Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: 1 ... 5 6 [7] 8
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Regarde et médite Bismillah  (Lu 56701 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
DELIVRE
Invité
« Répondre #180 le: Novembre 19, 2011, 07:41:21 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                          bismillah



                                                                              Salam Alaykoum



   Wa fiki Baaraka Allah Oukhty Wink Fathéma

  Masha Allah la quwata illâ billâh

  Chokran pour la vidéo  en ligne  angel4

   El Hamdoulilah


                                                                               Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #181 le: Novembre 20, 2011, 07:20:23 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

La première demeure des hommes est le berceau, leur dernière est le tombeau. La patrie est le Paradis ou l'Enfer ; la vie est l'itinéraire, les années qui s'écoulent sont les étapes, les mois sont les parasanges, les jours sont les milles, les respirations sont les pas, l'obéissance est le bagage, les heures sont le capital, les passions et les désirs sont les coupeurs de route, le bénéfice est la rencontre de Dieu dans la maison de la paix... dans une félicité sans fin ; la perte est l'éloignement de Dieu, avec la chaînes, le carcan, le châtiment cruel aux enfers.



Source : Livre "Temps et prières" par Al-Ghazâlî
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
DELIVRE
Invité
« Répondre #182 le: Novembre 20, 2011, 08:06:32 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah



                                                                               Salam Alaykoum



   baraka Oukhty Wink Jannete pour ces propos toujours aussi profonds et enrichissants de l'Imâm Al-Ghazâlî RahimouLLAH

    Allah - Exalté soit-Il - dit dans sourate Yusuf verset 108 :

    108﴾ قُلْ هَٰذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللَّهِ ۚ عَلَىٰ بَصِيرَةٍ أَنَا وَمَنِ اتَّبَعَنِي ۖ وَسُبْحَانَ اللَّهِ وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ ﴿

     108. Dis : “Voici ma voie, j’appelle les gens [à la religion] d’Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente.

    Gloire à Allah ! Et je ne suis point du nombre des associateurs.

    Parmi la Sunna que certains musulmans négligent, il y a le fait d’avoir un bon comportement. La première chose que voit

  une personne chez une autre, c’est son apparence extérieure et son comportement !

   Aicha  Radhi Allah 'Anha rapporte que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit :

  «Le croyant atteint par son bon comportement le degré de celui qui jeune [sans jamais rompre] et passe toutes ses nuits

   en prière [sans jamais s'arrêter] »

  Authentifié par Cheikh Al Albani rapporté par Abu Dawoud dans ses Sunnane n°4797

  Allah - تعالى - dit :

    « Ô fils d’Adam ! Je M’étonne de celui qui est certain de la mort comment peut-il se réjouir ?

    Je M’étonne de celui qui est certain de la tombe comment peut-il sourire ?

    Je M’étonne de celui qui certain de la vie future comment peut-il se reposer ?

    Je M’étonne de celui qui est certain du caractère éphémère du bas-monde comment peut-il être s’y fier !

    Je M’étonne de celui qui a la langue savante mais le cœur ignorant !

    Je M’étonne de celui qui se purifie avec de l’eau tout en négligeant la purification du cœur !

    Je M’étonne de celui qui s’occupe des défauts d’autrui tout en étant inattentif à ses propres défauts, ne sait-il pas qu'Allah - تعالى -

    voit comment il Lui désobéit ou de celui qui sait qu’il mourra seul, qu’il entrera dans la tombe tout seul et qu’il rendra les comptes,

   comment peut-il se familiariser avec les gens ?

   Il n’y a d’autre dieu que Moi vraiment, et Muhammad est Mon Serviteur et Mon Messager !

 
   L'Imâm Al-Ghazâlî - رحمه الله - fort de ses vastes connaissances de la tradition religieuse et de sa grande expérience dans la medecine des coeurs,

  construit dans ce livret trente huit exhortations à partir de versets du Qur'ân et de Hadîth Qudsî.

  Sublimes ses exhortations, l'Imâm Al-Ghazâlî - رحمه الله - les veut comme un raffermissement dans la dévotion pour les pieux,

 une prise de conscience religieuse et un éveil à la foi pour les insouciants...

 Qu' allah AN-NÂFI'O nous Guide dans Sa Voie Lumineuse   amine


                                                                                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #183 le: Novembre 21, 2011, 07:38:20 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah



                                                                               Salam Alaykoum



   baraka Oukhty Wink Jannete pour ces propos toujours aussi profonds et enrichissants de l'Imâm Al-Ghazâlî RahimouLLAH

    Allah - Exalté soit-Il - dit dans sourate Yusuf verset 108 :

    108﴾ قُلْ هَٰذِهِ سَبِيلِي أَدْعُو إِلَى اللَّهِ ۚ عَلَىٰ بَصِيرَةٍ أَنَا وَمَنِ اتَّبَعَنِي ۖ وَسُبْحَانَ اللَّهِ وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ ﴿

     108. Dis : “Voici ma voie, j’appelle les gens [à la religion] d’Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente.

    Gloire à Allah ! Et je ne suis point du nombre des associateurs.

    Parmi la Sunna que certains musulmans négligent, il y a le fait d’avoir un bon comportement. La première chose que voit

  une personne chez une autre, c’est son apparence extérieure et son comportement !

   Aicha  Radhi Allah 'Anha rapporte que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit :

  «Le croyant atteint par son bon comportement le degré de celui qui jeune [sans jamais rompre] et passe toutes ses nuits

   en prière [sans jamais s'arrêter] »

  Authentifié par Cheikh Al Albani rapporté par Abu Dawoud dans ses Sunnane n°4797

  Allah - تعالى - dit :

    « Ô fils d’Adam ! Je M’étonne de celui qui est certain de la mort comment peut-il se réjouir ?

    Je M’étonne de celui qui est certain de la tombe comment peut-il sourire ?

    Je M’étonne de celui qui certain de la vie future comment peut-il se reposer ?

    Je M’étonne de celui qui est certain du caractère éphémère du bas-monde comment peut-il être s’y fier !

    Je M’étonne de celui qui a la langue savante mais le cœur ignorant !

    Je M’étonne de celui qui se purifie avec de l’eau tout en négligeant la purification du cœur !

    Je M’étonne de celui qui s’occupe des défauts d’autrui tout en étant inattentif à ses propres défauts, ne sait-il pas qu'Allah - تعالى -

    voit comment il Lui désobéit ou de celui qui sait qu’il mourra seul, qu’il entrera dans la tombe tout seul et qu’il rendra les comptes,

   comment peut-il se familiariser avec les gens ?

   Il n’y a d’autre dieu que Moi vraiment, et Muhammad est Mon Serviteur et Mon Messager !

 
   L'Imâm Al-Ghazâlî - رحمه الله - fort de ses vastes connaissances de la tradition religieuse et de sa grande expérience dans la medecine des coeurs,

  construit dans ce livret trente huit exhortations à partir de versets du Qur'ân et de Hadîth Qudsî.

  Sublimes ses exhortations, l'Imâm Al-Ghazâlî - رحمه الله - les veut comme un raffermissement dans la dévotion pour les pieux,

 une prise de conscience religieuse et un éveil à la foi pour les insouciants...

 Qu' allah AN-NÂFI'O nous Guide dans Sa Voie Lumineuse   amine


                                                                                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Macha Allah Barak Allahou fik mon cher frère Delivré pour ce beau partage et rappel  MachAllah
rien a ajouter a ce texte  MachAllah Soubhan' Allah

 baraka ma chère soeur Jannete pour ce beau texte également Puisse Allah swt vous rendre Grace  amine amine amine

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #184 le: Novembre 21, 2011, 07:49:20 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                    bismillah



                                                                          Salam Alaykoum



  Allahuma Amin

  Masha Allah la quwata illâ billâh

  Wa fiki Baaraka Allah Oukhty Wink  Fathéma  angel4

   El Hamdoulilah


                                                                 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #185 le: Novembre 21, 2011, 11:11:16 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                        bismillah


                                                                               Salam Alaykoum


                                                               Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne



    Ceci est un commentaire de Chaykh Al Albaany sur le Hadith numero 1173 dans [Assilsila Assahiha] qui est raporté

   par Abou Abdirrahman Assoulamiy selon Outhmaan Ibn Affaaan que le prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

     [ Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne ].

   Il (Rahimahoullah) a dit : Le Hadith nous indique d’apprendre le Coran, et que le meilleur des enseignants est celui qui enseigne le Coran,

   et que la meilleure chose que l’individu pourrait apprendre c’est le Coran, si seulement les étudiants de sciences islamiques savaient cela

   car ça contient un grand bienfait, et parmi les choses mauvaises qui se sont propagées dans notre époque c’est qu’on trouve beaucoup

   de ( Douaat ) (les gens qui appellent à Allah) ainsi que les débutants parmi les étudiants de sciences islamiques, on les trouve au premier rang

   de la Daawa, et les premiers à faire des fatawas et a répondre aux questions des gens sauf qu’ils ne savent même pas lire la fatiha

    et la prononcer correctement, on trouve l’un d’eux prononcer [Assin] [Dhaaad] et [Attaaa] [ Taaaa] et[Athaaal ] [Zaaay] et [Athaaa] [Siiiin]

  et il prononce mal les mots...

  Et ce qui est obligatoire logiquement pour une telle personne c’est qu’elle doit lire le Coran de ce qu’elle apprend par coeur,

  pour qu’il lui soit facile de mentionner les versets pour prouver ce qu’elle avance comme arguments dans sa Daawa , ses rappels et ses cours.

   Et tu le vois s’occuper de l’authentification et l’in-authentification des textes, et à faire des commentaires sur les savants et à faire la balance

  entre les savants, et tu entends de lui des paroles qui sont plus hautes que sa taille, tu le trouves dire :

  " je vois, je dis, et je dis dans cette question ceci, et l’avis le plus fort pour moi est ceci ...".

    Et ce qui est étrange c’est que tu ne trouves pas ces gens là parler sur les questions sur lesquelles les savants se sont mis d’accord,

   la plus part -sauf ceux à qui Allah a fait miséricorde- parlent des questions de divergences, on trouve l’un d’eux donner son avis dessus,

 et faire la balance même si c’est dur pour lui !

  Je demande refuge auprès d’Allah, de l’ostentation et de l’envie d’avoir une réputation et d’être célèbre !

  et je me conseille en premier et je conseille à ces gens là en second que la meilleure chose que l’étudiant de sciences islamiques

    doit faire en premier c’est l’apprentissage du Coran par coeur car Allah dit :



  " Rappelle donc, par le Coran celui qui craint Ma menace." (50/45)

   Que la paix et la prière d’Allah soient sur notre prophète Muhammad et sur sa famille et ses compagnons.


  Source : assilsila assahiha Hadith numero 1173

    Auteur : Chaykh Al Albaany

   Le Noble Prophète et Messager Muhammad   Salla-llah allahi wa salam a dit :

    "Soyez modeste ! Que l'un de vous ne se croie pas supérieur à un autre et qu'il se garde de l'opprimer."

  (Moslim)


                                                          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
mouhammed
Invité
« Répondre #186 le: Novembre 21, 2011, 11:19:43 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh     Baraka Allahou Fik   akhi delivre   MachAllah   qu' allah swt t'illumine  amine  Salam Alaykoum
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #187 le: Novembre 21, 2011, 11:37:18 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Amin

Masha Allah la quwata illa billâh

Wa fik Baaraka Allahou

 Baraka Allahou Fik Akhy DELIVRE pour tes partages  MachAllah MachAllah.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
brofromalgeria
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: Algerie
Messages: 150



Voir le profil
« Répondre #188 le: Novembre 21, 2011, 13:14:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Baraka allahou fik mon frere Delivre. C'est trés instructif. Le coran n'est pas un livre de decoration ou un texte qu'on lit sans se soucier de comprendre le sens et appliquer mot à mot ces regles. Les predecésseurs ne passaient pas à l'apprentissage d'un verset avant l'application de ce qu'ils ont déja appris. L'apprentissage pour eux etait avant tout une application de ce qu'ils apprennaient c'est pour cette raison ils ont appris à pratiquer le savoir avant d'avoir le savoir.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Novembre 21, 2011, 15:44:54 par ¤ F@théma ¤ » Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #189 le: Novembre 21, 2011, 20:09:13 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                           bismillah



                                                                             Salam Alaykoum



   Allahuma Amin

  Masha Allah la quwata illâ billâh

  Wa fikum Baaraka Allah mes chers  Rire Mouslim  Wink Brofromalgéria wa Mouhammed wa ma chère Sourire Mouslima  Wink Jannete

  Certes EL-KUR'AN est le LIvre Sacré des Muslimin,le Livre Explicite,Lumineux,et tant encore de qualificatifs honorables

  sont à attribués à EL-KITÂB ALLAH

 
  Allah a révélé Sa dernière Écriture Sainte, le Coran, au dernier de Ses Messagers, Mohammad  Salla-llah allahi wa salam qui était responsable

  de transmettre le Message de l'Islam a l'espèce humaine. Allah (Le Très Haut) Dit:


   {Dis [O Mohammad]: O hommes! Je suis pour vous tous le Messager d'Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre.

   Pas de divinité digne d'adoration à part Lui. II donne la vie et II donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager,

  le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés}

  [(Sourate Al-Aaraf, 7:158)


 Partages d'une chère  Sourire Mouslima  Wink du Bled    MachAllah  qu' allah AT-TAWBÂH la Protège  amine

   [ Médite sur le message du Coran , tu y verras un Roi à qui appartient toute chose et toute la louange.

   Toute affaire est entre Ses mains , provient de Lui et revient vers Lui.

   Etabli sur son Trône , rien ne Lui échappe dans Son Royaume ,

   Il sait ce qu'il y a dans les âmes de Ses serviteurs ,

   Il connaît leurs secrets et ce qu'ils déclarent au grand jour.

   Il dirige Seul Son Royaume , Il entend , Il voit , donne et prive , récompense et châtie , honore et avilit , crée et nourrit ,

  fait vivre et mourir, prédestine et décrète.

   Toute chose , grande ou petite , vient de Lui , pas une fourmi ne se déplace sans Sa permission , et aucune feuille ne tombe sans qu'Il ne le sache. ]

   (Ibn Al-Qayyim)

   ‎" l'indifférence à l'égard de la vérité et l'imitation servile (taqlid) sont les causes d'égarements "

   (Ibn Al-Qayym)

    Selon Abou Musa Al Ash’ari qu’ALLAH l’agrée, le Messager d’Allah, صلى الله عليه وسلم a dit :

   [« L’image du Croyant qui lit le Coran est celle de l’orange : son odeur est suave et sa saveur est suave.

   L’image du Croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle n’a pas d’odeur et son goût est sucré.

   L’image de l’hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique : son odeur est bonne et son goût est amer.

  L’image de l’hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n’a pas d’odeur et son goût est amer ». [1]

  L’auteur rapporte ce hadith dans le sous-chapitre du mérite de la lecture du qur’an dans "riyadu assaalihin",

  pour expliquer les différentes positions des gens vis à vis du qur’an.

 Le prophéte صلى الله عليه وسلم donne des exemples concernant le croyant et l’hypocrite.

 Soit le croyant est un lecteur du Coran soit il ne l’est pas :

 Si c’est un lecteur du Coran, il est à l’image de l’orange, (c’est à dire le fruit), son parfum et son goût sont suaves.

  En effet sa propre personne est saine ainsi que son coeur. En lui il y a du bien et les autres pourront en tirer profit.

 De plus il est de bonne compagnie. Comme a dit le Prophète صلى الله عليه وسلم :

" L’image de la bonne compagnie est comme celle du vendeur de musc : il peut te vendre son parfum, il peut t’en donner

 ou sentir chez lui ce bon parfum"". [2]

 Ainsi le croyant qui lit le Coran apporte un bien en tout : pour sa propre personne et pour les autres.

 Il est comme l’orange, elle a une odeur suave et son goût est délicieux.

 Quand au croyant qui ne lit pas le Coran, il est à l’image de la datte. Son goût est sucré mais elle ne dégage aucun parfum comme

 c’est le cas pour l’orange.

 Le prophète صلى الله عليه وسلم ne lui a pas reconnu cet attribut dans la mesure où son odeur n’est pas apparente ni claire, bien que toute chose

  ait une odeur. Ainsi la datte ne possède pas de parfum agréable (que les gens peuvent sentir), bien que son goût reste sucrée.

  Celui qui au contraire lit le Coran est bien plus meilleur que celui qui ne le lit pas. Quant à la signification de "il ne lit pas le Coran",

  il s’agit du fait que (ce croyant) ne connait pas le livre d’Allah et n’en apprend pas le sens.

 L’image de l’hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique, son parfum est agréable mais son goût est amer.

  En effet, l’hypocrite en lui même est mauvais, il n’y a pas de bien en lui. L’hypocrite est celui qui montre en apparence son islam,

  mais en réalité il cache la mécréance dans son coeur -wa l3iyadhu biLLAH- et c’est celui pour qui ALLAH a dit :

  " Parmi les gens, il y a ceux qui disent : « Nous croyons en Allah et au Jour dernier ! » tandis qu’en fait, ils n’y croient pas.

 Ils cherchent à tromper Allah et les croyants ; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte.

   Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie.

   Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti." [3]

  On trouve des hypocrites qui spalmodient et récitent soigneusement le Coran ; ceux-là -wa l3iyadhubi LLAH-

  comme a dit le prophète صلى الله عليه وسلم concernant les khawaridj :

   "ils lisent le Coran mais leur récitation ne dépasse pas leur gosier" [4].

  Le prophéte صلى الله عليه وسلم les a comparés à cette plante aromatique dont l’odeur est agréable.

  En effet ils [ les hypocrites ] présentent une belle image par le Coran qu’ils ont en leur possession. Mais cette plante a un goût amer

   comme ce qu’ils cachent, qui est ignoble et comme leur intention corrompue.

   Quant à l’hypocrite qui ne lit pas le Coran, le prophète صلى الله عليه وسلم l’a comparé à la coloquinte.

  Sa saveur est amère et elle n’a pas [une bonne ] odeur. Cet hypocrite n’a aucun bien en lui et ne possède pas le Coran

   duquel les gens peuvent tirer bénéfice.

   Ainsi sont les différentes catégories de personnes [concernant leur position] vis-à-vis du livre d’ALLAH- 3aza wa jal.

   "Mon frère musulman, cherche à être parmi les croyants qui lisent le Coran, qui le récitent comme il se doit jusqu’à ce que tu sois

  comme l’orange dont le parfum et le goût sont suaves."

  Information /Source :

    3 eme Volume du Livre Charh Riyadh Assaalihine de Chaykh AlOuthaymin , Edition Maktabataoul ’ilm Pages : 160,161.162 Hadith numero 995

   Auteur :  Sheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Uthaymine rahimahou Allah

   [1] Rapporté par Al-Boukhari et Muslim

   [2] Rapporté par Al Boukhari et Muslim selon Abou Moussa Al Ach’ari

   [3] Sourate El -Baqara, versets /  8/10  

    [4] Rapporté par Al Boukhari et Muslim

   ALLAH SAIT MIEUX


                                                                      Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Novembre 21, 2011, 20:10:57 par DELIVRE » Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #190 le: Novembre 22, 2011, 04:58:30 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                  bismillah


                                                                   Salam Alaykoum


    Voyez la récompense de ceux qui, dans le malheur et la difficulté, espèrent la rétribution divine.

   Le Prophète (Salla allahu 'alayhi wa sallam ) a dit :

  « Allah n'agrée d'autre récompense que le Paradis pour Son serviteur à qui Il enlève son bien-aimé et qui patiente, espère Sa rétribution et dit :

  « Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons.» (An-Nassaï)

   Écoutez donc la mère des croyants Oum Salama,Radhi Allah 'Anhou , lorsqu’elle dit :

   « J'ai entendu le Messager d'Allah (Salla allahu 'alayhi wa sallam ) dire :

 “Aucun Musulman frappé par un malheur, ne dit ce qu’Allah, Exalté soit-Il, a ordonné de dire, à savoir :

  'Inna Lillah wa Inna Ilaïhi Radjiôune, Allahoumma Adjirni fi Moussibati wa Akhlif li Khaïrane Minha’

  (Certes nous sommes à Allah et c'est à Lui que nous retournerons. Seigneur, accorde-moi une rétribution dans mon malheur

  et donne-moi à sa place quelque chose de meilleur)', sans qu’Allah, Exalté soit-Il, n'exauce son invocation”. »

  Elle dit : « Lorsque mourut Abou Salama, je dis :

  [“Quel musulman est meilleur qu'Abou Salama ? Sa famille est la première qui émigra pour rejoindre

   le Messager d'Allah ( Salla allahu 'alayhi wa sallam) ”.

   Puis, je prononçai cette parole et Allah compensa la mort de mon mari par mon mariage

   avec le Messager d'Allah ( Salla Allahu 'alayhi wa sallam ) […] »

   (Mouslim )

    Soubhan' Allah


    ¤ Ne désespérez pas , car le désespoir ne fait pas parti des sentiments des musulmans.

    Les réalités d'aujourd'hui sont les rêves d'hier et les rêves d'aujourd'hui sont les réalités de demain. ¤

   {L'Imâm Hassan Al Banna (rahimahou Allah)}

   
   Partage d'une chère  Sourire Mouslima  Wink Amina   MachAllah

  Quand le ciel s'obscurcit dans ma vie, mon frère musulman me fait retrouver le sourire comme s'il faisait soleil...

   Quand je me retrouve dans la privation, mon frère musulman vient me retrouver avec, spécialement pour moi, des gerbes d'abondance,

  dût-il se priver un peu pour mon bien...

   Quand je faute honteusement, et que réellement je suis coupable, mon frère musulman me surprend agréablement :

  il me pardonne, me parle avec bonté et douceur, tandis qu'il continue de soigner mon image publique comme si de rien n'était…

 C'est alors qu'il me donne envie de devenir meilleur...

  Quand je vais mal, mon frère musulman va mal, il souffre ; quand je vais bien, alors seulement il est vraiment heureux, serein, épanoui.

   Ma personne, mes biens, mon honneur sont sacrés pour mon frère musulman, qui jamais ne me trahit, jamais ne me déçoit, jamais ne me blesse,

  que ce soit par la main ou par la langue.

 Mon frère musulman est sincère, honnête, fiable, affectueux et généreux.

  Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam  a dit en parlant de ceux qui se sont aimés pour Allah et la rétribution et les faveurs qui les attendent

  et qui leur sont exclusivement réservées:

  " Parmi les serviteurs d'Allah, il y a ceux qui ne sont ni des prophètes ni des martyrs mais qui pourtant suscitent l'envie de ses derniers.

   Mais qui sont ils ? lui demandèrent ses compagnons. Ce sont, dit-il, ceux qui s'aiment en Allah, se réunissent et se rendent visite à cause de Lui,

    sans aucun lien de parenté n'existe entre eux, ni même des échanges de biens. Par Allah, leur visage est tout lumière et ils sont assis

  sur des tribunes de lumière; ils sont exemptés de la peur et du chagrin qui frappent les gens."

  Puis il récita:  [ En vérité, les alliés d'Allah n'ont pas lieu de s'alarmer, ni ne doivent éprouver d'affliction.]9

    Il,  Salla-llah allahi wa salam , a dit également:" Allah -Gloire à lui- Dit

   " Mon amour a été assuré à ceux qui s'aiment pour Moi qui se lient pour Moi, qui se conseillent pour Moi,

   qui se visitent pour Moi, qui se sacrifient pour Moi...Ils sont assis sur des tribunes de lumière que leur envient

    les prophètes, les saints et les martyrs."10

    9 Hadith rapporté par Omar (Abu-Daoud).
 
     10 Hadith rapporté par Al Termizie.


    Poeme de l'Imam ash-Shafi3i

عليك بتقوى الله إن كنت غافلا
Remets-toi à craindre Allah, si tu as été inconscient

يأتيك بالأرزاق من حيث لا تدري
Il te pourvoira ta subsistance d'où tu ne t'y attends pas

فكيف تخاف الفقر والله رازق
Mais comment pourrais tu craindre la pauvreté, alors qu'Il est le Pourvoyeur !

فقد رزق الطير والحوت في البحر
Alors qu'il a certes nourrit l'oiseau et le poisson dans l'océan

ومن ظن أن الرزق يأتي بقوة
Si la nourriture s'obtenait par la force uniquement

ما أكل العصفور شيئاً مع النسر
L'oisillon ne pourrait manger prés du vautour un instant

تزول عن الدنيا فإنك لا تدري
Tu quittes déjà ce bas monde sans que tu en sois conscient

إذا جن عليك الليل هل تعيش إلى الفجر
Si la nuit te couvre, seras-tu encore au jour montant?

فكم من صحيح مات من غير علة
D'ailleurs combien de bien portants sont morts sans mal apparent

وكم من سقيم عاش حيناً من الدهر
Combien de malades, un moment d'éternité, survécurent pourtant

وكم من فتى أمسى وأصبح ضاحكا
Combien de jeunes se sont couchés puis réveillés souriants

وأكفانه في الغيب تنسج وهو لا يدري
Et dans l'invisible, à leur inssu, leur linceul se tissant

فمن عاش ألفاً وألفين
Quand bien même un homme vivrait mille et plus de deux milles ans

فلابد من يوم يسير إلى القبر
Un jour ou l'autre, vers la tombe, il ira inéluctablement...

  baraka2 à Oukhty Wink Sakina ,Akhi Wink Abou Abdel Rahman et l'Umma qui participe  MachAllah

   bismillah je pioche un peu là-bas,et  El Hamdoulilah  je Partage d'ici  Cheesy 

  ALLAHOU AKBAR


                                                                                 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 47
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #191 le: Novembre 22, 2011, 08:06:15 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh     
     pour ce poème  MachAllah  MachAllah  MachAllah mon frère délivré  Baraka Allahou Fik pour tous ses partages comme toujours et encore  El Hamdoulilah  baraka2  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

DELIVRE
Invité
« Répondre #192 le: Décembre 01, 2011, 07:53:31 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                          bismillah



                                                                Salam Alaykoum



    Soubhan' Allah Partage d'une chère  Sourire Mouslima  Wink du Bled    MachAllah

    O toi , le prochain habitant de la tombe ! Qu'est-ce qui te séduit dans ce bas-monde ?

  Penses-tu rester dans ce bas-monde ou qu'il restera pour toi ?

  Où sont ta maison vaste et ta rivière intarissable ?

  Où sont les beaux fruits murs de tes arbres ?

  Où sont les vetements délicats ? Où sont ton parfum et ton encens ?

   Médite l'état de l'agonisant . Tu constateras que son heure est arrivée et qu'il ne peut désormais pas l'éviter.

   Le voila trempé de sueur, assoiffé , il s'agite dans l'ivresse de la mort et ses affres . !!!

   L'ordre est venu du ciel..!!. L'événement le plus marquant de son destin est arrivé... Son heure est arrivée ...

   Méditez !!!

    Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu Salla Allahu 'alayhi wa sallam a dit :

  « Celui qui s’est rendu coupable d’une injustice vis-à-vis de son frère doit s’acquitter envers lui dans ce monde sinon

   il n’y aura ni dinar ni dirham au Jour de la Résurrection.

   Qu’il règle ses comptes avant qu’on ne lui enlève de son actif une bonne action pour son frère, et s’il n’en possède pas, qu’on retire

   de mauvaises actions de son frère pour les porter à son passif. »

   (Rapporté par Al-Boukhari).

    ‘Aïcha  Radhi Allah 'Anha – ou une autre épouse du Prophète  Salla-llah allahi wa salam – dit un jour :

  « Nous abhorrons la mort », le Prophète Salla Allahu 'alayhi wa sallam répondit :

   - Cela n’est pas vrai, car le Croyant au moment où vient la mort et quand on lui énonce les faveurs et les grâces divines,

    n’aime rien autant que ce qui l’attend, alors il aspire à rencontrer Dieu et Dieu veut le rencontrer.

    Quant au mécréant, lorsque vient la mort, quand on lui a signalé le châtiment divin et ses affres, il n’abhorre rien de plus que ce qui l’attend ;

   il déteste alors rencontrer Dieu et Dieu déteste le rencontrer. »

   (Rapporté par Al-Boukhari).

     Selon ‘Aïcha  Radhi Allah 'Anha , un homme demanda au Prophète  Salla-llah allahi wa salam:

  « Ma mère est morte brusquement, si elle avait pu parler avant, elle aurait certainement recommandé de distribuer des aumônes.

    Sera-t-elle récompensée là-haut, si je fais des aumônes en son nom ? –

    Oui, répondit le Prophète  Salla-llah allahi wa salam . »

    (Rapporté par Al-Boukhari).


                                                                                 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 47
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #193 le: Décembre 01, 2011, 09:17:19 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh  MachAllah  MachAllah allahou akbar  Baraka Allahou Fik akhy pour tous ses partages très instructifs  El Hamdoulilah  El Hamdoulilah  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

DELIVRE
Invité
« Répondre #194 le: Décembre 02, 2011, 22:16:31 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah



                                                                       Salam Alaykoum



  Wa fiki Baaraka Allah Oukhty Wink Mouhtajiba

  Masha Allah la quwata illâ billâh

   El Hamdoulilah

 ALLAHOU AKBAR


                                                                    L'Enfer




   Il a réfléchi. Et il a décidé. Qu'il périsse! Comme il a décidé! Encore une fois, qu'il périsse; comme il a décidé!

   Ensuite, il a regardé. Et il s'est renfrogné et a durci son visage. Ensuite il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil.

    Puis il a dit: "Ceci (le Coran) n'est que magie apprise, ce n'est là que la parole d'un humain."

    Je vais le brûler dans le feu intense (Saqar).

   (Sourate al-Muddattir: 18-29)


    Les illusions et les faits

      Le lieu où résideront les mécréants pour l'éternité est spécialement créé pour occasionner la souffrance au corps humain et à l'âme aussi.

   Il en est ainsi parce que les mécréants sont coupables d'un grand péché et que la justice de Dieu requiert leur châtiment.

   Se montrer ingrat et rebelle envers son Créateur, Celui qui a donné à l'homme son âme, est certes le plus grand péché dans l'univers.

   Par conséquent, dans l'au-delà, un châtiment terrible attend ceux qui commettent ce péché. C'est pour cela que l'enfer a été créé.

   L'être humain est créé pour adorer Dieu. Si l'homme renie l'objectif principal de sa création, il va recevoir sûrement le châtiment qu'il mérite.

    Dieu le confirme dans le Coran:

   … Ceux qui, par orgueil, se refusent à M'adorer entreront bientôt dans l'enfer, humiliés.

  (Sourate Gafir: 60)

  Puisque la majorité des humains seront envoyés en enfer à la fin, et que le châtiment de l'enfer est éternel,

   l'objectif essentiel et principal des hommes devrait être d'éviter d'y aller. En effet, la plus grande menace qui guette l'homme

  est l'enfer et rien ne peut être plus important que de se prémunir de cet enfer.

   Malgré cela, la quasi majorité des gens sur terre vivent dans un état d'inconscience.

   Ils ne se préoccupent que de leurs soucis quotidiens. Ils travaillent pendant des mois, des années, et mêmes des décades

   sans raison profonde. Mais, jamais ils ne pensent à la menace majeure, le danger le plus grave, qui dure toute l'éternité.

  L'enfer est tout près d'eux, mais ils sont tellement aveuglés qu'ils ne le voient pas:

  [L'échéance] du règlement de leur compte approche pour les hommes, alors que dans leur insouciance

  ils s'en détournent. Aucun rappel de [révélation] récente ne leur vient de leur Seigneur, sans qu'ils ne l'entendent

  en s'amusant, leurs cœurs distraits…

 (Sourate al-Anbiya: 1-3)

  Certaines personnes s'engagent dans de vains efforts. Ils passent leur vie à poursuivre des chimères. La plupart du temps,

  leurs préoccupations dans la vie consistent à vouloir se marier, avoir une vie familiale heureuse, gagner beaucoup d'argent

  rechercher une promotion dans leur travail ou défendre une idéologie, avec ou sans intérêt.

   En faisant cela, ces gens ne sont pas conscients de la grande menace qui s'approche d'eux. Il suffit de les écouter évoquer ce sujet

   pour se convaincre de leur attitude insouciante face à l'enfer. La "société ignorante" composée de telles personnes parle souvent de l'enfer,

  sans avoir la moindre compréhension de sa réalité. Ici et là, l'enfer devient un sujet de plaisanterie.

   Mais, personne ne pense à ce sujet grave comme il se doit. Pour ces gens-là, l'enfer est une fiction, et relève de l'imaginaire.

  En effet, l'enfer est plus réel que notre monde. Ce monde cessera d'exister après un certain temps, mais l'enfer demeure pour l'éternité entière.

   Dieu, le Créateur de l'univers et de tout l'équilibre délicat de la nature, a aussi créé le monde de l'au-delà : le paradis et l'enfer.

   Un châtiment douloureux est promis à tous les mécréants et les hypocrites.

   L'enfer, la place la plus terrible qu'on puisse imaginer, est la source de la torture la plus pénible.

   Cette torture et la souffrance qu'elle occasionne ne sont comparables à aucun supplice de ce monde. Elles sont plus intenses, plus cruelles

   que toute peine et souffrance ressentie en ce monde. Car c'est l'œuvre de Dieu, le Très Haut et le Très Sage.

    La deuxième réalité à propos de l'enfer, c'est qu'il est une torture éternelle et sans fin. La majorité des gens dans cette société ignorante

   ont en commun une idée fausse de l'enfer: ils supposent qu'ils passeront un temps donné dans l'enfer puis qu'ils sortiront après avoir purgé

  leur peine et seront pardonnés. Ce ne sont que des souhaits, des illusions. Cette croyance est très répandue chez les personnes,

 qui tout en s'estimant croyantes, négligent d'accomplir leurs devoirs envers Dieu.

 Elles supposent qu'il n'y a pas de limites qu'elles doivent s'imposer dans la poursuite du plaisir de ce monde.

  Selon la même croyance, ces gens-là pensent entrer au paradis, une fois que leur châtiment dans l'enfer prendra fin.

  Mais, la fin qui les attend est beaucoup plus douloureuse qu'ils ne croient. L'enfer est en fait un lieu de tourment éternel.

  Dans le Coran, il est souvent mis en relief que le châtiment des mécréants est constant et durable. Le verset suivant le dit clairement :

  "Ils y demeureront pendant des siècles."

  (Sourate an-Naba: 23)

  L'analyse consistant à dire "Je purgerai ma peine, puis, je serai pardonné" est erronée et ne vise qu'à rassurer

 les consciences des uns ou des autres. Dieu attire l'attention sur cette erreur dans le Coran, en réfutant le raisonnement exprimé par les juifs :

 Et ils ont dit: "Le feu ne nous touchera que pour quelques jours comptés!" Dis: "Auriez-vous pris un engagement avec Allah

  – car Allah ne manque jamais à Son engagement; – non, mais vous dites sur Allah ce que vous ne savez pas."

  Bien au contraire! Ceux qui font le mal et qui se font cerner par leurs péchés, ceux-là sont les gens du feu où ils demeureront éternellement.

 (Sourate al-Baqarah: 80-81)

  Le fait d'être ingrat et rebelle envers le Créateur, qui leur a donné "l'ouïe, la vue, l'intelligence et les affections"

 (Sourate an-Nahl: 78), mérite une souffrance élevée. Les excuses qui seront avancées par l'un ou l'autre

  ne le sauveront pas de l'enfer. Le verdict prononcé contre ceux qui ont fait preuve d'indifférence – ou pire animosité –

   envers la religion de leur Créateur, est certain et invariable.

  Et quand on leur récite Nos versets bien clairs, tu discerneras la réprobation sur les visages de ceux qui ont mécru.

  Peu s'en faut qu'ils ne se jettent sur ceux qui leur récitent Nos versets. Dis: "Vous informerai-je de quelque chose de plus terrible?

    – Le feu: Allah l'a promis à ceux qui ont mécru. Et quel triste devenir!"

   (Sourate al-Hajj: 72)

 Ceux qui demeurent arrogants envers Dieu et nourrissent de la haine envers les croyants, vont entendre les paroles suivantes,

  le Jour du Jugement:

  Entrez donc par les portes de l'enfer pour y demeurer éternellement. Combien est mauvaise la demeure des orgueilleux!

  (Sourate an-Nahl: 29)

  La caractéristique la plus terrifiante de l'enfer est sa nature éternelle. Une fois dans l'enfer, il n'y aura pas de retour.

   La seule réalité est que l'enfer et beaucoup d'autres types de torture sont le lot du mécréant. Avoir à connaître un tel châtiment

 pour l'éternité fait sombrer la personne concernée dans un désespoir total. Aucune autre issue ne s'offre à elle. C'est ainsi que le décrit le Coran:

 Et quant à ceux qui auront été pervers, leur refuge sera le feu: toutes les fois qu'ils voudront en sortir, ils y seront ramenés,

  et on leur dira:"Goûtez au châtiment du feu auquel vous refusiez de croire."

   (Sourate as-Sajda: 20)

   Ils voudront sortir de l'enfer mais ils ne pourront pas. Ils auront un châtiment éternel.

  (Sourate al-Maidah: 37)

  A suivre Incha Allah


                                                                                   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #195 le: Décembre 03, 2011, 00:33:54 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                      bismillah


                                                           Salam Alaykoum


                                            Les tourments de l'enfer

 

  Être jeté en enfer

    L'enfer… Ce lieu où les attributs de Dieu tels que al-Jabbar (le Contraignant), al-Qahhar (le Subjugueur)

    et al-Mountaqim (le Vengeur) se manifestent pour toute l'éternité; ce lieu a été créé spécialement pour infliger

    des souffrances aux humains et aux Djinns.

   Dans le Coran, l'enfer est décrit comme un être vivant. Une créature pleine de rage et de haine envers les mécréants.

   Depuis le jour où elle a été créée, elle attendait impatiemment de prendre sa revanche sur les mécréants.

  Sa soif de vengeance ne peut jamais être étanchée. Sa haine pour les mécréants la rend folle. Quand l'enfer rencontre ceux qui niaient

   l'existence de Dieu, sa rage s'intensifie. La création de ce feu sert un seul et unique but : infliger un tourment insupportable.

  Une fois que le jugement des mécréants aura eu lieu en présence de Dieu, ils recevront leurs livres dans la main gauche.

   C'est à ce moment-là qu'ils seront envoyés en enfer pour l'éternité. Pour les mécréants, il n'y aura aucune occasion d'échapper à leur sort.

  Il y aura des milliards de personnes, et malgré la présence d'une telle masse de gens, aucune chance de se sauver ou de se faire oublier

   ne sera offerte aux mécréants. Personne ne peut se cacher dans la foule. Chacun de ceux qui seront envoyés en enfer sera accompagné

    par un témoin et un guide qui conduiront son âme:

 Et l'on soufflera dans la Trompe: voilà le jour de la menace. Alors chaque âme viendra accompagnée d'un conducteur et d'un témoin.

  "Tu restais indifférent à cela. Et bien, Nous ôtons ton voile; ta vue est perçante aujourd'hui." Et son compagnon dira:

  "Voilà ce qui est avec moi, tout prêt." "Vous deux, jetez dans l'enfer tout mécréant endurci et rebelle, acharné à empêcher le bien,

   transgresseur, douteur, celui qui plaçait à côté d'Allah une autre divinité. Jetez-le donc dans le dur châtiment."

 (Sourate Qaf: 20-26)

  Les mécréants seront guidés vers ce lieu terrible, comme le dit le Coran "en groupes". Sur le chemin menant à l'enfer,

  la crainte sera inspirée aux cœurs des mécréants par le rugissement de l'enfer entendu à distance.

  Quand ils y seront jetés, ils lui entendront un gémissement, tandis qu'il bouillonne. Peu s'en faut que, de rage, il n'éclate.

   Chaque fois qu'un groupe y est jeté, ses gardiens leur demandent: "Quoi! Ne vous est-il pas venu d'avertisseur?"

  (Sourate al-Mulk, 7-8)

   De ces versets, il ressort clairement que lorsqu'ils seront recréés, tous les mécréants comprendront ce qui va leur arriver.

   Ils resteront seuls, sans amis, sans parents, ni soutien pour les aider. Les mécréants n'auront pas la force d'être arrogants

  et ils auront le regard fuyant. Un verset décrit ce moment:

   Et tu les verras exposés devant l'enfer, confondus dans l'avilissement, et regardant d'un œil furtif, tandis

  que ceux qui ont cru diront: "Les perdants sont certes, ceux qui au Jour de la Résurrection font leur propre perte et celle de leurs familles."

  Les injustes subiront certes un châtiment permanent.

  (Sourate Achoura: 45)

  La descente en enfer et les portes de l'enfer

 Enfin, les mécréants arrivent aux portes de l'enfer. Le Coran décrit les événements comme suit:

  Ceux qui auront rejeté la foi seront dirigés par groupes vers l'enfer dont les portes, à leur arrivée, s'ouvriront toutes grandes.

  Ses gardiens leur diront alors: "Des prophètes issus de vous-mêmes ne sont-ils pas venus vous prêcher l'enseignement de votre Seigneur,

  n'étiez-vous pas informés que ce jour devait arriver?" "Oui, nous l'étions en effet" avoueront-ils. Mais déjà, contre les impies,

  l'arrêt de damnation s'est réalisé. "Franchissez", leur dira-t-on, "les portes de la Géhenne, où vous demeurerez à jamais!

  Horrible séjour que celui des arrogants!"

  (Sourate az-Zumar: 71-72)

  Pour chacun de ces groupes, une porte spéciale de l'enfer est créée. En proportion de leur rébellion contre Dieu,

  les gens sont soumis à une classification. Les mécréants sont placés dans des places individuelles en enfer selon leurs péchés.

   Il en est ainsi dans le Coran:

 L'enfer est le lieu de rencontre promis pour eux tous; il a sept portes et chaque porte a un nombre assigné d'issues.

  (Sourate al-Hijr: 43-44)

 Ceux qui seront soumis aux tourments les plus atroces seront les hypocrites. Ce sont les gens qui prétendent être croyants,

  mais qui n'ont aucune foi dans leurs cœurs.

   Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur.

  (Sourate an-Nisa: 145)

 L'enfer est rempli de haine, sa faim des mécréants ne peut jamais être rassasiée. Bien qu'on jette plusieurs mécréants,
 
 il demandera plus:

 En ce jour, IL Demandera à l'enfer: "Es-tu plein?"? L'enfer dira: "Y'en a-t-il encore?"

  (Sourate Qaf: 30)

   Une vie éternelle derrière les portes fermées

 Dès qu'ils arrivent en enfer, ses portes se ferment derrière les mécréants. Ici, ils verront les scènes les plus effrayantes.

   Ils comprennent immédiatement qu'ils sont "présentés" à l'enfer, le lieu où ils passeront l'éternité. Les portes fermées indiquent

   qu'il n' y a pas de salut possible. Dieu nous décrit l'état des mécréants découvrant cette vérité ainsi:

  Quant à ceux qui ne croient pas en Nos signes, ils sont les gens de la main gauche, sur eux le feu sera fermé.

 (Sourate al-Balad: 19-20)

 Le tourment des mécréants est décrit par le Coran en ces termes: "un châtiment sévère" (al-Imran: 176), "une lourde calamité"

 (Sourate al-Imran: 4), "un tourment douloureux" (Sourate al-Imran: 1). Toutefois, aucune description ne peut donner une image

  exacte de son intensité. Étant incapable de supporter la souffrance occasionnée par une simple brûlure en ce monde,

   l'homme ne peut pas imaginer ce que c'est que d'être exposé au feu de l'enfer pour toute l'éternité.

   Par ailleurs, la douleur résultant du feu en ce monde ne peut être comparée à celle du feu de l'enfer.

   Aucune souffrance n'est comme celle de l'enfer:

  Aucun ne punit comme Il punira ce jour-là! Aucun n'attache comme Il attachera.

  (Sourate al-Fajr: 25-26)

  Il y a une vie dans l'enfer. Une vie où chaque moment est rempli d'angoisse et de torture. Dans cette vie,

  il y aura tous les types de tourments physiques, mentaux et psychologiques, et toutes sortes de tortures, malédictions

  et fureurs jamais expérimentés. Il est impossible de les comparer à la détresse de ce monde.

 Les gens dans l'enfer perçoivent la souffrance par leurs cinq sens. Leurs yeux verront des images dégoûtantes et terribles.

  Leurs oreilles entendront des cris, des rugissements et des sanglots. Leurs nez se rempliront d'odeurs nauséabondes et calcinées;

  leurs langues connaîtront des goûts insupportables, et des sensations affreuses. Ils sentiront l'enfer dans la profondeur de leurs entrailles.

  Une peine qui rend fou et qui ne peut être imaginée en ce monde. Leurs peaux et organes internes et leurs corps en entier se consumeront

   en se tordant sous l'effet de la souffrance.

    Les résidents de l'enfer résistent bien à la souffrance et ne meurent jamais. Par conséquent, ils ne peuvent jamais

   se soustraire à la torture. Leurs peaux sont réparées chaque fois qu'elles sont bien calcinées, et la torture continue pendant l'éternité.

    L'intensité de la souffrance ne diminue jamais;.Dieu dit dans le Coran:

   "Brûlez dedans! Supportez ou ne supportez pas, ce sera égal pour vous…"

    (Sourate at-Tur: 16)

   Les gens de l'enfer mènent une vie infiniment plus dégradante que celle des animaux dans ce milieu sale et dégoûtant.

   Les seules nourritures qu'ils possèdent sont des fruits ayant des épines acerbes et l'arbre de zaqqum.

   Leur boisson est faite de sang et de pus. Et pendant ce temps-là le feu les entoure de partout. L'angoisse dans l'enfer est décrite ainsi:

  Certes, ceux qui ne croient pas à Nos versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le feu.

  Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment.

   Allah est certes Puissant et Sage!

   (Sourate an- Nisa: 56)

  La peau en lambeaux, la chair calcinée et le sang coulant de partout, les hôtes de l'enfer sont enchaînés et fouettés.

   Leurs mains liées à leurs cous, ils sont poussés dans le fin fond de l'enfer. Les anges du châtiment, pendant ce temps-là,

   placent ceux qui sont coupables dans des lits de feu, les recouvrant aussi de flammes. Les cercueils dans lesquels ils sont placés

  sont aussi couverts de feu. Les mécréants crient sans arrêt pour être sauvés de cette fournaise et ces tourments. Comme réponse,

  ils reçoivent davantage d'humiliation et de supplices. Ils sont abandonnés, seuls.

  Ces scènes se réaliseront certainement: elles sont réelles, encore plus réelles que notre vie quotidienne.

 Ceux qui "adorent Allah marginalement" (Sourate al-Hajj: 11) et ceux qui disent: "Le feu ne nous touchera que pendant quelques jours"
 
  (Sourate al-Imran: 24); ceux qui font de l'argent, de leurs carrières et d'autres choses matérielles le but principal de leur vie,

  et par conséquent négligent de gagner l'agrément de Dieu; ceux qui modifient les ordres de Dieu pour satisfaire leurs désirs;

   ceux qui interprètent le Coran pour servir leurs propres intérêts; ceux qui s'égarent loin du chemin droit; bref, tous les mécréants

  et les hypocrites auront comme demeure l'enfer, sauf ceux qui seront graciés et pardonnés par Dieu le Clément.

    Ceci est le mot décisif de Dieu et certainement, Il triomphera:

  Si Nous voulions, Nous apporterions à chaque âme sa guidée. Mais la parole venant de Moi doit être réalisée:

  "J'emplirai l'enfer de djinns et d'hommes réunis."

    (Sourate as-Sajda: 13)

  Ces gens-là sont déjà destinés à l'enfer:

  Nous avons destiné beaucoup de djinns et d'hommes pour l'enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne

   voient pas. Ils ont des oreilles, mais n'entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants.

    (Sourate al-Araf: 179)

   Le tourment du feu

   Dans cette vie d'enfer, le tourment le plus fondamental est sans aucun doute l'exposition au feu.

  À la différence d'autres formes de torture, le feu, trait caractéristique de l'enfer, laisse des traces irréparables sur le corps humain.

   C'est un châtiment qui filtre le corps et le réduit à ses cellules. Les hôtes de l'enfer sont jetés dans "le feu ardent"

   (Sourate al-Maarij: 15). Ils brûlent dans "un feu fulgurant" (Sourate al-Furqane: 11) qui est "un feu qui rugit de colère" (Sourate al-Layl: 14).

  Dieu dit dans un verset :

  Quant à celui dont les œuvres ne pèsent pas lourd, sa demeure sera un abîme de feu. Sais-tu ce qu'est l'abîme de feu;

  un feu rugissant de colère.

  (Sourate al-Qariah: 8-11)

  D'après ces versets, nous comprenons que le feu brûle partout dans l'enfer. Dans cette fournaise, il n' y a pas un seul endroit

  à l'abri des flammes. Le feu atteint tous les coins et recoins de l'enfer. Alors qu'il subit d'autres formes de torture physique et morale,

  le mécréant reste constamment en contact avec le feu. Le feu de l'enfer est immensément grand. Le Coran nous donne des éléments

   d'appréciation en comparant les étincelles de ce feu avec des choses matérielles de ce monde: des étincelles aussi

   "grandes que des châteaux" ou "étincelles comme un troupeau de chameaux jaunes"; tout cela pour donner une idée de la puissance du feu.

  En ce jour, malheur aux dénégateurs! Avancez vers ce que vous avez nié! Allez vers ce que vous traitiez alors de mensonge!

   Allez vers une ombre [fumée de l'enfer] à trois branches; qui n'est ni ombreuse ni capable de protéger contre la flamme; car [le feu] jette

   des étincelles volumineuses comme des châteaux, et qu'on prendrait pour des chameaux jaunes.

  (Sourate al-Mursalate: 28-30)

  Les mécréants dirigeront tous leurs efforts et énergies à échapper aux flammes, mais il ne leur est pas permis de le faire.

 Car, c'est un feu qui "appellera celui qui tournait le dos et s'en allait…"

  (Sourate al-Maarij: 17)

  Dans un autre verset, Dieu nous parle davantage du sort des dénégateurs :

  Et quant à ceux qui auront été pervers, leur refuge sera le feu: toutes les fois qu'ils voudront en sortir, ils y seront ramenés,

  et on leur dira: "Goûtez au châtiment du feu auquel vous refusiez de croire."

 (Sourate as-Sajda: 20)

  Les cris et les gémissements de ceux qui seront soumis à ce tourment pourront être entendus de très loin et de partout.

  Rien que ces cris et ces gémissements sont une source de torture pour les mécréants.

 Ils y pousseront des gémissements…

 (Sourate al- Anbiya: 100)

  Ceux qui sont damnés seront dans le feu où ils ont des soupirs et des sanglots.

  (Sourate Hud: 106)

  Le feu provoque des souffrances insupportables. Les humains sont incapables de supporter la douleur causée par une allumette,

   mais doit-on rappeler que la brûlure ressentie en ce monde est insignifiante par rapport à celle de l'enfer.

  Aucune personne ne peut dans ce monde être exposée au feu pendant longtemps. Ou bien elle meurt ou elle ressent la douleur un

  certain temps! Le feu de l'enfer, lui, est horrible car il ne tue pas, il est conçu seulement pour infliger la douleur.

  Les gens de l'enfer seront soumis au feu toute l'éternité de leur séjour là-bas. Sachant que ce tourment ne prendra jamais fin,

  les hôtes de l'enfer sombrent dans un état de désespérance complète. Ils vivent un sentiment de destruction totale qui les annihile.

  Une face brûlée est l'un des aspects les plus horribles du tourment. En effet, le visage est très important car il aiguise

  chez l'être humain son sens de la fierté et de la dignité. Il donne aussi l'identité et l'expression la plus essentielle de notre être

  qu'on appelle: "je". Souvent, les qualificatifs beau ou laid sont liés au visage. En regardant la photo d'une personne ayant une brûlure

   sur la figure, notre première réaction est de reculer d'horreur et de demander à Dieu de nous épargner un tel désastre.

   Personne ne veut être frappé par un tel malheur. Les mécréants, par contre, sont trop insouciants et aveugles, car ils avancent

   chaque jour davantage vers cette fin désastreuse et incroyablement tragique. La souffrance du feu de l'enfer pénètre tout le corps,

    mais quand il touche le visage, la torture atteint un sommet intolérable: les yeux, les oreilles, la bouche et le nez, bref tous les organes

   des sens sont localisés sur la face. Toute menace au visage, même mineure, suscite un réflexe très fort de la part de la personne.

  En enfer le visage est ébouillanté. Ainsi, la partie la plus vulnérable du corps est la plus sérieusement blessée.

   Ce tourment est décrit ainsi dans ce verset:

    Le jour où leurs visages seront tournés dans le feu, ils diront: "Hélas pour nous! Si seulement nous avions obéi à Allah

   et obéi au messager!"  (Sourate al-Ahzab: 66)

  … portant des chemises en goudron, leurs visages sont enveloppés par le feu. (Sourate Ibrahim: 50)

  Le feu endurcira leurs visages, les faisant grimacer de façon horrible, leurs lèvres décollées de leurs dents.

  (Sourate al-Muminune: 104)

  Le bois à brûler et l'eau bouillante

  A suivre demain  Cheesy   InchAllah


                                                                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Journalisée
mouhammed
Invité
« Répondre #196 le: Décembre 03, 2011, 04:33:44 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh    akhi delivre et bien ca promet quel rappel  Baraka Allahou Fik
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #197 le: Décembre 03, 2011, 22:42:10 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                              bismillah



                                                                        Salam Alaykoum


   Wa fika Baaraka Allah Akhi Wink Mouhammed et qu' allah AL-WAHHÂB nous en Préserve

   El Hamdoulilah

   InchAllah dès possibilité je continue


                                                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
mouhammed
Invité
« Répondre #198 le: Décembre 03, 2011, 22:48:23 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh     Soubhan' Allah  puisse allah al malik multiplier des freres et soeur comme vous  MachAllah   Salam Alaykoum   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
swissria
Membre fidèle
***
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 76
Localisation: Algérie
Messages: 232



Voir le profil
« Répondre #199 le: Décembre 04, 2011, 20:43:07 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Baraka Allahou Fik mon frère DELIVRE pour ces magnifiques et saisissants textes  MachAllah  MachAllah  MachAllah  à la lecture de certains d'entres eux, les larmes ont coulés de mes yeux.

Qu' allah Ta'ala vous protège.

 Salam Alaykoum



Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #200 le: Décembre 05, 2011, 05:19:41 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                                 bismillah



                                                                                               Salam Alaykoum


   Allahuma Amin Ajmaine

   Masha Allah la quwata illâ billâh

   Wa fikum Baaraka Allah mes chers  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima  Wink


    El Hamdoulilah

   Soubhan' Allah voici un Hadith que j'ai découvert dans son intégralité (  InchAllah ) ce matin et en attendant

     InchAllah la suite sur l'Enfer ,qu' allah  Razza wa jal nous en Préserve, je fais ce Partage  bismillah

 Récit de la calomnie "Al-'ifk" et acceptation du repentir du calomniateur



`A'icha, la femme du Prophète,Radhi Allah 'Anha a dit: Quand l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam voulait faire un voyage (ou une expédition), il faisait un tirage au sort entre ses femmes pour désigner celles qui l'accompagneraient. Lors d'une des expéditions qu'il entreprit, il procéda au tirage au sort et c'était moi que le sort avait désignée. Je partis donc avec l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam . C'était postérieurement à la révélation du verset relatif à la prescription du voile et j'étais toujours dans mon palanquin, même lorsqu'on le descendait du dos du chameau. Quand l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam eut terminé cette expédition, nous prîmes le chemin de retour. Comme on était près de Médine lors du retour, le Prophète ordonna une nuit de se mettre en marche. A l'instant où l'ordre de marche était donné, je me levai et marchai jusqu'à ce que j'eusse dépassé les troupes pour satisfaire un besoin et en retournant, je me dirigeai vers ma monture. Comme je portai la main au cou, je me rendis compte que j'avais perdu mon collier de verroteries fabriqué à Zafâr. Je retournai pour rechercher mon collier et le désir de le retrouver me retint sur place. Les gens qui étaient chargés de ma monture soulevèrent mon palanquin et le chargèrent sur mon chameau, croyant que j'étais dedans. En effet, à cette époque les femmes étaient de poids légers; elles n'étaient pas encore devenues obèses, car elles ne mangeaient que peu. Aussi les gens ne trouvèrent-ils pas insolite la légèreté du palanquin lorsqu'ils le soulevèrent, d'autant plus que j'étais une toute jeune femme. Ils firent alors relever le chameau et partirent. Quand je trouvai mon collier, les troupes étaient déjà en marche. Je me rendis au camp où il n'y avait plus personne, j'allai alors droit à l'endroit où j'avais été installée pensant qu'en s'apercevant de ma disparition on reviendrait me chercher. Pendant que j'étais assise en cet endroit, je fus gagné par le sommeil et je m'endormis. Or Safwân ibn Al-Mu`attal As-Sulamî Adh-Dhakwânî, qui était resté en arrière des troupes, après avoir marché toute la nuit, arriva le matin à l'endroit où j'étais. Apercevant la silhouette d'une personne endormie, il s'approcha de moi et me reconnut quand il me vit, car il m'avait vue avant que le port du voile n'eût été ordonné par le Coran et il dit: "Nous sommes à Allah et nous retournerons à Lui". Sa voix m'éveilla et je me levai, cachant mon visage avec mon voile. Par Allah, il ne prononça aucun mot autre que ceux qu'il avait prononcés à ma vue. Il fit ensuite agenouiller sa monture et lui foula les pattes de devant pour que je monte sur laquelle. Il tint son licou pour le mener et nous arrivâmes ainsi auprès des troupes qui venaient de camper au moment de la canicule de midi. `A'icha poursuivit: Des gens m'avaient calomnié (en m'accusant d'adultère) et parmi eux était `Abd-Allah ibn 'Ubayy ibn Salûl qui s'était chargé de la plus lourde part de la calomnie. Quand nous arrivâmes à Médine, je suis tombé malade pendant un mois, et c'est à ce moment que les gens répandaient les propos des calomniateurs, sans que j'en eusse pas au courant. Ce qui m'étonnait, durant ma maladie, c'est que je ne trouvais pas l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam aussi aimable avec moi qu'il l'était d'ordinaire quand je tombais malade. L'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam entrait seulement chez moi, me saluait et me disait: "Comment allez-vous?". Cela me donnait des inquiétudes, mais je ne sus la fâcheuse nouvelle que lors de ma sortie après le rétablissement de ma santé. J'étais sortie avec 'Umm Mistah pour aller du côté d'Al-Manâsi`, qui nous servait de latrines. Nous n'y allions que de nuit. C'était avant que nous eussions des latrines à proximité de nos maisons. Nous suivions la coutume des anciens Arabes qui allaient satisfaire leurs besoins naturels dans des terrains vagues et, tout comme eux, nous répugnons à avoir les latrines près de nos demeures à cause de leur mauvaise odeur. Je partis donc en compagnie de 'Umm Mistah qui était la fille de 'Abû Ruhm ibn Al-Muttalib ibn `Abd-Manâf; sa mère, bint Sakhr ibn `Amir était la tante maternelle de 'Abû Bakr As-Siddîq et son fils était Mistah ibn 'Uthâtha ibn `Abbâd ibn Al-Muttalib. Après avoir satisfait nos besoins, nous revenions, la fille de 'Abû Ruhm et moi, vers la maison et comme 'Umm Mistah trébucha sur le pan de son vêtement, elle s'écria: "Que Mistah Périsse!". - "Fi! Que c'est mal, lui dis-je, d'injurier un homme qui a pris part au combat de Badr". - "Hé! ma chère, me répondit-elle n'as-tu pas entendu ce qu'il avait dit?". - "Et qu'est ce qu'il a dit?", demandai-je. Aussitôt elle me raconta ce que disaient les calomniateurs. Je devins alors plus malade et, quand je rentra chez moi, l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam vint me rendre visite, il me salua, puis dit: "Comment allez-vous?". - "Me permets-tu, lui demandai-je alors, de me rendre chez mes parents?". Je voulais à ce moment-là m'assurer auprès d'eux de la nouvelle. l'Envoyé d'Allah (pbAsl) m'accorda cette permission et je me rendis chez mes parents. - "Chère maman, dis-je à ma mère, que racontent donc les gens?". - "ma fille, me répondit-elle, ne t'en fais pas. Il est bien rare qu'une jolie femme aimée de son mari et ayant des coépouses ne soit pas l'objet de leurs commérages". - "Gloire à Allah!, m'écriai-je, les gens ont-ils échangé de tels propos!". Et je passai toute la nuit à pleurer au point que je ne goûtai pas un seul instant de sommeil jusqu'au matin que je passai également à pleurer. L'Envoyé d'Allah, voyant que la révélation avait tardé à venir à ce sujet, manda `Alî ibn 'Abî Tâlib et 'Usâma ibn Zayd pour leur demander s'il devait se séparer de moi. 'Usâma ibn Zayd, étant sûr que j'étais innocente et sachant l'affection que le Prophète avait pour moi, dit à l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam : "Garde ta femme nous ne savons que du bien d'elle". Quant à `Alî ibn 'Abû Tâlib il dit: "O Envoyé d'Allah, Allah ne t'a pas mis trop à l'étroit. Il y a beaucoup d'autres femmes. Interroge sa suivante, elle te dira la vérité". L'Envoyé d'Allah manda alors à Barîra et lui dit: "O Barîra, as-tu vu de `A'icha quelque chose qui suscite en toi le soupçon?". - "Non, répondit Barîra, j'en jure par Celui qui t'a envoyé par la Vérité, je ne l'ai rien vu faire d'acte répréhensible, sinon qu'étant une toute jeune femme il lui arrive parfois de s'endormir auprès de la pâte à pain de la famille la laissant ainsi manger par les animaux domestiques". L'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam se leva et résolut de demander ce jour-là une justification à `Abd-Allah ibn 'Ubayy ibn Salûl. Montant alors en chaire, le Prophète Salla Allahu 'alayhi sallam dit: "O groupe de musulmans! Qui m'excusera (si je punis) un homme dont le mal a atteint ma femme? Par Dieu! Je ne sais que du bien sur le compte de ma femme, et l'on me parle d'un homme sur le compte duquel je ne sais que du bien et qui n'est jamais entré chez ma femme autrement qu'avec moi". Alors Sa`d ibn Mu`âdh Al-'Ansârî se leva et dit: "O Envoyé d'Allah, moi, je t'excuserai et s'il appartient à la tribu des 'Aws, nous lui trancherons la tête; si c'est un de nos frères de la tribu des Khazraj, ordonne ce que tu voudras et nous le ferons". A ces mots, Sa`d ibn `Ubâda le chef des Khazraj, qui était un homme vertueux, mais dont le zèle tribal plongeait dans l'ignorance, se leva et s'adressa à Sa`d ibn Mu`âdh en disant: "Tu as menti; et j'en jure par Allah que tu ne le tueras pas et que tu ne peux pas le faire". A son tour, 'Usayd ibn Hudayr, le cousin de Sa`d ibn Mu`âdh, se leva et, s'adressant à Sa`d ibn `Ubâda en disant: "Tu as menti. Par Allah nous le tuerons; car toi tu n'es qu'un hypocrite qui plaide la cause des hypocrites". Les deux tribus des 'Aws et des Khazraj furent si excitées, qu'elles furent sur le point de se combattre, alors que l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam était encore en chaire. L'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam ne cessa de les apaiser jusqu'à ce qu'ils gardèrent le silence et alors il se tut. Tout ce jour-là, je le passai en larmes et je n'y goûtai aucun instant de sommeil. La nuit suivante, je la passai également dans cet état à tel point que mes parents crurent que mes larmes me briseraient le cœur. Pendant qu'ils étaient assis auprès de moi et alors que j'étais encore en larmes, une femme des 'Ansâr demanda de me voir. Je la fis entrer chez moi, elle s'assit et commença à pleurer à son tour. Nous étions dans cet état lorsque l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam entra, salua, puis s'assit. Il ne s'était plus assis auprès de moi depuis qu'on avait colporté des propos sur mon compte et cela avait duré un mois sans qu'aucune révélation ne se fût produite à mon sujet. En s'asseyant, l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam prononça l'attestation de foi, puis dit: "O `A'icha! Il m'est parvenu telle et telle chose sur ton compte; si tu es innocente, Allah t'innocentera; si tu as commis quelque faute, demande pardon à Allah et repens-toi, car quand le Serviteur reconnaît ses péchés et se repent, Allah accepte son repentir". A peine l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam eut-il achevé ces paroles, que mes larmes cessèrent de couler et je ne versai plus un seul pleur. M'adressant à mon père, je le priai de répondre à l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam . - "Par Allah!, me répondit-il, je ne sais pas que dire à l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam ". Alors, me tournant vers ma mère, je la priai de répondre à l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam . - "Par Allah, répondit-elle, je ne sais pas que dire à l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam ". Je répliquai alors que j'étais encore très jeune et que je ne retenais pas beaucoup du Coran: "Par Dieu, je sais que vous avez entendu raconter cette histoire (à mon sujet), qu'elle s'est gravée en vous-même et que vous y avez ajouté foi. Si je vous dis que je suis innocente - et Allah sait que je le suis - vous ne me croirez pas; mais si j'avoue que j'ai commis un tel péché - et Allah sait que je suis innocente - vous me croirez. Par Dieu! Je n'ai à dire de ma situation que ces paroles du père de Joseph: Il ne me reste plus donc qu'une belle patience! C'est Allah qu'il faut appeler au secours contre ce que vous racontez !

- "Cela dit, je me retournai et m'étendis sur mon lit. A ce moment, par Allah, je savais que j'étais innocente et qu'Allah m'innocentera; mais, par Allah! Je n'aurais jamais cru qu'Allah ferait descendre à mon sujet une révélation. Il me semblait que j'étais trop insignifiante, pour qu'Allah révélât des versets à mon égard. Cependant, j'avais espéré, que l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam verrait pendant son sommeil une vision dans laquelle Allah me déclarait innocente. Par Allah! L'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam ne sortit pas non plus que personne des gens de la maison, avant d'avoir reçu la révélation et d'avoir été saisi de l'état (de fatigue) qui accompagnait toute révélation; même dans un jour d'hiver, les gouttes de sueur tombaient en abondance et étaient si grosses que les perles, tant est lourd le fardeau de la Parole divine quand elle descend. Dès que cet état eut quitté l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam , il se montra souriant et les premières paroles qu'il prononça furent celles-ci: "Réjouis-toi, `A'icha quant à Allah, Il te déclare innocente". - "Va vers lui", me dit alors ma mère. - "Par Allah! répondis-je, je n'irai pas à lui et c'est Allah Seul que je dois louer, c'est Lui qui a déclaré mon innocence". Allah, ajoute `A'icha révéla les dix versets qui commencent ainsi: Ceux qui sont venus avec la calomnie sont un groupe d'entre vous. Quand Allah eut révélé ceci pour déclarer mon innocence, 'Abû Bakr As-Siddîq qui donnait des subsides à Mistah parce que celui-ci était de ses parents et était pauvre, dit: "Par Allah! Je ne lui donnerai plus jamais aucun subside après ce qu'il a dit de `A'icha". C'était alors qu'Allah révéla ce verset Et que les détenteurs de richesse et d'aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches.... N'aimez-vous pas qu'Allah vous pardonne? D'après Habân ibn Mûsa, `Abd-Allah ibn Al-Mubârak a dit: "Ce verset du Livre d'Allah est le plus qui donne de l'espoir". 'Abû Bakr a dit: "Certes, je désire qu'Allah me pardonne". Et il renouvela à Mistah la pension qu'il lui faisait et affirma qu'il ne la lui supprimerait jamais. `A'icha poursuit: l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam avait interrogé à mon sujet Zaynab bint Jahch, une des femmes de l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam et lui dit: "O Zaynab que sais-tu (de ce sujet) et qu'as-tu vu?". - "O Envoyé d'Allah, répondit-elle, je garde mon ouïe et ma vue du péché (c-.à.d. je ne dirai que ce que j'ai vu et entendu). Je ne sais que du bien (d'elle)". Or Zaynab était la seule parmi les femmes de l'Envoyé d'Allah Salla Allahu 'alayhi sallam , qui rivalisait avec moi de beauté et de rang, mais Allah la préserva (de mentir à mon sujet) à cause de sa piété. Quant à sa sœur Hamna bint Jahch, elle soutint les propos des calomniateurs, voulant ainsi débarrasser sa sœur de sa rivale, aussi périt-elle avec les calomniateurs.

Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 4974

 BON JEÛNE D'ACHOURA          InchAllah


                                                                          Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 47
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #201 le: Décembre 06, 2011, 06:28:31 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh  MachAllah  MachAllah  MachAllah wa allahou akbar  Baraka Allahou Fik akhy délivre pour ce hadith MachAllah  MachAllah que j'avais déjà eu la chance de lire et quel joie et bonheur de le lire  El Hamdoulilah  El Hamdoulilah sourate 104 :

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

 

1. Malheur à tout calomniateur diffamateur,

 

2. qui amasse une fortune et la compte,

 

3. pensant que sa fortune l’immortalisera.

 

4. Mais non! Il sera certes, jeté dans la Hutamah(2).

 

5. Et qui te dira ce qu’est la Hutamah?

 

6. Le Feu attisé d’Allah

 

7. qui monte jusqu’aux cœurs.

 

8. Il se refermera sur eux,

 

9. en colonnes (de flammes) étendues.
   baraka2   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

DELIVRE
Invité
« Répondre #202 le: Décembre 06, 2011, 22:30:42 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                           bismillah



                                                                            Salam Alaykoum



 Wa fiki Baaraka Allah Oukhty Wink Mouhtajiba

 Masha Allah la quwata illâ billâh

  El Hamdoulilah

  Jazaka Allahu khayran Oukhty Wink pour la Sourate

 ALLAHOU AKBAR

   Le bois à brûler et l'eau bouillante

    Dans les descriptions coraniques concernant la façon dont les mécréants brûlent en enfer, nous rencontrons souvent

    une expression très forte: les mécréants sont décrits comme "le bois à brûler de l'enfer". Leur consumation est différente de celle

    de tout autre corps dans le feu. Ils font eux-mêmes le combustible du feu.

    Les déviants seront le bois à brûler du feu de l'enfer.

   (Sourate al-Jinn: 15)

    Le bois qui entretient le feu brûle plus longtemps qu'un autre combustible et avec une intensité plus grande.

 De même, les mécréants deviennent le bois pour ce même feu dont ils avaient nié l'existence auparavant. C'est ce que nous disent les versets suivants :

  Vous qui croyez! Sauvez vos âmes et celles de vos proches d'un feu qui a pour combustible les humains et les pierres…

   (Sourate at-Tahrim: 6)

   Quant à ceux qui ne croient pas, leurs richesses et leurs enfants ne leur serviront en rien de protection contre Dieu,

   ils sont les combustible du feu…

   (Sourate al-Imran: 10)

  Vous serez, vous et ce que vous adoriez en dehors d'Allah, le combustible de l'enfer, vous vous y rendrez tous.

   (Sourate al-Anbiya: 98)

   En plus des gens qui servent de bois pour le feu, il y a d'autres combustibles pour attiser le feu qui sont une source

   supplémentaire de tourment pour les mécréants. Ces derniers, qui étaient si proches de leurs épouses et enfants, ne savent pas

  qu'ils portaient le bois qui allait brûler ces êtres chers; tel fut l'exemple d'Abu Lahab et de sa femme:

  Que périssent les deux mains d'Abu Lahab, et qu'il périsse lui-même, point ne lui servira sa fortune et tout ce qu'il a acquis!

  Il subira l'impact d'un feu ardent ainsi que sa femme, pliant sous un fagot de ronces et le cou enserré d'une corde rugueuse.

  (Sourate al-Masad: 1-5)

  Ceci est la cassure de tous les liens de ce monde. Les mécréants qui disaient qu'ils étaient très amoureux, l'un de l'autre,

   et qu'ils se rebellaient ensemble contre Dieu, étaient en vérité en train d'attiser mutuellement le feu qui allait les brûler.

  L'épouse bien aimée, les parents et les amis intimes deviendront des ennemis. La trahison ne connaîtra aucune limite.

  Le feu alimenté par les vivants et le bois sert aussi à bouillir l'eau qui va arracher la peau des mécréants.

   La peau, l'un des organes vitaux du corps humain, épaisse d'à peine quelque millimètres, couvre toutes les parties du corps;

    visage, nez, mains, jambes, organes génitaux, parties sensibles, enfin tout ce qui compte pour l'être humain.

    Elle procure les sensations agréables et est vitale pour le plaisir. Cette peau va devenir la principale source de souffrance

    car elle est particulièrement vulnérable devant le feu et les liquides bouillants. Le feu rôtit la peau et l'eau bouillante l'arrache;

    ces eaux bouillantes détruisent complètement la peau, aucun endroit ne reste indemne. La peau fine gonfle au début puis s'enflamme,

    provocant des souffrances atroces. Ni le charme physique, ni la richesse matérielle, ni la force, ni la célébrité, bref rien ne peut rendre

   la personne résistante aux blessures de l'eau bouillante.

  Selon les paroles coraniques, "… ils auront pour boisson de l'eau bouillante et un tourment douloureux pour avoir été des mécréants"

  (Sourate al-Anam: 70).

   Dans un autre verset :

   Et s'il était l'un des dénégateurs égarés, il y aura pour lui l'hospitalité de l'eau bouillante et il rôtira dans le feu ardent.

   Ceci est en effet, la vérité de la certitude.

  (Sourate al-Waqi'a: 92-95 )

    Dans l'un des versets, cette forme de tourment est décrite comme suit :

  Qu'on le saisisse et qu'on l'emporte en plein dans la fournaise; qu'on verse ensuite sur sa tête de l'eau bouillante comme châtiment.

  Goûte! Toi [qui prétendait être] le puissant, le noble. Voilà ce dont vous doutiez.

   (Sourate ad-Dukhan: 47-50)

    Ceci à part, il y a d'autres formes d'angoisse infligées par le feu. Le marquage en est une. Les gens de l'enfer sont marqués

    par des métaux chauffés à blanc. Ces métaux sont des possessions des mécréants et des polythéistes en ce monde:

    ... À ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier d'Allah, annonce un châtiment douloureux,

    le jour où (ces trésors) seront portés à l'incandescence dans le feu de l'enfer et qu'ils en seront cautérisés, front, flancs et dos:

     voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez."

   (Sourate at-Tawbah: 34-35)

  
   A suivre  Wink   InchAllah


                                                                                           Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #203 le: Décembre 06, 2011, 23:25:33 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah



                                                                    Salam Alaykoum



         Autres formes de tourment

   Contrairement aux idées reçues, l'enfer n'est pas simplement un "four gigantesque".

   Les hôtes de l'enfer seront exposés aux flammes, cela est vrai. Mais le tourment dans l'enfer n'est pas limité à la calcination.

   Les gens de l'enfer seront aussi éprouvés par, supplices physiques et psychologiques.

   Dans ce monde, des diverses méthodes et instruments sont utilisés pour torturer les humains. Souvent le supplice laisse

  des séquelles sur les personnes et parfois elle provoque leur décès. Néanmoins, certains survivent à la torture et se retrouvent souvent

  mentalement déficients. Toutefois, il faut reconnaître que les techniques de supplice employées en ce bas-monde ne sont pas comparables

  avec les techniques de l'enfer. Prenons le cas d'une personne électrocutée: l'électricité et la vulnérabilité de l'homme à l'électricité

  sont toutes deux créées par Dieu. Plusieurs autres sources de souffrance inconnues et d'autres formes de faiblesses humaines

   font partie du savoir parfait de Dieu. Par conséquent, Dieu inflige des tortures plus atroces qu'on ne peut imaginer.

  C'est la loi de Dieu, al-Qahhar (le Contraignant).

   Le Coran nous informe que dans l'enfer, les supplices sont partout, pas moyen de les éviter. Le tourment enveloppe

  les gens de partout et sous toutes les formes. Les hôtes de l'enfer ne peuvent ni se défendre contre la torture ni l'éviter.

  Ils te demandent de hâter [la venue] du châtiment, tandis que l'enfer cerne les mécréants de toutes parts.

  (Sourate al-Ankabut: 54-55)

  En outre, il y a d'autres sources de souffrance dans l'enfer. Elles sont énumérées dans le Coran comme suit:

  L'enfer, là où ils vont rôtir. Quelle mauvaise demeure! Celle-ci! Alors qu'ils la goûtent – de l'eau bouillante et du pus brûlant,

   et autres tourments pareils.

  (Sourate Sad: 56-58)

  À partir de ces versets et d'autres, on comprend qu'il y a plusieurs types de tourments dans l'enfer.

   Les plus visibles, comme le feu et l'humiliation sont mentionnés dans le Coran. Mais, les gens de l'enfer ne sont pas à l'abri d'autres supplices.

  il y a également la possibilité d'être attaqué par des animaux sauvages, d'être jeté dans un trou plein d'insectes, scorpions et serpents,

  d'être mordu par des rats, de souffrir de plaies envenimées de vers et d'autres souffrances bien au-delà de l'imagination lesquelles,

   pourront être infligées en même temps aux mécréants.

   Chaleur, obscurité, fumée et étroitesse

    Les lieux étroits et sales sont ceux qui sont les plus insupportables pour les humains en ce monde.

    L'humidité et la chaleur provoquent l'asphyxie; la respiration très précieuse pour l'organisme devient difficile en un endroit

   où l'humidité est élevée. Ne pas pouvoir respirer engendre un état de fatigue: la poitrine se resserre; même l'ombre ne fournit

   aucune aide dans un climat chaud et humide. Un courant d'air invisible dans un milieu fermé provoque une sensation identique.

   Même dans le sauna, l'humidité ajoutée à la chaleur devient suffocante. Incapable de supporter la vapeur intense plus de quelques minutes,

   une personne enfermée dans un sauna s'évanouit très vite. Si elle y reste trop longtemps, elle meurt.

  Cette atmosphère étouffante domine l'enfer. L'être humain qui prend des précautions très sophistiquées contre la chaleur

   en ce monde, se trouve désemparé dans l'enfer. L'enfer est plus chaud, plus sale et plus oppressant que n'importe laquelle des places

   qu'on puisse imaginer. La chaleur pénètre le corps humain et se ressent au niveau des cellules. Pour les mécréants, il n'y a pas de possibilité

  de soulagement ou de rafraîchissement là-bas. Dans le Coran, la situation des gens de l'enfer est décrite ainsi:

   Et les compagnons de la gauche: que sais-tu des compagnons de la gauche? Ils doivent demeurer parmi les rafales fulgurantes

   et une eau brûlante et des ténèbres faites de fumée noire épaisse, qui ne fournit aucune fraîcheur et aucun plaisir.

  (Sourate al-Waqi'a: 41-44)

  Malheur, ce jour-là, à ceux qui criaient au mensonge. Allez vers ce que vous traitiez alors de mensonge! Allez vers une ombre

  [fumée de l'enfer] à trois branches; qui n'est ni ombreuse ni capable de protéger contre la flamme…

  (Sourate al-Mursalate: 28-31)


 Dans une telle atmosphère lourde, être confiné en un endroit étroit est une vraie torture. Ce supplice est décrit ainsi:

 Et quand on les y aura jetés, dans un étroit réduit, les mains liées derrière le cou, ils souhaiteront alors leur destruction complète.

  "Aujourd'hui, ne souhaitez pas la destruction une seule fois, mais souhaitez-en plusieurs."

  (Sourate al-Furqane: 13-14)

 Dans ce monde, être enfermé dans un lieu étroit provoque une angoisse qui peut rendre fou. L'isolement est l'une

  des punitions les plus atroces des prisonniers. Être emprisonné dans une voiture, des heures durant, suite à un accident, ou se

 trouver enfermé dans une ruine après un séisme est considéré comme l'un des traumatismes les plus graves.

   Mais, ces exemples sont insignifiants comparés aux désastres de l'enfer. Après tout, une personne piégée dans les décombres

  ou bien elle meurt ou elle perd conscience, ou encore elle est sauvée après un certain temps.

  La souffrance ne dure donc que pendant un temps limité.

 Ceci ne s'applique pas à l'enfer; là-bas, il n' y a pas de fin à la souffrance de l'enfer et donc pas d'espoir.

   Dans une atmosphère sale, étouffante, obscure avec plein de fumée dans l'air, le mécréant ayant les mains à son cou est piégé

 dans un lieu étroit, torturé par l'angoisse. Il lutte, s'efforce de se sauver, en vain. Il ne peut même pas bouger.

  À la fin, il supplie pour disparaître, comme nous le dit le verset et souhaite seulement la mort. Cette demande est tout simplement irrecevable.

   Dans ce trou étroit où il se trouve, il reste pour des mois, des années et peut être des siècles et des siècles.

  Une peur croissante remplit son cœur alors qu'il supplie des milliers de fois pour disparaître; une fois "sauvé", il ne goûtera point au salut,

   mais rencontrera une autre face de l'enfer.

  A suivre Wink  InchAllah


                                                               Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #204 le: Décembre 07, 2011, 07:03:28 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah MachAllah MachAllah  Baraka Allahou Fik Akhy pour tous ces partages  MachAllah

 baraka2


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #205 le: Décembre 09, 2011, 09:43:13 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                        bismillah



                                                                                 Salam Alaykoum



  Wa fiki Baaraka Allah Oukhty Wink Fathéma 

 Masha Allah la quwata illâ billâh

  El Hamdoulilah


                                  La nourriture, les boissons et les vêtements

  Le monde regorge d'une infinité de variétés de nourritures délicieuses et savoureuses. Chaque nourriture est un bienfait de Dieu.

   Différentes sortes de viandes, de fruits, de légumes avec des couleurs innombrables, des goûts et des odeurs, des produits laitiers,

   du miel et bien d'autres aliments provenant des animaux, des épices: tous ont été créés spécialement par Dieu et généreusement mis

  à la disposition de l'homme depuis la création du monde. En outre, Dieu a doté les êtres humains de cinq sens pour pouvoir apprécier

  tous ces goûts délicieux. Par inspiration de Dieu, l'homme a de l'appétit pour les nourritures délicates alors qu'il éprouve du dégoût pour

  celles qui sont mauvaises ou avariées.

  Des faveurs et des bienfaits, encore plus nombreux et incomparables à ceux de ce monde, sont réservés pour les gens

  du paradis, les croyants qui en profiteront toute l'éternité. Des dons provenant de Dieu, source de grâce et de prospérité.

  Les gens de l'enfer, au contraire, recevront la juste rétribution de leurs mauvaises actions dans ce monde; ils seront ainsi privés

   des bienfaits de Dieu, ar-Razzaq (Celui qui pourvoit aux besoins de tout le monde), et recevront leur lot de tourments:

  Et le jour où ceux qui auront mécru seront présentés au feu (il leur sera dit): "Vous avez dissipé vos [biens] excellents

  et vous en avez joui pleinement durant votre vie sur terre: on vous rétribue donc aujourd'hui du châtiment avilissant, pour l'orgueil

  dont vous vous enfliez injustement sur terre, et pour votre perversité."

  (Sourate al-Ahqaf: 20)

  Il n'y aura plus de faveurs pour eux. Même satisfaire leurs besoins le plus élémentaires relèvera du calvaire.

  Leur nourriture est spécialement créée par Dieu comme source de supplice pour eux. Les seules choses qui leur sont offertes seront

  les fruits épineux et amers de l'arbre de zaqqum, qui ne rassasient pas la faim et n'étanchent pas la soif non plus.

  Ils infligent seulement de la souffrance en déchirant la bouche, l'œsophage et l'estomac et en laissant un goût amère

   et une odeur désagréable. Dans le Coran, nous trouvons d'un côté la description de la nourriture délicieuse du paradis

  et d'autre celle de la nourriture insupportable des gens de l'enfer:

  Est-ce que ceci est meilleur comme séjour, ou l'arbre de Zaqqoum? Nous l'avons assigné en épreuve aux injustes.

   C'est un arbre qui sort du fond de la Fournaise. Ses fruits sont comme des têtes de diables. Ils doivent certainement

   en manger et ils doivent s'en remplir le ventre.

  (Sourate as-Saffat: 62-66)

  Ils n'ont pas d'autre nourriture sauf des arbustes épineux et amers qui ne sont ni nourrissants ni satisfaisants.

  (Sourate al-Gasiyah: 6-7)

  Les hôtes de l'enfer, étant des rebelles et des ingrats envers Dieu, méritent une telle rétribution. Comme punition, ils sont reçus

   par "l'hospitalité" qui leur est due.

  Ils vivaient auparavant dans le luxe. Ils persistaient dans le grand péché [le polythéisme] et disaient:

  "Quand nous mourrons et serons poussière et ossements, serons-nous ressuscités? Ainsi que nos anciens ancêtres?..."

  Dis: "En vérité les premiers et les derniers seront réunis pour le rendez-vous d'un jour connu." Et puis, vous, les égarés, qui traitiez

  (la Résurrection) de mensonge, vous mangerez certainement d'un arbre de Zaqqoum. Vous vous en remplirez le ventre, puis vous boirez

   par-dessus cela de l'eau bouillante, vous en boirez comme boivent les chameaux assoiffés.

  Voilà le repas d'accueil qui leur sera servi, au Jour de la Rétribution.

  (Sourate al-Waqi'a: 45-56)

 Dans ce monde, il arrive à l'un ou l'autre de souffrir occasionnellement d'un sévère mal de gorge ou de crampes d'estomac.

   Mais, en enfer, il n' y a pas une minute qui passe sans de telles souffrances: la nourriture des mécréants les étrangle et s'ils arrivent

  à l'avaler, elle pèse dans leur estomac comme si elle était du plomb fondu

  (Sourate ad-Dukhan: 45).C'est une nourriture qui ne rassasie jamais, et les laisse éternellement affamés, tenaillés par une faim terrible.

  Ce tourment se répète à l'infini; encore et encore pendant toute l'éternité. Les gens de l'enfer éprouvent une grande faim,

   et malgré leurs efforts pour s'abstenir, ils ne peuvent s'empêcher de manger les fruits épineux, qui leur font un mal affreux.

  Puis, ils se précipitent vers l'eau bouillante bien qu'elle soit indigeste. Comme le verset suscité le dit, ils boivent

    "… comme boivent les chameaux assoiffés". Pour accentuer leurs souffrances, les mécréants sont conduits à l'enfer assoiffés.

  (Sourate Maryam: 86)

  En plus de l'eau bouillante, il y a une autre boisson dégoûtante pour les hôtes de l'enfer: le pus.

  Ce liquide produit d'une inflammation, une sécrétion du corps humain ayant des odeurs affreuses, est le second choix

   en boisson des mécréants. Il leur est servi avec le sang. Un autre verset mentionne le pus servi avec l'eau bouillante.

  La description faite dans le Coran a pour but de faire percevoir au mécréant le goût obscène de cette boisson répugnante associée à l'eau bouillante.

   Malgré le goût dégoûtant et insupportable, les mécréants les boivent quand même car ils "meurent" de soif. Après avoir goûté à ce supplice,

   ils courent vers un autre, qui dure pour l'éternité; leur soif persistante les pousse à boire de tous ces liquides infects et à se contorsionner de douleur:

  Ils ne goûtent là-bas aucune fraîcheur ni aucune boisson, excepté de l'eau bouillante et du pus brûlant, une récompense bien méritée.

  (Sourate an-Naba: 24-26)

  Il n'a pour lui ici, aujourd'hui, point d'ami chaleureux [pour le protéger], ni d'autre nourriture que du pus, que seuls les fautifs mangeront.

  (Sourate al-Haqqah: 35-37)

  Les mécréants luttent pour avaler cette mixture, en vain. Le sang et le pus les étranglent mais jamais ils ne meurent:

  L'enfer est sa destination et il sera abreuvé d'une eau purulente qu'il tentera d'avaler à petites gorgées. Mais c'est à peine

  s'il peut l'avaler. La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas; et il aura un châtiment terrible.

  (Sourate Ibrahim: 16-17)

 Dans cette situation, par le biais d'un dialogue spécial, les hôtes de l'enfer voient les gens du paradis et les faveurs

   prodigués à eux par Dieu. Cela rajoute à leur supplice. Pendant ce temps, les gens de l'enfer demandent des provisions à leurs homologues

  du paradis, mais vaine supplication:

  Et les gens du feu crieront aux gens du paradis: "Déversez sur nous de l'eau, ou de ce qu'Allah vous a attribué."

  Ils répondront: "Allah les a interdits aux mécréants."

  (Sourate al-Araf: 50)

  Outre la nourriture, les vêtements des gens de l'enfer sont spécialement conçus pour eux. La peau humaine est un tissu sensible;

 toucher un fourneau ou un fer à repasser chaud même pour quelques secondes occasionne une souffrance insupportable.

  Il se peut que l'on souffre de cette brûlure pour des jours, la blessure peut aussi boursoufler et s'infecter.

 L'enfer regorge de vêtements plus chauds qu'un fer à repasser, qui s'enflamment dès qu'ils touchent la peau humaine

  pour la calciner de façon horrible:

  … Ceux qui sont mécréants auront des vêtements de feu, conçus pour eux…

  (Sourate al-Hajj: 19)

  … habillés de chemises en goudron, leurs visages sont enveloppés par le feu.

  (Sourate Ibrahim: 50)

  Ils auront l'enfer pour demeure et le feu comme couverture. C'est ainsi que Nous rétribuons les fauteurs d'injustices.

  (Sourate al-Araf: 41)

    Les anges du châtiment

  Malgré les supplices qu'ils endurent, il n'y aura pas une seule âme qui apportera de l'aide aux mécréants dans l'enfer.

   Aucune âme n'est capable de les sauver. Se sentir, ainsi abandonné accentuera leur sentiment de profonde solitude.

  Du pécheur Dieu dit dans le Coran: "Par conséquent, ici en ce lieu, il n'a pas d'ami." (Sourate al-Haqqah: 35)

    Parmi les hôtes de l'enfer, il y aura seulement "les anges du châtiment" qui leur infligeront la torture perpétuelle et la souffrance.

  Ce sont des gardiens extrêmement sévères, sans pitié, terrifiants, assumant la seule responsabilité de faire subir aux hôtes

  de l'enfer les supplices les plus infernaux. L'unique raison de leur existence est de se venger de ceux qui se sont rebellés contre Dieu

  et s'acquittent de cette responsabilité comme il se doit.

  Ô vous qui avez cru! Préservez vos personnes et vos familles, d'un feu dont le combustible sera les gens et les pierres,

  surveillé par des anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu'Il leur commande, et faisant strictement ce qu'on leur ordonne.

  (Sourate at-Tahrim: 6)

  Mais non! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet, le toupet d'un menteur, d'un pécheur. Qu'il appelle donc son assemblée.

  Nous appellerons les gardiens (de l'enfer). Non! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi.

  (Sourate al-Alaq: 15-18)

 Ces anges du châtiment font ressentir aux mécréants la colère de Dieu se déversant sur eux; ils les soumettent aux tortures

  les plus sévères, les plus terribles et dégradantes.

  Il ne faut pas oublier un point particulier à ce propos: les anges du châtiment, en effet, évitent la moindre injustice ou cruauté gratuite.

   Ils administrent simplement la punition de la manière dont les mécréants la méritent. Ces anges, manifestation majeure de la justice divine,

   sont des êtres qui s'acquittent de leur devoir en totale soumission à Dieu.

   A suivre Wink   InchAllah


                                                                                     Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh



Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #206 le: Janvier 22, 2012, 03:22:54 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                              bismillah


                                                                     Salam Alaykoum


    Soubhan' Allah  ,Staghfirlah,Smehli ,je vais essayer de finir   InchAllah

    L'humiliation

   Plusieurs versets concernant l'enfer nous informent qu'il y a une humiliation dégradante pour les mécréants.

    Ils ont mérité ce châtiment parce qu'ils étaient arrogants et fiers.

    Dans ce monde, l'un des objectifs principaux des mécréants consiste à rendre les autres jaloux de leur personnalité

   et leur statut social. Une carrière réussie, les enfants, les belles maisons, les voitures, et toutes les possessions matérielles de ce monde

  ont une signification spéciale pour les gens qui n'accordent du crédit qu'au paraître infatués d'eux-mêmes, et certains d'être supérieurs

   aux autres. En effet, le Coran nous dit qu'être fier de sa richesse et de son statut social n'est qu'un leurre de ce monde.

  Cette passion, notamment de se "vanter" est châtiée dans l'au-delà par l'angoisse et la dégradation physique et spirituelle.

     Ceci parce que le mécréant oublie souvent que seul "Dieu est digne de louanges" (Sourate al-Baqarah: 267)

    et il prend "ses désirs et ses passions pour Dieu" (Sourate al-Furqane: 43).

   Pour cette raison, il se préoccupe de son seul plaisir et l'apprécie pour lui-même, au lieu de glorifier Dieu et de Le louanger.

   Ou il bâtit sa vie sur la recherche de la satisfaction des autres au lieu de celle de Dieu. C'est pourquoi, il est encore plus accablé quand

   il est humilié devant les autres.

   Le cauchemar le plus terrible du mécréant est d'être dégradé, méprisé devant ses semblables; certains préfèrent mourir

   pour rester appréciés que de vivre et être méprisés.

     Les adversités qu'ils rencontreront en enfer ont justement pour but de leur rappeler leur fierté mal placée; le dédain avec lequel ils sont

    traités est la juste rétribution de leur attitude hautaine ici-bas. Nulle part ailleurs ils n'ont goûté pareille humiliation.

   Les versets qui nous parlent de cette vérité sont nombreux :

   Et le jour où ceux qui ont mécru seront présentés au feu (il leur sera dit): "Vous avez dissipé vos [biens] excellents et vous en

    avez joui pleinement durant votre vie sur terre: on vous rétribue donc aujourd'hui du châtiment avilissant, pour l'orgueil dont vous vous enfliez

     injustement sur terre, et pour votre perversité." (Sourate al-Ahqaf: 20)

  Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai,

   c'est seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment avilissant.

  (Sourate al-Imran: 178)

  Les mécréants sont soumis à des milliers de supplices dégradants, même plus dégradants que ceux que subissent les animaux

  dans ce monde. Des fouets en fer, des bracelets et des colliers de fer sont préparés pour les humilier. Les infidèles sont liés à des colonnes,

  enchaînés et étranglés par des colliers de fer.

  En réalité, l'humiliation est l'essence de tous les tourments en enfer. Par exemple, la façon dont ils sont conduits en enfer comme

  du bétail est une forme de dégradation. Ce traitement terrible commence dès la résurrection des mécréants et leur désignation comme hôtes de l'enfer.

 Parmi les milliards de gens rassemblés le Jour du Jugement, les mécréants seront distingués:

  Alors, ni aux hommes ni aux djinns, on ne posera des questions à propos de leurs péchés.

  Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous? On reconnaîtra les criminels à leurs traits. Ils seront donc saisis par les toupets et les pieds.

  (Sourate ar-Rahman: 39-41)

  En enfer, le mécréant subit un traitement plus avilissant que celui subi par les animaux. Saisi par les cheveux, il sera traîné à même le sol

  puis jeté au feu. Incapable de résister, il demandera de l'aide mais en vain. Un sentiment de désespoir le submergera:

  Mais non! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le toupet, le toupet d'un menteur, d'un pécheur. Qu'il appelle donc son assemblée.

  Nous appellerons les gardiens (de l'enfer). Non! Ne lui obéis pas; mais prosterne-toi et rapproche-toi.

 (Sourate al-Alaq: 15-18)

  Les mécréants seront "poussés violemment dans le feu de l'enfer" (Sourate at-Tur: 13)

   et ils seront "entassés comme du bétail et conduits tout droit à l'enfer " (Sourate al-Furqane: 34)

  De la même façon,

   ... quiconque viendra avec le mal... alors ils seront culbutés le visage dans le feu. N'êtes-vous pas uniquement rétribués

   selon ce que vous œuvriez?" (Sourate an- Naml: 90)

  En ce jour où ils sont traînés, les visages en avant dans le feu, (il leur est dit): "Goûtez le goût brûlant de l'enfer."

  (Sourate al-Qamar: 48)

   La dégradation devient plus intense à l'intérieur de l'enfer. En plus de la souffrance physique, un sentiment intense d'humiliation

   enveloppe les hôtes de l'enfer:

    Qu'on le saisisse et qu'on l'emporte en plein dans la fournaise; qu'on verse ensuite sur sa tête de l'eau bouillante comme châtiment.

    Goûte! Toi [qui prétendait être] le puissant, le noble. Voilà ce dont vous doutiez. (Sourate ad-Dukhan: 47-50)

   Pour humilier les incroyants, des fouets, colliers et chaînes spécialement conçus seront utilisés:

   Saisissez-le! Puis, mettez-lui un carcan; ensuite, brûlez-le dans la Fournaise; puis, liez-le avec une chaîne de soixante-dix coudées,

    car il ne croyait pas en Allah, le Très Grand et n'incitait pas à nourrir le pauvre.

   (Sourate al-Haqqah: 30-34)

  A suivre   Wink     InchAllah



                                                                        Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #207 le: Janvier 22, 2012, 04:06:43 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                          bismillah



                                                                       Salam Alaykoum



   D'autres versets nous donnent plus de détails sur les tourments des mécréants:

    … ayant les fers et les chaînes autour du cou et traînés à même le sol jusqu'à l'eau bouillante puis jetés dans le feu!

    Et il leur sera demandé: "Où sont ceux que vous aviez associés à Dieu comme divinités?" (Sourate Gafir: 71-73)

   Et si tu dois t'étonner, rien de plus étonnant que leurs dires: "Quand nous serons poussière, reviendrons-nous vraiment

   à une nouvelle création?" Ceux-là sont ceux qui ne croient pas en leur Seigneur. Et ce sont eux qui auront des jougs à leur cou.

   Et ce sont eux les gens du feu, où ils demeureront éternellement. (Sourate ar-Raad: 5)

   Et ce jour-là, tu verras les coupables, enchaînés les uns aux autres, leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages.

   (Tout cela) afin qu'Allah rétribue chaque âme de ce qu'elle aura acquis. Certes Allah est prompt dans Ses comptes.

  (Sourate Ibrahim: 49-51)

  ... À ceux qui ne croient pas, on taillera des vêtements de feu, tandis que sur leurs têtes on versera de l'eau bouillante,

  qui fera fondre ce qui est dans leurs ventres de même que leurs peaux. . Et il y aura pour eux des maillets de fer.

  (Sourate al-Hajj: 19-21)

   

                                                          Un Regret Irréparable

     Au moment de sa résurrection, le mécréant réalise amèrement qu'il s'est fourvoyé. Il est terriblement secoué au rappel

    de ses péchés passés. Son désespoir est exacerbé par l'intensité de ses remords.

   Quand le mécréant est confronté à ses méfaits, il comprend qu'il n'a plus de chance de racheter son honneur.

  Mais il continue à demander une autre chance. Dans cette perspective, il veut retourner à la vie pour réparer ses péchés.

  Pendant ce temps, il ne veut plus revoir ses copains et proches avec qui il a mené une vie insouciante.

  Tout lien d'amitié et de parenté devient caduque: le style de vie de ces gens, leurs traditions, maisons, leurs valeurs:

   enfants, conjoints, sociétés, et leurs idéologies; tout cela s'évanouit. Il n'y a plus de place que pour le tourment;

   l'état d'esprit sous l'impact de la terreur de ce jour-là est décrit ainsi:

  Si tu les voyais, quand ils seront placés devant le feu. Ils diront alors: "Hélas! Si nous pouvions être renvoyés (sur la terre),

  nous ne traiterions plus de mensonges les versets de notre Seigneur et nous serions du nombre des croyants.

  " Mais non! Voilà que leur apparaîtra ce qu'auparavant ils cachaient. Or, s'ils étaient rendus [à la vie terrestre], ils reviendraient sûrement

   à ce qui leur était interdit. Ce sont vraiment des menteurs. Et ils disent: "Il n'y a pour nous [d'autre vie] que celle d'ici-bas;

  et nous ne serons pas ressuscités." Si tu les voyais, quand ils comparaîtront devant leur Seigneur. Il leur dira:

   "Cela n'est-il pas la vérité?" Ils diront: "Mais si! Par notre Seigneur!" Et, il dira: "Goûtez alors au châtiment pour n'avoir pas cru."

    (Sourate al-Anam: 27-30)

    La lutte des gens de l'enfer entre eux-mêmes

    Le statut social et les relations hiérarchiques, supposés importants en ce monde, perdent leur sens dans l'enfer.

   Les hôtes de l'enfer, maîtres et sujets, sont réduits à un état si désespéré qu'ils se maudissent les uns les autres.

   Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue du châtiment, les liens entre eux seront bien brisés! Et les suiveurs diront:

    "Ah! Si un retour nous était possible! Alors nous les désavouerions comme ils nous ont désavoués." – Ainsi Allah leur montra leurs actions;

    source de remords pour eux; mais ils ne pourront pas sortir du feu. (Sourate al-Baqarah: 166-167)

   Le jour où leurs visages seront tournés dans le feu, ils diront: "Hélas pour nous! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au messager!"

   Et ils dirent: "Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands. C'est donc eux qui nous ont égarés du sentier.

    Ô notre Seigneur, inflige-leur deux fois le châtiment et maudis-les d'une grande malédiction." (Sourate al-Ahzab: 66-68)

  Ils diront, tout en s'y querellant: "Par Allah! Nous étions certes dans un égarement évident, quand nous faisions de vous les égaux

  du Seigneur de l'univers. Ce ne sont que les criminels qui nous ont égarés. Et nous n'avons pas d'intercesseurs, ni d'amis chaleureux.

  Si un retour nous était possible, alors nous serions parmi les croyants!" Voilà bien là un signe; cependant, la plupart d'entre eux ne croient pas.

  (Sourate as-Shuaraa: 96-103)

  Entre les hôtes de l'enfer en proie au châtiment éternel, les contentieux apparaissent. Chacun accuse l'autre.

  Les amis proches deviendront des ennemis. La source principale de haine entre eux, réside justement en leur ancienne amitié

 qu'ils chérissaient en ce monde. Ils se sont confortés les uns les autres et se sont encouragés mutuellement à commettre le péché et à nier Dieu.

 Tous les concepts concernant l'amitié disparaissent face au feu de l'enfer et tous les liens renforcés dans ce monde sont cassés.

   Parmi toute cette foule, chacun est solitaire, maudissant tous les autres.

  "Entrez dans le feu", dira [Allah] "parmi les djinns et les hommes des communautés qui vous ont précédés."

  Chaque fois qu'une communauté entrera, elle maudira celle qui l'aura précédée. Puis, lorsque tous s'y retrouveront, la dernière fournée

 dira de la première: "Ô notre Seigneur! Voilà ceux qui nous ont égarés: donne-leur donc double châtiment du feu." Il dira:

  "À chacun le double, mais vous ne savez pas." (Sourate al-Araf: 38)

 Et les mécréants diront: "Seigneur, fais-nous voir ceux des djinns et des humains qui nous ont égarés, afin que nous les placions

  tous sous nos pieds, pour qu'ils soient parmi les plus bas".

 (Sourate Fussilat: 29)

  Et quand ils se disputeront dans le feu, les faibles diront à ceux qui s'enflaient d'orgueil: "Nous vous avons suivis:

  pourriez-vous nous préserver d'une partie du feu?" Et ceux qui s'enflaient d'orgueil diront: "En vérité, nous y voilà tous."

  Allah a déjà rendu Son jugement entre les serviteurs. (Sourate Gafir: 47-48)

  Voici un groupe qui entre précipitamment en même temps que vous, nulle bienvenue à eux. Ils vont brûler dans le feu.

   Ils dirent: "Pas de bienvenue pour vous, plutôt, c'est vous qui avez préparé cela pour nous." Quel mauvais lieu de séjour!

 Ils dirent: "Seigneur, celui qui nous a préparé cela, ajoute-lui un double châtiment dans le feu." Et ils dirent:

   "Pourquoi ne voyons-nous pas des gens que nous comptions parmi les malfaiteurs? Est-ce que nous les avons raillés (à tort)

    ou échappent-ils à nos regards?" Telles sont en vérité les querelles des gens du feu. (Sourate Sad: 59-64)

            Les cris de désespérance

   Les gens de l'enfer sont dans le désespoir total. Leur tourment est extrêmement cruel et éternel.

  Leur seul espoir est d'endurer la douleur et de demander à être sauvés. Ils regardent les gens du paradis et leur demandent de l'eau

   et de la nourriture. Ils cherchent à se repentir et à demander pardon à Dieu, mais leurs actions sont vaines.

  Ils supplient les gardiens de l'enfer et veulent qu'ils servent d'intermédiaires entre eux et Dieu pour Lui demander grâce.

   Leur souffrance est si insupportable qu'ils veulent être sauvés rien que pour un jour:

  Et ceux qui seront dans le feu diront aux gardiens de l'enfer: "Priez votre Seigneur de nous alléger un jour de [notre] supplice."

  Ils diront: "Vos messagers, ne vous apportaient-ils pas les preuves évidentes?" Ils diront: "Si!" Ils [les gardiens] diront: "Eh bien, priez!"

  Et l'invocation des mécréants n'est qu'aberration. (Sourate Gafir: 49-50)

  Les mécréants tentent d'aller plus loin dans la demande de pardon, sans résultat:

  Ils dirent: "Seigneur! Notre malheur nous a vaincus, et nous étions des gens égarés. Seigneur, fais-nous-en sortir!

   Et si nous récidivons, nous serons alors des injustes." Il dit: "Soyez-y refoulés (humiliés) et ne Me parlez plus.

  Il y eut un groupe de Mes serviteurs qui dirent: "Seigneur, nous croyons; pardonne-nous donc et fais-nous miséricorde,

  car Tu es le Meilleur des Miséricordieux'; mais vous les avez pris en raillerie jusqu'à oublier de M'invoquer, et vous vous riiez d'eux.

   Vraiment, Je les ai récompensés aujourd'hui pour ce qu'ils ont enduré; et ce sont eux les triomphants."

  (Sourate al-Muminune: 106-111)

  C'est la dernière chose dite par Dieu aux gens de l'enfer: Ses mots "Restez ici dans la honte et ne plaidez plus votre cause

   auprès de Moi" sont définitifs. À partir de là, Dieu ne donne plus aucune considération aux gens de l'enfer.

  Alors que les pécheurs brûlent en enfer, ceux qui ont atteint "le bonheur et le salut" demeurent au paradis pour jouir des faveurs sans

  fin offertes par Dieu. La souffrance des gens de l'enfer devient plus intense encore quand ils observent la joie des hôtes du paradis.

 En effet, alors qu'ils sont soumis à une torture insupportable, ils peuvent voir la félicité magnifique du paradis.

  Les croyants qui étaient méprisés par les mécréants dans ce monde, mènent maintenant une vie heureuse,

  demeurant dans des lieux glorieux, des maisons magnifiques, ayant des épouses belles, une nourriture délicieuse et des boissons merveilleuses.

  La vue des croyants vivant dans cet état de félicité et d'abondance aggrave l'humiliation des gens de l'enfer, car elle rajoute

   à leur chagrin et à leur souffrance.

  Le regret devient de plus en plus profond. Ne pas avoir respecté les commandements de Dieu dans ce monde les emplit de remords.

  Ils se tournent vers les croyants, essayent de leur parler, demandent leur aide et leur sympathie, mais peine perdue.

  Les gens du paradis peuvent les voir aussi et ils échangent avec eux des paroles selon le Coran:

  ... dans des Jardins, ils s'interrogeront au sujet des criminels: "Qu'est-ce qui vous a acheminés à Saqar?"

  Ils diront: "Nous n'étions pas de ceux qui faisaient la Salat, et nous ne nourrissions pas le pauvre, et nous nous associions à ceux qui tenaient

   des conversations futiles, et nous traitions de mensonge le Jour de la Rétribution, jusqu'à ce que nous vînt la vérité évidente [la mort]."

  Ne leur profitera point donc, l'intercession des intercesseurs. (Sourate al-Muddattir: 40-48)

  Les croyants et les hypocrites discuteront ensemble, car les hypocrites sont des personnes qui demeurent avec les croyants

  pour un certain temps dans ce monde. Malgré l'absence de foi en leurs cœurs, et par pur intérêt personnel, ils s'acquittent de leurs devoirs

  religieux comme s'ils étaient des croyants. Ainsi, ils méritent l'appellation "d'hypocrites". À partir de l'enfer, ils demandent aux croyants de les aider.

   Leurs échanges sont relatés dans le Coran:

  Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: "Attendez que nous empruntions [un peu] de votre lumière."

  Il sera dit: "Revenez en arrière, et cherchez de la lumière." C'est alors qu'on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l'intérieur

 contient la miséricorde, et dont la face apparente a devant elle le châtiment [l'enfer] "N'étions-nous pas avec vous?" leur crieront-ils.

 "Oui", répondront [les autres] "mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté (contre les croyants) et vous avez douté et de vains

   espoirs vous ont trompés, jusqu'à ce que vînt l'ordre d'Allah. Et le séducteur [le diable] vous a trompés au sujet d'Allah.

   Aujourd'hui donc, on n'acceptera de rançon ni de vous ni de ceux qui ont mécru. Votre asile est le feu:

  c'est lui qui est votre compagnon inséparable. Et quelle mauvaise destination!"

   (Sourate al-Hadid: 13-15)

  A suivre Wink   InchAllah


                                                                                Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #208 le: Janvier 22, 2012, 04:31:10 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                  bismillah


                                                                                 Salam Alaykoum



                                    Un tourment éternel sans salut

     Outre les caractéristiques de l'enfer dont nous avons parlé jusqu'alors, il y a un aspect qui intensifie la souffrance:

    l'éternité du châtiment! Dans ce monde, le fait de savoir que même le chagrin le plus atroce diminue avec le temps, donne à l'homme

   un peu de réconfort. La fin de chaque douleur est une grâce. Rien qu'attendre cette grâce est générateur d'espoir.

   Par contre, aucune lueur d'espoir n'existe pour les gens de l'enfer et un incommensurable sentiment d'échec

  submerge les gens de l'enfer. Quand ils sont conduits vers l'enfer, enchaînés, en fers, fouettés, entassés dans des lieux exigus,

  les mains liées derrière le cou, ils savent que cela va durer pour toujours. Leurs tentatives d'y échapper n'aboutiront jamais.

   Cela indique que leur tourment durera à jamais. Ils ressentent une angoisse décrite ainsi:

   Chaque fois qu'ils essayent d'y échapper, pour fuir la souffrance, ils seront tirés en arrière dans le feu.

  "Goûtez la punition de brûler (dans le feu)." (Sourate al-Hajj: 22)

  L'enfer est un lieu entièrement isolé. Les mécréants y entrent mais n'en sortent jamais. Il n'y a pas d'échappatoire à l'enfer.

   Le sentiment d'enfermement enveloppe les mécréants. Ils sont entourés par des murailles et des portes fermées.

  Ce sentiment terrible est ainsi décrit dans le Coran:

   ... alors que ceux qui ne croient pas en Nos versets sont les gens de la gauche. Le feu se refermera sur eux.

  (Sourate al-Balad: 19-20)

  Et dis: "La vérité émane de votre Seigneur." Quiconque le veut, qu'il croie, et quiconque le veut qu'il mécroie."

   Nous avons préparé pour les injustes un feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on les abreuvera d'une eau

   comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure! (Sourate al-Kahf: 29)

 Le refuge de ces gens sera l'enfer. Ils ne trouveront aucune issue pour y échapper. (Sourate an-Nisa: 121)

  En voyant le feu, les mécréants reconnaissent leur demeure. Ils comprennent sans aucun doute qu'il n'y aura aucune chance,

  même minime, de lui échapper. À ce stade, le temps perd sa valeur et son sens et le tourment éternel commence.

  La nature incessante de la souffrance en est l'aspect le plus terrible. Même après des siècles, des millénaires, voire plus,

  on n'est jamais proche de la fin. Des millions d'années ne représentent rien comparées à l'éternité.

  Le mécréant habitant l'enfer attend une fin de son calvaire, en vain. C'est pourquoi le Coran insiste sur le caractère éternel du tourment:

  Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le feu de l'enfer pour qu'ils y demeurent éternellement.

 C'est suffisant pour eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent.

  (Sourate at-Tawbah: 68)

 Si ces idoles avaient été des dieux, elles n'auraient pas été précipitées dans le feu. Chacune d'elle y demeurera pour l'éternité, à jamais.

  (Sourate al-Anbiya: 99)

  Et ceux qui ont mécru auront le feu de l'enfer: on ne les achève pas pour qu'ils meurent; on ne leur allège rien de ses tourments.

 C'est ainsi que Nous récompensons tout négateur obstiné. (Sourate Fatir: 36)

 Toutes les peines et les souffrances de ce monde arrivent à leur terme. Il y a souvent un salut.

 Une personne qui souffre meurt ou voit sa souffrance levée. Mais, en enfer, la souffrance est continue, incessante,

  et ne connaît pas de répit même pour un instant.

 ALLAH EST SEUL SAVANT

Qu' allah AL-GHAFFÂR nous Allège le châtiment de la tombe et nous Préserve des tourments de l'Enfer  amine


                                                                  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #209 le: Janvier 22, 2012, 09:01:17 »
Share   Modifier le messageModifier




 MachAllah MachAllah El Hamdoulilah Allahou Akbar


Barak Allahou fik mon frère pour ce beau partage riche en sagesse et rappels wa  El Hamdoulilah Allahou Akbar

qu'Allah 'azza wajal te récompense pour tes efforts mon frère Delivré


 baraka2


Wa 'alaykoum salam wa rahmatou Allahi wa Barakatuh
Journalisée
   

Arabe Pour francophones
 Journalisée
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle