Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: ZAYNEB PETITE FILLE DU PROPHETE  (Lu 3324 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
dara
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: lyon
Messages: 87



Voir le profil
« le: Mars 01, 2012, 14:31:20 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

ZAYNEB petite fille de notre Prophète bien aimé

Fille de Ali, fils d'Abou Talib.
Fille de Fatima-Zahra bent Mohammed, fille de Khadija bent Khouïled (qu'Allâh les agrée toutes).
 
C'est son grand père Mohammed Envoyé d'Allâh qui lui donna le prénom de Zayneb. Héroïne de Karbala.
Emigrée en Egypte où elle fut enterrée.
 
Après les naissances d'El Hassan, El Houceïne et Mouh-cène qui mourut en bas âge, Fatima-Zahra eut une fille. Zayneb fut ce nourrisson qui illumina le foyer.
 
La nouvelle se propagea à Médine. Les Médinois demandèrent à Ali comment il allait nommer le nourrisson. Il répondit : "Je n'ai aucune prérogative devant le Prophète. La décision lui revient en cette circonstance."
 
Le Messager d'Allâh lui donna le nom de Zayneb, en souvenir de sa défunte fille.
 
Elle ressemblait énormément à sa mère Fatima-Zahra. Elle fut élevée dans le foyer du Prophète, entre la tendresse de sa mère, l'amabilité et la science de son grand-père. Le jour de la mort de son grand-père, le ciel de Médine s'assombrit, perdant ainsi son flambeau et avec lui l'interruption de la révélation.
 
Lorsque Fatima-Zahra sentit son heure imminente, elle conseilla à sa fille d'être patiente et de prendre soin de la famille. Zayneb suivit ses conseils avec fermeté et obédinence. Elle fut une mère pour ses frères.
 
Ali prit en main sérieusement l'éducation de ses enfants ; dès leur plus jeune âge, il leur apprit le Coran, la politesse, la civilité, la sagesse, la science et la vaillance.
 
Enfant déjà, Zayneb était vertueuse et très intelligente. "L'arbre d'ascendance agréable resterait excellent tout au long des générations."
 
Ayant atteint la puberté, la candide Zayneb fut très courtisée. Tous les jeunes gens de bonne famille se présentèrent pour demander sa main.

Mais Allâh l'avait promise à quelqu'un d'autre, le meilleur d'entre eux. Ce fut Abdallah fils de Djâafar fils de Abi Talib, natif de l'Abyssinie au temps du premier exil de ses parents et des croyants dans ce pays. Du temps où Djâafar fils de abi Talib fut désigné émir, représentant des expatriés auprès du Négus, roi d'Abyssinie.

Le Prophète dit en son honneur, le jour de son retour d'exil en Abyssinie, qui fut le jour même de la prise de Khaïbar :
"Par Allâh, je ne saurais dire lequel des deux événements me fait autant plaisir, notre victoire à Khaïbar ou le retour de Djâabar parmi nous ?"
Puis, il ajouta :
"Tu es proche de mon caractère et de mon tempérament."

Le jour de la mort de Djâabar en martyr, alors qu'il était porte-étendard dans la bataille de Mouetah. Le Prophète dit :
"Ô Allâh ! Remplace Djâabar parmi les siens", et prenant la main droite de Abdallah, il dit "Bénis-le (il répéta trois fois de suite)." Puis il ajouta : "Je me porte garant envers eux dans la vie présente et dans l'Au-delà."

Abdallah était d'un savoir-vivre peu commun, et sa prodigalité était réputée dans le milieu médinois. Il fut nommé à juste titre par les croyants le pivot de la générosité, et passa pour le bienfaiteur de sa génération.

Le poète avait composé ces vers en son honneur pour chanter sa prodigalité :

Tu es réellement le charmant fils de Djâafar, Sachant que le bien est périssable,

Il lui subsista un mâle.

On ajouta en son honneur :

Tu es bien le fils de Djâafar, oui ! Jeune homme, Ô oui ! Le meileur refuge dans la voie de l'abandonné.

Il fut parmi les rares hommes de religion, que l'on consulta lors de certains différents. Il était écouté parmis les siens.

Abdallah fils de Djâafar se présenta pour demander la main de Zineb à son oncle.

Ali accepta les fiançailles d'Abdallah avec Zayneb, émanation du Prophète.

Zayneb fut docte, savante dans le domaine de la loi islamique, et en culture générale, l'intègre, la pure, la dévouée, la courageuse. Elle avait une chaire de science, enseignant à toutes les femmes qui voulaient se consacrer aux études. Ibn El Abbas rapporta qu'il fut un de ses élèves. Il la décrit comme une lumière sur lumière. Elle se maria chez Ali, en présence de tous les compagnons du Prophète, qui connaissaient Zayneb, sa place et sa bénédiction. Fut également présent l'Emir des croyants, Omar fils d'El Khattâb, ainsi que son ministre Othman fils de Aâfan, Anas fils de Malek et d'autres encore parmi les Ansars et les émigrés.

Ce fut un mariage resplendissant, pour tout ceux qui honorèrent les gens de la maison du Prophète.

Abdallah et Zineb s'installèrent dans le logis de Ali, car Zayneb ne pouvait quitter son père et ses frères. Abdallah ne vit aucun inconvénient à y résider. Il ne fut pas étranger et ne se sentit nullement différent d'eux. Il fut homme de biens énormes et de dignité. La promiscuité consolida les liens de parenté.

Le jour où Ali emménagea à Koufa, Abdallah le suivit, et fut un de ses commandants dans les batailles.

Lorsque Ali fut assasiné, le reste de la vertueuse famille regagna Médine.

Mouâwyya demanda aux gens de Koufa de prêter allégeance à son fils Yazid le sanguinaire en tant que gouverneur, ils refusèrent.

Les habitant de Koufa incitèrent El Houceïne à combattre Yazid, il accepta. Il décida de sortir, et avec lui un certain nombre de croyants.

Zayneb voulut les accompagner, Abdallah refusa. Elle prit la ferme décision d'assister son frère, coûte que coûte, donc, elle divorça, afin que chacun puisse disposer librement de sa personne. Zayneb et Abdallah avaient eu cinq enfants, Mohammad, Ali, Abbas, Aôuf et Oum Kelthoum. La rencontre des armées d'El Houceïne et de Yazid eut lieu, certains soldats désertèrent le camp d'El Houceïne, pour rejoindre celui de Yazid. Il se trouva que ce fut ces mêmes soldats qui l'avaient encouragé à la bataille.

La bataille fut engagée, El Houceïne fut tué. "Je fus durement éprouvée" dira Zayneb lors de cette bataille. Elle fut faite prisonnière. Ils furent traînés à Damas, et présentés à Yazid le sanguinaire.

Une discution dure eut lieu entre elle et Yazid qui proféra des paroles blessantes et eut des propos sévères, alors que la courageuse Zayneb répondit avec condescendance et tact, fournissant des preuves irréfutable.

Ne sachant que répondre, insignifiant devant elle, il baissa la tête d'humiliation. Zayneb fut renvoyée à Médine, ainsi que ce qui restait de sa famille.

Elle fit de sa demeure un établissement d'instruction où tous ceux qui voulaient apprendre, venaient quérir la science. Elle présida de nombreuses conférences.

Les Omeyyades craignirent pour leur vie et demandèrent à Zayneb de s'expatrier. Elle refusa fermement de quitter sa ville natale. Craignant pour sa vie, la famille Hachim insista et lui choisit l' Egypte, en expliquant que la terre d'Allâh est immense.

Zayneb et Soukaïna fille d'El Houceïne prirent congé de leur famille et amis et empruntérent le chemin de l'exode. En Egypte, elles furent accueillies à bras ouverts par les croyants et les doctes.

Elle s'installa dans une demeure conçue pour elle. Là elle finit ses jours en priant et jeûnant. Les exégètes et les Musulmans lui rendirent visite, jusqu'à sa mort en l'an 62 de l'hégire. Elle est enterrée en Egypte, qu'Allâh soit satisfait d'elle.


L’Imâm Al-Haddâd " Risâlat Al-Mu`âwanah .
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

ALLAH ME SUFFIT IL EST MON SEUL GARANT
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle