Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Aid El Adha : Si un enfant vi loin de ses parents doit-il sacrifier un mouton...  (Lu 8140 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
sagesse
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: LYON
Messages: 28



Voir le profil
« le: Novembre 29, 2007, 10:34:54 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Quand un pére sacrifie un mouton pour le Aid el kébir, cela vaut pour tous son foyer donc sa femme et tous les enfants. Mais si un de ces enfants vis loin de ces parents à cause des études par exemple et qu'il est encore célibataire, doit-il sacrifier un mouton? ou bien est ce qu'il est considéré comme faisant partis du foyer?

Prenons deux hypothéses :

   1) il sera présent c'est à dire qu'il sera avec ses parents le jour du Aid
   2) ces parents décident de passer le Aid au Maroc et du coup il se retrouve seul

J'ai aussi une autre question? Peut on offrir notre sacrifice ? Par exemple donner l'argent du sacrifice à une famille dans le besoin.

 baraka2

 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Mars 21, 2010, 16:07:40 par Zahiya » Journalisée
muslimclassic
Invité
« Répondre #1 le: Novembre 29, 2007, 15:11:19 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

Question
Quel est le meilleur moment pour offrir le sacrifice rituel ? Devons-nous offrir un sacrifice séparé pour chacun des membres de notre famille ou bien un seul sacrifice est-il suffisant pour la famille entière ? Est-il mieux d’offrir le sacrifice ou pouvons-nous donner l’argent comme charité à la place ?


Réponse de Sheikh Muzammil Siddiqî

Offrir le sacrifice pour la Fête du Sacrifice est considéré comme obligatoire par l’Imâm Abû Hanîfah et comme un acte fortement recommandé par d’autres juristes.

Toute personne possédant le quorum (nisâb) requis pour s’acquitter de la l’aumône légale (zakâh) devrait offrir un sacrifice. Le moment auquel l’immolation doit avoir lieu est après la prière de la Fête. Selon un hadîth, le Prophète - paix et bénédictions sur lui - dit : « Celui qui immole avant la prière de la Fête, n’aura fait qu’abattre un animal pour être consommé, mais celui qui immole après cette prière aura offert un sacrifice rituel. » [1]

Le sacrifice est un acte rituel. De la même façon qu’il y a une période définie pour chaque prière, il y a une période pour faire le sacrifice rituel durant la Fête. Cette période se prolonge jusqu’au coucher du soleil du 12 Dhû Al-Hijjah [2]. (Il existe une autre opinion soutenant que la période s’étend jusqu’au coucher du soleil du 13 du même mois.) Il n’est pas exigé du chef de famille d’offrir un sacrifice séparé pour chaque membre de sa famille. Un seul sacrifice pour l’ensemble de la famille suffit. Cependant, si d’autres membres de la famille possèdent le quorum requis, ils doivent alors offrir leur propre sacrifice.

Cette immolation vient perpétuer la Tradition du Prophète Abraham, du Prophète Ismaël et du Prophète Muhammad - paix et bénédictions sur eux. Elle nous rappelle le grand acte de sacrifice que les Prophètes Abraham et Ismaël consentirent pour Dieu Tout-Puissant. Allâh a épargné la vie du prophète Ismaël mais nous dit : « Et nous le rachetâmes par une offrande de grande valeur. » [3] L’offrande de grande valeur fait référence ici au sacrifice de milliards d’individus qui ont entretenu cette tradition durant ces quatre mille dernières années. D’autres gens qui prétendent suivre le Prophète Abraham ont, quant à eux, oublié cette tradition, alors que nous autres Musulmans l’avons gardée vivace, sans interruption. Nous devons conserver cette tradition et ne pas l’oublier.

Il n’y a aucune substitution possible au sacrifice. Cependant si l’on veut offrir un sacrifice surérogatoire pour soi-même, des parents décédés ou d’autres proches, on a le choix de faire une immolation ou bien de donner le prix de l’animal en charité.

La viande issue de l’immolation doit être divisée en trois parts égales : un tiers pour soi et sa famille, un tiers pour les amis, et un tiers pour les pauvres et les indigents. S’il y a beaucoup de gens pauvres, il est alors bon de donner la totalité en charité à ces nécessiteux. Ici en Occident, il est possible que nous n’ayons pas besoin de cette viande, mais il y a d’autres endroits où les gens ne peuvent obtenir de viande. Il est peut-être meilleur pour nous ici de donner l’argent à des organisations humanitaires sûres afin d’offrir un sacrifice en notre nom, et de distribuer la viande aux personnes nécessiteuses et indigentes dans les pays pauvres ainsi que dans ceux où la population souffre de la guerre, de sanctions économiques ou d’une catastrophe naturelle.

P.-S.
Traduit de l’anglais du site Islamonline.net.
Notes
[1] Hadith rapporté par Al-Bukhârî dans son Sahîh, n° 902.
[2] Dhû Al-Hijjah est le douzième et dernier mois du calendrier hégirien.
[3] Sourate 37, As-Sâffât, Les Rangées, verset 107.


« Dernière édition: Mars 21, 2010, 16:07:50 par Zahiya » Journalisée
muslimclassic
Invité
« Répondre #2 le: Novembre 29, 2007, 15:22:39 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah


Qui offre le sacrifice ?

Le sacrifice rituel est une sunnah confirmée soumise à la suffisance familiale lorsque plusieurs personnes habitent le même foyer c’est-à-dire que, si l’un d’entre eux offre le sacrifice, cela exempte les autres. Lorsqu’une personne habite seule, le sacrifice devient une sunnah d’ordre individuel (sunnat `ayn). Il faut néanmoins que l’offrande soit excédentaire par rapport aux besoins de l’individu pendant le jour et la nuit en cours, et à ses besoins vestimentaires pour la saison en cours, à l’instar de l’aumône volontaire. Il faut également qu’elle soit excédentaire par rapport à ses besoins pendant le jour de l’aïd et les trois jours du Tashrîq car ces jours correspondent au temps imparti pour le sacrifice, tout comme le jour et la nuit de l’aïd correspondent au temps imparti pour l’aumône de la rupture du jeûne. Cependant, le sacrifice rituel est meilleur que l’aumône volontaire eu égard à la divergence qui existe sur son statut d’obligation. Ash-Shâfi`î dit : « Je n’autorise pas celui qui en a les moyens d’y déroger. » Ainsi est-il détestable pour le riche d’y déroger, comme nous le détaillerons plus avant.

Par ailleurs, le sacrifice peut devenir obligatoire lorsqu’il correspond à un vœu (nadhr) en vertu du hadith selon lequel : « Quiconque fait vœu d’obéir à Dieu qu’il Lui obéisse. »  Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim
et en vertu de la Parole du Très-Haut : « qu’ils s’acquittent de leurs vœux » Sourate 22, Al-Hajj, Le pèlerinage, verset 29. Même si celui qui prend l’engagement vient à mourir, il est possible de le remplacer dans l’exécution du vœu qu’il a formulé avant son décès. Selon Mâlik, si l’on achète une bête avec l’intention de l’offrir en sacrifice, cela devient une obligation.

Réponse de Sheikh `Atiyyah Saqr

« Dernière édition: Mars 21, 2010, 16:08:27 par Zahiya » Journalisée
musulmanely
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Lyon
Messages: 185


Allahou Akbar


Voir le profil
« Répondre #3 le: Octobre 17, 2012, 12:41:38 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Doit-on faire un sacrifice dans le cas où dans un foyer il y a 3 femmes (1 mère et 2 filles) et que la maman rentre au bled pour l'Aid el Adha. Est-ce que la maman doit faire un sacrifice au bled et cela suffit ? Est-ce que les 2 soeurs restées en france doivent également faire un sacrifice ? Ou dernière hypothèse ne pas faire de sacrifice du tout ni au bled, ni en france ?

BarakAllah ou fikom d'avance pour vos réponses.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

"Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calames (plumes pour écrire), quand bien même l'océan serait un océan d'encre où conflueraient sept autres oceans, les paroles d'Allah ne s'epuiseraient pas, car Allah est Puissant et Sage."
Verset 27, Sourate 31 Luqman
musulmanely
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Lyon
Messages: 185


Allahou Akbar


Voir le profil
« Répondre #4 le: Octobre 21, 2012, 20:23:11 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Je me permets de relancer ce fil afin d'avoir une réponse bi idni illah.

 baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

"Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calames (plumes pour écrire), quand bien même l'océan serait un océan d'encre où conflueraient sept autres oceans, les paroles d'Allah ne s'epuiseraient pas, car Allah est Puissant et Sage."
Verset 27, Sourate 31 Luqman
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle