Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Doit on dire Sadak'Allah oul adim Apres Avoir lu le Coran?  (Lu 30287 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
petitemuslima69
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 25
Localisation: Lyon
Messages: 225



Voir le profil WWW
« le: Juin 24, 2008, 11:26:17 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Doit on dire Sadak'Allah oul adim apres avoir lu le coran?parce que une soeur ma dit que c'est haram alors que sur une station de radio qui diffuse que du coran il disent Sadak'Allah oul adim.


 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Septembre 29, 2008, 21:44:37 par Fatiima » Journalisée

O Allàh
Fais Du Qù'ran Lé printémps de mOn cOeur,
La lumieré De mà viié
MoN RécOnfOrt cOntré là Tristésse,
Et mà Consolation dans més Souciis
sofia de coeur
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: villeurbanne
Messages: 149



Voir le profil
« Répondre #1 le: Juin 24, 2008, 19:41:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum mes frères et soeur

en fait la réponse de mohamed ali m'a intrigué et je fais une recherche plus approndie, et j'avoue  que l'erreur est humaine et que n'aurais pas imaginer que cela faisait partie d'une innovation et je tiens à m'excuser auprès de ma soeur petite muslima69, qui a posé une excellente question !

voici la source que j'ai trouvé :

Dire "Sadaqallahul-'Adhim"

après la  lecture du Qur'an


Le Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’ifta
 
Question : Quel est le jugement concernant la parole "Sadaq Allahul-'Adhim" après la lecture du Qur'ân ?

Réponse : La louange est à Allah, et que les prières et les salutations soient sur Son messager, sa famille et ses compagnons.

La parole  "Sadaq Allahul-'Adhim" après la lecture du Qur'an est une innovation. Le prophète (salallahu `alayhi wa sallam) ne l’a pas fait et ni les Califes Bien Guidés, nii aucun autre compagnon (radhi-allahu 'anhum) et ni les imams des (pieux) prédécesseurs (rahima-humullah). Ceci malgré leurs très nombreuses lectures et leur insistance dans la diffusion de son (le Qur'an) message et la connaissance de ses règles. Donc dire cela et s’y accrocher après la fin de la lecture (du Qur'an) est une innovation. Il a été confirmé sur l'autorité du prophète (salallahu `alayhi wa sallam) qu'il a dit :

« Quiconque introduit quelque chose à notre affaire (c'est-à-dire l’islam), qui n’en fait pas partie, est rejeter. »   (rapporté par Al-Bukhari et Muslim).


Et dans une autre narration :

« Quiconque accomplit un acte sur lequel il n’y a pas notre ordre est rejeté. » (Rapporté par Muslim)


Et en Allah est tout le succès et qu’Allah envoie des prières et des salutations sur notre prophète (salallahu `alayhi wa sallam), sa famille et ses compagnons.


Le Comité Permanent pour la Recherche Islamique et l’ifta


Les membres actuels du Comité Permanent incluent :

Directeur: Shaykh 'Abdul-'Aziz Al-Shaykh;

Directeur adjoint : Shaykh 'Abdullah Ibn Ghudayan;

Membre : Shaykh 'Abdullaah Ibn Qu'ud;
Membre : Shaykh 'Abdullah Ibn Munay; Salam Alaykoum
Membre : Shaykh Salih Ibn Fawzan
Membre : Shaykh Bakar 'Abdullah Abu Zayd
Parmi les membres qui sont décédés:
Shaykh Ibrahim Ibn Muhammad Al-Shaykh;
Shaykh 'Abdul-'Aziz Ibn Baz;
Shaykh ' Abdur-Razzaq Ibn 'Afifi.
Al-Bid'u Wal-Muhdataat wa ma la Asla lahu - Page 571;
Fatawa Al-Lajnah Ad-Daima lil-Buhuth wal-Ifta Al-'Ilmiya. - Fatwa n°3303


qu' allah  Razza wa jal me pardonne mon erreur, je ne cherche pas égarer mes frères et soeur mais merci pour ce rappel frère mohamed ali


 Salam Alaykoum

Journalisée

 LES ACTIONS NE VALENT QUE PAR LEURS INTENTIONS
Mohamed Ali
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 40
Localisation: Caluire et Cuire
Messages: 65


لا تقنطوا من رحمة الله


Voir le profil
« Répondre #2 le: Juin 24, 2008, 20:09:37 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

J'espère que ma réponse n'a pas été aussi perçue comme agressive. En tous cas je m'excuse auprès des frères et sœurs qui l'aurait ressenti ainsi car ce n'était pas mon intention.

Sinon j'ai fait quelque recherche sur le net et je suis tombé sur une fatwa que voici :

Citation

Question :

Est-ce que c'est une Bidâa de dire Sadaka Allahou Al Adhime à la fin de la récitation du Coran ?

Réponse :
Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Nul doute qu’Allah est le plus Véridique de ceux qui parlent. Allah dit : " Et qui est plus véridique qu’Allah en parole? " (sourate 5/verset 122)

Le fait de dire "Sadaka Allahou Al Adhime" à fin de la récitation du Coran est une invocation générale (absolue).

Restreindre cette élocution à une circonstance ou une situation ou une éventualité doit se faire avec une preuve évidente du Coran ou de la Sunna. Car les invocations restreintes sont assujetties à des arguments.

Sur ce il n'y a aucune preuve qu'il faut prononcer cette expression à la fin de la récitation du Coran.

Or il est illicite de s'adonner à un culte non-prescrit par la Charia: c'est une innovation, Bidâa !

Le mieux pour celui qui veut terminer sa récitation du Coran c'est de se taire seulement. Le Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam quand il a écouté à la récitation de son Compagnon Ibn Messaoud et a voulu lui signifier de s'arrêter lui a dit : " Hasbouka ! (Cela suffit !) ", rapporté par Boukhari.

Le musulman doit chercher à connaître la Sunna du Prophète Salla Allahou Alaihi wa Sallam et l'appliquer au lieu de s'attacher à quelques formules ou propos qui n'ont pas été cités par le Prophète, Salla Allahou Alaihi wa Sallam.

Il est possible que ces propos aient résulté de l'éloignement des gens de la science théologique. De la sorte les élèves apprennent cette allocution (Sadaka Allahou Al Adhime) et la répètent à la fin de chaque récitation du Coran croyant que c'est une Sunna alors qu'il n'en est rien.

Et Allah sait mieux.

Source : http://www.islamweb.net/ver2/Fatwa/ShowFatwa.php?lang=F&Id=42477&Option=FatwaId

Voilà pour ma part, je me pose encore la question de l'origine de l'application de cette parole car je sais que beaucoup de monde l'utilise. Enfin, j'aimerai bien comprendre

 Salam Alaykoum
Journalisée
ghazza
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 45
Localisation: Canada
Messages: 1147



Voir le profil
« Répondre #3 le: Juin 25, 2008, 19:16:55 »
Share   Modifier le messageModifier

   bismillah     Salam Alaykoum 
Dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » à l’issue de la lecture du Coran
mercredi 17 août 2005

Question
Est-ce que dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » [1] après la récitation du Coran pendant la prière est une innovation religieuse blâmable (bid`ah) ?

Réponse de Sheikh `Atiyyah Saqr

Dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » après la récitation du Coran ou son audition n’est pas une innovation religieuse blâmable (bid`ah) pour les raisons suivantes :

Aucune preuve n’a été rapportée pour l’interdire.


C’est une forme de mention d’Allâh (dhikr), ce qui est recommandé à tout moment.


Certains savants ont parlé du mérite de prononcer cette expression et l’ont considérée parmi les étiquettes de la récitation coranique. Ils soutiennent même que son usage durant la prière rituelle ne l’annule pas.


Cette expression, ainsi que d’autres du même type, sont mentionnées dans le Coran : « Dis : "C’est Allâh qui dit la vérité (Sadaqa Allâhu). Suivez donc la religion d’Abraham, Musulman droit. Et il n’était point du nombre des associateurs". » [2] « Et quand les croyants virent les coalisés, ils dirent : "Voilà ce qu’Allâh et Son Messager nous avaient promis ; et Allâh et Son Messager disaient la vérité (wa Sadaqa Allâhu wa Rasûluh)". Et cela ne fit que croître leur foi et leur soumission » [3]
Dans la préface de son Exégèse, Al-Qurtubî cita Al-Hakîm At-Tirmidhî qui a compté parmi les règles de bienséance de la récitation du Coran le fait de dire à la fin de la lecture, « Véridiques sont les paroles d’Allâh — Exalté soit-Il —. » ou d’autres expressions similaires attestant de la véracité de tout ce qu’Allâh dit (dans le Coran), et témoignant que le Messager — paix et bénédictions de Dieu sur lui — a transmis le Message à l’humanité. On dira par exemple : « Allâh a dit la vérité et Son honorable Messager l’a transmise » et ensuite le confirmer en disant : « Seigneur, Tu as dit la vérité. Tu l’a envoyée à Tes Messagers, et nous sommes témoins qu’elle est vraie. Ô Allâh, compte nous parmi les témoins de la vérité ». Ensuite, il convient que celui qui récite fasse des invocations comme il l’entend.

Dans le livre Fiqh Al-MadhÂhib Al-Arba`ah (« La Jurisprudence des Quatre Écoles »), édition du Ministère Égyptien des Awqâf, il est dit : « Si l’on prononce une invocation telle que “ Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm ” à l’issue de la récitation, cela n’annule pas la prière rituelle si l’intention est de glorifier Allâh, ou de Le mentionner. Les Shâfi`ites soutiennent que la prière n’est pas du tout invalidée en prononçant ces mots. »

Ceci étant dit, je me demande comment certaines personnes osent considérer le fait de dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » après la récitation du Coran comme une innovation religieuse blâmable (bid`ah). Nous devrions être plus prudents lorsque nous donnons des avis juridiques, car Dieu a dit : « Et ne dîtes pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : "Ceci est licite, et cela est illicite", pour forger le mensonge contre Allâh. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allâh ne réussiront pas. » [4]

Et Dieu est le plus savant.

P.-S.
Traduit de l’anglais du site islamonline.net
Notes
[1] « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » signifie « Dieu le Majestueux dit vrai ». Certains savants incluent cette expression dans les règles de bienséance à observer lors de la lecture du Coran. C’est pourquoi elle est largement usitée par les grands récitateurs de Coran. NdT.

[2] Sourate 3, Al `Imrân, La famille d’Amram, verset 85.

[3] Sourate 33, Al-Ahzâb, Les Coalisés, verset 22.

[4] Sourate 16, An-Nahl, Les Abeilles, verset 116.

source   http://www.islamophile.org/spip/Dire-Sadaqa-Allahu-l-Adhim-a-l.html 


definition de innovation selon les grands savants



1- Y a-t-il une bonne bid3a et une mauvaise bid3a ou non ?


2 - Comment faire la différence entre les deux ?



I - Définition des savants


1- L'imam ach-Chafi3i :


La bid3a est deux choses, il y a une bonne et une mauvaise bid3a :

a- La mauvaise c'est celle qui contredit le coran ou la sunna ou les actes et faits des sahaba ou un consensus de la oumma.

b- La bonne bid3a c'est tout bien qui ne contredit pas ce qui a été cité.

Sayyidna Omar  Radhi Allah 'Anhou  quand il a vu les sahaba se regrouper pour faire la prière de tarawih à la mosquée, chose qui n'existait pas à l époque du prophête , alors sayyiduna omar   Radhi Allah 'Anhou a dit ce regroupement pour faire salat at-tarawih est une bonne bid3a.

Fin de la parole de chafi3i rapportée par l'imam al-Bayhaqi dans son ouvrage manaqib achafi3i



2- Le grand savant surnommé le sultan des oulema al-3iz ibn Abdessalam :


La bid3a est un acte qui n'existait pas à l époque du prophète  et elle se divise en 5 parties:
1- bid3a obligatoire wajiba.
2- bid3a interdite (haram)
3- bid3a recommandée (manduba)
4- bid3a deconseillée (makrouha)
5- bid3a autorisée (mubaha)

La bid3a selon lui doit etre exposée aux régles de la chari3a pour voir à quelle partie on doit la relier.

Il donne des exemples pour chacune des parties citées :

1- bid3a obligatoire (wajiba)

- apprendre la science de la grammaire arabe afin de comprendre les textes coraniques et ceux de la sounna.
- l'instauration des sciences qui protègent la chari3a comme la science de ousoul al-fiqh ou de la aqida ou la science de hadith etc... Tout cela n'existait pas en temps que science à l'époque du prophète  .

2- bid3a interdite (haram)

Des sectes innovatrices ont inventé des croyances contraires à la croyance sunnite comme la croyance de qadariya, des jabriya ou des mourijiites et répondre à ces innovateurs est une obligation.

3- bid3a recommandée (manduba)

- la construction des écoles et des ponts et tout acte de charité ou d'intérêt public qui n'existait pas à l'époque du prophète .
- parler des questions des maladies du coeur comme le fait le soufisme et apprendre la science de la polémique et la logique pour répondre aux attaques contre l'islam.

4- bid3a déconseillée (makrouha)

- l'excès dans l'art islamique et les dessins ou le gaspillage dans l'architecture des mosquée ou le fait de trop dessiner les feuilles du coran.

5- bid3a autorisée (mubaha)

- se saluer en se touchant les mains après la prière.
- manger un bon repas, porter de meilleurs vêtements ou constuire de très bonnes maisons.

Fin de la parole de al-3iz ibn Abdessalam rapportée par l''imam an-Nawawi dans son ouvrage tahdib al-asmaa wa al-lugaat


3- L'imam al-Ghazali (rahimahu Allah) :

La bid3a se divise en deux :

- une bid3a mauvaise : celle qui contredit une sunna de telle sorte qu'elle fera disparaître une sunna.
- une bid3a bonne qui ne contredit pas une sunna.

Il ajoute dans son célèbre ouvrage al-ihya (revivification des sciences religieuses) :

Tout ce que l'on fait et que le prophète  n'a pas fait n'est pas une mauvaise bid3a, car la mauvaise bid3a doit contredire une sunna ou une bid3a qui efface un commandement de la chari3a.

Fin de la parole de l'imam al-Ghazali dans son ihya

L'imam Sufyan ath-Thawri, un grand savant   a dit :

"Le vrai savant c'est celui qui plonge dans le coeur du Coran et de la Sunna afin d'en sortir une fatwa qui donne des solutions aux gens. Car dire que tout est haram (interdit), sans rentrer dans le coeur des Textes, tout le monde peut le faire".

 Salam Alaykoum



Journalisée
admin
Administrateur
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 36
Localisation: Lyon
Messages: 2711



Voir le profil WWW
« Répondre #4 le: Octobre 27, 2008, 05:28:13 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Avant tout, un il faut regarder ce que signifie le mot "innovation"

Definition de innovation (= Bid3a) selon les grands savants


1- Y a-t-il une bonne bid3a et une mauvaise bid3a ou non ?


2 - Comment faire la différence entre les deux ?



I - Définition des savants


1- L'imam ach-Chafi3i :


La bid3a est deux choses, il y a une bonne et une mauvaise bid3a :

a- La mauvaise c'est celle qui contredit le coran ou la sunna ou les actes et faits des sahaba ou un consensus de la oumma.

b- La bonne bid3a c'est tout bien qui ne contredit pas ce qui a été cité.

Sayyidna Omar  Radhi Allah 'Anhou  quand il a vu les sahaba se regrouper pour faire la prière de tarawih à la mosquée, chose qui n'existait pas à l époque du prophête , alors sayyiduna omar   Radhi Allah 'Anhou a dit ce regroupement pour faire salat at-tarawih est une bonne bid3a.

Fin de la parole de chafi3i rapportée par l'imam al-Bayhaqi dans son ouvrage manaqib achafi3i



2- Le grand savant surnommé le sultan des oulema al-3iz ibn Abdessalam :


La bid3a est un acte qui n'existait pas à l époque du prophète  et elle se divise en 5 parties:
1- bid3a obligatoire wajiba.
2- bid3a interdite (haram)
3- bid3a recommandée (manduba)
4- bid3a deconseillée (makrouha)
5- bid3a autorisée (mubaha)

La bid3a selon lui doit etre exposée aux régles de la chari3a pour voir à quelle partie on doit la relier.

Il donne des exemples pour chacune des parties citées :

1- bid3a obligatoire (wajiba)

- apprendre la science de la grammaire arabe afin de comprendre les textes coraniques et ceux de la sounna.
- l'instauration des sciences qui protègent la chari3a comme la science de ousoul al-fiqh ou de la aqida ou la science de hadith etc... Tout cela n'existait pas en temps que science à l'époque du prophète  .

2- bid3a interdite (haram)

Des sectes innovatrices ont inventé des croyances contraires à la croyance sunnite comme la croyance de qadariya, des jabriya ou des mourijiites et répondre à ces innovateurs est une obligation.

3- bid3a recommandée (manduba)

- la construction des écoles et des ponts et tout acte de charité ou d'intérêt public qui n'existait pas à l'époque du prophète .
- parler des questions des maladies du coeur comme le fait le soufisme et apprendre la science de la polémique et la logique pour répondre aux attaques contre l'islam.

4- bid3a déconseillée (makrouha)

- l'excès dans l'art islamique et les dessins ou le gaspillage dans l'architecture des mosquée ou le fait de trop dessiner les feuilles du coran.

5- bid3a autorisée (mubaha)

- se saluer en se touchant les mains après la prière.
- manger un bon repas, porter de meilleurs vêtements ou constuire de très bonnes maisons.

Fin de la parole de al-3iz ibn Abdessalam rapportée par l''imam an-Nawawi dans son ouvrage tahdib al-asmaa wa al-lugaat


3- L'imam al-Ghazali (rahimahu Allah) :

La bid3a se divise en deux :

- une bid3a mauvaise : celle qui contredit une sunna de telle sorte qu'elle fera disparaître une sunna.
- une bid3a bonne qui ne contredit pas une sunna.

Il ajoute dans son célèbre ouvrage al-ihya (revivification des sciences religieuses) :

Tout ce que l'on fait et que le prophète  n'a pas fait n'est pas une mauvaise bid3a, car la mauvaise bid3a doit contredire une sunna ou une bid3a qui efface un commandement de la chari3a.

Fin de la parole de l'imam al-Ghazali dans son ihya

L'imam Sufyan ath-Thawri, un grand savant   a dit :

"Le vrai savant c'est celui qui plonge dans le coeur du Coran et de la Sunna afin d'en sortir une fatwa qui donne des solutions aux gens. Car dire que tout est haram (interdit), sans rentrer dans le coeur des Textes, tout le monde peut le faire".
Journalisée

admin
Administrateur
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 36
Localisation: Lyon
Messages: 2711



Voir le profil WWW
« Répondre #5 le: Octobre 27, 2008, 05:30:55 »
Share   Modifier le messageModifier

Dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » à l’issue de la lecture du Coran
mercredi 17 août 2005

Question
Est-ce que dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » [1] après la récitation du Coran pendant la prière est une innovation religieuse blâmable (bid`ah) ?

Réponse de Sheikh `Atiyyah Saqr

Dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » après la récitation du Coran ou son audition n’est pas une innovation religieuse blâmable (bid`ah) pour les raisons suivantes :

Aucune preuve n’a été rapportée pour l’interdire.


C’est une forme de mention d’Allâh (dhikr), ce qui est recommandé à tout moment.


Certains savants ont parlé du mérite de prononcer cette expression et l’ont considérée parmi les étiquettes de la récitation coranique. Ils soutiennent même que son usage durant la prière rituelle ne l’annule pas.


Cette expression, ainsi que d’autres du même type, sont mentionnées dans le Coran : « Dis : "C’est Allâh qui dit la vérité (Sadaqa Allâhu). Suivez donc la religion d’Abraham, Musulman droit. Et il n’était point du nombre des associateurs". » [2] « Et quand les croyants virent les coalisés, ils dirent : "Voilà ce qu’Allâh et Son Messager nous avaient promis ; et Allâh et Son Messager disaient la vérité (wa Sadaqa Allâhu wa Rasûluh)". Et cela ne fit que croître leur foi et leur soumission » [3]
Dans la préface de son Exégèse, Al-Qurtubî cita Al-Hakîm At-Tirmidhî qui a compté parmi les règles de bienséance de la récitation du Coran le fait de dire à la fin de la lecture, « Véridiques sont les paroles d’Allâh — Exalté soit-Il —. » ou d’autres expressions similaires attestant de la véracité de tout ce qu’Allâh dit (dans le Coran), et témoignant que le Messager — paix et bénédictions de Dieu sur lui — a transmis le Message à l’humanité. On dira par exemple : « Allâh a dit la vérité et Son honorable Messager l’a transmise » et ensuite le confirmer en disant : « Seigneur, Tu as dit la vérité. Tu l’a envoyée à Tes Messagers, et nous sommes témoins qu’elle est vraie. Ô Allâh, compte nous parmi les témoins de la vérité ». Ensuite, il convient que celui qui récite fasse des invocations comme il l’entend.

Dans le livre Fiqh Al-MadhÂhib Al-Arba`ah (« La Jurisprudence des Quatre Écoles »), édition du Ministère Égyptien des Awqâf, il est dit : « Si l’on prononce une invocation telle que “ Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm ” à l’issue de la récitation, cela n’annule pas la prière rituelle si l’intention est de glorifier Allâh, ou de Le mentionner. Les Shâfi`ites soutiennent que la prière n’est pas du tout invalidée en prononçant ces mots. »

Ceci étant dit, je me demande comment certaines personnes osent considérer le fait de dire « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » après la récitation du Coran comme une innovation religieuse blâmable (bid`ah). Nous devrions être plus prudents lorsque nous donnons des avis juridiques, car Dieu a dit : « Et ne dîtes pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : "Ceci est licite, et cela est illicite", pour forger le mensonge contre Allâh. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allâh ne réussiront pas. » [4]

Et Dieu est le plus savant.

P.-S.
Traduit de l’anglais du site islamonline.net
Notes
[1] « Sadaqa Allâhu-l-`Adhîm » signifie « Dieu le Majestueux dit vrai ». Certains savants incluent cette expression dans les règles de bienséance à observer lors de la lecture du Coran. C’est pourquoi elle est largement usitée par les grands récitateurs de Coran. NdT.

[2] Sourate 3, Al `Imrân, La famille d’Amram, verset 85.

[3] Sourate 33, Al-Ahzâb, Les Coalisés, verset 22.

[4] Sourate 16, An-Nahl, Les Abeilles, verset 116.

source   http://www.islamophile.org/spip/Dire-Sadaqa-Allahu-l-Adhim-a-l.html 
Journalisée

oum abderrahman (zohra_marocaine)
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: agadir maroc
Messages: 1608


la vie d'ici bas n'est que passagére


Voir le profil
« Répondre #6 le: Octobre 27, 2008, 08:33:23 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum
 Baraka Allahou Fik mon frére admin de nous avoir éclairci sur ce sujet, mainetant je serai tranquille si je dis "sadaqa  allah l3adim"
car ça m'a étonné aussi ke ça soit haram alors qu'on entend les gens le dire en lisant le coran à la mosuée, si c'était haram le imam aurai pu les avertir
ce qui fait que  InchAllah ce n'est pas haram de dire "sadaqa  allah l3adim"
 baraka2 et qu' allah nous facilite
Journalisée
Yousra.Islam
Invité
« Répondre #7 le: Octobre 27, 2008, 13:36:06 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah Salam Alaykoum

 baraka2 pour toutes ces réponses !!! ce fil de discussion  El Hamdoulilah m' a éclairci les idées et hamdoulillah j ai appris des choses que il peu avoir de bonne bid3a !! MachAllah   c est comme l'acte de mariage qui a l 'époque de Rasul Allah n'existait pas puisque la confiance regnait  MachAllah !!!
wa Allah ou arlem !! Salam Alaykoum
« Dernière édition: Novembre 29, 2011, 16:53:19 par Jannete » Journalisée
la muslima
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 30
Localisation: MARSEILLE
Messages: 202


Le savoir est lumiére , l'ignorance est obscurité


Voir le profil
« Répondre #8 le: Octobre 27, 2008, 13:58:15 »
Share   Modifier le messageModifier

BISMILLAH Y RAHMEN Y RAHIM

SALAM ERLIKOUM WA RAMATHOULLAH TA'ALA WA BARAKHATHOU


J'ai juste envie de dire hemdoulilah que notre soeur yousra islam est fait ce fil de discussion !!!
car moi aussi comme elle on m'as toujours dit et lu que Sadaqa L-Lahu AZIM était une innovation donc bid'a !!!
Mais comme il a pu expliquer le frére admin il y à plusieurs significations du mot innovation donc bid'a ou cela peut-être conseiller, déconseiller, bien, pas bien !!!

Aprés il faut toujours dire ALLAH OU ARLEM


baraka' ALLAH OU FIKOUM !!!


SALAM ERLIKOUM WA RAMATHOULLAH TA'ALA WA BARAKHATHOU[/b][/i]
Journalisée

Oum Jabir

la muslima
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 30
Localisation: MARSEILLE
Messages: 202


Le savoir est lumiére , l'ignorance est obscurité


Voir le profil
« Répondre #9 le: Octobre 27, 2008, 19:37:11 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah
 Salam Alaykoum

Voila ce que j ai trouvé d interesan lisez et méditez mach'Allah TA'ALA
L’innovation       



Q : Qu’est-ce que l’innovation ?

R : L’innovation : le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, l’a citée dans les propos suivants :




« Prenez garde aux choses inventées, car toute innovation est un égarement et tout égarement est dans le Feu. »1




A la lumière de ce hadith, quiconque commet des innovations, qu’elles soient commises pour la première fois (Ibtidâ’iya) ou continuellement (Istimrâriya), est blâmé, car ces innovations sont, comme l’a dit le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, « dans le Feu », c’est-à-dire que cet égarement sera la cause du châtiment dans le Feu. Ainsi, si le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a mis en garde sa communauté contre les innovations, cela signifie que celles-ci sont un mal absolu, car le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a généralisé sans spécifier :

« Toute innovation est un égarement. »




En outre, les innovations sont en réalité une critique indirecte de la loi islamique, car cela signifie ou cela implique que la loi islamique n’est pas complète, et que cet innovateur l’a complétée avec ce qu’il a inventé comme adoration, à travers laquelle il prétend se rapprocher d’Allah.




Ainsi, nous disons que toute innovation est un égarement, et toute égarement est dans le Feu. Il est donc un devoir d’être vigilants à toutes les innovations, et de n’adorer Allah qu’avec ce qu’Il a prescrit, Lui et Son Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, afin que ce dernier soit réellement son guide. En effet, celui qui suit une voie d’innovation a pris l’innovateur comme guide – à la place du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui – dans cette innovation. Et d’Allah vient l’aide.




Cheikh Otheimine

Al-Majmû’ uth-Thamîn (le Recueil Précieux), vol. 1, pages 28 et 29.

                                                               

1 Rapporté par Abû Dâwûd, chapitre de la Sunna, n°4607 ; At-Tirmidhî, chapitre de la science, n°2678 ; Ibn Mâjah dans son introduction, n°42.
 

WA ALLAH OU ARLEM

Salam erlikoum wa rahamtoullah ta'ala wa barakatou

Journalisée

Oum Jabir

fathéma
Invité
« Répondre #10 le: Décembre 30, 2012, 23:29:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 MachAllah MachAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
umruzayna
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 32
Localisation: montpellier
Messages: 34



Voir le profil
« Répondre #11 le: Décembre 31, 2012, 20:52:39 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh baraka Allahu fikum pour votre rappel
Journalisée
AbdAllah750
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: IDF
Messages: 90



Voir le profil
« Répondre #12 le: Janvier 01, 2013, 19:58:42 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Tout d'abord concernant la réponse au titre du post "Doit-on dire..." la réponse unanime est "Non", car cela n'est ni une obligation ni une chose recommandée... en bref cela ne fait pas partie de la Sounna.

Ensuite si on s'intéresse à la question "Peut-on dire..." alors là c'est autre chose.
Certainement dire, "Sadak'Allah oul adim" est une belle parole... par contre en faire un acte d'adoration c'est autre chose. Ce que les savants on condamner, ce n'est pas la parole en soit, mais le fait d'instituer une nouvelle pratique en Islam (dire cette parole après la lecture du Coran) tellement que certains pensent même que cela est recommandé ou obligatoire.

J'aimerai rappelé une règle assez simple énnoncée par Cheikh al Islam Ibn Taymiya :

"A la base toute pratique religieuse, ou adoration est interdite sauf s'il se trouve un texte l'autorisant (coran et sunnah),

tandis que les choses de la vie courante sont autorisés sauf s'il se trouve un texte l'interdisant (coran et sunnah)
"

Shaykh al albani commente ces propos en disant retiens bien cette règle elle va t'aider à discerner la vérité sur les questions divergentes.

Tiré du livre attawassoul de shaykh al albani (livre que je vous recommande au passage).

Donc pour ce qui est de cette pratique religieuse (dire à chaque fois "Sadak'Allah oul adim Apres Avoir lu le Coran") s'il n'y a aucune preuve pour l'appuyer alors elle est interdite.

Pour prendre un autre exemple, il y a le fait de dire "taqabal Allah" et de se serrer la main après la prière. Cela est une invocation, donc une bonne chose en sois... par contre instituer de manière systématique cette pratique, c'est rajouter une pratique religieuse qu'Allah et Son prophète ne nous ont pas enseigner. Or l'Islam est complet est n'a besoin d'aucune pratique supplémentaire...

Wa Allahou a'lem,

Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #13 le: Décembre 21, 2013, 15:28:50 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah MachAllah Allahou Akbar baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Arabe Pour francophones
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle