Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: [Le Prophète Ayyoûb] L'histoire du Prophète Job  (Lu 7737 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
habiaw
Invité
« le: Décembre 08, 2006, 23:04:41 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Ahlikoum wa rahma to Lah ité3éla wa barakatouhou

Ibn Is'hâk dit : Job (Ayoub) , était un Romain et il était Job ibn Moss ibn Razeh ibn Esaii ibn Isaac ibn Abraham.
D'autres dirent qu'il était : Job ibn Moss ibn Rawel ibn Esaii ibn Isaac ibn Abraham.

Ayoub est un magnifique exemple de patience et d'endurence...

Les exégètes et les historiens dirent qu’Ayoub était un homme riche qui possédait tous les genres de biens. Il possédait un bétail innombrable, des moutons, des esclaves et des domestiques, il possédait aussi de vastes terrains et avait beaucoup d'enfants.

Toutes ces propriétés disparurent. Il fut, en plus, infligé dans son corps avec de différents genres de maladies, au point qu'aucun membre ou partie de son corps n'était sain, à l'exception de son cœur et sa langue avec lesquels il évoquait Allah. Il demeura malade et croyant en la Pitié d'Allah .

Ses maladies continuèrent si longtemps que même ses amis l'ont abandonné, et ses parents l'ont laissé. Il fut sorti de sa ville et jeté sur une colline. Autre que sa femme, personne ne sentit la moindre compassion envers lui. Elle prit en charge ses droits sur elle, et se souvint de leur bon temps ensemble. Elle l'aidait à faire les nécessités quotidiennes qu'il ne pouvait faire sans son aide. Elle était si affligée et si dépourvue qu'elle commença à travailler pour gagner un salaire pour manger et nourrir son mari. Qu'Allah  les agrée. Elle maintint sa patience à côté de son mari pendant leur épreuve dans leur richesse, leur propriété et leurs enfants.

 Dans un Hadith authentique, le Prophète (saws) dit :

"Les plus éprouvés des gens sont les Prophètes, puis les vertueux, et puis ceux de moins en moins".


Il dit aussi : 
 
  " L'homme est mis à l'épreuve selon la vigueur de sa religion.  S'il est fort dans sa religion, son épreuve sera plus dure".
(Mousnad Ahmad)

Cependant, toutes ces épreuves ne faisaient qu'accroître la religion d’Ayoub, sa patience, sa gloire et sa gratitude à Allah , dans l'attente de Ses récompenses hors de son épreuve...


« Dernière édition: Octobre 07, 2008, 16:04:55 par LEtoileSourit » Journalisée
muslimclassic
Invité
« Répondre #1 le: Octobre 20, 2007, 13:52:23 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

Il est de la descendance d'IbrâHîm ou de Noûh
Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les deux. Et Noé, Nous l'avons guidé auparavant, et parmi la descendance (d'Abraham) (ou de Noé), David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. Et c'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.} (6/84)



Il recu la révélation de Son Seingeur
Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Et Nous avons fait révélation à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob, aux Tribus, à Jésus, à Job, à Aaron et à Salomon, et Nous avons donné le ZAbour à David.} (4/163)



Il est tombé malade à un point extrême et a enduré sa maladie avec patiente
Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Oui, Nous l'avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se repentait.} (38/44)



Il a demandé à Allâh de le guerrir en attribuant le mal à Satan
Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Et Job, quand il implora son Seigneur : "Le mal m'a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux" !} (21/83)

Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu'il appela son Seigneur : "Le diable m'a infligé détresse et souffrance".} (38/41)
Allâh accepta sa demande et le guerris immédiatement

Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Nous l'exauçâmes, enlevâmes le mal qu'il avait, lui rendîmes les siens et autant qu'eux avec eux, par miséricorde de Notre part et en tant que rappel aux adorateurs.} (21/84)

Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Frappe [la terre] de ton pied : voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire.} (38/42)
Il lui donna également de nouveaux enfants

Allâh ( Razza wa jal) a dit : {Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens doués d'intelligence.} (38/43)



Quant à sa femme qu'il avait promis de frapper pour son impatience, Allâh lui ordonna de la frapper avec quelques brindilles pour ne pas rompre son serment
Allâh ( Razza wa jal) a dit : {"Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela. Et ne viole pas ton serment".} (38/44)
Il ne manquait pas une occasion de profiter des bénédictions divines

Selon Abou Hourayra , le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : "Alors qu'Ayoub se lavait tout nu, des sauterelles en or tombèrent sur lui, il se mit alors à les recueillir dans son habit. Son Allâh, qu'il soit exalté et magnifié, l'appela en disant : "Ne t'avais-je pas donné ce qu'il faut, pour te passer de ce que tu vois». Si, par Ta Puissance, répond Ayoub, mais je ne saurais me passer de ta bénédiction». (Al Boukhâri)
« Dernière édition: Octobre 07, 2008, 15:30:48 par LEtoileSourit » Journalisée
sonia03
Invité
« Répondre #2 le: Novembre 29, 2009, 08:10:15 »
Share   Modifier le messageModifier

Ayoub (paix et bénédiction sur lui) a subi de dures épreuves, des épreuves qui en auraient découragé plus d’un mais qui restent, maintenant pour nous un symbole d’endurance, de patience et de résignation.
Ayoub était Romain de la lignée d’Isaac (paix sur lui), fils d’Ibrahim (paix sur lui), l’ami de Dieu.
Ayoub était très généreux. Il possédait beaucoup de biens :des terres vastes, fertiles à souhait à Houran près de Damas.
Même s’il était riche et beau avec une famille nombreuse et une femme remarquable, Ayoub (paix sur lui) ne se détournait pas de sa mission et adorait Dieu le jour comme la nuit.
Dieu a voulu soumettre des épreuves à Ayoub (paix sur lui) afin de mesurer son endurance et sa patience.
Ainsi Ayoub perdit toutes ses terres qui de, généreuses étaient devenues ingrates et sèches. Puis, il perdit ses enfants qui moururent un à un. Puis, il tomba malade au point que sa femme fut contrainte de le prendre en charge. Devenu pauvre, sa femme se mit à travailler chez des personnes plus aisées jusqu’au jour où ses employeurs connaissant les divers maux dont souffrait Ayoub ne l’acceptérent plus de peur de contracter une quelconque maladie.
C’est alors que le diable, devant cet état de faiblesse, voulut tenter Ayoub en lui faisant croire qe Dieu l’avait abandonné seul face à sa détresse et de ce fait Ayoub devait arrêter son adoration. Mais en vain car Ayoub, en personne reconnaissante, resta égal à lui-même.
Pendant dix-huit années, il souffrit sans jamais se plaindre et c’est alors que sa femme épuisée lui demanda: "N’es-tu pas un Prophète envoyé de Dieu?" et lui de répondre par l’affirmative et elle : "Pourquoi donc n’invoques-tu pas Dieu pour nous?"
Ayoub lui demanda alors: "Combien avons-nous passé de temps à l’épreuve?"
"Dix-huit ans" lui répondit-elle.
"Et combien Dieu nous a-t’ il comblé de Ses faveurs??
"Cinquante ans" lui dit-elle.
"Dieu nous a comblé de Ses faveurs pendant cinquante ans, ne devrions-nous pas patienter et endurer tout autant ? Par Dieu je ne L’invoquerai qu’après que soit passé autant de temps en épreuve qu’il s’en est écoulé en bonheur!"
Ainsi fut la sage réponse d’Ayoub qui n’invoquait Dieu que par ses mots : "Louange à Dieu".
Devant le refus que les gens manifestaient devant ses services, la femme d’Ayoub fut obligée de vendre sa magnifique chevelure et grâce à elle, elle put apporter à son époux une nourriture consistante, et il demanda : « D’où provient cette nourriture ? » mais elle garda le silence, il insista tellement qu’elle finit par avouer qu’elle s’était coupée les cheveux afin d’acheter de quoi le nourrir.
Devant tant d’amour et de dévouement, Ayoub fut ému et décida d’invoquer Dieu pour qu’il le soulage sachant que la fin de ses souffrances mettrait aussi fin aux souffrances de son épouse remarquable. Et on lit dans le Coran:
Et Ayoub, quand il implora son Seigneur : «Le mal m’a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux. Nous l’exauçâmes, enlevâmes le mal qu’il avait.» (Sourate 21 : 83-84).
Dans toute cette période terrible, il y avait aussi les frères de Ayoub.
Un jour l’un d’eux dit : "Tu sais Ayoub a peut être commis un grave péché pour que Dieu l’abandonne et le fasse souffrir pendant dix-huit années durant. Cette parole alla jusqu’à Ayoub qui fut terriblement touché, il dit : «Allah est témoin de ma conduite, il sait que je n’ai jamais péché. Il sait aussi que jamais je n’ai rencontré deux hommes en train de se battre sans que je n’intervienne pour restaurer la paix entre eux de peur qu’ils ne blasphèment dans leur lutte ! De même que je demandais le pardon à notre Seigneur à leur place pour des propos qu’ils ont tenu ! »
Quand Dieu, peu de temps après, voulut mettre fin aux souffrances de Ayoub, Il lui dit : "Frappe (la terre) de ton pied"
Il s’exécuta et une eau fraiche en jaillit, Dieu lui ordonna :
«Voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire» (Sad, 42)
Dès qu’il but cette eau, toutes ses maladies disparurent par la grâce et la Miséricorde de Dieu et il retrouva sa santé. Son épouse le voyant ne le reconnut pas et lui dit :
«ô Créature d’Allah, n’aurais-tu pas aperçu Ayoub le Prophète de Dieu, le Prophète éprouvé ? Je crains à Dieu ne plaise, que les chiens et les chacals ne l’aient dévoré. En vérité, étranger, tu ressembles beaucoup à Ayoub au temps de sa jeunesse.»
Il lui répondit, souriant:
«Mais je suis Ayoub. Dieu a mis fin à mes souffrances et m’a rendu ma santé »
Puis Dieu Lui ressuscita ses enfants et rendit sa famille plus nombreuse qu’à l’origine.
«Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse , comme une miséricorde de Notre part» (sad, 43).
Sa femme redevint jeune et lui donna de nombreux garçons et filles.
A nous de tirer de ce beau récit des enseignements, l’adversité est faite pour raffermir notre foi et que souvent dans un mal il y a un bien même s’il n’est pas perceptible au départ.
L’histoire incroyable d’Ayoub nous montre que Dieu a le pouvoir sur toute chose et qu’Il n’abandonne jamais Ses serviteurs.
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Mars 01, 2010, 13:00:00 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 baraka ma soeur sonia très belle histoir MachAllah une grande preuve de la patience et du courage de la part de Ayoub

3alahi salam...

 baraka
Journalisée
   

COffret integral Arabe
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle