Accueil  Généralités sur l'Islam » Recueil de Hadiths » 94 – Le devoir d’hospitalité

94 – Le devoir d’hospitalité

94 – Le devoir d’hospitalité

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 51 – versets 24 à 27: «T’est-il parvenu le récit des honorables hôtes d’Abrahâm? (24) Quand ils le surprirent chez lui et dirent: «Paix et salut!» Il dit: «Paix et salut! Gens inconnus de nous». (25) II se retira discrètement parmi les siens pour apporter un veau gras. (26) II le leur avança et dit: «Ne mangez-vous donc pas?» (27)

2. Chapitre 11 – verset 78: «Son peuple arriva vers lui en courant; or ils faisaient auparavant les mauvaises choses. Il dit: «O mon peuple! Mes filles que voilà sont plus pures pour vous. Craignez donc Dieu et ne me couvrez point d’opprobre à propos de mes hôtes. N’y a-t-il donc parmi vous aucun homme raisonnable?»

Commentaire

Le peuple de Sodome et de Gomorrhe furent les premiers à pratiquer l’homosexualité. Leur prophète Loth (neveu d’Abrahâm) essaya en vain de les en dissuader en leur annonçant la venue prochaine d’un terrible châtiment de Dieu. Quand les Messagers angéliques de Dieu vinrent annoncer à Loth la destruction imminente de ces deux cités perverties, ils se présentèrent sous l’apparence déjeunes gens de très grande beauté. Cela attira aussitôt ces gens corrompus qui demandèrent à Loth de leur livrer ses hôtes. Il leur conseilla d’épouser plutôt ses filles au lieu de poursuivre ces pratiques impures. Les Anges effacèrent complètement leurs yeux de leurs visages et retournèrent leurs cités de fond en comble, puis Dieu fit pleuvoir sur eux une pluie de cendre et de feu.

706. Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu’il traite généreusement son hôte. Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu’il soit gentil avec ses proches. Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu’il dise une bonne chose ou se taise». (ura)

707. Khoueyiid Ibn ‘Amr Al Khouzà’i (das) a dit: «J’ai entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire: «Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu’il traite généreusement son hôte durant la période qui lui revient de droit». Ils dirent: «Et quelle est donc cette période? 0 Messager de Dieu!» Il dit: «Le jour de son arrivée et la nuit suivante. Le droit à l’hospitalité est de trois jours. Ce qui dépasse cette période est une aumône».

Dans une autre version de Moslem: «II n’est pas permis à un Musulman de séjourner chez son frère jusqu’à le pousser à commettre un péché». Ils dirent: «Comment peut-il le contraindre à commettre un péché? 0 Messager de Dieu!» Il dit: «II reste chez lui alors qu’il n’a plus rien à lui servir».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top