Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Quelle est la position de l'Islam sur la masturbation génitale ?  (Lu 96895 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Sajida'Allâh
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 43
Localisation: Paris France
Messages: 1717


Allah me Suffit, Il est mon Meilleur Garant


Voir le profil
« le: Juin 06, 2008, 09:05:12 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum Warahamatu'Allah Ta3ala Wabarakatuhu,



- Quelle est la position de l'Islam sur la masturbation génitale ?

En Islam, le corps humain, ainsi que toutes les facultés qui ont été données à l'homme sont considérées comme des dépôts de la part d'Allah  Razza wa jal. Quiconque utilise un organe de son corps ou une de ses facultés d'une façon contraire à celle permise et voulue par Allah  Razza wa jal se montre ainsi coupable de trahison par rapport au dépôt qui lui a été confié.

A partir de là, il faut savoir que l'appareil génital, masculin et féminin, a été placé chez l'être humain dans un but bien précis : celui de perpétuer l'espèce humaine et d'en jouir entre époux après mariage dans le licite. Toute utilisation qui irait à l'encontre de ce but ultime est donc condamnée en Islam.

C'est pour cette raison que la sodomie est interdite et c'est aussi pour cette raison que la masturbation est, comme le disent les Savants, interdite.

La majorité des Savants musulmans et les Imams des 4 écoles juridiques considèrent que le fait de se masturber est interdit. Car cela consiste à « chercher au-delà des limites » fixées par la religion. Celui qui s'y adonne est donc un transgresseur, en vertu du verset coranique suivant : { Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur prière, qui se détournent des futilités, qui s'acquittent de la Zakât, et qui préservent leurs sexes (de tout rapport), si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs } [Sourate 23 - Versets 1 à 7]

Allah  Razza wa jal fait l'éloge de ceux qui préservent leur sexe de l'illicite car les Croyants sont les seuls à préserver leur chasteté, en tenant compte de l'exception faite pour les épouses... Cependant, Allah  blâme ceux qui outrepassent les limites en commettant ce qui leur est prohibé comme la fornication et tout ce qui en découle tel la masturbation, la sodomie et les relations sexuelles avec les bêtes, ainsi que toute autre expérience perverse. Ibn Kathîr  , dit dans son exégèse à propose de ces versets : « C'est-à-dire ceux qui préservent leur sexe de l'illicite et ne tombent pas dans ce qu'Allah leur a interdit comme la fornication et la sodomie, et ils n'approchent autre que leurs épouses, celles qu'Allah leur a rendu licites ou les esclaves qu'ils possèdent. Quant à celui qui s'adonne à ce qu'Allah lui a permis, nul grief à lui et nul blâme ».

Il  Radhi Allah 'Anhou poursuit ensuite en disant :
« Et l'Imam al-Shâfi’î s'est basé sur ce verset, ainsi que ceux qui furent d'accord avec lui, pour interdire la masturbation avec la main, selon ce verset : {...si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent...}. Il dit : «Cette pratique est en dehors de ces deux catégories * alors qu'Allah  Razza wa jal dit :  {...alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs »}.  Fin de citation**. [* : C'est-à-dire leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent. Ndt. ** : Voir Tafsîr Ibn Kathîr, sourate al-Mu'minûn.]

L'Imam al-Baghawî dit dans son exégèse : « Et il y a une preuve en cela que la masturbation avec la main est interdite. Et c'est l'avis de la majorité des Savants ».

Quant à l'Imam Ibn Atiyya al-Andalusî, il dit :  « Le verset signifie que la fornication, la masturbation et les relations sexuelles avec les bêtes sont interdites ».

L'Imam Nasfî dit : « Cela prouve que la jouissance et le plaisir par le biais de la main pour satisfaire le désir sont interdits ».

Allah  Razza wa jal dit:   { Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu'à ce qu'Allah les enrichisse par Sa Grâce.} [Sourate 24 – Verset 33. ]

Ainsi, Allah  Razza wa jal ordonne dans ce verset aux jeunes qui n'ont pas les moyens de se marier d'être patients jusqu'à ce qu'Allah les enrichisse.

C'est ici que certains Savants interviennent en disant que le fait de rester chaste signifie : s'éloigner de la fornication mais que la masturbation peut être faite. Il s'agit évidemment d'un avis erroné. Car comment Allah  Razza wa jal pourrait ordonner la masturbation alors qu'il demande de rester chaste ? Il est connu que la masturbation va dans le sens contraire de tous les ordres divins relatifs à la chasteté. De ce fait, comment la personne pourrait être chaste alors qu'elle commet un acte vil !? Il est clair donc que ce genre d'opinion est faible et qu'il ne faut pas en tenir compte. Au contraire, il faut tenir compte des avis authentiques des Imams des 4 écoles juridiques et ceux de la majorité des Savants.

Abu Hurayra  Radhi Allah 'Anhou rapporte qu'il questionna le Messager d'Allah  Salla-llah allahi wa salam en disant : Je dis :   « O Messager d'Allah ! Je suis jeune et je crains pour moi l'adultère ; et je ne trouve pas de quoi épouser une femme ! ». Il ne me dit mot, puis je dis chose pareille, mais il ne me dit mot. Puis, je dis chose pareille mais il ne me dit mot. Enfin, je dis la même chose. C'est alors que le Prophète dit :  « Ô Abu Hurayra ! La Plume est sèche quant à ton sujet, (et ce même) si tu pratiques la castration ou non ! ».

L'érudit Ibn Hajar commente ce hadîth en disant : « Quant à sa parole adressée à Abu Hurayra  Radhi Allah 'Anhou :  « Si tu pratiques la castration ou non », elle n'implique pas le fait d'inciter à l'acte, c'est-à-dire le fait de se castrer. [Rapporté par al-Bukhârî et al-Nasâ'î et il est authentifié par al-Albânî dans Sahih al Jâmi (7832).]

Au contraire, c'est une mise en garde. Cela est identique au verset : { Et dis : « La vérité émane de votre Seigneur ». Quiconque le veut, qu'il croie, quiconque le veut qu'il mécroie. } [Sourate 18 - Verset 29]

Et il ne s'agit pas d'une permission quant à la castration, mais cela indique son interdiction en sorte qu'il dirait : Si tu sais que toute chose est par le Décret d'Allah, nul utilité donc dans la castration ». [Fathal-Bârî 9/22.]  Ce hadîth nous prouve de manière catégorique que la masturbation est interdite car Abu Hurayra  Radhi Allah 'Anhou s'est plaint au Prophète  Salla-llah allahi wa salam de sa jeunesse et de sa peur de commettre l'adultère en répétant sa plainte à trois reprises. Malgré cela, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam ne l'a pas orienté vers la masturbation tout comme il ne lui a pas permis de se castrer. Il s'agit là d'une preuve évidente de l'interdiction de la masturbation.

Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam dit aussi à ce sujet : « La castration de ma Communauté, c'est le jeûne ». [Rapporté par l'Imam Ahmad dans son « Musnad » et al-Tabarânî dans « al-Mu’jam al-Kabîr », et le Shaykh al-Albânî l'a authentifié dans Sahîh al Jâmi n° 3228.]

Ainsi, notre bien-aimé nous ordonne de nous éloigner d'un tel acte et ne permet à personne de le faire. Il nous conseille plutôt le jeûne qui nous permet d'apprivoiser le désir et nous enseigne la patience en fortifiant notre crainte envers Allah  Razza wa jal. C'est pour cette raison qu'il dit :  « O les jeunes, que celui d'entre vous qui est apte au mariage (et à ses dépenses), qu'il se marie, car cela est meilleur pour baisser le regard et est plus chaste pour le sexe. Quant à celui qui n'est pas capable, qu'il jeûne. Cela sera pour lui une protection ». [Rapporté par al-Bukhârî (1905) et Muslim (1400), ainsi que d'autres.]

Nous voyons que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam ordonne à ceux qui ne peuvent se marier dans l'immédiat de jeûner. Par contre, si la masturbation était permise, il l'aurait dit. Et s'il est vrai qu'il n'oriente pas les jeunes à faire cela, alors qu'elle est plus facile à faire que le jeûne, on comprend dès lors qu'elle n'est pas permise. Cet avis est celui de l'école malékite qui interdit donc aussi cette pratique.

Dans l'ouvrage « Subul al Salâm », son auteur dit : « Certains parmi les Hanbalites, de même que certains Savants hanafites ont permis la masturbation quand la personne craint pour sa personne de tomber dans l'adultère. Mais il s'agit d'un avis faible dont il ne faut tenir compte ». D'éminents Savants tels qu'Ibn Taymiya et al-Qurtubî  interdisent aussi cet acte.

Ibn Taymiya a dit à ce propos : « Quant à la masturbation avec la main, elle est interdite selon la majorité des Savants... ». [Voir « Majmû al Fatâwâ », 33/299.]

L'exégète al-Qurtubî commente les premiers versets de la sourate 23 al-Mu'minûn en disant : « Et (Allah) nomme celui qui use d'actes sexuels qui ne sont pas licites : transgresseur, et Il ordonne d'appliquer à son égard la sentence à cause de sa transgression... ».[Tafsîr al-Qurtubî, sourate al-Mu'minûn.]

Aussi, il faut savoir que la masturbation est identique à la sodomie quant à son jugement. Ibn Kathîr  Radhi Allah 'Anhou dit dans un passage de son exégèse cité plus haut : « C'est-à-dire ceux qui préservent leur sexe de l'illicite et ne tombent pas dans ce qu'Allah leur a interdit comme la fornication et la sodomie... ».

Et Allah  Razza wa jal dit au sujet du peuple de Lût 3Alayhi Salam : { Accomplissez-vous l'acte charnel avec les mâles de ce monde ? Et délaissez- vous les épouses que votre Seigneur a créées pour vous ? Mais vous n'êtes que des gens transgresseurs.}   [Sourate 26 – Versets 165-166.]

Ainsi, Allah  Razza wa jal dit du peuple de Lût 3Alayhi Salam les sodomites, qu'ils étaient transgresseurs. Et si celui qui pratique la masturbation figure aussi parmi les transgresseurs :  {...alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs }, il va sans dire que la sodomie et la masturbation sont identiques dans le jugement. Car il s'agit de deux pratiques que ne commettent que les transgresseurs, comme le dit Allah  Razza wa jal dans Son Livre.

Quant au fait de pénétrer son sexe dans quelque chose, Ibn al-Qayyim dit dans « Badâ 'f al-Fawâ 'id » (2/96) « Et celui qui se masturbe sur un lit ou pénètre son pénis dans quelque chose pour se masturber, le jugement est le même que celui qui se masturbe avec la main... ».

Face à tous ces avis, il apparaît clairement que l'on ne peut avoir recours à la masturbation car cela fait partie des limites que le Musulman ne doit dépasser.

Qu'Allah nous éloigne de tous péchés et nous accorde Sa Bienveillante Protection Ici Bas et dans l'Au-delà  InchAllah

 Salam Alaykoum


Journalisée
timericht
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: N/A
Localisation: Salon de provence
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #1 le: Octobre 08, 2008, 10:58:34 »
Share   Modifier le messageModifier

Salamou alaykoum je veux poser une question un peu gênante mais il n'y a pas de sujet tabou en islam voila ça fait 3 ans que je suis séparé et maintenant divocé et je voulais savoir en dehors de ce qu'Allah dit sur le fait de se masturber non pas pour désobéir à Dieu mais soulager son corps de toutes ces tentations qui nous entoure si cette pratique est illicite et si c'est un grand pêché merci de me répondre avec sagesse que Dieu nous guide incha allah sur le droit chemin
« Dernière édition: Octobre 08, 2008, 10:59:23 par admin » Journalisée
layli
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: 01
Messages: 1212



Voir le profil
« Répondre #2 le: Octobre 08, 2008, 11:07:32 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 bismillah

Question : Quelle est la position de l'Islam sur la masturbation génitale ?



Réponse: En Islam, le corps humain , ainsi que toutes les facultés qui ont été données à l’homme sont considérés comme des dépôts de la part de Dieu. Quiconque utilise un organe de son corps ou une de ses facultés d’une façon ne respectant pas le cadre défini et voulu par Allah se montre ainsi coupable de trahison par rapport au dépôt qui lui a été confié.

A partir de là, il faut savoir qu'en ce qui concerne la sexualité, l'Islam a énoncé une orientation essentielle pour l'homme et la femme dans la façon de satisfaire ce besoin naturel: L'expression de l'instinct sexuel ne doit ainsi être vécu que dans le cadre du mariage, et ce, afin de contribuer à la réalisation d'un objectif très important, à savoir celui de perpétuer l’espèce humaine.

Toute expression de la sexualité qui ne suivrait pas cette orientation est donc condamnée en Islam: C’est pour cette raison que des actes comme le Zinâ (fornication) sont strictement interdits... C'est aussi pour cette raison que la masturbation est considérée par la quasi-totalité des savants musulmans comme n'étant pas permis, comme l'indique clairement la synthèse présentée ci-dessous des opinions des différentes écoles juridiques sur la question. Ces avis émis sur la masturbation concernent aussi bien l’homme que la femme. La majorité des savants musulmans considère que, se masturber, c'est "chercher au delà des limites" fixées par la religion. Celui qui s'y adonne est donc un transgresseur, en vertu du passage coranique suivant:

 

"Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat, qui se détournent des futilités, qui s'acquittent de la Zakat, et qui préservent leurs sexes (de tout rapport), si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs. "
(Sourate 23 / Versets 1 à 7)


D’après l’école hambalite, la masturbation est tolérée uniquement si elle permet d’éviter l’adultère ou un risque quelconque lié à la santé physique, et ce, pour celui qui n’a pas la capacité de se marier. Donc, si une personne peut se marier, la masturbation ne sera pas permise pour elle. (Références: "Kachâfoul Qina’" et Ghâyatoul Mountahâ ").

D’après l’école châféite, la masturbation est interdite, au même titre que la sodomie. (Références: "Al Mouhadhab" et "Moughniyl Mouhtâdj").

D’après l’école hanafite, la masturbation est interdite si elle a pour seule objet l’obtention du plaisir. Mais si une personne se trouve submergée par le désir, qu’elle n’arrive plus à contrôler ses pulsions et elle craint de tomber dans le "Zinâ", dans ce cas elle peut avoir recours à la masturbation pour s’apaiser, et ce, suivant le principe juridique bien connue préconisant que, lorsqu'on est confronté à deux maux, on se doit de choisir le moindre d'entre eux ("akhaf oudh dhararaïn" ou "ahwan oul baliyataïn").

Les savants de l’école mâlékite interdisent aussi la masturbation, comme cela est rapporté dans l’ouvrage "Souboulous Salâm" de Amîr As San'âni r.a..

De grands commentateurs du Qour'aane comme Allâmah Qourtoubi r.a., Allâmah Âlousi r.a., Allâma Nasafi r.a., ainsi que d’éminents savants comme Cheikh Ibné Taymiyyah r.a. penchent aussi pour l’interdiction de cet acte.

Face à tous ces avis, il apparaît clairement que la masturbation ne peut être tolérée qu’en dernier recours, quand il y a un fort risque (réel) de tomber dans un péché plus grand, c’est à dire le "Zinâ" (fornication). Mais avant d’en arriver là, le musulman et la musulmane doivent d’abord essayer d’apaiser leurs pulsions par le biais du jeûne, comme cela a été enseigné par le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Il est important de rappeler enfin que, si jamais il arrive à une personne de se masturber, elle doit par la suite implorer le pardon d'Allah.

 

Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Décembre 13, 2012, 08:38:59 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

 Soubhan' Allah El Hamdoulilah Allahou Akbar

 Amine ma soeur wa barak Allahou fiki ma soeur pour le rappel et partage  Allahou Akbar


Wa 'alaykoum salam
Journalisée
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle