Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Allah pardonne t'il tout les péchés, même l'avortement ?  (Lu 23268 fois)
0 Membres et 2 Invités sur ce fil de discussion.
najma2010
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: BAMAKO
Messages: 8



Voir le profil
« le: Août 23, 2010, 19:09:54 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

je voulais savoir si tous les péchés commis peuvent etre pardonnés par allah meme l'avortement?


                                                      merci
« Dernière édition: Août 23, 2010, 19:11:36 par Palestinienne » Journalisée
affia
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: france
Messages: 1338



Voir le profil
« Répondre #1 le: Août 23, 2010, 21:15:41 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum , Lui seul le sait ma soeur ,on pourra t'apporter autant d'hadiths ou de preuves , ça ne repondra pas à ta question
Tout ce que tu as à faire toi c'est de bien te comporter ,de faire ton maximun pour ne pas etre dans les erreurs
Avis personnel
Journalisée
amira1430
Invité
« Répondre #2 le: Août 23, 2010, 21:15:41 »
Share   Modifier le messageModifier

Wa alaykoum salaam.

 allah soubhanou wa ta3ala est Ar-Rahman, Ar-Rahim, Al-Ghaffar...


Commentaire de Nawawi : Les savants ont dit : "Le repentir de tout péché est une obligation. S'il s'agit d'un péché commis par le serviteur envers son Seigneur - et qui n'est pas lié au droit d'un être humain -, ce repentir est soumis à 3 conditions : le renoncement au péché, le regret de l'avoir commis et la ferme intention de ne plus revenir à ce péché. Si l'une des 3 conditions n'est pas remplie, le repentir ne sera pas valable.

Si le péché porte atteinte à un être humain, les conditions du repentir sont alors au nombre de 4 : les 3 précédentes et une 4ème qui consiste à réparer le tort commis envers autrui. S'il s'agit d'un vol, il faut lui restituer son bien. S'il s'agit d'une calomnie proférée contre lui - ou quelque chose de semblable -, il faut la réparer ou demander sa grâce. S'il s'agit de médisance, il faut l'en informer.

Il est nécessaire de se repentir de tout péché. Si le serviteur se repent de certains péchés, son repentir est valable pour ces péchés, mais il doit se repentir du reste des péchés commis. Les arguments contenues dans le Coran, la Sunna et le consensus communautaire (ijma') sont claires quant à l'obligation du repentir."


 allah Razza wa jal, dit : {Et repentez-vous tous devant Dieu, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.} Sourate 24, verset 31

{Demandez pardon à votre Seigneur ; ensuite revenez à Lui.} Sourate 11, verset 3

{Ô vous qui avez cru ! Repentez-vous à Dieu d'un repentir sincère.} Sourate 66, verset 8


Abu Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu  Salla-llah allahi wa salam : Dieu accepte le repentir de toute personne qui se repent avant que le soleil ne se lève à l'Ouest. (Muslim)

Selon Abu Hamza ibn Malik al-Ansari, serviteur de l'Envoyé de Dieu  Salla-llah allahi wa salam a dit : Certes, Dieu se réjouit du repentir de son Serviteur plus que l'un d'entre vous qui retrouve son chameau dans le désert. (Bukhari et Muslim)
Dans une autre version rapportée par Muslim, nous avons : "Dieu Se réjouit du repentir de Son serviteur plus que se réjouit l'un de vous qui, traversant une terre désertique, voit sa monture lui échapper, emportant sa nourriture et sa boisson. Désespérant de retrouver sa monture, il s'allonge à l'ombre d'un arbre. Alors qu'il est ainsi, voilà que sa monture se présente devant lui. Il la saisit par la bride et s'exclame sous l'effet de la joie : "Seigneur ! Tu es mon serviteur et je suis Ton seigneur !", commettant ainsi un lapsus." Le Prophète  Salla-llah allahi wa salam n'hésite pas à utiliser des paraboles afin de faciliter la compréhension de ceux qui l'écoutent. Il  Salla-llah allahi wa salam décrit ici la clémence et l'amour de Dieu à l'égard de Ses serviteurs qui se repentent. Dieu ne tient pas rigueur à celui qui pèche par erreur, Il dit aussi : {Dieu aime ceux qui ses repentent, et Il aime ceux qui se purifient.} Sourate 2, verset 222. Commentaire de l'Imam An Nawawi


Selon Abu Musa 'Abdullah ibn Qays al-Ashari, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : Dieu - Exalté soit-il - tend Sa Main la nuit pour accepter le repentir de celui qui pèche le jour, et Il tend Sa main le jour pour accepter le repentir de celui qui pèche la nuit, et ce jusqu'au jour où le Soleil se lèvera à l'Ouest (c'est-à-dire le jour de la Résurrection). (Muslim)
La porte du repentir est donc constamment ouverte et ne se fermera que lorsque le Soleil se lèvera à l'Ouest, moment qui marquera la fin du monde. Imam An-Nawawi.

Abu Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu  Salla-llah allahi wa salam : Dieu accepte le repentir de toute personne qui se repent avant que le Soleil ne se lève à l'Ouest. (Muslim)


Selon Abou Sa'id Al Khoudri, le Messager de Dieu  Salla-llah allahi wa salam a dit: "Parmi ceux qui vivaient avant vous il y avait un homme qui avait tué 99 personnes. Il demanda quel était le plus grand savant de la terre. On lui désigna un moine. Il alla le trouver et lui dit qu'il avait tué 99 personnes. Est-ce qu'il lui restait quelque possibilité de se repentir? Le moine dit aussitôt "Non". Il le tua sur le coup et compléta ainsi a 100 le nombre de ses victimes. Puis il demanda quel était l'homme le plus savant de la terre. On lui désigna un. Il lui dit: "J'ai tué 100 personnes. Ai-je encore quelque possibilité de me repentir? Il lui dit: "Oui et qu'est ce qui s'oppose a ton retour a Allah? Va a tel pays. La vivent des gens qui ne font qu'adorer Allah exalté. Adore Allah avec eux et ne retourne plus a ton pays car c'est une terre de mal". Il se mit donc en marche et lorsqu'il fut a la moitié du chemin il fut atteint par la mort. Les Anges de la miséricorde (ceux qui accueillent les mourants agrées de Allah) se disputèrent a son sujet avec les Anges des tourments (les uns voulant le destiner au Paradis, les autres voulant le destiner a l'enfer). Les Anges de la miséricorde dirent: "Il est venu plein de repentir désirant a tout coeur retourner a Allah". Les Anges des tourments dirent: "Il n'a jamais fait de bien dans sa vie". C'est alors qu'un Ange vint a eux sous une apparence humaine. Ils le prirent comme arbitre. Il leur dit: "Mesurez la distance qui le sépare de la terre du mal et celle qui le sépare de la terre du bien. Destinez-le ensuite a celle dont il est le plus proche". Ils mesurent et trouvèrent qu'il était plus près de la terre qu'il voulait rejoindre et ce furent les Anges de la miséricorde qui lui retirèrent son âme." [Bukhari et Muslim]
Dans une autre version: "La cité vertueuse était plus proche d’une seule palme et c’est pourquoi il fut compté de ses habitans".
Dans une troisième version: "Dieu exalté inspira à la terre du mal de s’éloigner et à celle du bien de se rapprocher. Puis Il dit: "Mesurez la distance qui les sépare". Ils trouvèrent qu’il était plus proche d’une palme de la cité du bien. Aussi fut-il absout de ses péchés".
Ce hadith rappelle que nous devons fournir des efforts afin de surmonter les difficultés et ainsi gagner la compagnie des gens vertueux, car se sont ces efforts qui sont la preuve d'un repentir sincère. Il met aussi à l'honneur le savoir qui prédomine sur l'adoration ; tout adorateur ignorant peut pécher car, croyant faire le bien, il peut répondre incorrectement et sans savoir, faisant du tort à lui-même et à autrui. Le avant, par contre, est guidé par la lumière de son savoir, il en tire profit et sa science est utile à autrui. (Imam An Nawawi)

Selon Ibn 'Abbas et Anas ibn Malik, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : Si le Fils d'Adam était une vallée pleine d'or, il en souhaiterait une 2ème. Pourtant, seule la terre emplira sa bouche et Dieu accepte le repentir de celui qui se repent. (Bukhari et Muslim)
L'avidité de l'homme à l'accumulation des biens est blâmable. Cela peut conduire à négliger des devoirs religieux. (Imam An Nawawi)

Selon Abu Hurayra, la Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : Par Celui qui tient monâme dans Sa Main, si vous ne commettiez pas de péchés, Dieu vous aurez emportés et vous aurait remplacés par un peuple de pécheurs qui Lui demanderait pardon et auquel Il aurait pardonné. (Muslim)


Selon ibn Mas'ud, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : Quiconque dit : "J'implore le pardon de Dieu en dehors duquel il n'est pas d'autre dieu, le Vivant, Celui qui assure en permanence la protection et l'avenir de Ses créatures, et je me repends à Lui"*, se verra pardonner ses péchés, et ce, même s'il avait fuit le combat. (Abu Dawud, Tirmidhi, Hakim qui le considère sahih selon les conditions énumérées par Bukhari et Muslim) Ibn 'Allan a expliqué ce hadith ainsi : "Les péchés qu'il a commis envers son Seigneur lui seront pardonnés, même s'il s'agit de péchés capitaux."
*Astaghfirou Llaha l-ladhi la ilaha illa huwa l-hayya l-qayyuma wa atubu ilayh.

Selon Shaddad ibn Aws, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : La demande de pardon par excellence consiste à Dire : "Ô Allah ! Tu es mon Seigneur, il n'y a de dieu que Toi, c'est Toi qui m'a créé et je suis ton esclave. Je suis soumis à Tes promesses autant que je le puis. Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j'ai commis, je me rends devant Toi avec les bienfaits dont Tu m'as comblé et je me rends devant Toi avec mon péché. Pardonne-moi, car nul autre que Toi n'absout les péchés."* Quiconque, dans la journée, prononce ces mots avec conviction et meurt avant la nuit entrera au Paradis. Et quiconque, le soir, prononce ces mots avec conviction et meurt dans la nuit entrera au Paradis. (Bukhari) Cette demande de pardon par excellence est appelée sayyid al-istighfar (sayyid signifiant maître car elle traite de l'unicité divine et elle rappelle que Dieu Seul mérite l'adoration ; elle est une humilité et un dévouement envers le Créateur de toute chose, et enfin c'est une reconnaissance sans équivoque de ses péchés. (Imam An Nawawi)
*Allahumma anta rabbi la ilaha illa ant, khalaqtani wa ana `abduk, wa ana `ala `ahdika, wa wa'dika ma stata't, a'udhu bika min sharri ma sana't, abuu laka bini'matika `alayya, wa abuu bidhanbi faghfir li, fa innahu la yaghfiru dh-dhunuba illa ant


Il est recommandé au repentant, en plus de la prière, de s'adonner à de bonnes actions en application de la parole du Très Haut: «Et je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne œuvre, puis se met sur le bon chemin.» (Coran,20: 82)

Parmi les meilleures actions que le repentant puisse faire figure l'aumône. Car elle constitue l'un des plus importants moyens d'obtenir l'exaucement du repentir. A ce propos, le Très Haut dit: «…Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c'est bien; c'est mieux encore, pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indigents. Allah effacera une partie de vos méfaits. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.» (Coran,2: 271 )


Selon Anas, le Prophète  Salla-llah allahi wa salam à dit : Dieu Tout-Puissant dit : "O fils d'Adam ! Tant que tu M'invoques et places en Moi ton espoir, Je te pardonne quoi que tu aies fait, sans y attacher plus d'importance. O fils d'Adam ! Même si tes péchés atteignent les nuages des cieux, et qu'ensuite tu sollicites Mon pardon, Je te l'accorderais, sans y attacher plus d'importance. O fils d'Adam ! Si tu te présentes devant Moi avec autant de péchés que peut en contenir la Terre et qu'ensuite tu Me rencontres sans M'avoir associé qui que ce soit, Je t'accorderai un pardon à la mesure de tes péchés." (Tirmidhi qui le considère hasan)

Allah dit : « Ceux qui n’invoquent avec Allah aucune autre divinité, ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée sauf dans les limites de la légalité et qui ne s’adonnent pas à la fornication. Car quiconque fait cela encourre une punition. Le châtiment lui sera multiplié le jour de la Résurrection et il y restera éternellement, couvert d’humiliation .Sauf celui qui repent à Allah et accomplit une bonne œuvre ». Et Il dit : « Et n’approchez pas la fornication, c’est une turpitude et un mauvais chemin ».


Seul  allah peut pardonner oukhty, Il peut TOUT faire, il ne faut jamais désepérer de Sa Miséricorde et de Sa Grâce Smiley

Après je ne suis pas en Dieu pour dire s'il pardonnera ou non, Allahu a3lem, mais Sa Miséricorde est immense...Il pardonne tout tant que l'on ne lui associe rien.

Que Dieu nous accorde son pardon et nous fasse entrer dans son Paradis  amine

 baraka

 Salam Alaykoum
Journalisée
momodadi
Invité
« Répondre #3 le: Août 23, 2010, 21:27:30 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh.je ne répondrais pas a la question par respect  a la charte .mais salam a 3likom ou saha ftorkom a tous.ou llah i takabel essiame wa touba.
Journalisée
amira1430
Invité
« Répondre #4 le: Août 24, 2010, 13:30:13 »
Share   Modifier le messageModifier

Wa alaykoum salaam.

Je voulais juste preciser que le fait que je reponde a la question ne voulait en aucun cas dire que je cautionne l'avortement et meme le fait de faire zina...j'ai juste voulu ma  Sourire Mouslima te montrer  a travers differents hadith et versets que  allah Razza wa jal est Pardonneur et Misericordieux...

Apres je ne juge personne, nous avons tous notre part de peches, personne n'est parfait, le tout est de reconnaitre ses erreurs, demander pardon a Allah et de ne plus y retourner...wa Allahu a3lem.

En ce qui concerne l'avortement c'est haram. Dieu a rendue la vie sacree, seul Lui peut retirer la vie...

Si cet enfant est lie au fait que 2 personnes ont fait zina je trouve que l'avortement est encore plus grave car la personne rajoute un peche sur le peche...wa Allahu a3lem, c'est mon avis personnel. C'est tres grave de faire zina et si en plus a la suite de ca on avorte je trouve ca pire...


" Lorsqu'on annonce à l'un d'eux la naissance d'une fille, son visage s'assombrit, il suffoque, il se tient à l'écart, loin des gens, à cause du malheur qui lui a été annoncé.Va-t-il conserver cette enfant, malgré sa honte, ou bien l'enfouira-t-il dans la poussière ? Leur jugement n'est-il pas détestable ? "(Sourate 16, verset 58-59)

" Et lorsqu'on demandera à la fille enterrée vivante-pour quel crime a-t-elle été tuée ? "(Sourate 81, verset 8 et 9)

Le Très Haut dit  : « Qui n' invoquent pas d' autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu' Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition et le châtiment lui sera doublé, au Jour de la Résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d' ignominie; sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux; et quiconque se repent et accomplit une bonne œuvre c' est vers Allah qu' aboutira son retour.  » (Sourate 25, verset 68 et 71)


 El Hamdoulilah Dieu nous laisse la porte du repentir ouverte jusqu'a notre mort...encore une immense grace de Sa part  Soubhan' Allah alors que nous sommes par moment ingrats.

 :allahu akbar,  :allahu akbar,  :allahu akbar !!


Qu' allah soubhanou wa ta3ala nous pardonne nos fautes, accepte nos repentirs, nous protege le jour du Jugement, nous accorde belle part ici-vas et dans l'au-dela et fasse de nous des pieux serviteurs entierements soumis a Lui
amine

 baraka2

 Salam Alaykoum

Journalisée
fleurdenuit
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 53
Localisation: maroc
Messages: 608



Voir le profil
« Répondre #5 le: Août 24, 2010, 16:15:35 »
Share   Modifier le messageModifier

salamo aalaikom
je me permets de résumer par le hadith "Allah pardonne tous les péchés sauf lui associer quelque chose ou quelqu'un" et je connais nombres de douâes qui connduisent à ce résultat tel" Allahou ma inni aabdouka ibnou aabdika wa ibnou amatik aâouthou bika min charry ma sanaât wa a bou'ou laka bi niâmatika aâlya wa abou'ou bi thanby fa'ghfir ly fa innahou la yaaghfirou ethounouba illa ant"= ô Allah je suis ton esclave fils de ton esclave et fils de (ton esclave femme) je reconnais ton bienfait et j'avoue mon péché alors pardonne moi car personne ne peut le faire puisque tu es celui qui pardonne et tu es miséricordieux" Ameen!
Journalisée
convertie38
Invité
« Répondre #6 le: Août 24, 2010, 16:18:27 »
Share   Modifier le messageModifier

salamo aalaikom
je me permets de résumer par le hadith "Allah pardonne tous les péchés sauf lui associer quelque chose ou quelqu'un"

   bismillah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

  Chère oukhty merci de préciser quel en est le rapporteur Wink

  Comme on vous le demande souvent, lorsque vous postez un hadîth mettez-y le rapporteur Smiley

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
momodadi
Invité
« Répondre #7 le: Août 25, 2010, 00:35:35 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh simple question a vous mes frères et soeurs l'avortement est t'il comparable au meurtre ou y'a t'il un délai dans la durée de la grossesse et est-ce que la contraception et une forme d'avortement?
Journalisée
amira1430
Invité
« Répondre #8 le: Août 25, 2010, 00:55:56 »
Share   Modifier le messageModifier

wa alaykoum salaam. Il me semble qu'il y a des divergences en ce qui concerne la contraception, Allahu a3lem. Pour l avortement il me semble que tu peux y avoir recours si la sané de la femme est en jeu. Pour avorter je crois qu'au niveau de la medecine il y a un delais pour avorter apres c est trop tard. Avorter c est en quelque sorte tuer le foetus, apres je ne sais pas trop comment le dine traduit tout ca. Je ferai des recherches demain inchAllah pour amener des sources.  baraka2 Salam Alaykoum
Journalisée
khalid-yasin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 2895



Voir le profil
« Répondre #9 le: Août 25, 2010, 01:09:29 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                        bismillah.
                                  Salam Alaykoum.

L'avortement.  
Proposé par Mouhammad Patel le Mardi 28 août 2001

Question : Que dit l'Islam sur l'avortement ?


Réponse : Tout d'abord, il est nécessaire de rappeler que la vie du foetus, à l'instar de la vie humaine en général, est sacrée en Islam. A ce titre, elle se doit d'être gardée et protégée dans la mesure du possible. On peut se faire une idée de l'importance reconnue au foetus lorsqu'on considère le fait que la jurisprudence musulmane autorise à la femme qui est enceinte et qui craint pour la santé du futur bébé de ne pas jeûner durant le mois de Ramadhân (et de remplacer les jours ainsi manqués plus tard) ... alors que la pratique du jeûne du Ramadhân compte parmi les cinq piliers les plus connus de l'Islam...
Plus révélateur encore: A l'époque du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), une femme ("Al Ghâmidiya") était tombée enceinte après avoir commis l'adultère... Comme elle était venue se dénoncer devant le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam), celui-ci prit la décision d'appliquer la peine prévue, mais pas avant que la femme en question n'eut accouché et complété la période d'allaitement...

C'est pourquoi, comme le souligne Cheikh Qaradâwi r.a., la règle de base en Islam par rapport à l'avortement, c'est l'interdiction. Néanmoins, cette interdiction peut être plus ou moins sévère, en fonction des circonstances et surtout en fonction du moment où a lieu l'interruption de la grossesse... (Réf: "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547)

L'avortement après l'insufflation de l'âme ("Nafss our roûh"):

Dans un certain nombre de Hadiths authentiques où sont détaillés les différentes étapes du développement embryonnaire, le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) affirme que l'âme est insufflée ("nafkh our roûh") dans le fœtus au terme du quatrième mois de grossesse (120 jours). 1
C'est justement en raison de ce genre de Hadiths que les savants musulmans considèrent unanimement que, passé la limite de quatre mois (120 jours), l'avortement est strictement interdit. Avorter dans un tel cas de figure est considéré comme étant un acte d'infanticide et est assimilé à un crime en Islam. Allâmah Ibné Taymiyyah r.a. écrit dans une de ses Fatâwa que cet acte relève du "wa'd" (enterrement d'un enfant vivant), à propos duquel Allah dit sur un ton d'avertissement dans le Qour'aane:

"Et lorsqu'on demandera à la fillette enterrée vivante , pour quel péché elle a été tuée".

(Sourate 81 - Versets 8/9)

(Réf: Madjmou'oul Fatâwa - Volume 4 / Page 217)

Cependant, si le fait de conserver ce fœtus met la vie de la mère en danger, et qu'il ne soit pas possible de la sauver sans le retirer, dans ce cas, certains oulémas affirment que l'avortement est toléré, même si la vie a déjà été insufflée, en vertu de la règle en Islam, qui veut que, lorsqu'on est obligé de choisir entre deux maux, on doit opter pour le moindre des deux. Dans ce cas précis, il est évident que la mort de la mère est une perte beaucoup plus grande que celle du fœtus. Qui de plus est, la vie de la mère est une réalité, alors que la naissance du futur enfant n'est encore, à ce stade, qu'espérée... (Réf: "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547; il est à noter que certains savants ont interdit l'avortement même dans ce cas... C'est ce qui est mentionné dans les références hanafites suivantes: "Al Bahr oul Râïq" - Volume 8 / Page 233 et "Fatâwa Qâdhi Khân" - Volume 4 / Page 385.)


L'avortement avant l'insufflation de l'âme ("Nafkh our roûh"):

Ecole hanafite: Si l'âme n'a pas encore été insufflée et le futur enfant se trouve encore à l'état embryonnaire, selon l'école hanafite, la femme peut avorter dans un cas de grande nécessité (réelle et reconnue) et pour une raison valable. Si une femme avorte sans raison valable alors que les membres et les organes de foetus avaient déjà commencé à se former, elle aura le péché d'avoir commis un crime, comme le mentionne explicitement Ibné Âbidine Châmi r.a. dans son ouvrage de référence de l'école hanafite, "Raddoul Mouhtâr" (Volume 5 - Page 519). Et même si les membres et organes du fœtus n'ont pas encore commencé à se former, il n'est pas permis de procéder à un avortement sans raison valable. Cependant, si une femme le fait quand même, elle n'aura pas autant de péchés que si elle avorte après que les membres aient commencé à se former. 2

Les raisons valables pour un avortement peuvent être de deux types:


Les facteurs qui sont en rapport avec le fœtus. Exemples: une malformation décelée du fœtus; la présence chez lui d'une déficience importante; le fort risque qu'il soit atteint par une maladie génétique grave héritée des parents. Néanmoins, dans ce genre de cas, la décision éventuelle d'une interruption de grossesse devra être basée sur un diagnostic médical fiable et digne de confiance, et non pas sur de simples suppositions... 3

Les facteurs qui sont en rapport avec la mère. Exemples: la présence du fœtus met en danger la vie ou la santé mentale de la future mère; la femme étant handicapée physiquement ou mentalement, elle ne pourra pas élever correctement un éventuel enfant, et il n'y a personne non plus de sa famille pour le faire à sa place; la femme est tombée enceinte à la suite d'un viol et elle ne désire pas garder cet enfant. (Réf: "Al Halâl wal Harâm" de Cheikh Khâlid Sayfoullâh - Pages 309 / 310)


Ecole hambalite: Selon le rapport de Cheikh Wahbah Az Zouheïli, l'avis de l'école hambalite sur cette question est similaire à celle de l'école hanafite. (Réf: "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2648)


Ecole châféïte: Il y a principalement trois avis qui sont rapportés de l'école châféite concernant l'interruption de la grossesse avant l'insufflation de l'âme:

- Une opinion est assez proche de celle des hanafites. (C'est là l'avis qui a la préférence du juriste châféite, Al Ramali r.a.).

- L'autre avis est qu'il est permis mais déconseillé ("Makrouh") d'avorter avant 40 jours de grossesse. (Si cela devait se faire, l'accord des deux époux serait nécessaire.) Après 40 jours, l'avortement est strictement interdit. (Réf: "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2648)

- L'avortement est interdit depuis le moment où a lieu la fécondation. Cette troisième opinion est celle qui a été retenue par l'Imâm Abou Hâmid Al Ghazâli r.a." (Voir "Ihyâou ouloûmi dîne", Volume 2 - Page 47).


Ecole mâlékite: L'avis le plus fiable au sein de l'école mâlékite est que l'avortement est interdit depuis le début même de la grossesse. (Réf: "Al-Qawaaneen al-Fiqhiyyah" de Ibn Djizzi - Page 141 - "Al Fiqh oul Islâmiy")


Il est à noter que, sur cette question, bon nombre de savants contemporains ont adopté une position qui, finalement, va dans le sens de celle qui a été définie par les experts de l'école hanafite...

Cheikh Wahbah Az Zouheïli écrit ainsi:

"Et je donne préférence (à l'avis stipulant) l'interdiction de l'avortement depuis le début de la grossesse, sauf en en cas de nécessité ou dans le cadre d'une raison valable (...)" (Réf: "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2647)


Cheikh Qaradâwi affirme pour sa part:

"La règle de base en ce qui concerne l'avortement est l'interdiction. Cette interdiction prend de l'ampleur en fonction de l'état d'avancement et de développement du foetus. Ainsi, durant les quarante premiers jours de grossesse, l'interdiction est la plus légère. C'est pourquoi, l'avortement sera autorisé dans ce cas pour des raisons valables. Après la période de quarante jours, l'interdiction devient plus forte; l'avortement ne sera alors toléré que pour des motifs plus graves (par rapport à l'étape précédente), motifs qui seront déterminés par des personnes versées dans le "Fiqh". Et l'interdiction continuera ainsi à prendre de l'ampleur (...)" (Fatâwa Mou'âsirah - Volume 2 / Page 547)


Wa Allâhou A'lam !

Et Dieu est Plus Savant !


--------------------------------------------------------------------------------

Notes:

1- Il existe une différence entre l'insufflation de l'âme réelle ("roûh rabbâniy" ou "roûh haquiqui", comme le désigne certains oulémas), qui se fait donc au quatrième mois de grossesse, et l'apparition des signes de la vie (que ces mêmes savants appellent "roûh haywâni") au sein du fœtus. En effet, les signes de la vie font leur apparition chez l'embryon bien avant que l'âme réelle ne soit insufflée (le coeur bat déjà à partir de la quatrième semaine de développement, et au cours du troisième mois, le foetus commence à bouger)... Il convient de souligner également qu'il existe un Hadith authentique (rapporté par l'Imâm Mouslim) qui mentionne que l'embryon reçoit la visite d'un ange lorsque 42 nuits de grossesse sont passées (6 semaines): Celui-ci est notamment chargé de "modeler" ("taswîr") l'embryon par la formation de certains organes sensoriels...

2- Certaines références hanafites (comme "An Nawâdir" par exemple) mentionnent la permission de mettre un terme à la grossesse si les membres du foetus ne sont pas encore formés... Néanmoins, les experts de l'école hanafite affirment que cette permission ne concerne que les cas où l'interruption de grossesse serait justifiée par une raison valable (Voir à ce sujet les écrits de Ibn Âbidine, dans son "Radd oul Mouhtâr" - Volume 3 / Page 176)

3- Une Fatwa, émise par "The Islamic Fiqh Committee of the Muslim World League" lors de sa 12ème session qui s'est déroulée à Makkah le 10 Février 1990, stipule que, s'il est établi de façon certaine par un comité de médecins digne de confiance que le foetus est malformé, et que cette malformation ne pourra être traitée par la suite par les spécialistes, l'avortement est permis avec l'accord des parents et dans la limite des 120 jours de grossesse.

                                                  Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh.
 
  
  
« Dernière édition: Août 25, 2010, 01:10:57 par Kinz El Islam » Journalisée
momodadi
Invité
« Répondre #10 le: Août 25, 2010, 01:20:49 »
Share   Modifier le messageModifier

 :baraka2oukhte amira et akhe khalid pour vos recherches donc si j'ai bien compris vos reponses, la contraception que nous pratiquons en generale est strictement interdite ou alors j'ai rien compris?
Journalisée
abdel02
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 40
Localisation: 14 avenue de montjoux
Messages: 13



Voir le profil
« Répondre #11 le: Août 25, 2010, 01:28:46 »
Share   Modifier le messageModifier

 Soubhan' Allah sourate 2 verset 228  et les femmes divorcees doivent observer un delai d attente de trois menstrues,ET IL NE LEUR EST PAS PERMIS DE TAIRE CE Q  allah A CREE DANS LEURS VENTRES;SI ELLES CROIENT EN  allah ET AU JOUR DERNIER   C JUSTE LE DEBUT DU VERSET 228
Journalisée
momodadi
Invité
« Répondre #12 le: Août 25, 2010, 01:37:16 »
Share   Modifier le messageModifier

 Baraka Allahou Fik ou fik akhi  alors concretement mes freres et soeurs c'est interdit ou pas la contraception (la pillule pour etre clair) Salam Alaykoum
Journalisée
najma2010
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 33
Localisation: BAMAKO
Messages: 8



Voir le profil
« Répondre #13 le: Août 25, 2010, 11:02:58 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh


Merci beaucoup chers Rire Mouslim et  Sourire Mouslima de m 'accorder votre temps.J'ai bien compris les reponses que vous m'avez donné.

                                                        Salam Alaykoum
Journalisée
muslima300
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 1993
Localisation: istres
Messages: 33



Voir le profil
« Répondre #14 le: Août 25, 2010, 12:12:42 »
Share   Modifier le messageModifier

salamo aalaikom
je me permets de résumer par le hadith "Allah pardonne tous les péchés sauf lui associer quelque chose ou quelqu'un" et je connais nombres de douâes qui connduisent à ce résultat tel" Allahou ma inni aabdouka ibnou aabdika wa ibnou amatik aâouthou bika min charry ma sanaât wa a bou'ou laka bi niâmatika aâlya wa abou'ou bi thanby fa'ghfir ly fa innahou la yaaghfirou ethounouba illa ant"= ô Allah je suis ton esclave fils de ton esclave et fils de (ton esclave femme) je reconnais ton bienfait et j'avoue mon péché alors pardonne moi car personne ne peut le faire puisque tu es celui qui pardonne et tu es miséricordieux" Ameen!



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Dieu pardonne tout sauf qu'on LUI associe quelqu'un ou quelque chose

Exception faite du passé?

Je m'explique si un  Rire Mouslim ou  Sourire Mouslima  a associé une personne (un humain ) à Dieu et par la suite s'est repentie

Dieu ne va t'il pas lui pardonner?

Dans la catégorie du shirk majeur il ya:

"Le polythéisme de l'affection "

Il s'agit dans ce genre de polythéisme d'aimer quelqu'un de la manière dont on aime ALLAH que ce soit à un niveau égal, supérieur ou inférieur, car l'affection impliquent l'humilité et la soumission ALLAH Razza wa jal dit à ce sujet:


"Parmi les hommes, il est en est qui prennent en dehors d' ALLAH des égaux à LUI en les aimant comme on aime ALLAH. Or les croyant sont plus ardents en l'amour d'ALLAH."

Si une personne ignorante est tomber dans ce type de polythéisme dans le passée mais qui se réforme dans le présent,

ALLAH ne va t'IL pas lui pardonner???

baraka2




Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #15 le: Août 25, 2010, 12:31:37 »
Share   Modifier le messageModifier

Baraka Allahou Fik ou fik akhi  alors concretement mes freres et soeurs c'est interdit ou pas la contraception (la pillule pour etre clair) Salam Alaykoum


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Rien à voir avec ce sujet mais je voulais juste dire à notre frère  momodadi

Contente de voir que tu es toujours là mon frère Momodadi Grin Wink

une fois qu'on est passer sur ce  MachAllah forum on l'oubli pas facilement même si on le quitte Soubhan' Allah

en tout cas j'espère que tu restera parmi nous aussi longtemp que possible  InchAllah

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
amira1430
Invité
« Répondre #16 le: Août 25, 2010, 13:25:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Wa fika varaka Allah  Rire Mouslim Momodadi, pour repondre a ta question, le  Rire Mouslim  khalid-yasin  MachAllah a apporte des sources pour l'avortement et je me permets d'amener des sources sur la contraception :

La contraception en islam

Il n’est pas permis à la femme d’utiliser les pilules contraceptives pour ne pas avoir beaucoup d’enfants ou de peur d’être sujette à la pauvreté. Toutefois il est permis de l’utiliser pour prévenir d’une grossesse dans le cas où la femme aurait une maladie qui pourrait lui causer du tort si elle était amenée à tomber enceinte ou bien si elle ne peut donner naissance normalement c’est-à-dire qu’elle nécessite une intervention chirurgicale pour accoucher ou tout autre cas similaire. Dans ce type de cas il ne lui est permis d’utiliser la pilule contraceptive seulement après avoir consulté un médecin spécialisé dans ce domaine, par ailleurs, afin de savoir si ces pilules peuvent causer du tort à son organisme.

Al-Lajnatou ad-Dâ-ima. voir Fatawal Mar-a (Page 98)

Quelle est la règle concernant le contrôle des naissances (contraception) ?   

Réponse de cheikh ibn Baz [1]:  Ce problème est un problème contemporain et de nombreuses personnes s’interrogent dessus. Cette question à déjà été étudié lors d’une assise par une assemblée des principaux savants, lors d’une session précédente, et nous avons pris une décision concernant ce problème d’après ce que nous en avons constaté, et nous avons conclu qu’il n’était pas permis d’utiliser les pilules contraceptives.   En effet Allah -'Azza wa Jal- a légiféré dans Son adoration de réunir les causes qui mènent à la procréation et ainsi d’agrandir la communauté.


Et le Prophète  Salla-llah allahi wa salam a dit : « Épousez la féconde et affectueuse. Certes, je surpasserais [en nombre] les autres communautés par vous au Jour de la Résurrection »[2]
Et dans une autre version : « Je surpasserais [en nombre] les Prophètes au Jour de la Résurrection »


 En effet la communauté a besoin d’être augmentée (en nombre) afin qu’elle puisse adorer Allah, combattre dans Son sentier et défendre les musulmans -Par La Permission d’Allah et Sa réussite- contre les ruses de leurs ennemis.

 Il est donc un devoir pour la femme de délaisser ces choses, de ne pas les rendre licites et de ne les employer qu’en cas de nécessité. Lorsqu’il y a une nécessité, alors il  n’y a pas de mal, comme c’est le cas pour une femme qui est atteinte d’une maladie dans son utérus ou autres, ce qui pourrait lui nuire si elle venait à tomber enceinte ; dans ce cas il n’y a pas de mal à ce qu’elle les utilise selon la quantité suffisante nécessaire.

 De la même façon, si elle a déjà beaucoup d’enfants qui s’accumule et augmente et qu’une grossesse pourrait être une difficulté pour elle, alors il n’y a pas de mal à ce qu’elle utilise les pilules contraceptives pour une durée déterminée comme 1 an ou 2 (« durée de l’allaitement au sein ») jusqu’à tant que s’allège (ce mal) et qu’elle soit enfin dans la capacité d’éduquer ses enfants comme il convient.

 Par contre, si elle pense qu’elle a le droit de les utiliser pour se consacrer à un métier ou pour avoir une vie confortable, ou tout ce qui ressemble à cela parmi les raisons pour lesquelles les femmes les utilisent de nos jours, alors ceci n’est pas permis.


A quel moment est-il permis d’utiliser la pilule contraceptive, et à quel moment lui est-il interdit ?
Y a-t-il un texte explicite à cela, ou bien un avis jurisprudentiel concernant le contrôle des naissances ?
Et est-il permis au musulman de pratiquer le ‘Azl pendant le rapport sexuel, sans aucune raison ?


Réponse de cheikh ibn ‘Outheïmine [3]:   Les musulmans doivent accroître leur progéniture selon leurs capacités, car c’est ce qui a été ordonné par le Prophète  Salla-llah allahi wa salam dans sa parole : « Épousez la féconde et affectueuse. Certes, je surpasserais [en nombre]  par vous …»
En effet, plus il y a de naissance et plus la communauté s’agrandit, et plus la communauté s’agrandit et plus c’est un honneur pour elle, comme Le Très Haut a dit s’adressant aux Bani-Israïl (Traduction relative et approchée) : "Et Nous vous fîmes un peuple plus nombreux" S17 V6


  Et Chou’aïb a dit à son peuple (Traduction relative et approchée) : "Rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux et qu’Il vous a multipliés en grand nombre"S7 V86

Et personne ne peut nier que plus la communauté est grande et plus son honneur et sa puissance sont grands ; Contrairement à ce que prétendent les gens de la mauvaise pensée qui croient qu’une grande communauté est une cause de pauvreté et de famine.

Lorsque la communauté est nombreuse et qu’elle s’en remet à Allah, et croit en Sa promesse qui se trouve dans Sa parole …(Traduction relative et approchée) : "Il n’y a pas une bête sur terre dont la subsistance n’incombe à Allah" S11 V6 …Alors Allah lui facilite ses affaires et l’enrichit par Sa générosité.   A partir de ce moment là, on commence à voir apparaître la réponse à notre question. La femme ne doit pas utiliser la pilule contraceptive à moins que 2 conditions ne soient rencontrées :

 La première condition c’est qu’elle en ait besoin.
Par exemple, si elle est malade et ne peut supporter une grossesse par année, ou bien que son corps soit trop affaibli, ou bien qu’elle est un autre mal qui l’empêche d’enfanter  chaque année.

 La deuxième condition c’est qu’elle est la permission de son mari.
Car les enfants et le fait de procréer sont un droit du mari. En outre, ils doivent aussi consulter un médecin spécialisé dans ce domaine (c’est à dire les pilules) pour savoir si le fait de les utiliser peut nuire ou non à sa santé.

 Si les deux conditions précitées sont réunies, alors il n’y a pas de mal à ce qu’elle utilise ces pilules. Par contre, il ne faut pas que ceci ait une nature permanente, c’est à dire qu’elle les prenne tout le temps, car en faisant cela il y a une coupure de la progéniture. 

Quant à la deuxième partie de la question : Il est obligatoire pour elle de savoir qu’en réalité le contrôle des naissances est quelque chose d’impossible. Car le fait qu’elle tombe enceinte ou non, tout ceci est entre Les Mains d’Allah -'Azza wa Jal-.

 Si une personne voulait limiter ses enfants à un nombre précis, il se peut très bien qu’elle atteigne ce nombre puis ensuite les perdre (tous en même temps) à cause d’une épidémie dans une même année, et par conséquent il ne lui restera plus aucun enfant et plus de descendance. Et le fait de limiter une chose, ceci n’est pas admissible dans la loi Islamique (Chari’a).


 Cependant, la contraception se limite à la nécessité comme il a été mentionné dans la première partie de la réponse.

Quant à la troisième partie de la question qui concerne plus particulièrement le ‘Azl pendant le rapport sexuel sans aucune raison :

La parole des savants la plus authentique est que ceci est permis.


Ceci est basé sur le Hadith de Jabir -Qu'Allah l'agrée- : « Nous pratiquions le ‘Azl alors que le Coran descendait » (c’est-à-dire à l’époque du Prophète  Salla-llah allahi wa salam)


 Si cet acte était interdit, Allah l’aurait interdit ; cependant les gens de science disent qu’il (l’homme) ne doit pas faire le ‘Azl avec la femme libre (non esclave) si ce n’est avec sa permission. C’est-à-dire qu’il ne doit pas faire le ‘Azl avec sa femme si ce n’est avec son accord car le fait d’avoir des enfants est (aussi) son droit (à elle).


 Et s’il fait le ‘Azl sans son accord ceci réduira son plaisir (à elle) car le plaisir de la femme n’est complet qu’après que celui-ci ait éjaculé et c’est pour cela que nous donnons comme condition que ce soit fait avec sa permission.



J'ai trouve un autre lien : http://www.islam-medecine.com/article81.html

Des  Sourire Mouslima mariees que je connais elles ne prennent pas la pilule, de toute facon pilule ou pas si  allah veut que la femme tombe enceinte, elle tombera enceinte meme sous contraceptif...Prendre la pilule en imaginant qu'elle protegera d'une grossesse est a mon sens une erreur car seul Dieu fait les choses, c'est mon avis personnel...Il parait meme que la pilule pourrait amener des cancer et si une personne fume en meme temps le risque d'AVC est accentue...

Personnellement, je suis pour les avis qui interdisent l'usage de la pilule, et Dieu est plus savant

 
Wa Allahu a3lem !!


 baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée
momodadi
Invité
« Répondre #17 le: Août 26, 2010, 01:50:31 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh c'est vrai qu'allah pardonne tout tellement sa misericorde est INCOMMENSURABLE une rahma pour ce monde et 99 rahma (misericorde pour l'au dela (akhira)et je temoigne que notre soeur um-rayhane porte en elle cette sounna ilahya sobhanallah wa macha allah ou ne g3ode in cha allah hatta nelka moulenna  allah sawt
« Dernière édition: Mai 23, 2012, 08:10:58 par Um~Rayhane » Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #18 le: Mai 23, 2012, 08:11:16 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah MachAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #19 le: Novembre 25, 2013, 13:13:02 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

Macha'Allah wa barak Allahou fiki ma chère soeur amira
pour tes réponses  El Hamdoulilah Allahou Akbar

Allah Ar-Rahman Ar-Rahim est Très Miséricordieux
et c'est Lui le Seul JUGE  Allahou Akbar


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
   

Riba
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1 RC3 | SMF © 2001-2006, Lewis Media

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide ! Dilber MC Theme by HarzeM