Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La signification de la mort  (Lu 9146 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
convertie38
Invité
« le: Janvier 25, 2009, 14:24:15 »
Share   Modifier le messageModifier

                                             Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 bismillah

"Toute âme goûtera à la mort"
  (Coran. 3/185).


  Qu'est-ce que la mort ? Est-ce un anéantissement total ?
  Ou est-ce seulement la séparation de l'âme et du corps ?
  Lorsque l'âme n'est plus dans le corps, qu'est-ce qui arrive
  à chacun d'eux ? Qu'arrive-t-il à l'être humain lui-même,
  propriétaire de ce corps transitoire et de cette âme
  éternelle ? Sa conscience s'éteint-elle quand son corps
  meurt ? Ou continue-t-elle de vivre à l'intérieur de son
  âme éternelle ? Les morts ressentent-ils de la joie et de
  la douleur de façon similaire à celles des vivants ? La
  conscience d'un être humain vivant dont l'âme est
  prisonnière de son corps peut-elle être comparée à celle
  d'un mort dont l'âme a été libérée de son corps ?

  Bien sûr, la réponse à cette dernière question est non !
  Les vivants sont conscients. Mais il y a une différence et
  il n'y a pas de comparaison possible. La mort n'est pas un
  simple anéantissement. C'est seulement une migration d'un
  monde à un autre. Quand le mort ressent le bonheur ou la
  douleur de la tombe, cela ne signifie pas qu'il est vivant
  dans sa tombe, ayant besoin de nourriture, de vêtements,
  etc. Cela ne signifie pas non plus que son âme remplit
  toutes les parties de son corps comme c'était le cas dans
  ce monde. L'âme revient dans le corps d'une manière qui
  n'est pas semblable à ce qui se passe Ici-Bas, afin que le
  mort puisse être questionné et éprouvé dans la tombe.

  Nous pouvons nous faire une idée de ces choses en
  comparant la mort au sommeil qui est "la mort inférieure",
  même s'il y a une différence naturelle entre les deux. Dans
  le sommeil, l'âme humaine sort par les narines et voyage
  jusqu'à ce qu'elle soit en présence du Seigneur du Trône. 
  Si le dormeur est dans un état de pureté, son âme se
  prosterne devant son Créateur. Puis l'âme peut rencontrer
  le monde des rêves, ou rencontrer les âmes des gens qui
  sont morts, mais ce qu'il rencontre réellement est une
  page du savoir d'Allâh concernant l'Invisible et contenant
  le bien ou le mal qu'Il a décrété pour cet être humain
  particulier. Si le dormeur est sincère, généreux, et pur,
  et est quelqu'un qui ne s'adonne pas aux futilités quand
  il est éveillé, alors quand son âme réintègre son corps elle
  transmet à son coeur la vérité de ce qu'Allâh, le Grand et
  le Majestueux, lui a laissé voir. Lorsque cela arrive, c'est
  appelé un "rêve véridique". Dans le sommeil, l'âme peut
  aussi voyager librement dans le monde et rencontrer les
  âmes des gens qui sont encore en vie et elle obtient d'
  elle des informations. Une partie de ce qu'elle apprend
  est véridique et une partie est fausse. La partie
  mensongère est le rêve normal ou le chuchotement de
  l'âme.

  Si le dormeur est un menteur et aime ce qui est dévié,
  son âme s'élève aussi dans les Cieux durant le sommeil,
  elle se déplace librement dans le monde, elle rencontre
  d'autres âmes et apprend d'elles des informations
  concernant l'Invisible. Cependant, alors que l'âme est
  en train de réintégrer le corps, elle rencontre Shaytan
  à mi-chemin et il brouille le vrai avec le faux comme il le
  fait quand une personne est éveillée. Puis lorsque le
  dormeur se réveille, il est confus et ne sait pas
  exactement ce qu'Allâh le Puissant et le Majestueux
  lui a laissé voir et par voie de conséquence il ne
  comprend pas le savoir obtenu, il ne se souvient que
  de ce que Shaytan lui a montré. Ce sont les rêves
  confus.

  Pour confirmer ce qui vient d'être dit, nous allons mentionner
  ce qu'Allâh le Très-Haut a dit dans la Sourate "az-Zumar" :

    "Allâh retire aux êtres humains leur âme au moment de leur
  mort ainsi qu'à ceux qui ne meurent pas durant leur sommeil.
  Il retient l'âme de ceux dont Il a décrété la mort et Il relâche
  les autres pour un délai fixé à l'avance..." (Coran. 39/42).


  Dans l'état de sommeil, l'âme ne quitte pas complètement
  le corps contrairement à ce qui se passe dans le cas de la
  mort, mais reste rattaché au corps tout en se déplaçant
  librement à travers les cieux. Nous pouvons comparer cela
  à un rayon ou à un fil dont l'extrémité demeure dans le
  corps. Le rayon de cette âme s'allonge jusqu'aux Cieux et
  puis retourne dans le corps lorsque le dormeur s'éveille. C'
  est comme les rayons du soleil. L'orbe du soleil est dans le
  Ciel mais ses rayons frappent la terre. Les deux situations
  ne sont pas exactement identiques, mais c'est une façon
  de faire comprendre les choses plus clairement.

  Dans le cas de la mort, le corps reste dans le sol tandis
  que l'âme se trouve dans l'isthme entre les deux mondes.
  Un "Isthme" est quelque chose séparant deux entités :
  le ciel et la terre, ou ce monde et le monde de l'Au-delà.

  En d'autres termes, c'est la période comprise entre la
  mort et la résurrection. Le bonheur ou le châtiment de
  l'Isthme n'est pas identique au bonheur ou au châtiment
  du monde de l'Au-Delà. En dépit du fait que l'âme est
  dans l'isthme entre les deux mondes et le corps dans la
  terre, les deux éléments sont encore reliés entre eux.
  Par conséquent, le bonheur ou le châtiment les concerne
  tous les deux.

  Nous avons comparé cette condition à l'état de sommeil,
  mais bien sûr il y a une distinction. Dans le sommeil, l'
  âme demeure avant tout dans le corps. Elle émerge comme
  quelque chose de semblable à un rayon atteignant les Cieux
  si bien que le dormeur connaît un rêve dans lequel il ressent
  soit de la joie soit de la souffrance. Il ressent le bonheur
  ou affronte le châtiment au cours de son sommeil.

  Dans la mort, l'âme demeure avant tout dans l'isthme
  et non dans le corps. Quand Allâh le Très-Haut décrète de
  la joie ou un châtiment pour l'âme. Il la relie au corps. Elle
  est dans les Cieux mais dans le même temps elle regarde
  le corps dans le sol et y est liée. L'âme est présente dans
  plus d'un lieu au même moment. La preuve en est que le
  Messager, qu'Allâh le bénisse et le salue, vit Moïse, paix
  et bénédiction sur lui, durant la nuit du Voyage Nocturne,
  en train de prier dans sa tombe et il le vit également aux
  sixième et septième Cieux.

  Malgré cela, le bonheur ou le châtiment affectent
  simultanément le corps et l'âme. D'autres fois, cela
  affecte seulement l'âme. Le mort peut perdre conscience
  temporairement, mais le bonheur ou le châtiment continue.
  Cela dépend de la volonté d'Allâh le Très-Haut et des actes
  personnels de la personne pendant son vivant.

  Un homme qui vécut aux premiers temps de l'Islam pensa
  que si son corps était réduit en cendres après avoir été
  brûlé et que certaines cendres aient été jetées en mer et
  les autres sur une terre aride un jour de grand vent, cela
  le sauverait du châtiment de la tombe. Il ordonna donc à
  ses enfants de faire cela, rassembler les cendres qui y
  avaient été dispersées, ainsi qu'à la terre de faire de
  même, et Il dit ensuite : "lève-toi !" Et l'homme se trouva
  debout devant Allâh. Allâh le questionna, demandant :
  "Pourquoi as-tu agi ainsi [vis-à-vis de ton corps] ?" Il
  répondit : "J'ai eu peur de Toi, mon Seigneur, mais Tu
  es Celui qui connaît le mieux les choses." A cause de
  ces paroles. Allâh lui pardonna.

  Faire cela ne permet pas d'éviter le châtiment et le
  bonheur de la tombe qui affectent tous les morts. Si
  un homme vertueux devait être brûlé dans un haut-
  fourneau, sa part de bonheur atteindrait quand même
  son âme et son corps et Allâh donnerait l'ordre au feu
  de devenir fraîcheur et paix pour lui. Quant au malfaisant,
  l'air frais devient pour lui tel le feu et le vent brûlant.
  Toute chose dans l'Univers obéit à son Seigneur.
  Existenciateur et Créateur. Il les fait se comporter de
  la façon qu'Il veut. Aucune créature n'est capable de
  faire quoi que ce soit sans Sa volonté. Tout obéit à Sa
  volonté en humble soumission à ce qu'Il a décrété.

  (Extrait du livre "Le Voyage de l'Ame Après la Mort" d'après
               Ibn Al-Quayyim)

                                          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Août 21, 2010, 02:52:17 par Zahiya » Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #1 le: Février 13, 2013, 16:07:03 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

MachAllah baraka oukhty pour la rappel
Haqan "chaque âme gouttera la mort"

qu'Allah nous accorde une bonne fin

Allahumma sali wasallam 'ala Sadiyna Mouhammed  Salla-llah allahi wa salam

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle