Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Mariage d'une amie non-musulmane est-ce une raison valide pour ne pas jeûner ?  (Lu 3174 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Malika69
Invité
« le: Août 26, 2010, 09:16:21 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum !
Ce week-end je suis invitée au mariage d'une amie d'enfance qui m'est très proche mais non musulmane.
Je ne sais pas s'il m'est permis de ne pas jeûner ce jour là et de le rattraper après le ramadan.
Je "culpabilise" énormément à l'idée de ne pas jeûner mais d'un autre côté ce jour là est unique et très important pour mon amie  Roll Eyes  [il y aura un repas en journée + celui du soir]
Ce mariage est-il une raison valide pour ne pas jeûner Huh?
Merci d'avance pour vos réponses mes  Rire MouslimSourire Mouslima
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Août 26, 2010, 09:16:51 par Zahiya » Journalisée
Fatiima
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 37
Localisation: 78
Messages: 1303


Mon Voile, Mon Choix, Ma Liberté


Voir le profil
« Répondre #1 le: Août 26, 2010, 10:34:09 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh ma  Sourire Mouslima


Non ma soeur, tu te dois de jeuner et le mariage de ton amie n'est pas une excuse. Voici les raisons qui peuvent dipenser le jeuneur de jeuner.

Pour faciliter le jeûne à Ses serviteurs, Allah ne l’a prescrit qu’à ceux qui peuvent le supporter. Il autorise la non observance du jeûne à cux qui ne peuvent pas s’y soumettre pour une excuse légale. Les excuses légales qui permettent de ne pas jeûner se présentent comme suit :

Premièrement, la maladie. Par ce terme, on désigne tout ce qui affecte la santé de l’homme.

Ibn Quadama a dit : «les ulémas soutiennent à l’unaminité qu’il est permis au malade en général de ne pas observer le jeûne compte tenu de la parole du Très Haut « Quiconque d' entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d' autres jours.» (Coran, 2 : 184)

D’après Salamata ibn al-Akwa’ (P.A.A) quand fut révélé ce verset (Coran, 2 : 184) Celui qui voulait ne pas jeûner s’ en abstenait et se contentait du rachat (nourrir un pauvre). Et puis le verset suivant fut révélé, c’est-à-dire la parole du Très Haut : « Donc, quiconque d' entre vous est présent en ce mois, qu' il jeûne!» (Coran, 2 : 185 ) Ce verset a abrogé la première disposition. Le malade qui craint l’agravation de sa maladie en cas de jeûne ou le retard de son rétablissement ou le pourissement d’un organe, peut ne pas observer le jeûne. Il lui est même recommandé de ne pas jeûner. Et sa persistance à jeûner est réprouvée puisqau’elle peut conduire à sa perdition. C’est pourquoi il faut s’en préserver.

En plus, la gravité de la maladie autorise le malade à rompre le jeûne. Quant au sain, la crainte de difficultés ou de la fatigue ne justifie pas sa rupture du jeûne, quand cela devient réél.

Deuxièmement, le voyage.

Le voyage qui autorise la rupture du jeûne doit remplir ce qui suit :

a / Il doit s’agir d’un long voyage justifiant le raccourcissement de la prière..

b / ne pas se résdoudre à se fixer long temps pendant (une étape) du voyage.

C / que le voyage n’implique pas un acte de désobéissance. Il doit être entrepris pour un objectif valable selon la majorité des ulémas. Cela est dû au fait que la non observance du jeûne est une dispense et un allègement que ne mérite pas un voyageur dont le déplacement constitue un acte de désobéissance. C’est , par exemple, le cas de celui qui voyage pour couper une route.

Expiration de la dispense liée au voyage :

La dispense du jeûne liée au voyage prend fin dans deux cas :

Le premier est le retour du voyageur dans sa patrie et son arrivée à son lieu de résidence.Le deuxième est quand le voyageur a l’intention de se fixer durablement ou pour un certain temps, et quand l’endroit choisi est apte. Car il est alors considéré comme un résident. Dans ce cas, il complète les prières et observe le jeûne du Ramadan à cause de la fin du statut de voyageur.

La troisième excuse est la grossesse et l’allaitement.

Les juriconsltes sont d’accord que la femme enceinte et celle qui allaite peuvent ne pas observer le jeûne du Ramadan si elle craignent sur leur propre santé ou sur celle de leur enfant ou craignent l’agravation d’une maladie ou un préjudice ou la mort. Ceci s’atteste dans ce verset : « Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu' il jeûne un nombre égal d' autres jours.» (Coran, 2 : 184 ) Il ne s’agit pas ici de n’importe quelle maladie car celle qui ne diminue pas le malade ne l’autorise pas à ne pas jeûner. La mention du terme « maladie » renvoie à toute affection incompatible avec le jeûne. C’est ce que l’on entend par maladie et c’est ce qui se vérifie ici. Voilà pourquoi la femme enceinte et celle qui allaite bénéficient de la dispense du jeûne. Un des arguments de la dispense qui leur est accordée réside dans le hadith d’Anas ibn Malick al-Daabi (PA.A.) selon lequel le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Allah a certes dispensé le voyageur du jeûne et de la moitié de la prière et dispensé la femme enceinte et celle qui allaite du jeûne » Une autre version emploie le terme hubla (enceinte) et celle qui allaite.

La quatrième excuse est la grande vieillesse (haram)

La grande vieillesse intéresse ceux qui suivent : le vieillard finissant, celui qui est au bout de ses forces ou est sur le point de finir ces jours et qui se rapproche chaque jour de la mort. Il en est de même du malade jugé incurable. Cela s’applique encore à la très vieille dame. La légalité de leur non observance du jeûne est fondée sur la parole du Très Haut : “ Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu' il jeûne un nombre égal d' autres jours.» (Coran, 2 : 184) Ibn Abbas (P.A.A) a dit : « Ce verset n’est pas abrogé ; il s’applique au vieillard et à la vieille dame incapables de jeuner. Les deux nourrissent un pauvre pour chaque jour non jeûné.

La cinquième excuse est l’insupportabilité de la faim et de la soif.

Quand la faim et la soif deviennent d’une intensité insupportable, l’on est autorisé à rompre le jeûne et à manger dans la limite de la nécessité, mais l’on doit par la suite s’abstenir des facteurs de la rupteure du jeûne pour le reste de la journée et procéder plus tard à un jeûne de rattrapage. A l’insupportabilité de la faim et de la soif a été assimilé la peur d’être affaibli au moment d’une rencontre probable ou certaine avec l’ennemi en cas de siège.

Si le combattant a la certitude ou la quasi certitude qu’il va rencontrer un ennemi qui se trouve en face de lui, et craint d’être trop affaibli par le jeûne pour pouvoir se battre, il peut rompre son jeûne avant le combat, même s’il n’est pas en voyage.

La sixième excuse est la contrainte. Par ce vocable, on entend le fait d’amener quelqu’un par la menance à faire ce qu’il ne veut pas faire ou à abandonner ce qu’il désire faire»

L’Encyclopédie juridique, tome 28, p. 73.


Je me permets de te donner un conseil ma soeur, la religion est une très importante et plus importante que les amis surtout non musulmans. Si tu romps ce jeûne, tu encoureras la colère d'Allah car le ramadan c'est sacré. Tu n'as qu'a manger le soir avec eux. De plus, je suppose qu'il y aura de l'alcool et de la musique et cela n'est pas un bon endroit pour une musulmane surtout en ce mois sacré de ramadan où il faut lire le Coran Wink.

Voilà ma soeur, j'espère que cela t'aura aidé et je te conseille de t'investir  InchAllah dans l'apprentissage de ta religion car c'est l'islam qui te sauvera de l'enfer  InchAllah.

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

amira1430
Invité
« Répondre #2 le: Août 26, 2010, 10:47:16 »
Share   Modifier le messageModifier

Wa alaykoum salaam.

Je te laisse un lien  InchAllah : http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php/topic,25811.msg152210.html#msg152210 ou avec plusieurs  Sourire Mouslima  MachAllah nous avons mis des sources sur le jeune.

En ce qui concerne ton cas ma Sourire Mouslima, je suis un peu etonnee de ta question, Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : « Nulle obéissance n’est due à une créature dans la désobéissance au Créateur » (rappoté par l’Imam Ahmed).

Je ne pense pas que ce soit une raison valable pour ne pas jeuner, tu n'es pas malade, ni en etat de menstrues, ni en voyage...Allahu a3lem, reprenait moi mes  Sourire Mouslima si je me trompe svp...Pour moi ce n est pas une raison valable, tu ne devrais meme pas te poser la question oukhty,  entre un mariage et ton Createur qui choisis-tu ?


Dans le Sahih d'Al Bukhari au Chapitre 39 - De ces paroles du Coran : {A ceux qui en sont capables (mais rompent le jeûne), incombe comme rançon de nourrir un pauvre} Sourate 2, verset 184 - Ibn 'Umar et Salama Ibn al-Akwa' disent que ce verset a été abrogé par celui-ci : {Le mois de ramadân est celui pendant lequel fut commencée la descente du Coran, en tant que guidance pour les hommes et que preuves ressortissant de la guidance et de la démarcation (entre le bien et le mal). Quiconque parmi vous sera témoin de la naissance de ce mois, le jeûnera. A qui serait malade, ou se trouverait en voyage, incombe un même nombre de jours pris ailleurs. Dieu n'exige de vous que l'aisé, il n'exige pas de vous le malaisé. A vous de parfaire le nombre imparti en glorifiant Dieu de Sa guidance...-Peut-être Lui en aurez-vous gratitude} Sourate 2, verset 185. - D'après Ibn Abi Layla, les Compagnons de Muhammad  Salla-llah allahi wa salam rapportent que le ramadan ayant été révélé, ils trouvèrent le jeûne pénible. Ceux qui pouvaient chaque jour donner à manger à un pauvre se dispensèrent du jeûne et cela fut toléré, mais le verset (qui autorisait ces dispenses) fut abrogé par ces mots {Mais que vous jeûniez vaudra mieux pour vous} Sourate 2, verset 184. Et les fidèles reçurent ordre de jeûner.

Nafi' rapporte qu'Ibn 'Umar - Dieu les agrée lui et don père - ayant récité ces mots du Coran : {A ceux qui en sont capables (mais rompent le jeûne), incombe comme rançon de nourrir un pauvre} Sourate 2, verset 184, dit qu'ils avaient été abrogés. (Bukhari)


Wa Allahu a3lem.

Allahy sehel ma  Sourire Mouslima


 baraka

 Salam Alaykoum
Journalisée
amira1430
Invité
« Répondre #3 le: Août 26, 2010, 10:58:48 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

 baraka ma  Sourire Mouslima Fatiima pour les sources.


 Salam Alaykoum
Journalisée
Bint Abd Errahman
Membre régulier
**
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 32
Localisation: Strasbourg
Messages: 75



Voir le profil
« Répondre #4 le: Août 26, 2010, 13:10:04 »
Share   Modifier le messageModifier

bismillah

 Salam Alaykoum

 Soubhan' Allah J'aurais mis ma main à couper que la réponse couler de source !

 Excuses moi si je suis un peu dur, mais y a pas photo, c'est evident, aucun doute, aucune hesitation, tu te dois de jeûner tout simplement.

 Comme l'ont déjà précisé nos soeurs dans les autres réponses, tu n'es ni enceinte, ni malade, ni en période de menstrues, ni en voyage... et donc tu te dois de jeûner !

 Si par grand hasard le jour de ses noces tu te trouvais dans l'un de ces cas et que le jeûne ne t'étais pas prescrit pour ce jour, tu te dois entant que musulmane qui se respecte, de respecter le mois sacré du ramadan et les autres jeuneurs et de ne pas manger ouvertement devant tout le monde... histoire d'avoir un peu de pudeur ! C'est mon avis et ça n'engage que moi !

 Autre avis qui n'engage que moi, si ton amie qui a l'air plus cher à tes yeux que ta foi avait des sentiments reciproques (je parle de l'importance que tu lui donnes en comparaison à celle que tu donnes à ton jeune) elle aurait peut etre essayer de ne pas faire son mariage pendant le ramadan... peut etre a-t-elle essayé ? ou peut etre n'y - a-t-elle même pas penser ! Quoiqu'il en soit ton Ramadhan n'a pas l'air important ni pour toi ni pour elle et c'est là qu'il faut se poser pleins de questions !!!

 L'espoir que je vois dans tout ça, c'est que même si ta reflexion nous étonne tous, au moins tu as douté de ta propre réflexion et tu es venu poser la question pour avoir des sources et ne pas mettre en jeu ton Ramadhan betement ! Chapeau !

En esperant ne pas avoir porté de jugement, que Dieu m'en garde !  amine
Oua Allah ou a3lam !!!

ps: Evidement si je me trompe merci de m'en faire part !

 Salam Alaykoum
« Dernière édition: Août 02, 2011, 10:11:25 par DELIVRE » Journalisée

L'ilusion du savoir est pire que l'ignorance...

Allahouma ghfir lil mouslimin oual mouslimate. Amine.

Une dou`a a utiliser sans modération, elle vous inscrit une bonne action pour tout musulman(e)s qu'il y a sur terre Incha Allah. Dieu sait qu'il y en a...BEAUCOUP !
amira1430
Invité
« Répondre #5 le: Août 26, 2010, 13:28:07 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum

Je suis entierement d'accord avec toi ma  Sourire Mouslima Bint Abd Errahman.  MachAllah

 El Hamdoulilah la  Sourire Mouslima comme tu dis a pose la question avant de faire ceci Undecided

En meme temps c'est assez logique que le jeune obligatoire ne peut pas ne plus etre obligatoire juste parce qu'il y a un mariage...

Wa Allahu a3lem !!!
baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée
fati29
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 43
Localisation: brest
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #6 le: Août 02, 2011, 08:31:50 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam alaykoum a tout le monde et bon ramadan. Je me suis reconvertie suite a mon mariage avec un musulman. J'ai le mariage de ma niece qui va se passer a l'etranger et je compte bien suivre le jeune pendant mon voyage et la bas (1800km car  voyage le soir et la nuit) mais j'aimerais savoir si pendant ce mariage je pourrais me maquiller légèrement (juste cacher les boutons et les rougeurs du a la chaleur) et mettre un deodorant stick (genre sanex)? Je sais qu'il y a pas mal de reponse a ce sujet mais plein se contredise. Merci de votre reponse (je pars dans 3jours)
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #7 le: Août 02, 2011, 10:09:39 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam alaykoum a tout le monde et bon ramadan. Je me suis reconvertie suite a mon mariage avec un musulman. J'ai le mariage de ma niece qui va se passer a l'etranger et je compte bien suivre le jeune pendant mon voyage et la bas (1800km car  voyage le soir et la nuit) mais j'aimerais savoir si pendant ce mariage je pourrais me maquiller légèrement (juste cacher les boutons et les rougeurs du a la chaleur) et mettre un deodorant stick (genre sanex)? Je sais qu'il y a pas mal de reponse a ce sujet mais plein se contredise. Merci de votre reponse (je pars dans 3jours)
                                                                                      bismillah


                                                                                Salam Alaykoum

       baraka  Oukhty Wink et Ramadan Mubarak également .... InchAllah

     Soubhan' Allah  ma chère Sourire Mouslima Wink ne prends pas mal ce que je vais citer ..... InchAllah

    Je me suis reconvertie suite a mon mariage avec un musulman.

  Cela signifie-t-il que tu t'es "convertie"pour faire plaisir à ton Mari ?

 Car en fait ,c'est une Grâce  d'ALLAH Sobhana wa Ta'ala qui nous Reconvertit à l'Islam

  Le Jeûne - Les actions permises pendant le jeûne

Q : Est-ce que la permission de pouvoir raccourcir les prières pendant le voyage est spécifique au voyage à pied ou bien englobe-t-elle le voyage en monture ? En fait existe-t-il une différence entre le voyage à pied, en monture, en voiture ou en avion ?

Est-ce que la permission de ne pas faire le Ramadan implique scrupuleusement, pour le voyageur, que le voyage soit difficile ? Dans la mesure où le voyage est supportable, le mieux est-il de jeûner, ou bien de profiter de l'opportunité de s’en abstenir ?
 
 
 
R : Il est permis pour le voyage où l'on raccourcit ses prières, de manger durant le trajet, que ce soit à pied ou en monture. Que sa monture soit aussi bien une voiture ou même un avion, ou tout moyen de transport sans condition (que le voyage soit éprouvant de sorte que le voyageur ne peut supporter de jeûner en raison de la faim ou la soif, ou qu'il ne le soit pas).
 
La législation a permis de le faire sans condition ; La permission comprend la facilité de raccourcir les prières, et la liberté pour le jeûneur de ne pas jeûner ou toute autre liberté dans le même genre.
Elle n'a pas précisé pour quel genre de monture, cela était valable.
Elle n'a pas précisé non plus quel degré de fatigue ou de faim et de soif il fallait subir pour pouvoir en profiter.
 
Les compagnons du Prophète -que les prières et les bénédictions de Dieu soient sur lui- sortaient avec lui dans ses expéditions pendant le mois de Ramadan. Certains se donnaient la peine de jeûner, contrairement à d'autres. Aucun parmi eux n'est venu blâmer l'autre.
 
Or, si le voyage est difficile, cette opportunité est d'autant plus désignée en raison de la chaleur intense par exemple, ou en raison de la rudesse du chemin, la longue distance, et la multiplicité des étapes.
 
Selon Anes, nous étions avec le Prophète -que les prières et les bénédictions de Dieu soient sur lui- en voyage. Certains se mirent à jeûner, tandis que d'autres se sont abstenus. Ces derniers étaient les plus éveillés, et les plus énergiques. A l'inverse, les jeûneurs affaiblis n'étaient pas à la hauteur de certains travaux pénibles. Alors, le Prophète -que les prières et les bénédictions de Dieu soient sur lui- a proclamé :
 
"Les non jeûneurs ont obtenu aujourd'hui la récompense".
 
Il requiert en cas de force majeure ou au cours de certains imprévus de ne pas jeûner comme le précise le Hadith rapporté par Abou Sa'id El-Khodri -que Dieu l'agrée- : Nous sommes partis en voyage avec le Prophète -que les prières et les bénédictions de Dieu soient sur lui- en direction de la Mecque, alors que nous jeûnions. Nous nous sommes arrêtés à un endroit, où le Messager de Dieu   Salla-llah allahi wa salam a dit :
 
"Vous vous êtes rapprochés de l'ennemi, en mangeant vous deviendrez plus forts".
 
Par cette permission, les uns ont mangé, et les autres ont continué à jeûner. Ensuite, nous avons fait halte à un autre endroit où il a dit :
 
"Vous allez rencontrer demain votre ennemi. En mangeant vous deviendrez plus forts, vous devez alors manger ".
 
Cette fois-ci, il était impératif, nous avons alors mangé tous autant que nous étions. Il poursuivit : nous nous sommes vus par la suite manger dans tous les voyages que nous avons effectués avec le Prophète. Rapporté par Mouslim.
 
Aussi selon Jabir ibn 'Abd Allah -que Dieu l'agrée- le Prophète -que les prières et les bénédictions de Dieu soient sur lui- était en voyage. Il vit un homme entouré par la foule, et à qui on fait de l'ombre.
 
« Que lui arrive-t-il ? »
 
Demanda le Prophète   Salla-llah allahi wa salam . « Il jeune » répondit-on dans l'assemblée. Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam   proclama alors :
 
« Ne fais pas partie du bon dévouement que de jeûner en voyage »

Rapporté par Mouslim.
 
 
 
Fatwa du comité permanent :
Membre : Abdallah ibn Manih, Abdallah ibn Gadayen
Vice-président : Abdrazeq hafifi
Président : Abdelaziz ibn Abdallah Ben Baz
Tome 10, Page 208, fatwa numéro : 1328
  

   Soubhan' Allahma chère Sourire Mouslima Wink on peut donc en déduire,déjà, par les Hadith que l'on voyage que si nécessaire,et que si

  l'on voyage ,on peut rompre le Jeûne,sous certaines conditions   bismillah wa   InchAllah

 Et là,en plein Ramdân,il s'agit de presque rompre le Jeûne pour se rendre à un Mariage non Muslim ?  Shocked

  Donc,de se rendre en Ramdân dans un Mariage mixte,alcoolisé ,en musique ...bref où le Chaytân se régale  Shocked

  A'oudzou billâhi minach-chaytân -ir-râjîm

   Soubhan' Allah pour ma part,ce qui me semble le plus important   bismillah  est de prendre le risque de faire 1800 klm

  pour se rendre ,en Ramadan,dans un mariage mixte où l'Islam n'est pas respecté car sur l'avis de certains" parfums",il

  y a contradiction ,uniquement dans ce que l'on appelle "parfum"...ce mot en français ,englobant une palette large de sens ...

   Le parfum, le vernis à ongles,...


Q : Est-ce que les choses suivantes sont interdites en islam : Les bonnes odeurs, le parfum, le vernis à ongles, et le fait de laisser pousser ses ongles ?


R :
Premièrement : Le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) se parfumait, et c’était une chose qu’il aimait, et il a conseillé à sa communauté de se parfumer le jour du Vendredi, c’est donc conseillé à tous. Mais par contre il ne convient pas à la femme de se parfumer, de telle façon à ce que l’on sente son odeur, lorsqu’elle sort à la mosquée ou au marché, car ceci a été interdit.

Deuxièmement : Le vernis à ongles est permis mais le délaisser est préférable, et il est obligatoire de l’enlever lors des ablutions et des grandes ablutions, car il empêche l’eau de toucher la peau.

Troisièmement : Le fait de laisser pousser les ongles est interdit, parce que le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) a ordonné de les diminuer. Le laps de temps entre chaque "coupe" : Couper les ongles, tailler les moustaches, épiler les aisselles et raser le pubis, est au maximum quarante nuits.

Et c’est d'Allah que vient le succès, que la prière d’Allah et son salut soit sur notre prophète Mohamed, sa famille et ses compagnons.

Fatwa du comité permanent :
Membres : AbdAllah ibn Gouhoud
Vice-président : Abdrazeq hafifi
Président : Abdelaziz ibn AbdAllah Ben Baz
Page 125, tome 17, fatwa numéro : 3 377

 
Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

voici ce que j ai trouvé concernant la mixité sur islam-qa réponse du sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

Louange à Allah

La réunion des hommes et des femmes en un seul lieu, le mélange des deux groupes, leur interpénétration, leur bousculade, le fait que les femmes se dévoilent en présence des hommes sont des choses interdites par la loi parce que causes de tentation et de provocation du plaisir charnel et pouvant constituer des facteurs susceptibles de conduire aux turpitudes et aux péchés.

Les arguments de l’interdiction de la mixité abondent dans le livre et la Sunna. Nous en citons les propos du Très Haut : «ش vous qui croyez! N' entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu' invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa cuisson. Mais lorsqu' on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez mangé, dispersez- vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), alors qu' Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez- le leur derrière un rideau: c' est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d' Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès d' Allah, un énorme péché.  » (Coran, 33 : 53).

Dans le cadre de son explication de ce verset, Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : «  De même que je vous ai interdit de les envahir, de même abstenez-vous totalement de les regarder. Si l’un de vous avait besoin de quelque chose auprès de l’une d’elle, qu’il ne la regarde pas et qu’il ne s’adresse à elle qu’à travers une barrière.

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a tenu compte de l’interdiction de contact direct entre les hommes et les femmes, même dans les lieux qui lui sont les plus aimés sur terre : les mosquées, d’où la séparation entre les rangs des hommes et ceux des femmes et la pause recommandée aux hommes après la prière afin de permettre aux femmes de se retirer et l’affectation d’une porte spéciale aux femmes. Tout cela s’atteste dans ce qui suit :

- Um Salamata (P.A.a) a dit : « Quand le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) avait terminé sa prière, les femmes se retiraient aussitôt. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) marquait une petite pause avant de se lever ». Ibn Shihab a dit : «  Je pense - Allah le sait mieux - qu’il observait la pause pour permettre aux femmes de se retirer avant d’être rattrapées par les premiers partants » (rapporté par Boukhari, n° 793) et par Abou Dawoud n° 876 dans le livre de la prière sous le titre : chapitre sur le départ des femmes avant les hommes.

-Ibn Omar a dit : « Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  Si nous laissions cette porte aux femmes ? » Nafi dit : « Ibn Omar n’est pas passé par ladite porte jusqu’à sa mort ». (Rapporté par Abou Dawoud, n° 484 dans le livre de la prière, chapitre «contrôle strict de cela ».

- Abou Hourayra (P.A.a) dit : «  Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «  Le premier des rangs occupés par les hommes en est le meilleur  et le dernier des rangs occupés par les femmes en est le meilleur » (rapporté par Mouslim, n° 664).


Ceci fait partie des plus grandes preuves de l’interdiction par la Charia des contacts directs entre les hommes et les femmes. Ce texte indique que plus l’homme est éloigné des rangs des femmes, mieux cela vaudra, et plus la femme est éloignée des rangs des hommes, mieux cela vaudra.


Et excuse-moi encore Oukhty Wink mais tu te déplaces avec qui ?

 Car tu dois être accompagné d'un Mahram   bismillah

      
Fatwas > Fatwas de Dhoul Qi`da > Le Hadj accompli par les servantes sans proche parent "Mahram" avec les compagnes du Hadj
La Fatwa numéro ( 17280 )
Louange à Allah l'Unique, et que la paix et la bénédiction d'Allah soit sur le dernier des Prophètes, ensuite :
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas a pris connaissance de ce qui a été rapporté au Mufti général, par son excellence le ministre du Hadj (grand pèlerinage), et qui a été transmis au Comité par le secrétariat de l'organisme des grands Ulémas sous le numéro (2313),
( Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 332)
et daté du 9/6/1415 de l'hégire. La question suivante a été posée à Son excellence, le Mufti général :
"J'aimerais vous informer que j'ai reçu de son excellence le directeur général des organismes de l'ordre du louable et de l'interdiction du blâmable, une lettre sous le numéro (6531/9) daté le 26/11/1414 de l'hégire, -ci-joint une copie- qui consiste à ce que les établissements de l'intérieur facilitent des campagnes de Hadj qui contiennent des servantes et des femmes de ménage et ainsi de suite, sans l'accompagnement d'un Mahram avec chacune d'elle (l'époux ou un homme qui lui soit définitivement interdit en mariage, comme le père, le frère, etc.), et que cette affaire effectuée par les dites campagnes, s'oppose à la loi musulmane qui interdit le voyage de la femme sans Mahram. Son excellence a demandé la suspension de ces campagnes qui font voyager des femmes sans la présence de leurs Mahrams.
Nous avons répondu à son excellence dans notre lettre sous le numéro (6313/414/B/C), datée du 4/12/1414 de l'hégire, en disant que nous avons informé le côté afférent de soutenir les établissements de l'intérieur qui s'occupent des pèlerins et qui ont autorisation de travailler afin qu'ils puissent respecter l'ordre de son excellence. Et, au 13/4/1415 de l'hégire, le sous-secrétaire d'état a présenté une lettre numéro (2505/1/17) dans laquelle il déclare que quelques établissements de l'intérieur qui s'occupent uniquement des femmes en pèlerinage qui vivent à l'intérieur du Royaume et qui viennent pour s'acquitter du Hadj en groupe sans avoir un Mahram, ces établissements leur fournissent différents services telles que des tentes privées. Il y dit aussi que le fait de suivre cette fatwa suscite la privation de toutes les femmes qui sont venues au Royaume pour travailler sans avoir un Mahram (l'époux ou un homme qui lui soit définitivement interdit en mariage, comme le père, le frère, etc.) de s'acquitter de la prescription du Hadj. Et la plupart de ces femmes sont résidentes au Royaume et y travaillent depuis plusieurs années, tout en attendant cette occasion pour s'acquitter du Hadj.
( Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 333)
Quelques-unes parmi elles s'acquittent du Hadj avec leurs garants, et d'autres avec les établissements de l'intérieur. Il a signalé que quelques faqîhs (jurisconsultes) avaient permis le voyage des femmes sans l'accompagnement d'un Mahram à condition qu'elles soient en groupe, et qu'on leur fournisse la sécurité au cours du voyage et de la résidence.
Pour éviter d'agiter toute sorte d'étonnement ou d'interrogation sur cette interdiction auprès de quelques pays musulmans, nous avons voulu informer votre excellence afin de savoir votre avis sur cette affaire, souhaitant avoir votre avis sur ce qui précède. Qu'Allah vous raffermisse dans votre avis".
Le Comité, après avoir étudié ce cas à fond, a répondu par ce qui suit : Dans la Législation purifiée, le voyage de la femme sans un Mahram est interdit, et ce conformément aux arguments établis par le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans l'interdiction de cela, et cela comprend toute sorte de voyage, que ce soit pour une raison permise ou pour une raison obligatoire ou bien pour une raison stipulée par la Sunna. Nous avons édité une Fatwa qui approuve cela sous le numéro (16042) dont le texte est : "La femme musulmane n'a pas le droit de voyager sans un Mahram, conformément à la parole du Messager (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans le hadith d' Ibn 'Abbâs  La femme ne doit voyager qu'avec un Mahram (l'époux ou un homme qui lui soit définitivement interdit en mariage, comme le père, le frère, etc.). rapporté par 'Ahmad, Al-Boukhârî et Mouslim, et selon Ibn 'Abbâs (Qu'Allah soit satisfait des deux) il dit : j'ai entendu le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dire pendant un sermon :  Tout homme ne doit pas rester en tête-à-tête avec une femme sans qu'elle ne soit accompagnée d'un Mahram, et la femme ne doit pas voyager sans la présence d'un Mahram. Un homme s'est levé pour dire : ma femme est sortie pour le Hadj au moment où j'étais engagé à l'expédition de tel et tel. Alors, il (le Prophète) lui dit :
( Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 334)
Vas-y, acquittes-toi du Hadj avec ta femme. rapporté par 'Ahmad, Al-Boukhârî et Mouslim. Donc, pour la femme, toute sorte de voyage lui est interdite sauf si un Mahram ne l'accompagne pour la protéger, prendre soin d'elle et combler ses besoins. Le Mahram c'est: l'époux ou tout mâle qui lui est interdit en e mariage jusqu'à la fin de la vie, à cause d'une parenté, d'un allaitement ou d'une alliance (par mariage): tel son père, son fils, son frère, son neveu, son oncle, son beau père, le père de son époux, le fils de son époux, et son fils par allaitement ou son frère d'allaitement ainsi de suite, que ce soit une jeune femme ou bien une femme âgée, seule ou bien en groupe de femmes. Le groupe de femmes ne remplace pas le Mahram, à cause de la généralité des hadiths et parce que l'interdiction n'est pas levée. Les femmes ainsi que leurs Waliys (tuteurs) doivent craindre Allah, suivre les ordres d'Allah et son Messager, renoncer à ce qu'Allah et son Messager ont interdit, et surtout en ce qui concerne la pudeur et la chasteté, et éviter tout moyen qui mène au mal et à la perversion, et l'avidité dans la vie de ce bas monde ne doit pas les mener à l'indulgence dans cette affaire."Donc, la femme n'a pas le droit de voyager pour s'acquitter du Hadj sans être accompagnée d'un Mahram, et il faut interdire aux responsables des campagnes du Hadj de faire cela, de peur qu'on ne commette un acte interdit par le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et pour barrer la voie au mal et à la perversité, Allah (qu'Il soit Loué et Exalté) dit :  Et c'est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d'aller faire le pèlerinage de la Maison.
( Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 335)
Parmi les conditions de la capacité de la femme pour s'acquitter du pèlerinage, il y a la présence d'un Mahram, et sa prédisposition à l'accompagner dans ce voyage, et Allah ne charge aucune personne que selon sa capacité.Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas


   ALLAH SAIT MIEUX

  Soubhan' Allah puisque tu es reconvertie ,  El Hamdoulilah ,depuis pas longtemps,autant que tu saches par la Grâce d'ALLAH AL-MÂLIK

  ce qui entoure "certains voyages" en Islam

 De toutes façons,on apprend toute sa vie .... InchAllah et c'est ce qui est merveilleux ... Soubhan' Allah

 Qu' allah AL-LATÎF te Guide et te Facilite   amine


                                                       Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
« Dernière édition: Août 02, 2011, 10:12:05 par DELIVRE » Journalisée
   

Tapis + boussole
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle