Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: 1 [2]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Nous avons fait un crédit pour une maison.Licite ou illicite ?  (Lu 32054 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
lbir
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: dijon
Messages: 5



Voir le profil
« Répondre #30 le: Août 22, 2010, 00:01:14 »
Share   Modifier le messageModifier

Selem alikoum merci à tous allah le tout puissant seul nous jugera qu'on est tort ou raison dieu seul le sait merci à tous fréres et soeurs
Journalisée
khalid-yasin
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Localisation: France
Messages: 2890



Voir le profil
« Répondre #31 le: Août 22, 2010, 00:20:11 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                               bismillah.
 Salam Alaykoum ma  Sourire Mouslima c'est vous qui voyez votre situation !
je vous souhaite ma  Sourire Mouslima à toi et à ton mari bonne chance !
Qu' allah Razza wa jal vous fasse Miséricorde  amine.

                                     Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
oumdorra
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: isère
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #32 le: Juillet 08, 2011, 18:39:14 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Voilà il y a maintenant presque 4 ans mon mari et moi avons achetés un appartement à crédit. A l'époque on avait un doute sur le fait qu'un emprunt était licite ou non (car certains savants jusqu'à maintenant ont rendu cet acte licite), mais aujourd'hui j'ai vraiment un doute et on aimerait vendre notre appartement et inchallah qu'Allah nous pardonne. On l'a mis en vente mais on ne sait pas en combien de temps il sera parti, dans 6 mois inchallah, on a fini de le payer. La question que je me pose est ce qu'on vend ou pas, d'ici la fin de l'année on va recevoir une certaine somme qui nous permettra de finir de payer ce crédit. J'aimerais avoir des avis ou conseils.
 baraka
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #33 le: Juillet 08, 2011, 18:45:48 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                                            bismillah




                                                                  Salam Alaykoum




      Soubhan' Allah sois déjà la BIENVENUE parmi nous Oukhty Wink Oumdorra mais j'avoue sincèrement ne pas cerner la question

      que tu veux nous poser  Huh?     bismillah

       baraka de préciser Oukhty Wink ...  InchAllah car quelle est la préoccupation maintenant ?

    Si l'argent que vous allez toucher ... InchAllah est licite ou pas ?   Huh?


                                                                                   Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
oumdorra
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: isère
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #34 le: Juillet 08, 2011, 19:45:46 »
Share   Modifier le messageModifier

Je sais que c'est un peu compliqué, est ce que je peux garder ce bien sachant que bientôt inchaallah le crédit sera soldé ou alors doit t'on vendre l'appartement à un bas prix et chercher un autre logement en location? Mon mari a travaillé très dur pour justement solder le crédit, on ne sait pas quoi faire.
Journalisée
DELIVRE
Invité
« Répondre #35 le: Juillet 08, 2011, 21:39:05 »
Share   Modifier le messageModifier

Je sais que c'est un peu compliqué, est ce que je peux garder ce bien sachant que bientôt inchaallah le crédit sera soldé ou alors doit t'on vendre l'appartement à un bas prix et chercher un autre logement en location? Mon mari a travaillé très dur pour justement solder le crédit, on ne sait pas quoi faire.
                                                                        bismillah



                                                            Salam Alaykoum



    baraka  ma chère  Sourire Mouslima  Wink d'avoir répondu et j'ai regroupé les Fils car tu peux avoir des réponses dans les

   anciens Fils   InchAllah mais cela ne devient qu'un avis Fraternel  bismillah   mais que j'assume,

   pourquoi vendre à bas prix ?

   Soubhan' Allah vu que vous ne saviez pas et que l'on trouve das avis divergents, à votre place, je vendrais normalement

   et ferai une Sadaqat envers les vraiment pauvres   bismillah

   El Hamdoulilah car il ne s'agit pas d'un argent volé volontairement ,et

  ALLAH SAIT MIEUX

   InchAllah qu'il y ait des avis plus savants    MachAllah

  Qu' allah AL-GHAFFÂR vous Facilite   amine


                                                                                    Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
sam333
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Âge: 47
Localisation: lyon
Messages: 2



Voir le profil
« Répondre #36 le: Juillet 22, 2012, 16:41:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 Salam Alaykoum

peut-on m’éclairer sur les crédit? j'en entend de tout sorte

peut-on travailler dans une agence de crédit?
peut-on acheter ou construire une maison a crédit?

merci pour vos reponse
Journalisée
fathéma
Invité
« Répondre #37 le: Juillet 22, 2012, 17:03:33 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

MachAllah mon frère sam333 j'ai regroupé ta question au fil qui existe tu trouveras des réponses en le remontant

 Baraka Allahou Fik

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Loupita88
Nouveau membre
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: N/A
Localisation: Lyon
Messages: 1



Voir le profil
« Répondre #38 le: Juillet 22, 2014, 07:50:27 »
Share   Modifier le messageModifier

As salam arlikoum wa rahmatoullillah wa baraqatou

Je viens vers vous pour vous parler d un sujet qui me pose problemene

Je me suis mariee il y a peu de temps et avec mon mari nous avons décider d acquérir un bien un appartement mais par le biais d un crédit
Mais j'ai lu dans le quran que le crédit bancaire faisait partie des pêche majeur
Jai tout de suite racontez cela a mon mari mais lui ne veut pas louer , ni vendre plus tard cette appartement
Il veut acheter un bien quitte a ce que ca soit de cette façon la
Je lui ai dit que je ne voulais pas que cette appartement soit a mon nom et ne rien a voir avec le remboursement de crédit
Mais j avoue que jai peur pour moi et pour lui devant allah le jour du jugement que dois je faire Huh?
Merci pour vos réponses
Journalisée
Um_Nour
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Localisation: Saint-Etienne
Messages: 7339


La hawla wala quwata illa bilah


Voir le profil
« Répondre #39 le: Juillet 22, 2014, 08:01:16 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum



Ma chère soeur fi Allah, je ne vais que te donner mon humble avis... mon avis personnel : que ton nom soit écrit sur l'acte d'achat ou pas,  InchAllah ne prenez pas ce crédit,  InchAllah ne faites pas cette erreur,  InchAllah ne risquez pas d'alourdir gravement votre balance au jour de la Résurrection.  InchAllah fais ton maximum pour convaincre ton mari de ne pas contracter ce crédit. Je te fais un mp  InchAllah. Qu'Allah Azzawajal te facilite.



 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr
Maria.A
Invité
« Répondre #40 le: Juillet 22, 2014, 08:55:11 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum


L'usurier et l'emprunteur, tous les deux sont pécheurs
 Question 1, 2:
 
L'usure est-elle absolument interdite où qu'elle existe et sous n'importe quelle forme aux deux parties contractantes (l'usurier et l'emprunteur)?

Ou alors elle n'est interdite qu'à l'usurier et non à l'emprunteur ?
 
Si l'emprunteur ne commet aucun péché, cela est-il conditionné au besoin d'argent, au manque de moyen et à la pauvreté ou le besoin n'en est pas une condition?

Si elle est permise à celui qui est dans le besoin, est-il permis à celui qui n'a pas un besoin urgent de contracter un prêt auprès d'une banque usuraire assorti d'intérêt annuel conditionné à 15% l'année par exemple ?

Vu qu'il peut investir cet argent et réaliser un plus grand profit que l'intérêt conditionné à 50% par exemple.

Ainsi, réalise-t-il un bénéfice à travers la différence entre l'intérêt conditionné et le bénéfice obtenu grâce à l'investissement de l'argent emprunté, soit 35% suivant le précédent exemple.

Ou alors, cela n'est-il pas permis ?
 
Réponse 1, 2:

sGreyPremièrement
 
L'usure est interdite où qu'on la trouve, quelle que soit sa forme, au détenteur du capital et à l'emprunteur avec intérêt, que ce dernier soit pauvre ou riche.
 
Chacun des deux a commis un péché.
 
Bien plus, tous les deux sont maudits, de même que celui qui y a contribué tel que le scribe et le témoin, suivant la généralité des versets et des hadiths authentiques démontrant son interdiction.
 
Allah le Très-Haut, a dit (traduction rapprochée) : 
 
"Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé.
Cela, parce qu’ils disent: «Le commerce est tout à fait comme l’intérêt».
Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt.
Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant; et son affaire dépend d’Allah.
Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu!
Ils y demeureront éternellement. 
Allah anéantit l’intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes.
Et Allah n’aime pas le mécréant pécheur."
suite des versets.
 
`Obâda ibn As-Sâmît (Qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qu'il a dit :
 
"Il faut vendre l'or contre l'or, l'argent contre l'argent, le froment contre le froment, l'orge contre l'orge, les dattes contre les dattes, le sel contre le sel, de valeurs équivalentes, de même poids, et de main à main.
Et quiconque y ajoute quelque chose ou demande une augmentation aura pratiqué l'usure."
Rapporté par Mouslim dans son Sahîh.
 
Abou Sa`îd Al Khodarî (Qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté d’après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qu'il a dit:
 
"Ne vendez l'or pour l'or excepté si c'est à poids égal, et ne vendez pas ce qui est de moindre poids pour ce qui est de poids supérieur.
Ne vendez pas l'argent pour l'argent sauf si c'est d'égal poids et ce qui est de poids inférieur pour ce qui est de poids supérieur.
Ne vendez pas de même de l'or ou de l'argent présent au moment de l'échange pour de l'or ou de l'argent qui n'est pas disponible."
Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.
 
L'imam 'Ahmad et Al-Boukhârî ont rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:
 
"L'or contre l'or, l'argent contre l'argent, le froment contre le froment, l'orge contre l'orge, les dattes contre les dattes, le sel contre le sel, de valeur équivalente, de même poids, et de la main à la main.
Et quiconque y ajoute quelque chose ou demande une augmentation aura pratiqué l'usure.
Celui qui la prend et celui qui la reçoit son égaux (dans le péché)."
 
Il est authentiquement rapporté d'après Djâbir ibn `Abd-Allah (Qu'Allah soit satisfait des deux) qu'il dit:
 "Le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) maudit celui qui reçoit l’usure, celui qui la donne, les deux témoins de la transaction et celui qui écrit l'acte, et dit : "Ils sont tous égaux (dans le péché)". "
Rapporté par Mouslim.
 
Actuellement, les billets de banque remplacent l'or et l'argent dans les cours.
 
Ils ont donc le même jugement que l'or et l'argent.
 
Chaque musulman doit se limiter à ce qui est licite et se garder de ce qu'Allah (Exalté soit-Il) a interdit.
 
Allah a élargi aux musulmans les portes du travail dans la vie pour acquérir la richesse.
 
Le pauvre peut travailler comme salarié ou commerçant dans les biens d'un autre.
 
Il peut spéculer contre un pourcentage du bénéfice tel que la moitié et autre et non contre un pourcentage du capital ni des dirhams au bénéfice connu.
 
Celui qui, en plus de sa pauvreté est incapable de travailler est autorisé à quémander, à bénéficier de la Zakât et de l'assurance sociale.
 
sGreyDeuxièmement
 
Le musulman, riche ou pauvre, n'a pas à contracter un prêt auprès de la banque ou autre avec un intérêt de 5% ou 15%, ou plus ou moins.
 
Car cela relève de l'usure qui fait partie des grands péchés.
 
Allah nous en a dispensé avec les voies de gain licite qu'Il a prescrites comme souligné plus haut, tel que le travail chez des employeurs comme salarié ou s'engager dans le travail gouvernemental licite ou faire le commerce avec de l'argent d'un tiers en spéculant sur une partie indivis connue du bénéfice tel que mentionné plus haut.
 
Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
 
Les questions 1 et 2 de la Fatwa numéro ( 3630 )
( Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 269.270.271)
copié de alifta.com
 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

 Salam Alaykoum
Journalisée
   

L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2
L'arabe pour les francophones - Niveaux 1+2

 Journalisée
Pages: 1 [2]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle