Accueil  Généralités sur l'Islam » Recueil de Hadiths » 81 – L’interdiction de briguer le commandement et le devoir de fuir le poste de gouverneur

81 – L’interdiction de briguer le commandement et le devoir de fuir le poste de gouverneur

81 – L’interdiction de briguer le commandement et le devoir de fuir le poste de gouverneur

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 28 – verset 83: «Cette demeure ultime que voilà (le Paradis), Nous la réservons à ceux qui ne cherchent ni à s’élever sur terre, ni à y semer la corruption et l’avenir est aux gens pieux».

Pour ce qui est des Hadiths:

674. Selon ‘Abdurrahman Ibn Samoura (das), le Messager de Dieu (bsdl) lui a dit: «O ‘Abdurrahman Ibn Samoura! Ne demande pas le commandement: Si tu l’obtiens sans que tu ne le demandes, tu y seras aidé et, si tu l’obtiens sur ta demande, on t’en laissera toute la responsabilité. Quand tu fais serment de faire quelque chose et que tu vois par la suite une action meilleure, fais cette dernière et fais une œuvre compensatoire pour te délier de ton serment». (ura)

Commentaire

II s’agit ici des serments autres que ceux qui nous engagent vis-à-vis d’autrui, comme le fait de leur rembourser une dette ou de leur rendre quelque service. Mais quand on fait serment, par exemple, de ne plus parler à quelqu’un dans un mouvement de colère, on doit se délier de ce serment de la façon indiquée dans le verset 89 du chapitre 5: «Le rachat du parjure consiste à nourrir dix miséreux de la nourriture moyenne que vous donnez à votre famille, ou à les vêtir, ou à libérer un esclave. Celui qui n’en trouve pas les moyens, le jeûne de trois jours».

675. Selon Abou Dharr (das), le Messager de Dieu (bsdl) lui a dit: «O Abou Dharr! Je vois en toi quelque faiblesse et je veux pour toi ce que je veux pour moi-même. N’accepte jamais d’être le chef d’un groupe de trois et n’assume jamais la gérance des biens d’un orphelin». (Rapporté par Moslem)

676. Abou Dharr (das) a encore dit: «O Messager de Dieu! Que ne me nommes-tu gouverneur de quelque province?» Il frappa de la main son épaule et lui dit: «O Abou Dharr! tu es faible et il s’agit là d’un dépôt qui rapporte, le jour de la résurrection, opprobre et remords, sauf à celui qui aura obtenu ce poste par son mérite et en aura rempli toutes les obligations». (Rapporté par Moslem)

677. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Vous vous empressez à obtenir le commandement alors que ce sera une source de remords le jour de la résurrection». (Rapporté par Al Boukhàrî)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top