Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: * Se souhaiter la bonne année *  (Lu 924 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Musc_88
Invité
« le: Janvier 01, 2014, 14:53:46 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum

* Se souhaiter la bonne année *

Le Prophète - salla Allahou ‘alayhi wa sallam - a dit :

« Prenez garde aux choses nouvelles, toute chose nouvelle est innovation et
toute innovation est égarement », rapporté par Abou Dawôud.

Il dit aussi : « Quiconque innove dans notre affaire (la religion)
une chose qui n'en fait pas partie, celle-ci sera alors rejetée ».


Se souhaiter la bonne année.

Question
Salam Alaykoum, Je souhaiterais vous poser une question car je ne trouve la réponse nulle part.
Cela me surprend d'entendre souvent des musulmans se dire bonne année lors du 1er janvier.
Et même parfois à des mécreant. Je voudrais savoir si c'est permis,
étant donné que les voeux de bonne année du premier janvier se font en
fonction du calandrier chrétien il me semble. Merci d'avance pour votre réponse.
Que la paix soit sur vous, votre famille et vos proches, Amine.

Réponse: Sulaymân al-‘Asqah
Et que la paix, la miséricorde et les bénédictions d'Allah soient sur vous !
Les invocations [les dou'as] dans l'Islam font partie des plus grandes adorations,
parce qu'ils expriment l'attachement du cœur à Allah, pour obtenir les choses utiles et
pour repousser le mal. Tout comme "l'optimiste" a une importance et est une qualité
désirée dans l'Islam, parce qu'il exprime le fait d'avoir une bonne pensé d'Allah et
un sentiment positif envers le futur. Et lorsque les occasions concernant
les époques [le temps] se renouvellent, ou les situations personnelles,
il convient au musulman de choisir une dou'a convenable pour la situation qui se présente.
Et certaines dou'as ont été rapportées du prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue),
et certaines parmi ces dou'as sont de belles et bonnes paroles, qui conviennent à l'événement ;
et il n'y a aucun inconvénient à ce que le musulman témoigne de l'affection
à ses frères musulmans avec ces paroles, ou qu'il recherche l'accord [la bonne entente]
avec ses concitoyens parmi les non musulmans avec ces paroles, parce que vraiment,
il aime le bien pour tout le monde. Sauf que le côté qui est interdit,
est que le musulman félicite le non musulman pour des occasions qui ont un caractère
religieux et qui s'oppose à sa croyance, ceci serait alors une contradiction et
une tromperie pour lui-même et pour les autres. Donc, il n'est pas possible que
le musulman félicite le chrétien pour des rituels qui comportent la croyance de
l'incarnation du Seigneur dans le christ, et sa matérialisation en lui,
ou la proclamation qu'il est le fils d'Allah (qu'Il soit exalté), ou la prononciation de
la croyance à la trinité qui est en contradiction avec le monothéisme pure auquel
les musulmans croient. Et en ce qui concerne toutes les autres choses parmi
les affaires de la vie et ce qu'exige la vie citadine [civilisée], le musulman a reçu l'ordre
d'être juste envers les autres et d'être bienfaisant envers eux.


 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #1 le: Janvier 01, 2014, 14:59:37 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum


Certes, le fait de célébrer le nouvel an de l’hégire en en faisant un jour férié,
d’organiser des fêtes et des festivals et d’envoyer des messages [de vœux],
fait partie des innovations et des choses inventées que notre religion interdit.
En effet, ce genre de festivités n’a jamais eu lieu à l’époque des meilleures
générations de l’Islam et si cela contenait un quelconque bien,
[les musulmans de l’époque] nous auraient précédé en cela.

Les plus célèbres à avoir instauré cette tradition innovée sont sans doute
les gouverneurs de l’état des ‘Oubaydiyya en Egypte. D’ailleurs, Al-Maqrîzî
dans ses Khoutat, a cité le nouvel an parmi les jours que les ‘Oubaydiyôun ont établi
comme étant jours de fêtes et des occasions. De même que les califes fatimides
accordaient une attention particulière à la veille du premierMouharram
de chaque année car cela représentait la première nuit de l’année et son commencement.

Aussi, il ne fait aucun doute qu’il n’y pas d’innovation qui se propage chez
les musulmans sans qu’une sounna ne disparaisse en parallèle.
Ainsi, tout le bien réside dans le suivi [des salafs] et tout le mal se trouve dans l’innovation.


Allah Razza wa jal dit :
« Puis Nous t’avons mis sur la voie de l’Ordre [une religion claire et parfaite].
Suis-la donc et ne suit pas les passions de ceux qui ne savent pas. »


A ce propos, voir les explications d’Ibn Taymiyya concernant ce verset dans
son précieux livre : Iqtidâ² As-Sirât Al Moustaqîm Moukhâlafat Ashâb Al Djahîm (Emprunter
la voie de la droiture et contredire les habitants de la Géhenne).

Cheikh Abou Mohammad al Maqdissi


 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle