'hôtesse :
Sahl rapporte : »Lorsqu'Abou Ousayd as-Sâ'idî se maria, il invita le Prophète et ses Compagnons. Le repas et le service furent uniquement faits par son épouse Oumm Ousayd. Elle fit tremper des dattes dans un pot de grès toute la nuit et, quand le Prophète eut fini de manger, elle lui présenta ces dattes et le fit boire en les lui offrant. » (Rapporté par Al Boukhâri, Livre du mariage, et Mouslim, Livre des boissons)


La femme peut prendre le repas avec les invités :
Anas ibn Mâlik rapporte : « Abou Talha dit à Oumm Soulaym de préparer un repas réservé au Prophète , puis elle m'envoya l'appeler... Le Prophète posa la main sur la nourriture et prononça le nom de Dieu, puis il dit : « Faites entrer dix hommes. » On les fit entrer, et il leur dit : « Mangez, en prononçant le nom de Dieu. » Ils mangèrent, et il en fit autant pour quatre-vingts hommes. Puis le Prophète , Abou Talha, Oumm Soulaym et Anas ibn Mâlik mangèrent à leur tour, et il resta de la nourriture que nous offrîmes aux voisins. » (Rapporté par Mouslim, Livre des boissons)


Lors des visites :
Aïcha rapporte que le Prophète entra chez elle alors qu'une femme s'y trouvait. Il demanda : « Qui est-ce ? », elle répondit : « Une telle, elle est réputée pour ses prières. » Le Prophète dit : « Fi ! Entreprenez des actions qui sont dans la limite de vos forces. Dieu Tout-Puissant ne se lassera pas tant que vous ne vous lasserez pas. » (Rapporté par al Boukhâri, Livre de la foi, et Mouslim, Livre de la prière du voyageur et de son abrègement)

Bien que nombre de hadiths autorisent la mixité, il ne faut pas oublier que celle-ci n'est possible que dans un cadre bien défini. Les règles de bienséances sont les suivantes :

-Eviter le tête-à-tête : la Musulmane et le Musulman ne doivent pas se trouver seul(e) avec une personne du sexe opposé.

-Eviter la promiscuité, c'est-à-dire le fait que les hommes et les femmes soient rapprochés au point de se toucher.

-Eviter les rencontres prolongées et répétées telles que des soirées entre amis.

-S'éloigner des situations douteuses, dans le cas où les personnes concernées ne sont pas toutes de bonne moralité.

-S'éloigner des péchés apparents et cachés
:
« [...] N'approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. [...] »
Sourate 6, Al An’am (Les bestiaux), verset 151


-Les paroles doivent être sérieuses et non frivoles (hommes et femmes).
« Ô femmes du Prophète ! Vous n'êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade (l'hypocrite) ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. »
Sourate 33, Al Ahzâb (Les coalisés), verset 32


-Une tenue adéquate pour la femme : des vêtements suffisamment larges pour dissimuler les formes, non transparents et un voile couvrant les cheveux.

-Ne pas se parfumer.

-Baisser le regard (hommes et femmes), marcher modestement :
« Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu' à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez- vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. »
Sourate 24, An-Nour (La lumière), versets 30-31

Que faire lorsque ces règles ne sont pas respectées ? Dans ce cas, il faut choisir la solution qui apporte le plus de bien ou le moindre mal

Pour en savoir plus Lire
Un ouvrage précieux pour tous ceux qui veulent défendre la place de la femme musulmane dans la société :

L'encyclopédie de la femme en islam tomes 2 et 3,
'Abd al Halîm aboû Chouqqa,
Al Qalam,
ISBN 2-909469-23-9 et 2-909469-24-7



Pour une personne peu au fait des pratiques de Musulmans et de l'islam, cette séparation homme/femme paraît excessive et ségrégative pour les femmes. Dans une société où il est minoritaire, un Musulman ne peut imposer ses convictions aux autres et demander à ce tout le monde adopte son mode de vie mais il est normal de réclamer le respect de ses idées. On est libre de penser que ces pratiques appartiennent au machisme le plus total et à des traditions archaïques mais imposer son mode de vie à la planète entière ou au plus grand nombre possible relève de l'autoritarisme.



27  Les musulmans / Conseils et articles sur la valorisation de la femme / Améliorez l'image de la femme musulmane le: Octobre 25, 2007, 17:01:21
Salam Alaykoum

Améliorez l'image de la femme musulmane
[/u]


J'assistais au Forum de la Pensée Islamique, quand l'ambassadeur allemand parla à l'audience de l'islam en ces termes :
"Vous devez corriger le sort de la femme chez vous ! L'image que donne la femme musulmane empêche les occidentaux de se convertir à l'islam !"

L'un des participants me demanda : "Que faire ?"
Je lui répondis : "Quand un commerçant expose sa marchandise de manière à lui donner des qualités qu'elle ne possède pas, c'est un tricheur. Et quand il l'expose sans connaître ses qualités de telle sorte qu'elle apparait au public sous un jour moins favorable qu'elle ne mérite, alors c'est un idiot et il sera à l'origine de la stagnation indue de sa marchandise !

L'ambassadeur, dont Dieu a ouvert le coeur à l'islam, dit aux musulmans :
"Améliorez l'exposition de votre religion et ne la rendez pas repoussante par une mauvaise compréhension et une mauvaise application !"
Supposons qu'un homme dont le seul capital de Sunnah se résume au hadîth rapporté par Al-Hâkim dans Al-Mustadrak stipulant que la femme ne doit pas apprendre à écrire, ou le hadîth rapporté par l'auteur des Zawâ'id selon lequel la femme ne doit jamais voir un homme ni être vue d'un homme. Puis fort de cet acquis, ce misérable décide d'exposer sa marchandise de premier choix ou, plus exactement, ses hadîths controuvés et délaissés, voulant ainsi inviter les habitants d'Europe ou d'Amérique du Nord à l'islam. Y a-t-il dans ces conditions quelqu'un susceptible d'accepter l'islam ? Y a-t-il un homme qui respecterait l'islam ou une femme qui en serait heureuse ?

Certains musulmans font une mauvaise exposition de leur religion, si bien qu'ils la rendent repoussante, puis ils blâment les gens qui n'en veulent pas. A mon sens, cette catégorie d'ignorants mériteraient la prison ou la flagellation pour obstruction de la voie de Dieu et parce qu'ils détournent de la vérité apportée par le Sceau de la Prophétie - que la paix de Dieu et Ses bénédictions soient sur lui...

L'islam a établi l'égalité entre l'homme et la femme dans l'ensemble des droits et des devoirs. S'il y a quelques différences limitées, c'est pour respecter la nature humaine et ce qui en découle comme variété de fonctions ! Sinon, l'origine des choses est la Parole du Très Haut :
"Leur Seigneur les a alors exaucés : En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres." [1], ainsi que Sa Parole : "Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions." [2]

Il est des habitudes qui ont été instaurées par les hommes et non par leur Seigneur, des habitudes qui ont fait dégringoler le statut culturel et social de la femme, qui ont conservé dans leurs plis les ténèbres de la jâhiliyyah [3] et qui refusent à tout prix d'appliquer les enseignements nouveaux de l'islam. En conséquence, le niveau de l’éducation a baissé, et la balance de toute la Communauté s'est déséquilibrée du fait de l'ignorance imposée délibérément à la femme et la violation extrême de ses droits...

Fâché, un participant au Forum me dit :
"Es-tu content du fait que Benazir Bhutto soit Premier Ministre ?"
Je lui répondis : "Un musulman anglais m'interrogea au sujet de Mme Thatcher : Faut-il la combattre parce que c'est une femme qui gouverne ? Je lui répondis : Que trouverais-tu à répondre à Mme Thatcher si elle soutenait qu'elle gouverne conformément à l'opinion juridique islamique de l'école dhâhirite [4] ?!"

Puis je poursuivis en disant :
"Cessez de faire des questions secondaires et controversées des pierres d'achoppement des croyances fondamentales de l'islam et de ses grands piliers..."



P.-S.
Traduit de l'arabe du livre de Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî, Qadâyâ Al-Mar'h bayn At-Taqâlîd Ar-Râkidah Wal-Wâfidah.

Source: islamophile

28  Culture islamique / Médecine Prophétique / Henné : Tradition ou religion ?? le: Octobre 25, 2007, 14:29:12
Salam Alaykoum

Tradition ou religion ? - Henna

La henna, connu sous le nom scientifique de Lawsonia Inermis, est un arbuste pouvant atteindre un mètre de hauteur. Sa fleur est blanche, son parfum est proche de celui du réséda. Les feuilles séchées et réduites en poudre permettent d'obtenir une teinture jaune ou rouge. Il est aussi considéré comme une plante médicinale pour ses différents composants dont le tanin. Le henné est cultivé intensivement en Inde et au Soudan.

Avant de présenter les multiples usages du henné, voici quelques données historiques.


Ses origines
Le mot henné est d'origine sémitique et se rapporte à la tendresse. Dans certaines régions de l'Inde où il est très utilisé, il est aussi appelé Mehandi.
Son usage pour parer les femmes remonte à 9 000 ans et dans environ 60 pays. Des traces de son utilisation ont été retrouvées dans de nombreuses civilisation antiques telles que : l'archipel des Cyclades (3000-4000 av. J.C.), l'ancienne cité cananéenne d'Ugarit à Ras Shamra en Syrie (2100 av. J.C.), Canaan, la civilisation minoenne (Crète antique) et Mycènes (Grèce antique). Les motifs décoratifs célébraient le plus souvent la fertilité et la sexualité féminines. Cependant, les Egyptiens de l'Antiquité l'employaient pour ses qualités médicinales et odorantes comme en témoigne la momie de Ramsès II dont les cheveux, les mains et les pieds en étaient couverts. Dans la région orientale de la Méditerranée et en Egypte, les Juifs et les premiers Chrétiens se servaient du henné pour orner les mains des femmes. Les Musulmans l’ont ensuite intégré dans leurs traditions et ont répandu son usage avec l'expansion de l'islam jusqu'en Espagne où il y était cultivé et utilisé par les Juifs, les Chrétiens et les Maures du 9ème siècle jusqu'à l'Inquisition espagnole. Le henné est également apparu très tôt en Inde où il est toujours employé par les Musulmans et les Hindous.

Son usage
Le henné est très connu en tant que colorant que ce soit pour la peau ou pour les cheveux mais il l'est moins pour ses propriétés antifongique, antiseptique et antisudoral. Son usage est donc très varié.

Le henné constitue une parure et embellit la femme. Les motifs appliqués sur les mains et les pieds ont des significations multiples. Selon des croyances berbères, en l'utilisant, les femmes espèrent plus de force et de courage pour faire face aux difficultés du couple et se protéger de ce mauvais il, de la jalousie et autre mauvais sentiment des autres. Pour certains, le henné apporte également la chance, la baraka. Il est donc très prisé lors des évènements importants qui sont alors l'occasion d'une véritable cérémonie du henné. C'est le cas lors du mariage, pour embellir la mariée, lors d'une naissance ou d'une circoncision. En Iran et dans certains pays musulmans, les hommes mettaient du henné avant la bataille pour être plus « présentables » devant les anges s'ils mourraient au combat. On retrouve des traces de ces faits dans les miniatures perses. En Inde, les motifs peuvent être uniquement décoratifs ou symboliser des divinités hindoues.

Sur les cheveux, l'effet peut être surprenant selon la couleur naturelle de la personne. Le henné donne de beaux reflets ou change complètement la couleur, tout dépend des éléments ajoutés à la pâte qui sera appliquée pendant une ou deux heures. Le tanin qu'il contient renforce le cheveu le rendant ainsi plus beau. En plus de son effet colorant, il possède une action antipelliculaire et antiséborréique.

Ses propriétés médicinales sont dues entre autres au tanin. Le henné peut être pris par voie orale sans effets indésirables connus. Il est utilisé dans de nombreux cas pour ses propriétés astringente, antiseptique et cicatrisante. Sous forme de cataplasme, il permet de traiter ou diminuer l'eczéma, les mycoses, les furoncles, les abcès, les panaris, les gerçures, les inflammations, les douleurs d'entorses ou de fractures. Il est aussi possible de traiter les brûlures et certaines hémorragies et de favoriser la cicatrisation de blessures. Sous forme d'infusion, il aide à lutter contre les ulcères, les diarrhées et la lithiase rénale. On peut également l’utiliser comme collyre dans les ophtalmies.

Aujourd'hui, le henné intervient dans le body art, dans les tatouages temporaires. Il séduit beaucoup les jeunes, en particulier le henné « noir » dont il convient de se méfier car il s'agit le plus souvent d'un henné contenant un additif pouvant être nocif pour la peau : le P-Phenelynediamine (PPD).

Dans la sunnah

De nombreux hadiths relatent l'usage du henné. Le Prophète Mohammed utilisait le henné comme teinture pour ses cheveux ou soigner les maladies.

« Le Prophète ne souffrait jamais d'une blessure ou d'une épine sans appliquer du henné dessus. » (Hadith rapporté par Oum Salamah, qu'Allah l'agrée) [At-Tirmidhi, al Bayhaqi]

Le Prophète d'Allah dit : « Les Juifs et les Chrétiens ne teignent pas (leur cheveux gris), vous devez faire l'opposé de ce qu'ils font (i.e. teignez vos cheveux gris et vos barbes). » (Hadith rapporté par Abou Houraira, qu'Allah l'agrée) [Boukhari 4 :668, 7 :786]

« [] Et concernant la teinture avec le henné, sans aucun doute j'ai vu le Prophète d'Allah teindre ses cheveux avec et c'est pourquoi j'aime teindre (mes cheveux avec) [...] » (Rapporté par Oubaid Ibn Juraij) [Mouslim]

Le Prophète a dit : « Les meilleures choses avec lesquelles les cheveux sont changés sont le henné et le katam. » (Rapporté par Abou Dharr) [Abou Dawoud]


Après cette vue d'ensemble, on comprend mieux que l'usage du henné vient de traditions ancestrales que la religion a intégrées. L'origine n'est donc pas proprement dite religieuse mais on retrouve des références dans les hadiths. Avec toutes les qualités citées et son coût économique, le henné a tout pour séduire !


29  Culture islamique / Poèmes sur la Oumma / Mon coeur de musulman au coeur de musulmane... le: Octobre 25, 2007, 11:14:32
Salam Alaykoum

Mon coeur de musulman au coeur de musulmane...

De Coeur de Frère à Coeur de Soeur
Je dessine ces Mots avec Attention
Avec précaution, tu es si sensible
Et Ma Vie sans Toi
Serait comme Une Mer sans sable

Alors chaque Jour que Dieu fait
Quand je respire
Voici O Ma Soeur Ce à quoi j'aspire
Te donner plus de Bonheur au fil de l'âge
Qu'il n'y a de Croyants à Chaque Nouveau Pèlerinage

J'ai tant de Rêves pour Nous
Il me faudrait plus que cette Page
Que ses lignes et toutes ses marges
Que toute une Vie et ce qu'elle contient en Heures

Je ne sais dans quel Océan elle se jettera
Mais c'est bien Toi la Source de Mon Bonheur
Et si à Mon dernier soupir
C'est Toi que je trouve à Mes Cotés
C'est que mon Rêve de Frère se sera réalisé

Celui d'avoir partagé Ma Vie, Ma Foi, Mon Coeur et Mes Secrets
Au près d'une Soeur Aimée
D'une Femme Estimée et Respectée
Qui m'aura fait goutté la Douceur de la Sincérité

De Mon Coeur de Frère à Ton Coeur de Sœur
Entre Mon Coeur d'Hommes et Ton Coeur de Femme
Je construis le Pont qui unifiera pour l'Eternité
Mon Coeur de Musulman à Ton Coeur de Musulmane.


30  L'islam, ma religion / Allah (swt) / Pourquoi Allah nous éprouve-t-Il? le: Octobre 25, 2007, 11:06:27
Salam Alaykoum

Pourquoi Allah nous éprouve-t-Il ?




Réponse de Shaykh Hamza Karamali
(Professeur de fiqh de l'université d'Aman en Jordanie)



Question :


Il nous a été appris qu'Allah nous a amenés à l'existence, placés sur cette terre, et a donné à la plupart d'entre nous la possibilité de choisir comment passer sa vie.
Il nous a été dit qu'Allah nous a créés pour nous tester, et que nous serons récompensés ou punis en conséquence.
De même, il nous a été enseigné qu'Allah nous a créés pour L'adorer.

Pourquoi Allah nous teste-t-Il? Pourquoi ne nous a-t-Il pas placé tout simplement au Paradis?

Il nous a aussi été enseigné que quoi que nous fassions, nous ne serons jamais assez bons pour le Paradis. Et que c'est à travers Sa Miséricorde que nous pourrons y entrer.

Donc, pourquoi nous placer sur cette terre? Et pourquoi désire-t-Il nous punir pour n'avoir pas accompli ce qu'Il nous ordonne (comme les 5 prières quotidiennes)? Pourquoi veut-Il nous punir pour ne pas L'avoir adoré?

J'ai entendu les gens dire que nous devons juste nous soumettre à Allah , faire ce qu'Il veut que nous fassions, et Lui obéir en toutes choses.
Notre existence ne serait alors que Lui obéir dans tous les aspects de nos vies, pourquoi Allah veut-Il que nous fassions cela?
Quand je la considère de cette façon, la vie semble tout d'un coup tellement « sérieuse » ; une bataille constante contre le monde. Je me sens coupable si j'ai le désir d'atteindre un but de ce monde, comme le mariage, les voyages, etc...


Réponse :


Au Nom d'Allah le Clément, le Miséricordieux.

Qu'Allah vous bénisse pour votre question.
Il n'y a pas à s'inquiéter qu'elle soit mal prise : votre question à été posée avec sincérité et formulée poliment.
Il est obligatoire de se débarrasser de ses doutes en acquerrant la véritable science, et il aurait été blâmable de garder pour vous cette question.

« Il n'y a rien qui Lui ressemble »

Un des articles fondamentaux de notre croyance est qu'Allah est absolument dissemblable à tout excepté Lui-même. Il nous dit dans le Qor'an:
«Il n'y a rien qui Lui ressemble. »
[Sourate 42:verset 11]

Une des conséquences de cette croyance est que, contrairement aux actes humains, les Actes Divins ne sont pas poussés par un but, car les buts n'ont un sens que dans le cas de quelqu'un qui est faible et dans le besoin.

Pour clarifier un peu plus tout cela, considérons ce qui suit.
Quand les humains effectuent des actions, il est juste de s'interroger sur ce qui les a motivés à les accomplir, car, étant les êtres indigents qu'ils sont, ils n'agissent que pour satisfaire certains besoins.
Par exemple Zayd met un manteau car le temps est frais et qu'il a besoin de chaleur. Aisha va manger de la nourriture car elle a faim et a besoin d'être alimentée. Ali ira à l'université car il a besoin de gagner sa vie grâce au diplôme qu'il va y obtenir.
Comme vous pouvez le voir grâce à ces exemples, les motifs qui stimulent les gens à accomplir leurs actions sont révélateurs du fait qu'ils sont fondamentalement dans le besoin.

Allah est le Créateur de tout et il n'a besoin de rien.
Cela est facile à dire mais pas si évident à appréhender.
L'une des implications de Son absolue absence de besoin de quoi que ce soit est que Allah n'est pas motivé par des buts quant à Ses actes.
Celui qui n'a aucun besoin ne peut avoir de but. Donc demander «pourquoi » Allah a fait une chose n'a aucun sens.
Dans les termes du Qor'an:
« Il n'est pas interrogé au sujet de ce qu'Il fait, mais plutôt eux sont interrogés. »

Allah n'a aucun besoin de notre obéissance, et notre désobéissance ne peut Lui nuire. Il n'a aucun besoin de nous récompenser si nous Lui obéissons. Et s'Il l'avait décidé, Il aurait pu nous récompenser pour Lui désobéir.
C'est pourquoi les manuels classiques de dogme Sunnite orthodoxe nous enseignent que lorsque Allah récompense quelqu'un, Il ne le fait que par pure générosité; et non parce qu'Il est amené à agir ainsi en vertu d'un quelconque besoin ou parce que nous avons un droit sur Sa récompense. La question « pourquoi » est donc inapplicable.

De la même façon, Allah n'a aucun besoin de nous punir si nous Lui désobéissons. Et s'Il l'avait voulu, Il aurait pu nous punir pour Lui avoir obéi.
C'est pourquoi ces mêmes manuels enseignent également que quand Allah punit quelqu'un, Il ne le lèse pas, car il n'a aucun droit sur Lui. (Rappelons-nous que notre obéissance ou notre désobéissance ne L'affecte pas.) Il punit de par Sa pure Justice.
La question « pourquoi » est inapplicable.

Versets coraniques qui semblent impliquer des motifs.

C'est la toile de fond à partir de laquelle nous comprenons les paroles qui semblent indiquer qu'Allah a fait une chose pour une raison précise.
Par exemple, quand le Qor'an nous dit qu'Il nous a créés pour L'adorer, cela ne signifie pas qu'Il a besoin d'être adoré, et nous a donc créés pour satisfaire ce besoin.
Non, ce qu'Il nous dit c'est qu'Il nous a créés avec la capacité de L'adorer en nous donnant la possibilité de choisir nos actions (Hashiyat al-Jamal `ala al-Jalalayn).

De la même façon, quand Allah nous dit qu'Il nous a créés pour nous éprouver, cela ne signifie pas qu'Il a besoin de nous éprouver pour savoir si nous ferons le bien ou le mal.
Il sait déjà ce que nous allons faire.
Plutôt, l'accomplissement de nos actions dans cette vie n'est qu'une preuve pour ou contre nous au Jour du Jugement.

La conséquence pratique

Allah nous a créés et a décrété que ceux d'entre nous qui choisissent les actions des gens du Paradis entreront au Paradis et que ceux qui choisissent les actions des gens du Feu entreront dans le Feu.

Etant donné qu'Allah est complètement différent de tout ce qui existe d'autre, cela n'a pas de sens de se demander pourquoi Il a fait cela. Plutôt, les choses sont ainsi, et c'est à nous de choisir où nous voulons aller.
En réalité, la Loi Sacrée est une bénédiction immense pour nous dans cette vie et dans l'autre.

Les obligations qui semblent au premier abord difficiles à accomplir ont pour effet de polir le Coeur jusqu'à ce que les perspectives que l'on a changent du tout au tout.
La soumission extérieure mène à la soumission intérieure et le coeur s'emplit d'amour et de gratitude envers Allah .
Les obligations ne sont pas faites pour être martelées à contre coeur ; elles sont supposées être offertes dans un esprit sincère de gratitude envers Allah pour la myriade de bénédictions dont chacun d'entre nous a été gratifié.
Celui pour qui cet état est réalisé fera tout pour Allah ; les activités « terrestres » comme manger, boire, et parler avec ses amis sont toutes accomplies avec l'intention de se rapprocher d'Allah .
Une telle personne ne se préoccupera pas de l'éventualité de problèmes futurs, et il ne conservera pas de rancoeur au sujet des difficultés passées, car il sera occupé avec Celui qu'il aime.
C'est là le vrai bonheur, et quiconque passe à coté ne connaîtra jamais ce qu'est la satisfaction.


Et Allah est le plus Savant.


http://www.islam-sunnite.com/article-5155650.html
Pages: [1] 2 3
 Développé par TOOLYNK, spécialisée dans le développement d'applications web et mobile, plateformes e-commerce et marketplace.