Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Entre le bon et mauvais augure(Présage).  (Lu 5929 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« le: Décembre 18, 2010, 17:30:36 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum


Sheikh Muhammad Abd Allah al-Qannâs .

Abou Hourayrah rapporte que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : « Les présages n’existent pas. Tout au plus peut-on parler de bon augure. »

Ses compagnons demandèrent : « Et qu’est-ce qu’un bon augure? »

Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam répondit : « Une bonne parole que vous entendez. » (Sahih al-Boukhari (5754), sahih Mouslim (2223))

Ce hadith, et plusieurs autres, nous enseigne que croire aux présages va à l’encontre de l’islam.

Quant à la bonne parole à laquelle fait allusion le hadith, c’est lorsque quelqu’un entend parler d’une chose et se sent réconforté par ce qu’il a entendu. On pourrait dire qu’il s’agit d’une forme d’optimisme. Par exemple, une personne alitée à l’hôpital à cause d’une grave maladie entend quelqu’un passer et dire « tout ira bien, incha’Allah » et elle se sent encouragée par cette parole.

Une autre personne cherche un objet qu’elle a perdu et entend quelqu’un dire « Gloire à Allah! Il est vraiment capable de tout » et comprend, par ces paroles, qu’Allah l’aidera à trouver ce qu’elle cherche.

Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam se sentait encouragé par les bonnes paroles qu’il entendait.

Cependant, il interdisait clairement aux gens de croire aux présages en général et aux présages de mort plus particulièrement, leur expliquant que le fait de croire que les présages peuvent influer sur notre destin – de façon positive ou négative – est une forme de polythéisme.

‘Abdallah b. Masoud rapporte que le Prophète  a dit : « [La croyance aux] présages est une forme de polythéisme. » Et il le répéta trois fois. (Sounan Abou Daoud (3411))

Sahl b. Sa’d al-Sa’idi rapporte, quant à lui, que le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : « Si le mauvais augure existait, il se trouverait dans trois choses : la monture, l’épouse et la maison. » (sahih al-Boukhari (2859), sahih Mouslim (2226))

Dans une autre narration (sahih Mouslim 2227), rapportée par Jabir, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam dit : « Si le mauvais augure existait, il se trouverait dans la maison, le serviteur et le cheval. »

Les érudits musulmans ne font pas tous la même interprétation de ce hadith. Ils ont cherché à l’interpréter de trois façons :

A SUIVRE
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #1 le: Décembre 18, 2010, 19:54:02 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum


1. L’association mentale. Certains prennent le hadith au pied de la lettre et croient qu’il fait référence au fait que parfois, une personne vivant en un certain lieu, ou mariée à une certaine personne, ou possédant un certain moyen de transport souffre de pertes sérieuses ou semble ne jamais se trouver au bon endroit au bon moment. Bien entendu, cela ne se produit que par le décret d’Allah; mais parfois, la personne peut en venir à détester les éléments de sa vie qu’elle associe, consciemment ou non, à ces mauvaises expériences.


 Ce que nous dit le hadith, c’est qu’une personne peut chercher à modifier ces éléments faisant partie de sa vie tant qu’elle garde clairement à l’esprit que sa prospérité et la Providence ne dépendent que d’Allah et non des choses qui l’entourent et dont la présence a été décrétée par Allah.


Cette interprétation est soutenue par le hadith rapporté par Anas et dans lequel il raconte qu’un homme vint voir le Prophète  Salla-llah allahi wa salam et dit : « Nous étions plusieurs à vivre dans la même maison et nous étions riches. Puis, nous avons déménagé dans une autre maison et maintenant, nous sommes beaucoup moins nombreux et aussi plus pauvres. »

Le Prophète  lui dit: « Quittez cette maison. » (Sounan Abou Daoud, 3423)

Dans une discussion sur ce hadith, dans Ta'wîl Mukhtalif al-Hadîth (99), Ibn Qoutaybah écrit :

Il leur dit de quitter cette maison seulement parce que le fait de demeurer en un lieu où ils ont subi un tel revers de fortune les aurait accablés et rendus amers. Voilà pourquoi il leur dit de quitter ce lieu. Allah a créé dans la nature humaine une aversion pour les lieux où des souffrances ont été vécues, même si le lieu comme tel n’y est pour rien.

Dans A`lâm al-Hadîth (2/1379), al-Khattabi explique pourquoi le hadith fait spécifiquement référence à la résidence, l’épouse et la monture :

Ce que certains appellent la chance et la malchance sont tout simplement ce que les gens connaissent de bon et de mauvais dans leur vie. Et tout ce qui arrive n’arrive que par la volonté d’Allah. Ces trois choses ne sont mentionnées que parce qu’elles sont les plus omniprésentes dans la vie d’une personne. Même si ces choses n’apportent pas directement la chance ou la malchance, le domicile, l’époux(se) et la monture font partie des choses essentielles dans la vie d’une personne.

Par conséquent, elles deviennent plus facilement associées, dans l’esprit d’une personne, avec un malheur qui survient dans sa vie. De la même façon, les gens ont tendance à avoir un sentiment positif envers une personne qui leur a apporté un bienfait, même si cette personne n’avait pas, au départ, l’intention de leur venir en aide ou de leur apporter ce bienfait. À l’opposé, ils auront une impression négative d’une personne qui leur causera des problèmes, même si cette personne n’avait pas l’intention de leur causer du tort.


2. Les mauvaises caractéristiques dans les choses elles-mêmes. Des malheurs peuvent survenir, dans la vie d’une personne, à cause de ces trois choses si elles sont mauvaises en elles-mêmes ou si la personne est trop attachée à elles.

La mauvaise atmosphère d’une maison, par exemple, peut provenir de son étroitesse, de voisins malcommodes ou du fait qu’elle est trop éloignée de la mosquée. Pour ce qui est de l’époux(se), le mauvais sentiment peut venir du fait qu’il ou elle est incapable de concevoir des enfants, ou encore d’un manque de confiance mutuelle. Et pour ce qui est du serviteur, cela peut venir de ses mauvaises manières ou de son indolence.

3. Ces trois choses sont parmi les bienfaits essentiels de la vie. Certains érudits croient que ce hadith fait référence au malheur d’une personne qui vit dans une mauvaise demeure, dont l’époux(se) est désagréable et qui ne possède pas de moyen de transport convenable.

Sa’d b.Abi Waqqas rapporte que le Prophète (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « Trois choses apportent du bonheur aux gens : un(e) époux(se) pieux(se), une bonne demeure et un bon moyen de transport. Et trois choses provoquent le mécontentement : un(e) mauvais(e) époux(se), une mauvaise demeure et un mauvais moyen de transport. » [Mousnad Ahmad (1445)]

Al-Boukhari a souligné que ce hadith était renforcé par le verset du Coran qui dit :
 
« Ô vous qui croyez! Certains, parmi vos épouses et vos enfants, sont de véritables ennemis pour vous. Prenez garde, donc. Mais si vous les excusez, passez outre leurs fautes et leur pardonnez, alors sachez que Dieu est Pardonneur et très Miséricordieux. » (Coran 64:14)
Journalisée
prince2larue
Invité
« Répondre #2 le: Décembre 18, 2010, 19:54:03 »
Share   Modifier le messageModifier

 Baraka Allahou Fik  Wink frere

 Salam Alaykoum
Journalisée
MuslimInchALLAH
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 35
Localisation: RILLIEUX LA PAPE
Messages: 15



Voir le profil
« Répondre #3 le: Décembre 18, 2010, 23:51:28 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


est ce que ce hadith dis aussi, que ceux qui pratiquent le " shror" le mauvais oeil, ou qu'ils lanceraient des sorts contre les gens ?


sont des associateurs ?
et que ceux qui y croient également a ces sorts jeté capable de séparer des gens par exemple une mère et son fils, sont des associateurs?

j 'aurais besoin de preuves pour convaincre un ami svp

ba baraka2 oiur vos réponses.
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #4 le: Janvier 06, 2014, 07:45:14 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum


MachAllah MachAllah Baraka Allahou Fik mon frère pour le partage de ce rappel
très important  El Hamdoulilah Allahou Akbar

et je réponds au frère "muslimincha'Allah"

C'est un Hadith d'Al Houssein, petit fils du Prophète, qui sert de base
à l'interdiction de la Tiyara. Dans ce Hadith, Al Houssein rapporte que le Prophète Salla-llah allahi wa salam a dit :
"Quiconque pratique la Tiyara ou y a recours, et quiconque fait prédire
son futur ou fait ensorceler quelqu'un n’est pas des nôtres."
[Recueilli par at-Tirmidhi.]




«Des nôtres», ici, fait référence à la nation islamique. Par conséquent,
la Tiyara est considérée parmi les actes qui font sortir ceux qui y croient du giron de l'Islam.
Le Prophète  a aussi nié les effets de la Tiyara dans un autre Hadith
rapporté par Mou'awiyah Ibn al-Hakam. Mou'awiyah dit au Prophète: 
"II y a certains d'entre nous qui s'en remettent aux présages du vol des oiseaux."
Le Prophète  répondit : "II ne s'agit que d'une chose que vous avez vous-mêmes imaginée,
ne la laissez donc pas vous arrêter. " [Sahih Mouslim (Traduction anglaise) vol. 4, p. 1209, no. 5532.]

 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #5 le: Janvier 06, 2014, 07:55:20 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


 bismillah

Par conséquent, le Prophète Salla-llah allahi wa salam a prescrit certaines invocations
protectrices lorsqu'on prend possession de l'un de ces domaines ou que l'on y entre.
Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit :
"Si l'un d'entre vous prend une femme ... il doit lui saisir le toupet,
mentionner le nom d'Allah, Le Plus Glorieux, invoquer Sa bénédiction puis dire :
Allahomma Inni as-alouka khayraha oua khayra ma jabaltaha alayhi
oua aoudhou bika min charriha oua i  charri ma jabaltaha alayhi.

Ô Allah, je Te demande le meilleur de ce qu'il y a en elle et le meilleur
de ce vers quoi Tu l'as prédisposée et je me réfugie auprès de Toi du mal
qu'il y a en elle et du mal vers lequel Tu l'as prédisposée. [...] "
[Rapporté par 'Amr Ibn Chou'ayb et recueilli par Abou Daoud
(Sounan Abou Daoud (traduc. anglaise), vol. 2, p. 579, no. 2155) et Ibn Majah.]


II a été aussi rapporté que le Prophète a dit que si l'un d'entre nous entre
dans une maison il doit dire: Aoudhou bikalimatillahi at-Tammati
min charri ma khalaq -
 
"Je cherche refuge auprès des mots parfaits d'Allah contre le mal qu'il a créé."
[Rapporté par Khawlah Bint Hakim et recueilli par Recueilli par Mouslim
( Sahih Mouslim (traduc. anglaise), vol. 4, p. 1421, no. 6521).]



La tradition orale qui va suivre paraît aussi appuyer les présages.
Anas Ibn Malik , citant Yahya Ibn Saïd a dit qu'une femme est allée
voir le Messager d'Allah  Salla-llah allahi wa salam et lui a dit: 
"Ô Messager d'Allah, il y a une maison dont les habitants étaient
nombreux et leur richesse abondante. Ensuite leur nombre diminua et
leur richesse disparût. Peut-on la quitter ?"  Le Prophète  répondit:
"Quittez-la car elle est maudite par Allah. "
[Recueilli Abou Daoud (Sounan Abou Daoud
(traduc. anglaise), vol. 3, pp. 1099-1100, no. 3913) et Malik (Mohamed Rahimouddine,
Mouwatta al Imam Malik (Traduc. anglaise),
(Lahore: Sh. Muhammad Ashrah, 1980), p. 413, no. 1758).]



 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

COffret integral Arabe
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle