Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Pendant le Jeûne,puis-je boire pour la prise de mes médicaments ?  (Lu 11266 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
sofiane13
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 42
Localisation: Marseille
Messages: 6



Voir le profil
« le: Août 14, 2010, 11:52:15 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
voila je suis actuellement sous traitement médicamenteux assez fort et mon médecin me dit que je dois boire beaucoup dans la journée avec mon traitement pour que mon traitement sois efficace,depuis le début du Ramadan je ne bois qu'a la rupture du jeune ,je voudrais savoir si a un moment de la journée je bois est ce que ma journée est annulé.
merci pour vos connaissance
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Août 14, 2010, 11:53:33 par DELIVRE » Journalisée
d.
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: 28
Messages: 178



Voir le profil
« Répondre #1 le: Août 14, 2010, 12:18:02 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


La question est de savoir est-ce que ce traitement t'es indispensable pour préserver ta santé ou peux-tu le remettre à plus tard ? C'està ton médecin de te le dire (de préférence un musulman). Si ce traitement est important, alors tu ne dois pas jeûner :


verset 185 "Le jeûne prescrit est pour un nombre de jours déterminé mais quiconque d’entre vous est malade ou en voyage devra jeûner un nombre égal d’autres jours ; et pour ceux qui ne peuvent jeûner qu’avec difficulté(1), il y a une expiation : nourrir un pauvre. Et quiconque fera le bien de son propre gré, c’est mieux pour lui. Et le jeûne vous est bénéfique, si seulement vous le saviez."

(1) Dans ce verset «Yutiqunahu» comporte deux sens opposés: « ceux qui ne peuvent jeûner qu’avec difficulté » et « ceux qui ont la force de jeûner ». Pour les premiers, l’expiation suffira : ils n’auront pas à remplacer les jeûnes qu’ils auront manqués. Quant aux seconds, qui sont normalement capables de supporter les rigueurs du jeûne mais qui en raison de contraintes ponctuelles telles que la maladie etc. ne peuvent jeûner durant le Ramadan, l’expiation leur est prescrite en sus du remplacement des jeûnes manqués.

verset 186 "Le mois de Ramadān est celui pendant lequel le Coran a été révélé comme guide pour l’humanité, avec des preuves claires sur la direction et le Critère. Par conséquent, quiconque d’entre vous est présent chez lui pendant ce mois, doit y jeûner. Mais quiconque sera malade ou en voyage devra jeûner pendant le même nombre d’autres jours. Allāh désire la facilité pour vous et Il ne désire pas de la privation pour vous et Il désire que vous complétiez le nombre de jours et que vous exaltiez la grandeur d’Allāh pour vous avoir guidés, et que vous Lui soyez reconnaissants."





Al-Qurtoubi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) (2/276) : « Il y a deux cas à distinguer chez le malade : le premier est celui du malade incapable de jeûner. Ce malade a l’obligation de s’en abstenir. Le deuxième cas est celui du malade capable de jeûner mais avec difficulté. Il est recommandé à celui-là de s’en abstenir, et s’il jeûne, il fait preuve d’ignorance.

Ibn Qudama dit dans al-Moughni (4/404) : « Si, malgré tout, le malade se donne la peine de jeûner, il fait un acte réprouvé parce que nuisible à sa propre personne et à cause de son abandon d’un allégement, d’une dispense qu’Allah le Très Haut lui a accordée ».

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder sa miséricorde) a dit dans ach. Charh al-mumti (6/352) : « ceci nous permet de connaître l’erreur de certains qui déploient un effort exagéré et des malades qui jeûnent péniblement au risque d’en subir un préjudice et qui, en dépit de cela, refusent de mettre fin à leur jeûne. Nous leur disons qu’ils commettent une erreur dans la mesure où il déclinent une libéralité qu’Allah, le Puissant et Majestueux leur a faite et refusent de bénéficier de Sa dispense de sorte à porter préjudice à eux-mêmes. Or Allah, le Puissant et Majestueux dit : « Ne vous tuez-pas » (Coran, 4 : 29) ». Allah le sait mieux.
Journalisée
sofiane13
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 42
Localisation: Marseille
Messages: 6



Voir le profil
« Répondre #2 le: Août 14, 2010, 18:09:11 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
merci pour ta réponse et ton savoir.
je peux jeuner mais je suis obliger de boire beaucoup d'eau pendant mon  traitement.
et j'ai peur de ne pas assez boire et d'empirer les choses.
sinon je peux jeuner sans aucun soucis.
je suis reconvertit a l'islam depuis peu et je n'ai pas se savoir
mais merci ma sœur pour ce que tu m'as rapporté.
je vais essayer d'avoir une réponse d'un Imam.
j'ai peur de mal faire.
 Salam Alaykoum
Journalisée
d.
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: 28
Messages: 178



Voir le profil
« Répondre #3 le: Août 14, 2010, 18:48:18 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Ne t'inquiète pas, cela fait environ 4 ans que je suis convertie et pourtant, je connais très peu de choses sur la religion,mais j'ai décidé que ça allait changer InchAllah et c'est en faisant des recherches sur

les différentes questions qu'y sont posées que j'augmente mon savoir, donc merci à toi d'avoir posé ta question, j'ai appris quelque chose de nouveau ! !! lire les fils de ce forum, est aussi très instructif...


Concernant ton problème, C'est une sage décision d'aller voir un imam car si tu dois boire pour ce traitement alors je pense que tu ne peux pas jeûner (vu que tu bois) enfin, Seul Dieu est Savant et là je n'ai

pas assez de savoir pour te dire donc je te conseille de demander en effet à un imam. N'oublie pas que tu peux nourrir les pauvres quand tu es malade et que tu ne peux pas jeûner.

 Salam Alaykoum
Journalisée
une soeur69
Invité
« Répondre #4 le: Août 15, 2010, 09:43:42 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

je complètera ta réponse ma soeur par ce verset :

Citation
2.184. Ce jeûne devra être observé pendant un nombre de jours bien déterminé. Celui d'entre vous qui, malade ou en voyage, aura été empêché de l'observer devra jeûner plus tard un nombre de jours équivalant à celui des jours de rupture. Mais ceux qui ne peuvent le supporter qu'avec grande difficulté devront assumer, à titre de compensation, la nourriture d'un pauvre pour chaque jour de jeûne non observé. Le mérite de celui qui en nourrira davantage ne sera que plus grand. Mais savez-vous qu'il est préférable pour vous de jeûner?


si tu te sens capable de jeuner jeune, mais si tu te sens mal ou que tu vois ton état empirer alors rompt ton jeune pour boire.

WAllah ou'alam.
Journalisée
sofiane13
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 42
Localisation: Marseille
Messages: 6



Voir le profil
« Répondre #5 le: Août 15, 2010, 16:33:24 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
merci ma soeur.
pour l'instant je jeune .
si je vois que ça va pas.
je romprai mon jeune.
merci encore. Salam Alaykoum
Journalisée
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle