Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Demander l'avis de la fille avant d'aller demander sa main devant les parents  (Lu 5104 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
mohhamed
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 34
Localisation: Paris
Messages: 1



Voir le profil
« le: Janvier 10, 2013, 01:57:53 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Je viens vers vous  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima pour une question importante.


Je suis aujourd'hui dans une situation particulière : j'étais en relation téléphonique avec une fille depuis plusieurs mois (relation à distance, moi dans le nord et elle dans le sud), dans un objectif de mariage, mais nous avons pris conscience du caractère non-licite de çela (discussion en l'absence d'un mahram pour elle).

Aussi, nous voulons d'un commun accord faire le repentir inchAllah, et refaire la prière de la consultation dans cette nouvelle configuration.

Cependant, des questions restent en suspens :

1/ peut-on reprendre les discussions téléphoniques(sur des choses concrètes et non des futilités) si son Mahram est à proximité dans la même pièce qu'elle ? si oui, doit-il savoir qui je suis (identité, etc) ? Le téléphone doit-il être en mode haut-parleur afin que celui-ci puisse suivre le contenu de nos conversations ?

2/ si les échanges téléphoniques ne sont pas possibles (même avec un mahram à proximité) une fois la prière de la consultation réalisé, et que nos décisions respectives prises (demande de mariage ou pas / acceptation de la demande), est-il possible de donner sa réponse par lettre (ou sms), avec un contenu simple au possible, et attendre la réponse de la fille, avant d'entamer tout déplacement des parents ? Il ne serait nullement ici d'échanges réguliers, mais d'un simple échange de type "salam halikoum, OK / KO ? (merci de rayer la mention inutile) ".  Cheesy. plus serieusment, il ne serait nullement là une idée d'échange pouvant conduire à fitna et fornication... mais un seul échange purement "logistique"

concrétement, si on ne se donne plus de nouvelles du tout pendant le laps de temps nécessaire à notre décision, il est assez compliqué pour moi d'aller chez la fille si mon choix est positif, faire ma demande avec mes parents, et me voir refuser par la fille qui aura décider de ne plus continuer, tout d'abord car il s'agit d'un déplacement long pour ma famille, et surtout nos familles respectives se connaissent, je ne voudrait pas que cete situation creé un malaise entre eux.

 baraka2 pour toutes vos informations / précisions. Serions-nous en règles dans ces 2 cas avec les règles de Allah azawajal ? Ou cela serait en contradiction avec notre repentir ? Merci également de me donner des sources sur ce que vous avancer.


Journalisée
Amel002
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 24
Localisation: Lyon
Messages: 182



Voir le profil
« Répondre #1 le: Janvier 29, 2013, 04:04:47 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Mon frère tu ne veux pas faire plus simple ? Si tu veux savoir si la fille veut t'épouser tout en respectant ce que Allah  Razza wa jal nous a commandé de faire, tu n'a qu'à t'adresser à son mahram par téléphone, et lui demander si cette fille veut t'épouser ?
Puisque c'est le but (c'est ce que j'ai cru comprendre), pourquoi se compliquer la vie avec des lettres, sms...
Je pense (ATTENTION JE N'AI PAS DE SOURCE) qu'il serait préférable,si tu venais à t'entretenir avec elle pour quelconque raison de mettre le haut parleur: puisque c'est pour poser des questions utiles sur le mariage et comme il est demandé d'y avoir une tiers personne entre un homme et une femme non marié, vous n'avez pas à communiquer en secret.

Peut-être qu'un autre frère ou une autre soeur pourra mieux t'informer  InchAllah ?
Journalisée

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Nul d’entre vous ne sera véritablement croyant tant qu’il ne désire pas pour son frère ce qu’il désire pour lui-même. »
DELIVRE
Invité
« Répondre #2 le: Janvier 29, 2013, 05:01:32 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                           bismillah


                                                                       Salam Alaykoum



   Soubhan' Allah mon cher  Rire Mouslim Wink tu ne t'es pas reconnecté depuis ,aussi ,on ne sait si la question est toujours d'actualité ou pas

   mais notre chère  Sourire Mouslima Wink Amel 002 t'a répondu assez justement  MachAllah

  En fait il y a plusieurs question mon Rire Mouslim Wink et les réponses doivent être dans la section  InchAllah

 
   Les conversations téléphoniques avec le fiancé

    Q : Les conversations téléphoniques entre les fiancés, sont-elles permises ou pas ?

 R : Il n’y a pas de mal à ce que la femme parle au téléphone avec l’homme qui la demande en mariage après l’avoir accepté,

  s’il s’agit de conversations pour finaliser l’entente entre les deux. Cependant, ces conversations doivent se limiter à ce qui est nécessaire,

   sans contenir de choses pouvant conduire à la tentation ; si elles ont lieu par l’intermédiaire du tuteur de la femme,

   c’est encore mieux et plus éloigné de toute suspicion. Par contre, les conversations téléphoniques qui ont lieu aujourd’hui entre

  les hommes et les femmes, et entre les filles et les garçons, sans pour autant qu’il y ait de projet de mariage entre eux,

   mais seulement pour faire connaissance comme ils le prétendent, celles-ci sont interdites et répréhensibles,

  car elles sont une cause de tentation et peuvent conduire à commettre l’adultère.

   Allah, qu’Il soit élevé, dit :

    « Ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas.

    Et tenez un langage décent. »

   Les Coalisés, v. 32
 
   La femme ne doit s’adresser aux hommes qu’en cas de besoin, en tenant un langage décent qui ne contient aucune suspicion

   et n’implique pas de tentation.

    Les savants ont déclaré par ailleurs que la femme qui est en état de sacralisation doit répéter les formules de Talbiya

  Le fait de répéter la formule : « Labbayka Allahumma Labbayk… » sans élever la voix. Le Prophète,  Salla-llah allahi wa salam , dit dans un hadith :

   « Si une chose survient dans la prière, que les hommes disent « Subhânallah » et que les femmes frappent des mains. »

  Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des actes dans la prière (1218), et par Muslim dans le chapitre de la prière (421).

  Tous ces textes sont une preuve que la femme ne doit faire entendre sa voix aux hommes que dans le cas où elle a

   besoin de s’adresser à eux, tout en observant la pudeur et la retenue. Et Allah est le Plus Savant.

·      Fatwa de Cheikh Al-Fawzân
·  
    Al-Muntaqâ, volume 2 pages 163 et 164.

    Soubhan' Allah  je te cite mon Rire Mouslim Wink :

   - j'étais en relation téléphonique avec une fille depuis plusieurs mois (relation à distance, moi dans le nord et elle dans le sud),

  dans un objectif de mariage,

  et  plus loin : il est assez compliqué pour moi d'aller chez la fille si mon choix est positif, faire ma demande avec

   mes parents, et me voir refuser par la fille qui aura décider de ne plus continuer,

   Soubhan' Allah au bout de plusieurs mois de relation téléphonique "libre" ,vous ne savez toujours pas si vous

   voulez vous marier ?

   Q : Quel est l’avis de l’islam sur la correspondance entre les garçons et les jeunes filles, sachant qu’elle est loin

  de tout sujet d’amour, de passion et de perversité ?

R : Il n’est permis à aucun homme de correspondre avec une femme qui ne fait partie de ses Mahârim, en raison de toute

   la tentation qui peut avoir lieu. Le correspondant pourrait penser qu’il n’y a pas de tentation, mais Satan ne cessera de l’inciter

   tant et si bien qu’il finira par les séduire l’un par l’autre. D’ailleurs, le Prophète, Salla-llah allahi wa salam , nous a ordonnés de nous éloigner de l’Antéchrist

  lorsque nous l’entendrons arriver. Il nous a informés que l’homme qui ira le voir en tant que croyant ne cessera d’être tenté par l’Antéchrist

  jusqu’à ce qu’il devienne mécréant.

Rapporté par Abû Dâwûd dans les épopées (n° 4319), et par Ahmad ( 4/431,441).



  La correspondance entre les jeunes hommes et les jeunes femmes est une grande tentation et un danger immense

   même si la personne qui pose la question précise qu’elle ne contient pas de paroles sur l’amour et la passion.

   Par contre, il n’y a aucun mal dans la correspondance des hommes entre eux, ou des femmes entre elles, sauf si elle contient des choses interdites.

  Fatwa de cheikh Otheimine,

   Fatâwâ al-Mar’a (Fatwas concernant les femmes), p.44

  
    Q : Est-il interdit qu’un homme corresponde avec une femme qui ne fait pas partie de ses Mahârim et qu’ils finissent par s’aimer ?

   R : Ceci n’est pas permis car cela éveille en eux le désir et pousse leurs instincts à rechercher la rencontre et le contact direct.

    D’ailleurs, souvent cette correspondance et ces mots d’amour engendrent la tentation et instaurent dans le cœur l’attachement à l’adultère,

    ce qui peut conduire à l’acte ou en être la cause. Nous conseillons donc celui qui cherche son propre bien et à se protéger,

    d’éviter la correspondance et les conversations téléphoniques et ce qui s’en suit, afin de préserver sa religion et son honneur.

   Et c’est Allah Qui accorde le succès.

 Fatwa de cheikh Ibn Jibrîn

  Fatâwâ al-Mar’a ( Fatwas concernant les femmes), page 58.


   Les relations avant le mariage

Q : Quel est l’avis de la religion sur les relations avant le mariage ?

  R : Si « avant le mariage » signifie avant la consommation du mariage et après l’établissement de l’acte de mariage,

   alors il n’y a pas de mal en ces relations, car l’homme et la femme deviennent des époux une fois qu’ils ont établi l’acte de mariage,

   même s’ils n’ont pas encore célébré de cérémonie. En revanche, si « avant le mariage » signifie avant l’établissement de l’acte,

   que ce soit avant ou après les fiançailles, alors toute relation est interdite et non permise. Il n’est pas permis à un homme de jouir

   d’une femme qui lui est étrangère, que ce soit par la parole, le regard ou l’isolement.

  En effet, dans un hadith authentique le Prophète,  Salla-llah allahi wa salam dit :

  « Qu’un homme ne s’isole avec une femme qu’en présence de l’un de ses Mahârim, et qu’une femme ne voyage

    qu’en compagnie de l’un de ses Mahârim. »

  Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre du combat (n°3006), et par Muslim dans le chapitre du pèlerinage (n°1341).

   En conclusion, si les rencontres se font après l’acte de mariage, alors il n’y a pas de mal.

     Par contre, elles sont interdites avant l’acte, même si elles ont lieu après la demande en mariage et l’acceptation,

    car la fille demeure une étrangère pour l’homme tant qu’il n’a pas fait l’acte de mariage.

  Fatwa de cheikh Otheimine,

  Fatâwâ al-Mar’a (Fatwas concernant les femmes), page 51

  
  Ensuite, qu’il se présente à son tuteur, et le mariage n’est pas valide sans l’accord du tuteur, d’après la parole du prophète  Salla-llah allahi wa salam :

  « Toute femme qui s’est mariée sans l’accord de son tuteur, alors son mariage est nul, nul, nul »

 [(Abu Dawud).

  Et Son tuteur doit mettre en avant certaines choses, parmi lesquelles : qu’il choisisse pour elle celui qui réunit la rectitude (salâh)

    et la piété (taqwa), car (cet homme) s’il aime (cette femme), il lui fera du bien et s’il ne l’aime pas, il ne lui fera aucun mal,

   d’après la parole du prophète  Salla-llah allahi wa salam :

  « Si vient à vous celui dont vous agréez la religion et le comportement, alors mariez-le, sinon il y aura des troubles et de la corruption sur terre »

   (At-Tirmidhi et ibn majah).

  Donc mon cher  Rire Mouslim  Wink tu dois t'adresser au Tuteur pour la demande en mariage ..... InchAllah et ce qui suit,confirme :

  Le tuteur doit consulter sa fille, et il commet un péché s’il l’a contraient, d’après le hadith rapporté par ‘Aisha  Radhi Allah 'Anha :

  « Une jeune fille est venu voir ‘Aisha  Radhi Allah 'Anha et lui a dit :

   « Mon père m’a marié à mon cousin pour agrandir sa richesse, et moi je ne veux pas ».

   ‘Aisha  Radhi Allah 'Anha lui dit de s’asseoir jusqu’à ce que vienne le prophète  Salla-llah allahi wa salam. Lorsqu’il vint, ‘Aisha  Radhi Allah 'Anha lui expliqua la situation

 et le prophète  Salla-llah allahi wa salam  appela le père de la fille afin de régler ce problème, et la jeune fille dit :


  « Ö messager d’Allah, j’accepte ce que mon père veut, mais j’ai voulu montrer que la femme a son mot à dire. »

   (An-Nasa’i).

   Et dans le hadith rapporté dans les deux Sahih, d’après Abu Hurayra, Radhi Allah 'Anhou le prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit

  : « On ne marie pas la femme (qui a déjà été mariée) jusqu’à ce qu’elle l’ordonne, et on ne marie pas la vierge

  jusqu’à ce qu’elle accepte » les compagnons ont demandé : Comment accepte-t-elle ?

  Le prophète  Salla-llah allahi wa salam dit : « Par son silence ».

   Lorsqu’il se présente pour demander sa main, il ne peut rester seul avec elle tant qu’ils n’ont pas fait le contrat de mariage,

   d’après la parole du prophète  Salla-llah allahi wa salam :

  « Aucun homme ne reste seul avec une femme, sans que shaytan ne soit le troisième »

  (Ahmad).

  ALLAH EST SEUL SAVANT

 
                                                                                       Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


  
  

  

 
« Dernière édition: Janvier 29, 2013, 05:05:12 par DELIVRE » Journalisée
Amel002
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 24
Localisation: Lyon
Messages: 182



Voir le profil
« Répondre #3 le: Janvier 29, 2013, 17:26:21 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 Baraka Allahou Fik mon frère DELIVRE pour avoir répondu de manière si détaillé à notre  Rire Mouslim mohhamed Smiley
Journalisée

Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Nul d’entre vous ne sera véritablement croyant tant qu’il ne désire pas pour son frère ce qu’il désire pour lui-même. »
DELIVRE
Invité
« Répondre #4 le: Janvier 29, 2013, 17:27:32 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah


                                                                    Salam Alaykoum



  Wa fiki Baaraka Allah Oukhty Wink Amel wa  El Hamdoulilah

   Allahou Akbar


                                                                               Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle