Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: explication loi talion  (Lu 3652 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cat-khadija
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: idf
Messages: 95



Voir le profil
« le: Avril 28, 2014, 09:57:13 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Quqlqu'un connatrait il le tafsir de ce verset

Coran (2:178) - "Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme."

Est ce que ça vut dire que si un homme tue une femme sa femme doit être tué?

 baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Maria.A
Invité
« Répondre #1 le: Avril 28, 2014, 10:03:56 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Voici ce que j'ai trouver ma  Oukhty il contient plusieurs questions  .

Le talion est légiféré par Allah dans sourate al Baqara et sourate al Maida.

(Oh les croyants On vous a prescrit le talion au sujet des tués) 2/178

(C'est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie, oh vous doués d'intelligence, ainsi attendriez vous à la piété) 2/179

(Et nous y avons prescrit pour eux, vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion.) 5/44

L'imam Boukhari  rapporte : (Et si quelqu'un est tué, son plus proche a le droit de choisir deux choses, soit la compensation (prix du sang) ou la vengeance en faisant tuer le meurtrier .)

Les conditions d'application du talion:

1, La préméditation: c'est à dire la volonté d'assassiner la personne à l'aide d'un objet dont l'utilisation est connue pour avoir la capacité de tuer (couteau, arme à feu...).

2, Que le meurtrier soit pubère et doué de raison, il n'y a pas de divergence entre les gens de science sur le fait qu'il n'y a pas de talion pour un enfant ou un fou qui tuerait une personne.

3, La volonté de tuer est-elle une condition ?
L'imam Abou Hanifa ainsi qu'une parole de l'imam Chafii voient que la personne qui a été contrainte de tuer autrui ne mérite pas la peine du talion en raison de la parole du prophète  « Certes, Allah pardonne à ma communauté, leurs erreurs, leurs oublis et les actes commis sous la contrainte». (Rapporté par Ibn Madja, 2033 et cité dans Sahih al-Djami, 1731).

Ils disent que celui qui est contraint n'est qu'un objet dans la main de celui qui le contraint.

L'imam Malik, Ahmed et la deuxième parole de l'imam Chafii affirment que même la personne qui a été contrainte se voit appliquer la peine du talion.

4, Que le sang de la victime soit interdit (ma'soum): Si cette dernière est belligérante, adultérine ou apostat il n'y a pas de talion.
Le prophète  a dit: "Il n'est pas permis de verser le sang d'un musulman qui témoigne qu'il n'y a d'autre divinité qu'Allah et que je suis l'Envoyé d'Allah, sauf dans ces trois cas : l'époux adultère, le coupable d’un meurtre et l'apostat qui abandonne la communauté musulmane".

5, que le meurtrier ne soit pas un père de la victime. Ceci est l'avis de la majorité des gens de science dont Abou Hanifa, Chafii, Ahmed et Ishaq de même que ceci est rapporté de Omar ibn al Khattab .
Ibn Abbas rapporte du prophète  : on ne tue pas un père pour son fils.(sahih li ghairihi, rapporte par Tirmidhi, ibn Maja et il a un chahid fort).

6, Qu'il y a entre la victime et le meurtrier une égalité en matière de religion et de liberté.

Ceci comprend deux choses:

1, Un musulman n'est pas tué pour un mécréant. Les savants sont unanimes pour dire qu'un musulman tuant un mécréant belligérant ou ne possédant ni de pacte de paix ou n'étant pas un "dhimmi" n'est pas sous la loi du talion. La majorité des gens de science vont même jusqu'a dire qu'un musulman ne peut être en aucun cas tué pour le meurtre d'un mécréant que celui ci soit belligérant ou dhimmi et ceci est l'avis rapporte de Omar, Othman, Ali, Zaid ibn Thabit et Mou'aouia  de même que ceci est le madhab de Malik, Chaffi, Ahmed, Sofian at Thawri, d'el Aouza'i, ibn Moundhir...
Boukhari rapporte d’Ali qu'un croyant ne peut être tué pour un mécréant.

Abou Hanifa est lui de l'avis que le musulman tuant un dhimmi peut être tué et c'est appuyer sur un hadith faible.

2, Les savants ont divergé sur l'application du talion pour un meurtre d'esclave par un homme libre.

La majorité des savants voient que le talion ne peut être appliqué dans ce cas tandis qu’Abou Hanifa et Daoud voient l'application du talion même dans ce cas.

QUESTION:
Est ce qu'on applique le talion à un groupe s’il tue une seule personne? Si chacun d'entre eux a fait une action suffisante à tuer la personne alors la majorité des savants voient l'application du talion sur tout le groupe. (Abou Hanifa, Malik, Chafii et Ahmed). Ceci est rapporté de Omar, Ali, ibn Abass et al Moughira ibn Chou'ba .

Omar  a dit: Si les gens de Sanaa l'avait tué, je les aurais tous tués.
Rapporté par Boukhari

Il est rapporté d’Ali  qu'il tua trois personnes ayant tué un seul musulman. Hadith faible.

D'autres personnes de science eux voient la non application du talion dans ce cas précis, ils optent pour le versement du prix du sang et ceci est la deuxième parole de Ahmed ainsi que d'ibn Moundhir et ceci est rapporte de ibn 'Abbas .

Certains, optent pour l'application du talion sur une seule personne du groupe et que les autres paient le prix du sang.

L'avis juste serait le premier avis et ceci peut être appuyé par le fait que le prophète  a tué un groupe après qu'ils aient assassiné une personne.
(Rapporté par Boukhari et cite par ibn Qoudama).

QUESTION: Si deux personnes s'associent dans le meurtre d'un tiers, et qu'un des deux ne mérite pas le talion, comme le cas du père et du frère assassinant le fils.
Malik, Chafii et une version d’Ahmed voient que le père paie le prix du sang et que le frère doit être tué.

Abou Hanifa, la deuxième parole de Chafii et ce qui est connu de Ahmed ainsi que d'el Hassan et d'el Aouza'i est qu'ils se contentent de payer le prix du sang et que le talion n'est pas applique.

QUESTION:

Si une personne saisie la victime pour que le meurtrier la tue:
Les hanafites, chafiites ainsi que les hanabila voient que celui qui a saisi la victime ne se voit pas infligé la peine du talion.

Ils se basent sur le verset: (Donc quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui à transgression égale) 2/194.

Tandis que Malik lui voit que celui qui a saisit doit être lui aussi tuer car il s'est associé dans son acte.


7, L'accord de tous les ayants droits de la victime sur la demande d'application du talion.
 
LES ELEMENTS QUI FONT TOMBER L'APPLICATION DU TALION:


1: La mort de l'assassin, car le talion n'est pas applicable sur un mort.

2: la clémence de la famille pour l'application de la peine en raison du hadith que nous avons vu plus haut.

Question: Si certains ayants droits pardonnent le meurtrier et que d'autres souhaitent l'application du talion alors la peine tombe et le meurtrier n'est pas tué.
Exemple: Un mari tua sa femme, un de ses trois frères faisais clémence au meurtrier, alors Omar ibn al Khattab  leur dit: "prenez les deux tiers du prix du sang, il n'est plus possible de le tuer". (Rapporté par al Bayhaqi et ibn Abi Chaiba)

3: Un accord entre les ayants droits et le meurtrier en compensation d'une somme d'argent versée à la famille, qu'elle soit l'équivalent du prix du sang, moins ou plus, de même nature ou d'une autre, immédiatement ou plus tard.
L'APPLICATION DU TALION



1: Le moment d'application:
Si les conditions de son application il est du droit de la famille d'exiger l'application de la peine immédiatement, néanmoins si la victime n'est pas encore morte il est nécessaire d'attendre qu'elle décède afin de s'assurer de ne pas appliquer une peine de mort pour un blesse.

Si le meurtrier est une femme enceinte, alors on attend qu'elle accouche afin de préserver l'enfant.

2: Le lieu de l'application:
Le talion ne nécessite pas un endroit précis pour être applique, en revanche si le meurtrier se dirige vers le Haram les savants ont diverges sur le lieu d'application.
Les malikites et les chaffittes voient que l'on sort l'homme du Haram puis qu'on applique la peine en dehors.

Les hanafites et les hanabila eux voient qu'on ne le sort pas du Haram et qu'on ne le tue pas dedans non plus, mais on ne lui donne plus à manger et à boire jusqu'a ce qu'il sorte de lui même et que l'on puisse appliquer la peine.

Si le crime a eu lieu à l'intérieur même du Haram, alors on peut appliquer la peine directement dedans ou alors dehors au choix selon le consensus des savants.

3: L'autorisation de l'imam:
La majorité des savants voient qu'il n'est pas permis d'appliquer le talion sans l'autorisation de l'imam ou de celui qui le remplace dans cette fonction.

L'imam Chafii voit même la présence de ce dernier comme une "Sounnah".

Les hanabila eux voient l'obligation de la présence de ce dernier pour appliquer la peine.

4: La manière dont l'application s'exécute:
La majorité des savants (Malik, Chafii, Ahmed, ceci est l'avis d'ibn Taymya) voient que le meurtrier doit être exécuté de la même manière dont la victime a été tuée SAUF si celle ci est une manière illégale aux yeux de la loi islamique.

Abou Hanifa, une version de Ahmed, Sofian at Thawri et 'Ata, voient que l'exécution n'a lieu qu'avec l'épée, c'est à dire par un coup porte a la nuque quelque soit l'instrument utilise (couteau, poignard, sabre...).

 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Avril 28, 2014, 10:07:04 par ●✿ Marΐa ✿● » Journalisée
cat-khadija
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: idf
Messages: 95



Voir le profil
« Répondre #2 le: Avril 28, 2014, 12:06:18 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 Baraka Allahou Fik oukhti

Mais je ne comprends toujours pas pourquoi il est écrit un homme pour un homme, une femme pour une femme et un esclave pour un esclave?

Désolé d'insister.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #3 le: Avril 28, 2014, 12:18:36 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



Voici  El Hamdoulilah le tafsir de ce verset :

O croyants, le talion vous est prescrit contre le meurtre. Homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Celui envers qui son frère se sera montré indulgent ne sera poursuivi que modérément. C’est là une marque d’indulgence. Si un pareil compromis était rompu, un châtiment exemplaire s’imposerait. (178)


************************************************************************************************************************************************



Dieu impose aux hommes l’équité en appliquant le talion, sans transgresser le lois divines comme les juife agissaient. La raison pour laquelle ce verset a été révélé, est la suivante ; Si un juif de Bani An- Nadir tuait un autre de Bani Qoraidha, on n’exécutait pas le coupable mais on échangeait la peine contre cent mesures (wisqs) de dattes.
Par contre si un Qoraidhite tuait un des Nadir, on l’exécutait ou on le rachetait contre deux cent mesures (wIsqs) de dattes.
Donc dans un crime volontaire on doit appliquer le talion sans imi­ter ceux qui transgressaient (es lois de Dieu injustement et avec incré­dulité.
Quant à Sa’id Ben Joubair, son interprétation de ce verset était la suivante; «A l’époque de l’ignorance (Jahilia) et peu avant le Message, deux tribus s’étaient entretuées. Il y avait des morts et blessés, même on avait tué les femmes et les esclaves. Aucune loi ou peine n’a été appliquée jusqu’à leur conversion. Avant cela l’une de ces deux tribus provoquait l’autre prétendant qu’elle était plus puissante et plus riche, et les hommes de cette tribu juraient qu’ils ne seraient satisfaits qu’après avoir tué l’homme pour la femme et le libre pour l’esclave.

Dieu alors fit cette révélation.

Ibn Abbas a dit; «Ce verset consiste à l’application du talion; les li­bres, hommes et femmes, pour les libres, et les esclaves pour les es­claves, hommes et femmes. Mais on a rapporté, d’après Malek, que cela a été abrogé par ce verset; «Vie pour vie, œil pour œil...» [Coran V, 45].

Un problème

Abou Hanifa a jugé qu’un homme libre doit être tué pour un esclave en se référant au dernier verset précité, qui était aussi l’opinion d’Ali et Ibn Mass'oud. AI-Boukhari a rapporté que le Prophète -qu’Allah le bénisse et le salue- a dit; «Quiconque tue-injustement- un esclave, on le tue, s’il lui coupe le nez, on lui coupe le sien et s’il le castre, on le castre».
Mais la plupart des ulémas ont jugé qu’on ne tue pas un homme li­bre pour un esclave, étant donné que ce dernier n’est considéré que comme un bien ou une marchandise. Ainsi si un libre tue un esclave involontairement, il ne sera pas tenu de payer sa dyia (composition lé­gale), mais il paye son prix. Ce qui est certain d’après eux, et selon un hadith rapporté par Ali, qu’un musulman ne sera pas tué pour un im­pie. Mais Abou Hanifa avait une opinion contradictoire en se basant sur le verset qui dit; «Vie pour vie, œil pour œil...».

D’autre part, Al-Hassan et ‘Ata ont dit qu’on ne tue pas un homme pour une femme, mais l’opinion de la majorité des ulémans stipule qu’on le tue d’après le verset précité et ce hadith: «Les sangs des musul­lans s ’égalent les uns aux autres» Al-Laith a ajouté; «On ne tue pas l’homme pour sa femme pour des raisons particulières».

Un problème: la complicité collective :

D’après les quatre écoles de la loi islamique et l’opinion de la ma­jorité des ulémas, s’il s’avère que plusieurs personnes participent à la mort d’une seule, on les exécute tous. On a rapporté qu’un jeune homme a été tué du temps de Omar qui exécuta sept personnes complices en disant: «Si tous les habitants de San’a-le lieu du crime- avait tous participé à son meurtre, je les aurais exécutés». Ce qui n’était pas l’opinion de l’Imam Ahmed.Quant à cette partie du verset; «Celui envers qui son frère se sera montré indûment ne sera poursuivi que modérément. Mais il devra s’acquit­
ter avec empressement»:
- Moujahed a dit; «Il s’agit d’accepter la dyia pour un crime inten­tionnel».
- Ibn Abbas a dit; «Une fois que la dyia (composition légale) est dûe, l’indulgence consiste à ne plus l’accepter. Au cas ou il la reven­dique, il doit user de procédés convenables, et le coupable doit dédom­mager de la meilleure façon.

Dieu n’a imposé la dyia que pour alléger la tâche des hommes, qui est en même temps une miséricorde de Sa part, ce qui n’était pas accordé aux autres peuples avant l’Islam car ceux-là devaient ou bien exécuter le coupable ou bien lui pardonner sans qu’il n’y ait une composition légale qui constitue une solution intermédiaire accordée plus tard aux musulmans. Qatada a ajouté; «Les gens de la Torah de­vaient exécuter le coupable, et ceux de l’Evangile étaient ordonnés de pardonner mais la communauté musulmane a le choix d’opter pour
une de ces trois solutions: l’application de talion, le pardon, ou la dyia».

Dieu met en garde les hommes, les menaçant d’un châtiment dou­loureux s’ils transgressent Sa loi, c’est à dire en se vengeant du cou­pable après avoir encaissé le prix du sang.Il leur dit enfin que, dans le talion, il y aura une vie pour eux. Car son application épargne la vie et met fin à la tuerie. En d’autres ter­mes, celui qui pense à commettre un meurtre, saura qu’il sera tué et cette sanction l’empêchera de tuer.



L'exégèse du Coran par Ibn Kathir se trouve sur ce lien :

http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,38427.0.html





 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Avril 28, 2014, 12:20:58 par Um_Nour » Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Maria.A
Invité
« Répondre #4 le: Avril 28, 2014, 15:59:10 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 El Hamdoulilah Allahou Akbar baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #5 le: Avril 28, 2014, 18:28:53 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Wa fiki baarak Allahou ma chère Maria.   El Hamdoulilah


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle