Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Quelques miracles survenus pendant la vie du Prophète (SAW) .  (Lu 10334 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Omri
Invité
« le: Novembre 01, 2007, 12:40:26 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah
               Salam Alaykoum

1.Le repas du Prophète glorifiait Allah chaque fois qu’il  mangeait, et les compagnons entendaient cette glorification.
Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.779.


2.Les pierres saluaient le Prophète Muhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) toutefois qu’il passait à côté d’elles dans les chemins de Makka.

3.Les arbres couvraient le Prophète Muhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) pendant qu’il faisait ses toilettes

4.L’accroissement de la quantité des dattes dans le jardin de Jâbir ibn Abdallah lorsque le Prophète Muhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam) se mit devant des tas de dattes et invoqua les bénédictions d’Allah.
Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.780.


5.Le rejet du corps d’un mort chrétiens
Anas (Qu’Allah l’agrée) rapporta : Il y avait un chrétien qui avait embrassé l’Islam récita les deux sourates Al-Bakarah et Âl-Imran et écrivit la révélation pour le Prophète(sallâllâhou alayhi wa sallam). Puis, ce chrétien se reconvertit au Christianisme et commença à dire :
 « Muhammad ne sait rien sauf ce que je lui écrivais. »
Puis, Allah causa sa mort et les gens l’enterrèrent. Mais le matin, ils trouvèrent son corps en dessus de la terre.
Ils dirent :
« C’est une des actions de Muhammad et ses compagnons ; ils ont ouvert la tombe de notre compagnon et exhumé son corps parce qu’il les a quittés ».
Alors, il creusèrent la tombe de nouveau, cette fois-ci plus profondément, mais le matin, ils trouvèrent le corps en dehors de la terre. Ils dirent :
« C’est une des actions de Muhammad et ses compagnons ».
Alors, ils creusèrent la tombe une troisième fois aussi profondément qu’ils pouvaient, mais le matin ils trouvèrent le corps en dehors de la terre. Alors, ils crurent que ce qui s’était passé, n’était pas fait par un être humain, et ils laissèrent le corps en dehors de la tombe.
Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.814.


6.L’eau qui jailli entres les doigts du Prophète (sallâllâhou alayhi wa sallam)
Jâbir ibn Abdillah ( Qu'Allah l'agrée ) rapporta: J’étais avec le Prophète (sallâllâhou alayhi wa sallam)
au moment de la prière du Asr. Nous n’avions pas d’eau avec nous qu’un peu dans une tasse qui fut apporté au prophète(sallâllâhou alayhi wa sallam). Il mit sa main dans la tasse, écarta ses doigts et dit:
« Avancez ! Dépêchez-vous ceux qui veulent faire les ablutions. C’est [g]la bénédiction d’Allah [/g]
». Je vis l’eau jaillir entre ses doigts. Ainsi, les gens firent leurs ablutions et burent à leur soif, et j’essayai de boire plus ( au-delà de ma soif et de ma capacité ), car je sus que c’était une bénédiction.
Le sous-narrateur dit: Je demandai à Jâbir:
« Combien de personnes étiez vous? » Il répondit:
« Nous étions mille quatre cents hommes »
Sahîh Al-Boukhârî, Vol.7, Hadîth N.543.[/color]

7.Les pleurs du tronc de palmier
Ibn Omar ( Qu’Allah l’agrée ) rapporte que le prophète (sallâllâhou alayhi wa sallam) avait l’habitude d’offrir sa Khoutba  en s’appuyant sur un tronc de palmier.
Quand il avait utilisé une tribune au lieu de ce tronc, ce dernier commença à pleurer. Le prophète (sallâllâhou alayhi wa sallam) se dirigea vers lui, mit sa main sur lui pour qu’il cesse de pleurer.
Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.783.



]8.La fente de la Lune
Anas  rapporta que les gens de Makka demandèrent au Messager d’Allah (sallâllâhou alayhi wa sallam) de leur montrer un miracle. Alors, il  leur montra la fente de la lune.
Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.831.

L'Heure approche et la lune se fend! S'ils voient un Signe, ils s'écartent en disant: «C'est une magie continuelle!» il crient au mensonge; Ils suivent leurs passions; mais tout décret est immuable).
Sourate 54 - Versets 1-3


                                                 baraka
« Dernière édition: Novembre 20, 2007, 12:01:43 par SisterFiLah » Journalisée
Sou
Invité
« Répondre #1 le: Novembre 19, 2007, 12:32:30 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

 Salam Alaykoum

Les mirales dans les betes

Le lézard atteste de la véracité du messager de dieu


'Umar rapporte ceci: l'Envoyé de Dieu Si était dans un rassemblement que formaient ses Compagnons lorsqu'un arabe bédouin vint avec un lézard du désert qu'il venait d'attraper. L'Arabe bédouin interrogea: Quel est cet homme? On lui dit: C'est le Prophète de Dieu. Il dit: Par Al-Lat et al-'Uzzat ! Je ne croirai pas en toi à moins que ce lézard le fasse. Puis il mit le lézard devant le Prophète M. Celui-ci dit alors: Ô lézard ! Et il lui répondit dans un langage clair que tout le monde pouvait entendre: Me voici, je suis à ton service, ô toi, le plus magnifique à la Résurrection ! Il lui demanda: Qui adores-tu? Le lézard répondit: Celui qui a dans le ciel Son trône, sur la terre Son pouvoir, dans la mer Sa voie, dans le Paradis Sa miséricorde et dans l'Enfer Son châtiment. Il lui demanda encore: Qui suis-je donc? Il répondit: l'Envoyé du Seigneur des mondes et le Sceau des prophètes. Heureux est celui qui t'a reconnu ; malheureux est celui qui t'a renié !

A ces mots, l'Arabe bédouin embrassa l'Islam.

Rapporté par albayhaki



Un loup qui parle !

Pendant qu'un berger était entre ses moutons, un loup attaqua soudainement un mouton et le prit avec lui avant de fuir. Le berger chassa le loup et reprit mouton. Alors, le loup s'assit sur sa queue et s'adressa au berger : « Aies crainte d'Allah, tu a pris la provision qu'Allah m'a donnée ». Le berger dit : « Que c'est étonnant ! Un loup qui s'assied sur sa queue et me parle en langage humain ! » Le loup dit : « Te dirai-je quelque chose de plus étonnant ? Il y a Muhammad (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) ( le Messager d'Allah ) à Yathrib ( Al-Madina ) en train d'informer les gens des récits du passé ». Alors le berger partit à Al-Madina avec son mouton. Quand il y arriva, il attacha son mouton et se rendit au Messager d'Allah' (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) et lui raconta toute l'histoire. Le Messager d'Allah ordonna qu'on appelle au rassemblement d'une prière en commun, puis il sortit et demanda à l'homme de raconter aux gens toute l'histoire, ce qui fut fait. Ensuite le Messager d'Allah (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) dit : « Il dit la vérité. Par Allah qui détient mon âme entre Ses Mains, le jour de la Résurrection ne sera établi que jusqu'à ce que les bêtes féroces parlent avec les êtres humains, le bâton frappe, les lacets d'une personne lui parlent et sa cuisse l'informe de ce qui s'est passé à sa famille en son absence. »

rapporté dans le Mousnad d'Ahmad, Vol.3, Page 83, Mousnad Abi Saîd Al-Khoudri



Le brebis parle au prophète :

Après la conquête de Khaybar, une femme juive a offert au messager de Dieu un mouton rôti. Le messager de Dieu, sur lui soit paix et bénédictions, a mangé un morceau mais, selon le récit d'Abu Dawud, a cessé de manger et a dit: Ce brebis me dit qu'il est empoisonné . Alors il s'est tourné vers la femme et lui a demandé pourquoi elle lui a offert un mouton toxique. Quand la femme a répondu qu'elle a voulu le tuer, le messager a répondu: Dieu ne vous aurait pas laissé pas m'attaquer et me gêner .

Muslim, Salam, 45; Abu Dawud, Diyat, 6.


 Salam Alaykoum
Journalisée
Sou
Invité
« Répondre #2 le: Novembre 19, 2007, 12:38:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Les miracles dans les Objets


La nourriture glorifie dieu

Abdullah ibn mas3oud rapporte : "Nous pouvions entendre la nourriture Glorifier Dieu tandis que nous mangions avec le messager de Dieu, sur lui soyons paix et bénédictions "

Bukhari, Manaqib, 25; I. Hanbal, Musnad, 1.460.


Les roche disant :" Que la paix soit sur toi oh messager de dieu"

On a établit par des récits authentiques d''Ali, Jabir et 'A'isha Siddiqa que les roches et les montagnes disaient au messager de Dieu, 'que la paix soit sur toi o messager de dieu' 'Ali dit: 'toutes les fois que nous allions fait une sortie dans les banlieues de Makka dans les premiers temps de la propheties , les arbres et les roches que nous rencontrions disaient , 'que la paix soit sur toi o messager de dieu!

Tirmidhi, Hadith No. 3630; Hakim, 2.607.



Un Tronc de palmier pleure car le prophete l'a quitté

Ibn Omar ( qu'Allah l'agrée ) rapporte que le prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) avait l'habitude d'offrir sa Khoutba ( sermon ) en s'appuyant sur un tronc de palmier. Quand il avait utilisé une tribune au lieu de ce tronc, ce dernier commença à pleurer . Le prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) se dirigea vers lui, mit sa main sur lui pour qu'il cesse de pleurer.

Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.783


L'arbre atteste qu'il n'est qu'un dieu et que Mohammed est son messager:

Un bédouin passant près du Prophète (S.B. sur lui) celui-ci lui dit: Où vas-tu, bédouin? Chez ma famille, dit-il.
- Veux-tu du bien, dit le Prophète?
- Quoi donc, fit le bédouin?
- Tu témoignes qu'il n'y a de Dieu qu'ALLAH, UN et Unique et que Mohammed est son serviteur et son Prophète.
- Qui atteste ce que tu dis, répondit le bédouin?
- Cet arbre, dit le Prophète en désignant un arbre au bord d'une vallée! Et voilà que l'arbre s'avance, traînant sur le sol ses racines et s'arrête devant le Prophète (S.B. sur lui). Trois fois le Prophète (S.B. sur lui) lui demanda de témoigner et l'arbre le fit.

Rapporté par eldarami



 Salam Alaykoum
Journalisée
Sou
Invité
« Répondre #3 le: Novembre 19, 2007, 12:40:58 »
Share   Modifier le messageModifier

Les miracles dans les aliments

Miracles relatifs à la multiplication et à la profusion de la nourriture en vertu de sa bénédiction et de son invocation:

Il y a un grand nombre d'exemples de ce genre de miracle. Ils tous ont été transmis par de divers -- parfois autant d'en tant que seize -- canaux. La plupart d'entre eux a eu lieu en présence de grandes assemblées et a été relatée par beaucoup de personnes de la vérité et de la bonne réputation.

Des morceaux de Pain pour 70 personnes :

D'après Anas Ibn Mâlik , Abou Talha dit à 'Umm Sulaym : "Je viens d'entendre l'envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) parler d'une voix affaiblie, je vois qu'il souffre de la faim. As-tu quelque chose (à manger) par-devers toi?". - "Oui", répondit-elle. Et alors elle fit sortir quelques pains d'orge; les enveloppa dans l'un de ses voiles, puis, plaça le tout sous ma tunique et le fixa à mon bras à l'aide du reste de sa voile. Elle m'envoya ensuite vers l'envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) . Je partis avec ces pains et trouvai l'envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) dans la mosquée, entouré des fidèles. Comme je restai debout devant l'assistance, l'envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) me demanda si c'était bien Abou Talha qui m'envoyait. - "Oui", repris-je. - "Pour un repas?" ajouta-t-il. - "Oui", repris-je. Alors, s'adressant à ceux qui étaient avec lui, l'Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) dit : "Partons". Il se mit aussitôt en marche et je le précédai. Arrivé chez Abou Talha , je lui fis part de ce qui arrivait. - "Ô 'Umm Sulaym, dit Abou Talha , voici l'Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) qui arrive avec du monde et nous n'avons pas de quoi les nourrir". - "Allâh et Son Envoyé savent mieux que personne (ce qui doit arriver)", me répondit-elle. Abou Talha se porta à la rencontre de l'Envoyé d'Allâh . (paix et bénédiction sur lui ) Puis l'Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) , accompagné de son amphitryon, arriva et dit : "Allons, 'Umm Sulaym, apporte-nous ce que tu as". Elle servit ces mêmes pains (qu'elle lui avait déjà destiné) et l'Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) donna ordre de les émietter. Puis 'Umm Sulaym pressa une outre de graisse et assaisonna les miettes. Après avoir prononcé sur ce plat les paroles qu'Allâh voulut lui faire dire, l'Envoyé d'Allâh ajouta : (paix et bénédiction sur lui ) "Fais entrer dix de mes compagnons". L'invitation fut faite; ces dix personnes mangèrent de façon à être repues et sortirent ensuite. - "Fais-en entrer dix autres", reprit-il. L'invitation fut faite; ces dix autres mangèrent, se rassasièrent et sortirent. - "Fais-en entrer encore dix", ajouta-t-il. L'invitation fut faite; ils mangèrent, se rassasièrent et sortirent. Enfin, tout le monde mangea et se rassasia. Il y avait soixante-dix personnes - ou suivant une variante - quatre-vingts.

Rapporté par Bukhari, Ayman, 22; Muslim, Ashriba, 142


 
130 personnes Pour Le foie d'une brebis

D'après 'Abdourrahmân Ibn 'Abî Bakr (que dieu soit satisfait de lui), Nous étions cent trente personnes avec le Prophète (paix et bénédiction sur lui ), il nous dit : "Y a-t-il quelqu'un d'entre vous qui a de la nourriture?". Or il se trouva qu'un homme en avait un sâ' (mesure de 8 poignées de grandeur moyenne) ou presque une quantité équivalente de farine qu'on fit pétrir. A ce moment, arriva un polythéiste, de haute stature et aux cheveux ébouriffés; il conduisait un troupeau de moutons. - "A vendre ou à faire cadeau - ou suivant une variante à faire donation?", lui demanda le Prophète (paix et bénédiction sur lui ) . - "Non, à vendre", répliqua l'homme. Le Prophète acheta de lui une brebis qu'on prépara; puis l'Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) ordonna d'en faire rôtir le foie. Le rapporteur poursuivit : "J'en jure par Allâh, il n'y eut pas un seul de ces cent trente hommes à qui l'Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui ) n'offrit un morceau de ce foie rôti. On servit un morceau à chacun de ceux qui étaient présents et on mit en réserve la part des absents. On fit remplir deux grands plats, nous en mangeâmes jusqu'à la satiété et il resta encore une part dans les deux plats, que je chargeai sur le chameau. Tel était le récit (ou quelque chose d'approchant)".
[/color]

Rapporté par Bukhari, At‘ima, 6; Muslim, Ashriba, 175



Sur le jaillissement de l'eau entre ses doigts et sa profusion grâce à sa bénédiction.


Les récits à ce sujet sont extrêmement nombreux. En effet, le hadîth sur le jaillissement de l'eau entre les doigts du Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) est transmis par plusieurs compagnons dont notamment Anas, Jâbir et Ibn Ma'sûd.



L'eau jaillit entre les doigts du prophète calmant la soif de 1400 hommes :


Jâbir ibn Abdillah ( qu'Allah les agrées ) rapporta: J'étais avec le prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) au moment de la prière du Asr. Nous n'avions pas d'eau avec nous qu'un peu dans une tasse qui fut apporté au prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) . Il mit sa main dans la tasse, écarta ses doigts et dit: « Avancez ! Dépêchez-vous ceux qui veulent faire les ablutions. C'est la bénédiction d'Allah ». Je vis l'eau jaillir entre ses doigts. Ainsi, les gens firent leurs ablutions et burent à leur soif, et j'essayai de boire plus ( au-delà de ma soif et de ma capacité ), car je sus que c'était une bénédiction. Le sous-narrateur dit: Je demandai à Jâbir: « Combien de personnes étiez vous? » Il répondit: « Nous étions mille quatre cents hommes ».

Rapporté par Sahîh Al-Boukhârî, Vol.7, Hadîth N.543



L'eau jaillit entre les doigts du prophète pour que 90 hommes font leurs ablutions:

Anas Ibn Mâlik (qu'Allah l'agrée) a dit : "Un jour, le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui)ordonna de l'eau (pour faire les ablutions). On lui apporta alors un large vase (contenant un peu d'eau). Nous fîmes tous nos ablutions et nous étions de soixante à quatre-vingt-dix hommes. Je vis l'eau jaillir d'entre les doigts du Prophète ".

Rapporté par Sahih Mouslim Hadith: 4224


 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Novembre 20, 2007, 11:57:43 par SisterFiLah » Journalisée
Omri
Invité
« Répondre #4 le: Novembre 19, 2007, 20:44:48 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum ma  Sourire Mouslima

voilà pourquoi j'aime tant se forum des qu'un sujet est posté des  Sourire Mouslima et  Rire Mouslim le complète  El Hamdoulilah

 baraka
Journalisée
Sou
Invité
« Répondre #5 le: Novembre 20, 2007, 11:55:25 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum ma  Sourire Mouslima voilà pourquoi j'aime tant se forum des qu'un sujet est posté des  Sourire Mouslima et  Rire Mouslim le complète  El Hamdoulilah
baraka

 Salam Alaykoum

Wa Fik Barakullah Oukhti Smiley c'est vrai que ton post était tellement intéressant que j'ai voulu le compléter!!

Les guérisons miraculeuses


La guérison de l'œil de Ali avant la bataille de kaybar

D'après Sahl Ibn Sa'd (que dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction sur lui) a dit le jour de Khaybar : "Demain je confierai le drapeau à un homme par la main de qui Allâh nous donnera la victoire, à un homme qui aime Allâh et Son Envoyé et qu'Allâh et Son Envoyé aiment". Tous les fidèles passèrent la nuit, dans l'agitation, pour savoir à qui on donnerait le drapeau. Le lendemain matin, les fidèles se rendirent auprès de l' Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui), espérant tous recevoir ce drapeau. - "Où est 'Alî Ibn 'Abî Tâlib?", demanda le Prophète . - "ô Envoyé d'Allâh , il a mal aux yeux", lui répondit-on. - "Qu'on aille le chercher!", reprit le Prophète . On l'amena et l' Envoyé d'Allâh (paix et bénédiction sur lui) lui cracha dans les yeux et fit une invocation et aussitôt 'Alî fut guéri au point qu'il semblait n'avoir jamais été malade. Le Prophète lui ayant remis le drapeau, 'Alî dit : "Ô Envoyé d'Allâh , je les combattrai jusqu'à ce qu'ils soient (musulmans) comme nous". - "Va, lui répondit le Prophète ; sois calme tant que tu ne seras pas arrivé à leurs positions; alors invite-les à embrasser l'islam; dis-leur les devoirs que la religion leur impose vis-à-vis d'Allâh. Par Dieu! Il vaudrait mieux pour toi d'être, grâce à Allâh, le guide d'un seul homme dans la bonne voie que de posséder des chameaux rouges".

Bukhari, Fada'l al-Sahaba, 9; Muslim, Fada'il al-Sahaba, 34.


La guérison de la jambe de salama par la salive du prophète

yazid ibn abi-ubaid rapporte que
J'ai vu la trace d'une blessure dans la jambe de Salama. J'ai dit à lui, des " O Abu mouslim! qu'est cette cette blessure?" Il a dit, "c'est un coup qui m'a été infligé le jour de Khaibar et les gens avaeint dit , 'Salama a été blessé.' Alors je suis venu au prophète et il a soufflé sa salive dedans (c.-à-d. la blessure) trois fois, et depuis lors je n'ai eu aucune douleur jusqu'à cette heure."

Boukhari , hadith No. 391


 Salam Alaykoum
Journalisée
Omri
Invité
« Répondre #6 le: Novembre 20, 2007, 20:12:05 »
Share   Modifier le messageModifier

 bismillah

d’Al-Isrâ’ et Al-Mi`râj

Le voyage nocturne c’est le voyage que le Prophète Mohammad a fait entre La Mecque et Jérusalem en une nuit ! Et, l’ascension désigne son ascension de Jérusalem au ciel. Tout le long de ce voyage, le Prophète était accompagné par l’Archange Gabriel qui lui servait de guide et lui montrait de nombreux spectacles de l’Enfer et du Paradis. Gabriel avait mis à la disposition du Prophète une monture appelée al-bourâq (son nom est de la même racine que l’éclair) qui faisait des bonds gigantesques : elle posait ses pattes aussi loin que la vue portait ! Arrivé au plus haut des Cieux, le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - put s’entretenir avec Dieu et c’est à cette occasion même que Dieu prescrivit les prières quotidiennes que les musulmans font (D’abord cinquante, puis sur les conseils répétés de Moïse - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui, le Prophète obtint une réduction à cinq prières quotidiennes).

Nous n’allons pas nous étendre sur les choses mystérieuses que le Prophète a vu en cours de route et qu’il a relatées par la suite car cela sort du cadre de notre étude sur les miracles concrets/spectaculaires. Nous allons plutôt nous attacher à ce que les Mecquois ont vu de cette affaire et ce dont il ont témoigné. Le lendemain matin, de retour de son périple céleste, le Prophète décida d’annoncer publiquement ce qui lui est arrivé pendant la nuit.

D’après Abû Huraïrah - que Dieu l’agrée, le Prophète dit : "J’étais à Al-Hijr [1] et Qoraïsh m’interrogeait sur mon passage à Jérusalem. Ils m’interrogèrent sur certains détails du Temple Sacré (bayt al-maqdis) auxquels je n’avais pas prêté attention. Je sentis un énorme malaise comme je n’en avais jamais senti auparavant. Alors Dieu dévoila le Temple Sacré à mon regard et je répondis à toutes leurs interrogations."

Il convient de souligner que le Prophète ne connaissait pas Jérusalem avant ce voyage miraculeux et c’est ce qui justifie les questions que son peuple lui posa à propos de la ville car ils savaient pertinemment que Mohammad n’en avait pas une connaissance préalable.

Un autre récit donne un autre éclairage sur cet interrogatoire : Omm Hâni’ - que Dieu l’agrée - dit : "Le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - dormait chez nous la nuit où le miracle d’al-Isrâ’ eut lieu. Je constatai son absence cette nuit là et je ne pus fermer l’œil de peur qu’un malheur ne lui soit arrivé. [A son retour], le Prophète m’expliqua : "Gabriel - que la paix soit sur lui - vint me voir, il me prit par la main et nous sortîmes de la maison. Devant la porte, je trouvai une monture entre la mule et l’âne. Il me fit monter dessus et nous partîmes.

Arrivés au Temple de Jérusalem, il me montra Abraham qui était de la même constitution que moi. Il me montra Moïse : il était basané et grand de taille avec des cheveux blancs, il ressemblait aux gens de Azd Shanu’ah (une tribu arabe). Il me montra Jésus, fils de Marie, il était blanc de teint avec un peu de rougeur. Il ressemblait à `Urwah Ibn Mas`ûd Ath-Thaqafî. Il me montra aussi l’Imposteur [l’Antéchrist]. Borgne de l’œil droit, il ressemblait à Qotn Ibn `Abd Al-`Ozzâ." Puis il me dit : "Je veux sortir raconter tout ce que j’ai vu à Qoraïsh." Je le retins par ses vêtements et lui dis : "Je t’en conjure, tu sais bien que ces gens te démentissent et je crains qu’ils ne te fassent du mal !" Il libéra ses vêtements de ma main et sortit.

Il alla les voir dans leur lieu de rencontres et leur raconta son récit. Mut`am Ibn `Adiyy se leva et lui dit : "Ô Muhammad, si tu étais aussi jeune que tu l’étais dans le temps, tu n’aurais pas dit une telle chose et resté impuni !" Un autre homme lui dit : "As-tu vu sur ton chemin des chameaux qui nous appartiennent à tel endroit ?" Le Prophète répondit : "Oui, ils ont égaré un chameau et sont actuellement à sa recherche." L’homme lui demanda : "As-tu vu le troupeau de mon cousin un tel ?" Le Prophète dit : "Oui, je l’ai croisé à tel endroit. Une chamelle rouge s’est cassé [un membre]. Ils avait un récipient d’eau que j’ai bu." Ils lui demandèrent de donner le nombre de bêtes dans le troupeau et le nom des bergers. Il répondit qu’il n’y avait pas fait attention puis il tomba subitement en sommeil. Il vit le troupeau devant lui et compta les bêtes et prit connaissance des bergers qui étaient avec le troupeau. Quand il se réveilla, il leur donna le nombre de bêtes dans le troupeau et leur dit que les bergers était Ibn Abî Quhâfah et un tel et un tel. Il leur dit aussi que le troupeau allait rentrer à la Mecque le lendemain de telle direction.

Le lendemain, ils attendirent à l’endroit indiqué et virent les chameaux arriver. Ils les interrogèrent et purent vérifier qu’un chameau s’était bien égaré. Ils interrogèrent le deuxième troupeau et vérifièrent qu’une chamelle rouge s’était cassé un membre. Ils les interrogèrent à propos du récipient d’eau. Abû Bakr Ibn Abî Qohâfah qui accompagnait le troupeau répondit qu’ils avaient bien un récipient et qu’il l’avait remplit lui même et qu’il ne savait pas qui avait bien pu la boire. Quand Abû Bakr prit connaissance de toute l’histoire il fit foi au Prophète et cru ce que le Prophète avait relaté. C’est depuis ce moment là qu’il fut qualifié d’As-Siddîq (i.e. celui qui croit).


Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #7 le: Mai 08, 2010, 10:34:33 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Je me permets de relenser ce  MachAllah fil
pour que les  Rire Mouslim et  Sourire Mouslima qui ne l'ont pas lu le lisent   InchAllah


Allah  Razza wa jal a octroyé au Prophète Muhammad  Salla-llah allahi wa salam beaucoup de miracles
dont nous citons quelques-uns:

Le Saint Coran

Le livre d’Allah, est un miracle permanent octroyé par Allah au Prophète Muhammad  Salla-llah allahi wa salam.
Il lui a été révélé à travers Rouh-oul-Kodos ( l’archange Gabriel ).
De nos jours, 1400 années après sa révélation et personne n’a pu l’imiter, comme cela est cité dans le Coran :
 En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardiens
Sourate ‘Al-Hijr’ verset 9


et affirmé par le prophète  Salla-llah allahi wa salam : « Avant moi, chaque Prophète fut donné un miracle qu’il pratiquait pendant sa vie:
Îssa ( Jésus ) guérissait le malade et ressucitait le mort, Moussâ ( Moise )fut octroyé le miracle du bâton, etc.

Quant à moi, j’ai reçu le Saint-Coran, le miracle permanent qui demeure jusqu’à ce que l’heure soit établie.

Ainsi, j’espère que mes fidèles seront plus nombreux que ceux de tous les autres messagers,
puisque mon miracle demeurera jusqu’au jour de la Résurrection. Ainsi que le Coran est un livre glorieux;
quiconque le lit, même s’il est un païen, sera convaincu qu’il n’est produit que par le Créateur des cieux et de la terre ».

La fente de la lune

Anas  rapporta que les gens de Makka demandèrent au Messager d’Allah  de leur montrer un miracle.
Alors, il  leur montra la fente de la lune. Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.831.

Les pleurs du tronc de palmier dans la Mosquée du prophète  Salla-llah allahi wa salam :
Ibn Omar  rapporte que le prophète  avait l’habitude d’offrir sa Khoutba
( sermon ) en s’appuyant sur un tronc de palmier.

Quand il avait utilisé une tribune au lieu de ce tronc, ce dernier commença à pleurer.
Le prophète  se dirigea vers lui, mit sa main sur lui pour qu’il cesse de pleurer.
Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.783.

L’écoulement de l’eau d’entre les doigts du Messager d’Allah
Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.779.

Jâbir ibn Abdillah  Radhi Allah 'Anhou rapporta: J’étais avec le prophète  Salla-llah allahi wa salam au moment de la prière du Asr.
Nous n’avions pas d’eau avec nous qu’un peu dans une tasse qui fut apporté au prophète .
Il mit sa main dans la tasse, écarta ses doigts et dit: « Avancez ! Dépêchez-vous ceux qui veulent faire les ablutions.

C’est la bénédiction d’Allah ». Je vis l’eau jaillir entre ses doigts. Ainsi,
les gens firent leurs ablutions et burent à leur soif, et j’essayai de boire plus
( au-delà de ma soif et de ma capacité ), car je sus que c’était une bénédiction.

Le sous-narrateur dit: Je demandai à Jâbir  Radhi Allah 'Anhou : « Combien de personnes étiez vous? »
Il répondit: « Nous étions mille quatre cents hommes ».

( Salim dit: Jâbir a dit –1500 ). Sahîh Al-Boukhârî, Vol.7, Hadîth N.543.

Le repas du Prophète  glorifiait Allah chaque fois qu’il  mangeait,
et les compagnons entendaient cette glorification. Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.779.


Les pierres saluaient le Prophète  toutefois qu’il passait à côté d’elles dans les chemins de Makka.

Le rejet du corps d’un mort chrétien par la terre

Anas  rapporta : Il y avait un chrétien qui avait embrassé l’Islam récita les deux sourates Al-Bakarah et Âl-Imran et
écrivit la révélation pour le Prophète . Puis, ce chrétien se reconvertit au Christianisme et commença à dire :
« Muhammad ne sait rien sauf ce que je lui écrivais. »

Puis, Allah causa sa mort et les gens l’enterrèrent. Mais le matin, ils trouvèrent son corps en dessus de la terre.

Ils dirent : « C’est une des actions de Muhammad et ses compagnons ;
ils ont ouvert la tombe de notre compagnon et exhumé son corps parce qu’il les a quittés ».

Alors, il creusèrent la tombe de nouveau, cette fois-ci plus profondément, mais le matin,
ils trouvèrent le corps en dehors de la terre. Ils dirent : « C’est une des actions de Muhammad et ses compagnons ».

Alors, ils creusèrent la tombe une troisième fois aussi profondément qu’ils pouvaient,
mais le matin ils trouvèrent le corps en dehors de la terre. Alors, ils crurent que ce qui s’était passé,
n’était pas fait par un être humain, et ils laissèrent le corps en dehors de la tombe.
Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.814.

Les arbres couvraient le Prophète  pendant qu’il faisait ses toilettes.

Le jaillissement de l’eau dans un puits à Al-Houdaibîya après qu’il était séché.
Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.777.


L’accroissement de la quantité des dattes dans le jardin de Jâbir ibn Abdallah lorsque le Prophète Salla-llah allahi wa salam
se mit devant des tas de dattes et invoqua les bénédictions d’Allah. Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.4, Hadîth N.780.


Le propos du loup il a été écrit qu’un loup avait parlé à un des Compagnons du Prophète  près d’Al-Madîna,
comme cela est rapporté dans le Mousnad d’Ahmad, Vol.3, Page 83,

Mousnad Abi Saîd Al-Khoudri  Radhi Allah 'Anhou rapporta : Pendant qu’un berger était entre ses moutons,
un loup attaqua soudainement un mouton et le prit avec lui avant de fuir.

Le berger chassa le loup et reprit mouton. Alors, le loup s’assit sur sa queue et s’adressa au berger :
« Aies crainte d’Allah, tu a pris la provision qu’Allah m’a donnée ».

Le berger dit : « Que c’est étonnant ! Un loup qui s’assied sur sa queue et me parle en langage humain ! »

Le loup dit : « Te dirai-je quelque chose de plus étonnant ? Il y a Muhammad  "le Messager d’Allah" à Yathrib
{Al-Madina} en train d’informer les gens des récits du passé ».

Alors le berger partit à Al-Madina avec son mouton. Quand il y arriva, il attacha son mouton et se rendit au Messager d’Allah  Salla-llah allahi wa salam
et lui raconta toute l’histoire.

Le Messager d’Allah ordonna qu’on appelle au rassemblement d’une prière en commun,
puis il sortit et demanda à l’homme de raconter aux gens toute l’histoire, ce qui fut fait.

Ensuite le Messager d’Allah  dit : « Il dit la vérité. Par Allah qui détient mon âme entre Ses Mains,
le jour de la Résurrection ne sera établi que jusqu’à ce que les bêtes féroces parlent avec les êtres humains,
le bâton frappe, les lacets d’une personne lui parlent et sa cuisse l’informe de ce qui s’est passé à sa famille en son absence. »


L’ascension du Prophète  aux cieux. Voir Sahîh Al-Boukhârî, Vol.1 Hadîth N.345 et Vol.5 Hadîth N.227



Extrait du livre "Sahih El Boukhari"

Edition Daroussalam.
 
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Mars 13, 2013, 08:07:39 par Um♣Rayhane » Journalisée
nabil-alg
Invité
« Répondre #8 le: Mai 08, 2010, 11:03:21 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

est ce que quelqun aurait le hadith entier du miracle de la fente de la lune?
les mecreant ont demander au prophete Salih 'alayhi salam de leur faire voire un miracle?
ou il lui ont demander directement de faire la fision de la lune?
Journalisée
Maria.A
Invité
« Répondre #9 le: Mars 13, 2013, 07:51:51 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



 MachAllah MachAllah  baraka2 à vous  pour ce riche fil  El Hamdoulilah !!


 Salam Alaykoum
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #10 le: Mars 13, 2013, 08:24:15 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Machaa Allah wala Qouata Illa Billah!!!
Wa fiki barak Allahou jella wa'ala ma soeur  El Hamdoulilah


et pour répondre au frère nabile voici une belle vidéo  MachAllah El Hamdoulilah

Un miracle du Prophète confirmé par la NASA



désolé pour les instruments de music  Undecided Undecided Undecided

 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Journalisée
   

L'histoire du prophete Mohamed
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle