Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: La crainte de Dieu (At taqwa)  (Lu 5550 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 43
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« le: Octobre 29, 2008, 22:55:20 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

Salam Alaykoum Wa Rahamatu'Allah Ta3ala Wa Barakatuhu, mes très chers (ères) frères et soeurs en Allah, j'espère que vous vous portez tous et toutes  très bien  InchAllah  Wink

Au Nom de Dieu, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux
Louange à Dieu, Seigneur des mondes. Paix et salut sur notre Prophète bien-aimé Mouhammad. Chers frères et sœurs, que la paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu soient sur vous.


At taqwa vient du verbe waqua qui signifie "garder, préserver". Taqwallah veut dire craindre Dieu, obéir à Ses ordres et éviter Ses interdits [1]. Celui qui craint Dieu adoptera donc une attitude afin de se préserver du châtiment de Dieu, en accomplissant Ses ordres et en évitant Ses interdits.

Dieu, Le Très Haut dit :


« Ô vous qui croyez, craignez Dieu comme Il doit être craint et ne mourrez qu’en étant musulman (soumis) » [Sourate 3, Al ‘Imran (la famille d’Imran), verset 102]

"Comme Il doit être craint" signifie que l’on doit craindre Dieu autant que l’on peut car Dieu n’impose à une âme que ce qu’elle peut supporter. Dieu dit d’ailleurs

« Craignez donc Dieu autant que vous pouvez, écoutez, obéissez et faites largesse. Ce sera un bien pour vous [...] »
[Sourate 64, At-Tagaboun (La grande perte), verset 16]

Ce verset ne signifie pas la négligence envers la crainte de Dieu mais c’est plutôt un encouragement à la crainte autant que possible (ou dans la mesure du possible).

"Craignez donc Dieu autant que vous pouvez" ce verset nous enseigne que lorsque l’homme ne peut pas obéir à Dieu de façon parfaite, il fait alors ce qui est en son pouvoir. Ainsi le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit à ’Imran ibn Hassin (DSL) : "Prie debout, si tu ne peux pas, alors assis et si tu ne peux pas alors sur le flanc." (Boukhari). Le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam a aménagé la façon de faire la prière en fonction de la capacité. Il en est ainsi avec les autres ordres comme le jeûne par exemple. Lorsque quelqu’un ne peut pas jeûner durant le mois de Ramadan, il a la possibilité de retarder son jeûne :


« Et celui qui est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal de jours » [Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 185]

Il en est de même pour le Pèlerinage :


« [..] Et c’est un devoir envers Dieu pour les hommes qui ont les moyens d’aller faire le Pèlerinage de la Maison [...] » [Sourate 3, Al ‘Imran (la famille d’Imran), verset 97]

Si quelqu’un ne peut pas parvenir à la Ka’ba, il n’est pas obligé de faire le Pèlerinage. Au cas où une personne a les moyens financiers mais pas les moyens physiques, elle doit charger quelqu’un de faire le Pèlerinage et l’Oumra à sa place.

En résumé, la crainte de Dieu, comme d’autres choses, dépend de la possibilité. Ainsi celui qui ne peut accomplir quelque chose faisant parti des ordres de Dieu, il l’accomplit donc en fonction de sa capacité. Et celui qui contraint à quelque chose que Dieu a interdit, il lui devient permis d’en profiter en cas d’impératif, en vertu de la Parole du Très Haut :


« Qu’avez-vous à ne pas manger de ce sur quoi le Nom de Dieu a été prononcé ? Alors qu’Il vous a détaillé ce qu’Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d’y recourir. Et certes beaucoup de gens égarent par leurs passions, sans science. C’est ton Seigneur Qui connaît le mieux les transgresseurs » [Sourate 6, Al An’am (Les bestiaux), verset 119]

Même si quelqu’un est forcé de manger de la viande d’un cadavre, d’un cochon ou d’un âne, ou autre chose d’interdit, il lui est alors permis d’en manger en fonction de son besoin. La crainte de Dieu c’est donc d’accomplir Ses ordres et éviter Ses interdits autant que l’on peut.

Dieu Le Très Haut dit :


« Ô vous qui croyez, craignez Dieu et dites une parole droite(afin qu’)Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés [...] » [Sourate 33, Al Ahzab (Les coalisés), versets 70-71]

Dieu Le Tout Puissant ordonne deux choses : de Le craindre et de dire une parole droite c’est-à-dire une parole de rectitude, de vérité. Toute parole, renfermant du bien, que ce soit le rappel de Dieu, la recherche de la science, le fait d’ordonner le bien et d’interdire le mal ou toute autre parole comme le résume le hadith du Prophète  Salla-llah allahi wa salam : "Celui qui croit en Dieu et au Jour Dernier, qu’il dise du bien ou qu’il se taise." (Boukhari-Mouslim)

Et lorsque le croyant craint son Seigneur et parle avec droiture, il obtient deux bienfaits : "Il améliore vos actions et vous pardonne." Donc la crainte de Dieu et la parole droite entraînent la qualité des actions et le pardon des péchés. D’après ce verset, on sait alors que celui qui ne craint pas Dieu et ne parle pas avec droiture ne mérite pas que Dieu réforme pour lui ses actes et lui pardonne ses péchés. Ce verset est donc un encouragement à craindre son Seigneur.

Le Très Haut dit :


« [...] Et quiconque craint Dieu, Il lui accorde une issue favorable, et lui accorde Ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas. [...] » [Sourate 65, At-Talaq (Le divorce), versets 2-3]

Celui qui craint Dieu en obéissant à Ses ordres et en laissant Ses interdits, Dieu lui accorde une issue, à chaque fois qu’il est dans la difficulté, qu’elle soit d’ordre matérielle, familiale, sociale ou autre. Tant que tu crains Dieu, sois sur que Dieu Le Tout Puissant va t’accorder une issue à chaque problème. Aide-toi de cela car ce verset est la parole de Celui qui dit à une chose "Sois" et elle est.

Il y a beaucoup d’exemples de gens qui craignent Dieu et auxquels Il a accordé une issue comme l’histoire des trois personnes bloquées dans une grotte par un rocher qui avait fermé l’entrée. Elles voulurent le déplacer mais en furent incapables. Chacune d’elles implora donc Dieu par une bonne action faite auparavant, et Dieu, qu’Il soit exalté, écarta pour elles le rocher et leur accorda une issue.

"et lui accorde Ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas" : Ceci est également un immense bienfait que Dieu t’accorde des moyens de subsistance d’où tu ne pensais pas. Ainsi prenons l’exemple d’un homme qui gagne de l’argent de façon illicite (par la fraude, l’intérêt ou autre) on le conseille et il arrête pour Dieu. Certes Dieu lui accordera une issue et des biens d’où il ne comptait pas, mais il ne doit pas être pressé et ne doit pas croire que le retard de l’issue signifie qu’il n’y en aura pas mais parfois Dieu met l’adorateur à l’épreuve et lui retarde la récompense afin de l’examiner : revient-il au péché ou non ? La personne ainsi éprouvée ne doit pas désespérer et s’impatienter mais doit avoir confiance en la promesse de Dieu et en sa réalisation. C’est pourquoi on trouve dans le hadith : "L’un de vous aura son invocation exaucée tant qu’il ne se montre pas hâtif en disant : "J’ai invoqué mais on ne m’a pas exaucé." " (Boukhari). Il faut donc patienter, laisser l’illicite et attendre le soulagement et les moyens de subsistance d’où l’on ne comptait pas.

Dieu Le Très Haut nous dit :


« [...] Si vous craignez Dieu, Il vous accordera un discernement (fourquane), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Dieu est Le Détenteur de l’énorme grâce. » [Sourate 8, (Le butin), verset 29]

Dans ce verset, on trouve trois énormes bienfaits.

1er bienfait : "Il vous accordera un discernement" c’est-à-dire qu’Il vous donnera ce par quoi vous discernerez la vérité de l’erreur, le nuisible de l’utile ; la science entre également dans ce domaine étant donné que Dieu Le Généreux accorde comme science à celui qui Le craint ce qu’Il n’accorde pas aux autres, car la crainte de Dieu procure un surplus de bonne direction, de science et de mémorisation. On rapporte à ce sujet que A Chafi’i, que Dieu lui fasse miséricorde a dit :

"Je me suis plaint auprès de Waki’ de ma mauvaise mémorisation
Il m’a conseillé de laisser les péchés
Et a dit : " Sache que la science est une lumière
Et la lumière de Dieu n’est pas donnée à un désobéissant"
Et il n’y a pas de doute que plus la science de l’homme s’accroît, plus sa connaissance et son discernement se développent également. Il en est de même de la compréhension, accordée par Dieu à l’homme, car la crainte de Dieu permet d’obtenir la puissance de l’entendement, qui entraîne par là même un surcroît de science. Ainsi, on peut rencontrer deux personnes sachant un verset du Livre de Dieu. Une des deux pourra en extraire trois prescriptions tandis que l’autre pourra en tirer 4, 5, 10 ou plus en fonction de ce que Dieu lui aura accordée comme compréhension.

La crainte de Dieu est une raison de l’accroissement de la compréhension et aussi de la perspicacité. Dieu Le Tout Puissant donne à celui qui Le craint une sagacité avec laquelle il discernera même entre les gens, simplement en voyant une personne, il saura si elle est menteuse ou sincère, bienfaisante ou débauchée. Il se peut même que celui qui craint Dieu arrive à juger une personne sans même la fréquenter, à cause de ce que Dieu Le Tout Puissant lui a accordé comme perspicacité.

Il arrive également que ceux qui craignent Dieu se voient accorder des prodiges [2]. Cela s’est produit pour beaucoup de compagnons et de tabi’ines [3], que Dieu soit satisfait d’eux. A titre d’exemple, on peut citer qu’un jour, ’Omar ibn al Khattab (DSL) faisait un sermon, sur la chaire, à Médine. Les gens entendirent ’Omar dire : "Ô Sariya, la montagne ! Ô Sariya la montagne !" Ils furent étonnés de cela mais Dieu Pureté à Lui avait montré à ’Omar une expédition qui se trouvait en Iraq, dont le chef se nommait Sariya ibn Zanine. L’ennemi avait encerclé les musulmans et Dieu fit voir la scène à ’Omar qui dit alors au commandant : "Ô Sariya la montagne !" c’est-à-dire "Réfugie-toi sur la montagne." Sariya entendit les paroles d’’Omar, alors qu’il était en Iraq, et se réfugia sur la montagne.

Ceci provient de la crainte de Dieu car les prodiges accordés aux élus sont une récompense qui leur est accordée pour le fait de craindre leur Seigneur Tout Puissant. Le Très Haut accorde à ceux qui Le craignent, et à eux seuls, un discernement qui leur permet de distinguer la vérité de l’erreur, le bienfaisant du débauché et beaucoup d’autres choses encore.

2ème bienfait : "Il vous effacera vos méfaits", l’effacement des mauvaises actions se fait par les bonnes actions car ces dernières effacent les méfaits comme le Prophète  Salla-llah allahi wa salam l’a dit : "Les cinq prières quotidiennes, la prière du Vendredi jusqu’au Vendredi suivant, le jeune de Ramadan jusqu’au Ramadan suivant expient les fautes commises entre ces intervalles tant que les grands péchés sont évités." (Mouslim) de même qu’Il  Salla-llah allahi wa salam a dit : "D’une ’oumra à une autre, il y a une expiation (pour les péchés) commis entre les deux." L’expiation se fait donc par les bonnes actions ce qui signifie que lorsqu’une personne craint Dieu, Le Très Haut lui facilite les bonnes actions avec lesquelles Il lui pardonne. C’est merveilleux !

3ème bienfait : "et Il vous pardonnera" en vous facilitant la demande de pardon et le repentir, et cette facilité est un autre bienfait de Dieu envers Son Serviteur.

Le malheur pour l’homme est de penser que les péchés qu’il commet n’en sont pas et il persiste dans son péché, que Dieu nous en préserve ! D’ailleurs

Le Très Haut nous dit :


« Dis : "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants en œuvres ? Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré alors qu’ils s’imaginaient faire le bien. Ceux-là qui ont nié les signes de leur Seigneur, ainsi les signes de leur Seigneur, ainsi que Sa rencontre. Leurs actions sont donc vaines". Nous ne leur assignerons pas de poids au Jour de la Résurrection.  » [Sourate 18, Al Kahf (La caverne), versets 103-105]

Beaucoup de gens ne renoncent pas à leur péché car il leur a été enjolivé. Ces gens sont habitués à leurs péchés et il leur est difficile de s’en défaire mais celui qui craint Dieu, Le Très Miséricordieux lui facilite le renoncement aux péchés afin de lui pardonner, louange à Toi Seigneur !

"et Dieu est Le Détenteur de l’énorme grâce" c’est-à-dire qu’Il détient l’immense bienfait que rien n’égale. Si Dieu est qualifié de cette façon, alors demandons-Lui le bienfait tout en Le craignant et en revenant à Lui.

Dieu Le Très Haut dit :


« [...] Certes le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est celui d’entre vous qui Le craint le plus. [...] » [Sourate 49, Al Hujurat (Les appartements), verset 13]

Dieu, qu’Il soit exalté, ne regarde pas les gens du point de vue de leur origine, de leur famille, de leur argent, de leur beauté ; Il regarde plutôt leurs actions, car le plus noble pour Lui est celui d’entre eux qui Le craint le plus. C’est d’ailleurs pour cela qu’Il aide ceux qui Le craignent en leur accordant des prodiges apparents ou cachés, car ils sont considérés par Dieu comme les plus nobles de Ses créatures. Il y a dans ceci un encouragement à craindre Dieu Le Très Haut ; et plus une personne craint Dieu, plus elle est noble pour Dieu.

Dieu Le Tout Miséricordieux dit :


« Certes ceux qui craignent, lorsqu’une suggestion du diable les touche, ils se rappellent (du châtiment de Dieu) et ils sont alors clairvoyants. » [Sourate 7, Al A’raf, verset 201]

"ceux qui craignent" c’est-à-dire ceux qui craignent leur Seigneur, ne Lui associe personne, ne manquent pas les obligations, ne se jouent pas des interdictions. Ceux-ci "lorsqu’une suggestion du diable les touche" : il les incite au mal, en excitant chez eux la colère ou le désir [4], ceux qui craignent Dieu se souviennent alors de l’ordre de Dieu, de Son interdiction, de Sa promesse, de Sa menace "et ils sont alors clairvoyants" : ils voient la laideur du péché, l’issue fatale pour son auteur, ils y renoncent donc et ne le commettent pas.

Dans le tafsir d’ibn Kathir, on trouve l’histoire suivante : "Il y avait à la mosquée un jeune homme qui adorait beaucoup Dieu. Une femme tomba amoureuse de lui, elle l’incita donc au péché et ne cessa jusqu’à ce qu’il faillit entrer dans une maison avec elle ; mais il se rappela du verset : "Certes ceux qui craignent Dieu, lorsqu’une suggestion du diable les touche, ils se rappellent (du châtiment de Dieu) et ils sont alors clairvoyants". Il tomba alors évanoui puis reprit connaissance, retomba évanoui et mourut. ’Omar vint présenter ses condoléances à son père, et comme le jeune homme avait été enterré de nuit, ’Omar se rendit au cimetière avec ses compagnons et fit la prière funéraire, puis il appela le jeune homme en disant : "Ô jeune homme !"


« Et pour celui qui craint de comparaître devant son Seigneur, il y aura deux jardins »[Sourate 55, Ar-Rahman (Le Tout Miséricordieux), verset 46]

Le jeune homme lui répondit du fond de la tombe : "Ô ’Omar, mon Seigneur, qu’Il soit exalté, me les a accordés deux fois au Paradis."

Dieu Le Très Haut dit :


« La vie d’ici-bas a été enjolivée à ceux qui ne croient pas et ils se moquent de ceux qui croient. Et ceux qui craignent Dieu seront au-dessus d’eux au Jour de la Résurrection. Et Dieu accorde Ses bienfaits à qui Il veut, sans compter » [Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 212]

C’est-à-dire que le diable enjolive la vie d’ici-bas à ceux qui ne croient pas en Dieu, en Son Prophète  Salla-llah allahi wa salam et en Ses Lois ; donc ils la convoitent, agissent pour elle et finissent par ne voir plus qu’elle ; c’est d’ailleurs pour cela qu’ils se moquent des croyants qui y sont indifférents car ces derniers savent que la vie d’ici-bas ne dure pas et qu’elle est de faible intérêt. Ils n’y consacrent donc pas tout leur effort afin de l’obtenir mais ils s’empressent plutôt d’obéir à leur Seigneur et à dépenser ce qu’ils possèdent pour Dieu en recherchant Son agrément. Dieu nous informe également qu’Il va accorder aux croyants qui Le craignent la meilleure récompense au Jour de la Résurrection. Il les installera dans la Demeure de la Paix et humiliera leurs ennemis qui se moquaient d’eux et les installera au plus bas fond de l’Enfer. Le Très Haut est Celui qui accorde et possède les bienfaits. Lorsqu’Il accorde Ses bienfaits, Il le fait sans compter, cela en raison de l’immensité de Sa bonté et de ce qu’Il possède.

« Dernière édition: Mars 19, 2010, 18:19:22 par Kinz El Islam » Journalisée
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 43
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« Répondre #1 le: Octobre 29, 2008, 23:05:24 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah  Salam Alaykoum


Dieu Le Très Miséricordieux nous dit :

« Certes ceux qui craignent Dieu seront dans des jardins avec des sources.
Entrez-y en paix et en sécurité.
Et Nous aurons arraché toute rancune de leurs poitrines, ils se sentiront comme frères, faisant face les uns aux autres sur des lits.
Nulle fatigue ne les y touchera. Et on ne les en fera pas sortir. »
[Sourate 15, Al Hijr, versets 45-48

"Certes ceux qui craignent Dieu" en laissant le polythéisme et les péchés "seront dans des jardins avec des sources", des rivières d’eau, de vin, de lait et de miel mentionnées dans la sourate Mouhammad (sourate 47, verset 15). On leur dira "Entrez-y en paix et en sécurité" vous êtes en paix, à l’abri de toute maladie, infirmité ; en sécurité contre la peur, l’effroi, la mort et le châtiment.
"Et Nous aurons arraché toute rancune de leurs poitrines" : Ibn ’Abbas (DSL) a dit : "La première chose que les gens du Paradis feront quand ils y entreront, sera de boire à une des deux sources qui leur seront présentées, Dieu enlèvera alors de leurs cœurs toute rancune, ensuite ils se baigneront dans l’autre source, ils resplendiront alors, leurs visages seront purs, l’éclat de la félicité les enveloppera. Dieu Le Très Haut ne laissera pas dans la poitrine des gens du Paradis ce qui pourrait troubler la félicité et la paix qui y règnent comme la rancune, la jalousie, l’animosité ou la rancœur."
"ils seront comme des frères, faisant face les uns aux autres sur des lits" lorsque leurs poitrines seront purifiées de tout ce qui peut les troubler, les empoisonner, ils deviendront, en raison de l’amour qu’ils se porteront mutuellement, des frères. Ils seront réunis dans un seul endroit, sur des lits, face-à-face et lorsqu’ils veulent se retirer pour aller dans leurs châteaux, les lits tournent avec eux, donc personne, parmi eux ne voit le dos de son frère.
"Nulle fatigue ne les y touchera. Et on ne les en fera pas sortir" : il y a ici une information sur deux délices : le délice du repos éternel ; pas de fatigue ni de peine au Paradis et le délice de la permanence et de l’éternité, les gens du Paradis n’en sortiront jamais.

Parmi les moyens d’acquérir la crainte de Dieu, on peut citer :

  L’adoration


« Ô vous les hommes ! Adorez votre Seigneur Qui vous a créés et ceux qui vous ont précédés afin que vous Le craigniez. » [Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 21]

  Le jeune


« Ô vous qui croyez, le jeune vous a été prescrit comme il l’a été à ceux d’avant vous afin que vous craignez Dieu » [Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 183]

  La science : La science de l’islam permet au croyant, par la connaissance de la grandeur et la puissance de Son Créateur, de bien réfléchir avant de commettre un péché. Il se rappelle que Dieu le voit, qu’Il connaît ses pensées. Il sait que tel péché mérite telle punition, donc la science est un précieux garde-fou afin de ne pas tomber dans la désobéissance à notre Créateur. Les autres sciences utiles nous font également acquérir la crainte de Dieu car les secrets présents dans l’univers nous prouvent o combien la puissance infinie du Créateur de cet univers. Dieu nous dit :


« Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Dieu " ( 35 Le Créateur 28 )

Donc celui qui vaut obtenir la crainte se doit de toujours augmenter sa science...
Pour Abou Bakr al Jazairi, dans son tafsir, les savants sont ceux qui connaissent Dieu c’est-à-dire Ses Noms, Ses attributs, ce qu’Il aime, ce qu’Il déteste, ce qui est auprès de Lui comme délices pour Ses élus et comme châtiment pour Ses ennemis. Le signe distinctif du savant est qu’il aime et craint Dieu.

  La réflexion : En réfléchissant sur la fin réservée aux méchants, aux ennemis de Dieu, on y découvre des signes de la puissance divine. Ainsi Quaroun, qui était pourtant le cousin de Moise (PSL) a été englouti par la terre. Pharaon a péri noyé... et la liste est encore longue. Ces histoires vécues nous rappellent que Dieu observe tout et que personne n’est à l’abri de Son châtiment, même ceux qui complotent en secret en pensant que personne ne les voit.

La crainte de Dieu est une protection contre les péchés mais elle est, ne l’oublions pas équilibrée par l’espérance que nous avons envers notre Seigneur. Le musulman doit donc vivre entre la crainte et l’espérance. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam lui-même demandait à Dieu de lui accorder la crainte en disant : "Allahouma ini assaloukal houda wa touqua wal afafe wal rina" "Ô mon Dieu, je Te demande la bonne direction, la crainte, l’abstinence (de ce que Tu as interdit) et la richesse de l’âme." "La richesse de l’âme" signifie de n’avoir besoin de personne si ce n’est de Dieu Le Très Haut.

Imitons donc notre Prophète  Salla-llah allahi wa salam en faisant cette invocation. Que Dieu nous accorde la crainte, l’espérance, qu’Il nous guide et nous préserve des pièges et des tentations Amine Paix et salut sur notre Prophète bien-aimé.


Louange à Dieu, Seigneur des mondes


Références : Tafsir d’ibn Kathir, Tafsir d’Abou Bakr al Jazairi, Commentaire des Jardins des vertueux de Nawawi d’Al Outhaimine.


--------------------------------------------------------------------------------

[1] Dictionnaire Al mou’jame al wassit. Le mot taqwa est parfois traduit par "piété" mais ce mot signifie quant à lui "attachement à Dieu et à la religion".

[2] NdT : "prodige" a été traduit du mot arabe karamates afin de le différencier du terme "miracles" (mou’jizates) qui eux sont accordés par Dieu aux Prophètes (PSE).

[3] Tabi’ines : singulier : Tabi’i, c’est un croyant qui a rencontré un compagnon du Prophète  et qui est mort dans la foi.

[4] Information extrêmement importante qui nous montre que le diable profite de notre colère et de nos désirs pour nous pousser aux péchés.

 
Qu'Allah Récompense notre soeur Imane P.

Wa  Salam Alaykoum Wa Rahamatu'Allah Ta3ala Wa Barakatuhu.

« Dernière édition: Mars 19, 2010, 18:19:39 par Kinz El Islam » Journalisée
   

Arabe Pour francophones
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle