Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L’Ecole : Mode d’emploi  (Lu 2343 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 42
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« le: Décembre 20, 2008, 15:31:15 »
Share   Modifier le messageModifier



 bismillah






L’École : Mode d’emploi



Septembre : Premier jour d’école pour de nombreux petits musulmans, premier d’un long parcours, 15 ans en moyenne de construction et formation de l’intellect, d’apprentissage laborieux et rigoureux, qui devront leur permettre d’affronter et vivre leur vie d’adulte, en harmonie avec l’éducation islamique que leur auront léguée leurs parents dans une société cosmopolite, plurielle où l’Islam et ses valeurs ne sont pas prédominantes.


D’où les inquiétudes légitimes des parents qui s’interrogent sur les moyens qu’ils ont à disposition pour mener à bien cette responsabilité que d’orienter et élever leur enfant dans la foi, en symbiose avec l’enseignement fourni par l’école.

Car il s’agit bien ici de complémentarité, l’école est chargée d’instruire tandis que la famille se doit d’éduquer et participer activement à la vie scolaire de son enfant :

"Rien de ce que le père laisse à son enfant ne vaut une bonne éducation." (Sounane Tirmidhi)

"La recherche de la science est une obligation pour tout musulman." (Sounane ibn Maja)

Notre rapport à l’école est essentiel à la réussite de nos enfants, il conditionne leur bien-être, leurs capacités à évoluer en affirmant leur personnalité et identité religieuse.

Quelques gestes, habitudes, attitudes simples peuvent le faciliter et éviter de mettre nos enfants en difficultés face à leur enseignant(e) et leur apporter soutien et attention nécessaires à leur bonne évolution :

Veiller à ce qu’ils aient une bonne hygiène de vie :

Respecter leur sommeil en les couchant suffisamment tôt pour qu’ils récupèrent.

Leur assurer un bon petit déjeuner chaque matin, un environnement sain et propice à leur développement.

Parler avec eux de ce qu’ils font en classe, savoir décrypter leurs angoisses, leurs difficultés, les encourager et les féliciter quand ils réussissent, admettre qu’ils puissent ne pas toujours tout savoir faire du premier coup.

Ne pas négliger leurs devoirs, mais s’organiser de façon à ce qu’ils aient le temps de jouer pour décompresser d’une journée chargée.

Ne jamais présenter l’école comme une punition même pour plaisanter, mais au contraire comme un cadeau de Dieu et leur en montrer l’importance :


« Lis au Nom de Ton Seigneur qui a crée,
qui a crée l’homme d’une adhérence.
Lis ! Ton Seigneur est Le Très Noble,
qui a enseigné par la plume (le Qalam),
a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas.
  »
[Sourate 96, Al ’Alaq (L’adhérence), versets 1-5]

Vérifier leur matériel, chaque soir, faire leur cartable en leur présence et responsabiliser les quant à la bonne tenue et au bon soin de leurs fournitures.

Leur apprendre à respecter leur professeur et favoriser leurs échanges en impliquant vos enfants dans les rencontres parents/enseignants.

Ouvrir le dialogue

Être polis, savoir sourire, s’intéresser à ce que font les enfants, s’ils participent, s’informer de l’état de leur scolarité et de leur comportement à l’école.

Être ponctuels, et prévenir en cas de retard.


« Dieu ne vous défend pas d’être bons et justes envers ceux qui ne vous ont jamais combattu pour votre religion et qui ne vous ont jamais chassés de vos maisons. En vérité, Dieu aime ceux qui sont justes. »
[Sourate 60, Al Moumtanhanah (L’éprouvée), verset 8]

User de diplomatie quant il s’agit d’expliquer vos éventuels mécontentements, expliciter les interdits auquel vos enfants ont à se plier (nourriture, fêtes...) Rester ferme mais courtois.

Ne pas attendre une relance pour rendre cahiers signés, attestation d’assurances, mots d’excuses, vous montrerez ainsi à vos enfants que vous avez des responsabilités et que vous y faites face convenablement.

Ne pas hésiter à prendre rendez-vous avec l’enseignant(e), où le contacter par le biais du cahier de liaison, en cas de difficultés où d’événements familiaux qui le nécessitent.

Faire de l’école une seconde résidence

 Assister à toutes les réunions, en particulier la première pédagogique : vous comprendrez alors comment travaille celui ou celle qui s’occupe de vos enfants, quelles sont ses attentes, ses méthodes. Poser des questions, toutes les questions qui vous passent par la tête.
Ceci vous évitera bien des malentendus et vous aidera à les soutenir à la maison.

S’investir dans l’école : participer aux sorties organisées en accompagnant les élèves à la bibliothèque, aux sorties sportives.

Rapporter de temps en temps, feuilles blanches, paquet de gâteaux...

Proposer vos services pour le bricolage, la couture, le spectacle de fin d’année, les photocopies.

Rendez-vous utile ! Vous serez l’exemple parfait pour vos enfants mais aussi pour tous, d’une "intégration" réussie !

S’organiser avec les autres parents musulmans ou partageant les même principes éducatifs, les mêmes revendications en association indépendante de parents d’élèves et agir à votre niveau sur le fonctionnement de votre école : lors des conseils de classe, de problèmes avec un enseignant, de non-respect des interdits alimentaires, pour voter contre l’installation d’un distributeur de préservatifs par exemple...

Et/ou rejoindre une liste existante (fcpe/peep/api) et défendre les valeurs et morales qui sont les vôtres, pour une école plus humaine.


« Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et réprouvent le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. » [Sourate 3, Al ’Imran, verset 104]

Conclusion

Trop peu de parents s’impliquent encore aujourd’hui, et restent passifs devant des situations, qui faute de mobilisation, de représentants, de poids ne trouvent que de bien mauvaises solutions. Il s’agit pourtant de l’avenir de nos enfants : accepter le jeu du partenariat en ne dénaturant pas le Message divin auquel nous nous soumettons, s’inscrire dans une stratégie de promotion, de reconnaissance de ce que nous sommes : musulmans, en occident, en l’an 2000, et de ce que seront nos enfants, épanouis et fiers de l’être, inchallah à l’heure des Comptes.

J'espère de tout mon coeur qu'Avec tous ces conseils nous réussirons tous notre devoir de parents, afin de préserver nos enfants avec l'Aide d'Allah  Razza wa jal de l'Ignorance et réussir à faire deux une Lumière pour l'Humanité tout entière Amin Ya Rabbal'3Alamin.
 

Qu'Allah Récompense notre soeur en Allah Sorayia M. et tous ceux qui contribuent à notre apprentissage et Qu'Allah nous Confirme sur cette magnifique Religion qui est l'Islam  amine.

Source : Aslim Taslam



Journalisée
amina3
Membre actif
****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: France
Messages: 273



Voir le profil
« Répondre #1 le: Février 26, 2009, 12:31:11 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Aleykoum

Barakallahoulfiki, merci pour ce sujet très interessant, bonne journée incha Allah, Salam Aleyki
Journalisée

(…)  La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat; son combustible vient d’un arbre béni: un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. … »
fleurdenuit
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 58
Localisation: maroc
Messages: 608



Voir le profil
« Répondre #2 le: Août 19, 2009, 17:21:41 »
Share   Modifier le messageModifier

salamo aalaikom
certainement ce sujet est des plus préoccupant pour chaque famille mais ce qui me préoccupe le plus est de constater l'invidualisme qui se répand parmi nous et nos enfants du fait que chacun vit dans son coin essayant à tout pris de se préserver et préserver les siens des mauvaises fréquentations au point d'éviter la communauté musulmane mais à mon avis si on ne vit pas en communauté comment nos enfants apprendront l'altruisme et le soutien mutuel??comment nous valoriserons nous si on ne se compare pas aux autres ? comment évoluer si on ne se trompe pas avec les autres? comment mettrons nous en oeuvre les directives de notre religion à apprendre aux autres ce que nous savons?? comment consolerons nous les malades et les autres....en fait comment accumuler des hassanats?(pour les quelles Dieu tout puissant nous récompensera le jour dernier?)
que Dieu nous montre nos erreurs et nous aide à les corriger Ammen!
Journalisée
lila69170
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: lyon
Messages: 1005



Voir le profil
« Répondre #3 le: Août 19, 2009, 18:27:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 MachAllah pour ce beau rappel, et effectivement je suis à 200% d'accord avec ce texte, j'avais il y a quelque temps poster un post justement sur un groupe de maman qui souhaite ouvrir une école mais avec de petite classe, avec un apprentisage au rythme de l'enfant, une forte accentuation porter sur l 'apprentisage des langues etc ... je souhaite que ce petit groupe de maman s agrandisse pour que l'école voie le jour bientot  InchAllah
Journalisée
   

Bilal: un voyage au coeur de l'islam
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle