Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Une femme peut-elle etre imam et diriger la prière en groupe ?  (Lu 2086 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
muslimclassic
Invité
« le: Novembre 30, 2007, 19:34:41 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah


Attention au mot "imam", source de malentendus. Ce mot ne désigne pas – comme le croient trop de personnes – celui qui est versé dans la connaissance des sources musulmanes (lui s'appelant en arabe un "'âlim"). Il désigne celui qui dirige la prière faite en groupe (jamâ'ah).
La question de l'accès des musulmanes à la théologie ne se pose donc pas en islam : elles y ont accès. Ici c'est la question de diriger la prière en groupe dont on parle. Et il n'est pas besoin d'avoir fait des études approfondies en sciences musulmanes pour diriger la prière (sauf qu'un minimum de connaissances est bien sûr requis).


1. A l'unanimité la femme ne peut pas diriger une prière en groupe (jamâ'ah) si dans ce groupe se trouvent des hommes, fussent-ils son mari ou ses fils. Il n'y a pas là "une preuve que l'islam considère la femme inférieure à l'homme". Il y a là une raison évidente et une sagesse. Et cette raison est tout simplement que le imam – celui qui dirige la prière en groupe – se place obligatoirement devant ce groupe. Or, les postures de la prière musulmane telles que la prosternation rendent totalement impensable qu'une femme fasse sa prière placée devant un homme. C'est d'ailleurs aussi pourquoi le Prophète (sur lui la paix) avait voulu que dans sa mosquée, à Médine, les rangées des femmes venant accomplir leur prière soient placées derrière celles des hommes.

2. De même, si les musulmanes se rendent à la mosquée pour y accomplir la prière en groupe (jamâ'ah), il est impensable de faire une division et de dire : "Les hommes prieront sous la direction d'un homme, et nous les femmes nous ferons notre prière entre nous, sous la direction d'une femme". Tous, hommes et femmes, feront alors la prière sous la direction du imam de la mosquée. Car la division est systématiquement à éviter dans ce domaine. (Voyez plutôt : le Prophète avait annoncé que des imams viendraient dans le futur qui retarderaient l'accomplissement de la prière par rapport à son heure meilleure. Les Compagnons lui avaient demandé ce qu'ils devraient alors faire. Il leur dit de faire alors leur prière chez eux, à l'heure, et de l'accomplir également plus tard sous la direction du imam. De même, des années après la mort du Prophète, des Compagnons firent leur prière sous la direction de musulmans qui n'étaient pas pieux.)

3. La question se pose lorsque des femmes musulmanes sont entre elles, dans la maison de l'une d'entre elles par exemple : peuvent-elles alors accomplir leur prière obligatoire en groupe (jamâ'ah), sous la direction de l'une d'entre elles (qui serait alors imam), ou bien vaut-il mieux qu'elles la fassent chacune séparément ?

Les avis des savants sont divergents à ce sujet (cf. Al-fiqh al-islâmî wa adillatuh, tome 2 p. 1194) :

  • d'après les écoles hanafites et surtout malikite, il vaut mieux qu'elles fassent leur prière séparément ;
  • d'après les écoles hanbalite (d'après un de des deux avis relatés) et surtout shâfi'ite, il est mieux qu'elles accomplissent alors leur prière en groupe (jamâ'ah), sous la direction de l'une d'entre elles : celle-ci se placera cependant dans la même rangée que ses sœurs et non pas seule sur la rangée de devant par rapport aux autres rangées. Il faut cependant qu'aucun homme qui n'est ni le mari ni le proche parent de cette femme soit présent qui entende alors sa voix

    Ces deux dernières écoles se fondent sur les faits suivants : le Prophète avait demandé à Umm Waraqa de diriger la prière obligatoire pour les femmes de sa maisonnée, dans sa maison (rapporté par Abû Dâoûd, n° 591-592). De même, Aïcha, veuve du Prophète, dirigeait la prière avec des femmes, se mettant alors au milieu, dans la même rangée qu'elles (rapporté par al-Bayhaqî, voir note de bas de page dans Fiqh us-sunna, tome 1 p. 144)



Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #1 le: Novembre 05, 2013, 12:55:16 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum


 MachAllah  baraka2 pour ces infos précieux  El Hamdoulilah Allahou Akbar
qu'Allah nous guide dans le droit chemin et nous éclaire de Sa Lumière


"On peut ainsi citer le hadith de `Â’ishah et de Umm Salamah - que Dieu les agrée -,
rapporté par `Abd Ar-Razzâq, Ad-Dâraqutnî et Al-Bayhaqî d’après Abû Hâzim Maysarah Ibn Habîb,
d’après Râ’itah Al-Hanafiyyah,
selon qui `Â’ishah dirigea une prière prescrite dans une assemblée de femmes,
tout en se tenant dans le rang. Ibn Abî Shaybah rapporte également d’après Ibn Abî Laylâ, d’après `Atâ’,
que `Â’ishah avait l’habitude de diriger la prière des femmes, en se tenant alignée avec elles dans le rang.
Al-Hâkim rapporte d’après Layth Ibn Abî Salîm d’après `Atâ’, que `Â’ishah avait l’habitude d’appeler à la prière,
de diriger la prière des femmes et de se tenir alignée avec elles dans le rang." 


Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1 RC3 | SMF © 2001-2006, Lewis Media

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide ! Dilber MC Theme by HarzeM