Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Le pardon, le repentir  (Lu 1630 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
soeurmuslima28
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Lyon
Messages: 112



Voir le profil
« le: Décembre 04, 2008, 17:02:46 »
Share   Modifier le messageModifier

Abu Said Ibn Malîk Ibn Sinân  Al-Khudrî  rapporte  ces propos du prophète (saw) : un homme, appartenant à l'une des communautés qui vous ont précédées, avait tué quatre vingt dix -neuf personnes ; il s'enquit de l'homme le plus instruit sur la terre. On lui indique un ascète auprès duquel il s'est rendu pour exposer son cas : « j'ai tué quatre vingt dix -neuf personnes ; puis-je espérer me repentir », demanda -t-il ?  « Non », lui répondit l'ascète. Il le tua, complétant ainsi la centaine. Puis il s'enquit de nouveau du plus grand savant de la terre. On lui indiqua un homme docte auquel il demanda : «   j'ai tué quatre vingt dix -neuf personnes ; puis-je espérer me repentir » « oui , répondit celui-ci, qu'est ce qui t'empêcherait de te repentir ? Va dans tel pays, tu y trouveras des hommes adorant Allah, exalté soit-il. Adore-Le avec eux, et ne revient pas dans ton pays, car c'est un lieu de perdition. » Il s'est mis en route, et alors qu'il était à mi-chemin, la mort le surpris. Aussitôt les anges de la miséricorde et les anges du châtiment se le disputèrent.

Les anges de la miséricorde argumentèrent : «  il est venu repentant, le cœur tourné vers Allah. » Les anges du châtiment objectèrent : «  il n'a jamais fait le moindre bien. » C'est alors qu'un ange ayant revêtu  la forme humain au devant d'eux : ils le prirent pour juge, et il proposa : mesurer la distance qui le sépare de chacun des deux pays, celui dont il sera le plus près devient le sien. » Ils mesurèrent, et comme ils le trouvèrent plus proche du pays qu'il désirait joindre, les anges de la miséricorde s'en saisirent » ( Boukhari et Muslim). Ce hadith comprend des enseignements précieux :

1) un grand nombre d'hommes sont prédisposés naturellement à faire le bien.  Quelque soit la gravité de leurs actes -ici le meurtre de cent personnes – il est toujours temps de se repentir. De fait, l'homme ne doit jamais désespérer de la grâce divine ;

2) Le savant qui  s'adonne à des œuvres cultuelles limitées au strict nécessaire, est meilleur et plus utile que l'ascète qui est ignorant ! On voit le meurtrier interroger un homme menant une existence monacale, mais ne connaissant pas l'étendue du pardon divin ; il est scandalisé et n'offre aucun espoir à l'homme qui n' a dés lors rien  à perdre, et qui reproduit son méfait. Puis il finit par trouver un savant, qui lui fait comprendre que rien ne peut s'interposer entre un homme et la miséricorde divine. Cette miséricorde est sans limite. Il suffit au pécheur de manifester la volonté sincère de revenir à Allah. Pour être valable, le repentir doit au préalable remplir  un certain  nombre de conditions, dont entre autres :
- la reconnaissance de l'erreur commise ;
- éprouver du remord ;
- prendre la résolution de ne plus commettre les mêmes erreurs.

A cela s'ajoute, si l'on a lésé quelqu'un, l'impératif de réparer le mal que l'on a fait quand cela est possible.  En tous les cas, ce hadith prophétique montre clairement qu'Allah accueille toute personne qui se repent, quelque soit l'énormité de ses méfaits.  Toute personne travaillant pour la cause de l'islam se doit de comprendre les états d'âme des personnes se confiant à lui, en les engageant sur une voie qui leur donne espoir et qui les réconforte.  Le repentir d'une personne ayant commis un homicide volontaire  est admis. Après avoir évoqué la gravité de l'idolâtrie,du meurtre et de la fornication,  le Coran  affirme : « et quiconque fait cela encourra une punition et le châtiment lui sera doublé au jour de la résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d'ignominie, sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre.... » (Coran, 25 : 68-70).


« Dernière édition: Février 07, 2009, 01:06:46 par Nouriya » Journalisée

Seigneur, ne nous charge pas de ce que nous ne pouvons supporter. Efface nos pêchés, pardonne les nous, aie pitié de nous ! Tu es notre Maître ! Donne-nous la victoire sur les infidèles !
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle