Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La voix de la femme = 'awra ou pas ?  (Lu 8843 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Chaïma777
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 29
Localisation: Bruxelles
Messages: 76



Voir le profil
« le: Novembre 07, 2008, 14:47:47 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum

Je voudrais savoir : est-ce que la voix de la femme est une 'awrah ?

 baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée
layli
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: 01
Messages: 1212



Voir le profil
« Répondre #1 le: Novembre 07, 2008, 14:52:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 bismillah

Voila ce que j'ai trouvé à ce sujet

Question :
est ce que la voix de la femme est une 'awrah(1)?


Réponse :

Na'am , la femme a recu l'ordre de se protéger des fitnas, et si lorsque les hommes entendent sa voix cela crée une fitna , dans ce cas là elle doit la baisser :
Et c’est pour cela que la femme ne lève pas la voix pour faire la talbya(2) , au contraire elle fait la talbya à voix basse.

Et si elle fait la prière derrière un homme , et que l'imam s'est trompé quelque part dans la prière , alors elle doit frapper des mains pour le prévenir.

Le prophète ( y)a dit :
" si quelqu'un se trompe dans la prière , que les hommes disent soubhanallah et que les femmes frappent de leur mains"


(Mouslim dans son sahih "1/318" , rapporté également par l'imam Ahmad dan son mousnad "5/330" et d'autres ).

Et cela lui est encore plus interdit d'embellir sa voix lorsqu'elle s'adresse à un homme pour un besoin quelqconque ;


ALLAH (ta’ala)dit :
« Ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage , afin que celui dont le cœur est malade ne vous convoite pas et tenez un langage descent » ( Sourate "al-ahzahb ", verset 32).

Et l'imam ibn kathir ( qu'allah l'accepte dans sa miséricorde ) a dit :

"le sens de ce verset c'est qu'elle discute avec des hommes ajanib (3) par des paroles qui ne contiennent pas d'élision , c'est à dire qu'elle ne doit pas parler avec des hommes ajanibs comme elle parlerait avec son mari ".
(" Tafsir al qouran al 'adhim " de ibn kathir , volume3 page 464)


(1) Toute partie d’une femme qui ne doit etre montré qu’à son mahram.
(2) Phrase prononcée par tous les pélerins lorsqu’ils accomplissent le hajj ( labaika allahouma labaik).
(3) Tout homme qui est étranger à la femme , c’ets à dire qui n’est pas son mahram .


Allahou A'lem (Allah est le plus savant)

 Salam Alaykoum
Journalisée
Chaïma777
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 29
Localisation: Bruxelles
Messages: 76



Voir le profil
« Répondre #2 le: Novembre 07, 2008, 15:36:42 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum

Mais je ne sais plus ... je suis ' débousolée' en quelque sorte ...  Si la voix de la femme est une 'awra : Pourquoi est-ce qu'au temps du prophète Mohammed  Salla-llah allahi wa salam, les femmes venaient lui poser des questions... pourquoi est-ce que lors du décès du prophète Mohammed  Salla-llah allahi wa salam, les compagnons du prohète  Salla-llah allahi wa salam venaient chez 'Aïcha  Radhi Allah 'Anha pour récolter des Hadiths, des paroles de notre prophète bien aimé  Salla-llah allahi wa salam, ...

Y a-t-il une preuve comme quoi les 4 écoles juridique seraint catégorique dans le fait que la voix de la femme est une 'awrah Huh?

 baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée
amouslm
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: lyon
Messages: 34



Voir le profil
« Répondre #3 le: Novembre 07, 2008, 15:37:40 »
Share   Modifier le messageModifier

il est permis à la femme de prendre la parole en présence d’hommes qui lui sont étrangers, à condition de parler sérieusement sans faire preuve d’adoucissement ou de la volonté de tenter ou d’exciter. Sa voix est awra (chose à cacher) selon le plus juste des deux avis émis par les ulémas sur la question. Les femmes parlaient au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et à ses Compagnons en cas de besoin et personne ne s'y opposait. Ce qui leur était interdit, c’était l’adoucissement de leur voix. C’est à ce propos que le Très Haut dit : «Ô femmes du Prophète! Vous n' êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade (l' hypocrite) ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. » (Coran, 33 : 32).

Dans son commentaire du Coran, al-Qurtubi (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « Allah leur a donné l’ordre de parler d’un ton ferme et décisif et de ne pas utiliser un langage marqué par la douceur à l’instar des femmes de l’époque antéislamique habituées à parler d’une voix câline (quand elles s’adressaient aux hommes) à l’instar des femmes légères et des prostituées. Ce qu’Allah a interdit ».
Journalisée
Chaïma777
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 29
Localisation: Bruxelles
Messages: 76



Voir le profil
« Répondre #4 le: Novembre 07, 2008, 15:49:36 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum

Na'am, la femme n'a absolument pas le droit de parler d'un ton mielleux et doux, d'embellir sa voix en présence d'un homme, et encore moins de l'élever. Dans ce versets du Qoran : il est question du fait de ne pas EMBELLIR la voix, de parler d'un ton ferme ... Na'am ... Est-il question ici du fait que la voix de la femme est une 'awrah ? Y a-t-il un hadith, un verset du Qoran, un avis juridique de 4 ECOLES disant que le femme a pour devoir de cacher sa voix Huh?

Je suis d'accord sur le fait que la femme ne doit parler à un homme que quand c'est nécéssaire, ... ... nous en déduisons donc que ca voix n'est pas une 'awra.

Dire que sa voix est 'awrah revient à dire que sa voix est TOUT A FAIT une chose à cacher en présence d'un homme.

--> Y a-t-il un hadith, un verset du Qoran, un avis juridique de 4 ECOLES disant que le femme a pour devoir de cacher sa voix Huh?

 baraka2

 Salam Alaykoum

....
Journalisée
mulima-de-coeur
Invité
« Répondre #5 le: Novembre 07, 2008, 18:00:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum
je n'ai pas de hadith mais j'ai trouvé seulement une fatwa rejoignant celle du frère Laily

La voix de la femme est une Awra       
Q : Quel est l’avis juridique sur le fait qu’un homme étranger entende la voix d’une femme par téléphone ou par un autre moyen de communication ?

R : Selon l’avis le plus correct, la voix de la femme est une cAwra pour les hommes qui lui sont étrangers. C’est pour cette raison qu’elle ne doit pas prononcer le Tasbîh[1] pendant la prière lorsque l’imam se trompe comme le font les hommes, mais elle doit juste taper des mains. Elle ne peut pas non plus se charger de faire l’appel à la prière qui requiert d’élever la voix. De même, elle ne doit pas hausser la voix lorsqu’elle répète les formules de Talbiya pendant l’état de sacralisation, juste de manière à ce que sa compagne entende. 


Cependant, les savants permettent à la femme de parler avec les hommes en cas de besoin, comme répondre à une question, mais à condition de s’éloigner de toute suspicion et d’être à l’abri de l’éveil du désir, car Allah dit :



« Ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. »[2] 


En effet, le désir malsain de l’adultère peut s’installer dans  le cœur, si la femme parle aux hommes d’une voix douce, ou qu’elle évoque ce qui se passe entre les deux époux (dans l’intimité) ou des sujets semblables. 


En se basant sur ce qui vient d’être dit, la femme peut donc répondre au téléphone, en se limitant à ce qui est nécessaire, que ce soit lorsqu’elle appelle ou répond à quelqu’un, car dans les deux cas, c’est une nécessité de le faire.  

·        Fatwa de cheikh Ibn Jibrîn 
·        Fatâwâ al-Mar’a (Fatwas concernant les femmes), page 211. 

--------------------------------------------------------------------------------

[1] Formule de glorification d’Allah : « Subhânallâh ».

[2] Les Coalisés, v. 32.
 
« Dernière édition: Novembre 07, 2008, 18:25:20 par muslima-de-coeur » Journalisée
mulima-de-coeur
Invité
« Répondre #6 le: Novembre 07, 2008, 18:00:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Q : On dit que la voix de la femme est une cAwra, est-ce vrai ?  

R : La femme est là où les hommes assouvissent leurs désirs, ils penchent donc vers elle par l’instinct du plaisir. Par conséquent, si elle s’adresse à eux d’une voix trop complaisante, elle ne fait qu’accroître leur tentation. C’est pour cette raison qu’Allah a ordonné aux croyants de s’adresser aux femmes derrière un rideau s’ils veulent leur demander un service ou un objet :

 « Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs »[1].  

Il a par ailleurs recommandé aux femmes d’éviter d’être trop complaisantes lorsqu’elles s’adressent aux hommes, afin que celui dont le cœur est malade ne les convoite pas :

 « Ô femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. »[2]  


Si ceci était la recommandation au moment où les musulmans avaient une foi forte, alors que dire de notre époque où la foi est faible et où l’attachement à la religion a diminué ! Vous devez donc limiter vos contacts avec les hommes étrangers et limiter les conversations avec eux au strict cas de nécessité. Et même dans ce cas, vous ne devez pas être trop complaisante conformément au verset précédent. De là, on conclut que la voix ordinaire qui ne comporte pas de complaisance n’est pas une cAwra, car les femmes s’adressaient au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et l’interrogeaient sur des questions religieuses. De même, elles s’adressaient aux Compagnons pour certains besoins sans que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, ne le leur reproche. Et le succès ne vient que d’Allah.

·        Le Comité Permanent de l’Ifta
·        Fatâwâ al-Mar’a (Fatwas concernant les femmes), page 209.
--------------------------------------------------------------------------------

[1] Les Coalisés, v. 53.

[2] Les Coalisés, v. 32.
 
  source fatwaislam.com
 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Novembre 07, 2008, 18:27:10 par muslima-de-coeur » Journalisée
mulima-de-coeur
Invité
« Répondre #7 le: Novembre 07, 2008, 18:07:53 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

je viens de trouver une fatwa intéressante:


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Question :

Qu’en est-il de ce qui est dit au sujet de la voix de femme comme étant une chose à dissimuler ?

Réponse :

La voix de la femme n’est pas en principe ’Awra. Les femmes se plaignaient au Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et l’interrogeaient au sujet des matières religieuses. Elles ont agit de la sorte aussi avec les Califes bien Guidés (radhiallâhu ’anhum) et ceux qui détenaient l’autorité après eux. Et elles saluaient des hommes non-mahram avec le Salam [Salut Islamique] et ils leurs rendaient le Salam, et aucun des Imâms de Islâm ne les a réprimandés pour cela.

Mais il n’est pas permis à une femme de parler d’une voix douce ou plaisante, parce que Allâh - Ta’âla - dit :


« O Femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade (l’hypocrite) ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. »
 [1]


Car les hommes peuvent être tentés par cela, comme il l’est indiqué dans ce verset [2].

SHeikh Sâlih al-Fawzân dit qu’il est recommandé à la femme de prier à haute voix ; qu’il s’agisse d’une prière obligatoire ou d’une prière surérogatoire, pour vu qu’elle ne soit pas entendue par un homme pouvant être tenté par sa voix.

La femme peut prier à haute voix si elle se trouve dans un endroit où aucun étranger ne l’entend et si elle accomplit une prière de nuit, sauf si elle risque de déranger d’autres prieurs.

Quand elle accomplit une prière du jour, elle le fait à voix basse parce que cette prière doit se faire ainsi et que l’élévation de la voix dans une telle prière n’est pas recommandée parce que contraire à la Sounnah. [3]

Notes
[1] Coran, 33/32

[2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 6/85

[3] Kitâb « Fatâwa al-Mar’a al-Mouslima » - SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.322
Journalisée
ghazza
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 44
Localisation: Canada
Messages: 1147



Voir le profil
« Répondre #8 le: Novembre 07, 2008, 18:07:53 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah    Salam Alaykoum 

citation dans le site islamophile
Les problèmes de la femme entre traditions stagnantes et traditions étrangères
Section : Des conceptions erronées
Occulter la voix de la femme : une fausse rumeur

Voici un récit intéressant dont nous retenons ce qui est en relation avec une rumeur scientifique mensongère selon laquelle la voix de la femme serait une `awrah (i.e. une chose qu’il convient de cacher). Ibn Ishâq relate que : "Abû ; Al-`âs Ibn Ar-Rabî`, un gendre du Messager de Dieu, resté jusqu’alors polythéiste, vivait à la Mecque après avoir été emprisonné à la bataille de Badr et relâché sans rançon en guise de faveur du Prophète.

La fille du Prophète, Zaynab, était restée à Médine. Quelques temps avant la conquête de la Mecque, Abû ; Al-`âs partit à la tête d’une caravane de commerce de quraysh en direction de Syrie. Sur le chemin du retour, il rencontra un détachement militaire qui s’empara de sa caravane. Abû ; Al-`âs réussit à s’enfuir dans la pénombre de la nuit jusqu’à la maison de son ex-épouse Zaynab prenant refuge chez elle et lui demandant l’asile, un asile qu’elle lui accorda !

Quand le Prophète - que la paix de Dieu et Ses bénédictions soient sur lui - sortit pour la prière de l’aube, et entama sa prière et les fidèles entamèrent leur prière après lui, Zaynab qui était dans les rangs des femmes proclama : "Ô gens ! J’ai donné l’asile à Abû ; Al-`âs Ibn Ar-Rabî` !"

Quand les fidèles eurent achevé leur prière, le Messager d’Allâh - que la paix d’Allâh et Ses bénédictions soient sur lui - se retourna disant : "Ô gens, avez-vous entendu ce que j’ai entendu ?" Ils répondirent que oui. Le Messager de Dieu dit : "Par Celui qui détient l’âme de Muhammad en Sa main, je n’eus connaissance de rien avant d’entendre ce que vous avez entendu ! Et sachez que les musulmans respectent l’asile du moindre parmi eux !" Ensuite, le Messager de Dieu s’en alla chez sa fille Zaynab et lui dit : "Ma fille, réserve lui un accueil généreux, mais qu’il ne t’approche pas car tu ne lui es pas licite."

La fin de l’histoire est connue dans la sîrah du Prophète : l’homme embrassa l’islam et retourna à Quraysh pour leur restituer leurs biens puis rebroussa chemin pour combattre dans les rangs des mujâhidîns.

Le plus intéressant dans ce récit c’est la parole que Zaynab a adressée aux gens. Y a-t-il un musulman qui dit que c’est une `awrah ?! Et avant cette histoire, quand la fille du Prophète Fâtimah rembourra les têtes de Quraysh pour leur rire à la vue d’un crétin mettre des tripes d’animaux sur le dos du Prophète pendant sa prosternation. Quand elle dénigra leurs rêvasseries et enleva la saleté du dos de son père tout en les insultant, y a-t-il un musulman qui dit : "sa voix est une `awrah" ?

Par ailleurs, Moïse s’est adressé aux filles de l’homme pieux à Madiane disant : "Que vous arrive-t-il ?" Elle répondirent : "Nous abreuverons nos bêtes quand les berges se seront retirés et notre père est un vieil homme." Ensuite, l’une d’elle revint dire à Moïse : "Mon père t’invite afin qu’il te paye pour avoir abreuvé les bêtes pour nous." Y a-t-il un musulman qui dit : "la voix de la femme est une `awrah" ?

Nous avions mentionné auparavant le commandement divin de tester la foi des Emigrées et c’était `Umar qui se chargeait de cet entretien. Y a-t-il quelqu’un qui dirait alors que la voix de la femme est une `awrah alors qu’elle répond aux questions qu’on lui pose ? A moins peut-être qu’un imbécile ne prétende que l’examen était écrit et non oral !!

Les femmes du temps du Messager - que la paix de Dieu et Ses bénédictions soient sur lui - narraient les hadiths et ordonnaient le bien et réprouvaient le mal (al-amr bil-ma`rû ;f wan-nahy `an al-munkar), et personne n’a alors prétendu que la voix de la femme est une `awrah (i.e. doit être cachée).

La `awrah en ce qui concerne la voix des femmes - mais aussi la voix des hommes - est quand les paroles sont douteuses excitantes et avec une mauvaise résonnance !

Nul parmi les juristes n’a dit que la voix de la femme est une `awrah : il s’agit d’une rumeur mensongère.
http://www.islamophile.org/spip/Occulter-la-voix-de-la-femme-une.html
 Salam Alaykoum

Journalisée
Chaïma777
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 29
Localisation: Bruxelles
Messages: 76



Voir le profil
« Répondre #9 le: Novembre 07, 2008, 19:19:29 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah
 Salam Alaykoum

 baraka2 Chères frères et soeurs , j'ai trouver réponse à ma question Cheesy

Qu'Allah vous accorde le paradis Insha 'Allah, Qu'Allah vous accorde le bien et vous protège du mal chères frères et soeurs

Amin ya Rabbi Al 'Alameen

 Salam Alaykoum
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #10 le: Novembre 27, 2013, 09:24:33 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum

Macha'Allah et barak Allahou fikoum pour vos partages et vos réponses

Umar Ibn AI-Khattâb qu'Allah soit satisfait de lui -  a dit :
« J'ai entendu le Messager de Dieu dire :
« Les actions ne valent que par les intentions et chacun n'a pour lui que
ce qu'il a eu réellement l'intention de faire.  Celui qui émigre pour Dieu et Son Messager,
son émigration lui sera comptée comme étant pour Dieu et Son Messager.
Et celui qui émigre pour acquérir des biens de ce bas-monde ou pour épouser une femme,
son émigration ne lui sera comptée que pour ce vers quoi il a émigré »

Hâdith rapporté par AI-Bukhârî et Muslim.


je veux dire par la que si une femme parle devant les hommes
qui lui sont étranger et avec une belle voix séduisante
la c'est sûr qu'elle est dans le péché wa Allahou a'lam
mais si c'est dans le but d'apprendre sa religion? d'approfondir ses connaissances?
etc etc?

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle