Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Réflexions matinales sur le ramadan  (Lu 3893 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« le: Juillet 02, 2014, 12:09:47 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



En état de jeûne, le corps s'affaiblit. Cela nous montre notre dépendance vis-à-vis d'éléments externes : nourriture, boisson, sommeil... Sans ces éléments vitaux, l'individu devient faible physiquement.

Quelques enseignements :

- (re)connaître nos limites et nos faiblesses nous apporte de l'humilité. Malgré notre éventuelle force, richesse, beauté etc., nous restons dépendants de simples bouchées de nourriture et de gorgées d'eau.
- ces éléments ne viennent pas de nulle part : ils sont des bienfaits que Dieu met à notre disposition. La moindre des choses est de Le remercier : avec notre langue (en disant "al hamdouliLlâh"), notre coeur (en étant dans un état de gratitude intérieure) et enfin par nos actes (en n'utilisant pas la force physique qu'Il nous donne par la subsistance dans la désobeissance, en aidant les plus nécessiteux que nous...).
- jeûner nous montre qu'il est possible de maîtriser notre consommation afin d'éviter l'excès même dans ce qui est licite.
- se satisfaire de ce que Dieu nous donne évite de tomber dans des péchés tels que la jalousie ou l'avarice. Une petite quantité pleine de barakah (bénédiction) est meilleure que beaucoup de biens dépourvus de barakah.
- se rappeler de notre faiblesse nous rappelle Sa force : l'être humain ne peut se passer de nourriture et sommeil alors qu'Allah est au-dessus de tout besoin. Et quoi de meilleur pour le serviteur que de se rappeler son besoin de son Seigneur et Sa Grandeur et Générosité..

Allahou a'lam.


"Et Je n'ai créé les djinns et les humains que pour M'adorer. Je n'attend nul don de leur part et Je n'exige d'eux aucune nourriture. Car certes, c'est Dieu qui est le Donateur de tout bien (Al Razzâq), le Tout-Puissant, l'Immuable (Dhou l-Quwwati l-Matîn)" (Coran, 51 : 56-58).

"Dieu ! Il n'y a point de divinité que Lui, le Vivant (Al Hayy), l'Immuable (Al Qayyûm). Ni l'assoupissement ni le sommeil n'ont de prise sur Lui (...)" (Coran, 2 : 255)





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juillet 06, 2014, 21:11:18 par Um_Nour » Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #1 le: Juillet 02, 2014, 12:11:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




N'est-il pas étonnant que quand les ventres sont vides (pendant le Ramadan), les mosquées sont pleines ? Et que quand les ventres se remplissent (après le Ramadan), les mosquées se vident ?

Malgré la fatigue due au jeûne de longues journées, les croyants trouvent la force de se rendre à la mosquée plus assidument durant ce mois béni, et particulièrement aux prières de l'aube et celles de la nuit.
Ainsi veillent-ils une partie de la nuit en prière, alors que le corps semblait avoir atteint ses limites quelques heures auparavant..

D'où vient donc cette force si ce n'est de Dieu ? Il n'y a de force et de puissance qu'en Lui (Lâ hawla wa lâ quwwata illa bi-Llâh).

Cela nous montre aussi qu'au-delà de la matière (le corps), l'être humain est également constitué d'un esprit. Or, le corps et l'esprit sont deux forces contraires : le corps tend vers sa nature terrestre, l'esprit vers sa nature céleste. Quand on affaiblit les sens charnels, l'esprit se renforce ; et quand on renforce les sens, l'esprit s'affaiblit. D'où la nécessité de trouver un équilibre : le jeûne du Ramadan nous y éduque et nous rappelle qu'il ne faut pas négliger notre coeur et notre âme.. Débarrassé des nécessités matérielles, le croyant se consacre dès lors aux besoins spirituels. Priver de nourriture et de boisson son corps, pour nourrir et abreuver son coeur par le Rappel et la Proximité d'Allah..

"Dans des maisons [des mosquées] qu'Allah a permis que l'on élève, et où Son Nom est invoqué; Le glorifient en elles matin et après-midi,
des Hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient de l'invocation d'Allah, de l'accomplissement de la Salat et de l'acquittement de la Zakat, et qui redoutent un Jour où les coeurs seront bouleversés ainsi que les regards"

(Coran, 24 : 36-37)





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #2 le: Juillet 02, 2014, 12:12:48 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Lorsqu'arrive l'heure du coucher du soleil (al-maghrib), le jeûneur peut rompre son jeûne. La journée, ce dernier avait toutes sortes d'envies et attendait le soir pour pouvoir manger tout ce qu'il voulait. Ainsi, il prépare une belle table avec beaucoup de sortes de plats et se dit qu'il va enfin pouvoir assouvir ses envies qui l'ont tant éprouvé alors qu'il était en état de jeûne..

Mais une fois à table, il commence à gouter ce plat, puis celui-ci, puis celui-là. Au bout de quelques bouchées, il se retrouve rassasié malgré ses envies. Il aimerai continuer à manger mais il ne peut plus rien avaler car son ventre est plein. Il se trouve rassasié jusqu'à l'aube et ne peut donc plus manger ces délices car il est de nouveau en état de jeûne..

La situation de l'être humain par rapport à ce bas-monde est comparable à celle du jeûneur par rapport à cette table somptueuse : toutes sortes de délices y sont présents, mais on ne peut en prendre que ce qui nous est possible (dans la limite de nos conditions humaines) et destiné. Et même si nous avions la capacité de posséder plus, la mort viendrait mettre un terme à cela.

S'il mangeait plus que ce qu'il pouvait supporter, il se trouverait mal en point voire malade s'il persistait. De même, si l'on souhaite posséder plus que le raisonnable, on risque de voir notre coeur malade..

Moralité : le croyant doit se contenter du raisonnable dans ce monde et ne pas laisser les biens matériels, le prestige, les ambitions démesurées le détourner de la véritable richesse : la Proximité de Dieu dans cette vie et dans l'au-delà.

Ce bas-monde ne doit pas être dans notre coeur mais dans nos mains.

Le riche n'est pas celui qui possède beaucoup, mais celui qui se contente de ce qu'il a.

Et ce mois béni nous éduque à aller vers l'essentiel - Dieu - en prenant en compte notre condition humaine.

"La course aux richesses vous distrait, jusqu’à ce que vous visitiez les tombes" (Coran, 102 : 1-2)

Le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit: "Si le fils d'Adam avait une vallée pleine d'or, il en souhaiterait une deuxième. Seule la terre en effet peut lui remplir la bouche. Dieu accepte pourtant le repentir de qui revient à Lui".




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #3 le: Juillet 02, 2014, 12:22:51 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Nous vivons des jours béni s desquels beaucoup sont insouciants. Entre les occupations mondaines, les vacances scolaires, la coupe du monde et un bon nombre d'autres outils d'insouciance beaucoup sont innatentifs à la grandeur et à l'importance du mois qu'ils sont entrain de vivre et risquent hélas de voir ce mois défiler devant eux sans en tirer profit.

Beaucoup utilisent l'excuse qui pousse à croire que "de nos jours le temps passe trop vite". Non c'est faux, c'est nous qui faisons passer le temps rapidement à l'occuper d'attractions inutiles et sans interêt. Que l'un d'entre nous prenne un Coran et se mette à lire, il verra combien le temps deviendra subitement long, que l'un d'entre nous compare l'heure qu'il passe en prière nocture à celle qu'il passe devant son écran et qu'il voit laquelle des activités lui semble passer vite... Nous croyons nous amuser, nous reposer mais même le temps que nous passons à nous divertir passe comme l'éclair, et quand il est passé nous regrettons qu'il soit passé si vite...

le mois du Ramadan est une école dans laquelle le croyant cherche à apprendre à son âme à se rapprocher des choses qui lui seront utiles dans sa vie ici bas et dans l'au délà. Il lui apprends aussi à se contrôler face aux désirs illicites et ceci en se privant de choses licites (comme manger ou boire durant la journée). Le mois de Ramadan doit être le mois durant lequel nous nous détachons de nos défauts et de notre paresse afin d'apprendre à redevenir maître de soi-même. Quiconque ne profites pas de ce mois perds certes un énorme bienfait...

Selon Abu huraira le prophète salla LAHOU alaihi wa salam a dit:

« Que tombe dans la terre et la poussière un homme auprès duquel on m’ a mentionné et qui ne m’a pas salué ; et que tombe dans la terre et la poussière un homme qui est entré au mois du Ramadan puis qui s’est terminé avant qu’il ne lui ait été pardonné ; Que tombe dans la terre et la poussière un homme dont les parents ont atteint auprès de lui l’âge de vieillesse sans qu’ils ne le fassent entrer au Paradis. »

[Nasa'i et Al hakam, hadith jugé authentique]





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #4 le: Juillet 03, 2014, 12:20:49 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum





Durant le mois de Ramadan, les mosquées sont pleines, grâce à Dieu.

La mosquée a une place centrale et essentielle dans la société et dans la vie du croyant.

Le va-et-vient des croyants et croyantes affluant de différents endroits de la ville fait penser au flux sanguin entre le coeur et le reste du corps. Ainsi, la mosquée est pour la société ce que le coeur est au corps : vital.

Les croyants et croyantes viennent s'y ressourcer, y puisent la lumière, la sérénité, la paix..., pour la transmettre ensuite au reste de la société. Ils doivent être tel un miroir qui reflète ces qualités.

Par conséquent, la fréquentation de la mosquée et tout ce que cela implique - lecture et écoute du coran, dhikr, méditation, recueillement, apaisement etc - doit laisser une trace sur nous, qui doit se refléter dans notre comportement, nos paroles, notre bienveillance avec tout le monde : nos familles, voisins, collègues et les gens en général (musulmans et non-musulmans), les animaux, les végétaux etc.

À l'image de notre bien-aimé Prophète (paix et bénédictions de Dieu sur lui), nous devons aspirer à devenir des "corans qui marchent", des "miséricordes pour tout le monde"...

Enfin, si la mosquée est le coeur de la société. Quel est le coeur de la mosquée ? Pour certains maîtres spirituels, le "coeur" de la mosquée n'est autre que le croyant lui-même..

Allahou a'lam

" (...) Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation." (Coran, 48 : 29)

"Allah est la Lumière des cieux et de la terre. (...) Lumière sur lumière. Allah guide vers Sa lumière qui Il veut. Allah propose aux hommes des paraboles et Allah est Omniscient.
Dans des maisons [des mosquées] qu'Allah a permis que l'on élève, et où Son Nom est invoqué; Le glorifient en elles matin et après-midi des Hommes que ni le négoce, ni le troc ne distraient du Rappel de Dieu (...)" (Coran, 24 : 35-37)

{Rapporté par At Tirmidhi dans al Jami' as-sahih}





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juillet 06, 2014, 21:09:52 par Um_Nour » Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #5 le: Juillet 06, 2014, 21:09:15 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum



« Quelques jours comptés », ou le jeûne entre éveil et consolation..

L’appel lancé aux croyants afin d’observer la pratique du jeûne se manifeste, au regard du vocabulaire employé, avec une affection surprenante.

Le pluriel « ayyām (quelques jours) » suivi de « ma'dūdāt (comptés) » (Coran 2/184) sont des formes de pluriel qui induisent respectivement, en langue arabe, des nombres en faible quantité. L’expression, sur le plan syntaxique et morphologique, regorge de compassion, de douceur, mais elle agit, en même temps, comme catalyseur d’énergie et d’éveil spirituel.

Ce mois n’est, en dernière analyse, que « quelques jours comptés ». Ceux qui sont effrayés à l’idée de jeûner un mois complet réaliseront bientôt qu’il ne s’agissait là que de « quelques jours comptés ».
Ceux qui aspirent à l’élévation spirituelle devraient se mobiliser et ne négliger aucun moment, puisque ce ne sont que « quelques jours comptés ».

Chacun en aura pour son compte…





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #6 le: Juillet 06, 2014, 21:10:55 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


Pour le croyant, il est évident que Dieu n'a pas besoin de lui, ni de quoi que ce soit d'ailleurs. Il est au-dessus de tout.

Ainsi, Dieu n'a pas besoin de nous, mais c'est nous qui avons besoin de Lui. Il n'a pas besoin de nos actes d'adorations, mais c'est nous qui en avons grand besoin.

Dès lors, on comprend que les obligations et interdits venant de Dieu sont une miséricorde pour nous. En effet, quand Il nous ordonne une chose, c'est que cela est dans notre intérêt ; de même, Ses interdits sont là pour nous préserver.

En effet, si le jeûne du Ramadan n'était pas une obligation, combien auraient jeûné tout le mois, chaque année ? Très peu certainement... Or, la récompense du jeûne en général, et à fortiori durant ce mois béni, est immense et Seul Dieu en connait la réelle valeur. Les bonnes actions y sont multipliés. Il contient en outre "Laylatoul qadr", une nuit meilleure que mille mois. Si Dieu n'avait pas ordonné aux croyants de jeûner ce mois, nous serions passés à côté de toutes ces choses.

C'est en ce sens que certains maîtres spirituels disaient que "Dieu nous oblige à entrer au Paradis", en ce sens qu'en rendant ces actes si méritoires obligatoires, Il nous "oblige" à emprunter le chemin qui mène au Paradis. Et qu'est ce que le Paradis sinon Sa Proximité..?

Qu'Allah nous guide vers Sa satisfaction et nous couvre de Sa Miséricorde qui embrasse toute chose.






 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #7 le: Juillet 10, 2014, 09:30:51 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


Durant le mois de Ramadan, le croyant se réveille plus facilement à l'aube et a plus de facilité à se rendre à la mosquée, pour la prière du matin notamment.

Lors du trajet, le calme et la fraicheur de l'aube aident à méditer et à faire le vide. Le bruit et la foule du jour étant absents, on remarque plus facilement des choses qui nous échappent en temps normal.

Par exemple, le chant des oiseaux, qui semble accompagner le lever du Soleil, mais aussi la récitation du Coran faite par les croyants : "(...) De même que nous avions assujetti les montagnes et les oiseaux à chanter nos louanges avec David (...)" (Coran, 21 : 79)

Telle est la foi : lorsqu'elle pénètre les coeurs, elle permet de voir ce que l'on ne voyait pas auparavant. Le monde ne change pas lorsque notre coeur s'illumine par la foi en Dieu. Mais notre regard sur le monde, lui, change..

Voir le monde avec les lunettes de la foi en Dieu réenchante en quelque sorte ce monde qui nous entoure mais auquel plus personne ne semble prêter attention..






 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #8 le: Juillet 12, 2014, 21:48:57 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum





La Vie, tout comme la Foi, la bonne santé ou encore la raison sont des Dons de Dieu.
Nous aurions pu ne jamais exister, mais Il nous a offert ce don.

Nous aurions pu ne jamais connaitre l'Islam, mais Il a ouvert nos coeurs et les a illuminés par la Lumière de la Foi.

Toutefois, ces dons ne sont pas définitifs. Bien qu'Allah guide qui Il veut, quand Il veut, il faut mériter cette foi et faire l'effort de comprendre, avec notre raison et notre coeur, ce qu'Il attend de nous, et de nous y attacher fermement avec Son aide.

« Ils te rappellent leur conversion à l'Islam comme si c'était une faveur de leur part. Dis : " Ne me rappelez pas votre conversion à l'Islam comme une faveur. C'est tout au contraire une faveur dont Allah vous a comblés en vous dirigeant vers la foi, si toutefois vous êtes véridiques» (Coran, 49 : 17).

Ainsi, une pratique religieuse sans savoir, sans connaissance ni sincérité ne portera pas ses fruits. Les actes rituels doivent nous permettre de goûter à la saveur de la foi authentique. Et dès lors que le croyant a goûté à cette Foi véritable, il ne pourra y trouver d'équivalent : «Les Bédouins ont dit : "Nous avons la foi". Dis : "Vous n'avez pas encore la foi. Dites plutôt : Nous nous sommes simplement soumis, car la foi n'a pas encore pénétré dans vos coeurs. Et si vous obéissez à Allah et à Son messager, Il ne vous fera rien perdre de vos oeuvres". Allah est Pardonneur et Miséricordieux.» (Coran, 49 : 14)

Si notre adoration nous rend orgueilleux, c'est qu'il y a un problème dans la compréhension de notre condition de serviteur : en effet, devant son Maître et Sa création, le serviteur reste humble..

Et qu'est ce que la foi si ce n'est la voie qui mène à la Connaissance et à la Proximité de Dieu ?

La lecture et l'écoute du Coran béni, avec méditation et attention, notamment durant ce mois béni est l'un des meilleurs moyens pour comprendre ce que le croyant doit faire et ne pas faire pour atteindre cet objectif, avec Son aide, in shâ Allah.

Personne n'étant à l'abri, vu que la vie nous réserve parfois des surprises, il convient de demander, de tout son coeur, toute sa tête, tout son être, à Celui qui détient les coeurs de nous guider jusqu'à la fin de notre vie :

"Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos coeurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur !" Coran, 3 - verset 8.





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Juillet 13, 2014, 09:42:06 par Um_Nour » Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #9 le: Juillet 13, 2014, 09:42:56 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Si les humains suivaient les orientations Divines, il n'y aurait pas autant de désordre sur Terre et dans nos vies.

En effet, Ses obligations et interdits sont miséricorde car ils nous élèvent et nous préservent.

Les valeurs telles que la justice, l'équité, la sagesse, la bienfaisance, la bonne parole, l'excellence en toute chose, la chasteté, l'entraide, le pardon etc., sont largement cités dans le Coran et ont été mises en pratique par les Prophètes, mais aussi par les croyants véridiques, sincères, pieux..

Or, si nous appliquions toutes et tous ces valeurs, la paix se répandrai très certainement dans nos coeurs et sur Terre..
Mais l'être humain préfère malheureusement suivre ses passions et se détourne de la voie tracée par notre Créateur et le Créateur de toutes choses, qui connait pourtant mieux où est le Véritable Bien pour toute la création.

Celui-ci sera prêt à tricher, tromper, voler. Celui-là à mentir, calomnier, médire. Cet autre à frapper, blesser, tuer injustement.. Oubliant que chacun sera amené à répondre de ses actes : si ce n'est dans cette vie, assurément dans l'autre car Dieu est Juste. Et la porte du Repentir reste ouverte tant qu'il y a de la vie..

La réussite - individuelle et collective - de l'humanité réside dans la conformité aux orientations Divines.

Finalement, le désordre et la corruption qui se répand un peu partout sur Terre n'est peut être que le reflet du désordre et de la corruption qu'il y a dans nos coeurs. D'où l'importance de purifier nos coeurs..

Puisse notre Seigneur nous y aider.

N'oublions pas nos frères et soeurs - en Islam et en Humanité - dans nos pieuses invocations en ce mois béni.




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #10 le: Juillet 15, 2014, 18:05:53 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



Le jeûne aide les croyants à maîtriser non seulement leur consommation mais aussi leurs actes.

En effet, l'état de jeûne favorise la préservation des péchés de nos membres. Certes le croyant cherche à se préserver des péchés tout le reste de l'année, mais y porte une attention particulière durant ce mois béni.

Par exemple, le regard (et tout ce qui en découle) sera plus facilement maîtrisé.

Tout comme la langue..
Le jeûne est souvent accompagné du silence et d'une attention plus importante à nos propos : "Quiconque croit en Dieu et au Jour Dernier, qu'il dise du bien ou se taise"..

Or, les paroles ont une influence directe sur nos actes. En effet, le Coran, après avoir appelé ceux qui ont la foi à ne pas suivre les pas de ceux qui ont parlé en mal du Prophète Moïse alors qu'il était innocent, nous exhorte à avoir la taqwa et à prononcer de bonnes paroles :
"O vous qui croyez! Craignez Allah et parlez avec droiture, afin qu'Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite."
(Coran, 33 : 70-71)

Ainsi, l'objectif principal du mois du Ramadan est de nous permettre d'atteindre la taqwa. Et cette taqwa doit nous mener à soigner notre parole. Enfin, ces bonnes paroles vont avoir une influence directe sur nos bonnes actions et vont favoriser le pardon des péchés..

Pour conclure, Hassan Al-Bassri disait qu'avant de parler, il s'arrêtait tout le temps un instant et réfléchissait : si ses propos étaient bons, il parlait. Sinon, il se taisait..

Puisse Dieu nous aider à parler avec droiture et à maitriser nos langues et nos membres. La parole, la vue, la bonne santé etc., sont des bienfaits de Dieu : et comment le serviteur pourrait-il utiliser les bienfaits de son Seigneur pour Lui désobéir..





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #11 le: Juillet 19, 2014, 17:10:54 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum





Lors de la précédente réflexion, nous avions souligné que les bonnes paroles ont une influence sur nos actions.

Dans le même sens, la nourriture que l'on consomme a un impact sur nos actes. Dieu dit ainsi, dans la sourate "Les Croyants" :

« O Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable (tayyibât) et agissez avec vertu (sâlihan). Car Je sais parfaitement ce que vous faites.» (Coran, 23 : 51).

Le fait qu'Il cite la consommation de la nourriture licite, saine, agréable et pure (tayyibât) avant l'accomplissement des actes vertueux (sâlihan) montre le lien qu'il y a entre les deux.

Le Ramadan doit ainsi nous pousser à porter une attention particulière à notre subsistance : le moyen d'acquisition doit être bon (sans vol, tricherie etc) ; tout comme son contenu (pas d'ingrédients néfastes) et son origine (son producteur par exemple).

Par conséquent, nous devons garder notre éthique musulmane lorsque nous consommons, à fortiori dans nos sociétés de surconsommation. Nous devons faire attention à ce que nous mangeons, mais aussi à qui nous donnons notre argent..

Enfin, la nourriture a également un impact sur l'acceptation de nos invocations.

D'où la nécessité de se préserver des choses douteuses.

Que Dieu nous y aide.

Amine






 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #12 le: Juillet 21, 2014, 15:18:50 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Calculs arithmétiques… Question de logiques

Peut-on jeûner, dans un mois lunaire, plus de trente jours ? Selon la logique du contenant et du contenu, cela est tout bonnement impossible.

Cependant, d’autres logiques sont à entrevoir, notamment celle de la générosité du don Divin. Celles qui élargissent le temps et l’espace, prenant ainsi d’autres proportions.

Tout au moins, « quiconque apportera une belle action en gagnera le décuple » (Coran 6/160). C’est aussi le cas de « Celui qui nourrit un jeûneur se verra attribuer la même récompense que celui-ci » (Tirmidhī).

En d’autres termes, un jeûneur qui en nourrit un autre aura jeûné deux fois. Ainsi, jeûner trois, quatre, cinq jours et plus devient possible en un seul jour. En effet, « Dieu est trop Grand pour récompenser Son serviteur à terme, quand celui-ci le sert comptant ». Dieu accorde, en réalité, Sa miséricorde aux miséricordieux et Sa générosité aux généreux.

Toutefois, cette logique arithmétique, aussi enthousiasmante soit-elle, ne doit pas être la seule motivation des aspirants à la Proximité. Certains, leur suffisent comme récompense, que Dieu les a jugés dignes à Son obéissance. D’autres se satisfont, d'obtenir comme salaire, qu’Il se révèle à leur coeur quand ils Lui obéissent. Il y a ceux qui se sentent pleinement gratifiés pour les avoir autorisés à trouver Son intimité. « Qui L'adore uniquement pour une chose qu’il espère en Lui ou pour éviter, par l’obéissance, Son châtiment, ne rend pas justice aux droits de Ses Attributs » (hikam)

Cheikh Mohamed Hendaz





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #13 le: Juillet 21, 2014, 15:20:13 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum





Dieu est notre Créateur et le Créateur de toute chose. Notre Seigneur-Educateur et le Seigneur-Educateur de toute chose (Rabbanâ wa Rabba kulli shayy). En conséquence, nous comprenons qu'Il nous connait mieux que nous-mêmes puisque c'est Lui qui nous a créé.

Nous sommes Ses créatures, le Coran Son Livre, l'Islam Sa religion.. Dès lors, il y a une certaine harmonie entre tout ces éléments.

Dieu nous connait et sait ce qui est bon et nuisible pour nous, d'où Ses presciptions et interdits.

Il connait notre nature humaine et a rendu Son adoration accessible pour quiconque le veut. Connaissant notre tendance à pouvoir rapidement nous lasser, Il a diversifié les formes d'adorations afin que chacun y trouve son compte : prière, jeûne, aumône purificatrice et élévatrice, pèlerinage, invocation, lecture du Coran, Dhikr...et plus globalement toute bonne action, toute chose utile pour autrui..

De même, sachant que nous sommes faibles, Il sait que le jeûne, les veillées nocturnes spirituelles..., vont nous fatiguer. Ainsi, par Sa sagesse et Sa bonté, Il a placé "laylatou-l qadr", cette nuit qui est meilleure que mille mois, à la fin du mois de Ramadan afin de nous stimuler. En effet, malgré la fatigue intense, le croyant met ses dernières forces pour se surpasser car c'est une occasion unique dans l'année qu'il ne faut surtout pas manquer.

Enfin, pour celui ou celle qui a le sentiment de ne pas avoir fait assez durant ce mois béni, il y a là l'occasion de se rattraper car la valeur et la récompense de cette nuit sont inestimables : "meilleure que mille mois".

Que Dieu nous aide à Le satisfaire et qu'Il nous honore en nous permettant d'être en état d'humble et sincère adoration durant cette nuit.

Amîne.
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #14 le: Juillet 22, 2014, 08:36:30 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



Dieu a promis le Paradis aux croyants et croyantes qui font l'effort de L'adorer avec sincérité et humilité, de Lui obéir en Lui confiant totalement notre coeur, nos actes, nos vies. À celles et ceux qui répandent le bien autour d'eux et se préservent du mal, revenant sans cesse à Lui par le repentir (tawba) lorsqu'ils s'éloignent par leurs péchés et moments d'oubli..

Quand nous lisons le Coran, nous remarquons que cette promesse du Paradis est très souvent accompagnée de l'avertissement de l'Enfer. Ceci afin que le croyant n'oublie pas que rien n'est acquis et qu'il reste sur ses gardes, constant dans ses efforts et toujours humble devant Dieu et les gens car il ne sait pas comment il finira sa vie.

Ainsi, notre attitude à Son égard doit constamment être la recherche de Son agrément, de Son amour, avec crainte et espoir :
- Crainte de Le décevoir, d'agir en mal et de mériter Son juste châtiment ;
- Espoir qu'Il nous pardonne nos fautes, nos moments d'insouciances et accepte nos modestes bonnes actions - que nous n'aurions jamais pu accomplir sans Sa grâce et Sa bonté !

Il est si généreux qu'Il nous récompense pour des actes que Seul Lui nous permet de faire : en ayant la vie qu'Il nous as donné, la foi dont Il nous as honoré, la bonne santé (physique et mentale) qu'Il nous as accordé, les bonnes actions qu'Il nous as inspirés, et ainsi de suite...

Enfin, il convient de se rappeler que Dieu se passe de toute chose, notamment de notre adoration ! S'Il nous permet de faire le bien, c'est par pure miséricorde envers nous. Et Sa récompense est tellement grande que ce bas-monde éphémère ne pourrait la contenir, d'où la promesse du Paradis éternel où Ses serviteurs seront récompensés "bi ghayri hissâb" (sans compter ou sans demander de comptes)..

Que Dieu nous permette, par Sa miséricorde d'être des habitants du Paradis et qu'Il nous éloigne de l'Enfer en ces derniers jours du Ramadan.

Amîne..





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #15 le: Juillet 26, 2014, 17:03:54 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum





Le Coran nous donne une description très detaillée du Paradis et de l'Enfer, ainsi que des qualités des habitants de chacun, afin que nous sachions que ce ne sont pas juste des notions abstraites et philosophiques, mais bien des lieux concrêts.

Le Paradis est un lieu auquel seuls les purs, les saints peuvent accéder car Dieu est Pur et Saint.

Tous nos actes d'adorations visent ainsi à purifier nos coeurs et nos âmes afin d'être en condition d'accéder à Sa majestueuse proximité. Or, les péchés noircissent le coeur qui perd sa pureté et sa sainteté, et nous éloignent ainsi de Lui dans cette vie et donc dans l'au-delà.

De même, nos adorations doivent nous permettre de nous familiariser avec Lui :
- la prière est comme un dialogue entre Dieu et Son serviteur, qui se rapproche de Lui durant celle-ci, notamment lors de la prosternation ;
- le Coran est Sa parole que nous lisons comme une lettre qu'Il nous a adressé ;
- le jeûne permet de développer le sentiment qu'Il nous observe constamment ;
- la zakât à immiter les Attributs de Générosité et de Justice Divines ;
Et ainsi de suite. Tout ces rites devant nous permettre de nous rappeler de Lui.

Enfin, l'un des objectifs principaux du Ramadan est de développer la Taqwa. La Taqwa consiste à être constamment attentifs à nos actes (en faisant ce qu'Il ordonne et évitant ce qu'Il interdit) car Dieu nous observe. Ainsi, en intégrant le regard de Dieu dans tout ce que nous faisons, nous pouvons atteindre al ihsân, l'excellence dans la foi. Dans cet état spirituel, le croyant adore Dieu comme s'il Le voyait, car s'il ne Le voit pas, il sait que Dieu le voit..
Cette qualité instaure une relation de proximité entre le croyant et Dieu. En ce sens, de nombreux versets du Coran promettent le Paradis à ceux qui ont la taqwa (al mouttaqîn).

En effet, qu'est ce que le Paradis si ce n'est Sa proximité ? Et l'Enfer si ce n 'est être séparé et éloigné de Lui ?

Car la plus grande récompense pour les croyants sera de pouvoir contempler Dieu dans le Paradis..

Qu'Allah nous honore en nous permettant d'être parmi les bienheureux qui Le verront.

Amîne.






 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #16 le: Juillet 26, 2014, 17:05:13 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Laylatou-l Qadr est très intense spirituellement. Elle est meilleure que mille mois, les Anges et l'Esprit (Al-Rûh) y descendent, elle est paix (salâm).

Les croyants y adorent leur Seigneur avec beaucoup de ferveur, recherchant Son agrément, Son pardon et Ses faveurs.

Prières, lecture du coran, invocations, dhikr... Cette nuit regroupe des actes d'adorations essentiels pour la vie du coeur...

Toutefois, cette nuit, aussi bénie et chargée de bienfaits soit-elle, ne doit pas être une fin en soi. Certes, le fait qu'elle soit un moment unique dans l'année et limitée dans le temps (une nuit), fait que nous y mettons beaucoup de ferveur. Mais nous ne devons pas nous arrêter en si bon chemin !

Tout d'abord, le Ramadan n'est pas encore fini, et potentiellement, Laylatou-l Qadr peut aussi être la 29è nuit.. Il faut donc continuer nos efforts durant les journées et les nuits de ce mois béni d'abord, puis le restant de l'année - même si l'intensité sera forcément moindre - insha Allah..

Que Dieu accepte les modestes efforts qu'Il nous a permis d'accomplir pour Lui. Qu'Il nous aide à L'adorer de la meilleure des façons..

Amîne






 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
swissria
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 76
Localisation: Algérie
Messages: 232



Voir le profil
« Répondre #17 le: Juillet 27, 2014, 11:44:15 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka ma  Sourire Mouslima Um Nour pour ces Rappels et ces écrits si précieux. Je vais garder ces écrits afin de les lire, les re-lire et les re-lire chère soeur, ça fait tellement de bien.

 Qu'Allah fasse de nous de bons/nes pieux/ses.

qu'Allah vous protège ainsi que votre famille.

 Salam Alaykoum



Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #18 le: Août 02, 2014, 16:32:31 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Allahouma amin !!!

Wa fiki baarak Allahou ma chère soeur Swissria wa  El Hamdoulilah  Wink

 InchAllah voilà encore deux autres réflexions matinales.


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #19 le: Août 02, 2014, 16:39:52 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Le Ramadan est un moment propice pour revenir à Dieu et délaisser les mauvaises habitudes.

Beaucoup de croyantes et croyants y reprennent la salat, ou encore la fréquentation de la mosquée, la lecture quotidienne du Coran..

Voir des croyants revenir à Dieu ou augmenter leurs actes d'adoration ne peut que nous réjouir, à fortiori s'il s'agit de proches.

Alors, imagine comment Dieu se réjouit de voir Ses serviteurs revenir à Lui ? Celui-ci reprend la salat, celle-ci la lecture du Coran, ou encore cet autre le chemin de la mosquée. Lorsqu'un serviteur revient à Dieu, Il se réjouit de cela. Allahou akbar..

Alors, alors..

A toi ma soeur, à toi mon frère..

Ne réjouis pas shaytan en délaissant toutes les bonnes habitudes que tu as pris pendant ce mois béni. Mais continue de réjouir ton Seigneur et Le sien !

Le Ramadan nous a éduqué. Nos adorations ont fortifié notre coeur et notre détermination. Notre ennemi déclaré, shaytan, était enchainé. Après le Ramadan il va donc se déchainer et chercher à nous faire chuter. Mais son influence sur nous est limitée, encore plus sur les serviteurs sincères ('ibâd Allahou-l moukhlassîn) : ces derniers sont complètement préservés de ses insufflations.. Or, le jeûne nous éduque à la sincérité (al ikhlas) car seul Dieu sait qui jeûne réellement.

Le chemin est long mais Dieu est avec les endurants.

Qu'Il nous préserve et nous guide !





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #20 le: Août 02, 2014, 19:31:17 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum




Vous avez jeûné, veillé la nuit, lu et écouté beaucoup de Coran, invoqué abondamment notre Créateur, répandu le bien autour de vous, un mois durant..

Vous avez été endurants, allant parfois au-delà de vos forces pour profiter pleinement de la récompense et de la barakah du Ramadan..

Vous avez maîtrisé vos âmes, vos langues, vos actes, votre consommation ; portant un regard plus attentif sur ce que Dieu ordonne et interdit. Tout cela dans le but de Le satisfaire et d'espérer atteindre la Taqwa, humblement..

Alors, ce jour est un jour de fête pour vous, pour nous, et pour tous les musulmans.

Fête car nous nous réjouissons d'avoir pu répondre à l'injonction Divine de jeûner durant le mois de Ramadan.

Fête car nous espérons y avoir purifié nos coeurs, obtenu le pardon de Dieu et augmenté notre capital de bonnes actions qui nous rapprochent de Lui.

Fête car nous sommes contents pour tous nos frères et soeurs qui ont obtenu la même récompense que cela voire plus, insha Allah..

Toutefois, n'oublions pas pourquoi nous avons jeûné : pour atteindre la Taqwa..
Le Ramadan est une école. La taqwa est le diplôme de fin du Ramadan. Portons donc une attention particulière à cette taqwa que nous sommes sensés avoir développé pour ne pas retomber dans l'oubli de Dieu et l'insouciance dès le lendemain du Ramadan..




 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
   

Arabe Pour francophones
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle