Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Que faire pour nos parents ou proches morts?  (Lu 3539 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Sou
Invité
« le: Mars 24, 2008, 20:18:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum

Chers savants,

Que la paix soit sur vous.

Ma mère est décédée il y a un an. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour l’honorer après sa mort ?

Qu’Allâh vous rétribue.



Réponse de Sheikh Ahmad Kutty
[1]


Nos devoirs envers nos parents, tels que nous les avons appris depuis notre plus jeune âge, ne cessent pas avec leur décès ; ils perdurent tout au long de notre vie. Dans une narration rapportée par l’Imâm Al-Bukhârî dans son fameux ouvrage Al-Adab Al-Mufrad, on peut lire : « Un homme se rendit auprès du Prophète - paix et bénédictions sur lui - et lui demanda : « Y a-t-il quelque bonté que je puisse accomplir envers mes parents après leur mort ? » Le Prophète - paix et bénédictions sur lui - répondit : « Oui. Il y a quatre choses dont tu peux t’acquitter : prier et demander le pardon d’Allâh pour eux, tenir leurs promesses, honorer leurs amis, et entretenir leurs liens de parenté... » »

De plus, il nous est fortement recommandé de rendre visite aux tombes de nos parents. De telles visites sont d’excellents rappels pour nous et nous portent à nous souvenir de la mort et à prier pour eux. Le Prophète - paix et bénédictions sur lui - dit : « Autrefois, je vous avais interdit de visiter les tombes, mais désormais faites-le, car ceci est de nature à vous rappeler l’au-delà. »

Après nous avoir enjoint à nous surpasser en matière de bonté envers nos parents, Allâh nous ordonne dans le Coran de prier pour nos parents en disant : « Seigneur, sois miséricordieux envers mes parents, comme ils m’ont élevé tout petit ! » [2]

Enfin, divers enseignements du Prophète - paix et bénédictions sur lui - indiquent que souvent, un défunt se trouve soudainement promu à un rang supérieur dans sa tombe ou voit sa condition s’améliorer, et quand il s’enquiert sur la raison de ce changement, on lui dit que c’est en vertu des bonnes œuvres ou des prières que ses enfants ont accompli en sa faveur.

À la lumière de ce qui précède, je vous engage à ne pas lésiner sur les prières en faveur de votre mère tout en accomplissant toutes les bonnes œuvres possibles en son nom.


Traduit de l’anglais du site Islamonline.net.
[1] Sheikh Ahmad Kutty est maître de conférences ès sciences islamiques à l’Institut Islamique de Toronto.

[2] Sourate 17, Al-Isrâ’, Le Voyage nocturne, verset 24.

 Salam Alaykoum
Journalisée
kiki musulmane
Invité
« Répondre #1 le: Mars 24, 2008, 20:33:04 »
Share   Modifier le messageModifier

 Soubhan' Allah

 baraka ma  Sourire Mouslima sisterfilah
Journalisée
Fatiima
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: 78
Messages: 1303


Mon Voile, Mon Choix, Ma Liberté


Voir le profil
« Répondre #2 le: Mars 24, 2008, 21:34:36 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum mes  Sourire Mouslima


 baraka2 pour ce post, j'aurais une petite question concernant la prière pour mon père qui est décédé (ya rahmou). Est ce que je demande lors de mes prières surérogatoires, (en silence bien sur) que la prière est pour lui? Ou alors, je le demande dans n'importe quelle prière? En faite, voila faut il faire une prière dédié à la personne décédé?

 baraka2 pour vos réponses


 Salam Alaykoum
Journalisée

Sou
Invité
« Répondre #3 le: Mars 24, 2008, 21:52:01 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum

Soubhan' Allah

 baraka ma  Sourire Mouslima sisterfilah


Wa fiki Baraka'Allah oukhti

Salam Alaykoum mes  Sourire Mouslima


 baraka2 pour ce post, j'aurais une petite question concernant la prière pour mon père qui est décédé (ya rahmou). Est ce que je demande lors de mes prières surérogatoires, (en silence bien sur) que la prière est pour lui? Ou alors, je le demande dans n'importe quelle prière? En faite, voila faut il faire une prière dédié à la personne décédé?

 baraka2 pour vos réponses


 Salam Alaykoum

A ma connaissance, il n'y a pas de Salat spécifique destinée à honorer nos proches décédés, j'pense plutôt qu'il faut que l'on formule des douâas pour eux. Wa Allahu A'lem ...
Ce que j'fais moi pour ma grand-mère (Allahi rahmeha), j'prie normalement, et j'fais des douâas pour elle ! J'ai pas d'sources, mais j'vais quand même chercher et si quelqu'un est au courant, qu'il nous fasse connaitre la réponse Inch'Allah.


 Salam Alaykoum
Journalisée
Fatiima
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: 78
Messages: 1303


Mon Voile, Mon Choix, Ma Liberté


Voir le profil
« Répondre #4 le: Mars 24, 2008, 21:57:55 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Merci pour la réponse ma  Sourire Mouslima

 baraka

Journalisée

layli
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: 01
Messages: 1212



Voir le profil
« Répondre #5 le: Mars 25, 2008, 00:05:18 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 bismillah

Je voulais avoir aussi de plus de précision sur le faite de faire des invocation pour nos parents alors qu'ils n'étaient pas dans l'islam pas pratiquant cela est il interdit ?

 baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée
Sou
Invité
« Répondre #6 le: Mars 27, 2008, 15:23:55 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum

Salam Alaykoum

 bismillah

Je voulais avoir aussi de plus de précision sur le faite de faire des invocation pour nos parents alors qu'ils n'étaient pas dans l'islam pas pratiquant cela est il interdit ?

 baraka2

 Salam Alaykoum

Si j'ai bien compris frère Layli, tu t'demandes si les invocations sont interdites pour des parents non musulmans, ou des parents musulmans mais non pratiquants. J'pense qu'il n'ya aucun mal, bien au contraire, en effet rappelons d'abord que musulmans ou non, nous nous devons de traiter nos parents de la meilleure des façons sans tomber dans la désobéissance d'Allah Subhanu wta'éla :


L'imam Mouslim rapporte l'histoire du compagnon Sa'ad Ibn Abi Waqqâs (Allah soit satisfait de lui), démontrant que lorsque sa mère sut qu'il avait accepté l'islam, elle prêta serment de ne plus parler à son fils, ni prendre aucune nourriture tant qu'il ne quitterait pas l'islam. Elle dit : "Allah t'a ordonné d'obéir à tes parents, et je suis ta mère, tu dois donc m'obéir." Elle serait morte si quelqu'un n'avait pas été là pour lui donner de l'eau pour survivre.
A cause de cet incident, le verset suivant fut révélé : "Et nous avons enjoint à l'homme de bien traiter ses père et mère, et si ceux-ci te forcent à M'associer, ce dont tu n'as aucun savoir, alors ne leur obéis pas." (Sourate 29 / Verset Cool




Allah dit aussi : "Et si tous deux (ton père et ta mère) te forcent à M'associer ce dont tu n'as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable." (Sourate 31 / Verset 15)


Ces versets démontrent clairement l'attitude à adopter envers les parents non musulmans. Leur obéir dans les pratiques contraires à l'islam et dans le péché n'est pas considéré comme agir en bien envers eux. (Pas d'obéissance aux créatures dans la désobéissance du Créateur), "Lâ Tâ 'ata limakhloûquin fi ma'siyatil khâliq". Suivant cette règle retirée du Coran par les juristes musulmans, les droits d'Allah sont donc prioritaires sur ceux des créatures.

Les enfants des parents non musulmans doivent invoquer Allah en leur faveur. Le verset suivant montre bien que tant qu'ils sont vivants, on doit garder espoir qu'ils acceptent l'islam et invoquer Allah en leur faveur. L'interdiction d'invoquer Allah en leur faveur ne s'applique qu'après leur décès.



Lorsque l'oncle du Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam), Abou Tâlib mourut, il n'était pas musulman même après les efforts de son neveu pour qu'il le devienne. Le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) fut très affecté par son décès car son oncle lui était d'une grande aide dans la propagation du message de l'Islam. Il invoqua donc Allah en faveur de son oncle. Allah révéla le verset suivant : "Il n'appartient pas au Prophète ni aux croyants d'implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils leur parents alors qu'il leur est apparu clairement que ce sont des gens de l'Enfer." (sourate 9 / verset 113)

Ci joint l'histoire d'Abou Hourayra Radhi Allah 'Anhou cité dans le Sahih Boukhari qui montre aussi qu'il n'est pas interdit d'invoquer nos parents tant que ceux ci sont vivants 

L'histoire d’Abou Hourayra avec sa mère

L'histoire du célèbre compagnon du Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam), Abou Hourayra (Allah soit satisfait de lui) avec sa mère nous montre l'aspect tolérant de l'Islam.
Lorsque Abou Hourayra embrassa l'Islam en l'an 7 de l'hégire, sa mère resta polythéiste pendant une longue époque. Il désirait ardemment qu'elle devienne musulmane et priait en ce sens mais celle-ci refusait toujours. Un jour, il l'invita vers l'islam mais elle prononça des paroles contre le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) qui l'attristèrent énormément. Les larmes aux yeux, il s'en alla chez le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) qui lui dit :"Qu'est-ce qui te fait pleurer, O Abou Hourayra?". "Je ne cesse d'inviter ma mère vers l'Islam mais elle me repousse toujours. Aujourd'hui, je l'ai invitée de nouveau et j'ai entendu des mots d'elle que je n'aime pas. Invoquez Allah Le Tout-Puissant pour qu'Il incline le cœur de ma mère vers l'Islam."
Le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) répondit à la demande de Abou Hourayra et pria en faveur de sa mère. Abou Hourayra raconte :"Je suis partit chez moi et trouva la porte fermée. J'entendis le bruit de l'eau couler et quand j'essayai d'entrer, ma mère me dit : "Restes où tu es, O Abou Hourayra."

 Et après s'être habillée, elle me dit : "Entre! " J'entrai et elle dit : "Je témoigne qu'il n'y a aucun autre Dieu à part Allah et je témoigne que Mohamad est Son serviteur et Son messager". "Je retournais chez le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam), pleurant de joie comme je pleurais de tristesse une heure auparavant et je dis : "J'ai de bonnes nouvelles, O Prophète d'Allah. Allah a exaucé votre prière et a guidé la mère de Abou Hourayra vers l'Islam." (Cité dans le sahih de Boukhâri)
Voilà en quelques lignes, l'attitude convenable et raisonnable que l'on doit adopter avec nos parents non musulmans. Et Allah Sait Mieux.


 Salam Alaykoum
Journalisée
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle