Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le statut de la prière et son importance spirituelle  (Lu 9995 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
habiaw
Invité
« le: Décembre 10, 2006, 07:12:09 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Ahlikoum wa rahma to Lah i té3éla wa barakatouhou

D'après Abu Harayrah (ra) , le Prophète (saws) a dit :

Allah (Subhanou) a dit :Les premières des actions pour lesquelles un serviteur de Dieu sera jugé le Jour de la Résurrection seront ses prières. Si elles sont en ordre, alors il aura prospéré et réussi et si elles sont incomplètes, alors il aura failli et perdu.

Si quelque chose manque à ses prières obligatoires, le Seigneur - glorifié et exalté - dira : Voyez si Mon serviteur a des prières surérogatoires qu'il puisse compléter celles qui étaient défectueuses de ses prières obligatoires. Alors le reste de ses actions sera jugé de la même manière.


Rapporté par at-Tirmidhi (aussi par Abu Dawud, an-Nasa'i, Ibn Majah et Ahmad).
« Dernière édition: Octobre 19, 2008, 21:43:22 par Fatiima » Journalisée
shams
Invité
« Répondre #1 le: Décembre 10, 2006, 10:15:46 »
Share   Modifier le messageModifier

Assalam wa alikoum

Dieu le Très Haut a dit:

"Observez avec assiduité les prières et la prière médiane."

sourate 2, verset 238

Moslem rapporte:

Jaber (que Dieu lui accorde Sa Satisfaction) rapporte:
"J'ai entendu le Messager de Dieu (BSDL) dire:

Entre l'homme d'une part, et l'idolatrie et la négation, de l'autre est la reconciliation à la pratique de la prière."

Voici le commentaire pertinent du docteur (en Islam) Salehdine Keshrid :

"On peut avoir une excuse valable pour ne pas jeuner, on peut ne pas avoir les moyens de faire l'aumône ou de faire le Hajj à la Mecque, mais ni la maladie, ni la participation au combat, ni rien d'autre ne peuvent dispenser de la prière qu'on doit pratiquer même sur son lit de mort".

Selon Bourayda (que Dieu lui accorde Sa Satisfaction) , le Prophète (BSDL) a dit:

"Le seul pacte qu'il ya entre nous et les non croyants est la pratique de la prière. Celui qui l'abandonne est bel et bien tombé dans la mécréance."
Rapporté par Attirmidhi.

Dieu le Très Haut dit:

"La prière détourne des actes immoraux et désavouables."
Sourate 29, verset 45

Journalisée
habiaw
Invité
« Répondre #2 le: Décembre 10, 2006, 15:29:43 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Ahlikoum wa rahma to Lah i té3éla wa barakatouhou

De nombreux hadiths authentiques ont été rapportés de façon sûre d’après le Prophète (saws).
Parmi ces hadiths figure celui qui comporte le célèbre récit de l’Ascension nocturne [du Prophète] au cours de laquelle il traversa les cieux l’un après l’autre au point d’arriver auprès de son Maître, le Très Haut, Allah sûbhanawata 3éla.
Allah Subhânou l’appela, le rapprocha et lui prescrivit 50 prières.

A chaque fois que notre Prophète (saws) redescendait pour prescrire à notre oumma les commandements d'Allah, Il (saws) était interrompu par Moise (sa) qui avait peur que la oumma ne puisse prier autant de fois par jours...:

Ainsi, notre honorable prophète (saws) ne cessait d’aller à Son Maître et de revenir à Moïse.
Il montait vers son Maître et redescendait à Moïse. Celui-ci lui demandait à chaque fois [ce qu’il avait obtenu] et quand Mohamed (saws) avait répondu, Moïse (sa) lui disait :" retourne à ton Maître et demande Lui un allégement."
Il (saws) remontait à son Maître et lui demandait un allégement, jusqu'à ce qu'il (saws) n’ose plus remonter...

Allah le Tout Puissant lui imposa, au début 50 prières, Notre prophète (saws) ne cessa de Lui implorer de diminuer leur nombre jusqu’à qu’il n’en resta comme obligation que cinq.[/b]

SubhanAllah CINQ... Allah sûbhanou a divisé cette prescription par 10 !!

Dans un Hadith Sahih d'Abu Hurayra, le prophète (saws) a dit qu'Allah (subhânoou) a dit:

"Ma miséricorde l'emporte sur Ma colère"

Al Hamdulilah a Rabi el 3alamine...
Journalisée
TheToons
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 6


Voir le profil
« Répondre #3 le: Décembre 14, 2006, 21:43:24 »
Share   Modifier le messageModifier

Karim et le match de foot
 


C'est l'histoire de Karim un enfant d'environ 10/11ans
Ce petit garçon joue au foot comme tous les petits du quartier,
lui joue pour l'équipe des noirs et aujourd'hui il joue contre l'équipe des blancs.
Alors qu’ils sont en plein match, Karim décide de s'arrêter de jouer.
Il fait signe aux équipes qu'il va à la prière.
Les autres joueurs, irrités, se précipitent vers lui et lui disent :
- Karim, tu pourras faire ta prière après le match. On peut faire la prière d'al-asr jusqu'à 6 h et demie. Allez, viens continuer à jouer.
Karim répond :
- Pour moi, c'est très important de faire la prière à l'heure. Se rappeler Dieu est beaucoup plus urgent que tout ce qu'on peut faire dans ce monde. Vous n'avez qu'à jouer, si c'est si important pour vous. Moi, je vais à la mosquée pour me rappeler Dieu.
Certains garçons recommencent à jouer, 5 garçons vont vers eux pour jouer aussi, mais ils changent d'avis et suivent Karim. Bientôt, tous les autres garçons s'arrêtent de jouer et courent rejoindre Karim, al-hamdoulillah.
La prière terminée, les garçons recommencent leur partie. L'équipe des noirs fait de gros efforts et finit par marquer 5 buts. C'est elle qui gagne tandis que l'équipe des blancs a 3 buts.
Combien les noirs ont-ils de buts en plus ?
Karim et ses amis rentrent chez eux fatigués mais heureux. Karim arrive à la maison et salue ses parents :
"Salam Aleikoum ! "
Karim raconte à son papa ce qui s'est passé pendant la partie de football. Son papa est très content et lui dit :
" Karim, sais-tu que Dieu te donnera 2 récompenses?
D'abord, Il te récompensera pour la prière que tu as faite.
Et puis, Il te récompensera aussi pour avoir donné le bon exemple.
Quand tu es allé faire ta prière, tes amis ont suivi ton exemple et ont aussi fait leur prière d'al-asr à l'heure,

Journalisée
admin
Administrateur
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 35
Localisation: Lyon
Messages: 2711



Voir le profil WWW
« Répondre #4 le: Décembre 14, 2006, 22:53:59 »
Share   Modifier le messageModifier

Salem TheToons, bienvenu sur ce forum.
Merci pour les petites histoires, elle est sont très belles.
Pour revenir a l'histoire Karim et le foot, il ne faut pas laisser passer l'heure de le salate, c'est important
voici un petite illustration vidéo

Journalisée

habiaw
Invité
« Répondre #5 le: Décembre 24, 2006, 16:41:18 »
Share   Modifier le messageModifier

Salem Ahlikoum wa rahma to Lah i té3éla wa barakatouhou


                LA PRIERE, l'ACTE D'ADORATION LE PLUS COMPLET ET LE PLUS AIME D'ALLAH...  

Celui qui neglige sa prière aura 15 supplices infliges par Allah dans sa vie, pendant qu'il se meurt, dans la tombe et le jour du Jugement....

Les six punitions dans la vie:
1. ) Allah lui retire tous les bénéfices de son age et rend sa vie misérable.
2. ) Allah n'accepte pas ses dua's
3. ) Allah efface de son visage les traits des gens bien.
4. ) Il sera détesté par toutes les créatures de la terre.
5. ) Allah ne le récompenseras pas pour ses bonnes actions. (No thawab)
6. ) Il ne sera pas ajouté au Duas d'autres personnes.

Les 3 supplices a la fin de sa vie :
1). Il meurt humilié.
2). Il meurt affamé.
3.) Il meurt assoiffé. Même s'il buvait l'eau de toutes les mers il aurait encore soif.

Les trois supplices de la tombe :
1.) Allah rétrécira sa tombe jusqu'à ce que ses cotes écrasent complètement sa poitrine.
2.) Allah déverse sur lui des flammes avec des embers.
3.) Allah pose sur lui un serpent appeler "le brave","the bold" qui le frappera du matin au soir pour avoir abandonné la Prière de Fajr, et du soir au Asr pour avoir abandonné la prière de Dhur, ainsi de suite. A chaque supplice il s'enfoncera de 70 yards de plus dans le sol.

Les trois supplices le Jour du Jugement :
1.) Allah envoie ceux qui l'accompagneront en enfer et le frapperont au visage
2.) Allah le regardera avec un regard de colère que la peau de son visage tombera d'elle même.
3.) Allah le jugera sévèrement et le condamnera à l'Enfer.


Ce qui attend ceux qui ne font pas la prière de :

FAJAR : la lumière est ôtée de leurs visage.
ZOHAR : la bénédiction de leurs revenus leur est ôtée
ASAR : leur force physique leur est ôtée.
MAGHRIB : ils ne sont pas bénit de par leurs enfants.
ISHA: la paix du sommeil leurs est ôtée.


  "Le saint Coran : "Dites des prières avant qu'elles ne soient dites pour vous"."

Wa Allah oua 3alam

Salam Ahlikoum...
« Dernière édition: Juin 03, 2007, 19:33:06 par habiaw » Journalisée
mouslima
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 1


Voir le profil
« Répondre #6 le: Janvier 04, 2007, 20:37:03 »
Share   Modifier le messageModifier

salem ouha3likom je suis d'origine tunisienne et je suis musulmane et je voulais avoir des conseil car je fait ma prière mais souvent pas à l'heure.je sais ke cela es grave.j'aimerais donc avoir votre avis et même des conseilles.choukrane  Undecided[/color]
Journalisée
Hamdoulilah
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 36
Localisation: Paris
Messages: 29


Voir le profil
« Répondre #7 le: Janvier 05, 2007, 17:34:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Salem alaykoum ma soeur,
je vais rien t'apprendre en te disant qu'il faut faire ces prières a l'heure.
La prière est le lien entre toi et allah, c'est comme un rdv avec ton seigneur, il faut pas arriver en retard.
Je ne sais pas si tu es en age de travailler ou pas ma soeur mais je vais te donner un exemple.
Imagine que tu veuille intégrer une excellente entreprise. Et pour cela le recruteur te donne rdv pour effectuer 5 entretiens d'embauches. Imaginons qu'aux 5 rdv tu arrives en retards, pense tu que le recruteur va te prendre ?
Je pense que tu connais la réponse. Alors dit toi que les prières quotidiennes sont des tests pour nous musulmans et comme tout test  il est normal que ceux qui réussissent le mieux soient récompensés. Maleureusement il n'y a pas d'autres matiere pour rattraper, donc tu est obligé de réussir ce test pour etre embauchée.
Le réponse des entretiens d'embauche sera donnée au jour du jugement. D'ici la met toutes les chances de ton coté sister car il n'y a  que deux entreprises possibles : la paradis et l'enfer. laquelle veux tu intégrer ?
Journalisée
habiaw
Invité
« Répondre #8 le: Janvier 07, 2007, 13:23:40 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Ahlikoum wa rahma to lah i té3éla wa barakatouhou

La prière, un des pilliers de l'Islam et pas des moindre, sera la prmière chose dont tu devra te justifier e jour du jugement dernier..

Je n'ais rien à ajouter à ce que dis Hamdulilah... Wink Si ce n'est ce Hadith:

Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (saws) a dit:
"Le jour de la résurrection, ce dont on doit rendre compte en premier lieu est la prière. Si elle s'avère valable, il a mérité le gain et le succès; sinon c'est la déception et la perte. S'il en a négligé quelque chose, le Seigneur glorifié et honoré dit:
"Voyez si Mon esclave a à son compte quelques prières surérogatoires de quoi réparer ses manquements. Il en sera de même de toutes les autre obligations".
« Dernière édition: Janvier 16, 2007, 08:15:08 par habiaw » Journalisée
habiaw
Invité
« Répondre #9 le: Janvier 16, 2007, 08:14:55 »
Share   Modifier le messageModifier


"Lorsqu'une chose me préoccupe, je me précipite vers la prière."

Citation de l'Imam Ali (ra)
Journalisée
leïla
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 138



Voir le profil
« Répondre #10 le: Février 16, 2007, 15:49:26 »
Share   Modifier le messageModifier

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
Hadith ~ Le seul pacte

Selon Bourayda (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut d'Allah sur lui) a dit: "Le seul pacte qu'il y a entre nous et eux (les Mécréants) est la pratique de la prière. Celui qui l'abandonne est bel et bien tombé dans la mécréance". (Rapporté par Attirmidhi)

Jaber (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) rapporte: "J'ai entendu dire le Messager de Dieu (bénédiction et salut d'Allah sur lui): "Entre l'homme, d'une part, et l'associationnisme et la négation, de l'autre, est la renonciation à la pratique de la prière". (Rapporté par Moslem)

Commentaire:
Cette affirmation péremptoire devrait faire trembler plus d'un soi-disant Musulman. Les Musulmans aujourd'hui se flattent d'être près d'un milliard mais c'est en réalité une masse amorphe et inconsistante qui est soumise à toutes les hégémonies et à toute exploitation.

La raison majeure en est que ceux qui pratiquent la prière d'une façon sincère et assidue ne sont qu'une très faible minorité souvent mal tolérée du reste de la population qui en fait souvent un sujet de moquerie et de distraction.

Mais pour se prétendre Musulman il ne suffit pas de s'appeler Mohammad ou Ali il faut avant tout se conformer loyalement et entièrement aux cinq obligations de base de l'Islam dont la plus importante est de loin la prière.

On peut avoir une excuse valable pour ne pas jeûner, on peut ne pas avoir les moyens de faire l'aumône ou d'entreprendre le pèlerinage à la Mecque, mais ni la maladie, ni la participation au combat, ni rien d'autre ne peuvent dispenser de la prière qu'on doit pratiquer même sur son lit de mort.

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux)
de l'Imam Mohieddine Annawawi 631 - 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith 1: Chapitre 109, Page 339, Numéro 1077
Hadith 2: Chapitre 109, Page 339, Numéro 1076
j
Journalisée
leïla
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 138



Voir le profil
« Répondre #11 le: Février 16, 2007, 15:58:42 »
Share   Modifier le messageModifier

La prière (Salât) constitue le devoir le plus important d’un musulman.

C’est le second des cinq piliers sur lesquels repose l’édifice de l’Islam.

 

   Le Messager  d'Allah a dit :

«L'Islam consiste en ce que tu dois: témoigner qu'il n'est d'autre divinité qu'Allah, et que Mouhammed est Son Envoyé, accomplir la prière rituelle, verser la zakat  (impôt rituel) et accomplir le jeûne de Ramadhân, ainsi que le pèlerinage à la Maison d'Allah si les conditions de voyage rendent la chose possible».

   

 La Salât occupe une place qui vient immédiatement après l’Attestation de Foi, et Allah le Très Haut dans Son Livre Saint, le Glorieux Coran, nous exhorte à maintes reprises :

{Accomplissez la Salât}

Notre bien aimé Prophète nous a enjoints durant toute sa vie d’être très consciencieux vis-à-vis de cette prière. Même quand il fut dans son lit de mort, il nous a chargés de prendre toujours le plus grand soin de ce pilier fondamental de notre religion.

La Salât est une prière ordonnée, chaque musulman, homme ou femme, doit la pratiquer. Riches comme pauvres,  aucune excuse n’est valable pour celui qui néglige de faire sa Salât régulièrement, car l’islam nous accorde toutes les facilités, tant et si bien que si l’eau fait défaut pour les ablutions, il nous est permis d’avoir recours au «Tayammum » (ablution sèche).

Et si, contrairement aux coutumes établies, quelqu’un ne peut se conformer aux divers gestes, postures et mouvements, pour cause de maladie, il lui est permis de prier par des signes. (Avec la tête, ou les yeux…)

Il ne nous est pas autorisé de la différer, même sur le champ de bataille ou sur notre lit de mort, une négligence vis-à-vis de la Salât entraîne une punition sévère. C’est un acte d’adoration si important que celui qui y renonce est considéré par la majorité des Savants, comme kouffar (mécréant)… Les savants ont pu déduire cela de la sourate 9 [At tawba-le repentir] verset 11 :

{S’ils se repentent, accomplissent la salât et acquittent la zakat, ils deviendront vos frères en religion. Nous exposons intelligiblement les versets pour des gens qui savent. }
[Sourate 9 - Verset 11]


La Salât  est réellement une répétition pratique de notre foi. Dans cette prière nous nous tenons devant notre Dieu, les mains liées, inclinés sur les genoux, prosternés, les mains sur le sol et assis d’une manière humble; nous nous déclarons être esclaves de notre Sauveur, nous sollicitons son Secours et Sa guidée, nous Lui renouvelons notre déclaration d’obéissance.

Cela consolide la fondation de notre Foi, cinq fois par jour, et nous prépare à exprimer l’esprit de dévotion.

Plus nous serons sincères dans notre Salât, plus nous nous « rapprocherons » d'Allah le Très Haut…

D'après Uqbah ibn Amir : « J'ai entendu le Messager d'Allah dire :

"Votre Seigneur est enchanté par un berger qui, du sommet d'une montagne escarpée, donne l'appel à la prière et prie. Alors Allah dit : Regardez Mon serviteur, il appelle à la prière et accomplit ses prières. Il est dans Ma crainte. J'ai pardonné Mon serviteur [ses péchés] et Je l'ai admis dans le Paradis. » [Rapporté par an-Nasa'i par une bonne chaîne de transmission.]

     En conséquence, nous devons être très régulier au sujet de la Salât, nous devons l’accomplir régulièrement avec dévotion et toujours en « djama’a » (en groupe)… Chaque Salât doit être accomplie avec une sincérité et une dévotion parfaites. Nous devons accomplir la prière d’une telle façon qu’elle constitue pour nous, au jour du Jugement dernier, une lumière à notre égard, un argument en notre faveur et un moyen de notre délivrance.

Nous devons croire que c’est le seul moyen pour la réalisation de tous nos besoins, et un guide pour l’observation totale du code islamique de vie dans son ensemble. Allah   le Tout Puissant dit dans le glorieux Coran :

 

{Réussiront vraiment ceux qui sont des croyants, humbles dans leur Salât}
[Sourate 23 - Versets 1-2]

Cette réussite promise par la prière ne peut être obtenue qu’en l’observant d’une façon appropriée et parfaite…



Journalisée
leïla
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 138



Voir le profil
« Répondre #12 le: Février 16, 2007, 16:43:37 »
Share   Modifier le messageModifier

La Salât  a été prescrite pendant que le Prophète  était à Makka environ un an et demi avant son émigration à Médine (à l’occasion de son ascension). Cet événement eut lieu après de nombreuses épreuves que le Prophète  a dû endurer, notamment la mort de son oncle et protecteur Abou Talib, celle de son épouse Khadija, et une série de mauvais traitements infligés par les habitants de Taef, auprès de qui le Prophète est allé demander de l’aide contre les mécréants, mais qui lui refusèrent et l’ont poursuivi en lui jetant des pierres.

Après toutes ces souffrances, Allah accorda à son Prophète la récompense de l’élever et de le rapprocher de Lui, et le combla de satisfaction avec la prière, qui était le seul moyen de lui faire oublier ses épreuves et d’alléger celles qu’il rencontrerait par la suite.

 

Comment s’est déroulé ce voyage ?   

 

La salat a été offerte à Notre Prophète Bien-aimé par Allah,  au ciel pendant l'ascension du Prophète (Al mi'râj), c'est la seule obligation qui ait été légiférée au ciel ; toutes les autres l'ont été sur terre. Cela nous montre l'importance de la prière.

C'est au moment où Allah le rapprocha de Lui et lui parla sans que le Prophète  puisse le voir que lui furent prescrites ainsi qu'à notre communauté, les 5 prières. Au début, elles furent fixées au nombre de 50.

De retour vers la terre, le Prophète passa près du Prophète Moussa  qui lui demanda ce qu'il avait reçu d’Allah.

- L'Envoyé d'Allah  le mit au courant.

- " Retourne à ton Seigneur  - lui dit Moussa - car ta communauté ne pourra endurer cela." (En effet, Moussa  avait déjà fait l'expérience avec les Fils d'Israël, et craignait que la Nation de Mohammad ne subisse le même sort que la sienne.)

Le Prophète retourna donc chez son Maître, lui demander d'alléger cette charge et ainsi, il ne cessa de revenir de chez Moussa   vers son Seigneur, jusqu'à ce que le nombre de prières soit réduit à cinq.

Allah le Très Haut lui dit:

{Elles sont cinq en nombre et cinquante en récompense car Je ne change pas de Parole}

Le Prophète revint encore chez Moussa   qui lui dit:

« Retourne à ton Seigneur »

- Mais le Prophète  répondit: « J'ai à présent honte de demander à mon Seigneur un allégement. »

Les prières furent donc diminuées à 5 par jour, mais par la grâce d'Allah le Très Généreux, ces 5 prières en valent 50. Quant à la forme et aux moments de la prière, ils furent enseignés au Prophète par l'Ange Jibril, sur lui la paix.

 

Quelle est la direction à prendre pour effectuer sa Salât ?

 

 Autrefois les musulmans prenaient la direction de Jérusalem pour effectuer leur Salât, puis Allah révéla..

{Les faibles d'esprit parmi les gens vont dire: ‹Qui les a détournés de la direction (Qibla) vers laquelle ils s'orientaient auparavant? › - Dis: ‹C'est à Allah qu'appartiennent le Levant et le Couchant. Il guide qui Il veut vers un droit chemin›. }

{Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins aux gens, comme le Messager sera témoin à vous. Et Nous n'avions établi la direction (Qibla) vers laquelle tu te tournais que pour savoir qui suit le Messager (Muhammad) et qui s'en retourne sur ses talons. C'était un changement difficile, mais pas pour ceux qu'Allah guide. Et ce n'est pas Allah qui vous fera perdre [la récompense de] votre foi, car Allah, certes est Compatissant et Miséricordieux pour les hommes. }

{Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. Certes, ceux à qui le Livre a été donné savent bien que c'est la vérité venue de leur Seigneur. Et Allah n'est pas inattentif à ce qu'ils font. }

{Certes si tu apportais toutes les preuves à ceux à qui le Livre a été donné, ils ne suivraient pas ta direction (Qibla)! Et tu ne suivrais pas la leur; et entre eux, les uns ne suivent pas la direction des autres. Et si tu suivais leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu seras, certes, du nombre des injustes. }
[Sourate 2 - Versets 142 à 145]

     


Al Bara’ a rapporté : « L’envoyé d'Allah, faisait ses prières durant seize ou dix-sept mois en se dirigeant vers le Temple de Jérusalem.

Il lui plaisait beaucoup d’avoir la maison sacrée entre lui et le Temple. Après le changement de la Qibla, la première prière qu’il avait faite, était celle de l’asr, en commun avec d’autres fidèles. La prière achevée, un homme de ces derniers passa par d’autres qui priaient en position d’inclinaison, il leur dit : « Je jure par Allah que je viens de faire une prière en me dirigeant vers La Mecque », les hommes changèrent alors leur quibla et se dirigèrent vers la Ka’aba ».

Et Al-Bara’ d’ajouter : "Nous ne savions pas si les prières de ceux qui les avaient faites avant le changement de la Quibla seraient acceptées ou non".

Allah   alors fit descendre ce verset : {Et ce n'est pas Allah qui vous fera perdre [la récompense de] votre foi, car Allah, certes est Compatissant et Miséricordieux pour les hommes} [Sourate 2 - Verset 143]

Al-Bara a raconté aussi : « L’envoyé d'Allah faisait la prière en se dirigeant vers le Temple de Jérusalem, mais il regardait souvent le ciel attendant un ordre d’Allah. Il lui révéla :

{Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. } [Sourate 2 - Verset 144]

     


Lorsqu'Allah ordonna de se diriger vers la Maison Sacrée, une certaine perplexité envahit les juifs et ils se dirent«  Qui donc les a détournés de la Quibla vers laquelle ils s’orientaient ? »

Allah Le Très Haut  fit alors descendre ce verset : {C’est à Allah qu'appartiennent le Levant et le Couchant. Il guide qui Il veut vers un droit chemin}  [Sourate 2 - Verset 142]

Plusieurs exégèses ont dit que l’ordre du changement de la Quibla fut donné alors que l’Envoyé d'Allah avait achevé deux raka’at de la prière du midi dans la mosquée de Bani Salama; c’est pourquoi on a donné à cette mosquée le nom de « la mosquée des deux Quibla » (el quablateyne).

Quant à ceux qui priaient dans la mosquée de Qouba’, ils n'eurent vent de cela que le lendemain en faisant la prière de l’aube, comme ibn Omar   l’a raconté en disant :  « Tandis que les hommes faisaient la prière de l’aube dans la mosquée de Qouba’, un homme vint leur dire :  « L’envoyé d'Allah a reçu cette nuit une révélation et il a été ordonné de s'orienter vers la Ka’ba, tournez donc vos faces vers elle » et les hommes s’exécutèrent.


Journalisée
habiaw
Invité
« Répondre #13 le: Février 17, 2007, 22:00:48 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Ahlikoum wa rahma to Lah i té3éla wa barakatouhou

La raison majeure en est que ceux qui pratiquent la prière d'une façon sincère et assidue ne sont qu'une très faible minorité souvent mal tolérée du reste de la population qui en fait souvent un sujet de moquerie et de distraction.

Mais pour se prétendre Musulman il ne suffit pas de s'appeler Mohammad ou Ali il faut avant tout se conformer loyalement et entièrement aux cinq obligations de base de l'Islam dont la plus importante est de loin la prière.

Que dire de plus?Huh? SubhanaAllah en quelques lignes il a tout dis!
Qu'Allah nous guide...
Journalisée
nabil_b
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Messages: 54


Voir le profil
« Répondre #14 le: Février 22, 2007, 18:30:42 »
Share   Modifier le messageModifier

Salem ahlikoume

hadith eloquant sur l'importance de l'heure de la priere :

Abdullah ben Omar ( rah) à raconté le reçit suivant:
"Je partis en expedition avec le prophete (saw) du coté de Nadj.Nous nous mimes en rang faisant face a l'ennemi. L'envoyé de Dieu (saw)se leva pour faire la priere, une partie de hommes la firent avec lui, tandis que l'autre affrontère l'ennemi."
(hadith Boukhari)

Je n'ai pas le commentaire de ce hadith mais il est simple de comprendre que l'heure de la priere est tres importante, et au temps du prophete ( saw) meme quand le combat faisait rage il n'oublier pas l'heure de la priere....

Qu'Allah ouvre notre coeur a la bonne comprehension de notre religion, qu'il nous guide et nous pardonnes.
Journalisée
islamia
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 149



Voir le profil
« Répondre #15 le: Février 22, 2007, 19:57:49 »
Share   Modifier le messageModifier

asalam' alikoum

Macha'llah comme on est loin de ce que le Prophète accomplissait qu'Allah nous aide à suivre son chemin et que notre foi soit chaque jour plus forte.

car on se lamente pour peu et on retarde parfoi la prière pour un rien.
Incha'llah nous suivrons sagement et avec conviction les traces de notre Prophète (p.s.l)
Journalisée

Qu'Allah guide tous ceux qui sont sur ce forum et toute la Oumma.
Amine
habiaw
Invité
« Répondre #16 le: Février 24, 2007, 14:57:38 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Ahlikoum wa rahma to Lah i té3éla wa barakatouhou

Lors du Darss de la Djoumoura vendredi dernier, l'Imam de la grande Mosquée de Lyon nous a dit:

"Le bien-être ressenti par les sajdines (les prieurs) après avoir fait sa prière à l'heure, est un bien-être que ne peuvent ressentir que les prieurs. Ni les Koufar (les mécréants) ni les musulmans qui ne n'honorent pas Allah en se prosternant (autrement dit, ceux qui ont prononcé la Chahada mais qui ne font pas la prière... Qu'Allah les guide et leur permette d'acquérir el Ikhlas) ne peuvent comprendre.
C'est comme la douceur du parfum des fleurs... Ca procure une agréable sensation qui ne s'explique pas... elle se ressent"
Journalisée
Al_Hikmah
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Paris
Messages: 19


Faqira Lillah


Voir le profil WWW
« Répondre #17 le: Août 21, 2007, 07:44:07 »
Share   Modifier le messageModifier

Assalamou'Alaykoum

La prière révélée comme don pour l’humanité…


Le Coran déclare que tout être célèbre les louanges de Dieu, "l'oiseau en étendant ses ailes, l'arbre en projetant son ombre", mais que nous ne comprenons pas leur langage. La raison d'être de la création n'est elle pas l'adoration du Dieu Unique ? Mais si la création tout entière Le glorifie, c'est à dire fait acte de soumission en obéissant à la loi de son être propre (la pierre tombe, le feu brûle, la planète tourne), seul l'homme est libre de prier.

Cette liberté, ce don d’Allah qu’est la prière, nous a été offert lors de l’ascension nocturne du prophète saws (al isra wa al mi’raj). On sait que la prière fut prescrite lors de cette nuit grandiose. Nous savons à notre époque que lorsqu’un pays souhaite une chose importante, il en fait part à son ambassadeur. En outre, il ne lui suffit pas d’envoyer à cet ambassadeur un message dans la valise diplomatique. Bien au contraire, il le convoque pour qu’il se présente en personne. Or, le Prophète — paix et bénédiction sur lui — est l’Ambassadeur de Dieu vers Sa création — à Dieu appartient cependant le meilleur exemple. Ainsi, Dieu convoqua Son Ambassadeur, le fit voyager de nuit, puis le fit monter jusqu’au Jujubier de la Limite. Et c’est là que furent prescrites les cinq prières quotidiennes.

Tous les cultes furent prescrits sur Terre, excepté la prière qui fut prescrite au Ciel. Ceci constitue une preuve de l’importance capitale de ce culte, de ce devoir et de ce pilier de l’Islam. La prière est ainsi le vestige qui nous reste de ce Voyage, le seul vestige matériel qui nous reste. En effet, la prière constitue l’ascension propre de chaque Musulman, l’ascension spirituelle qui lui permet de s’élever jusqu’à Dieu — Exalté soit-Il. C’est comme si le Messager nous était revenu avec un présent de son Voyage grandiose. Ce présent consiste précisément en cette prière que le Musulman doit accomplir en signe d’adoration de Dieu — Exalté soit-Il.

La prière est ainsi donc l’ascension propre de chaque Musulman. Si le Prophète — paix et bénédiction sur lui — monta vers les cieux les plus élevés, sache que tu as à ta disposition une ascension spirituelle par laquelle tu peux monter indéfiniment vers Dieu — Exalté soit-Il -, et ce, grâce à la prière, au sujet de laquelle, le Très Haut dit dans un hadith sacré : « J’ai partagé la prière en deux parts, l’une pour Moi, l’autre pour Mon Serviteur, et à Mon Serviteur ce qu’il demande. Si Mon Serviteur dit : « Louanges à Dieu, Seigneur des Mondes. », Je dis : Mon Serviteur M’a loué. S’il dit : « Le Clément, le Miséricordieux. », Je dis : Mon Serviteur M’a rendu les hommages. S’il dit : « Le Maître du Jour de la Rétribution. », Je dis : Mon Serviteur M’a glorifié. S’il dit : « C’est Toi que nous adorons et c’est Toi que nous implorons. », Je dis : Cela Nous concerne Moi et Mon Serviteur, et à Mon Serviteur ce qu’il demande. S’il dit : « Guide-nous vers le droit chemin. Le chemin de ceux que Tu as comblés par Tes bienfaits, non le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère ni de ceux qui se sont égarés. », Je dis : Cela est pour Mon Serviteur, et à Mon Serviteur ce qu’il demande. »

Il faut savoir que la prière a été révélée pour tous les prophètes, comme signe d’adoration du Seigneur :

Saydunna Ibrahim, « Mon Seigneur, fais de moi celui qui accomplit la prière, fais le aussi de mes descendants, notre Seigneur, accepte mon invocation ». (S 14, V 40)

Saydunna Ismaël, « Il enjoignait aux siens la prière, la pureté, il agréait à son Seigneur ». S19 V55

Saydunna Mussa, à qui il fut crié : « Moi, c’est Moi Dieu, il n’y a de Dieu que Moi, adore moi donc, accomplis la prière en rappel de Moi ». (S20 V14)

Saydatuna Maryam, quand les anges lui dirent « Mariam, soit dévote envers ton Seigneur, incline toi et prosterne toi avec les prosternants » (S3 V43)

Saydunna Issa : « Dieu m’a rendu béni où que j’aille, m’a recommandé la prière, le prélèvement purificateur, pour tant que je vivrai » (S19 V31)

Saydunna Muhammad, sceau des prophètes : « Ordonne aux tiens la prière, sois y toi-même constant » (S20 V132)

Une tradition rapporte qu’au moment de sa mort, le prophète rappela cet ordre et mourut en disant «as salat, as salat »…



« ‘Aqimou as-Salât’ »…


Il est intéressant de remarquer que le Coran ne donne jamais l’injonction « Sallou », mais toujours « aqimou as asalat ! » ce qui ne signifie pas simplement « priez », mais « accomplissez la salat », établissez la, édifiez la. En ce sens, nous nous devons de faire en sorte que notre prière soit la meilleure possible, comme s’il s’agissait de la dernière, dans un esprit d’humilité, de présence du cœur (khuchu’) et d’amour.

On demanda un jour à l’imam Hâtem Al ‘Assam comment il faisait pour se soumettre complètement dans sa prière et il répondit : « Je prie comme si la Kaaba était entre mes yeux, ‘as-sirâte sous mes pieds, le Paradis à ma droite, l’Enfer à ma gauche, l’Ange de la mort derrière moi, le Prophète me regardant attentivement, je dis « Allahou Akbar » avec glorification, je lis avec méditation, je m’incline avec modestie, je me prosterne avec humilité et j’assemble dans ma prière ma crainte d’Allah et mon espoir de Clémence de Sa part puis je termine ma prière, en me demandant si ma prière a été acceptée ou pas ».



La prière est la colonne dorsale ('imâd ad-dîn) de la foi
et la tâche éclatante des actes de dévotion (at-tâ'ât).



Beaucoup de traditions ont été rapportées sur les mérites de la prière dont le recueillement (al-khushû') est l'une des meilleures règles de bienséance. Ainsi on rapporte, d'après 'Uthmân ibn 'Affân  que le Prophète a dit : « Pour tout individu qui, à l'heure de la prière prescrite, accomplit bien ses ablutions et l'observe convenablement dans un parfait recueillement, cette prière constitue une expiration pour les péchés commis auparavant tant qu'il n'aura pas commis un péché majeur. Et ceci lui est assuré pour toute sa vie ».

Lorsqu'il se met en direction de la qibla, le croyant se détourne de toutes les directions et tourne son visage dans la direction de la Maison d'Allah . Il doit savoir que tourner son cœur vers Allah  est plus important que tout le reste. Or, il ne se tourne dans la direction de la Maison d'Allah que s'il se détourne de tout le reste, de même que son cœur ne se tourne vraiment vers Allah que s'il se détourne complètement de tout ce qui est autre que Lui.
ô orant ! (ayyuhâ l-musallâ) Lorsque tu prononces le premier takbîr (le fait d'affirmer la Grandeur d'Allah) que ton cœur ne démente pas ta langue parce que s'il y a dans ton cœur quelque chose de plus grand qu'Allah tu as menti. Prends garde à ce que le désir soit chez toi plus grand en préférant la soumission à ta passion plutôt que d'obéir à Allah.

Ensuite, lorsque tu cherches refuge auprès d'Allah par la formule d'al-isti'âdha, sache que celle-ci est une demande de protection auprès d'Allah. Aussi si tu ne te réfugies pas avec ton cœur, tes paroles sont vaines. Donc comprends bien le sens de ce que tu récites et sois présent avec ton cœur dans la compréhension en disant : { Louange à Allah, le Seigneur des mondes }. Représente-toi également Sa bienveillance en disant : { Le Tout-Miséricordieux, Le Très Miséricordieux } , ainsi que Sa Grandeur en disant : { Le Roi du jour du jugement }, etc. au fur et à mesure que tu avances dans ta récitation.

On rapporte que Zarâra Ibn Abî 'Awfa tomba raide après avoir récité le verset suivant au cours de sa prière : Lorsque l'on sonnera de la Trompette (Qu'rân : [74]- 8 ). En se représentant ce verset, il fut si profondément ému, qu'il perdit la vie.



Les prières des hommes vertueux…


Le prophète saws disait au muezzin (Bilal) : « Ô Bilal, réconforte-nous par la prière ». la prière, rencontre avec le Seigneur, était pour lui un véritable réconfort face aux épreuves … Et c’est la raison pour laquelle il nous est recommandé, à chaque épreuve, à chaque tristesse, à chaque moment de solitude, de nous tourner vers la prière car elle est un réconfort pour les croyants !

On dit de Sufyan atthawri que quand on le voyait prier on aurait dit qu’il allait mourir à cet instant. Il y a un hadith qui dit « Priez la prière du partant ». Priez comme si c’était votre dernière prière sur terre et que vous alliez mourir juste après.

Quant à ‘Orwa Ibn Az zoubayr, il avait une maladie au pied et on devait le lui amputer alors on lui a proposé de le droguer pour qu’il ne sente rien, mais il refusa. On lui proposa alors de le frapper sur la tête pour l’assommer, mais c’était trop dangereux parce qu’il risquait la mort puisqu’il était très vieux. Ne sachant que faire, on lui demanda une solution et il répondit : « Laissez-moi prier, lire, méditer, m’incliner puis attendez que je me prosterne et faites de mon pied ce que vous voulez ». Ils firent comme il l’avait dit et attendirent qu’il se prosterne et à ce moment, le médecin commença à lui amputer le pied. Il ne criait pas, il ne faisait que dire « La ilaha illa Lah » (Il n’y a pas de divinité sinon Allah) « Astaghfirou Lâh » (je demande pardon à Allah) « Alhamdou lilah » (louanges à Allah) « Allahou Akbar » (Allah est plus Grand). Puis le sang coulait de plus en plus et on apporta de l’eau bouillante pour l’arrêter et à ce moment, ‘Orwa s’évanouit. Quand il se réveilla, il dit : « Par Allah, je n’ai rien éprouvé comme douleur jusqu’à ce que l’eau bouillante touchât mon pied ».

Avant la prière, Ali ibn Abi Talib devenait pâle, très pâle et on lui a demandé ce qu’il avait, pourquoi il pâlissait, alors il répondit : « Savez-vous devant qui je vais me placer ? »
« Dernière édition: Août 21, 2007, 08:01:21 par islam_de_coeur » Journalisée

Soyez les gardiens de votre coeur et rendez-le propre et pur comme un lieu de priere!
islam_de_coeur
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 57
Messages: 1057


Mariée


Voir le profil
« Répondre #18 le: Août 21, 2007, 11:04:30 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

Salam Alaykoum ma soeur  baraka pour ce magnifique rappel
Citation
On rapporte que Zarâra Ibn Abî 'Awfa tomba raide après avoir récité le verset suivant au cours de sa prière : Lorsque l'on sonnera de la Trompette (Qu'rân : [74]- 8 ). En se représentant ce verset, il fut si profondément ému, qu'il perdit la vie.

soubhanallah on se rend compte à quel point les compagnons vivaient leur salate ils avaient une très grande concentration dans leur salate soubhanallah nous somme vraiiiiment trèèèèèèès loin de ces exemples là machallah

un jour un compagnon en période de guerre monter la garde et arriva la prière du soboh
un ennemi commença à lui tirer une flèche dans le dos celui ci ne bougea même pas d'un seul cheveux
l'homme re tira une seconde flèche et toujour rien le compagnons ne bougea pas
l'homme se dis mais je suis sur de l'avoir toucher !!! alr il retira une troisième flèche
le compagnon continua sa prière il s'inclina, se prosperna
l'homme qui avait tiré ces flèches resta pétrifier en voyant que les trois flèches avais atteint ce compagnons sans qu'il n'ai bouger d'un centimètre machallah
une foi sa prière fini le compagnon; comme si son cerveau et son âme firent reconnecté avec se bas monde ; il se rendis compte qu'il avais trois flèche planter dans le dos il les arrachas ...
soubhanallah tout ça pour monter à quel point ce compagnons à vécu sa prière Allahouakabar

il ya tant d'exemple de ce genre soubhanallah ça fait vraiment méditer qu'allah renforce nos âme et notre concentration ds la salate
 
Il y a un hadith rapporté par Uthman dans lequel le prophète Salla-llah allahi wa salam nous dis « que celui qui accomplit une prière de 2 rak3a au cours desquelles il ne parle pas, Allah lui pardonnera tous ses péchés antérieurs »

Ainsi pour accomplir sa salate Abdullah ibn al Zubayr  Radhi Allah 'Anhou  se maintenant debout dans le recueillement de sa prière tel un morceau de bois ; quand il se prosternait ; soubhanllah les oiseaux se mettaient sur son dos car  ils croyaient qu’il s’agissait d’une pierre inerte d’un mur.

Un jour alors qu’il prier dans le parvis de la ka3ba une pierre lancée par des catapultes l’effleura et lui enleva toute une parti de ses vêtement, mais il ne quitta pas sa prière ; soubhanallah ;

 Maymûn ibn Mihran disant : « je n’ai jamais vu Muslin ibn yassar se retourner dans sa salate, un jour une partie de la mosquée s’écroula, les gens présent furent très effrayés, il était dans la mosquée ce jour la mais il n’as pas bouger même pas pour retourné sa tête et voir ce qui se passé soubhanallah … vous vous rendez compte de la qualité de ces serviteurs …   MachAllah

Starfallah on manque vraiment de concentration dans nos prières suffie que la porte sonne on se demande qui c’est limite on se presse pour allé ouvrir ou le téléphone sonne on place allah en 2 em lieu en se disant « vite faut que je finissent avant que ça n’arrête de sonner » et j’en passe la TV allumer ou la radio ou encor les gens  à coter de nous on y prête attention

Soubhanallah ces homme de fois sont vraiment des exemples machallah et en eux réside un très beau rappel pour nous machallah

J’avais lu ces récits et hadith dans le livre de la revivification de la spiritualité musulmane écrit par le cheikh el Ghâzali que je vous recommande très fortement machallah

Qu’Allah renforce nos âmes et nos cœurs durant l’accomplissement de ce pilier fondamental….

Salam Alaykoum Sourire Mouslima


Journalisée


Al_Hikmah
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Paris
Messages: 19


Faqira Lillah


Voir le profil WWW
« Répondre #19 le: Août 21, 2007, 11:15:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Wa'Alaykoum Assalam

wa fiki al Baraka Amin.
En voici un extrait du livre d'Al Ghazali " revivification de la spiritualité musulmane" :

"Tout dabbord, la présence du coeur doit y etre, le coeur doit se vider de tout ce qui ne l'absorbe pas, car la cause en cela réside dans la préoccupation. Lorsqu'une chose te préoccupe, ton coeur devient nécessairement présent. Il y a aucun d'autre remède pour assurer sa présence que de concentrer sa préoccupation sur la prière. Mais l'action de se concentrer et de diriger la préoccupation peut faiblir et se renforcer en fonction du degrès de puissance de la foi en la vie future et du mépris du bas-monde. Lorsque tu vois que ton coeur n'est pas présent dans la prière, sache que la cause en est la faiblesse de la foi. Efforce-toi donc de renforcer ta croyance.

Ensuite, il y a la compréhension du sens des paroles car il s'agit d'une question qui déborde la présence du coeur. Il arrive au coeur d'etre présent avec les mots à l'exclusion du sens. Il convient donc de diriger le mental vers la perception du sens en repoussant les associations d'idées ( al-khawâtir) préoccupantes et en coupant cours à leurs matieres, car si les matieres ne sont pas coupées, l'association d'idées ne les quitte pas. Ces matieres sont, soit exterieures comme tout ce qu'absorbent l'ouie et la vue, soit interieures, et il en ai plus difficile de s'en débarasser, comme lorsqu'on est harassé par les soucis dans les méandres du bas-monde. La pensée ne peu plus se concentrer sur un seul objet, et le fait , par exemple, de baisser le regard ne suffit plus parceque ce qui a touché le coeur est deja suffisant pour l'occuper.
Le remède pour cela, lorsqu'il s'agit des matieres exterieures, consiste a couper court à ce qui occupe l'ouie et la vue. Ce remede consiste pour l'orant à se rapprocher de la qibla, à regarder l'endroit ou il se prosterne, a se mefier en priere des objets et des espaces decorés, à ne rien garder aupres de soi qui puisse absorber le sens.

Le prophete sallallahou 3alayhi wa sallam a prié dans un vêtement qui portait des motifs décoratifs, il l'a enlevé en disant: " Il a, tout à l'heure, détourné ma concentration dans la priere.
Il faut se préparer avant d'entrer en priere, en réglant ses affaires, en s'efforcant de vider son coeur et en ravivant le souvenir de la vie future, la gravité de se trouver en présence de Dieu- qu'il soit exalté- et l'horreur des débuts du Jour des comptes."

En effet, le khushu' est tres important.

Allah - Subhanahu wa Ta'ala - dit :
« Bienheureux sont certes les croyants , ceux qui sont humbles (khashi’un) dans leur
prière » [sourate Al-Mu'minun :1-2]
« et tenez-vous debout devant Allah, avec recueillement. » [sourate Al-Baqara :238]
Abu Huraira (radiallahu ‘anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallaahu alaihi wasallam) a prié
un jour, s’est retourné et a dit : « ô untel et untel ! Vous ne parfaisiez pas votre prière ? Celui
qui prie ne regarde-t-il pas quand il l’accomplit, comment il prie ? Certes, il prie pour lui-même. »
Ce khushu’ (recueillement) est perfectionné par un certain nombre de choses dont certaines
sont dans le prieur et d'autres à l'extérieur. Parmi ces choses, sont :

1. Se Souvenir de la Mort
Anas (radiallahu ‘anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a dit :
« Rappelez-vous la mort dans votre prière parce que lorsqu’un homme se souvient de la mort
dans sa prière, il s'efforce de parfaire la prière et prie comme un homme qui ne pense pas qu'il
accomplira une autre prière après cela. Prenez garde et une excuse est cherchée pour chaque
affaire. »
Le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a ordonné au musulman de se rappeler la mort
pendant la prière. Ceci parce que c'est le moyen de parfaire la prière. La souvenir de la mort
crée l'appréhension dans les âmes et par elle les actions sont scellées. Ce qui vient après est
plus effrayant. Où est l’issue contre le resserrement de la tombe ? Et qu’elle sera notre réponse
quand nous serons interrogés dans la tombe ? De plus, nous ne connaissons pas notre
destination, un jardin dont la largeur est comme celle du ciel et la terre ou un feu dont les
hommes et les pierres sont le carburant.
Ainsi le serviteur imagine des visions de mort et ce qui vient après, ainsi il prie la prière d'un
homme qui ne pense pas qu'il accomplira une prière après cela. Donc, il parfait sa prière, se
compte lui-même parmi les morts, prépare son linceul, écrit son testament et rend leurs droits à
ceux qui les possèdent. Quand il se réveille, il n'attend pas pendant le soir et quand vient le
soir, il n'attend pas pendant le matin.
De cette manière il en vient à accomplir la prière, humble, soumis et en pleurs. Entre la crainte
et l'espoir il fait face à l’au-delà et dit adieu au monde. C'est une prière d'adieu. Par elle, il dit
adieu à sa famille, ses parents, ses frères et ceux qui sont les plus chers et les plus proches, en
fait au monde entier.
Et il dit "Allahu Akbar" - Allah est le Plus Grand - en effet, Il est plus grand que toute chose. Il
diminue ce monde et le considère comme insignifiant. Puis, il fait une invocation d’ouverture "ô
Allah éloigne moi de mes péchés, comme Tu as éloigné l’occident de l’orient." Il visualise
l'éloignement de l’occident de l’orient, puis il se rappelle ce qu’il peut parmi les péchés et
erreurs qu’il porte sur son dos. Il craint de rencontrer Allah - Subhanahu - dans cet état et que la
mort ne vienne avant qu’il ne se repente; donc il invoque par cette invocation, avec certitude et
conviction qu’il sera exaucé.
Il réfléchit sur la signification de tout ce qu'il prononce pendant sa prière, se rappelant la
grandeur et la puissance d'Allah - Ta'ala - dans son coeur, les larmes coulant de ses yeux parce
que le Paradis et le Feu de l'enfer sont devenus évidemment plus proches de lui que les lacets
de ses chaussures. Il personnifie la parole du messager (sallallahu alaihi wasallam) : « Priez
une prière d’adieu, comme si vous Le voyiez et quoique vous ne Le voyiez pas, certes Il vous
voit. »
Ceci est essentiel pour que la prière soit prise correctement et que le monde soit placé derrière
nos dos. Si une personne savait que l'on entend ses paroles et que sans aucun doute elles
atteindront le Roi, que dira-t-il alors? Et comment parlera-t-il ? Ne le verrez-vous pas peser ses
lettres et mots ? Qu’en est-il pour celui qui supporte droit devant L’Audient, le Clairvoyant et
l’Omniscient, Celui de qui aucun secret n'est caché ?
Abdullah ibn Shikhkhir (radiallahu ‘anhu) a dit : « J'ai vu le messager d'Allah (sallallahu alaihi
wasallam) prier avec nous et dans sa poitrine il y avait un bourdonnement, en raison de ses
pleurs, comme celui d'une bouilloire (quand elle bout). »
Les pleurs de 'Umar (radiallahu ‘anhu) pouvaient être entendus depuis la dernière rangée
comme il a été rapporté dans Al-Bukhari. Abdullah ibn Shaddad a dit : « J'ai entendu le
sanglotement de 'Umar alors que j'étais dans la dernière rangée et il récitait : « Je ne me
plains qu’à Allah de mon déchirement et de mon chagrin » [sourate Yussuf :86]
Quant à Abû Bakr (radiallahu ‘anhu), les gens ne pouvaient pas entendre sa récitation dans la
prière en raison de ses pleurs, comme 'Aisha (radiallahu ‘anha) l’a décrit quand elle a dit : « Le
messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a dit alors qu'il était dans sa maladie (finale) :
« appelez à Abû Bakr pour diriger les gens dans la prière. » Aisha a dit : " J'ai dit : Quand Abû
Bakr se tient à ta place, les gens n'entendent pas en raison des pleurs, donc appelle ‘Umar et
laisse-le diriger les gens ". Il (le messager) a dit : « appelez Abû Bakr et qu’il dirige les gens. »
Aisha a dit à Hafsa : « Dis-lui (au messager) que quand Abû Bakr se tient à ta place, les gens
ne l'entendent pas en raison des pleurs, donc qu’il appelle ‘Umar pour diriger les gens. » Hafsa
le fit et le messager (sallallahu alaihi wasallam) dit : « Certes vous êtes comme les
compagnons de Yussuf. Appelez Abû Bakr et qu’il dirige les gens dans la prière. » Hafsa dit à
‘Aisha : « Je ne tirerai jamais de bien de toi. »
Dans une autre narration : « Abû Bakr est un homme triste. Quand il se tient à ta place, il n'est
pas capable de prier avec les gens. »


2. Réfléchir sur les sens des mots relatifs à la Prière

Quand il dit "Allahu Akbar" il se rappelle le sens de ces mots et la grandeur et la puissance
d'Allah le Glorifié, qu'ils contiennent. Quand il cherche refuge auprès d’Allah contre Shaytan - le
maudit - il réfléchit à la signification de la recherche du refuge et ce que cela entraîne et il
s’accroche à Allah, l’Audient qui entend le serviteur, l'Omniscient qui sait ce que les Shayatin
complotent. Il se rappelle que par ceci (la recherche du refuge) il ouvre la porte à tout le bien et
ferme la porte à tout le mal. De la même manière il réfléchit sur les sens de Bismillah ..., le
Tasbih (Subhanallah) et les prières sur le prophète (sallallahu alaihi wasallam).
Il est essentiel de revenir aux livres de Tafsir et aux paroles des savants jusqu’à ce que la
personne comprenne exactement ce qu’elle dit et ce qu’elle comprend. Ceci pour toute sa
prière, elle s'efforce de l’accomplir conformément à sa capacité et force.

3. L'abandon du péché et de la désobéissance.

Allah le Glorifié dit :
« En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le
composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes » [sourate Ar-Ra'd :11]
La désobéissance est une barrière qui se dresse devant le khushu' dans la prière. Est inclus
dans cette désobéissance le fait de s'accrocher à une femme qui a de mauvaises manières et
ne pas la divorcer ou donner à un imbécile le pouvoir de disposer de sa richesse ou octroyer un
prêt sans témoin. Le messager (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Trois (hommes) demandent
à Allah - Azzawajall - mais ne sont pas exaucés : un homme sous qui est une femme de
mauvaise nature et il ne la divorce pas, un homme à qui l'on doit quelque chose, mais qui n'a
appelé personne pour être témoin de cela et un homme qui donne sa richesse à un imbécile."
Allah le Glorifié dit : « Et ne donnez pas aux insensés leur richesse »
Est aussi inclus la désobéissance de la femme à son mari et l'esclave qui s’est enfui de chez
son maître, comme il est rapporté dans le hadith : « Deux (hommes) dont la prière ne dépasse
par leurs têtes : un domestique qui s'est enfui de chez son maître jusqu’à ce qu'il revienne et
une femme qui désobéit son mari jusqu’à ce qu'elle revienne. »
De même l'obéissance Allah dans l'abondance augmente le khushu' dans la prière et ajoute à
sa perfection. Parmi les choses qui amènent cela est : être miséricordieux envers les orphelins,
caresser leurs têtes et les nourrir. À cet égard, le messager (sallallahu alaihi wasallam) a dit :
« Voulez-vous que votre coeur devienne doux et que vous obteniez ce dont vous avez besoin ?
Montrez de l'indulgence envers l'orphelin, caressez sa tête et donnez-lui de votre nourriture.
Votre coeur s’attendrira et vous obtiendrez ce dont vous avez besoin. »

4. Eviter de trop de rire car cela est fatal pour le coeur et le khushu'
Ceci est rapporté dans le hadith : « ... En effet trop de rire tue le coeur. »

5. Choix d'actions appropriées

Parmi différents aspects:
1. Dans ce qui est halal, parce qu'Allah n'accepte que ce qui est licite et sain. Consommer ce
qui est illicite repousse l’invocation et empêche le khushu'.
2. Que ces actions ne s'opposent pas aux temps de prière. Si c'est le cas, l’homme
commencera à prendre des décisions pour lui en se permettant de retarder les prières ou même
les rattraper s'il manque le temps dans lequel elles doivent être accomplies. Il peut aussi
demander à quelqu'un qui lui donnera une telle réponse.
3. Qu'il essaye de trouver- selon sa capacité - des actions qui ne sont pas vigoureuses ou
exigeantes, pour qu'il entre dans la prière avec un coeur humble et repentant. Celui qui est
fatigué et surmené doit rafraîchir son esprit pour le khushu' dans la prière.
Le messager (sallallahu alaihi wasallam) nous a commandés lorsque le dîner est servi et que
l'iqama a aussi été prononcé pour la prière, de commencer par le dîner jusqu’à avoir fini. Ceci à
cause de l'occupation du coeur avec des choses extérieures à la prière. Ibn ‘Umar (radiallahu
‘anhu) rapporte du prophète (sallallahu alaihi wasallam) qu'il a dit : « Quand le repas d'un
d'entre vous est servi et que la prière a commencé, commencez d'abord par le repas et ne vous
dépêchez pas jusqu’à ce que vous ayez fini. »
6. Ne pas être excessivement occupé par les affaires du monde.
Ceci parce que cela se fera certainement au dépend de l’au-delà. Prenez donc du monde ce qui
vous suffit à vous, votre famille et vos enfants. Si votre travail est fait le matin, il vous suffira. Il
n'y a rien qui nécessite le travail en soirée. Si vous recevez une somme conséquente par le
biais d’une affaire qui vous apporte des profits en abondance, il n'y a aucun besoin de
s’empêtrer dans différentes affaires, divisant ainsi votre esprit, et oubliant les droits de votre
Seigneur, vos propres droits, ceux de votre famille et des personnes à votre charge.
7. Réciter abondamment le Qur'an.
De même que ce qui a été authentifié parmi les divers rappels et invocations du messager
(sallallahu alaihi wasallam), ainsi que la lecture des traditions et des histoires qui attendrissent
le coeur et éloignent le Shaytan.
8. Arriver tôt à la prière.
Pour que son ardeur pour la prière ne le force pas de se dépêcher vers la mosquée et donc
d’entrer dans la prière alors qu'il est perturbé ou embrouillé.
Abu Qatada (radiallahu ‘anhu) a dit : « le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a dit :
« Quand vous venez à la prière, venez-y avec calme et tranquillité et n'y venez pas avec hâte.
Ce que vous attrapez de la prière, priez-le et ce que vous manquez complétez-le. »
Aussi Abû Huraira (radiallahu ‘anhu) a dit : « le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a
dit : « Comme le prieur est récompensé, ne venez pas avec hâte, mais venez-y avec calme et
tranquillité. Ce que vous en attrapez priez-le et ce que vous manquez complétez-le. Certes,
quand l’un d'entre vous vient pour accomplir la prière il est (déjà) dans la prière. »
Récompense du Khushu' et de la perfection de la prière
Uqba ibn Amir (radiallahu ‘anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallahu ‘alaihi wasallam) a dit :
« Il n'y a personne qui fait ses ablutions, en parfaisant (avec soin) ses ablutions, et prie ensuite
deux raka’a en se concentrant par le coeur et le visage sans que le Paradis na lui devienne
obligatoire. » [1]

Zaid ibn Khalid Al-Juhni (radiallahu ‘anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallahu ‘alaihi
wasallam) a dit : « Quiconque fait ses ablutions et parfait ses ablutions, prie ensuite deux
raka’at, sans être distrait, tous ses péchés précédents seront pardonnés. » [2]
Humran, le domestique de ‘Uthman ibn ‘Affan (radiallahu ‘anhu) a dit : « J'ai vu que ‘Uthman ibn
Affan (radiallahu ‘anhu) appeler pour ses ablutions (c'est-à-dire pour un récipient d'eau). Il a
versé de l'eau sur ses mains et les a lavés trois fois. Puis, il a mis sa main droite dans le
récipient et a rincé sa bouche et lavé son nez en y mettant de l'eau et a ensuite recraché l'eau.
Puis, il a lavé son visage et avant-bras jusqu'aux coudes trois fois, a passé ses mains humides
sur sa tête et a lavé ses pieds jusqu'aux chevilles trois fois. Puis, il a dit : « J'ai vu que le
Messager d'Allah (sallallahu ‘alaihi wasallam) faire ses ablutions comme ceci et ensuite il
(sallallahu ‘alaihi wasallam) a dit : « Si quelqu'un fait ses ablutions comme ceci, puis prie deux
raka’at, sans converser avec son âme (c'est-à-dire penser à autre chose) tous ses péchés
passés lui seront pardonnés. » [3]

Abu Darda (radiallahu ‘anhu) a dit : « J'ai entendu le messager d'Allah (sallallahu ‘alaihi
wasallam) dire: « Quiconque fait ses ablutions et les parfait, puis se lève et prie deux raka’at -
ou quatre, Sahl (un sous-narrateur) n'est pas sûr – en les parfaisant par le dhikr et khushu’ et
cherche ensuite le pardon d'Allah, sera pardonné. » [4]

Et à la fin du hadith Amr ibn Asaba (radiallahu ‘anhu) : « ... S'il se lève et prie, loue Allah, Le
glorifie, Le vante par ce dont Il est digne et vide son coeur pour Allah le Glorifié seul, il sera
purifié de ses péchés comme le jour où sa mère lui a donné naissance. » [5]

Jabir (radiallahu ‘anhu) a dit : « J'ai interrogé le messager d'Allah (sallallahu ‘alaihi wasallam) à
propos du fait d’essuyer (d’enlever) les cailloux (au sol) pendant la prière. Il a dit : « Seulement
une fois, mais si tu t’abstiens de le faire, cela est meilleur pour toi que cent chamelles aux yeux
noirs. » [6]

[1] Rapporté par Muslim
[2] Sahih At-Targhib wat-Tarhib, n°223.
[3] Rapporté par Bukhari, Muslim et d'autres.
[4] Rapporté par Ahmad avec un isnad hassan.
[5] Rapporté par Muslim et voir [Sahih At-Targhib wat-Tarhib], n°392.
[6] Rapporté par Ibn Khuzaima dans son [Sahih] et aussi dans [Sahih At-Targhib wat-Tarhib]
Journalisée

Soyez les gardiens de votre coeur et rendez-le propre et pur comme un lieu de priere!
islam_de_coeur
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 57
Messages: 1057


Mariée


Voir le profil
« Répondre #20 le: Août 22, 2007, 13:00:31 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

 Salam Alaykoum

  baraka     baraka       baraka

 Salam Alaykoum  Sourire Mouslima
Journalisée


   

Reveil Fajr
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle