Historique

  • Manifestation : Non à la Grande Mosquée

    Mouvement de protestation porté par le FN dénonçant la construction de la grande Mosquée.

  • 30 Septembre 1994: Inauguration de la Grande Mosquée

    Inauguration de la mosquée par Charles PASQUA, Ministre des cultes. De Michel NOIR maire de Lyon, de l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite des autorités civiles et religieuses de la ville

  • 14 Juin 1992: Pose de la première pierre

    Pose de la première pierre en présence de plus de 3000 personnes et en l’absence des autorités de la ville qui avaient décidées de ne pas y participer.

  • 30 Septembre 1994: Première prière

    Aujourd’hui, la mosquée est un lieu de prière, d’éducation (une école a été créée), d’information sur l’islam et un interlocuteur pour les différentes communautés religieuses et les pouvoirs publics.

 

  • 25 avril 1980
  • Avril 1981
  • Mai 1981
  • 10 novembre 1983
  • Fevrier 1984
Kheliff L’ACLIF, Association Culturelle Lyonnaise Islamo Française est crée par Rabah KHELIFF, Kamel KABTANE et Mohamed TAHAR. Son but est la construction d’un centre culturel polyvalent composé d’une mosquée financée par les Musulmans et d’une partie culturelle qui devait être financée par l’Etat.
giscard Giscard d’Estaing, alors Président de la république déclarait avant l’élection présidentielle à Lyon devant plus de 20000 personnes que l’Etat financerait la construction d’un centre culturel pour la Communauté Musulmane de La Région.
mitterandFrançois Mitterrand est élu Président de la République. Les responsables de l’ACLIF rencontrent ses Conseillers Maître Ribbs et Pierre Bérégovoy alors secrétaire Général de l’Elysée.
Réunion de la commission générale du conseil Municipal de Lyon en présence des autorités religieuses de la ville (voir débat ci-dessous).
SoulierRéunion générale préparatoire au conseil municipal : rencontre entre les représentants des différents cultes (catholique, juif, musulman, protestant) et les partis politiques (M. NOIR, G. COLLOMB, A. SOULIER) ; présentation du projet.
Le 21 novembre, le conseil municipal accorde à l’ACLIF un bail de 99 ans sur le site du Boulevard Pinel dans le 8ème arrondissement.
  • 13 février 1984
  • 6 Juillet 1984
  • 10 septembre 1984
  • 20 Novembre 1984
  • 20 Juin 1985
Francisque Collomb Le permis de construire est accordé par F.COLLOMB, Maire de Lyon. Création de l’Association pour la protection des habitants du 8ème, comité de défense des riverains.
Le permis de construire, attaqué par l’association de riverains, est annulé par le Tribunal Administratif pour empiétement sur zone terrain classé boisé (TCB).
L’ACLIF fait appel du jugement devant le Conseil d’Etat, qui lui donne tort le 31 octobre 1986.
Création du Comité pour la construction de la mosquée de Lyon par le professeur Badreddine LAHNECH, Kamel KABTANE, Maurice GLOTON. Ce comité a pour objet de l’organisation de la collecte des fonds nécessaire à la construction de la mosquée de Lyon, et d’en contrôler la destination.
Un second permis de construire est approuvé tacitement. Le Tribunal Administratif en reconnaît la validité le 10 JUIN 1986.
  • 19 Juin 1987
  • 19 Juin 1989
  • 29 août 1989
  • 6 septembre 1989
  • 25 septembre 1989
Compte tenu des difficultés rencontré sur le terrain du Boulevard Pinel la Mairie de Lyon propose un nouveau terrain sur le site de la rue de Surville dans le 8ème arrondissement propriété du Conseil général du Rhône.
Un troisième permis de construire est délivré à l’ACLIF, près de l’Hôpital Saint Jean de Dieu.
Diffusion par l’ACLIF de tracts dans les boîtes aux lettres pour expliquer le projet.
Création d’un comité de riverains pris en mains par le Front National, le Mouvement Apolitique d’Intérêts National, opposé à la construction de la mosquée sur ce site.
michel noir3 M.NOIR, nouveau Maire, annonce à l’«Heure de Vérité »l’édification de la mosquée à Lyon.
M.NOIR signe le permis de construire sur le site du boulevard Pinel.
Réunion des associations de riverains à la mairie du 8ème, en présence du Maire H.VIANAY, et de 500 personnes.
Pétitions des riverains contre l’édification de la mosquée : 4500 signatures.
Manifestation des opposants à la construction : une délégation est reçue à l’Hôtel de Ville par J.JAKUBOWICZ, adjoint au respect des droits.

 

  • 11 Octobre 1989
  • 19 Octobre 1989
  • 20 Octobre 1989
  • 30 Mai 1990
  • 15 Mars 1990
Réunion de travail entre les représentants de la municipalité, les représentants de l’ACLIF et les associations de riverains.
Diffusion à l’initiative du Centre National des Indépendants (CNI) de 230 000 lettres à Lyon et à Bron pour savoir si les habitants sont pour ou contre un référendum concernant l’implantation d’une mosquée à Lyon (réponse : 4675 « oui » ;278 « non »).
– Publication d’un sondage Lyon-Figaro auprès de 800 personnes :

. 74 % des Lyonnais sont favorables à un référendum sur la mosquée
. 42 % sont favorables à la construction d’une mosquée dans leur ville
. 28 % sont plutôt défavorables
. 30 % sont indifférents
– Emission FR3 Rhône-Alpes en direct de Lyon : débats, reportages, invités :

. B.ETIENNE, professeur à l’Université d’Aix Marseille
. A.JAKUBOWICZ, adjoint au respect des droits
. J.J.QUEYRANNE, Maire de Bron
.C.JOUX, président du Comité de coordination des associations de riverains contre la mosquée
. RDJEBABLA, qui enseigne le Coran au Minguettes
. le professeur LAHNECHE, président de l’ACLIF
. M.ZAIRI, président régional de l’Amicale des Algériens de France
. C.FERDJANI de la maison de l’Orient.

Le 3ème recours de l’association de riverains est rejeté par le Tribunal Administratif.
M.NOIR est invité sur Télé Lyon Métropole ; il rappelle son soutien au projet.
  • Février 1991
  • 10 Juillet 1991
  • Mai 1992
  • 12 Juin 1992
  • 14 Juin 1992
L’association de riverains est déboutée par le Tribunal de Grande Instance de sa demande d’annulation du bail consenti à l’ACLIF.
Réunion exceptionnelle de la commission extra-municipale du « respect des droits » à l’Hôtel de Ville pour parler du projet : associations de riverains, élus, représentants des cultes.
Le conseil d’administration du comité de la Construction de la Mosquée de Lyon décidé malgré les oppositions de déposer la première pierre
Le maire de Lyon convoque les responsables de l’ACLIF pour leur demander de surseoir à la pose de la première pierre tant qu’il n’auront pas fait la preuve du financement total de la Mosquée.
Pose de la première pierre en présence de plus de 3000 personnes et en l’absence des autorités de la ville qui avaient décidées de ne pas y participer.
  • 15 Juillet 1992
  • Novembre 1992
  • 27 mai 1993
  • Juin 1993
  • 3 Décembre 1993
L’ACLIF dépose auprès de la COURLY la déclaration d’Ouverture de chantier. Le premier coup de pioche est donné.
Assemblée Générale du Comité d’ Intérêt local Laënnec Transvaal à la Mairie du 8ème en présence du Comité des riverains, du Maire H.VIANAY et du professeur LAHNECHE.
Les riverains sont déboutés en appel de leur demande d’annulation du bail.
Journées portes ouvertes sur le chantier de la mosquée en présence de Michel Noir de l’ambassadeur d’Arabie saoudite et d’un représentant de l’ambassade d’Algérie.
Le Professeur LAHNECH décède. Une foule nombreuse l’a accompagné à sa dernière demeure
  • 18 Décembre 1993
  • 15 avril 1994
  • 30 juin 1994
  • Septembre 1994
  • 30 septembre 1994
Rabah KHELIFF est élu président de l’ACLIF et du Comité pour la Construction de la Mosquée de Lyon. Kamel KABTANE reste le secrétaire Général de ces deux instances.
Le comité pour la construction de la Mosquée de Lyon ayant achevé sa mission il est remplacé par une association loi 1905 qui prend le nom de Conseil Islamique Rhône-Alpes.
Création par l’ACLIF et le CIRA de la Société Civile Immobilière « Mosquée de Lyon » chargée de la gestion du patrimoine de la Mosquée de Lyon.
Réunion à l’Hôtel de Ville avec les représentants de la Préfecture, des villes de Lyon et Bron, de l’ACLIF et de l’association de protection des habitants .
Bilan : édiction d’une liste de règles (interdiction de tout appel extérieur à la prière, de l ‘exercice de tous commerces ou activités artisanales dans le périmètre de la mosquée).
Semaine culturelle organisée par l’ACLIF dans le cadre de l’inauguration de la mosquée :
– à la Maison du Livre de Villeurbanne : rencontre-débat avec le philosophe R.GAURAUDY, les architectes de la mosquée BALLANDRAS et MIRABAUD, et Mouloud HARIR FOUROUCHE, architecte iranien spécialiste de l’architecture orientale.
– visite guidée de la mosquée avec le public et les architectes.
J.J QUEYRANNE, Maire de Bron, adresse une lettre aux riverains des Essarts indiquant la liste des règles édictées par convention entre l’ACLIF et la Ville de Lyon.
Inauguration de la mosquée par Charles PASQUA, Ministre des cultes. De Michel NOIR maire de Lyon, de l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite des autorités civiles et religieuses de la ville
Aujourd’hui, la mosquée est un lieu de prière, d’éducation (une école a été créée), d’information sur l’islam et un interlocuteur pour les différentes communautés religieuses et les pouvoirs publics.
  • 6 Février 1995
  • Le texte fondateur de la GML
La mosquée de Lyon publie le Rapport d’un Audit Juridique, Economique, comptable et Financier réalisé par Monsieur André BUTHURIEUX expert prés la cour d’appel de Lyon et de la cour de cassation. Qui conclu : « Il apparaît que transparence et sérieux ont été la constante, grâce à des bénévoles qui ont fait preuve de rigueur et disponibilité »

Vidéo présentant les photos historiques de la Grande Mosquée de Lyon


Photos historiques de la construction de la Grande Mosquée de Lyon

Scroll To Top