Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La prédestinée en Islam  (Lu 25104 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Palestinienne
Palestine mon cœur saigne pour toi
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: Région parisienne
Messages: 956

" La pudeur n'engendre que du bien "


Voir le profil WWW
« le: Novembre 28, 2008, 08:46:32 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Ibn Mas`ud a rapporté du prophète (PBSL) : « La conception de chacun de vous, dans le ventre de sa mère s’accomplit en quarante jours … Ensuite un ange est envoyé et lui insuffle l’âme (ar-rouh) et ordre lui est donné d’inscrire quatre décisions (le concernant) à savoir la part des biens de ce monde qui lui est accordée, son terme fixé, son œuvre et sa destinée malheureuse ou heureuse. Par Dieu, en dehors duquel il n’y est pas de divinité, l’un de vous accomplit des actes comme en font les gens du Paradis au point qu’il ne reste plus entre lui et le Paradis qu’une coudée ; c’est alors qu’il est devancé par le destin inscrit, et amené à commettre des actes, dignes des gens de l’enfer »

En Islam, l’une des questions les plus complexe à résoudre concerne la place du destin au sein de l’existence de chaque être humain.
En effet, Dieu nous rapporte à travers le Coran, la charge qu’il incombe à l’homme d’être le garant de ses actes et que pour cela il dispose d’un « libre arbitre », lui permettant de choisir entre le bien ou le mal en toute connaissance et cause. Mais Dieu nous explique également qu’il possède un contrôle important sur Sa création, et qu’Il est le maître de cette dernière, Celui qui est à l’origine de toute chose, Le Gardien du « Livre » sur lequel est écrit l’histoire complète de la création. Il est ainsi le seul à décider de ce qui va arriver à telle ou telle personne, et est Le Maître de ce que nous appelons la « destinée ».

Mais alors, comment distinguer ce qui est de la responsabilité de chacun et ce qu’il faut attribuer à Dieu ? Quelles sont les limites à notre volonté et à notre libre-arbitre ? Quel contrôle Dieu a-t-il réellement sur nos vies et sur notre Destin ? C’est à toutes ces questions que nous allons tenter d’apporter une réponse à la lumière du texte coranique, et de l’étude qui a pu en être faite par les plus éminents savants de l’islam, au cours des siècles derniers.



L’homme et le libre arbitre





De part sa création même, l’être humain est le seul être vivant sur Terre capable de choisir entre le bien ou le mal. Il peut également décider entre se soumettre à la volonté divine ou se révolter contre son Créateur (à contrario par exemple des anges qui sont des créatures célestes issues du monde non manifeste et qui n’ont pas cette capacité, dans la mesure ou ils sont soumis à l’adoration de Dieu par leur nature même et leur essence et non par leur propre intellect). Cet état de fait est rapporté à travers le verset suivant, qui montre à quel point l’homme a fait preuve d’arrogance et d’un manque certain d’humilité en acceptant de porter le lourd fardeau que constituait cette « responsabilité » (que le Coran définit par le mot de amana) :



72. Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d'éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l'homme s'en est chargé; car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant.

Sourate 33 : AL-AHZAB (LES COALISÉS)

La tradition musulmane enseigne que Dieu a également secondé chaque être humain de deux anges, porteur chacun d’un registre. L’un des anges est ainsi chargé de noter les bonnes actions et l’autre les mauvaises actions de chacun d’entre nous, afin que nous ayons devant nous, au jour du jugement dernier, le rapport exact de notre activité terrestre, confiné dans un registre (Kitab) et ainsi être rétribué par le Paradis ou l’Enfer.



6. Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs oeuvres.
7. Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra,
8. et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra.

Sourate 99 : AZ-ZALZALAH (LA SECOUSSE)

L’homme est donc par sa prime nature (« Fitra ») destiné à vivre sur Terre afin de faire ses preuves en l’attente du Jugement Dernier, au cours duquel sera décidé son destin dans la vie dernière. Dieu nous rappel ainsi à travers le Coran le miracle même de notre création, et des facultés dont notre corps a été doté et qui sont les moyens dont nous disposons pour distinguer la vérité de l’erreur et plus largement comprendre le sens même de notre vie, pour bien mener notre mission sur terre.



78. Et Allah vous a fait sortir des ventres de vos mères, dénués de tout savoir, et vous a donné l'ouïe, les yeux et les cœurs (l'intelligence), afin que vous soyez reconnaissants.

Sourate 16 : AN-NAHL (LES ABEILLES)

Ce sont donc tous ces sens que l’homme doit mettre à contribution pour rechercher la Vérité absolue. Car l’homme a, selon le texte coranique, passé auparavant un pacte avec Dieu alors qu’il n’existait que sous forme d’esprit. Ce pacte constituait en la promesse de n’adorer exclusivement que Dieu et de se soumettre à ses ordres.



172. Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : “Ne suis-Je pas votre Seigneur ? ” Ils répondirent : “Mais si, nous en témoignons...” - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : “Vraiment, nous n'y avons pas fait attention”,

Sourate 7 : AL-ARAF

Enfin, concernant la personne de Satan est sont influence sur les êtres humains, il est important de rappeler que ce dernier n’a aucune responsabilité quand aux mauvaises actions qu’il peut avoir inspiré aux hommes. L’homme seul est responsable, car il a suivi les mauvais conseils que lui a donné Iblis, alors qu’il avait le choix de ne pas les suivre et de rester sur la voie de la soumission à Dieu.



22. Et quand tout sera accompli, le Diable dira : “Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n'ai pas tenue. Je n'avais aucune autorité sur vous si ce n'est que je vous ai appelés, et que vous m'avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous même.…

Sourate 14 : IBRAHIM (ABRAHAM)


AVIS PERSONNEL 


 Salam Alaykoum

« Dernière édition: Octobre 13, 2011, 21:11:18 par DELIVRE » Journalisée


Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #1 le: Mars 20, 2009, 23:35:15 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh , j'aimerais savoir si lorsque l'on commet des péchés c'est Dieu qui les a voulus ? car je sais que ce que Dieu veut est, et que ce qu'il ne veut pas n'est pas. Donc losqu'on commet une action quel soit licite ou illicite elle est donc executé selon la volonté de Dieu ?
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #2 le: Mars 21, 2009, 20:58:33 »
Share   Modifier le messageModifier


 Salam Alaykoum

Il y a le livre de Sheikh Al Outheimine sur la prédestination et dont j'ai essayé de faire une traduction il y a longtemps de cela

Allah a dit : "Il sait la mesure de toute chose". (13/8)


Nous savons que la croyance en la prédestination comporte quatre points :


· La science d'Allah dont la connaissance englobe le passé et l'avenir, la connaissance des actes de chaque créatures.


· L'écriture de ces actes sur tablettes gardées auprès d’Allah.


· Sa volonté qu'il a placée dans l'univers et ses lois qui contrôlent l'existence.


· Qu'il est le Créateur et en dehors de lui tout a été crée dans le but de son adoration.


Il reste qu'il y a depuis longtemps divergence sur la compréhension de ce sujet :


Abou Horeyra a dit : « Un jour le messager d'Allah nous rejoignit alors que nous débattions au sujet du destin. Il fut pris d'une colère telle que son visage devint tout rouge et dit : "Est-ce pour cela que je vous ai été envoyé? .Les peuples qui vous ont précédés ont péri à cause d'un tel débat. Je vous ordonne de ne point discuter au sujet de la prédestination. » (Tirmidhi)


Que les pieux ont compris ce message et que cela entre dans la croyance de la prédestination.


A cet effet, I'Imam Ahmed a dit : « La prédestination c'est celle d'Allah.» Effectivement, elle fait parti de Sa volonté. C'est un secret que seul Allah connaît et qui est écrit dans des tablettes détenues par Allah. Nous ne savons ce qui a été prédestiné qu’une fois que cela est arrivé ou qu'il ai été annoncé par Son Prophète (Salla Allah Alayhi oua Sallam).


La Oumma Islamique s'est divisé en trois groupes au sujet de la prédestination :


1. Un groupe extrémiste qui a enlevé à l'homme toute volonté ou choix. Ce groupe dit au sujet de la prédestination : Que l'homme n'a pas de pouvoir ni volonté mais qu'il est poussé à faire les choses malgré lui comme un arbre au gré des vents. Ils ne différencient pas l'acte de l'homme commis de sa propre volonté de l'acte commis involontairement. Il n’y a pas de doute que ce groupe est déviant, car nous savons bien qu’en vérifiant du côté religieux, intellectuel ou habitudes de l’être Humain qu’il est apte à faire la différence entre l'acte volontaire et l'acte involontaire.


2. Un groupe dont l'extrémisme les pousse à dire que la volonté entière est aux mains de l'homme et ont enlevé toutes volontés d’Allah. Certains d'entre eux sont allés plus loin en disant qu'Allah ne sait pas ce que va faire l'homme. Que son savoir est limité à la connaissance de l’acte, une fois commis par l’être humain. Naturellement ce groupe est aussi déviant.


3. Un groupe qui croit en la parole d’Allah. Allah les a guidés sur ce dont les autres ont divergé loin de la vérité. Ce sont les gens de la Sunna : ils suivent le juste milieu, basé sur le dalil juridique et le dalil d'intelligence.


Ils ont dit : ce qu’Allah descend sur cet univers se décompose en deux catégories :


a) Il y’a ce qu’Allah fait venir sur Ses créatures et dont elles n'ont aucun pouvoir : la tombée de la pluie, la végétation, la vie et la mort, la maladie et la bonne santé et d'autres choses encore. Il ne fait aucuns doutes qu’aucune créatures n’a de pouvoir là dessus. Que tout ceci dépend de la volonté d'Allah seul.


b) Ce que font les créatures comme actes de leurs propres grès (volontairement).


A ce propos Allah a dit :


"Il en était parmi vous qui désiraient la vie d'ici bas et il en était parmi vous qui désiraient l'au-delà". (3/152) Aussi : "Et dis: ‹La vérité émane de votre Seigneur›. Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie›". (18/21).


L’homme est tout à fait conscient des actes qu’il commet bon gré, mal gré. Par exemple, si l'homme descend d'une échelle, c’est de sa propre volonté. Mais s’il tombe de l'échelle, c'est malgré lui. Il n'a pas de volonté dans cela et il reconnaît la différence entre les deux actes. Autre exemple, le cas du sommeil : l'homme fait durant son sommeil des mouvements de droite à gauche ou de gauche à droite. On pourrait dire que l'homme contrôle ses mouvements, mais dans un verset Allah dit que c'est grâce à lui que se font ses mouvements parce que celui qui est endormi n'a aucune volonté d'action : "Et Nous les tournons sur le côté droit et sur le côté gauche"(18/18)


C'est le cas aussi de celui qui en période de jeûne et mange involontairement, puis se souvient qu’il était en état de jeûne. Le Prophète (Salla Allah Alayhi oua Sallam) a dit : "Que celui qui oublie et mange alors qu'il jeune ou qu'il boit qu'il continu à jeûner parce que c'est Allah qui l'a fait manger et boire".(Muslim) L'acte a été imputé à Allah parce que la personne l'a fait involontairement.


Par conséquent, si on prend l'avis du premier groupe qui dit que l'homme n'a pas d'acte volontaire à faire, il ne doit pas être remercier pour une bonne action, ni blâmer pour une mauvais, parce que cela se sera fait malgré lui. Ce qui voudrait dire selon leur définition de la prédestination qu'Allah est un Tyran (A'oudhou Billahi). S'il le châtie et le puni pour une mauvaise action commise malgré lui, puisque selon eux l’homme ne la contrôle pas ! Allah a dit : "Et son compagnon dira: ‹Voilà ce qui est avec moi, tout prêt›. ‹Vous deux, jetez dans l'Enfer tout mécréant endurci et rebelle, acharné à empêcher le bien, transgresseur, douteur, celui qui plaçait à côté d'Allah une autre divinité. Jetez-le donc dans le dur châtiment ? Son camarade (le Diable) dira : ‹Seigneur, ce n'est pas moi qui l'ai fait transgresser; mais il était déjà dans un profond égarement›. Alors [Allah] dira: ‹Ne vous disputez pas devant moi! Alors que Je vous ai déjà fait part de la menace. Chez moi, la parole ne change pas ; et Je n'opprime nullement les serviteurs›"( 50/23)


Allah a montré que le châtiment venant de lui s’est fait en toute justice, parce qu'ils ont été prévenus auparavant. Le chemin de la vérité a été montré de même que le chemin déviant. Allah a dit : "Et il y a des Messagers dont Nous t'avons raconté l'histoire précédemment, et des Messagers dont Nous ne t'avons point raconté l'histoire - et Allah a parlé à Moïse de vive voix - en tant que Messagers, Annonciateurs et Avertisseurs, afin qu'après la venue des Messagers il n'y eût pour les gens point d'argument devant Allah. Allah est Puissant et Sage". (4/164)


Allah a montré qu'il n'y aura pas d'excuses pour les hommes après l'envoi des Prophètes car la preuve et le message leur ont été descendue.


Pour ce qui est de l'avis du deuxième groupe, les textes rejettent aussi ce qu'ils rapportent : la volonté de l'homme est rattachée à la volonté d'Allah. Allah dit dans le Qur’an : "pour celui d'entre vous qui veut suivre le chemin droit. Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, [Lui], le Seigneur de l'Univers". (81/28)


Ce groupe croit qu'il y a des actes qui se passent dans cet univers sans qu'Allah ne le veuille, ni ne les ai crée. Alors qu'Allah crée ce qu'il veut et rien ne se passe dans cet univers sans Sa volonté. Il reste à savoir : si tout est volonté d'Allah, que va faire l'homme si tout est prédestiné ? La réponse est qu'Allah guide celui qui est sujet à être guider et rend déviant celui qui est sujet à la déviation. Allah a dit : "Puis quand ils dévièrent, Allah fit dévier leurs coeurs, car Allah ne guide pas les gens pervers." (61/5) Allah a dit : " Et puis, à cause de leur violation de l'engagement, Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs : ils détournent les paroles de leur sens et oublient une partie de ce qui leur a été rappelé". (5/13) Allah nous montre que la cause de la déviation revient à la personne elle-même. Et comme nous l’avons déjà vue, l'homme ne sait pas ce qui lui a été prédestiné, parce qu'il ne détient aucune science ni pouvoir sur cela. Qu'il soit déviant ou guidé vers le droit chemin. Ainsi, il ne peut prendre le chemin de la déviation et dire que cela lui a été prédestiné ! N'aurait-il pas fallu pour lui prendre le bon chemin et dire qu'Allah lui a prédestiné le bon chemin ? Faut-il qu'il soit de la secte des Jabaria lorsqu'il est déviant et Quadari lorsqu'il suit le bon chemin ? Non, l'homme ne doit pas être de la Jabaria en cas de déviation. En vérité, l'homme a une volonté et un choix. La porte de la bonne guidée n'est pas plus mystérieuse que celle de la fortune et encore moins que celle de la science !


Nous savons aussi que pour chacun : argent et biens ont été prédestinés et malgré cela on voit certains sortir à la recherche de fortunes et parfois même très loin de chez soit ! Ils ne vont pas rester chez eux et attendre que la fortune leur vienne. Cette fortune leurs a été prédestinée alors pourquoi partir à sa recherche ici et là. Les deux cas sont semblables. Tout comme l’être humain va à la recherche de fortune, il va lorsqu’il tombe malade voir un médecin. Il est même prêt à changer de pays pour voir le meilleur médecin malgré que son temps de vivre lui ait été prédestiné! Pourquoi fait-il des efforts et déploie tous les moyens possibles à la recherche de fortune, à la recherche de meilleurs soins en état de maladie, alors que quand il s’agit de suivre le droit chemin, il suit celui qui est déviant, puis dira que cela lui été prédestiné !


Il est vrai que la prédestination reste secrète auprès d’Allah, seulement la personne est devant deux chemins, celui de la réussite et celui de la perdition. Chaque être humain est entre ces deux chemins et il aura à choisir sans que personne ne le pousse de force dans un des deux. Ainsi, il arrive qu’il suive celui de la perdition et dira que cela lui été prédestiné et ainsi délaisser celui de la réussite. De même quand un homme choisi de partir en voyage et qu’il a devant lui deux chemins possibles, il prendra le chemin qui lui assurera sécurité et salut.


Les gens de la Sunna se basent sur ce raisonnement et cela fait parti de leur croyance :


L'homme ne commet un acte que de sa propre volonté. Sa volonté et son choix sont rattachés à la volonté d'Allah et la volonté d'Allah vient de Sa sagesse. Allah par Sa sagesse a prédestiné le bon chemin pour celui qui souhaite le suivre, pour celui qui est à la recherche de la vérité. Il prédestine le mauvais chemin pour celui qui ne veut pas suivre le droit chemin et s'est détourné de la vérité.


En conclusion, nous dirons que l'homme ne peut souhaiter une chose que si elle fait partie de la volonté d'Allah et de Son vouloir. Car la volonté des hommes n'est pas indépendante de la volonté d'Allah. Et Allah a voulu pour l'homme de choisir l'une des deux voies, la voie droite ou la voie de la perdition.

« Dernière édition: Mars 20, 2010, 20:05:55 par Kinz El Islam » Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #3 le: Mars 22, 2009, 11:00:54 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum, Merci de ta réponses frère. Que Dieu t'en récompenses !  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #4 le: Avril 05, 2009, 22:50:49 »
Share   Modifier le messageModifier

J'ai à présent une autre question, si d'après ce qui est écrit plus haut où l'on peut voire que lorsque l'homme choisit de suivre le bon ou le mauvais chemin cela dépend d'Allah, pourquoi Allah voudrait que des hommes choisissent le mauvais chemin et ainsi les égarés ? Car nous savons que même lorsque un homme choisit le mauvais chemin de sa propre volonté, sa volonté est dépendante de celle d'Allah. Cette question me tourmente car j'ai l'impression que cela voudrait dire que Allah aurais prédit d'égarer des gens juste "comme sa", aidez-moi en me disant que je me trompe et en m'apportant des réponses s.v.p.
Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #5 le: Avril 06, 2009, 18:36:56 »
Share   Modifier le messageModifier

Si quelqu'un a la réponse qu'il me fasse signe car c'est important pour moi, merci d'avance.
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #6 le: Avril 06, 2009, 19:19:00 »
Share   Modifier le messageModifier


 Salam Alaykoum

Faut-il sauver le malade ou l’abandonner à son destin
Allah sait tout y compris ce qui n’existe pas encore.Que pense l’Islam du Décret et du Destin?L’homme est-il maître de son destin ou s’agit il d’une affaire prédestinée? Quand un homme risque de mourir,certains disent que sa mort est entre les mains d’Allah et dépend de Sa volonté tandis que d’autres s’evertuent à le sauver.Existe-il un destin ecrit ou c’est plutôt l’homme qui est maître de son destin?


Louange à Allah.           

          Tout est ecrit et prédestiné conformément aux propos du Très Haut: « Nous n' avons rien omis d' écrire dans le Livre... » (Coran,6:54)  et : « Et tout ce qu' ils ont fait est mentionné dans les registres,... » (Coran,54:52) .En outre, le hadith authentique dit: «  La première chose créée par Allah fut la plume , et Il lui a dit : ecris.Et la plume de demander: qu’est ce que je dois ecrire, ô Maître? - Ecris, dit Allah, ce qui arrivera jusqu’au jour de la Résurrection . »Un autre hadith dit: «  Allah a prédestiné le sort des cratures cinquante mille ans avant la création des cieux et la terre. »

          Mais cette prédestination nous est inconnaissanble,nous ne saurions en dépendre et cesser d’utiliser les moyens (appropriés  à nos desseins).Il n’ y a aucune cotradiction entre la croyance à la prédestination et la libre décision des actes.A ce propos , le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « Serviteurs d’Allah, soignez-vous, mais n’utilisez à cet effet aucune matière interdite.En effet,Allah a créé pour toute maladie un remède approprié. » Le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) a dit également: « Oeuvrez, car à chacun  est facilité d’agir dans le sens pour lequel il a été créé. »

          Nous ne connaissons  ce qui a été ecrit qu’après son déroulement.Or Allah nous a doté d’une volonté,d’une puissance et d’un libre arbitre dans le cadre de Sa volonté et de Sa puissance.

          En somme, il n’ y a point de contradiction entre la e de sauver une vie humaine et le Destin et Décret qui ne peuvent être connus qu’après leur déroulement.

          Allah le Très Haut le sait mieux.



Ecrit par Dr Souleyman al-Ghousn



Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #7 le: Avril 06, 2009, 19:25:47 »
Share   Modifier le messageModifier


 Salam Alaykoum


Le jugement du fait d’évoquer le destin pour justifier les actes de désobéissance et l’abandon des obligations
Est-il juste de la part du pécheur de dire que les péchés qu’il commet sont prédestinés par Allah ?


Louanges à Allah

Certains pécheurs négligents peuvent essayer de justifier leur négligence et leurs faux pas en prétendant qu’Allah les a prédéterminés et que par conséquent on doit pas les leur reprocher.. Ceci est inexact de leur part. Nul doute que la foi dans le destin n'offre pas au rebelle une justification de son abandon des obligations (religieuses) et  son accomplissement d’actes interdits, selon les musulmans et tous les raisonnables.

Cheikh al-Islam, Ibn Taymiyya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « Selon les musulmans, les adeptes des autres confessions et les gens raisonnables, nul ne peut se servir (valablement) du destin pour justifier les péchés qu’il commet. Car si cela était acceptable, tout le monde pourrait commettre des interdits tels l’assassinat, la confiscation des biens d’autrui et d’autres actes de corruption sur terre et se réfugier dans le destin. Pourtant quand celui qui utilise le destin comme argument est agressé, il n’accepterait pas que son agresseur utilise le destin pour justifier son acte. Il y a là une contradiction dans ses attitudes qui traduit la fausseté de son argument. Il est en effet absolument faux de se servir du destin pour justifier (ses mauvais actes). Voir Madjmou’al fatawa, 8/179.

La loi (religieuse) et la raison montrent qu’il est faux de se servir du destin pour justifier les actes de rébellion et l’abandon des actes d’obéissance. voici les arguments religieux :

1/ Allah Très Haut dit : « Ceux qui ont associé diront: "Si Allah avait voulu, nous ne Lui aurions pas donné des associés, nos ancêtres non plus et nous n' aurions rien déclaré interdit. "Ainsi leurs prédécesseurs traitaient de menteurs (les messagers) jusqu'à ce qu' ils eurent goûté Notre rigueur. Dis: "Avez- vous quelque science à nous produire? vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir".» (Coran 6 : 138).

Ces polythéistes ont évoqué le destin pou justifier leur polythéisme… Mais si leur argumentation était juste et acceptable, Allah ne les aurait pas châtiés.

Quiconque se sert du destin pour justifier les péchés et mauvais actes, doit reconnaître comme juste le raisonnement de ces mécréants et attribue l’injustice à Allah. Qu’Allah transcende cela !

2/ Le Très Haut dit : «en tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu' après la venue des messagers il n' y eût pour les gens point d' argument devant Allah. Allah est Puissant et Sage. » (Coran, 4 : 165). Si on pouvait se servir du destin pour justifier les actes de désobéissance, l’envoi de messages n’aurait pas suffi pour enlever aux gens le prétexte de ne pas les suivre. Cet envoi serait même inutile en réalité.

3/ Allah a certes formulé des prescriptions et des proscriptions à l’endroit du fidèle, mais Il ne lui impose rien qui dépasse ses capacités. A ce propos, Il a dit : «Craignez Allah, donc autant que vous pouvez » (Coran, 64 : 16) et : «Allah n' impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.» (Coran, 2 : 286).

Si l’homme était contraint à agir, il serait tenu de faire ce qu’il ne peut pas faire, ce qui est absurde. C’est pourquoi il n’est pas jugé pécheur quand il commet un acte sous contrainte ou par ignorance.

Si on pouvait évoquer le destin pour se justifier, il n’y aurait aucune différence entre celui qui agit sous contrainte ou par ignorance (d’une part) et celui qui agit volontairement (d’autre part). Pourtant, il est bien évident qu’il y a une différence entre les deux sujets.

4/ Le destin est un secret bien gardé que personne parmi les créatures ne peut connaître avant sa réalisation. Or la volonté de faire précède l’acte chez l’homme. Sa volonté de faire n’est pas liée à la connaissance du destin par Allah. Par conséquent, il serait faux de sa part de prétendre que l’acte qui résulte de sa propre volonté est prédéterminé par Allah, une telle prétention impliquant la connaissance du mystère que seul Allah connaît. Son argument est faux parce que puisé dans une source qu’il ne connaît pas.

5/ L’évocation du destin pour justifier les péchés rend caduque les lois, l’examen des comptes (dans l’au-delà), la Résurrection, la récompense et le châtiment.

6/ Si l’évocation du destin pour se justifier était acceptable, les pensionnaires de l’enfer le feraient dès qu’ils verraient l’enfer et auraient la certitude d’y entrer et après leur installation dans le feu quand des reproches humiliants leur seraient faits… Pourtant ils ne le feront pas. Bien au contraire, ils diront selon ce qu’Allah nous a dit à leur propos : «Et avertis les gens du jour où le châtiment les atteindra et ceux qui auront été injustes diront: "Ô notre Seigneur accorde- nous un court délai, nous répondrons à Ton appel et suivrons les messagers". - N' avez- vous pas juré auparavant que vous ne deviez jamais disparaître? » (Coran, 14 : 44) et : « Ils dirent: "Seigneur! Notre malheur nous a vaincus, et nous étions des gens égarés.» (Coran, 23 : 106) et : «Et ils dirent: "Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise". » (Coran, 67 : 10) et : «Ils diront: "Nous n' étions pas de ceux qui faisaient la Salâ, » (Coran, 74:44) et d’autres paroles qu’ils prononceront.

Si on pouvait évoquer le destin pour se justifier (valablement), ils le feraient car ils auront bien besoin d’un moyen qui puisse les faire sortir du feu de la Géhenne.

7/ Si on pouvait se servir du destin pour se justifier, Iblis aurait raison quand il a dit : «"Puisque Tu m' as mis en erreur, dit (Satan), je m' assoirai pour eux sur Ton droit chemin, » (Coran, 7 : 16) et Moïse, l’interlocuteur d’Allah, aurait été l’égal de Pharaon, l’ennemi d’Allah.

8/ Une des preuves de la fausseté d’un tel raisonnement est que nous voyons l’homme chercher avec acharnement à réaliser ses intérêts immédiats. Et il ne cesse ses efforts avant d’atteindre ses objectifs. Mais nous ne voyons personne abandonner l’effort nécessaire pour la réalisation de ses intérêts et se livrer à des actes qui lui sont préjudiciables sous prétexte de se conformer à son destin ! Pourquoi dès lors se détourner de ce qui est utile en matière de religion et se tourner vers ce qui est nuisible tout en évoquant le destin pour se justifier ?

Voici un exemple pour bien clarifier ces propos : si quelqu’un voulait se rendre à un pays et peut emprunter deux chemins dont l’un est tout à fait sûr et l’autre connaît des ordres, des perturbations, des exécutions et des pillages… Lequel des deux chemins va-t-il emprunter ? Nul doute qu’il va préférer le premier. Pourquoi alors il ne s’engagerait pas, en matière de choses de l’au-delà dans le chemin qui mène au paradis au lieu de celui qui conduit en enfer.

9/ Il est même possible de se servir de son argument contre celui qui évoque le destin pour se justifier. Car on peut lui dire : ne te marie pas. Car si Allah a décrété que tu ais des enfants, tu en auras. Autrement, tu n’en auras pas. Ne mange pas non plus et ne bois pas. Car si Allah a décrété que tu sois rassasié, tu le seras. Autrement, tu ne le seras pas ! Si un fauve t’attaquait, ne fuis pas. Car si Allah a décrété que tu sois sauvé tu le sera. Autrement, la fuite ne te sera pas utile. Si tu tombes malade, ne te fais pas soigner. Car si Allah a décrété que tu sois guéri, ut le seras. Autrement, le remède est superflu.. Va-t-il accepter cette argumentation ? S’il l’accepte, il pense faux et s’il la rejette, il se contredit. Et son raisonnement est inexact.

10/ Celui qui évoque le destin pour justifier ses péchés s’assimile aux fous et aux enfants qui ne sont pas religieusement responsables. Pourtant si on lui réservait le même traitement qu’eux dans les affaires de ce bas monde, il ne serait pas satisfait.

11/ Si cette fausse argumentation était acceptée, on n’aurait plus besoin de demander le pardon, de se repentir, d’invoquer (Allah) de se livrer au djihad, de recommander le bien et d’interdire le mal…

12/ Si le destin pouvait justifier les manquements et les péchés, il ne serait plus possible de préserver les intérêts des gens et le désordre prédominerait et les peines, sanctions et pénalités n’auraient plus de sens car tout contrevenant se réfugierait derrière le destin, et nous n’aurions plus besoin de fixer des peines applicables aux délinquants et aux coupeurs de route. Et nous n’aurions plus besoin d’installer des tribunaux et de nommer des magistrats puisque tout ce qui se passe serait conforme au destin. Ce qu’aucun homme raisonnable ne saurait soutenir.

13/ Celui qui se sert du destin pour se justifier dit : nous ne serons pas responsables de nos actes car Allah les a prédestinés. Comment pourrait-il en être autrement ?

On lui dit : on ne nous jugera pas en fonction de ce qui est prédestiné, mais en fonction de nos œuvres que nous avons accomplies. Il ne nous est pas ordonné d’agir en fonction de ce qu’Allah a prédestiné, mais conformément aux ordres que nous avons reçus. Car il y a bien une différence entre ce qui est voulu pour nous et ce qui est voulu de nous. Le premier nous est inconnu tandis que le second fait l’objet d’un ordre que nous devons exécuter.

Le fait qu’Allah ait connu cela depuis toujours et l’ait écrit ne constitue pas une preuve puisque Son omniscience n’implique que la connaissance de ce que les créatures vont faire (durant leur existence). Ce qui n’implique pas qu’elles soient contraintes d’agir dans un sens ou dans un autre. Voici, toutes proportions gardées, un exemple tiré de la réalité vécue : si un maître savait que l’un de ses élèves était paresseux et négligeant et n’allait pas réussir et si l’élève ne réussissait pas comme prévu par le maître, pourrait-on dire que le maître l’a contraint à échouer ! ? L’élève lui-même pourrait-il dire : je n’ai pas réussi parce ce que le maître savait que je ne le ferais pas ! ? »

En somme, le fait de se servir du destin pour justifier ses actes de désobéissance ou l’abandon des obligations est inexact aussi bien du point de vue de la loi religieuse que de celui de la raison et de la réalité vécue.

Il convient de souligner que beaucoup de gens qui évoquent le destin pour se justifier ne le font pas par conviction. Car leur attitude ne repose que sur la passion et l’entêtement. C’est pourquoi certains ulémas disent à leurs propos : « Tu évoques le destin quand il s’agit d’obéir et tu évoques la contrainte quand tu désobéis ; tu choisis les doctrines en fonction de ta passion ». Voir Madjmou’al Fatawa, 8/107. Les propos ci-dessus cités signifient ceci : quand on fait un acte d’obéissance, on reconnaît en avoir pris librement l’initiative et rejette qu’Allah y soit intervenu. Mais quand on commet un péché on évoque le destin ; on l’attribue à Allah.

Cheikh al-islam Ibn Taymiyya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « Si ces gens persistent à maintenir leurs croyances, ils deviennent plus mécréants que les Juifs et les Chrétiens » (Madjmou al-Fatawa, 8/262).

Il n’est certes pas permis au fidèle de se servir du destin pour justifier ses manquements et péchés. Cependant on peut évoquer le destin à l’avènement des malheurs qui frappent l’homme comme la pauvreté, la maladie, la perte d’un proche, la destruction des cultures, la perte de biens, l’homicide involontaire, etc. Car adopter une telle attitude traduit la plus grande satisfaction d’avoir Allah comme Maître. Ce sont bien les malheurs qu’il faut justifier par le destin et non les manquements. Le fidèle bienheureux demande à Allah le pardon de ses manquements et endure les malheurs en application de la parole du Très Haut : «Endure donc, car la promesse d' Allah est vérité, implore le pardon pour ton péché et célèbre la gloire et la louange de ton Seigneur, soir et matin. » (Coran, 40:55). Le malheureux, lui, s’affole en cas de malheur et évoque le destin pour justifier ses manquements.

Cela s’illustre à travers cet exemple. Si quelqu’un commettait un excès de vitesse et provoquait un accident et se servirait du destin pour répondre aux reproches qui lui seraient fait, son argument ne serait pas accepté. En revanche, si quelqu’un heurtait un véhicule garé, le propriétaire pourrait évoquer le destin si on lui reprochait d’avoir subi ce dommage, à moins qu’il n’ait mal garé sa voiture.

Il s’agit d’expliquer qu’il est injuste d’évoquer le destin pour justifier des actes volontaires. Quant aux actes involontaires, on peut les justifier en évoquant le destin. C’est pourquoi Adam eut raison de Moïse (bénédiction et salut soient sur eux) selon les propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) évoquant une discussion engagée par les deux hommes en ces termes :

-         Moïse dit à Adam :

-         C’est toi qui as été expulsé du paradis à cause de ta faute ?

-         C’est toi Moïse qu’Allah a favorisé en t’investissant de Son message et en t’adressant directement la parole. Pourtant tu me reproches quelque chose qu’Allah a inscrit dans mon destin avant même de me créer ? » Adam l’emporta ainsi sur Moïse. (rapporté par Mouslim, 2652).

Adam ne s’est pas servi du destin pour justifier son péché comme l’ont cru certains qui n’ont pas bien réfléchi sur le hadith. Moïse non plus n’a pas reproché à Adam d’avoir commis un péché puisqu’il savait qu’Adam s’était repenti et avait obtenu le pardon suivi par son élection par son Maître marquée par sa réorientation. Or le bon repentir est comme celui qui n’a jamais péché.

Si Moïse avait reproché à Adam d’avoir commis un péché, Adam lui aurait répondu : j’ai bien commis un péché, mais je me suis repenti et Allah m’a pardonné. Il lui aurait dit encore : et toi Moïse tu as tué un homme et jeté les tableaux ,etc. La stricte vérité est que Moïse lui en  a voulu d’avoir provoqué un malheur et Adam lui a opposé le destin ». Voir al-ihtidjadj bi al-Qadar par Cheikh al-islam Ibn Taymiyya, 18-22.

« Les malheurs décrétés par Allah doivent être subis avec soumission. Celle-ci constitue la meilleure expression de la reconnaissance d’Allah comme Maître .S’agissant des péchés, nul n’a le droit de les commettre. Si toutefois on en commet, le pécheur doit solliciter le pardon divin et se repentir des manquements et reste ferme dans les malheurs ». Sharh at-Tahawiyya, 147.

Avertissement

Certains ulémas pensent qu’il est permis au repenti d’évoquer le destin pour se justifier. Si quelqu’un lui reproche d’avoir commis un péché dans le passé, malgré son repentir, il lui serait permis d’évoquer le destin pour se justifier. Si on disait à un repenti : pourquoi tu as fait cela ? Il pourrait répondre : « C’était dû au jugement et au décret divin. Mais je me suis repenti et j’ai sollicité le pardon » Cette réponse serait acceptable. Car le péché est devenu un malheur (du passé). Le fautif n’évoque pas le destin pour justifier sa négligence, mais pour expliquer le malheur qu’il a subis à travers sa désobéissance à Allah. Nul doute que la désobéissance fait partie des malheurs. Il s’agit ici d’évoquer le destin pour justifier un acte déjà accompli et pleinement assumé par son auteur. Et il n’est permis à personne de reprocher à un repenti le péché qu’il a commis. Car ce qui compte, c’est la perfection atteinte en fin de parcours et non les défauts des débuts. Allah le sait mieux.

Se référer à : Aalaam as-Sunna al-manshoura, 147 ; al-quadaa wal-quadar fii dhaw’i al-kitab wa as-sunna par Cheikh docteur Abd Rahman al-Mahmoud ; al-imam bi al-quadaa wal quadar par Cheikh Muhammad al-Hamad ; Talkhis Cheikh Soulayman al-Kharachi li aqi data ahli as-Sumati fii al-qadar dans Mizaan ahl as-sunna.



Islam Q&A

Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #8 le: Avril 06, 2009, 22:00:12 »
Share   Modifier le messageModifier

Merci de tes réponses mon frère mais cela ne répond pas vraiment à ma question qui était de savoir pourquoi Allah aurait prédestiné à certaines personnes un égarement qui les mèneraient à l'illicite ?
Journalisée
Palestinienne
Palestine mon cœur saigne pour toi
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: Région parisienne
Messages: 956

" La pudeur n'engendre que du bien "


Voir le profil WWW
« Répondre #9 le: Avril 07, 2009, 06:08:58 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Citation
Merci de tes réponses mon frère mais cela ne répond pas vraiment à ma question qui était de savoir pourquoi Allah aurait prédestiné à certaines personnes un égarement qui les mèneraient à l'illicite ?


Mon chère frere si j'ai bien compris ta question, je répondrais que chaque etre humain a une déstinée, avant même qu'il naisse, tout et tracé, sa vie, ses oeuvres, sa mort, le lieu de sa mort etc .

Ensuite le faite de savoir pourquoi certaine personne s'egarent, la je pense que c'est parce que il n'ont pas choisis l'islam, et ont preférée se détourner de la religion, ce qui les a enmener à un égarement, et je pense que tout çeci était tracé, c'est à dire que Allah savais que ses personnes allais faire ça.  Allah Wahlem .

Si y aurai d'autre réponse pour nous éclairssire  Cheesy inchAllah.


 Salam Alaykoum
Journalisée


nassera
Invité
« Répondre #10 le: Avril 08, 2009, 19:53:41 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum !!!

J'allais justement posé la meme question que vous mes  Rire Mouslim !!

Hier je discutais de l'islam avec une amie (non musulmane), en fait elle s'interresse à notre religion et au fil de la discussion elle ma posé une question à laquelle je n'ai pas pu répondre!!!


Elle ma dit, "si le destin de chaque etre humain est déjà tracé et que ce destin est la volonté d'  allah, alors tous les pechés sont aussi la volonté d' allah Huh?"

Est ce que on peut dissocier le destin avec la volonté d' allah ?

J'ai beau lire les messages déjà poster je n'arrive pas a avoir une réponse claire dans ma tete...

 baraka2 pour vos réponses
Journalisée
mulima-de-coeur
Invité
« Répondre #11 le: Avril 08, 2009, 22:26:56 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum
mes frères et soeurs nassera et Abdallah38 je crois que la plupart d'entre nous se sont déjà posé ce genre de question, je pense que vous devriez trouver des réponses dans ce fil  InchAllah :

La Prédestination n’est pas un Prétexte à la Résignation

 Salam Alaykoum

Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #12 le: Avril 09, 2009, 15:00:15 »
Share   Modifier le messageModifier

J'ai bien lu tout les posts et moi aussi je n'arrive pas à trouver une réponse claire à la question suivante : est ce que les péchés commis par les hommes sont ils la volonté d'Allah ?
Journalisée
nassera
Invité
« Répondre #13 le: Avril 09, 2009, 17:49:27 »
Share   Modifier le messageModifier

  Salam Alaykoum !!

Tou d'abord baraka à ma  Sourire Mouslima muslima-de-coeur pour son message, je pense avoir une idée plus precise a présent...
 
Mon  Rire Mouslim abdallah38 je vais essayer de te répondre au mieux, du moins ce que j'ai compris du lien qu'a posé notre  Sourire Mouslima.
En fait, comme tu le sais déjà  allah sais tout, il sais ce qui nous ai destiné a chacun de nous, car il l'a ecrit mais en gros si tu veux l'etre humain à un libre arbritre, c'est a dire que lorsqu'il commet des péchés, il sais que ce n'est pas bien et que sa n'a pas été conseillé dans le Coran, donc la faute est de sa responsabilité. Car il aurait n'aurai pas du "sucombé" a la tentation de pécher.
Et lorsque que nous commetons une bonne oeuvre, c'est grace à  allah car lorsque que nous voulions du bien  allah nous aide.

Si tu veux, notre histoire est déjà ecrite mais  allah n'a pas voulu qu'on fasse ce qui haram, il nous a laisser un libre arbitre. Et cela dans un but de nous juger car sinon tout les etre humain ne seraient pas égaux lors du jugement dernier.

C'est difficile a expliquer j'espere que tu aura pu comprendre un peu !! lol

Par contre si je me suis trompé, désolé, reprennez mes  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima si ce que j'ai dis n'es pas juste.

 baraka2

Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #14 le: Avril 12, 2009, 13:23:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum Si j'ai bien compris d'après ce que tu dit, Allah aurais donc écrit tout ce qui allait se passer dans notre vie, mais pourquoi nous aurait il donc prédestiné des péchés ? Car même si nous seront punis pour ces péchés pourquoi nous aurait il été prédestiné ?
Journalisée
said2009
Invité
« Répondre #15 le: Avril 12, 2009, 15:49:07 »
Share   Modifier le messageModifier


Salam Alaykoum Si j'ai bien compris d'après ce que tu dit, Allah aurais donc écrit tout ce qui allait se passer dans notre vie, mais pourquoi nous aurait il donc prédestiné des péchés ? Car même si nous seront punis pour ces péchés pourquoi nous aurait il été prédestiné ?


 Salam Alaykoum

vas mon  Rire Mouslim sur ce fil de discution tu trouvera ta reponse  InchAllah


http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,11455.0.html


 Salam Alaykoum



Journalisée
wassila
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 48
Localisation: lyon
Messages: 16



Voir le profil
« Répondre #16 le: Avril 12, 2009, 16:14:35 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

J'ai suivi cette discussion car elle m'interressait également à savoir pourquoi  allah avait prédestiné une bonne chose et une mauvaise pour une autre. Reprennez moi si je me trompe mais pour aider notre frére Abdallah 38 je pense que cet exemple sera plus parlant.

Prenons une personne qui serait tenter de détourner des fonds de sa société pour palier à ses ennuis financiers, l'idée peut d'abord lui effleurer l'esprit. Mais je pense que c'est le passage à l'acte qui fait toute la différence entre celui qui suit le chemin d'Allah, on peut écarter cette mauvaise idée car on connait le risque que cela comporte de détourner des fonds (justice, prison perte d'emploi, etc...) on ne peut pas imputé à  allah cette prédestinée mais seulement la désobéissance et le passage à l'acte qui fera que sa vie en sera affecté négativement contrairement à celui qui se sera abstenu. je pense que c'est à ce niveau qu'intervient le libre arbitre qui influence notre destin.
Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #17 le: Avril 12, 2009, 16:14:35 »
Share   Modifier le messageModifier

J'y suis allé mais je n'est pas vraiment trouvé ma réponse
Journalisée
kinz_el_islam
Invité
« Répondre #18 le: Avril 12, 2009, 19:05:10 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



 
Salam Alaykoum Si j'ai bien compris d'après ce que tu dit, Allah aurais donc écrit tout ce qui allait se passer dans notre vie, mais pourquoi nous aurait il donc prédestiné des péchés ? Car même si nous seront punis pour ces péchés pourquoi nous aurait il été prédestiné ?

C'est mon avis personnel et si une soeur ou un frère à les sources de ce que je dis  baraka2 de le mettre InchAllah
Mon frère je comprend ce que tu veux dire et si jme trompe,  baraka2 de corrigé

Tu dis pourquoi nos péchés sont prédestiné par Allah  Razza wa jal
Si les péchés ne sont pas prédestiné alors pourquoi somme nous sur terre, quel est le but pour nous ici dans se bas-monde ? Nous savons bien qu'  allah Razza wa jal nous teste et nous éprouve pour voir comment nous réagissons, car si l'humain ne pécherait pas, on serait tous au paradis, allah Razza wa jal nous laisse le choix de choisir entre le bien et le mal, meme si IL Razza wa jal le sait déja que j'allais te répondre aujourd'hui à 21h00 Wink, 50ans avant la création de la terre Wink
Donc en gros si l'humain n'aurait pas de péchés prédéstiné personne ne serait sur terre car il n'y aurait aucun but et je le répete  allah Razza wa jal nous laisse le choix de choisir entre le bien et le mal, à nous de combattre satan le lapidé.
Jéspère que tu comprends mieux maintenant  Smiley InchAllah
Salam Alaykoum
Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #19 le: Avril 14, 2009, 22:52:25 »
Share   Modifier le messageModifier

J'ai posé la question à un frère qui m'a dit que Dieu a créée le bien et le mal mais qu'il n'agrée que le bien, qu'il a laissé aux hommes et aux djinns le libre choix tout en sachant ce qu'il va se passer, donc lorsqu'on commet un péché c'est Dieu qui a créée l'acte mais c'est l'homme (ou le djinn) qui la voulue. Est ce exact ? car j'ai vu que la volonté de l'homme dépendait de celle de Dieu = Tout être humain sait qu'il a une volonté et un pouvoir qui lui permettent d'agir ou de ne pas agir. Il fait la distinction entre ce qui peut être sous l'effet de sa volonté, comme par exemple, marcher et qui peut arriver en dehors de sa volonté, par exemple trembler.

Cependant la volonté et le pouvoir de l'individu ne peuvent avoir lieu sans la volonté et le pouvoir de Dieu le Très Haut, Allah  Razza wa jal dit :


« Que celui qui le veut prenne donc un chemin vers son Seigneur, mais vous ne le voudrez que si Dieu, le Seigneur des mondes, le veut. »
[Sourate 81. L'obscurcissement (At-Takwir). Verset 28-29]
Journalisée
Abdallah38
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 29
Localisation: Isere
Messages: 78



Voir le profil
« Répondre #20 le: Avril 20, 2009, 20:55:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Pas de réponses ?
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #21 le: Décembre 21, 2013, 19:39:20 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum


Allah  'azza wa jal dit à ce propos :

« Rien ne pourra nuire à la terre ou à vous-mêmes, sans que cela ne soit
écrit auparavant, cela avant même que nous l'ayons créé,
cela est pour Dieu chose facile. » [Sourate 57. Le fer (Al-Hadid). Verset 22]

 MachAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle