Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: * La prière mortuaire, Salâte Janaza  (Lu 22125 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
dékra
Invité
« le: Novembre 23, 2007, 19:51:21 »
Share   Modifier le messageModifier


La prière sur le mort - صلاة الجنازة


1) Statut

C'est une obligation conditionnelle, il faut absolument qu'un groupe de croyant la fasse, mais quand un groupe s'en occupe alors l'obligation est levée pour tous les autres, bien que ces derniers perdent une très grande récompense.

2) Les personnes sur lesquelles il faut prier et celles sur lesquelles il ne faut pas le faire

2-1) Ne pas prier sur les mécréants

Allâh (تعالى) a dit : {Et ne fais jamais la Salat sur l'un d'entre eux qui meurt, et ne te tiens pas debout auprès de sa tombe, parce qu'ils n'ont pas cru en Allâh et en Son messager, et ils sont morts tout en étant pervers.} (9/84)

Allâh (تعالى) a dit : {Il n'appartient pas au Prophète et aux croyants d'implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu'il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l'Enfer. Abraham ne demanda pardon en faveur de son père qu'à cause d'une promesse qu'il lui avait faite. Mais, dès qu'il lui apparut clairement qu'il était un ennemi d'Allah, il le désavoua. Abraham était certes plein de sollicitude et indulgent.} (9/113-114)

2-2) Ne pas prier sur les martyrs ou le faire si on le souhaite

Allâh (تعالى) a dit : {Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d'Allâh qu'ils sont morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients.} (2/154)

Jâbir (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète est passé près des martyrs d'Ouhoud alors qu'ils étaient en sang, il ne les a ni lavé ni prié sur eux". (Al-Boukhâri)

Il est rapporté cependant par Al-Boukhâri (رحمه الله) que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a prié sur eux 8 ans après leur mort.

ach-Châfi'i (رحمه الله) a dit : "On ne prie pas sur les martyrs par allégement pour les combattants qui étaient avec eux, du fait de leurs blessures et de la peur du retour de l'ennemi".

Ibn Al-Qayim (رحمه الله) a dit : "On prie sur eux si on veut, et on ne le fait pas si on veut de part de tout ce qui est rapporté. C'est l'un des avis d'Ahmad et celui qui convient le mieux à son école".

Il a été dit également : "La prière se fait sur le mort, tandis que le martyr est vivant. D'autre part la prière est une intercession, tandis que le martyr n'a pas besoin de cette intercession vu que c'est lui qui intercédera pour les autres".

2-3) La catégorie de martyrs sur lesquels ont prie

Abou Hourayra (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète a demandé : "Quels sont ceux que vous comptez parmi vos martyrs"? Ils dirent : "Ô Prophète, ceux qui meurent dans le sentier d'Allâh sont martyrs". Il dit : "Les martyrs de ma communauté sont peu nombreux alors". Ils dirent : "Qui sont-ils alors Ô Prophète"? Il dit : "Celui qui meurt dans le sentier d'Allâh est martyr, celui qui meurt dans l'obéissance à Allâh est martyr, celui qui meurt de la peste est martyr, celui qui meurt d'une entérite est martyr, le noyé est martyr"". (Mouslim)

Selon Jâbir Ibn 'Outayk (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Les martyrs autres que ceux qui se font tués au combat sont au nombre de 7 : celui qui est mort de la peste est martyr, celui qui est mort noyé est martyr, celui qui est mort par paralysie de la jambe est martyr, celui qui est mort d'une entérite est martyr, celui qui est mort brûlé est martyr, celui qui est mort sous les décombres est martyr, celle qui est morte lors d'un accouchement est martyr". (Ahmad, Abou Dâwoud, an-Nasâi avec une chaîne authentique)

Sa'id Ibn Zayd a dit : "Le Prophète a dit : "Celui qui est mort en défendant son bien est martyr, celui qui est mort en défendant son sang est martyr, celui qui est mort en défendant sa religion est martyr, celui qui est mort en défendant sa famille est martyr"". (Ahmad et At-Tirmidhi qui l'a authentifié)

2-4) Prier sur le fœtus quand il a passé 4 mois

Selon Moughîra Ibn Chou'ba (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Et la fausse couche, on prie sur lui en invoquant pour ses parents le pardon et la miséricorde". (Ahmad, Abou Dâwoud)
Dans un version : "Et l'enfant, on prie sur lui". (Ahmad, an-Nasâi, At-Tirmidhi qui dit : authentique)


2-5) Prier sur celui qui est exécuter par un tribunal

Jâbir (رضي الله عنه) a dit : "Un homme des Aslama est venu au Prophète en avouant qu'il avait fait l'adultère, le Prophète s'est détourné de lui jusqu'à que l'homme ait témoigné contre lui-même 4 fois. Il lui dit : "Est-tu fou"? Il dit : "Non". Il dit : "Est-tu marié"? Il dit : "Oui". Le Prophète ordonna qu'on le lapide dans la place publique. Le Prophète l'évoqua en bien puis pria sur lui". (Al-Boukhâri)

2-6) Le suicidé

Selon Jâbir Ibn Samira (رضي الله عنه) on ramena un suicidé devant le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) afin qu'il accomplisse la prière des morts sur sa dépouille, il a refusé mais il a ordonné aux compagnons de prier sur lui.

L'avis de Omar Ibn Abdelaziz, d'Al-Awza'i et de l'Imam Ahmad est de ne pas prier sur lui comme l'a fait le Prophète (صلى الله عليه و سلم).

Ahmad (رحمه الله) a ajouté sur la liste, le voleur de butin lors d'une expédition.

Dans les trois autres rites : Hanafi, Maliki et Shafi'i, il est possible de prier sur le suicidé. D'après eux, le refus du Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) n'est pas un interdit catégorique. Dans un autre Hadith l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dit : "Je ne prierai pas sur sa dépouille, afin que les musulmans ne suicident pas".

3) Récompenses

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Celui qui assiste aux funérailles de quelqu'un jusqu'à ce qu'on prie sur lui a une montagne de récompense, et celui qui reste jusqu'à son enterrement en a deux; la plus petite étant de la taille de la montagne d'Ouhoud". (Al-Boukhâri, Mouslim, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi)

3-1) Récompenses pour le mort

'Aicha (رضي الله عنها) a dit : "Le Prophète a dit : "Il n'y a pas un mort sur lequel prie un groupe de musulman atteignant 100 personnes, intercédant en sa faveur sans que leur intercession soit acceptée"". (Mouslim, Ahmad, At-Tirmidhi)

Ibn 'Abbas (رضي الله عنهما) a dit : "J'ai entendu le Prophète dire : "Il n'y a pas un musulman qui meurt et auquel prient sur lui 40 personnes de ceux qui n'associent rien à Allâh, sans qu'ils intercèdent pour lui auprès d'Allâh"". (Mouslim, Ahmad, Abou Dâwoud)


4) Manière d'accomplir la prière sur le mort

4-1) Ne pas être en état d'impureté

Ibn 'Omar (رضي الله عنهما) a dit : "Que personne n'accomplisse la prière mortuaire sauf s'il est en état de pureté rituelle".

4-2) Se tenir debout en faisant face à la Qibla

Ibn Qoudâma (رحمه الله) a dit : "Il n'est pas permis de prier sur le mort en étant sur une monture ou assis alors qu'on à le pouvoir d'être debout car c'est une obligation".

Il n'y a dans la prière sur le mort ni inclinaison, ni prosternation. La prière se fait debout du début à la fin.

4-3) L'imam se place devant la tête du mort si c'est un homme ou au milieu du corps si c'est une femme

Anas (رضي الله عنه) a prié sur un mort et s'est placé devant sa tête, puis il a prié sur une femme et s'est placé à son milieu.
On lui a demandé : "Est-ce ainsi que le Prophète faisait avec les hommes et les femmes"?
Il dit : "Oui". (Ahmad, Abou Dâwoud, Ibn Mâja, At-Tirmidhi qui dit : authentique)


4-3-1) S'il y a plusieurs morts, ils sont placés en rang en plaçant les hommes du coté de l'imam

Nâfi' (رحمه الله) a dit : "Ibn 'Omar a prié sur 9 morts, il a mis les hommes devant l'imam et les femmes du coté de la Qibla en les plaçant en 1 seul rang".

4-4) Faire 3 rangs avec les fidèles ou plus

Mâlik Ibn Habîra (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète a dit : "Il n'y a pas un croyant qui meurt, puis prie sur lui un groupe de musulman atteignant 3 rangs, sans qu'il soit pardonné"". (Ahmad, Abou Dâwoud, Ibn Mâja, At-Tirmidhi qui dit : bon, al-Hâkim qui dit : authentique)

Marthad Ibn 'Abdillâh Al-Yazanni a dit : "Mâlik Ibn Houbayra (رضي الله عنه) , quand il priait sur un mort et que le nombre des prieurs était petit, s'arrangeait pour en faire trois rangs et disait : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand trois rangs prient sur un mort, le Paradis lui revient aussitôt de droit". (Abou Dâwoûd et At-Tirmidhi)

Ahmad (رحمه الله) a dit : "S'ils sont peu nombreux, ils forment quand même 3 rangs".
On lui dit : "Et s'ils ne sont que 4 derrière l'imam".
Il dit : "Il se place en 2 rangs, sur chaque rang 2 personnes, il est détestable de mettre qu'une seule personne par rang".


4-5) Dire 4 fois "Allahou Akbar"

Jâbir (رضي الله عنه) a dit : "Le Prophète a fait la prière sur le Négus en prononçant 4 fois "Allahou Akbar"". (Al-Boukhâri, Mouslim)

4-6) Ce que l'on dit dans cette prière

Talha Ibn 'Abdillah (رحمه الله) a dit : "J'ai prié avec Ibn 'Abbas la prière sur le mort, il a lu dans la sourate Al-Fâtiha puis a dit : "Cela fait partie de la sounna"". (Al-Boukhâri, At-Tirmidhi)

An-Nawawi (رحمه الله) a dit : "Il faut faire 4 Takbir, après le 1er on demande protection et on récite la sourate Al-Fâtiha, puis on fait le 2eme Takbir et on fait la prière sur le Prophète en disant : "Ô Allâh prie sur Mouhammad et la famille de Mouhammad [...] Tu es vraiment digne de louange et de gloire". Il ne faut pas dire comme le font la plupart : {Certes, Allâh est Ses anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez [lui] vos salutations.} (33/56) car la prière de ceux qui disent que ça n'est pas valable. Puis on fait le 3eme Takbir et on invoque pour le mort ainsi que pour tous les musulmans [...] puis on fait le 4eme Takbir et on invoque de préférence comme suit : "Ô Allâh ne nous prive pas de son salaire et ne nous tente pas après lui, et pardonne-moi ainsi qu'à lui". (Riyad As-Sâlihîn)

al-albâni (رحمه الله) a dit : "Quant à la lecture d'une sourate après la Fâtiha, c'est la manière de faire d'une partie des châfi'ite, et ce qui est le plus véridique".

4-7) Parmi les invocations prophétiques pendant cette prière

'Awf Ibn Mâlik (رضي الله عنه) a dit : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a prié une fois sur un mort. Parmi les invocations qu'il a prononcées, j'ai retenu ceci : "Seigneur Allâh! Absous-le et donne-lui Ta miséricorde. Donne-lui le salut et Ton pardon. Installe-le dans une demeure généreuse. Elargis sa tombe et lave-le avec l'eau, la neige et la grêle. Nettoie-le de ses péchés comme tu as nettoyé le vêtement blanc de sa saleté. Donne-lui en remplacement de sa maison (ici-bas) une maison meilleure qu'elle et donne-lui une famille meilleure que la sienne et une épouse meilleure que la sienne. Introduis-le au Paradis et préserve-le des tourments de la tombe et des tourments de l'Enfer". Si bien que j'ai souhaité être à la place de ce mort". (Mouslim)

quant le defunt est un enfant, on dit: " Allâ houmma j'al hou lanâ salafane wafaratane; waj 'al hou lanâ ajrane wadzoukhrane waj 'alhou lanâ chafi 'ane wamouchaffa 'ane"  
traduction: ô, Allah, fais de lui notre précurseur et une avance de notre part comme provision, et fais de lui notre intercesseur et ce dont l'intercession est acceuillie" rapporté par boukhari

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), Abou Qatàda (رضي الله عنه) et Abou Ibrâhîm Al-Ashhali d'après son père qui fut compagnon du Prophète, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) pria une fois sur un mort et dit : "Seigneur Allâh! Absous notre vivant et notre mort, notre jeune et notre vieux, notre homme et notre femme, notre présent et notre absent. Seigneur Allâh! Celui d'entre nous que Tu maintiens en vie, fais-le vivre conformément à l'Islam et celui d'entre nous dont tu as repris l'âme, fais-le mourir dans la foi. Seigneur Allâh! Ne nous prive pas de son salaire et ne nous tente pas après lui!". (At-Tirmidhi et Abou Dâwoûd)

Selon lui encore, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) pria sur un mort et dit : "Seigneur Allâh! Tu es son Seigneur et Maître. C'est Toi qui l'as créé. C'est Toi qui l'as guidé à l'Islam. C'est Toi qui lui as repris son âme. C'est Toi qui connais le mieux ce qu'il a fait en secret et ce qu'il a fait en public. Nous voici donc venus à Toi pour intercéder en sa faveur. Absous-le". (Abou Dâwoûd)

Wàthila Ibn Asqa' (رضي الله عنه) rapporte : "Le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) a présidé à notre prière sur un mort d'entre les musulmans. Je l'y ai entendu dire : "Seigneur Allâh! Untel, fils d'untel, est sous Ta protection et à l'ombre de Ton voisinage. Préserve-le donc de la tentation de la tombe et des tourments du Feu. Tu es digne de loyauté et de louange. Seigneur Allâh! Absous-le et donne-lui Ta miséricorde. C'est Toi l'Absoluteur et Le Miséricordieux infinis"". (Abou Dâwoûd)

Selon Abou Hourayra, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Quand vous invoquez en faveur du mort, faites-le avec sincérité". (Abou Dâwoud, al-Bayhaqi, Ibn Mâja, an-Nasâi qui dit : authentique)


4-8) La prière se clôture par le salam

On rapporte que 'Abdoullâh Ibn Abi Awfa (رضي الله عنه) a dit quatre fois : "Allàhou akbar". (Allâh est plus grand) sur la dépouille mortelle de l'une de ses filles. Il est resté une heure après la quatrième fois puis salua à droite et à gauche.
Une fois qu'il termina, nous lui dîmes : "Qu'est-ce que cela?"
Il nous dit : "Je n'ai rien ajouté à ce que faisait le Messager d'Allâh (صلى الله عليه و سلم)". (Al-Hâkim)

Ibn Mas'oud (رضي الله عنه) a dit : "Le salam dans la prière sur le mort est comme le salam pour les autres prières".


Ahmad (رحمه الله) a dit que la sounna est de ne faire qu'une seule fois le salam à droite, c'est ainsi que faisait le Prophète (صلى الله عليه و سلم) ainsi que ses compagnons (رضي الله عنهم).

5) Celui qui manque le début de la prière

Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), Al-Hasan (رضي الله عنه), Ayyoub As-Sakhtayâni, et Al-Awza'i ont dit : "Il ne rattrape pas ce qu'il a manqué de la prière sur le mort, et il fait le salam avec l'imam".

Ibn Qoudâma (رحمه الله) a dit : "Il est rapporté que 'Aicha a dit : "Je prie sur le mort mais en ratant parfois le début".
Il dit : "Ce que tu entends alors fais-le, et ce qui t'es passé tu ne dois pas le rattraper"". (Al-Moughni)


6) La prière une fois que le mort est enterré

Il est rapporté par Al-Boukhâri (رحمه الله) que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a prié sur les morts d'Ouhoud 8 ans après leur enterrement.

Ibn 'Abbas (رضي الله عنهما) rapporte que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) arriva une fois devant une tombe "fraîche". Les compagnons (رضي الله عنهم) se rangèrent derrière lui et il prononça quatre "Takbîrs". (Al-Boukhâri et Mouslim)

Zayd Ibn Thâbit (رضي الله عنه) a dit : "Nous sommes sorti en compagnie du Prophète, quand on est passé par Al-Baqî' il a vu une nouvelle tombe, il demanda son identité, on lui dit : "unetelle" et il la reconnu. Il dit : "Pourquoi ne m'avez vous pas averti"? Ils dirent : "Ô Prophète tu faisais la sieste alors que tu étais en plein jeûne et nous avons détesté te déranger". Il dit : "Ne recommencez-plus, si l'un d'entre vous meurt alors que je suis parmi vous appelez-moi car ma prière est une miséricorde pour lui". Il parti vers la tombe et nous plaça en rang derrière lui, ensuite il fit 4 Takbîr". (Ahmad, an-Nasâi, al-Bayhaqi, al-Hâkim, Ibn Hibbân qui a dit : authentique)

إن هذه القبور مملوءة ظلمة و إن الله عز و جل ينورها لهم بصلاتي عليهم

Dans un autre Hadith, il est rapporté que l'on évoqua en présence du Prophète (صلى الله عليه و سلم) un homme qui était décédé. Le Prophète Mouhammad (صلى الله عليه و سلم) dit alors : "Montrez moi sa tombe". Il alla devant elle et y accomplit la prière (du défunt). (Al-Boukhâri et Mouslim)

At-Tirmidhi (رحمه الله) a dit : "Ainsi font la majorité des savants parmi les compagnons du Prophète et les autres, c'est notamment l'avis de Ach-Châfi'i, Ahmad, et Ishâq".

Quand à la parole du Prophète (صلى الله عليه و سلم) : "Ne vous asseyez-pas sur les tombes, et ne priez-pas vers elles"; Ibn Al-Qayyim (رحمه الله) a dit : "La prière interdite est celle qui est faite volontairement en direction de la tombe (alors qu'on peut la faire autre part), et n'est pas compris la prière sur le mort".


7) La prière sur celui qui est mort loin des musulmans

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a prié sur le Négus (رضي الله عنه) avec ses compagnons (رضي الله عنهم) en rang derrière lui, alors que son corps se trouvait en Abyssinie. (Al-Boukhâri, Mouslim, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi)

8 ) Ce qu'il en est de la prière sur le mort dans la mosquée

'Aïcha (رضي الله عنها) a dit : "Le Prophète a prié sur Souhayl Ibn Bayda à l'intérieur de la mosquée". (Mouslim)

Quand au hadîth : "Celui qui fait la prière sur le mort à l'intérieur de la mosquée n'a pas de récompense", il est faible comme le dit Ahmad (رحمه الله) et donc ne peut servir d'argument.

Ibn Al-Qayyim (رحمه الله) a dit : "L'habitude du Prophète est de faire la prière sur le mort hors de la mosquée, il ne l'a fait à l'intérieur de la mosquée que par empêchement, parfois il le faisait comme il l'a fait pour Ibn Bayda, les 2 sont permis mais le mieux et de la faire en dehors de la mosquée".


9) La prière des femmes sur le mort

'Omar (رضي الله عنه) a attendu Oum 'Abdoullâh pour faire la prière sur 'Atba; de même 'Âicha (رضي الله عنها) a demandé la dépouille de Sa'd Ibn Abi Waqqâs (رضي الله عنه) pour prier sur lui.

An-Nawawi (رحمه الله) a dit : "Elles le font en groupe comme les autres prières"; c'est aussi l'avis de Al-Hasan Ibn Sâlih, Soufiyan Ath-Thawri, Ahmad et les hanafites. Mâlik a dit : "Elles prient séparément".


Journalisée
ghazza
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 45
Localisation: Canada
Messages: 1147



Voir le profil
« Répondre #1 le: Mai 01, 2008, 15:23:53 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah   Salam Alaykoum 



La salât d'al-janâza (la prière mortuaire) 08-10-2005


La salât mortuaire s’inscrit dans le cadre des salât obligatoires qui revêtent le caractère d'un devoir communautaire (fard kifaya) qui, lorsqu’elles sont accomplies par certains musulmans, les autres en sont dispensées. Cette prière est une autre illustration de la grande valeur de l’être humain aux yeux de l’Islam. Une valeur qui se manifeste par les différents actes accomplis en faveur de la personne morte depuis son agonie jusqu’à son inhumation, en passant par le lavage du corps et la salât mortuaire.



I – conditions générales :
II – le lavage du mort :
III – l’enveloppement du mort dans le linceul :
IV - L’enterrement:
V – la salât mortuaire :


I – conditions générales :

1 – les conditions requises pour que la dépouille mortelle accède à cette dignité :

la constatation préalable de la vie ;
 la confession de foi relative à la religion musulmane ;
 la présence du corps ou de la majeure partie du corps ;
 La mort survenue hors du Jihad (guerre sainte).
2 –Les cas dispensés de cette salât:

un nouveau né qui n'a pas crié ou qui n'a pas donné signe de vie à la naissance ;
un non musulman;
un martyr de la guerre sainte : les martyrs en Islam n’étant ni lavés, ni embaumés, ni recouverts d’un linceul à l'instar des dépouilles ordinaires. Au contraire, le martyr doit être inhumé en lui conservant ses propres vêtements, ou être couvert s'il se trouve nu ;
le nouveau né ou le non musulman si les musulmans se trouvent dans l'obligation de l'inhumer ;
l’absence du corps d’une personne, noyée ou dévorée par un animal féroce ou pour toute autre raison , sauf si  la majeure partie du corps est présente.

3 – Les tâche à accomplir en présence d’un agonisant :

faire preuve  de patience et de maîtrise de soi ;
orienter la personne agonisante vers la qibla, sur son coté droit si possible, sinon le mettre sur  le dos, les pieds vers la qibla ;
éloigner toute personne en état d’impureté majeure et toute femme en période de menstrues et enlever toutes les statuettes ;
embaumer la chambre d’encens ou de parfum ;
inviter les membres de sa famille les bien aimés et ses amis intimes à l’entourer ;
invoquer Dieu pour soi et pour l’agonisant, car les invocations à ce moment sont exhaussées ;
réciter la formule de la confession de foi (chahada) plusieurs fois et l’inciter à la prononcer ;
lui fermer les yeux quand il rend son dernier souffle ;
lui fermer la bouche et bander la mâchoire en passant une bande sous le menton et en l’attachant sur le haut du crâne
le mettre  à  lit et le couvrir d’un drap.
4 - les obligations des musulmans envers un coreligionnaire décédé :

le lavage de la dépouille ;
le recouvrement du corps par un linceul ;
la salât pour lui ;
l’ensevelissement.

II – le lavage du mort :

1 - Les pratiques relevant de la sounna :

Le lavage de l'ensemble du corps ;
L'emploi d’une eau non souillée ;
Le soin de le bien nettoyer ;
Le fait de le laver à trois, cinq ou sept  reprises ou plus si nécessaire (le nombre de lavage devant être toujours impair);
Le lavage  à la deuxième reprise avec du lotus ou toute autre chose comparable ;
Le lavage à la dernière reprise avec du camphre ;
L'abstention de lui couper les ongles ou les cheveux ;
Le recouvrement des parties du corps  situés entre le nombril et les genoux.
2 - Les pratiques recommandables :

Le dépouillement du corps de tout vêtement lors du lavage ;
Le soin de procéder au lavage immédiatement après le décès ;
Le commencement du lavage par l'ablution ;
Le lavage en premier lieu des membres droits ;
L'action d’exercer de légères pressions sur le ventre du mort ;
L'emploi pour le laver d'un gant en tissu lors du lavage des membres inférieurs ;
La purification de la femme à trois reprises ;
Le soin, pour le laveur, de se laver à son tour une fois sa mission accomplie.
3 – la manière de laver le mort :

couvrir les parties intimes de la dépouille mortelle ;
le mettre sur un support de manière à l’isoler du sol;
le dépouiller de ses vêtements ;
presser délicatement le ventre pour faire évacuer ce  qui y reste ;
La personne qui le lave doit mettre un gant ou autre autour de sa main pour lui laver les parties intimes et en enlever toute souillure ;
lui faire les ablutions comme pour la salât;
lui laver le corps une première fois avec du jujubier, du savon ou autre ;
lui laver le corps une deuxième fois avec de l’eau en commençant d’abord par le côté droit puis le ôté gauche, sans le mettre à plat ventre ;
le laver une troisième fois avec de l’eau mélangée à du camphre en poudre ;
répéter l’opération une quatrième et cinquième fois si nécessaire ;
l'essuyer après le lavage.
4 – Dans quel cas procéder à la lustration pulvérale (le tayammoum) ?

quand une femme meurt et qu’il n’y a pas de femmes pour la laver ni une personne de ses maharims ;
Quand un homme meurt au milieu des femmes en l’absence de son épouse ;
L’absence de l’eau et la crainte que l’état de la dépouille ne se détériore en attendant l’eau ;
La crainte que la peau ne s’écorche en utilisant l’eau.

III – l’enveloppement du mort dans le linceul :

1 - Les caractéristiques du linceul :

Le linceul doit être de couleur blanche ;
Le nombre de ses  pièces doit être impair (trois pièces pour envelopper l’homme et cinq  pour la femme) ;
Il doit être camphré et enduit de musc ou de tout autre sorte de parfum ;
Il doit envelopper entièrement la dépouille mortelle ;
Il ne doit pas être trop ample ;
Il ne doit pas être en soie ;
Il ne doit pas être teint en jaune ;
Il ne doit pas comporter plus de sept pièces ;
Il ne doit pas être aspergé d’embaume par dessus.
2 – La manière  d’envelopper la dépouille mortelle dans le linceul :

Une partie du linceul doit être coupée sous forme de chemisier et d’un turban qu’on fera porter au mort ;
mettre du parfum sous les aisselles, entre les cuisses et sur les 7 parties sur lesquelles il se prosternait (les paumes des  mains, les pieds, les genoux et le front) ;
Couvrir les parties intimes par un morceau de tissu du linceul ;
Mettre du coton enduit de parfum mélangé à du camphre dans les orifices : le nez, , les yeux, les oreilles et l’anus en les bandant ;
Mettre du parfum dans chaque repli du linceul ;
Allonger les trois parties du linceul (cinq pour la femme), la première étant la plus large ;
Déposer la dépouille  sur le linceul puis l’envelopper.
 Attacher le linceul au niveau de la tête et des pieds.   

  IV - L’enterrement:

1 - Les pratiques relevant de la sounna concernant l’enterrement :

Orienter la dépouille mortelle vers la qibla ;
La déposer dans la tombe sur le flanc droit.
2 – les pratiques recommandables :

L'action de suivre la marche funèbre à pied ;
Le port de la civière des quatre côtés ;
L'action de marcher devant la civière portant le mort ;
La méditation et le recueillement durant toutes les cérémonies de l'inhumation ;
Dénouer les bandes attachées au niveau de la tête et des pieds ;
Le recouvrement de la tombe par l'argile cuite au soleil ou des petites dalles de ciment ;
Le fait de jeter trois poignées de terre en guise de participation à l'inhumation pour les accompagnateurs ;
L'élévation des bords de la tombe au-delà du niveau de la terre de 25 à 30 centimètres, en mettant la terre sous forme de dos d’âne.
3 - Les pratiques blâmables de l'inhumation :

Edifier une construction sur la tombe ;
Elever un édifice en voûte sur la tombe ;
Enduire de plâtre ou construire la tombe ;
Trop approfondir la tombe ;
Orner la tombe de pierres sculptées ;
S'amuser ou rire au cours des cérémonies d’enterrement ;
Marcher sur la tombe, sauf en cas de nécessité absolue.

V – la salât mortuaire :

1 - Les pratiques obligatoires et les conditions de validité :

L’intention d’accomplir la salât mortuaire sans aucune nécessité de savoir si le mort est de sexe masculin ou féminin ;
la prononciation du takbir « Allah Akbar » une première fois, puis trois autres fois ;
l’invocation de Dieu en faveur du mort après chaque takbir ;
la formulation du taslîm ;
L’accomplissement de la salât en station debout (sans « roukoû » génuflexions ni « soujoûd »prosternations);
Etre en état de purification absolue ;
l’orientation vers la qibla ;
le recouvrement des parties du corps entre le nombril et les genoux et l’abstention de toute parole.
2 – les pratiques relevant de la sounna:

L'accomplissement collectif de la salât officiée par  un imam ;
Le fait de lever les mains en prononçant la première formule «Allah Akbar» ;
Le fait de commencer par les louanges à Dieu;
Prier Dieu pour les croyants et les croyantes avant de clore la salât ;
Réciter de préférence les formules d'invocations employées par le Prophète (P.S.) ;
L'accomplissement de la salât juste à côté de la tombe;
Le soin, pour l'Imam, de prendre position au niveau de la poitrine si la dépouille est celle d’un l'homme et  au niveau du centre si elle est à une femme.
3 - les pratiques blâmables :

L'accomplissement de la salât pendant l’intervalle de temps étendu entre l'aube et le lever du soleil et entre le déclin du soleil et le coucher du soleil sauf s’il y a risque de détérioration du cadavre ;
L'accomplissement de la salât dans la mosquée ;
La récitation du Coran pendant l’enterrement ;
La prononciation de la formule «Allah Akbar» plus de quatre fois ;
L’accomplissement de la salât mortuaire une fois le mort enterré ;
L’accomplissement de la salât en présence de la partie mineure du corps du défunt seulement ou sur une personne portée disparue ou  sur une personne hérétique (moubtadi‘) ;
L'accomplissement de la salât par l'Imam en se contentant de la lustration pulvérale, sauf s'il est en voyage et qu'il ne trouve pas d'eau.
Extrait de la Rissala d'Abi Zaïd Al -Qayrawani


 Salam Alaykoum

 
Journalisée
saidmuslim
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: Lyon
Messages: 1



Voir le profil
« Répondre #2 le: Juin 18, 2013, 19:15:36 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam^alaykoum
J'aimerais savoir s'il est possible d'avoir un contact afin de pratiquer la salât al janaza au funerarium de Hopithal edouard herriot.
Barak'ALLAH ou fikoum, salam^alaykoum.
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #3 le: Janvier 01, 2014, 23:04:44 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

 El Hamdoulilah El Hamdoulilah  baraka2 pour les partages et rappels

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Maria.A
Invité
« Répondre #4 le: Janvier 02, 2014, 06:57:47 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

  baraka2 pour vos rappels important !!

 Salam Alaykoum
Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle