Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Faire une sadaka pour une personne décédé(e) cela lui rapporte t-il une bonne...  (Lu 58420 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
séfana
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: lyon
Messages: 58



Voir le profil
« le: Novembre 16, 2010, 15:54:10 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh mon père vient de dècéder récemment allah y alrhmou que dieu lui fasse clemence et lui accorde le paradis inchallah ainsi qu'a tous les musulmans inchallah, je voulais savoir lorsque je fais une sadaka en son nom cela lui rapporte-il des bonnes actions? si non en quoi cela lui est-utile? merci d'avance pour vos rèponses.
« Dernière édition: Novembre 16, 2010, 15:55:19 par Zahiya » Journalisée
mouhammed
Invité
« Répondre #1 le: Novembre 16, 2010, 16:00:02 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh   Sheikh Al-Islam Ibn Taymiyah (rahimahullah) a dit dans un extrait de son fabuleux livre : "Minhaj As-Sunna" ou "La voie de la Sunna" :

Toute oeuvre pieuse accomplie (pour le défunt) après sa mort et qui lui est dédiée : comme de faire l'aumône pour lui ou d'accomplir le pèlerinage ou de jeûner en son nom.Il a été rapporté dans des hadiths authentiques que ces oeuvres lui parviennent et lui sont bénéfiques,et ce sans faire référence aux invocations faites par son enfant qui sont considérées comme faisant partie des oeuvres du parent.

Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #2 le: Novembre 16, 2010, 17:25:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum


Mon père est décédé, il y a deux semaines. Ce que je voudrais savoir est ceci : quand nous allons, les membre de la famille et moi-même, pour visiter  sa tombe, est-ce qu’il nous entend et entend ce que nous lui disons ? S’il ne le peut pas, existe -t- il un moyen de le lui faire entendre ? J’espère recevoir une réponse rapide parce que je veux connaître cela et je crois que la réponse m’aidera à surmonter la douleur dont je souffre.


Louange à Allah

En principe, les morts n’entendent pas les paroles des vivants comme l’affirme le Très Haut en ces termes : « Tu n’es point en mesure de faire entendre les occupants des tombes » et « tu ne feras pas entendre les morts.» sourate 30 verset 52 et sourate 35 verset 22. Il est vrai cependant que quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) s’adressa aux mécréants tués au cours de la bataille de Badre et jetés dans les puits où ils furent enterrés, Allah leur fit entendre son discours. Ce qui constitue un cas spécial d’après les dires des ulémas (Puisse Allah leur accorder sa miséricorde) Se référer au livre intitulé : al-ayat al bayyinat fi adami sam’aa al-amwat.

Peut-être le motif de votre souhait de faire entendre votre voix à votre père est-il votre volonté de tenter le rétablissement d’un contact rompu, histoire d’atténuer votre douleur.

Chère auteur de la question,

Sachez que la charia a expliqué en quoi le vivant peut être utile au mort et ce que celui-là peur faire à celui-ci. À ce propos, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Quand l’homme meurt, ses œuvres sont interrompues sauf dans trois cas : une aumône à caractère perpétuel ou un savoir utile ou un enfant pieux qui prie pour lui » (rapporté par Mouslim, 1631).

Le plus important profit que l’on puisse apporter à votre père, le meilleur service que vous puissiez lui rendre, consiste à vous efforcer à implorer pour lui le pardon, la miséricorde, le paradis, l’affranchissement de l’enfer et d’autres bonnes et belles prières.

L’imploration du pardon divin par les enfants mâles et femelles du défunt au profit de ce dernier comporte un grand avantage, conformément à ces propos du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) : « Certes, l’on élèvera le grade d’un homme au paradis au point qu’il dira : « Comment ai-je pu avoir ça ? »  On lui dira alors : ceci est dû à l’imploration du pardon divin par ton enfant à ton profit. » (rapporté par Ibn Madja, n°3660 et cité dans Sahih al-Djami’, 1617).

L’aumône aussi profite au défunt en vertu de ce hadith d’Aïcha selon lequel un homme avait dit au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Ma mère est décédée et je crois que si elle avait eu le temps de parler, elle aurait recommandé une aumône. Serait-elle récompensée si je faisais une aumône à la place ? » « Oui » dit le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) (rapporté par Boukhari, Fateh, 1388.)

D’après  Ibn Abbas, la mère de Saad ibn Ubada était décédée pendant son absence et il dit au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) : « Messager d’Allah, ma mère est décédée pendant mon absence. Lui serait elle utile si je faisait une aumône à sa place ? - « Oui »- « Je vous prends alors pour témoin que mon champ dit al-Mikharaf (appelé ainsi en raison de l’abondance de ses fruits) est une aumône pour elle » (rapporté par Boukhari, Fateh, 2756).

D’après Abou Hourayra un homme a dit au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) « Mon père est décédé et a laissé des biens, mais n’a pas fait de testament. L’aumône que je ferais à sa place pourrait-elle lui être expiratoire ?- « Oui » (rapporté par an-Nassai).

Les pèlerinages majeur et mineur, effectués par quelqu’un qui les aurait déjà accomplis pour son propre compte, profitent aussi un défunt pour lequel ils sont entrepris.

Abd Allah ibn Bourayda rapporte d’après son père (P.A.a) : « J’était assit près du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) quand une femme se présenta à lui et dit : j’avais fait don d’une esclave à ma mère, et celle-ci est décédée ?

- «  Vous avez mérité une récompense et l’esclave vous revient en succession » « Messager d’Allah, elle avait à effectuer le jeûne d’un mois. Puis-je le faire à sa place ? » « Jeûnez à sa place »

- « Elle n’avait pas fait le pèlerinage. Puis-je le faire à sa place ? » « Faites-le à sa place » (rapporté par Mouslim ) (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dans son Sahih, n° 1149). Ceci indique en plus la légalité du rattrapage du jeûne.

L’accomplissement du vœu d’un défunt fait aussi partie des choses qui lui profitent d’après le hadith d’Ibn Abbas (P.A.a) selon lequel une femme se présenta au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et lui dit :  «Ma mère avait formulé le vœu d’effectuer le pèlerinage, mais elle décéda avant de la faire.. Puis-je l’accomplir à sa place ? »

-« Oui, faites le pèlerinage à sa place. Voyez-vous si votre mère avait une dette, ne la régleriez-vous pas ? »

-« Si » « Eh bien, la dette envers Allah est celle qui mérite le plus d’être réglée.. » (Boukhari, Fateh, 7315)

Le fait que le parent d’un défunt associe celui-ci au sacrifice qu’il égorge profite encore au défunt. C’est pourquoi le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait dit au moment où il égorgeait son sacrifice : « Au nom d’Allah, mon Seigneur, agrée de Muhammad et de la famille de Muhammad » (rapporté par Mouslim, n°1967). Car parmi les membres de la famille » de Muhammad il y avait des vivants et des morts.

S’agissant de la visite des cimetières par les femmes, une réponse a déjà été donnée. Se référer à la question n°251.

Chère auteur de la question,

 Sachez que votre occupation par des prières sincères au profit de votre père est plus importante et plus utile pour le défunt que le fait de réfléchir à la possibilité de lui faire entendre votre voix. Veillez surtout à ce qui vous profite et lui profite et méfiez-vous, et votre famille, des innovations interdites comme la célébration du 40e jour du décès et la commémoration du 1er anniversaire, les assemblés (de lecture) de la Fatiha et les actes contestables commis dans les cimetières etc. entre autres choses que font les ignorants et dans lesquelles les uns imitent les autres. Je demande à Allah de pardonner votre père, de lui accorder Sa miséricorde et de passer sous silence (ses fautes) et d’en faire de même pour tous les Musulmans. Car Il est le Pardonneur le Miséricordieux.




Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

« Dernière édition: Février 06, 2012, 10:23:06 par Um-Rayhane » Journalisée
SHEREENKA
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: LYON
Messages: 5



Voir le profil
« Répondre #3 le: Juin 09, 2011, 20:13:52 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Je  souhaite faire sadaka pour Ma Chère Maman ALLAH I RAHAMAH, j'aimerais faire encore plus que quand elle était ici-bas, faire les plus belles choses pour qu'elles lui parviennent.

J'aimerais sadak dans la construction d'une Mosquée, mais savez-vous s'il y en a en cours de construction sur  Lyon  Huh?

Comment nos sadakas sont présentées à nos défunts  Huh?? Merci d'argumenter avec des sources.




 baraka2
Journalisée
oum-mimi
Invité
« Répondre #4 le: Juin 09, 2011, 20:28:56 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Allah yarhama, InchAllah des frères est soeurs qui on la réponse te l'apporterons
Journalisée
¤ Um-Tessnime ¤
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 47
Localisation: 83
Messages: 5769


la hawla wa la qouwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #5 le: Juin 09, 2011, 20:32:30 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh ma oukhty  baraka allah swt yèrham ta chère maman et lui ouvre ses portes du paradis  amine


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Février 06, 2012, 10:26:43 par Um-Rayhane » Journalisée

fathéma
Invité
« Répondre #6 le: Février 06, 2012, 10:30:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Qu'Allah accorde sa miséricorde à ta chère maman ma soeur SHEREENKA

j'ai regroupé ton message avec ce fil deja existant qui traite le même sujet wa  El Hamdoulilah

tu trouvera des réponses en remontant le fil  InchAllah  baraka


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #7 le: Février 09, 2012, 06:44:53 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum


~~ Les actes du vivant pour le mort ~~
   

Ce qui est bénéfique au défunt
Cheikh Al-Albânî


Le défunt peut bénéficier des œuvres d’autrui à plusieurs niveaux :
- Premièrement : l’invocation d’un croyant en sa faveur, dès lors que celle-ci remplit les conditions nécessaires à son acceptation. Cela est justifié par la parole d’Allah :
 
« Et ceux qui sont venus après eux disent : « Ô Seigneur ! Accorde-nous Ton pardon, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi, et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur contre ceux qui ont cru. Ô Seigneur ! Tu es certes Compatissant et Très Miséricordieux ». sourate 59 verset 10.

Quant aux hadiths à ce sujet, ils sont très nombreux. Nous en avons déjà mentionnés certains et nous en évoquerons d’autres,
dans le chapitre qui sera consacré à la visite des tombes. Cela apparaît par ailleurs dans les invocations du Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam)
en faveur des morts, invocations qu’il a recommandées à sa communauté en disant : 


« L’invocation du croyant en faveur de son frère, en son absence, est exaucée. Un ange qui lui est assigné se tient auprès de lui et dit,
chaque fois qu’il invoque [Allah] pour le bien de son frère : « Âmîn. Et à toi de même ». » [Muslim] 


  D’ailleurs, la prière mortuaire témoigne en grande partie de cela, puisque, comme nous l’avons vu plus haut, elle ne consiste pratiquement qu’en une invocation et
une imploration du pardon d’Allah en faveur du défunt.   
- Deuxièmement : l’acquittement, par le tuteur du défunt, d’un jeûne qu’il avait fait vœu d’accomplir. Plusieurs hadiths existent en effet à ce sujet :
a) cÂ’ishah rapporte que le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a dit :

 « Si quelqu’un meurt en étant redevable d’un jeûne, il incombe à son tuteur de l’accomplir pour lui. » [Al-Bukhârî et Muslim]
b) Ibn cAbbâs rapporte qu’« une femme prit le bateau et fit à Allah le vœu de jeûner un mois si celui-ci la ramenait indemne sur la terre ferme. Allah la sauva donc,
mais elle ne jeûna pas jusqu’à sa mort. L’une de ses proches [sa soeur ou sa fille] se présenta alors au Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) et lui évoqua ce cas.
Celui-ci lui dit alors : [« T’acquitterais-tu de sa dette si elle était endettée ? » Elle dit : « Oui. » Le Prophète reprit : « La dette envers Allah mérite plus encore de l’être.]
Acquitte-t’en [donc] [pour ta mère] ». » [Abû Dâwud]
c) Ibn cAbbâs rapporte également que « Sacd Ibn cUbâdah consulta le Messager d’Allah au sujet de sa mère qui était décédée et qui était redevable d’un jeûne qu’elle avait fait vœu d’accomplir. Le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) lui dit alors : « Acquitte-t’en pour elle ». » [Al-Bukhârî et Muslim]
 


Ces hadiths indiquent donc clairement la légitimité de l’acquittement, par le tuteur d’un défunt, d’un jeûne que ce dernier avait fait vœu d’accomplir (Sawm An-Nadhr).  Toutefois, le premier de ces hadiths apporte, de par son caractère général, un élément supplémentaire qui est la possibilité de s’acquitter du jeûne obligatoire qu’un mort n’aurait pas accompli. Un tel avis a d’ailleurs été soutenu par les savants shâficites. C’est aussi la position d’Ibn Hazm et celle d’autres savants. Les savants du rite hanbalite ont quant à eux opté pour l’avis contraire qui a même été énoncé par l’imam Ahmad ; Abû Dâwûd l’a mentionné dans son ouvrage intitulé Al-Masâ’il (p.96) : « J’ai entendu Ahmad Ibn Hanbal dire : « On ne jeûne à la place d’un mort que dans le cas d’un jeûne que celui-ci avait fait vœu d’accomplir ». »
Les disciples de l’imam Ahmad ont ainsi restreint le champ d’application du premier hadith au jeûne que l’on a fait vœu d’accomplir, en s’appuyant pour cela :
a) sur ce récit de cAmrah qui rapporte que « sa mère mourut en étant redevable d’un certain nombre de jours [de jeûne] du mois de Ramadan ; elle demanda alors à cÂ’ishah : « Dois-je m’en acquitter pour elle ? » cÂ’ishah répondit : « Non. Donne plutôt en aumône, de sa part, pour chaque jour de jeûne non accompli, un demi Sâc à un pauvre ».»
b) sur la base du propos que Sacîd Ibn Jubayr a rapporté d’Ibn cAbbâs : 


« Lorsqu’une personne tombe malade pendant le mois de Ramadan et décède ensuite sans s’être acquittée de son jeûne, il incombe à quelqu’un de le compenser en nourriture sans autre forme d’acquittement. Si par contre, elle est redevable d’un jeûne qu’elle avait fait vœu d’accomplir, il incombe à son tuteur de s’en acquitter pour elle. »
[Abû Dâwud] 


 Je dis donc : Cette distinction qu’ont établie la mère des croyants et Ibn cAbbâs, suivis en cela par l’imam de la Sunnah Ahmad Ibn Hanbal, est assurément l’opinion qui tranquillise les cœurs, apaise l’âme et représente l’avis le plus juste et le plus équitable sur la question. En effet, non seulement il met en application tous les hadiths [s’y rapportant], sans en rejeter aucun et les interprètent tous correctement. Cela est particulièrement vrai pour le premier d’entre eux : cÂ’ishah, qui en est le rapporteur, ne l’a pas interprété en le généralisant au jeûne du mois de Ramadan. Or, il est clairement établi que le rapporteur d’un hadith est le plus à même d’en saisir la signification, surtout lorsque la compréhension qu’il en a eue est en conformité avec les principes et les fondements de la Sharîcah, ce qui est le cas ici.
Ibn Al-Qayyim a d’ailleurs expliqué ce point dans son ouvrage Iclâm Al-Muwaqqicîn (3/554), après citation et authentification du hadith en question : « Une partie des savants a donc interprété ce hadith dans son sens général et absolue en soutenant la possibilité de rattraper [pour le défunt] le jeûne correspondant à un vœu de même que le jeûne obligatoire.   
 




BARAK ALLAHOU FIKOUM WA SALAMOU 'ALAYKOUM

Islamhouse

vous avez la suite de l'article dessus  El Hamdoulilah
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #8 le: Décembre 12, 2012, 08:14:38 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
samessa
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: bretagne
Messages: 3



Voir le profil
« Répondre #9 le: Juillet 17, 2014, 17:53:36 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh?

Voila je viens de faire une sadaka pour 2 défunts ALLAH IRAHMOUME cette argent je l'ai donné pour la palestine aux nom des 2 défunts est ce que la sadaka est accordé pour ces 2 personnes???

J'espère que cette fois j'aurais une réponse.

 baraka
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #10 le: Juillet 18, 2014, 13:46:11 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



 Allah irahmoune.

Ma soeur,  je viens de regrouper ton message avec ce fil.

 InchAllah tu y trouvera ta réponse.



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
scbof21
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 44
Localisation: lyon
Messages: 1



Voir le profil
« Répondre #11 le: Août 18, 2014, 15:56:05 »
Share   Modifier le messageModifier

salam alaykoum wa rahmatoulahi wa barakatouhu

Je vous écris ce jour pour vous demander si le fait de pleurer la mort de mon papa alla el rahmou mort il y a tout juste 8 mois et un jour lui porte préjudice!! en effet on entend souvent que le fait de pleurer un parent le "brule' allaouralem est ce vrai d autre disent du moment que c est son enfant et que cela vient du coeur dieu accepte les pleurs???
Je sais que tel est la volonte de dieu je sais que c'est la meilleur chose pour lui mais dieu me pardonne c est tellement dur je n arrive pas a supporter don absence il était ma vie il était ma mère et mon père en même temps je l'aime tellement que dieu me pardonne j ai l impression davoir perdu une jambe ou un bras malgré l amour de mes filles malgré la présence de ma mère je n'arrive pas a supporter son absence je l'ai vu souffrir pendant 5 mois sans bouger sans parler sans que le puissent échanger tous les deux j'ai été présente tous les jours pendants 3 mois et demi jour pour pour jour à l'hÖpital sans entendre sa voix il es parti dieu merci en me tendant la main dieu a exhausse mes prières dieu merci quand je lui demandait de ne pas le laisser partir seul a l'hopital sans ses proches masi malgré cela j ai toujours aussi mal est ce mal je demande a dieu sobhana outrala de m enoyer un signe pour savoir si mon papounet se porte bien Huh? est ce permis je lui demande aussi de me faire rever de lui dans mes songes pour pouvoir échanger mais en vain :!!! est ce permis!!!
39 ans de bonheur en sa compagnie tellement d amour recu de sa part du haut de ses 88 ans un hadit dit qu a chaque prière fait par son enfant un ange lui informe que c est "un tel qui prie pour lui" un autre dit que le defunt ne se rappel plus de ce qu il a laissé sur terre,,, pouvez vous m éclairer???
mON Père allah el rmo sait il que je pleure son absence sait il qu il me manque et surtout puis je demander a dieu sobhana ou trala que mon ame rejoingne la sienne pendant mon sommeil ne serait ce que pour entendre sa voix Huh?
MERCI A VOUS TOUS DE FAIRE DES DOUAS SVP POUR LUI QUE DIEU VOUS EN RÉCOMPENSE A SON TOUR
FATIHA
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #12 le: Août 18, 2014, 20:02:51 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



Je n'ai absolument aucune idée à ce sujet.

 InchAllah tu obtiendra des réponses.

 InchAllah tu peux aussi demander à un imam. Il saura  InchAllah très bien répondre.

Allah y sahel.



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #13 le: Août 18, 2014, 20:06:04 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



 InchAllah ce fil sera un début de réponse :

http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,41703.msg240728.html#msg240728



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle