Accueil  Généralités sur l'Islam » Recueil de Hadiths » 63 – La concurrence dans les œuvres destinées à l’autre monde

63 – La concurrence dans les œuvres destinées à l’autre monde

63 – La concurrence dans les œuvres destinées à l’autre monde

Dieu le Très-Haut a dit:
1. Chapitre 83 – verset 26: «Et que ceux qui se disputent pour arriver à cela se disputent».
Pour ce qui est des Hadiths:
569. Selon Souheyl Ibn Sa’d (das), le Messager de Dieu (bsdl) reçut en cadeau une boisson. Il en but et il avait à sa droite un jeune homme et à sa gauche des personnes âgées. Il dit au jeune homme (qui avait droit de priorité étant à droite): «Me permets-tu de donner à boire à ceux-là (avant toi)?» Le jeune homme dit: «Non, par Dieu, ô Messager de Dieu! Jamais je ne céderai à quelqu’un un honneur qui me revient de toi». Le Messager de Dieu (bsdl) lui plaça le bol dans sa main. (ura)
Commentaire
Ce jeune homme n’était autre que le cousin du Prophète (bsdl), ‘Abdullâh Ibn ‘Abbâs (das), réputé pour sa haute connaissance des sciences islamiques. Les règles de la politesse exigent qu’on commence toute distribution par la personne de droite. Mais le Prophète (bsdl) a voulu tenir compte du respect dû à l’âge des autres personnes présentes. Comme le fait de boire juste après le Prophète contient une bénédiction certaine, ‘Abdullâh refuse de céder son tour, pas même à ses aînés. Cela montre que nous devons courir avec empressement derrière tout ce qui peut nous apporter la bénédiction de Dieu.

570. Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Alors qu’Ayoub (bsdl) se lavait tout née, des sauterelles en or tombèrent sur lui, il se mit alors à les recueillir dans son habit. Son Dieu, qu’il soit exalté et magnifié, l’appela en disant: «Ne t’avais-je pas donné ce qu’il faut, pour te passer de ce que tu vois». Si, par Ta Puissance, répond Ayoub, mais je ne saurais me passer de ta bénédiction». (Rapporté par Al Boukhâri)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top