Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1] 2
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Un homme veut venir demander ma main, ma mère repondra sûrement non !  (Lu 39716 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Zooohraaa
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 32
Localisation: LYON
Messages: 6



Voir le profil
« le: Mai 05, 2011, 05:21:27 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum : )

Je fréquente un jeune homme depuis maintenant quatre ans, grandissant et murissant je réalise que ma relation est contraire a la religion et je veux y remedier ; Il est du même avis et souhaite donc demander ma main.

- Religieusement parlant, comment doit se dérouler la demande ?

Je suis d'origine algérienne, lui est tunisien, cela ne me pose aucun probléme, à lui non plus et ses parents que j'ai déjà rencontré ne sont pas gêné ! Ma mère quant à elle est trés nationaliste :s & mon père est décédé ( Allah y rahmou. )

- Comment imposer mon choix sans contredire la religion ?

Baarak'Allah oufikoum pour votre lecture et vos eventuelles réponses !
« Dernière édition: Mai 05, 2011, 05:35:02 par ~F@théma~ » Journalisée
guerteta
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Strasbourg
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #1 le: Septembre 22, 2011, 07:03:47 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam warlikoum, Moi j'ai un autre problème.
Mes parents me forcent à épouser mon cousin alors que je refuse catégoriquement. Cela dure depuis presque 4 ans maintenant. Entre temps j'ai rencontré un frère musulman qui souhaite m'épouser dans le respect de notre religion. Mes parents refusent cette union alors que tout a été fait dans les règles puisque cet homme est allé consulter l'imam de mon quartier qui connait bien mon père. Malgrè tout mes parents s'obstinnent à refuser notre union, me menacent de me ramener au maroc pour y vivre avec mon cousin, et pire me menacent de mort si toutefois j'épouse cette homme . Que dois-je faire? Au yeux de l'Islam comment doi-je réagir? Réponds moi vite allah y jazikoum bekherSalam warlikoum
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 47
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #2 le: Septembre 22, 2011, 07:41:40 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh  baraka2 mes chères soeurs qu'allah swt vous accorde un frère pieux  amine  baraka2 voici ce que j'ai trouvé  InchAllah en espérant que cela répondras a vos questions  MachAllah
La femme peut-elle se marier toute seule en islam ?

Question :

Est-ce que le mariage d'une femme est valable si elle n'a pas averti sa famille de son mariage ? Ou bien doit-il y avoir obligatoirement un membre de la famille s'il n'y a aucune opposition de la part de celle ci au sujet du mariage ?

-
Réponse :

1. Les parents ne peuvent pas marier leur fille si elle ne le veut pas :

Il faut le consentement de la femme pour que son mariage soit valide. En effet, d'après l'avis qui semble juste (assahh), en islam, le père ne peut contraindre sa fille à se marier avec quelqu'un si celle-ci n'est pas consentante. Et ce même si cette fille n'avait jamais été mariée auparavant ("bikr bâligha"). Deux cas sont ainsi rapportés qui montrent deux femmes venir se plaindre au Prophète (sur lui la paix) du fait que leur père les avait mariées contre leur gré : l'une de ces femmes avait, auparavant, déjà eu un autre mari, l'autre n'avait jamais été mariée avant cela (elle était donc bikr bâligha). Dans les deux cas le Prophète leur donna le choix d'annuler le mariage. (Le premier cas est rapporté par al-Bukhârî, n° 4845, ainsi que par Abû Dâoûd ; le deuxième est rapporté par Abû Dâoûd, n° 2096, et a été authentifié par Ahmad Shâkir et al-Albânî.) Al-Bukhârî lui-même est de cet avis, qui écrit : "Lâ yunkih ul-abu wa ghayruhû al-bik'ra wa-th-thayyiba illâ bi ridhâhâ" (Al-Jâmi' us-sahîh, kitâb un-nikâh, bâb n° 42 et n° 43).

-
2. Mais la jeune fille peut-elle se marier sans le consentement de ses parents ?

Cette question revient à demander si en islam :
- la femme peut se marier toute seule,
- ou bien doit avoir l'autorisation de son père pour que le mariage qu'elle va contracter soit valable,
- ou bien doit, pour que son mariage soit valable, être mariée par son père lui-même ?

Ce point fait l'objet de divergences d'opinions parmi les savants musulmans quand il abordent la question du walî (le parent à qui on demande la main de la fille) :
– d'après ash-Shâfi'î et Mâlik, pour qu'une femme se marie avec l'homme qu'elle est d'accord d'épouser, il faut que le walî de cette femme ait non seulement donné son accord préalable à ce mariage, mais également qu'il procède à ce mariage (ou bien qu'il donne son accord à quelqu'un d'autre – par exemple un imam – pour le faire). Ces deux savants se fondent sur le Hadîth bien connu qui dit : "Pas de mariage sans walî" (rapporté par at-Tirmidhî et Abû Dâoûd) ;
– d'après Dâoûd az-zâhirî et Ibn Rushd, il faut, comme expliqué ci-dessus, que ce soit le walî de la femme qui procède à son mariage etc., mais ce uniquement s'il s'agit d'une femme qui n'avait jamais été mariée auparavant. Car s'il s'agit d'une femme divorcée ou veuve, elle peut procéder elle-même à son mariage. Ces savants se fondent sur le Hadîth qui fait la différence entre les deux femmes en disant : "La femme qui avait connu un autre mari auparavant a plus droit sur elle-même que son walî. Et on demandera la permission à la femme qui n'avait jamais connu de mari auparavant..." (rapporté par Muslim) ; selon ces deux savants, "avoir plus droit que son walî sur elle-même" signifie : pouvoir se marier sans autorisation du walî ; 
– d'après Abû Thawr, il n'est pas obligatoire que ce soit le walî d'une femme qui procède à son mariage avec l'homme qu'elle est d'accord d'épouser. La femme peut elle aussi procéder à son mariage avec cet homme, mais à la condition qu'elle ait obtenu au préalable l'accord de son walî pour ce mariage. Car un Hadîth dit : "Toute femme s'étant mariée sans le consentement de son walî, son mariage ne compte pas..." (rapporté par at-Tirmidhî et Abû Dâoûd) ; pour Abû Thawr, la condition n'est donc pas que ce soit son walî qui marie la femme, mais qu'elle ait obtenu le consentement de son walî ;
– Muhammad ibn ul-Hassan et al-Awzâ'î sont d'un avis proche de celui de Abû Thawr, à cette nuance près que selon eux, si elle s'est mariée toute seule et qu'ensuite, son walî l'a appris et a exprimé son accord, le mariage est valide aussi. Si par contre son walî exprime alors son désaccord, le mariage n'est pas valide. Ces deux savants se fondent sur le Hadîth ci-dessus, puis font valoir que la validité du mariage fait sans consentement reste "suspendue" à cet accord : si celui-ci est obtenu, le mariage est valide, sinon il ne l'est pas ;
– selon Abû Hanîfa et Abû Youssouf, il est préférable (et non pas obligatoire) que la femme ait obtenu au préalable l'accord de son walî pour se marier. Elle a le droit de se marier elle-même sans avoir obtenu l'accord de son walî, mais elle doit se souvenir que son walî possède le droit de dénoncer ensuite le mariage (et d'obtenir son annulation par le juge) s'il prouve que le mari ne convient pas à sa parente ('adam ul-kafâ'ah).

Wahba az-Zuhaylî a écrit que l'avis de Abû Thawr occupe une position centriste (Al-Fiqh al-islâmî wa adillatuh, p. 6574).

En tout état de cause, cette mesure, avec les divergences d'opinions qui s'y rapportent, n'est pas motivée par l'idée que la femme serait "une incapable" ou "une perpétuelle mineure", mais par la volonté d'éviter à la femme de se laisser induire en erreur par des hommes charmants mais escrocs (cela arrive malheureusement plus souvent qu'on ne pourrait le penser), qui sont maîtres dans l'art de séduire de jeunes personnes naïves pour disparaître ensuite et les abandonner à leur sort après avoir profité d'elles.
Le walî peut donc, se basant sur certains critères reconnus par l'islam, dire : "Cet homme ne convient pas à ma fille, et je m'oppose au mariage" (découvrez quels sont les critères reconnus à ce sujet en lisant le "Cinquième point" dans mon article Quels sont les critères pour choisir son(sa) conjoint(e) ?).

-
Comment fera-t-on si la femme insiste pour se marier avec quelqu'un et que son walî refuse absolument de la marier avec lui et de donner son accord pour ce mariage ?

Le droit musulman lui donne dans ce cas une possiblité supplémentaire : elle portera le cas devant l'autorité musulmane (sultân ou qâdhî), et celle-ci examinera les faits : s'il s'avère que les raisons qui poussent le walî à refuser de donner son accord sont valables, elle donnera raison à celui-ci. Mais si les raisons sont infondées et /ou injustes, l'autorité mariera elle-même cette femme.

-
Qui est le walî d'une femme (le parent à qui on demande sa main) ?

Il y a un ordre à respecter en la matière :
- c'est d'abord le père,
- sinon, s'il est mort ou, s'il est impossible de le joindre, c'est le grand-père paternel, - sinon c'est l'arrière grand-père paternel,
- sinon le frère de même père et de même mère,
- sinon le frère de même père, etc.


-
Comment fera la femme convertie, qui n'a pas de walî dans sa parenté ?

Si elle se trouve dans un pays musulman, ce sera le juge musulman (qâdhî) - ou celui que celui-ci désignera - qui la mariera. Et si elle se trouve dans un pays non musulman, elle demandera à un musulman suffisamment au courant des règles islamiques, honnête et digne de confiance d'être son walî (cf. Fiqh us-sunna, as-sayyid Sâbiq, tome 2 p. 409).

Enfin, il ne faut pas oublier que un des deux avis, il faut également, pour que le mariage soit valable, qu'il y ait au moins deux témoins hommes (ou un témoin homme et deux témoins femmes d'après l'école hanafite) qui assistent à la célébration du mariage. Le Prophète (sur lui la paix) a dit : "Pas de mariage sans walî et sans qu'il y ait deux témoins valables" (rapporté par ad-Dâraqutnî).

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).     http://www.maison-islam.com/articles/?p=187   qu'allah swt nous guide  amine   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

ilhame
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 38
Messages: 1695



Voir le profil
« Répondre #3 le: Septembre 22, 2011, 14:31:28 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Shaikh Ibn Baz / Shaikh Ibn Uthaimin (Rahimou Allah)


Question : Est-il permis au père de contraindre sa fille à un mariage avec quelqu'un elle ne désire pas ?


Réponse : Il n'est pas permis au père, ou à quelqu'un  d’autre que lui, de contraindre celle qui est sous sa tutelle  à épouser quelqu'un avec qui elle ne désire pas se marier. Plutôt il est nécessaire de chercher son consentement et sa permission en raison de la parole du messager (salallahu ‘alayhi wa salam) : « la vierge ne doit pas être épousée avant d’avoir cherché son consentement. Ils dirent : ô messager d'Allah! Quel est son consentement ? Il a répondu : Son silence. Et dans une autre formulation : Et quant à la vierge, son père cherche son consentement et son consentement est son silence. »


Donc il est obligatoire au père lorsqu’elle atteint l'âge de neuf ans ou plus, qu'il demande son consentement. De même pour ses tuteurs, ils ne la marient pas sans son consentement. Ceci est obligatoire à tous. Quiconque marie sa fille sans permission/consentement alors le mariage n'est pas correct parce qu'une des conditions du mariage est le consentement et l’agrément des deux parties. Ainsi s'il la marie contre sa volonté et la contraint par des menaces ou en la battant, le mariage n'est pas valable...


Il est exigé du mari éventuel, lorsqu’il sait qu'elle ne le désire pas pour le mariage, qu'il ne poursuive pas l’affaire même si son père la lui facilite (lui donne sa permission). Il lui est obligatoire de craindre Allah et ne pas aller vers la femme qui ne le veut pas pour le mariage... Il lui est obligatoire de prendre garde à ce qu’Allah lui a rendu illégal. Ceci parce que le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) a ordonné de chercher (d'abord) le consentement des filles.



 Salam Alaykoum
Journalisée

issa67
Invité
« Répondre #4 le: Septembre 22, 2011, 16:58:12 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Beaucoup de musulmans ne suivent plus la sunna du Prophète  Salla-llah allahi wa salam .
C'est triste pour ce qui arrivent aux   Sourire Mouslima .Les parents veulent suivre leur coutumes et c'est mal ,ils devraient aussi écouter leur propre fille ,voir leur bonheur .Ce qu'ils font est interdit dans la religion ,c'est mariage forcé avec une personne que l'on n'aime pas .
Qu'Allah  Razza wa jal ouvre les coeurs des parents pour qu'ils accepte le choix des enfants .

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 47
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #5 le: Septembre 22, 2011, 19:44:24 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh allahouma amiiin cher frère  Baraka Allahou Fik  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

guerteta
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Strasbourg
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #6 le: Septembre 26, 2011, 07:01:55 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam
Merci pour ceux qui ont répondus. Que me conseillez vous de faire? Mon père ne veut absolument rien savoir?
J'ai vraiment besin d'être éclairé.
Barak allah ou fikoum
Journalisée
ilhame
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 38
Messages: 1695



Voir le profil
« Répondre #7 le: Septembre 26, 2011, 09:21:48 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Qu  allah Razza wa jal te facilite et te guide vers l'issu qui te sera favorable

Ma  Sourire Mouslima je te conseille de faire intervenir de nouveau une tiers personne pour pouvoir  InchAllah raisonner ton père, ton bonheur avant tous ma  Sourire Mouslima qui va avec le respect du dine

 Salam Alaykoum
Journalisée

guerteta
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Strasbourg
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #8 le: Septembre 26, 2011, 12:00:38 »
Share   Modifier le messageModifier

la dernière fois que j'ai fais intervenir quelqu'un c'était l'imam demon quartier et cela m'a valu un oeil au beurre noir, des bleus un peu partout et des menaces de renvoi au pays ainsi que de mort. Alors que dois-je faire? Fuire? aidez moi SVP.
Journalisée
herlem
Invité
« Répondre #9 le: Septembre 26, 2011, 12:10:27 »
Share   Modifier le messageModifier

 
Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

En islam pour toutes consultations et/ou tous conseils nous devons nous retourner vers notre Créateur, donc je te conseil de faire la prière de consultation.

Puis dans le fiqh (jurisprudence) si le tuteur (donc dans ton cas ton père) ne veut pas accepter le mariage avec un frère pour cause de son origine, tu ne peux pas aller à l'encontre de son choix, dans ce cas patiente et/ou fait intervenir une tiers personne.

Mais si ton père ne veux pas pour cause de sa piété, ton père est en tort donc tu dois exposer ton cas à un imam (mais ceci ne te concerne pas)

Pour conclure patiente et réfugie toi auprès d'Allah(swt) car soit il te préserve de quelque chose nuisible soit tu trouveras un frère plus pieux ou alors tu seras récompensée dans l'au-delà pour avoir patienté et obéit à ton père.

La patience, la patience...

Allah sait mieux

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
ilhame
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 38
Messages: 1695



Voir le profil
« Répondre #10 le: Septembre 26, 2011, 12:19:32 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Je suis triste pour toi ma  Sourire Mouslima du fond du coeur qu  allah Razza wa jal te guide vers une solution

Ton épreuve est difficile mais patiente okhty RABI est GRAND et est TÉMOIN de toute chose

Fuire ma  Sourire Mouslima n'est pas une solution ca engendrerai beaucoup de mauvaises choses a commencer par rendre soucieuse et triste ta maman. Essaye de prendre du recul okhty pour reflechir faire des douaas car ton destin ne peut t'échapper okhty t'inquiète pas.

Si c'est un bien pour toi  allah te le mettre sur ton chemin sinon il te sera éloigné

Place ta confiance en  allah  Razza wa jal c'est auprès du SEUL que tu pourra trouver secours et solution  InchAllah

 Salam Alaykoum
Journalisée

fathéma
Invité
« Répondre #11 le: Septembre 26, 2011, 13:07:00 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 MachAllah  Soubhan' Allah je suis desolé ma soeur pour ta situation si delicate Soubhan' Allah

qu'Allah SWT te facilite et te guide

et je suis sûr que fuire n'est pas la solution car il y'aura toujour des conséconces Soubhan' Allah

 baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
guerteta
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Strasbourg
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #12 le: Septembre 26, 2011, 13:30:14 »
Share   Modifier le messageModifier

J'ai entrepris à plusieurs reprises la prière de consultation. Et j'ai toujours le meme sentiment envers cet homme je suis sûre que c'est lui qu'il me faut. Monpère n'accepte pas seulement parce qu'il veut que son gendre soit de sa famille et moi je déteste de plus en plus mon cousin car c'est à cause de lui que je suis dans cette situation et pourtant je lui ai deja dit à mainte reprises que je ne voulais pas de ce mariage.
Je suis vraiment perdu. Je ne sais vraiment pas quoi faire
Journalisée
ilhame
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 38
Messages: 1695



Voir le profil
« Répondre #13 le: Septembre 26, 2011, 13:43:08 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Fais intervenir une personne pour raisonner ton cousin, il faut qu'il comprenne que tu ne veux pas te marier avec lui.

L'as tu déjà fais?

 Salam Alaykoum
Journalisée

guerteta
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Strasbourg
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #14 le: Septembre 27, 2011, 08:27:45 »
Share   Modifier le messageModifier

Oui j'ai deja demande à mes freres et soeurs de lui parler mais ils ne veulent pas ils sont persuadé que c'est quelqu'un de bien pour moi et surtout ils ont peur de la colere de mon pere
Journalisée
meriem42
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: saint-etienne
Messages: 61



Voir le profil
« Répondre #15 le: Septembre 27, 2011, 09:48:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Qu'Allah te facilite dans cette épreuve ma soeur.

Ne te décourages pas,ait confiance en Dieu,kheir inchaallah.

Petite question est-ce que l'homme doit avoir le consentement d'un wali pour se marier?

 Salam Alaykoum
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #16 le: Septembre 27, 2011, 10:03:38 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Qu'Allah te facilite dans cette épreuve ma soeur.

Ne te décourages pas,ait confiance en Dieu,kheir inchaallah.

Petite question est-ce que l'homme doit avoir le consentement d'un wali pour se marier?

 Salam Alaykoum
                                                                        bismillah


                                                                          Salam Alaykoum


 Allahuma Amin

 Petite question est-ce que l'homme doit avoir le consentement d'un wali pour se marier?

     bismillah  selon la SUNNA  ,non ,ma chère  Sourire Mouslima  Wink l'homme se représente tout seul ,et

  ALLAH SAIT MIEUX


                                                                                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
meriem42
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: saint-etienne
Messages: 61



Voir le profil
« Répondre #17 le: Septembre 28, 2011, 13:39:48 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Baraka Allahou Fik pour la réponse frère.

 Salam Alaykoum
Journalisée
ilhame
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 38
Messages: 1695



Voir le profil
« Répondre #18 le: Septembre 28, 2011, 18:58:44 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


 baraka ma  Sourire Mouslima fais intervenir un imam pour parler a ton cousin, c'est une personne neutre et  InchAllah il aura les mots qu'il faut

 Salam Alaykoum
Journalisée

hadidja abdallah
Invité
« Répondre #19 le: Septembre 28, 2011, 20:49:45 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh il m'est arriver apeu pre la meme chose que toi oukhty! il ya 1 an de sa.un frere et venu demander ma main,mais ni ma famille ni la sienne n'etait daccord!pourtant c'etait un frere  MachAllah!tous sa pour des histoire de coutume!on a fait intervenir mainte et mainte personne pour essayer de les raisonner!mais rien a fair! donc j'ai fait comme toi! j'ai poster un message sur ce forum!et mes freres et soeur mon fait comprendre que mes parent n'avait pas le droit de refuser ce mariage pour des raison aussi futil qui non rien avoir avec notre religion!donc j'ai continuer mon combat!et lui aussi! jusqua ce que mon pere me dit soit tu renonce a lui soit je te met dehor! et tu n'est plu ma fille!je ne pencais pas qu'il etait serieux mais le lendemain soir il ma mise a la porte!j'avais nul par ou aller!mon pere ma dit qu'il ne voulait plus entendre parler de moi!lorsque le frere avec qui je voulait me marier ma trouver dehor il ma trouver un endroit ou aller.quelque moi plus tar on est parti voir un imam est on lui a expliquer la situation!cette imam est parti voir mon pere mais sans succé!il a dit qu'il n'etait plus mon pere donc que je me demerde!donc cette imam a decider de nous marier!car je n'avait plus de tuteur puisque mon pere lui a dit qu'il ne voulait plus rien avoir affaire avec moi!cette imam ne pouvais pas me laisser dans une tel situation!si mon pere ne voulait plus de moi sa ne devait pas menpecher de me marier!une fois le mariage fait, la famille de mon mari lon abonner a son tour!et mon fait des menace de mor!donc on est partit! on a fait notre vie dans une autre ville!on a maintenan une petite fille!1an apre avec ma famille sava mieu mais sava pas du tt ak la famille de mon mari!! voila ma oukhty! j'esper que mon petit temoignage taidera un peu! en tt cas il va te falloir du courage et de la patiente ma oukhty! Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
ilhame
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: 38
Messages: 1695



Voir le profil
« Répondre #20 le: Septembre 28, 2011, 21:01:39 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


 baraka ma  Sourire Mouslima hadidja abdallah pour ton témoignage émouvant

Qu  allah Razza wa jal rétablisse les liens de ton mari avec sa famille
Qu  allah Razza wa jal guide les parents qui parfois coincé dans les traditions font abstraction du bonheur de leur enfants

 baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée

algeriana
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: lyon
Messages: 36



Voir le profil
« Répondre #21 le: Septembre 28, 2011, 21:47:32 »
Share   Modifier le messageModifier

salam aleykoum
que dit ton cousin ?

il aspire comme toi à épouser quelqu'un qui l'aime et qui le respecte, pas une femme qui se marie avec lui car on l'a forcée...je suppose, à moins qu'il ai un autre intérêt à t'épouser Undecided


Journalisée
guerteta
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Strasbourg
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #22 le: Septembre 29, 2011, 09:42:34 »
Share   Modifier le messageModifier

Merci bcp ma soeur khadija pour ton témoignage qui m'a fais fondre en larmes à vrai dire. Je vois que toi ton pere t'a mise dehors moi il me menace de me brûler vive c'est pour cela que j'entreprends de m'en aller. j'ai toujours la peur au ventre je n'ai plus l'impression d'être chez moi je me sens tellement perdu.
Journalisée
ibsou
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 223



Voir le profil
« Répondre #23 le: Septembre 29, 2011, 12:36:45 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Oukhy remet toi à Allah et il te montrera une sortie de secours comme les sortie de secours que trouve une personne prisonniere d'un immeuble en feu.
Journalisée
ibsou
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 223



Voir le profil
« Répondre #24 le: Septembre 29, 2011, 13:01:41 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Un témoignage qui t'aidera http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,28782.msg170118.html#msg170118

voir le message de Thierno Muhammadou.
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #25 le: Septembre 29, 2011, 13:28:00 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                 bismillah



                                                                          Salam Alaykoum



  Allahuma Amin

   baraka2 mes chers  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima  Wink    MachAllah

   Concernant la désobéissance au Messager d'ALLAH , Muhammad  Salla-llah allahi wa salam

   la Sunna du Prophéte   Salla-llah allahi wa salam

L'obligation d'obéir au Prophète  Salla-llah allahi wa salam et de le prendre comme exemple .

 L’obligation d’obéir au Prophète et de le prendre comme exemple

par Cheikh Saleh Fuzan Ben Abdellhah àlfauzan


  BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

   Il est donc obligatoire d’obéir au Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) en appliquant ce qu’il a ordonné et en délaissant ce qu’il a interdit.

   Ceci est commandé par le témoignage qu’il est le Messager d’Allâh. Et certes Allâh - Ta’âla - a ordonné de lui obéir dans beaucoup de versets,

    et joint l’obéissance parfois [au Prophète] à Son obéissance, comme dans Sa parole :

   « Ô les croyants ! Obéissez à Allâh, et obéissez au Messager » [1]

  Et d’autres versets semblables à celui-ci. Quelquefois, l’obéissance [au Prophète] est citée seule, comme dans Sa parole :

  « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allâh » [2]

   « Et obéissez au messager, afin que vous ayez la miséricorde. » [3]

   Parfois, [Allâh] menace celui qui désobéit au Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam), comme dans Sa parole :

  « Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne,

  ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. » [4]

  Ce qui veut dire : qu’ils prennent garde d’être éprouvés dans leurs cœurs par la mécréance [Kufr], l’hypocrisie [Nifâq]

   ou l’innovation [Bid’ah] ou par un douloureux châtiment dans ce bas monde, comme être tué ou emprisonné ou par autres que cela parmi

   les punitions hâtées. Et certes, Allâh a fait de l’obéissance [au Prophète] et son suivi, une cause de Son amour pour Son serviteur

   et de pardon de ses péchés. IL - Ta’âla - dit :

  « Dis : Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi, Allâh vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés.

   Allâh est Pardonneur et Miséricordieux. » [5]

  Il a fait de l’obéissance [au Prophète] (  Salla-llah allahi wa salam  ) une guidée [Hidâyyah] et de sa désobéissance un égarement [Dhallâlân].

    Allâh - Ta’âla - dit :

  « Et si vous lui obéissez, vous serez bien guidés. » [6]

   Et IL - Ta’âla - dit :

   « Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leurs passions qu’ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion

    sans une guidée d’Allâh ? Allâh vraiment, ne guide pas les gens injustes. » [7]

  Allâh - Subhânahu wa ta’âla - nous a informé que [le Prophète] (  Salla-llah allahi wa salam ) représente un bon modèle [à suivre] pour sa communauté.

   Allâh - Ta’âla - dit :

  « En effet, vous avez dans le Messager d’Allâh un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allâh

  et au Jour dernier et invoque Allâh fréquemment. » [8]

 Ibn Kathîr (rahimahullâhu ta’âla) a dit : « Ce noble verset constitue un grand fondement [Asl] dans le suivi [du modèle]

    de l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dans ses paroles, ses actes et ses situations.

   C’est pourquoi Allâh - Tabâraka wa ta’âla - [a ordonné] le suivi du modèle du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dans sa patience,

   son endurance, dans son appel à l’endurance, dans sa lutte, son combat et dans son attente pour la victoire de la part

   de son Seigneur - ‘Azza wa Djal. Et que le salut d’Allâh et la paix soit toujours sur lui jusqu’au jour de la Rétribution. »

  Et certes Allâh a mentionné l’obéissance à l’Envoyé et son suivi dans environ quarante extraits du Qor’ân.

   En effet, les âmes ont besoin de connaître ce qu’il a apporté et de le suivre plus qu’elles ont besoin de boire et de manger.

   Car certes, lorsqu’il manque à manger et à boire, cela mène à la mort dans ce bas monde.

   Alors que si l’obéissance à l’Envoyé et son suivi sont manquants, cela mène au châtiment [‘Adhâb] et à la souffrance continuelle.

   Assurément, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a ordonné de le suivre dans l’accomplissement des actes d’adoration [al-‘Ibâdât],

   et cela de la manière que lui l’a accomplit. Il a dit :

   « Priez comme vous m’avez vu faire la prière » [9], et il dit : « Prenez de moi vos rites [liés au pèlerinage]. » [10]

  et il  Salla-llah allahi wa salam  dit :

  « Celui qui fait une chose en désaccord avec notre religion, on doit rejeter tout ce qu’il fait. » [11]

  et :

  « Quiconque aura en aversion ma sounnah ne fait pas parti de moi. » [12]

  et d’autres textes que cela qui renferment l’ordre de suivre [le Prophète] (  Salla-llah allahi wa salam ) et l’interdiction de diverger de lui. [13]

  ALLAH SAIT MIEUX

  Qu' allah AL-HAQQ Pardonne à Ceux qui désobéissent et nous Guide dans le Chemin Droit   amine


                                                                   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


   [1] Coran, 4/59
[2] Coran, 4/80
[3] Coran, 24/56
[4] Coran, 24/63
[5] Coran, 3/31
[6] Coran, 24/54
[7] Coran, 28/50
[8] Coran, 33/21
[9] Rapporté par al-Bukhârî
[10] Rapporté par Muslim
[11] Unanimement reconnu authentique
[12] Unanimement reconnu authentique
[13] « Kitâb at-Tawhîd » du SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân, p.67-68 - Edition Maktabat Ibn ‘Abbâs & Dâr ul-Athâr

 
« Dernière édition: Septembre 29, 2011, 19:55:22 par DELIVRE » Journalisée
guerteta
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Strasbourg
Messages: 10



Voir le profil
« Répondre #26 le: Septembre 29, 2011, 13:38:20 »
Share   Modifier le messageModifier

salam
c'est ce que je fais je m'en remet à mon créateur mais c'est dur de garder la tête froide
merci pour le temoignage
Journalisée
ibsou
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 223



Voir le profil
« Répondre #27 le: Septembre 29, 2011, 16:52:44 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Oui c'est clair qu'en attendant le dénouement c'est l'angoisse.

C'est une épreuve,fait beaucoup de do'a et qu'Allah t'aide amin.

Journalisée
issa67
Invité
« Répondre #28 le: Septembre 29, 2011, 16:54:26 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah
 Salam Alaykoum
Le mariage forcé

Question
Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux.

Un homme a épousé une femme contre son gré et avec le consentement des parents de celle-ci. Il a dépensé pour elle une dot importante. Néanmoins, elle s’est enfuie. Faut-il donc qu’elle rende à l’époux son argent ? Qu’en est-il alors de ce mariage ?

Que Dieu vous récompense.

Réponse de Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî
Il est illégal de marier une femme contre son gré, en la contraignant ou sans son consentement. En effet, l’Islam a octroyé à la femme le droit de choisir son époux, tout du moins d’y consentir. Car c’est elle qui va devenir sa compagne et sa moitié dans leur vie commune. Comment pouvons-nous donc lui imposer un homme qu’elle refuse ? D’après le hadith prophétique : « La femme ayant déjà été mariée a plus de droit sur elle-même que son représentant légal (walî). Et la femme vierge doit donner son accord pour son mariage, accord qu’elle peut exprimer par son silence. » [1]

Dans un autre hadith, le Messager de Dieu — paix et bénédiction sur lui — dit : « La femme vierge ne peut être mariée avant qu’elle n’ait donné son accord. » On demanda : « Ô Messager de Dieu, comment saura-t-on qu’elle est d’accord ? » Il répondit : « Lorsqu’elle restera silencieuse. » Un troisième hadith dit : « Si elle reste silencieuse, c’est qu’elle donne son accord. Et si elle refuse, elle ne doit pas être contrainte. » On rapporte également que le Messager de Dieu — paix et bénédiction sur lui — annula le contrat de mariage d’une femme médinoise s’appelant Al-Khansâ’ Bint Khidhâm car son père l’avait mariée contre son gré. Sa main avait été en réalité demandée par deux hommes, le premier étant le noble Compagnon Abû Lubâbah Ibn Al-Mundhir et le second étant un homme de son clan. La femme préféra Abû Lubâbah, alors que son père penchait pour le second prétendant à qui il maria sa fille sans le consentement de cette dernière. Al-Khansâ’ se rendit alors chez le Messager de Dieu — paix et bénédiction sur lui — et se plaignit à lui en ces termes : « Ô Messager de Dieu, mon père a dépassé ses limites avec moi et m’a mariée sans tenir compte de mon avis. » Le Messager dit : « Son mariage est nul. Épouse qui tu veux. » D’après une autre version, Al-Khansâ’ dit : « Mon père m’a mariée à son neveu malgré mon refus. » Le Prophète dit : « Tu peux entériner ce qu’a fait ton père. » Elle répondit : « Mais je n’aime pas ce qu’a fait mon père. » Le Prophète — paix et bénédiction sur lui — déclara : « Va, son mariage est nul. Épouse qui tu veux. » Elle reprit : « J’entérine ce qu’a fait mon père. J’ai néanmoins voulu que les gens sachent qu’il n’appartient point aux parents de forcer leurs filles à se marier avec quiconque. »

D’après `Abd Allâh Ibn `Abbâs — que Dieu l’agrée — le Messager de Dieu — paix et bénédiction sur lui — annula le mariage d’une femme vierge et celui d’une femme ayant déjà connu le mariage après que leur père les eut mariées contre leur gré. Le Prophète — paix et bénédiction sur lui — décida alors que leur mariage était nul. Nous déduisons de tout cela que le mariage évoqué dans la question initiale n’est pas valide et que la dot doit être remboursée à l’époux

Fi Aman Allah
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #29 le: Septembre 29, 2011, 17:02:53 »
Share   Modifier le messageModifier

salam
c'est ce que je fais je m'en remet à mon créateur mais c'est dur de garder la tête froide
merci pour le temoignage
                                                                                bismillah


                                                                               Salam Alaykoum


 
    Allahuma Amin

    Soubhan' Allah  ma chère  Sourire Mouslima  Wink  ,c'est toujours plus facile quand on est spectateur dans l'épreuve que quand

    on fait partie des acteurs concernés mais DIEU EST GRAND

    Soubhan' Allah c'est bien souvent ainsi dans la vie,c'est humain ,mais

     El Hamdoulilah toujours

     Qu' allah AL-KARÎM te Vienne en Aide   amine


                                                                                             Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

 Journalisée
Pages: [1] 2
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle