Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: L'utilisation des cartes électroniques de paiement en islam  (Lu 2183 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
cat-khadija
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: idf
Messages: 95



Voir le profil
« le: Mai 29, 2013, 16:22:21 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Premièrement, tout achat en ligne fonctionne par le recours à l’une des options suivantes :

1. Carte de débit
2. Carte de crédit
3. Transfert électronique via un compte bancaire.

1. L’utilisation d’une carte de débit est techniquement licite en vertu de la Shari’ah étant donné qu’il s’agit d’une connexion entre un compte en banque disposant d’un solde positif et une carte (de débit).

2. L’utilisation d’une carte de crédit est incontestablement interdite en vertu de la Shari’ah. Cette carte n’est pas connectée à un compte bancaire ayant un solde positif créant ainsi une dette au moment de la transaction à laquelle s’ajoute le Riba (les intérêts) qui est intrinsèquement et contractuellement relié.

Certains éminents érudits ont approuvé l’utilisation des cartes de crédits dans le but d’éviter des préjudices et des difficultés. Cette opinion est valable. Cela signifie qu’une carte de crédit peut être utilisée uniquement s’il n’y a pas d’autres options de paiement possibles.

Par exemple : Les voyages internationaux peuvent être problématiques étant donné que nombre d’hôtels n’acceptent que les cartes de crédit (et non les cartes de débit). Ce qu’il faut comprendre, c’est que le que le recours systématique à une carte de crédit est interdit, mais le principe de "choisir le moindre des deux maux" est d’application à condition que la personne paie le montant exact et qu’aucun intérêt n’ait été ni engagé ni payé. Il est par ailleurs important de noter que l’utilisation d’une carte de crédit n’ayant pas un taux d’intérêt à 0% est strictement interdite.


3. L’utilisation de transferts électroniques depuis un compte bancaire est tout à fait licite et la plus conforme en vertu de la Shari’ah. Dans ce système, comme Paypal par exemple, l’acheteur paie simplement pour des biens ou des services et autorise le vendeur ou son débiteur à déduire le montant approprié depuis un compte bancaire disposant d’un solde positif.

Il y a cependant deux problèmes qui se posent :

I – Le règlement juridique
II – Le statut éthique

I – Sur le plan juridique (sharia), l’utilisation au niveau technique est autorisée tant que vous n’êtes pas la personne qui initie ou qui demande un versement d’intérêts.
L’utilisation d’une carte à facilité de paiement, c-a-d.,le fait de recevoir du liquide grâce à cette carte, est techniquement possible et son utilisation légale est tout à fait conforme.

II – Sur le plan étique par contre, de nombreux problèmes se posent. Parmi ceux-ci, la zone grise dont le Messager d’Allah, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, nous a mis en garde et nous a informé de s’en écarter. Nous serons questionnés par Allah Ta’ala pour notre implication dans des actions qui mènent (et en connaissance de cause) à des méfaits ayant des impacts néfastes.

En fin de compte, l’utilisation des cartes de crédit est un grave problème économique et mondial et source d’une grande quantité de fausses richesses d’organismes, de banques et de certaines élites. C’est précisément ce que l’Islam tente d’éliminer. En outre, la même question d’éthique se pose en ce qui concerne le système bancaire proprement dit, source numéro un de la pauvreté mondiale.

Ainsi, vous pouvez voir que la question n’est pas simple du tout. Vous devrez prendre votre propre décision, en toute objectivité et sincérité. Personnellement, je pense que les systèmes de paiement en ligne où les gens ont le choix entre le débit, le crédit et le transfert électronique restent les meilleures solutions : les gens prennent pleinement leur décision mais vous, en tant que vendeur, il vous suffit de récupérer uniquement ce qui est à juste titre, votre argent. Paypal est le plus solide de ces services (et il existe d’autres passerelles de transactions similaires à Paypal).


 Sourate Al Baquara n°2, versets (ayat) 275 à 281 (Derniers versets du Coran révélés au Prophète avant sa mort alaihi salat wa salam)

"Ceux qui consomment l’Usure ne se lèveront [pour le jour du jugement] qu’à l’exemple de celui qui est sous l’emprise du diable le tourmentant pour qu’il puisse se lever. Ceci, parce qu’ils ont dit : "Mais le commerce est identique au Riba" [quand l'opération commerciale prend des formes et des procédures identiques à celle de l'intérêt usuraire]. Mais Allah a autorisé le commerce et interdit l’usure. Que celui qui a donc reçu l’avertissement de son Seigneur et s’est arrêté [de cette pratique] conserve son acquis antérieur et son affaire revient à Allah. Mais celui qui récidive alors voilà ceux qui seront voués à l’enfer et ils y resteront éternellement. Allah anéanti l’usure et accroit les aumônes, et certes Allah n’aime pas tout négateur qui se rend coupable.

Mais ceux qui auront cru et craint leur Seigneur, auront accompli leurs prières et versé la Zakat ont certainement leur récompense auprès de leur Seigneur et il n’y a aucune crainte pour eux et ne seront point affligés.

Ô vous avez cru craignez Allah et abandonnez ce qui reste de la pratique d’usure si vous êtes vraiment des croyants ! Et si vous ne le faîtes pas alors attendez-vous à une guerre de la part d’Allah et de son Messager. Mais si vous vous repentez vous garderez alors vos capitaux, vous ne léserez ainsi personne et ne serez point lésés. Et quant à celui qui éprouve une difficulté [financière] accordez-lui un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans l’aisance, mais si vous lui faites don de sa dette, cela serait meilleur pour vous si vous saviez. Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allah et que chaque âme recevra ce qu’elle aura acquis et ils [les gens] ne seront point lésés [le jugement du Seigneur est juste]"

Article initialement publié sur Imranhosein.org. Traduction par L. et S.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Mai 31, 2013, 12:42:01 par Um♥Tariq » Journalisée
   

Riba
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle