Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Suite à la Sourate 4 / Verset 93... Est ce qu'un frère qui tue un croyant sort..  (Lu 6539 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
hm521
Invité
« le: Septembre 15, 2010, 18:54:13 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Est ce qu'un frère qui tue un croyant sort réellement de l'islam ?

4.93: Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l´Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l´a frappé de Sa colère, l´a maudit et lui a préparé un énorme châtiment.

Dans l'au delà, est ce que les tueurs pourront être pardonné par Allah, car Allah dit aussi :

[4:116] Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. Quiconque donne des associés à Allah s'égare, très loin dans l'égarement.

Donc si un croyant meurt en ayant tué un frère sans s'être repentis de ce crime : soit il va éternellement en Enfer, soit Allah lui pardonne ?

Merci de répondre qu'avec preuve

Wa salam
« Dernière édition: Septembre 15, 2010, 19:34:33 par Zahiya » Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #1 le: Septembre 15, 2010, 20:18:52 »
Share   Modifier le messageModifier



 Salam Alaykoum

Louange à Allah

L’homicide constitue une péché majeur s’il est exercé sur un croyant compte tenu de la parole du Très Haut : «Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l' Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l' a frappé de Sa colère, l' a maudit et lui a préparé un énorme châtiment.» (Coran, 4 : 93). Selon un hadith, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « le fidèle sera toujours à l’aise dans sa religion aussi longtemps qu’il n’aura pas versé le sang d’un innocent.

Si vous avez tué volontairement un croyant, votre acte implique trois droits : celui d’Allah, le Puissant et Majestueux, celui du tué et celui de ses parents. S’agissant du premier droit, Allah agréera de votre part un repentir sincère en vertu de Sa parole : « Dis: "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d' Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c' est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.» (Coran, 39 : 53).


Pour ce qui est du droit du tué, vous ne pouvez plus l’acquitter parce que le concerné est déjà mort. C’est donc au jour de la Résurrection que l’on lui permettra de se faire justice sur vous. Mais nous espérons que grâce à un repentir sincère agréé par Allah, celui-ci rendra le tué satisfait par les faveurs qu’Il lui accordera, et ,dans ce cas, que vous serez innocenté. En ce qui concerne les parents de la victime, vous devez vous livrer à eux et leur avouer votre crime. Ils auront le choix entre votre exécution (si les conditions d’une telle peine sont réunies) et le versement du prix du sang et le pardon.



Extrait des Fatwa de Cheikh Ibn Outhaymine, la Revue D’awa, n° 1789, p. 60.


Journalisée
hm521
Invité
« Répondre #2 le: Septembre 15, 2010, 20:38:02 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka mais ça ne répond pas à ma question

moi je parle de ceux qui seront jugé pour avoir tué un croyant sans s'être repentis avant la mort.
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #3 le: Octobre 12, 2010, 06:32:00 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

Moi ma question est:


Les parents de la personne qui a été tué par accident de voiture par exemple 

peuvent-ils pardonner au chaufeur ou sont oubliger de rendre une sentance prescrite par Allah SWT?? ??

 baraka2 pour vos futures réponse  InchAllah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #4 le: Novembre 29, 2010, 09:34:10 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 baraka mais ça ne répond pas à ma question

moi je parle de ceux qui seront jugé pour avoir tué un croyant sans s'être repentis avant la mort.


 Salam Alaykoum


L’homicide constitue une péché majeur s’il est exercé sur un croyant compte tenu de la parole du Très Haut : «Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l' Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l' a frappé de Sa colère, l' a maudit et lui a préparé un énorme châtiment.» (Coran, 4 : 93). Selon un hadith, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « le fidèle sera toujours à l’aise dans sa religion aussi longtemps qu’il n’aura pas versé le sang d’un innocent.

Si vous avez tué volontairement un croyant, votre acte implique trois droits : celui d’Allah, le Puissant et Majestueux, celui du tué et celui de ses parents. S’agissant du premier droit, Allah agréera de votre part un repentir sincère en vertu de Sa parole : « Dis: "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d' Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c' est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux.» (Coran, 39 : 53). Pour ce qui est du droit du tué, vous ne pouvez plus l’acquitter parce que le concerné est déjà mort. C’est donc au jour de la Résurrection que l’on lui permettra de se faire justice sur vous. Mais nous espérons que grâce à un repentir sincère agréé par Allah, celui-ci rendra le tué satisfait par les faveurs qu’Il lui accordera, et ,dans ce cas, que vous serez innocenté. En ce qui concerne les parents de la victime, vous devez vous livrer à eux et leur avouer votre crime. Ils auront le choix entre votre exécution (si les conditions d’une telle peine sont réunies) et le versement du prix du sang et le pardon.



Extrait des Fatwa de Cheikh Ibn Outhaymine, la Revue D’awa, n° 1789, p. 60

PS:

Ce qui fait que nul ne peut savoir ce que sera le jugement de celui qui a tué sans se repentir.Qu'il y a des paramètres à prendre en compte.Pourquoi il ne s'est pas repenti,la cause de l'homicide,si c'est un vrai croyant qui a beaucoup de bonnes action.ect.Bref cela restera du ressort d'Allah et comme il a été dit dans le Coran:

"A Allah appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Il pardonne à qui Il veut, et Il châtie qui Il veut.... Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux."(3/129)
Journalisée
ibn al quaim
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: algerie
Messages: 4239



Voir le profil
« Répondre #5 le: Novembre 29, 2010, 09:34:10 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

Moi ma question est:


Les parents de la personne qui a été tué par accident de voiture par exemple  

peuvent-ils pardonner au chaufeur ou sont oubliger de rendre une sentance prescrite par Allah SWT?? ??

 baraka2 pour vos futures réponse  InchAllah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


 Salam Alaykoum

Si un musulman tue un autre musulman par erreur comme cela arrive dans les accidents de la circulation . .. Que doit-il faire ?


Louanges à Allah

L’homicide involontaire entraîne deux choses : le paiement du prix du sang et l’expiation. Allah Très Haut : «Il n' appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n' est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu' il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n' y renonce par charité.» (Coran, 4 : 92).

Quant au prix du sang, il doit être payé par les proches parents du tueur, à savoir son père, ses ascendants paternels, ses frères germains, ses frères consanguins, leurs fils, les oncles paternels et leurs fils, selon Abou Hanifa, Malick et Ahmad.

Cheikh Ibn Outhaymine dit dans Charh al-Mumti, (11/77) : Les proches parents en question sont les parents mâles, héritiers ou pas. Aussi le mari, le frère utérin et le grand père maternel n’en font pas partie ». Citation légèrement remaniée.

L’autorité compétente doit répartir le prix aux intéressés en fonction de leur degré de parenté avec le tueur et de leur richesse ; la part à supporter par le plus proche est plus importante que celle à payer par le moins proche. Celle à acquitter par le plus riche ne sera pas comme celle exigible du moins fortuné. Le parent pauvre n’en supportera rien.

Voir Ach-Charh al-mumti’, 11/80.

Ibn Qudama dit dans al-Moughni, 12/21 : « Nous ne sachions aucune divergence de vues au sein des ulémas sur l’imputabilité du prix du sang aux parents du tueur en cas d’homicide involontaire. Selon Ibn Al-Moudhir un consensus s’était dégagé sur la question au sein de ses maîtres. Et des informations vérifiées indiquent que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) avait jugé que ce prix devait être payé par les parents du tueur. Les ulémas sont unanimes à soutenir cet avis.

Cela signifie que vue la fréquence des atteintes accidentelles et compte tenu de l’importance du prix du sang humain, il serait trop écrasant d’en imposer le paiement de la totalité au seul fautif. Voilà pourquoi il est sage de l’imposer à ses proches parents à titre de solidarité et d’assistance visant à soulager le tueur excusable, celui-ci ne devant procéder qu’à l’expiation ».

On lit dans la Fatwa de la Commission Permanente (21/238) : « Le jugement qui impose le paiement du prix du sang aux proches parents concerne exclusivement l’homicide involontaire ou semi volontaire. Quant au prix dû pour un homicide volontaire, il n’est pas à faire supporter aux parents. Car seul le tueur doit le payer. Mais il n’y a aucun mal à ce que les membres de sa famille le paient solidairement.

Quant à l’expiation, elle incombe au tueur. Et elle consiste à affranchir un esclave croyant ou à défaut à jeûner deux mois successifs. Cette prescription est mentionnée dans la parole d’Allah Très Haut : «Il n' appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n' est par erreur. Quiconque tue par erreur un croyant, qu' il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n' y renonce par charité. Mais si (le tué) appartenait à un peuple ennemi à vous et qu' il soit croyant, qu' on affranchisse alors un esclave croyant. S' il appartenait à un peuple auquel vous êtes liés par un pacte, qu' on verse alors à sa famille le prix du sang et qu' on affranchisse un esclave croyant. Celui qui n' en trouve pas les moyens, qu' il jeûne deux mois d' affilée pour être pardonné par Allah. Allah est Omniscient et Sage. » (Coran, 4 : 92).


Sheikh Salih AlMunajjid

« Dernière édition: Janvier 11, 2013, 13:06:36 par Um♥Rayhane » Journalisée
   

Apprenez la priere à vos enfants
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle